« Il m’est arrivé de fumer 2, 3 joints » : les confidences de François Braun qui s’oppose à la légalisation du cannabis

« Il m’est arrivé de fumer 2, 3 joints » : les confidences de François Braun qui s’oppose à la légalisation du cannabis
By Boogerman ,

https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/sante-publique/il-mest-arrive-de-fumer-2-3-joints-les-confidences-de-francois-braun-qui-soppose-la-legalisation-du

 

« Il m’est arrivé de fumer 2, 3 joints » : les confidences de François Braun qui s’oppose à la légalisation du cannabis

PAR 
PUBLIÉ LE 05/11/2022
 
272328a3-f329-454f-9a0e-4acca3b109a4.jpg

Crédit photo : S. Toubon

Ce n’est pas parce qu’il y a goûté dans sa jeunesse qu’il est prêt à légaliser le cannabis. Invité de RTL il y a quelques jours, le ministre de la Santé s’est livré à quelques confidences. « Il m’est arrivé de fumer 2, 3 joints dans ma jeunesse », a avoué François Braun au micro de la radio. Pas question pour autant de revenir sur l’interdiction du cannabis récréatif et de changer la législation, a enchaîné aussitôt le médecin qui se dit formellement opposé à sa légalisation.

« Pour moi, non, parce que c’est dangereux pour la santé », s’est justifié François Braun, ajoutant que « ce n’est plus le même cannabis. […] On a maintenant des plants qui sont trafiqués, y compris génétiquement, par des trafiquants pour rendre beaucoup plus addictif. »

Emmanuel Macron n’avait pas dit autre chose avant la campagne présidentielle. Dans un entretien au « Figaro » publié en 2021, le président de la république s’était fermement opposé à la dépénalisation du cannabis récréatif.

« Dire que le haschisch est innocent est plus qu’un mensonge, avait-il déclaré. Sur le plan cognitif, les effets sont désastreux. Combien de jeunes, parce qu’ils commencent à fumer au collège, sortent totalement du système scolaire et gâchent leurs chances ? Et je ne parle même pas des effets de glissements vers des drogues plus dures. »

L’Allemagne prête à légaliser le cannabis récréatif

Les partisans d’une vente encadrée du cannabis estiment pourtant qu’une telle mesure permettrait de mieux contrôler la nature des produits et de lutter contre les trafics de drogue. En Allemagne, le gouvernement a présenté le 26 octobre dernier un projet de légaliser le cannabis pour un usage récréatif. Le texte devra obtenir l'aval de la Commission européenne avant de se traduire par une loi. « Si tout va bien, je pense que la légalisation pourrait intervenir en 2024 », a précisé le ministre de la Santé allemand, Karl Lauterbach, lors d'une conférence de presse.

L'homologue de François Braun a justifié cette réforme par la volonté d'« obtenir une meilleure protection des enfants et des jeunes », jugeant la politique de répression actuelle inefficace, dans un contexte d'augmentation de la consommation de cannabis.

Le texte prévoit d’autoriser l’achat et la possession « d’une quantité maximum de 20 jusqu’à 30 grammes » pour la consommation personnelle des adultes de plus de 18 ans et de placer la filière de production et de distribution du cannabis sous le contrôle des pouvoirs publics par le biais de licences contrôlées par l’État. Il autorise aussi la culture de trois pieds de cannabis par adulte pour un usage personnel.

Selon les autorités allemandes, l'enjeu est de « garantir la protection sanitaire et d’enrayer la criminalité organisée ainsi que le marché noir », estiment ses promoteurs. Ce n’est apparemment pas l’avis de François Braun et du gouvernement français.


  • Like 1
  Report Article


User Feedback


There are no comments to display.