Frett

CannaWeedeur
  • Content Count

    758
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Frett last won the day on August 10 2018

Frett had the most liked content!

Community Reputation

852 Weedeur Sage

6 Followers

  • THE RIVALS
  • PepitoBondage
  • AtOum
  • Rastafari76
  • Kresikore

About Frett

  • Rank
    Fan de CannaWeed

Profile Information

  • Genre
    Homme

Recent Profile Visitors

818 profile views
  1. ben non surement pas, tu as un delta de x5 entre intensité utile, début de cro et fin de flo ... environ 30 a 40w suffiront largement a assumé une cro dans le placos de notre ami ici Yop Au temps pour moi ++
  2. Yop, La lumière me semble faiblarde. Il te faut la même intensité qu'en flo (plus ou moins), pas au même spectre. Tu n'as pas trouvé ton bonheur en section viabilité? Pour info, ce sont plus ou moins les dimensions de mon placard plantes mère. Et quand je vois ce que tu comptes y mettre comme matos (lampes, extra,...) ben c'est fort semblable. ++
  3. hello Oui mais, ça ne rapporte pas assez. Je rajouterai que le monde d'avant n'est pas encore fini que le monde d'après est encore pire! ++
  4. Yop, Intéressant tout cela mais j'ai bien peur que cet appel reste lettre morte. En Belgique, nous avons déjà vécu des appels qui sont restés sans réponses, malheureusement. Tant que les "bons" politiques ne seront pas au pouvoir, malheureusement rien ne changera. Et si c'était le cas, l'issue positive n'est pas certaine. Regarde ce qu'il se passe avec le glyphosate, qui si mes souvenirs sont bons, était une promesse électorale, on allait l'interdire chez vous. Revirement semaine dernière, l'interdiction ne sera pas proposée. Mais, étant d'un naturel optimiste, j'y crois. Un peu (pour les connaisseurs) comme à une mise à jour de Red Dead Online par Rockstar Bises
  5. Yop les gars, Doucement, pas taper, svp, pas faire mal. Je trouvais intéressant de faire le débat tout en sachant que le média était limite. La réflexion était intéressante dans le sens ou, pour le moment, c'est la course à qui a le plus haut taux de THC et, nous ne pouvons faire confiance qu'aux informations du breeder. J'ai d'ailleurs du mal avec ça, car quand j'ai commencé à fumer, on n'avait pas toutes ces infos sur les beuh. On prenait car le nom nous semblait sympa et suivant le prix (tout ça ne me rajeunit pas) ++
  6. Info reprise par Slate.fr Bon l'article suggéré n'aide pas trop à prendre l'info au sérieux Un cannabis plus chargé en THC ne garantit pas une plus forte défonce Repéré par Louise Beda-Akichi — 18 juin 2020 à 16h21 — mis à jour le 18 juin 2020 à 16h40 ll n'est pas non plus le signe d'une meilleure qualité du produit. Un cannabis cher et avec un fort taux de THC n'est pas forcément gage de qualité, selon une étude. | Add weed via Unsplash Temps de lecture: 2 min — Repéré sur Forbes Il n'existe aucune corrélation entre le taux de tétrahydrocannabinol (THC) et la faculté psychotrope du cannabis. Une récente étude prouve que cette croyance fermement ancrée dans les mentalités est en fait erronnée. Le cannabis est composé d'un mélange de différentes substances, il ne se limite pas au THC. Aux États-Unis, les révélations exposées dans cette étude pourraient faire l'effet d'une bombe, car de nombreux coffee shops utilisent ce critère pour vendre leurs produits au prix fort. En réalité, une multitude de facteurs entrent en jeu dans l'intensité du cannabis, excepté dans le cas de la nourriture qui est cuisinée à partir de sa plante. Prenez garde au niveau de THC de votre herbe, car il influera sur l'effet psychotrope de votre plat. À lire aussiEn Californie, du cannabis commercialisé par des femmes, pour des femmes Pour arriver à ce constat, des scientifiques de l'université du Colorado se sont appuyé·es sur un échantillon de 121 consommateurs et consommatrices. La population test a été séparée en deux groupes, consommant la drogue de façon distincte. Le premier groupe a utilisé uniquement des concentrés de la substance, riches en tétrahydrocannabinol; le second uniquement des fleurs de cannabis, plus légères en THC. Les fonctions cognitives des participant·es ont été observées avant, pendant et après leur prise de substance. Les résultats ont montré que les personnes ayant pris la drogue la plus riche en THC n'étaient pas forcément les plus défoncées. «Les personnes ayant pris de fortes doses de THC étaient bien moins affectées que ce que nous pensions», confirme le co-auteur de l'étude, Kent Hutchinson. Avoir du flair Pour savoir si vous vous apprêtez à fumer un joint de bonne qualité, sentez votre cannabis. Cela n'est malheureusement pas toujours possible car aux États-Unis, par exemple, les boutiques qui en vendent le commercialisent dans de petits sachets. De nombreux commerces sont équipés de petits pots «testers» faits pour humer les produits. La crise sanitaire implique cependant que ces échantillons risquent de ne plus être mis à disposition. Une combine commerciale Si le mythe du taux de THC persiste, c'est surtout parce que cela arrange bien les commerçant·es, explique Chris Roberts, dans un article pour Forbes. Les acteurs de la filière exploitent ce secret de polichinelle pour gagner plus d'argent. Ils n'ont aucun intérêt à révéler que cette croyance n'est qu'un écran de fumée. Neil Dellacava, fondateur de sa propre entreprise de cannabis, confirme: «Quand les gens font leurs emplettes, ils cherchent deux choses: le prix et le niveau de THC.» En attendant que les consommateurs et consommatrices lambda ne réalisent que le taux THC n'a rien à voir avec la qualité de la drogue qu'elles achètent, les personnes qui s'y connaissent peuvent profiter de produits à moindres coûts.
  7. Ça vaut ce que ça vaut. Au moins, cela amène de la réflexion Source de l'article: Ulyces Désolé, les weeds plus fortes en THC ne défoncent pas davan­tage par Denis Hadzovic | 11 juin 2020 Il y a un plafond à la défonce. Des scien­ti­fiques de l’uni­ver­sité du Colo­rado à Boul­der ont démon­tré que la concen­tra­tion de THC dans le sang n’in­fluait pas sur les chan­ge­ments cogni­tifs et physiques d’une personne. Ainsi, les weeds plus fortes en THC ne font pas plus d’ef­fet que les autres, rappor­tait Science Daily mercredi 10 juin. L’étude, publiée dans la revue scien­ti­fique JAMA Psychia­try, conclut que les varié­tés de canna­bis les plus fortes ne font pas plus planer que les autres. Durant les recherches, les scien­ti­fiques ont ainsi remarqué que les parti­ci­pants ayant fumé du canna­bis avec une forte concen­tra­tion en THC présen­taient les mêmes effets psychoac­tifs que ceux ayant fumé une weed moins riche en THC. « Éton­nam­ment, nous avons que décou­vert la puis­sance d’une herbe n’in­flue pas sur le niveau d’in­toxi­ca­tion », explique Cinna­mon Bidwell, l’au­teur prin­ci­pal de l’étude. Preuve en est que les deux groupes de parti­ci­pants présen­taient les mêmes résul­tats lors de tests d’équi­libre ou de mémoire. Si cette infor­ma­tion est confir­mée, elle pour­rait avoir des réper­cus­sions juri­diques. En effet, lors de tests sanguins ou sali­vaires pratiqués sur un conduc­teur ayant récem­ment fumé du canna­bis, les tests sanguins pour­raient indiquer une intoxi­ca­tion bien plus élevée qu’elle ne l’est réel­le­ment en l’in­dexant sur la concen­tra­tion de THC dans son orga­nisme. Source : Science Daily
  8. Info reprise par Slate.fr Bon l'article suggéré n'aide pas trop à prendre l'info au sérieux Un cannabis plus chargé en THC ne garantit pas une plus forte défonce Repéré par Louise Beda-Akichi — 18 juin 2020 à 16h21 — mis à jour le 18 juin 2020 à 16h40 ll n'est pas non plus le signe d'une meilleure qualité du produit. Un cannabis cher et avec un fort taux de THC n'est pas forcément gage de qualité, selon une étude. | Add weed via Unsplash Temps de lecture: 2 min — Repéré sur Forbes Il n'existe aucune corrélation entre le taux de tétrahydrocannabinol (THC) et la faculté psychotrope du cannabis. Une récente étude prouve que cette croyance fermement ancrée dans les mentalités est en fait erronnée. Le cannabis est composé d'un mélange de différentes substances, il ne se limite pas au THC. Aux États-Unis, les révélations exposées dans cette étude pourraient faire l'effet d'une bombe, car de nombreux coffee shops utilisent ce critère pour vendre leurs produits au prix fort. En réalité, une multitude de facteurs entrent en jeu dans l'intensité du cannabis, excepté dans le cas de la nourriture qui est cuisinée à partir de sa plante. Prenez garde au niveau de THC de votre herbe, car il influera sur l'effet psychotrope de votre plat. À lire aussiEn Californie, du cannabis commercialisé par des femmes, pour des femmes Pour arriver à ce constat, des scientifiques de l'université du Colorado se sont appuyé·es sur un échantillon de 121 consommateurs et consommatrices. La population test a été séparée en deux groupes, consommant la drogue de façon distincte. Le premier groupe a utilisé uniquement des concentrés de la substance, riches en tétrahydrocannabinol; le second uniquement des fleurs de cannabis, plus légères en THC. Les fonctions cognitives des participant·es ont été observées avant, pendant et après leur prise de substance. Les résultats ont montré que les personnes ayant pris la drogue la plus riche en THC n'étaient pas forcément les plus défoncées. «Les personnes ayant pris de fortes doses de THC étaient bien moins affectées que ce que nous pensions», confirme le co-auteur de l'étude, Kent Hutchinson. Avoir du flair Pour savoir si vous vous apprêtez à fumer un joint de bonne qualité, sentez votre cannabis. Cela n'est malheureusement pas toujours possible car aux États-Unis, par exemple, les boutiques qui en vendent le commercialisent dans de petits sachets. De nombreux commerces sont équipés de petits pots «testers» faits pour humer les produits. La crise sanitaire implique cependant que ces échantillons risquent de ne plus être mis à disposition. Une combine commerciale Si le mythe du taux de THC persiste, c'est surtout parce que cela arrange bien les commerçant·es, explique Chris Roberts, dans un article pour Forbes. Les acteurs de la filière exploitent ce secret de polichinelle pour gagner plus d'argent. Ils n'ont aucun intérêt à révéler que cette croyance n'est qu'un écran de fumée. Neil Dellacava, fondateur de sa propre entreprise de cannabis, confirme: «Quand les gens font leurs emplettes, ils cherchent deux choses: le prix et le niveau de THC.» En attendant que les consommateurs et consommatrices lambda ne réalisent que le taux THC n'a rien à voir avec la qualité de la drogue qu'elles achètent, les personnes qui s'y connaissent peuvent profiter de produits à moindres coûts.
  9. Yop, Intéressant tout cela mais j'ai bien peur que cet appel reste lettre morte. En Belgique, nous avons déjà vécu des appels qui sont restés sans réponses, malheureusement. Tant que les "bons" politiques ne seront pas au pouvoir, malheureusement rien ne changera. Et si c'était le cas, l'issue positive n'est pas certaine. Regarde ce qu'il se passe avec le glyphosate, qui si mes souvenirs sont bons, était une promesse électorale, on allait l'interdire chez vous. Revirement semaine dernière, l'interdiction ne sera pas proposée. Mais, étant d'un naturel optimiste, j'y crois. Un peu (pour les connaisseurs) comme à une mise à jour de Red Dead Online par Rockstar Bises
  10. Yop les gars, Doucement, pas taper, svp, pas faire mal. Je trouvais intéressant de faire le débat tout en sachant que le média était limite. La réflexion était intéressante dans le sens ou, pour le moment, c'est la course à qui a le plus haut taux de THC et, nous ne pouvons faire confiance qu'aux informations du breeder. J'ai d'ailleurs du mal avec ça, car quand j'ai commencé à fumer, on n'avait pas toutes ces infos sur les beuh. On prenait car le nom nous semblait sympa et suivant le prix (tout ça ne me rajeunit pas) ++
  11. Ça vaut ce que ça vaut. Au moins, cela amène de la réflexion Source de l'article: Ulyces Désolé, les weeds plus fortes en THC ne défoncent pas davan­tage par Denis Hadzovic | 11 juin 2020 Il y a un plafond à la défonce. Des scien­ti­fiques de l’uni­ver­sité du Colo­rado à Boul­der ont démon­tré que la concen­tra­tion de THC dans le sang n’in­fluait pas sur les chan­ge­ments cogni­tifs et physiques d’une personne. Ainsi, les weeds plus fortes en THC ne font pas plus d’ef­fet que les autres, rappor­tait Science Daily mercredi 10 juin. L’étude, publiée dans la revue scien­ti­fique JAMA Psychia­try, conclut que les varié­tés de canna­bis les plus fortes ne font pas plus planer que les autres. Durant les recherches, les scien­ti­fiques ont ainsi remarqué que les parti­ci­pants ayant fumé du canna­bis avec une forte concen­tra­tion en THC présen­taient les mêmes effets psychoac­tifs que ceux ayant fumé une weed moins riche en THC. « Éton­nam­ment, nous avons que décou­vert la puis­sance d’une herbe n’in­flue pas sur le niveau d’in­toxi­ca­tion », explique Cinna­mon Bidwell, l’au­teur prin­ci­pal de l’étude. Preuve en est que les deux groupes de parti­ci­pants présen­taient les mêmes résul­tats lors de tests d’équi­libre ou de mémoire. Si cette infor­ma­tion est confir­mée, elle pour­rait avoir des réper­cus­sions juri­diques. En effet, lors de tests sanguins ou sali­vaires pratiqués sur un conduc­teur ayant récem­ment fumé du canna­bis, les tests sanguins pour­raient indiquer une intoxi­ca­tion bien plus élevée qu’elle ne l’est réel­le­ment en l’in­dexant sur la concen­tra­tion de THC dans son orga­nisme. Source : Science Daily
  12. Re, Tu auras l'effet physique ou psychique mais, sans la défonce ++
  13. Yop @CapDown Aucun retour sur leur huile. Tout dépend de la strain qu'ils ont utilisé. Par contre ma femme en a pris ailleurs et ça a eu un effet positif sur son sommeil et sur son syndrome des jambes sans repos ++
  14. yop Bof mais non, le variateur fait pas mal de bruit. J'en ai un et le variateur fait plus de bruit que l'extra. J'ai vu pas mal d'avis dans le même sens ++
  15. yop, Pour l'instant on autoproduit pour éviter d'aller acheter en rue, payer trop cher pour un produit dont on ne connait rien. Demain, on continuera l'autoproduction pour ne pas engraisser le BigCanna et pour des raisons éthiques. Longue vie à l'autoproduction! ++