Munin

SCIENCE: Le Mythe du rinçage ?

Recommended Posts

NicoT

Yo l'ami

 

Tu dérivés un peu là...

Tu passes du bienfait ou du besoins ou pas du rinçage ....au labourage des champs 🤔

 

Pareil pourquoi ils ont viré  haie et bouché les fossé 😱😜 ...le démembrement!!!

 

il y a 9 minutes, Munin a dit:

Par contre si ça peut aussi éviter de continuer à lire des trucs du genre que le rinçage fait partir les engrais des plantes alors qu'en fait non, ce que la plante a ingéré, la plante le garde.

En gros ce que tu manges tu le gardes 🤔

Révélation

1128667454_tenor-2020-11-05T221208_758.gif.c2c9b87f0c1a120d3aa8ac4f27d270a7.gif

Je ne dis pas que le rinçage ou le flush nettoie la plante de ce qu'elle contient..., Mais la plante consomme , c'est pas un vase !?

 

il y a 13 minutes, Munin a dit:

Dans quel autres cultures y a-t-il un rinçage

J'ai envie de dire on scène balek, moi les patates je les fumes pas , ni mon pain, mais je le mange, et bordel y en a de la merde à manger ( c'est pas parce que ça se vend que c'est propre et sans pesticides !!!)

 

il y a 18 minutes, Munin a dit:

L'autre chose que je me dis c'est qu'on s'est tous fait convaincre par quelque chose qui au final n'a jamais été prouvé. On l'a tous lu ici, rincer c'est important, mais ça sort d'où en fait?

Soit tu n'a jamais fumé une beuh mal rincé, et il faut que tu testes et tu auras ton avis, plutôt que vouloir remettre en cause des growers qui tentent d'expliquer à leur façon et avec de la retenue 😉😂 et de leur expérience vécue 

 

La culture change perpétuel mais il y a des fondamentaux dont le rinçage fais partie...

 

il y a 22 minutes, Munin a dit:

Ce serait pas une première dans la culture: pendant des siècles on a labouré la terre pour l'aérer etc. Finalement beaucoup d'études tendent à montrer qu'en fait, laisser la terre tranquille serait bien plus efficace pour la vie du sol et pour les cultures. Pourtant même si ça vient à se confirmer, ben on ça va prendre énormément de temps avant que les agriculteur arrêtent de labourer la terre et acceptent que cela soit contre productif. Tout ça parce que c'est encré dans l'inconscient collectif, que c'est devenu normal.

Les agriculteurs reviennent en arrière oui, on preconise même de labouré avec du paillage, certains même ressortent les chevaux de trait dans les vignes....,Bref tous ça pour dire c'est totalement hors sujet...😅

 

++

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
MrGanjaBelgium
il y a 14 minutes, NicoT a dit:

Soit tu n'a jamais fumé une beuh mal rincé, et il faut que tu testes et tu auras ton avis, plutôt que vouloir remettre en cause des growers qui tentent d'expliquer à leur façon et avec de la retenue 😉😂 et de leur expérience vécue 

Je veux bien te croire ce n'est pas le problème à la rigueur, mais alors comment expliques tu que les smoke test soient si indépendant du flush dans cette expérience ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Munin

re @NicoT

 

Je faisais un parallèle sur ce qu'on croit faire bien, qui en fait ne l'est pas mais qu'on met du temps à accepter. Voilà la raison du paragraphe sur le labourage.

 

il y a 9 minutes, NicoT a dit:

J'ai envie de dire on scène balek, moi les patates je les fumes pas , ni mon pain, mais je le mange, et bordel y en a de la merde à manger ( c'est pas parce que ça se vend que c'est propre et sans pesticides !!!)

 

Ben dans ce cas là, le tabac, il y a rinçage ou pas?

 

il y a 12 minutes, NicoT a dit:

Soit tu n'a jamais fumé une beuh mal rincé, et il faut que tu testes et tu auras ton avis, plutôt que vouloir remettre en cause des growers qui tentent d'expliquer à leur façon et avec de la retenue 😉😂 et de leur expérience vécue

 

Je veux bien te croire que tu saches faire la différence entre de la beuh bien rincée ou non. Mais comment as-tu confirmer que la beuh mal rincée l'était vraiment? Tu le savais avant, tu as senti que c'était mal rincé et tu as demandé au grower? Pourquoi ce serait vraiment que ça, il n'y aurait pas pu y avoir d'autres paramètres qui auraient pu donner un goût bizarre?

 

il y a 17 minutes, NicoT a dit:

La culture change perpétuel mais il y a des fondamentaux dont le rinçage fais partie..


Ok, je veux bien, mais d'où ça vient? Je veux dire, la connaissance ne se fait pas sur fond d'expériences personnelles, même à grande échelle.

 

Tu vas encore me dire que je pars loin, mais on a bien cru que l'homéopathie soignais pendant plus de cent an, sur fond d'expériences personnelles, mais ça ne résiste pas à la méthode scientifique. La croyance a été tellement loin qu'on a remboursé des kilos de sucres pendant des décennies. C'est maintenant prouvé que ça ne marche pas plus qu'un placébo et pourtant, il y a encore des gens qui y croient.

 

Voilou.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
MrGanjaBelgium

Je vois pas en quoi évoquer une croyance infondée qui persiste depuis longtemps dans le monde de l'agriculture dans le but de montrer qu'il est possible que la majorité des personnes d'un secteur se fourvoyent est une dérive

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mikaaa302

Salut :group: 
Ce débat est plutôt comique. 

:rech:
 

 

 

 

 

 

 

 

 


:dejadehors:

Share this post


Link to post
Share on other sites
NicoT
il y a 24 minutes, Munin a dit:

Mais comment as-tu confirmer que la beuh mal rincée l'était vraiment? Tu le savais avant, tu as senti que c'était mal rincé et tu as demandé au grower?

Re

 

Crois moi , comme les potos l'ont déjà écris et réécris au dessus, une beuh mal rincée te fais tousser, ça pique la gorge, ça le goût de citron ...moi par expérience perso sur mon premier run en IN, ou dans les débuts lorsque j'étais toujours à court et tu cut une branche presque prête mais mal rincé, bah c'est dégueulasse lol...

 

Au bout d'un Moment tu comprends que la patience est l'une des clés fondamentale du grow en IN

 

il y a 24 minutes, Munin a dit:

Tu vas encore me dire que je pars loin, mais on a bien cru que l'homéopathie soignais pendant plus de cent an, sur fond d'expériences personnelles, mais ça ne résiste pas à la méthode scientifique. La croyance a été tellement loin qu'on a remboursé des kilos de sucres pendant des décennies. C'est maintenant prouvé que ça ne marche pas plus qu'un placébo et pourtant, il y a encore des gens qui y croient.

 

😅😂😂

 

il y a 24 minutes, MrGanjaBelgium a dit:

Je vois pas en quoi évoquer une croyance infondée qui persiste depuis longtemps dans le monde de l'agriculture dans le but de montrer qu'il est possible que la majorité des personnes d'un secteur se fourvoyent est une dérive

C'est pas le problème, mais c'est pas le sujet, faut ouvrir un autre forum à la rigueur , je comprends pas vraiment !?

 

Attention penses à editer les politesse à chaque post svp, c'est fondamental aussi ici😉

 

Perso je kiffe le changement et la recherche mais pas n'importe comment...

 

Bonne soirée à vous

 

++

Edited by NicoT

Share this post


Link to post
Share on other sites
Indi-Punky
il y a 52 minutes, MrGanjaBelgium a dit:

mais alors comment expliques tu que les smoke test soient si indépendant du flush dans cette expérience ?

Re,

 

Il est bien précisé dans l’étude que les testeurs ont répondu a un questionnaire qui a ensuite été analysé de façon statistique.

Hors les statistiques tu leurs fais dire ce que tu veux, tu les orientes sur ce que tu veux démontrer.

 

Il y a 1 heure, Munin a dit:

Pour moi l’intérêt de ce post c'était avant tout de discuter du sujet, ce qu'il s'est passé, c'est cool!

Et tu as bien raison, mais avec un interlocuteur qui botte en touche a chaque réponse n'allant pas dans son sens... ça rend difficile de discuter..
J'ai posé une simple question afin de faire avancer la discution, on me répond expérience personnel.... Placebo... Oo

Ben oui je suis le seul au monde a avoir trouvé des gouts et des réactions chelous sur des beuh dégueulasse pas rincés...

 

Bref revenons au nos moutons, je ne dis pas que ce n'est pas possible mais j'aimerais qu'on me le démontre avec une vrai étude, qui utilisera différentes gammes.

Là vous êtes en train de tirer des conclusions d'un test sur une gamme d'engrais (inconnu en Europe) effectué sur 12 plantes et par des chercheurs directement liés au demandeurs de l’étude....

Quid des engrais dit bio? De l’organique type guano diff ou terralba? De l'hydroponie?

 

Si une étude sérieuse vient a avoir les mêmes conclusions OK mais là c'est du flan.

Je fais la mème étude dans mon placo.

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
MrGanjaBelgium

J'ai trouvé quelque chose d'intéressant :

Voici l'etude en pdf

http://atrium.lib.uoguelph.ca/xmlui/bitstream/handle/10214/12125/Stemeroff_Jonathan_201712_Msc_with_erratum.pdf?sequence=8&isAllowed=y

 

Le lien qui m'y a mené :

https://scholar.google.com/scholar?hl=fr&as_sdt=0%2C5&q=impact+flushing+period+on+cannabis+taste&btnG=#d=gs_qabs&u=%23p%3DNy_e_r_rnEEJ

Dans la page de présentation internet on peut lire ceci :

Citation

The effects of flushing were also investigated to determine whether it had the intended effect of reducing nutrient concentrations within the dried bud. Through the use of psychrometers, water status (cWP) thresholds were correlated with humidity (cVPD) thresholds and reduced irrigation frequency resulting in water use reductions up to 45.7% which had negligible impacts on yield and cannabinoid profile. Flushing was found to be ineffective in removing any significant amount of nutrient from the bud.

Si quelqu'un se sent d'attaque pour le pdf de 88 pages ? Perso je m'y attelle demain

 

Edited by MrGanjaBelgium
Correction
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
mouly974
Il y a 2 heures, Munin a dit:

Dans quel autres cultures y a-t-il un rinçage? Je suis pas un pro de la culture ni du jardinage, mais j'ai jamais entendu parlé de ça pour les légumes etc

 

Hey,

 

Tu as raison: j'ai essayé de fumer mes tomates rincées et pas rincées et le résultat est le même... c'était pas bon 🤣

 

Sinon ils disent beaucoup de vérités, mais je trouve que c'est à côté de la plaque ex:

 

Nous on dit qu'une Weed pas rincée (et pas engraissée pile poil comme il faut) ça gratte la gorge, fais tousser etc... eux disent qu'ils ont interrogés si la weed avait un gout métallique...

Si vous faites gaffe c'est pareil pour presque tous leurs arguments, et elle balaye tranquillement la remarque de Migro sur le gout qui ressort meilleur à 14j de rinçage :siff:

 

++

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
BiT00LJuice

Bonjour , Salut , Plop ... 

 

Je me lève ce matin et j'apprend que la terre est plate, que l'homme n'a jamais marché sur la lune, et que la weed n'a pas besoin de rinçage.

Devant tant mais tant de conneries, je retourne me coucher.

A+ les débiles sous électrolytes

 

#CESTLAFINDESMANCHOTSENANTARTIC

Edited by glass-blower
Politesse
  • Like 2
  • Haha 5
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kiosaku

Salut à tous,

 

Dans le livre sur l’hydrologie que j’ai acheté « l’hydroponie pour tous » le gars explique qu’il ne rince pas ses plante !

 

Il augmente le niveau d’Ec sur la fin du run afin d’induire un blocage par excès !

 

Ce qui d’après lui revient à un rinçage et lui permet de ne pas rincer trop tôt et où trop tard et d’assurer la fin de run !

 

Je ne sais pas si ça voir parle ?

 

@+

 

 

à l’instant, Kiosaku a dit:

Salut à tous,

 

Dans le livre sur l’hydrologie que j’ai acheté « l’hydroponie pour tous » le gars explique qu’il ne rince pas ses plante !

 

Il augmente le niveau d’Ec sur la fin du run afin d’induire un blocage par excès !

 

Ce qui d’après lui revient à un rinçage et lui permet de ne pas rincer trop tôt et où trop tard et d’assurer la fin de run !

 

Je ne sais pas si ça vous parle ?

Votre avis m’intéresse  concernant cette technique 😊.

à l’instant, Kiosaku a dit:

 

@+

 

 

 

il y a 1 minute, Kiosaku a dit:

Salut à tous,

 

Dans le livre sur l’hydrologie que j’ai acheté « l’hydroponie pour tous » le gars explique qu’il ne rince pas ses plante !

 

Il augmente le niveau d’Ec sur la fin du run afin d’induire un blocage par excès !

 

Ce qui d’après lui revient à un rinçage et lui permet de ne pas rincer trop tôt et où trop tard et d’assurer la fin de run !

 

Je ne sais pas si ça voir parle ?

 

@+

 

 

Votre avis m’intéresse  concernant cette technique 😊.

 

Bon la mise en page à bugué sorry je ne sais pas pourquoi je ne parviens pas rédiger cette com sur mon iPad ?

Désolé 🤣.

@+

Share this post


Link to post
Share on other sites
seboucheppe

Bonjour 

 

Débat intéressant ! 

Déjà de mon point de vue cette étude est intéressante ( sur les % thc etc )   mais  largement incomplète   les tableaux de nutriments des plantes durant leur grow ne sont pas mentionnés

Je pense que cela joue beaucoup sur le gout  ce que nous utilisons  en fin de flo ...

 

En 2008-2009  je faisais   masse d'hydro  , au debut je n'utilisais pas de solution de forcage 

je ne trouvais pas de grosse différences de gout entre mon herbe rincée  ou pas ... 

Apres avoir  ajouté  le (RIPEN®) dans mes tableaux de nutriment  sur un  des mes 3 systèmes AEROFLO®   j'ai  voulu  faire comme avant  (sans rinçage ) et la le gout avais sérieusement changé   (  cela me piquai  sévèrement la gorge aussi en plus de rajouter une arrière bouche acide  ) sur la session avec forçage ! ( mes pieds avais aussi un meilleur rendement avec ce produit  ) 

J'ai  donc renouvelé  l'expérience avec un seul système  sous ripen   en ajoutant une période d'une grossse dizaine de jours de rinçage    et la   magique j'avais retrouvé  un  smoke normal :)  doux  comme je les aime 

 

Je pense donc que selon  tes produits  et ta méthode de culture  ,  il est important de rincer tes plantes  

Un pied tout seul en exte au  milieu  d'un  champ   pourra surement   etre cut sans rinçage sans pour autant affecter le gout  

Un pied en hydro / coco  ou terre   avec un  tableau  de nutriment chargé  et  des solutions de forcage ou complements de fin  de flo  necessitera lui   un rincage strict sous peine de te detruire le font de ta gorge et ton moral au passage pour avoir foiré  tout ton grow   pour une dizaine de jours de plus ... 

 

@ tres vite  ! 

Quote

La patience est une fleur qui ne pousse pas dans tous les jardins.

John Heywood

 

 

Edited by seboucheppe
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
aladdinkhalifa
Le 29/10/2020 à 20:26, Munin a dit:

Une étude vient d'être faite sur l’intérêt ou non du rinçage et de sa durée. Il en ressort que le rinçage ne sert à rien.
- l'idée qu'on élimine l’excès de nutriments ou les nutriments de l'engraissage en faisant un rinçage serait faux, on retrouve les même quantités dans la plantes avant et après le rinçage ainsi que dans les plantes qui n'ont pas eu de rinçage.
- En test double aveugles, après séchage et curing, la différence avec ou sans rinçage, pas de différences.

 

Salut Munin et salut a tous,

 

Je n'ais pas de preuves scientifiques mais de part mon experience personelle, le rincage ne sert strictement a rien en culture BIO (Organique). En Bio les nutriments ne sont pas directement assimilées par la plante. Les enzimes et la vie microbienne du sol transforment les amendements Bio afin que les plantes aient ce dont elles ont besoin.

 

En chimique/hydro cependant, c'est probablement bien different 🤣

 

Bon Weekend!

 

Al

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
glass-blower

Yop !

Il y a 2 heures, aladdinkhalifa a dit:

le rincage ne sert strictement a rien en culture BIO (Organique)

 

Je suis d'accord dans le fond mais suivant le "type de culture" ça peut ne pas être vrai . Pour en avoir fais et pour en avoir vu aussi en orga commercial et en no till ... cela peu être utile , encore une fois , suivant le "type de culture" .  Il y a quand même pas mal de façon de faire en orga .

 

Je pense tout simplement qu'il n'y a pas besoin de rinçage quand la plante à eu ce qu'il faut ou moins qu'il n'en faut ..quand c'est bien géré.... mais c'est pas si évident et  par principe de précaution  ( car comment réellement savoir qu'il n'y a pas d'excès de quoi que ce soit ....réellement ??  ) on rince . 

 

Pour contre argumenter face à des expériences liés à un principe de précaution basique il faudrait une voir plusieurs études plus poussées , plus objectives et indépendantes . 

 

Maintenant pour 2 cultures comparées dans une étude ,  si les 2 ont reçus "jusque ce qu'il faut" alors comparer avec ou sans c'est absurde puisque le rinçage est là pour virer les excès . 

 

Le mieux c'est de consommer moins , de chercher la qualité ,  et donc de donner juste ce qu'il faut . Maintenant quand on cherche la production on a forte tendance à aller dans l'excès .... le rinçage est impératif à défaut de changer de manière de faire / consommer . 

 

Après on peut très bien avoir les deux mais perso je trouve pas ça si évident . 

 

@+! bon grow ! :yepah:

  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
MrGanjaBelgium

hello

Il y a 2 heures, aladdinkhalifa a dit:

le rincage ne sert strictement a rien en culture BIO (Organique).

Il me semble qu'on peut aussi lire l'inverse sur se forum. 

 

Il y a 6 heures, BiT00LJuice a dit:

Je me lève ce matin et j'apprend que la terre est plate, que l'homme n'a jamais marché sur la lune, et que la weed n'a pas besoin de rinçage.

Devant tant mais tant de conneries, je retourne me coucher.

A+ les débiles sous électrolytes

 

#CESTLAFINDESMANCHOTSENANTARTIC

Je me lève ce matin et qu'est ce que je vois ? Le sujet est pollué par des ****** arrogants 

Oups.

 

Personne ne s'est attaqué a cette etude que j'ai posté hier ? 

Il y disent avoir montré que le rinçage ne change aucune concentration en nutriments dans les buds une fois séchée

 

Ciao

Edited by MrGanjaBelgium
Dire bonjour au revoir a chaque poste ... Je vois pas l'intérêt mais soit
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
glass-blower

Yop ,

il y a 20 minutes, MrGanjaBelgium a dit:

Personne ne s'est attaqué a cette etude que j'ai posté hier ? 

Il y disent avoir montré que le rinçage ne change aucune concentration en nutriments dans les buds une fois séchée. 

 

il y a 24 minutes, glass-blower a dit:

Maintenant pour 2 cultures comparées dans une étude ,  si les 2 ont reçus "jusque ce qu'il faut" alors comparer avec ou sans c'est absurde puisque le rinçage est là pour virer les excès . 

 

Faut lire 😉

 

Et je suis pas le seul à y répondre ...

 

Comme dit si il n'y a pas d'excès alors pas de rinçage utile mais pour cela faut le savoir , le maitriser ; donc par principe de précaution et par expérience (avoir comparé les 2) on le fait .... ou pas ^^ 

 

Et surtout on le conseille car un débutant aura tendance à aller dans l'excès , chercher la production .

 

EDIT

 

@MrGanjaBelgium :

 

Capture cw.PNG

 

La dernière fois que vous avez salué quelqu'un c'est hier fin d'aprem avec @Labbe2000  ... donc merci d'éviter ce genre de remarque pour masquer un manque de politesse ....remontez la discussion , regardez les formules de politesses chez les autres .

 

@+! bon grow ! :yepah:

Edited by glass-blower
politesse
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
MrGanjaBelgium

Bonjour à tous,

il y a une heure, glass-blower a dit:

....remontez la discussion , regardez les formules de politesses chez les autres .

 

Il y a 8 heures, BiT00LJuice a dit:

A+ les débiles sous électrolytes

 

Ah ouui c'est vrai l'intrinsèque politesse parfumée de respect ... Elle émane de tout un chacun ici ^^ bref sans rancune

 

Concernant ce pour quoi on discute ici,

Je trouve cette étude réalisée au canada plutôt parlante, elle ne teste pas le gout mais la présence de nutriments dans les gousses séchées avec ou sans rinçage. Ici ils utilisent des systèmes hydroponiques pour nourrir les plantes qui sont en pots avec de la terre. L'expérience a été réalisée dans un grand centre de production au canada, et ensuite publiée dans le cadre d'une thèse à l'université de Guelph.

 

Comme tout papier scientifique celui-ci est rédigé en anglais, je vais vous traduire quelques parties ici :

 

Fin de l'introduction :

Citation

Flushing is currently standard common practice used by many cannabis producers. This involves irrigating the plants with nutrient free water for the last two weeks before harvest. The belief is that this method of irrigation will reduce the concentration of nutrients within the bud. This reduction is then believed to have impacts on the final taste of the product when consumed. Regardless of the anecdotal impacts on taste, there is little evidence that flushing the root zone during the final phase of production would result in a net export of nutrients from the maturing bud. This study was performed to assess the impact of controlled drought stress on the yield and composition of medicinal compounds in cannabis flowers. The main objectives were:

1) Devise an experimental protocol for the application of the stem psychrometer to measuring water potential in cannabis.

2) Correlate cumulative water potential measurements with key environment variables (esp. cumulative vapour pressure deficit) to predict plant water status and devise appropriate irrigation management strategies.

3) Assess the impact of controlled drought stress on the final flower yield.

4) Assess the impact of controlled drought stress on the composition of secondary metabolites/medicinal compounds in the flower

5) Assess the impact of flushing on the nutrient composition of the harvested flower buds.

 

Révélation

Le rinçage est actuellement une pratique courante utilisée par de nombreux producteurs de cannabis. Cela implique d'irriguer les plantes avec de l'eau sans nutriments pendant les deux dernières semaines avant la récolte. La croyance est que cette méthode d'irrigation réduira la concentration de nutriments dans le bourgeon. On pense alors que cette réduction a des impacts sur le goût final du produit lorsqu'il est consommé. Indépendamment des impacts anecdotiques sur le goût, il y a peu de preuves que le rinçage de la zone racinaire pendant la phase finale de production entraînerait une exportation nette de nutriments à partir du bourgeon mûr. Cette étude a été réalisée pour évaluer l'impact d'un stress de régime contrôlé sur le rendement et la composition des composés médicinaux dans les fleurs de cannabis. Les principaux objectifs étaient:

1) Concevoir un protocole expérimental pour l'application du psychromètre de la tige à la mesure du potentiel hydrique du cannabis.

2) Corréler les mesures du potentiel d'eau cumulé avec les variables clés de l'environnement (en particulier le déficit cumulatif de pression de vapeur) pour prédire l'état de l'eau des plantes et concevoir des stratégies de gestion de l'irrigation appropriées.

3) Évaluer l'impact d'un régime contrôlé sur le rendement final des fleurs.

4) Évaluer l'impact d'un stress de régime contrôlé sur la composition des métabolites secondaires / composés médicinaux de la fleur

5) Évaluer l'impact du rinçage sur la composition nutritive des boutons floraux récoltés.

 

Chapitre 3.9 :

Citation

3.9 FLUSHING OF CANNABIS PLANTS
At the end of the flowering cycle, two weeks prior to harvest, the effects of flushing of the root zone with clear water were assessed with respect to water relations and nutrient content of buds. Flushing occurred over the last two weeks of production when the nutrient solution was replaced with clear water during routine irrigation events. Another flushing method was to apply an additional 10L of water without any fertilizer to the plant over two irrigation events at the start of the two-week period of clear water irrigation. To assess the relative effects of various irrigation management/flushing treatments among the plants under the experimental protocols in this study, the following treatments were monitored for plant water potential during the treatments and subsequent bud nutrient content was determined on 3 separate experiments with each treatment:
1) Control Treatment with 10L initial flush completed twice and non-fertigated water
until harvest
2) Control Treatment without 10L initial flush and non-fertigated water until harvest
3) Mild-Stress Treatment with non-fertigated water until harvest
4) Mild-Stress Treatment with fertigated water until harvest
5) Moderate-Stress Treatment with non-fertigated water until harvest
6) Moderate-Stress Treatment with fertigated water until harvest

The first irrigation treatment was the ‘control’ which was the standard irrigation
procedure used in the facility. This treatment has irrigation events every 2 to 3 days. The
second irrigation treatment termed ‘mild-stress’ was an irrigation event applied every 2 days,
and the third irrigation treatment termed ‘moderate-stress’ was an irrigation event applied
every 3 days.

 

Révélation

À la fin du cycle de floraison, deux semaines avant la récolte, les effets du rinçage de la zone racinaire avec de l'eau claire ont été évalués en ce qui concerne les relations avec l'eau et les nutriments contenu des bourgeons. Le rinçage s'est produit au cours des deux dernières semaines de production lorsque la solution nutritive a été remplacée par de l'eau claire lors des événements d'irrigation de routine.  Une autre méthode consistait à appliquer 10L d'eau supplémentaires sans aucun engrais à la plante sur deux des événements d'irrigation au début de la période de deux semaines d'irrigation en eau claire. Pour évaluer le effets relatifs de divers traitements d'irrigation / de rinçage, les traitements suivants ont été suivis. la teneur en éléments nutritifs des bourgeons ont été déterminés sur 3 expériences distinctes pour chaque traitement:


1) Traitement de contrôle avec un rinçage initial de 10 L effectué deux fois et de l'eau non fertilisée jusqu'à la récolte
2) Traitement de contrôle sans rinçage initial de 10 L et eau non fertilisée jusqu'à la récolte
3) Traitement de stress léger avec de l'eau non fertilisée jusqu'à la récolte
4) Traitement de stress léger avec de l'eau fertilisée jusqu'à la récolte
5) Traitement à stress modéré avec de l'eau non fertilisée jusqu'à la récolte
6) Traitement à stress modéré avec de l'eau fertilisée jusqu'à la récolte

Le premier traitement d'irrigation était le «contrôle» qui était l'irrigation standard
procédure utilisée dans l'établissement. Ce traitement a des événements d'irrigation tous les 2 à 3 jours. le
le deuxième traitement d’irrigation appelé «stress léger» était un événement d’irrigation appliqué tous les 2 jours,
et le troisième traitement d’irrigation appelé «stress modéré» était un événement d’irrigation appliqué
tous les 3 jours.

 

a+

 

EDIT : 

 

chapitre 6.2 :

Citation

6.2 FLUSHING NUTRIENTS FROM GROWTH MEDIA The practice of flushing is a current common industry practice but there is no evidence in published literature of its effectiveness in reducing nutrient concentrations within the bud or even whether or not this is a desirable result. After testing the nutrient concentrations from each treatment from three separate experiments, there were no significant differences in nutrient levels between any treatments within each experiment. This result showed that the intended purpose of flushing to reduce nutrient concentrations within the bud has no effect. These data show that for the last two weeks of the flower cycle for cannabis, it was possible to use no fertilizer water for irrigation with no significant impact on yield while saving input costs on fertilizer

 

Révélation

La pratique du rinçage est une pratique courante dans l'industrie, mais il n'y a pas de preuves dans la littérature publiée de son efficacité à réduire les concentrations de nutriments dans le bourgeon ou même si c'est un résultat souhaitable ou non. Après avoir testé les concentrations en nutriments de chaque traitement des trois expériences distinctes, il n'y avait pas de différences significatives dans les niveaux de nutriments entre les traitements au sein de chaque expérience. Ce résultat a montré que le but initial du rinçage, celui de réduire les concentrations de nutriments dans le bourgeons, n'a aucun effet. Ces données montrent que pour les deux dernières semaines du cycle de floraison pour le cannabis, il était possible de ne pas utiliser d'eau fertilisante pour l'irrigation sans impact significatif sur le rendement tout en réduisant les coûts intrinsèques sur les engrais.

 

 

 

Conclusion :

Citation

CHAPTER 7 – CONCLUSION Irrigation management has many impacts on the final product of cannabis. By implementing irrigation control strategies using cWP and/or cVPD thresholds, there can be a reduction in water and fertilizer use to achieve the same yield and THC concentration in cannabis. Irrigation practices can also be finely tuned to the specific cultivar through further study to provide the exact amount of water required to achieve the desired final product. This reduction can also save a producer money through reduced water and fertilizer use. The relationship between cWP and cVPD can be used to create irrigation thresholds to be used in production facilities for other crops. For cannabis, the first half of the flower cycle was rapid vegetative growth causing the reduced accuracy of the cWP and cVPD relationship. The second half of the flower cycle has a very strong relationship between cWP and cVPD since the plants are only producing flower and no longer undergoing vegetative growth. Measuring Ψ in a large-scale cannabis production facility with the use of stem psychrometers is not ideal, so the use of cVPD as a feedback variable for initiating irrigation can apply to the entire crop and be controlled using automated systems such as ARGUS. VPD is already measured in most production facilities, so the adaption of cVPD thresholds will be easy to implement. To apply this method of irrigation scheduling to other cannabis cultivars or other plants, a relationship between cWP and cVPD will need to be established to ensure proper water relations are met within the crop but the general principles demonstrated here indicated that reduced water use, consistent irrigation frequency measured through cVPD and no flushing of the root zone are elements of a desirable irrigation management strategy for cannabis.

 

Révélation

La gestion de l'irrigation a de nombreux impacts sur le produit final du cannabis. En mettant en œuvre des stratégies de contrôle de l'irrigation utilisant des seuils de cWP et / ou de cVPD, il peut y avoir une réduction de l'utilisation d'eau et d'engrais pour atteindre le même rendement et la même concentration de THC dans le cannabis. Les pratiques d'irrigation peuvent également être finement adaptées au cultivar spécifique grâce à une étude plus approfondie pour fournir la quantité exacte d'eau nécessaire pour obtenir le produit final souhaité. Cette réduction peut également permettre aux producteurs d'économiser de l'argent grâce à une utilisation réduite d'eau et d'engrais. La relation entre le cWP et le cVPD peut être utilisée pour créer des seuils d'irrigation à utiliser dans les installations de production pour d'autres cultures. Pour le cannabis, la première moitié du cycle de floraison était une croissance végétative rapide causant une précision réduite de la relation cWP et cVPD. La seconde moitié du cycle floral a une relation très forte entre le cWP et le cVPD puisque les plantes ne produisent que des fleurs et ne subissent plus de croissance végétative. Mesurer Ψ dans une installation de production de cannabis à grande échelle avec l'utilisation de psychromètres de tige n'est pas idéal, donc l'utilisation du cVPD comme variable de rétroaction pour initier l'irrigation peut s'appliquer à l'ensemble de la culture et être contrôlée à l'aide de systèmes automatisés tels que ARGUS. La VPD est déjà mesurée dans la plupart des installations de production, de sorte que l'adaptation des seuils de CVPD sera facile à mettre en œuvre. Pour appliquer cette méthode de planification d'irrigation à d'autres cultivars de cannabis ou à d'autres plantes, une relation entre le cWP et le cVPD devra être établie pour garantir que les relations hydriques adéquates sont respectées au sein de la culture, mais les principes généraux démontrés ici indiquent qu'une utilisation réduite de l'eau, une irrigation cohérente la fréquence mesurée à cVPD et l'absence de rinçage de la zone racinaire sont des éléments d'une stratégie de gestion de l'irrigation souhaitable pour le cannabis.

 

 

Voilà, ça me semble être un peu plus sérieux et aller dans le même genre de sens que celle faite par les industriels. Vous en pensez quoi sérieux ? 

++

Edited by MrGanjaBelgium
edit
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
glass-blower

Re,

il y a 15 minutes, MrGanjaBelgium a dit:

Ah ouui c'est vrai l'intrinsèque politesse parfumée de respect ... Elle émane de tout un chacun ici ^^ bref sans rancune

 

Un classique après le "ça sert à rien" ...le .....  "ya pas que moi ..." 

 

La politesse c'est pourtant simple .... après il y a la touche "signaler ce message " en haut à droite de celui-ci . 

 

Pour ce qui est des traductions de l'étude ,  à aucun moment ils ne parlent de sur-fertilisation .... donc oui ...vu qu'ils gèrent parfaitement l'engraissage de leurs plantes le rinçage devient inutile .

 

Mais rincer ce n'est pas seulement laver le substrat  , quand certains , moi parfois , engraissent de trop en N en croissance et stretch de la plante , ses feuilles sont surchargées ,  et le simple fait de rincer pousse la plante à puiser dans ses réserves pour éviter de finir avec des plantes trop vertes . Il suffit de pratiquer pour s'en rendre compte .... 

 

Encore une fois les gens qui font de l'autoproduction recherchent (normalement) un produit sain .... l'étude ne dit pas que c'est plus "mauvais" non plus , donc pour ce que ça coute de pas mettre d'engrais dans la soupe pendant 15 jours par principe de précaution ... à défaut d'être soi disant inutile ... bah c'est économe . 

 

Et "nous" en tant que forum , conseil , il est impossible de conseiller l'inverse ...toujours , au minimum ,  par principe de précaution . 

 

Cette étude est dans un autre "cadre" que l'autoproduction . 

 

++

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
MrGanjaBelgium

Je ne comprends pas pourquoi le rinçage (selon notamment glass-blower) aurait un effet observable sur la plante lors d'un sur-engraissage, et non lors d'un engraissage optimal (selon cette étude) quelles pistes (exceptés ces satanées expériences personnelles qui n'ont aucune valeure épistémologique) permettent d'envisager une telle hypothèse ? Tout ce que j'ai pu lire en dehors de forums et de vieux sites de journalisme à la con, me font plutôt constater que dès qu'on s'y intéresse un peu sérieusement on ne sait rien mettre en évidence ... 

 

Si vous lisez toute la conversation vous verrez que moi aussi je rince mes plantes par "précaution" mais ça ne m'empêche pas de chercher le fin mot, d'essayer de trouver la vraie vérité. 

J'ai l'impression de m'adresser à des convaincus têtus plutôt qu'à des gens curieux de découvrir du Savoir (et pas de la croyance) en en discutant tous ensemble autour de "publications scientifiques" qui ont pour mérite de mettre à bas les biais cognitif desquels nous souffrons tous lorsque nous essayons d'apprécier telle ou telle technique, affirmation, vérité supposée, par notre simple approche personnelle. 

 

Je ne dis pas "ARRETEZ  DE RINCER TOUTE VOS PLANTES IMMÉDIATEMENT" je dis "Vous saviez qu'il n'existe aucune preuve que le rinçage est efficace ? Il existe même quelques études qui montrent l'inverse." 

Et au lieu de discuter de savoir pourquoi c'est efficace ou inefficace, ce se lance des piques dans tout les sens ... Le forum a bien changé depuis 2013.

 

Bref, Glass-Blower, Ce que tu dis n'es pas insensé, je le comprends très bien mais est-ce que tu as connaissance de papier qui traite ce sujet ? on pourrait peut-être y jeter un oeil ?

On lit tout et son inverse sur internet, surtout pour le rinçage, alors ce serait une bonne idée d'essayer de fournir une base de connaissances solides sur le sujet. Si rincer est optimal après un cycle de floraison sur-engraissé, j'aimerais en être certain. 

 

Ce sujet, il me semble qu'il est là pour ça non ? pour voir jusqu'où la science explique le rinçage et jusqu'où est ce que celui-ci est une superstition, n'est ce pas ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
NicoT

Re

 

Le problème c'est que c'est sans fin...

 

Tu montres une études et une idée , les gens te raconte la leur, ça ne vas pas dans le sens que tu aimerais donc c'est forcément des abrutis têtu et écervelé !!!, Du moins c'est ce que je ressens en te lisant , bien que tu utilise un français des plus soutenue qui soit, désolé pour mes fautes d'ailleurs 🥴

 

Mais faut pas se prendre la tête, personne dis que tu dis de la crotte mais simplement , tous autant que l'on est avons un jour fumé cette beuh deguelasse d'une beuh mal rince (après ça peut-être certainement une beuh qui a simplement était trop chargé et peut-être que le rinçage n'aurait pas changé son goût deguelasse , mais clairement sans rinçage ça deviendrait limite piquant au lèvres,

 

Et y a ce surcoût engendré ??

Quel intérêt sincèrement ??

Tu démontrerait que l'on peut terminer une Flo sans engrais, bah je dirais oui , le mec il est couillu, là non tu veux démontrer que l'on peux 3ngraisser en open bar et cut comme ça lorsque l'on a envie !!!

...bah non, toi même tu rinces alors ?

Personne ne dis que tu as tord , mais beaucoup de personne penses que c'est pas la meilleure idée !!

 

++🌱

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
glass-blower

Re , 

 

Si tu veux t'en rendre compte c'est tout simple test le , c'est bien pour cela que je dis plus haut qu'il en faudra plus en étude(s) pour remettre en cause ce que font des "milliers" de growers qui ont testés . 

 

Perso je comprend même pas ce genre d'études ...le but ...c'est quoi la morale ? ^^  mettez de l'engrais ? .... je vois pas .... ça change rien ...et ....

 

Ha oui non le goût ....c'est ça qu'est bien , c'est nickel pile poil le résultat qui donne un intérêt à toute l'étude .. mais vu que c'est subjectif ..... 

 

Désolé mais vu l'étude je préfère faire confiance à mon expérience ^^

 

++ 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le Sultan

Salut ,

 

Je me souviens d'un docu sur Bedrocan , donc de la weed produite à but thérapeutique . Déjà c'était de l'hydro LDR en pots de mémoire , mais surtout ...

 

Au cut/mise en séchage , les plantes étaient vertes kaki brillant , pas une feuille jaune zéro sénescence , ça m'avait choqué pour du cannabis thérapeutique .

 

 

Bref je dis pas qu'ils ne flushent pas mais on peut en douter vu la couleur du feuillage .

 

++

Share this post


Link to post
Share on other sites
NicoT

Rere YO

 

j'aimerais soulever un autre sujet pour rincer la discussion et appaiser les tensions 🌱

 

Y a t'il un intérêt à garder son eau résultant d'un Drain à un arrosage sur un substrat style coco

comme ça par exemple ?

20201106_172310.thumb.jpg.2b9fbeeccc8229cd8241ec1e2a19b3a4.jpg

 

Ça passe où je suis total hors sujet🥴😅🙈

 

Édit

La même solution , avant et après arrosage...

À droite c'est le résultat du Drain 🥴

C'est totalement inutile le rinçage 😅😉?

20201106_172725.thumb.jpg.cdf6e64e6dfddee06ec70c0d96ebf1de.jpg

Merci de vos retour 😘

Édit2

BOrdel.... j'aurais dû prendre les EC🥴😅

 

j'edite dès que je peux...

 

 

++🌱

Edited by NicoT

Share this post


Link to post
Share on other sites
MrGanjaBelgium

Yo,

 

il y a 30 minutes, NicoT a dit:

Y a t'il un intérêt à garder son eau résultant d'un Drain à un arrosage sur un substrat style coco

comme ça par exemple ?

 

Oui clairement, il me semble que le propos premier de cette étude canadienne c'est de montrer qu'on peut profiler les besoins réels d'une plante en confrontant les analyses des deux solutions (solution nutritives vs drain) au cours d'un cycle complet. En parallèle, ils testent le flush ou non flush. Je t'avoue que c'est un peu compliqué et que j'ai pas tout saisi mais ça a l'air plutôt intéressant. 

Il me semble aussi que certaines techniques d'hydroponie, réutilisent ce drain pour les irrigations suivantes afin de minimiser l'apport en eau.

 

++

Edited by MrGanjaBelgium
politesse
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites