Légalisation du cannabis : le projet de loi allemand


Recommended Posts

Yo

 

 

il y a 12 minutes, Ex-UFCM-I Care a dit:

D’importantes modifications ont également été apportées en ce qui concerne la culture personnelle. La quantité autorisée de cannabis séché cultivé par l’intéressé a été doublée, passant de 25 à 50 grammes.

 

Ça va être compliqué ça 🤪🫣

Pourquoi ne pas avoir donné un nombre de pied comme au Luxembourg !!

(Ou faudra tout transformer en H ou Rosin très rapidement après la récolte 😅)

 

Sinon c'est sur une belle voie pour eux !

 

++

Edited by NicoT
  • Like 1
  • Haha 4
Link to post
Share on other sites

Yop les copains !

 

Nico t'oublies une option ! Pourquoi ne pas taper son petit charas régulièrement ! XD Celui qui a un bon Outdoor peut s'enfumer comme une caserne (édit, de septembre au cut déjà).

Mais j'avoue que de passer une plante tout juste coupée en iceO puis à la presse à rosin...

Ou tout balancer dans l’éthanol ? Ça doit faire pas mal de centilitres un 25G de ce truc ^^

 

On rigole mais c'est vrai que c'est chiant, ils pensent pas au multivar ou au curing (si tu grow pas à l'année). Va falloir que tout le monde se lance dans la cuisine pour planque le tossma dans du beurre au congèl' ;-)

 

Après pour le quidam qui se lancera pour l'occasion, avec une plante, c'est déjà ça c'est clair !

 

Canna-bise bis l'équipe !

Edited by Med_Use
  • Like 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Hey

 

bon bah on attend toujours les prochaines saisons avec impatience et les scénaristes aiment bien nous faire poireauter ....

 

Le vote sur la légalisation du cannabis en Allemagne finalement reporté à 2024

Le cheminement de l’Allemagne vers la légalisation du cannabis se heurte à un nouvel obstacle : le vote prévu mi-décembre a été repoussé, alors même que les partis de la coalition et le ministère de la santé étaient parvenus à un accord sur certains des points les plus litigieux il y a quelques jours.

 

De nombreuses résistances seraient ainsi apparue au sein même du SPD, pourtant membre de la coalition qui porte le projet de légalisation depuis le départ, comme le rapporte Der Spiegel. Des sources suggérent que malgré le fait que Karl Lauterbach ait porté le projet de légalisation, un accord n’a jamais été conclu avec les politiciens internes du groupe parlementaire. Avec la possibilité d’un rejet total de la proposition, celle-ci a été retirée du vote.

 

Tensions et préoccupations

Le retard inattendu du vote sur la légalisation du cannabis a fait froncer les sourcils, les tensions internes au sein de la « coalition des feux tricolores » au pouvoir ayant apparemment contribué à ce revers.

 

Le SPD, les Verts et le Parti démocrate libre (FDP) sont en désaccord sur des questions budgétaires et des préoccupations qui n’ont pas été suffisamment prises en compte. Le secrétaire général du SPD, Kevin Kühnert, a souligné la nécessité de clarifier les questions budgétaires avant de procéder au vote sur la légalisation du cannabis.

Certains membres du SPD ont exprimé leurs réserves, citant des insuffisances dans la lutte contre le crime organisé et des dispositions insuffisantes pour la protection des mineurs.

 

Les architectes du projet de loi ont déjà fait des concessions en réponse aux préoccupations exprimées. Les changements comprenaient notamment la modification des restrictions de distance pour la consommation de cannabis près des écoles et autres zones sensibles. L’exigence initiale de 200 mètres a été modifiée pour se situer « à portée de vue » des entrées de ces bâtiments.

 

Par ailleurs, l’adhésion à une association de cultivateurs nécessitera désormais un séjour d’au moins six mois en Allemagne, à la demande de la France. Le stock autorisé de cannabis à domicile devrait passer à 50 grammes, ce qui répond aux critiques selon lesquelles la limite initiale de 25 grammes était insuffisante compte tenu du rendement de la culture de trois plantes. La possession publique reste limitée à 25 grammes.

 

L’industrie dans les starting blocks

L’industrie du cannabis, tant nationale qu’internationale, a suivi de près l’évolution du paysage réglementaire allemand. Les entreprises de cannabis cotées en bourse, telles que la société canadienne Tilray et l’opérateur américain Curaleaf , lorgnent sur le marché allemand mais devront prendre leur mal en patience.

Curaleaf, par exemple, a acquis une participation majoritaire dans le producteur et distributeur allemand Four 20 Pharma l’année dernière et le retard de la législation pourrait avoir un impact sur leurs plans.

 

En début d’année, l’Allemagne s’est écartée de son plan initial de légalisation du cannabis récréatif à l’échelle nationale, optant plutôt pour une approche en deux phases avec des opportunités commerciales limitées. Le plan révisé comprend la dépénalisation du cannabis, de la culture à domicile et de la possession à partir du 1er avril 2024, avec l’introduction de Cannabis Clubs prévue pour l’été suivant.

 

L’échec de l’adoption de la législation cette année a suscité des inquiétudes, mais certains politiciens, comme Dirk Heidenblut du Parti social-démocrate (SPD), restent optimistes et estiment que le lancement en avril 2024 reste plausible si un vote a lieu d’ici la fin du mois de janvier. Ce que ne remet pas en question jusqu’ici le report du vote.

 

@+

 

:bye:

 

 

343291272_953140309473213_1519102439630042022_n.jpg

  • Thanks 2
  • Haha 1
  • Sad 3
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Hey

 

Et bah dis donc .....

 

pffffff re pffffff

 

Les sociaux-démocrates allemands se déchirent sur la légalisation du cannabis

La promesse de la coalition gouvernementale, menée par le social-démocrate Olaf Scholtz, de légaliser l’usage récréatif du cannabis dès le 1er avril est menacée par des divisions internes au sein du parti socialiste, le SPD.

 

Le projet de loi est au cœur de la coalition gouvernementale allemande. Cependant, le SPD s’est dernièrement positionné contre de telles ambitions, des poids lourds menaçant de voter contre la réforme.

 

« Naturellement, des discussions sont en cours concernant la légalisation du cannabis. J’espère que celles-ci conduiront [nos élus] à voter contre », a déclaré M. Fiedler, responsable des questions judiciaires au sein du SPD, au Rheinische Post.

« Je connais un grand nombre de collègues de mon groupe parlementaire qui partagent ce point de vue », a-t-il déclaré.

 

Un rapport interne de l’Office fédéral de la police criminelle, datant de décembre, a été rendu public. Il indique que « les autorités chargées de l’application de la loi [sur la légalisation] et de la réglementation dans les États seront confrontées à des charges et à des dépenses supplémentaires ». En outre, « la probabilité que la sécurité routière soit compromise » pourrait augmenter.

 

Le rapport avait été commandé par la Conférence des ministres de la Justice. Kathrin Wahlmann, ministre de la Justice de Basse-Saxe, qui préside actuellement la Conférence, s’est prononcée contre la légalisation.

 

« Je mets en garde contre le fait de suggérer que le cannabis est inoffensif simplement parce que la possession de certaines quantités sera probablement non punissable », a-t-elle déclaré au magazine Legal Tribune Online.

 

Le ministre de l’Intérieur de Nancy Faeser, bien qu’elle ne soit pas officiellement contre, émet également des doutes concernant la nouvelle loi, déclarant qu’il y a « des arguments classiques de sécurité à son encontre », a rapporté le Süddeutsche Zeitung.

 

Mais d’autres temporisent.

 

Katja Mast, député SPD, a souligné mercredi que la loi sur le cannabis serait adoptée par le Bundestag « dans un avenir proche ». « Nous nous y tenons », a-t-elle déclaré à l’agence de presse dpa mercredi.

 

Le ministre fédéral de la Santé, Karl Lauterbach (SPD), s’est aussi largement prononcé en faveur de la réforme.

 

@+

 

:bye:

347131652_262899356220065_6322762687219714394_n.jpg.e5b5591a84568e7c68816f5574cc283a.jpg

Edited by Ex-UFCM-I Care
  • Like 3
  • Haha 1
  • Sad 3
Link to post
Share on other sites

Yo

 

Quel dommage de lire d'un côté des avancées dans la recherche des différents traitements et accompagnement possible par le biais du cannabis à but médical, mais d'un autre côté une légalisation qui s'effondre de part en part 🥴🥴

Peut-être aurait il fallu ne pas inclure du tout le cannabis récréatif dans la future légalisation afin de ne pas bloquer ainsi.

On a l'impression que chacun se balance la patate chaude et ne veut surtout pas prendre d'avis favorable juste à cause d'idées reçues ou peur de choquer son parti...

 

Et on est lundi !!

Quand ça veut pas, ça veut pas..

fail-baby.gif.041f4463d3ea3ce71fc50f7ae6e966bb.gif

++

  • Haha 2
  • Sad 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...

Hey

 

Il semble que le fin tant attendue de cette série à rallonge arrive ..... 2024 la derniere saison??? l'avenir nous le dira.

 

Le vote sur la légalisation du cannabis en Allemagne mis à l’ordre du jour de la semaine prochaine

Le projet de loi visant à légaliser le cannabis en Allemagne est officiellement inscrit à l’ordre du jour législatif de la semaine prochaine. Les projets d’adoption de la réforme d’ici avril sont pour l’instant en bonne voie.

 

Le vote prévu par la commission des finances mercredi prochain devra être suivi d’une action de la commission de la santé, puis de l’ensemble de l’hémicycle.

 

L’inscription du projet de loi à l’ordre du jour intervient environ deux semaines après que les dirigeants de la coalition gouvernementale allemande dite des feux tricolores ont annoncé qu’ils étaient parvenus à un accord final, résolvant les problèmes en suspens, principalement ceux du parti social-démocrate (SPD).

 

Les députés allemands ont déclaré que le projet de loi, initialement présenté l’année dernière par le ministre fédéral de la santé, Karl Lauterbach, était légèrement révisé afin d’élargir et d’accélérer les exigences en matière de surveillance et de déclaration liées au marché illicite.

 

Georg Wurth, militant et directeur général de l’Association allemande du chanvre, a déclaré mercredi que la programmation du vote de la commission des finances « rend extrêmement improbable un nouvel arrêt du projet de loi ».

 

« D’autres commissions, en particulier celle de la santé, et le Bundestag lui-même sont susceptibles de suivre la semaine prochaine », a-t-il déclaré.

 

L’ordre du jour de la semaine prochaine comprend également une motion d’opposition visant à « stopper la légalisation du cannabis » déposée par le groupe parlementaire de l’Union chrétienne-démocrate et de l’Union chrétienne-sociale (CDU/CSU) qui a déjà tenté plusieurs fois de bloquer le projet.

Les membres de la commission parlementaire doivent également discuter de la réponse du gouvernement au Conseil fédéral, qui représente les États allemands et qui a déjà tenté, lui aussi, sans succès, de bloquer la réforme.

 

Retards et tractations

Le vote final sur le projet de loi de légalisation, initialement prévu le mois dernier, a finalement été annulé en raison des inquiétudes des dirigeants du SPD.

Les législateurs avaient déjà reporté leur premier débat sur la législation, qui s’est finalement tenu en octobre, apparemment en raison du conflit entre Israël et la Palestine. Ils ont également repoussé un vote prévu en novembre, car les partisans de la loi travaillaient à son amélioration.

 

Lors d’une réunion en décembre, le ministre de la santé a répondu aux questions des députés, dont certains sont opposés à la légalisation. À plusieurs reprises, il s’est opposé aux législateurs qui suggéraient que la légalisation enverrait un mauvais message aux jeunes et conduirait à une augmentation de la consommation chez les mineurs, déclarant que leurs arguments « déformaient » la législation.

 

Les législateurs ont également apporté récemment une série d’ajustements au projet de loi, principalement destinés à assouplir les restrictions qui se heurtaient à l’opposition des défenseurs et des partisans de la légalisation au sein du Bundestag. Ils ont notamment augmenté les plafonds de possession à domicile et supprimé la possibilité d’une peine d’emprisonnement pour la possession d’une quantité légèrement supérieure à la limite autorisée.

 

Les législateurs ont également accepté d’échelonner la mise en œuvre de la réforme, rendant la possession et la culture à domicile légales pour les adultes à partir du mois d’avril. Les Cannabis Clubs qui pourraient distribuer du cannabis à leurs membres ouvriraient en juillet.

 

Les autorités prévoient d’introduire une deuxième mesure complémentaire qui établirait des programmes pilotes pour la vente commerciale de cannabis en Allemagne. Cette législation devrait être dévoilée après avoir été soumise à la Commission européenne pour examen.

 

Après la dernière lecture du projet de loi au Bundestag, il sera soumis au Bundesrat, un organe législatif distinct qui représente les États allemands. Les membres du Bundesrat ont tenté de bloquer la réforme proposée en septembre, mais n’y sont pas parvenus.

 

@+

 

:bye:

 

 

424722868_401106792392260_1544148773590664917_n.jpg

  • Like 2
  • Thanks 5
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Yo

 

onestep-onesmallstep.gif.f4f10b0ce8c664d3421c44451933d440.gif

 

....

 

En attendant 👏

polka-polka-dance.gif.bb0db6a9952a006900b058ab1ac4cba1.gif.487097daa81f920f7363e2659aa6f7c0.gif

Rien que pour ça déjà, je serai capable d'essayer de ne pas être hors la loi 😅

50g de hash ça le fait 😁👌

++

  • Like 3
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

Plop,

 

je signe de suite pour un projet similaire chez nous. 3 plants pour 50 grammes => visiblement ils ont fait des test en rebord de fenêtre 

 

Le débat sera forcement mis plus en avant chez nous.

 

Bonne soirée,

  • Like 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Yop !!

 

Super ça prend forme !!

 

Le coup des 10% de THC max, c'est se tirer une balle dans le pied... Ou comment être sur de laisser un espace au marché noire...

Ils sont bon les technocrates....

 

La biz....

Link to post
Share on other sites