Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 05/27/11 in Blog Entries

  1. 18 points
    Documentaire exclusif sur les grands noms du Breeding, Ils déterminent ce qu'il y a dans nos joints, sont-ils de grands génétitiens du cannabis ou juste des gens comme nous ? -C'est ce que vous découvrirez a travers ce reportage unique
  2. 18 points
    Salut a tous Ce petit billet a pour but de centraliser les liens et infos sur la culture outdoor que je trouve interressant ( desolé c'est en construction ) En ayant lu tout ces liens vous ne pourrez pas rater votre outdoor ! ...normalement ils sont tous aussi important les uns que les autres ATTENTION avant lecture je vous conseil de vous munir d'un papier et d'un crayon et de noter ce que vous ne connaissez pas ou que vous n'auriez pas penser a faire ! ça vous evitera d'oublier un truc ou de devoir relire tout les liens TUTO comment faire un jdc outdoor https://www.cannaweed..._1#entry3397270 [Outdoor][Culture Biologique + les insecticides bio un tuto d'exo La culture "Outdoor" le BA BA de la culture Les erreurs à éviter en extérieur pleins de conseils utile quand on ne fait aucune recherche on fligue sa culture pour des conneries de rien du tout https://www.cannaweed.com/topic/154973-outjamaican-pearl-outdoormix-black-dominasensiseeds/page__st__70 Varietes outdoor precoces ( une variétées precoce peut vous faire gagner deux mois( de risque, de travail etc...) mes preferences vont aux variétées canadienne de next generation et bc bud depot comme la timewarp par exemple ! ultra resistante a la moisissure , recolte en aout dans le sud,selctioné depuis plus de trente ans en exterieur sur des plantations de plusieurs centaines de plant,testé et approuvé 100 % par tonton pour des variétées "normal" preférez des graines vraiment faites uniquement pour l'outdoor ! mix outdoor etc.. chez ****** ils en ont des bons ! sur le jdc de nanao j'ai donné quelques conseils ! chercher espagna dedans vous trouverez le post ! Symbiose entre les plantes et certains champignons ... que du bon enrichir la terre avec des microrganismes renforcer les defenses contre les chamipgnons et ameliorer votre terre Corriger le PH POUR QUE VOTRE PLANTE PUISSE ASSIMILER LES ELEMENTS NUTRITIF FAQ CULTURE BIO RECETTES DE MELANGE DE TERRE sans oublier de lire la culture outdoor biologique et les les liens de la culture en pot CULTURE EN POT (et melange de terre ) france (metropole) https://www.cannaweed...42#entry3296042 protéger les pots de la chaleur de façon esthetique https://www.cannaweed.com/topic/153182-1er-jdc-outdoor-2012-pot-sud-jekyll-passion-marmalate-wild-thailand-afghan-ryder-kush-vanilla-kush/page__st__170 pleins de conseils https://www.cannaweed...r-5mois-de-cro/ reunion (tropiques) https://www.cannaweed...47#entry3296047 LA TAILLE DES TROUS OU POTS la taille des trous est trés importante .Le volume se reduit de beaucoup pour des dimensions de quelques cm de moins un trou ou pot cylindrique de 50de diam pour 50 de haut aura un volume en litres de 98litre alors qu'avec 80 cm de diam et 50 cm de haut le volume sera de 251 litres . 2 fois et demi plus de place pour les racines . pour des trous carré lécart est encore plus grand . Calculez vous même ici (vous pouvez choisir les trous briques ou cylindrique) https://www.terre-net...s/cuve/cuve.asp selon jorge cervantes la taille optimale des trous est de 1mx1mx50cm quelques exemple 100x100x50=500litres 80x80x50=320 50x50x50=125 trous rond 100X50cm de haut = 393litres 80x50= 251 50x50=98 50cm de profondeur sont largement suffisant. si vous ne voulez pas creuser vous pouvez constituer ce volume au dessus du sol grace a un plastique de sous bassement (voir liens des pots) , de feutre geotextile ,de muret en pierre ,bois ou autre (comme des pots un peu ), qui soutiendront la terre . pour les remplir si ils sont volumineux préférez des terreau de jardinerie universelle/horticole que vous mélangerez a la terre du spot (30% a 40%maxi) et aux ammendements comme le sang la poudre d'os, le basalte, la bouse etc.. les terreau de growshop n'étant pas du tout rentable ,ni efficace pour le rapport qualité prix comparé a un mélange qui fonctionne très bien . RECOLTE ET SECHAGE QUAND RECOLTER COMMENT FAIRE SECHER ETC..... quelques liens utile Séchage en extérieur https://www.cannaweed...e-en-exterieur/ le trichome https://www.cannaweed...stils-et-macro/ observer les trichomes https://www.cannaweed..._1#entry1963883 https://www.cannaweed...-en-microscope/ https://www.cannaweed..._1#entry2660762 et en passant sechage et curing (plus ils sont long plus c'est bon ) https://www.cannaweed...et-curring-r130 --------------------------------------- en plus , voir les liens de nomad donné en reponse au blog !! il y en a qui pourrait aussi vous intérrésser! notament la serie des ""alors ça bud chez vous !??"" j'en ai deja rajouté quelques un ! merci nomad ! ------------- Des bon jdc bio ou presque----------------- DIDOUDAVE totalement bio frisian dew 1KG lien mort mais va renaitre jdc tout bio de NOMAD dans le sud Culture sous serre 100% bio de hop hop hop Lemarquis plants enorme poulailler terre enrichi en fiante de poules enorme plant belgique DDR 2011 DDR 2010 JDC GROLOU FABRICATION ENGRAIS MAISON BIO engrais maison batguano,melasse,houblon,spiruline RECOLTE AU PRINTEMP experimentale de francky vincent JDC 2 RECOLTE francky vincent -------------JDC PAS BIO MAIS GROS PLANTS---------- NANAO ENGRAIS AGRICOLE un tuto outdoor avec pleins de liens ! par contre attention ! on y parle de taille palissage qui n'est pas conseillé du tout pour les debutants ! certains a cause d'un mauvais travail se retrouve avec des bonsais miteux ! si vous ne savez pas faire abstenez vous ! faite d'abord un test sur un plan lors de votre premiere culture ! et surout pour une plante a tendance sativa vous aurez toujours un meilleur resultat en ne la taillant pas ! il y est dit aussi qu'il preferable de multiplier les spots ! (au cas il y a aurait des problemes il vous en resterait d'autre ) MAIS ATTENTION CELA MULTIPLIE AUSSI LE RISQUE DE RENCONTRER LA POLICE ! ps: je n'est pas lu ce tuto en entier donc je ne cautionne pas tout ce qui y est dit ! mais c'est une autre vision qui pourrait vous etre benefique qui sait ? https://www.cannaweed...er-son-outdoor/ LE PALISSAGE je ne le conseil pas aux dédutant même si vous lisez que le palissage accroit la récolte c'est pas toujours vrai .c'est même plus souvent le contraire . https://www.cannaweed...71#entry3346171 https://www.cannaweed..._gopid__3397451 L'ARROSAGE jdc de kyky31 humidifier TOUT le substrat sans detrempé et attendre plusieurs jours le sechage de celui ci sans exageration.suivant le climat cela peut prendre 4/5J voir une bonne semaine. - trop d'eau tue la plante , pas assez l'acheve...... seule l'experience permet de savoir quand arroser convenablement....soupeser son pot est un bon moyen de constater s'il faut arroser ou non. se qu'il faut imperativement retenir de tout ce topic qui apparement a aider des personnes mais egalement en a induit en erreur se qui n'est pas le but,c'est que le surarrosage n'est pas le resultat d'une trop grande quantité d'eau administrée une fois mais des frequences d'arrosage trop rapprochées ne permettant pas le sechage du substrat.si les racines baignent constament dans un terreaux detrempé (donc peut oxygéné)alors elles sufoques et pourrissent..... LUTTER CONTRE LA MOISISSURE le plus important est le choix de la variété qui doit etre précoce (ne pas croire ce que disent les breeders les growers qui ont fait un jdc surtout dans le nord) et résistante à la moisissure (variété conçu pour l'outdoor et selectioné en exterieur comme la timewarp ) puis viens le choix du spot qui doit etre : _aéré /ventilé (pas de sous bois trop confiné ou de fond de vallée) _etre éclairer des les premiers rayons de soleil pour pouvoir secher la plante le plus rapidement possible en automne quand l'humidité de la nuit est la plus presente. ensuite il ne faut JAMAIS entré en contact avec les buds .que ce soit avec vos doigts,vos outils, vos vetements(qui ont touché toutes sorte de végétaux et autre support déjà contaminé avant d'arriver au spot ) etc.. car les spores de champi sont partout renforcer les défenses de la plante grace a des amendements qui contiennent des oligo éléments et de la silice (basalte) pour aider la plantes a etre en bonne santé et donc avoir des tissus qui ne sont pas favorable a l'installation des champi https://www.cannaweed..._1#entry3287901 enlever les grosses feuilles qui empêche une bonne circulation de l'air en fin de flo et palisser pour aéré la plante . si c'est possible couvrir avec une bache a 30 cm du sommet des plants pour eviter que la rosé (ou la pluie) ne se dépose sur les plants . ensuite viennent les produits comme l'aspirine et la vitamine c https://www.cannaweed..._1#entry2922844 faire aussi une recherche sur le bud rot stop (ddr s'en sert ) on peut aussi utiliser des Trichodermas qui offrent une bonne protection contre les champignons pathogènes(botrytis ,fusariose etc..) par innoculations ou pulverisations et bien sure voir le topic variétées précoces BONNE TEMPERATURE = GROS PLANTS si bibi 88 le modo veut bien me repondre je reposterais rapidement ce tuto qu'il a verouillé car apperement le sujet a deja été traité et donc il veut me bannir ??? mais je n'ai toujours pas trouvé ce fameux sujet et lui ne me repond pas quand je lui demande ou il a vu ça !! en gros ça disait que le soleil trop mordant est pas bon car la t° trop importante bloque la croissance de lla plante donc il faut mettre un filet ombrageant et faire un paillage pour la terre avec des cailloux si vous n'aimez pas la paille (paille qui empeche la formation d'une croute de boue seche et hermetique qui etouffe la plante )! le mieux c'est les deux en meme temp ! voir cette video Guide cannaweed sur les températures l'importance de l'ensoleillement vous pourrez y voir que les plantes qui prennent le soleil aux heures ou il tape moins fort poussent plus vite que les autres . alors est ce du aux heures de soleil en plus ou au fait que le soleil est moins fort je vous laisse choisir https://www.cannaweed...ge/page__st__30 DE L'AZOTE (avant et ) PENDANT LE STRETCH Tuto d'exo sur l'azote lisez le ça vaut le coup meme si le debut vous paraitre assez chiant la suite est tres tres instructive extrait +les norites du basalte +du granite = le substrat lunaire qui boost a fond https://www.cannaweed...ost__p__3284263 et les reponses a mes questions en fin de post ici https://www.cannaweed...90#entry3293490 Extrait d'une interview de jorge cervantes https://cannactus.blo...x-le-libre.html Que recommandes-tu pour améliorerle sol? On peut faire des analyses du sol pour savoir ce qui manque mais je recommande surtout de l'amender avec de la matière organique, d'y ajouter du fumier ou un compost quelconque. Du compost et encore du compost. Le plus important est d'y apporter de la vie et de maintenir celle-ci en vie pour qu'elle se développe dans le sol. C'est très important. Par exemple, j'ai écrit récemment sur un groupe de gens qui cultivent des plantes géantes. Et bien eux, durant leur culture, ils n'ajoutent que quelques poignées de guano de chauves-souris car le reste vient de l'enrichissement antérieur de la terre.Il faut chercher ce qui créé la vie dans le sol et veiller à ce qu'elle continue de croître. Le plus crucial est de mettre de la vie dans le compost et dans la terre, et de l'y maintenir pendant toute l'année, car elle peut mourir très facilement. Quand on cultive bio, il ne faut en aucun cas utiliser des sels chimiques car ils brûlent tout et qu'après, il faut beaucoup de temps pour retrouver un niveau de vie élevé dans le sol. Beaucoup de gens préfèrent acheter et les produits servent mais pas autant. Il est important de bien connaître son sol. C'est une bonne idée de cultiver un jardin avec d'autres types de plantes qui pourront servir à savoir ce qui se passe dans son jardin. Si dans un coin, vous plantez de la marijuana et dans un autre, des laitues, des tomates et des poivrons, ces plantes vont vous avertir des problèmes avant qu'ils n'affectent la marijuana. Il faut utiliser le "mulching" ou paillage, recouvrir la terre de matériaux de manière à ce que les racines et le sol soient protégés. Tu es devenu très célèbre pour tes explications sur la culture en intérieur et aujourd'hui, tu es très intéressé par la culture en extérieur. J'aime mieux la culture à l'extérieur qu'à l'intérieur. C'est une des grandes choses que j'ai apprises en Espagne. S'il n'y avait pas les lois, tout le monde pourrait cultiver à l'extérieur. Ce serait fantastique. Quand j'ai commencé, il y a 30 ans, tout le monde me disait: "L'herbe cultivée à l'intérieur ne fait rien." Maintenant, ils disent le contraire, que l'herbe cultivée à l'intérieur est meilleure que l'herbe de l'extérieur, qu'elle est plus forte. La vérité, c'est quelles peuvent être de qualité égale. Dis-nous en plus sur les cultivateurs en extérieur californiens. Une chose qu'ils font beaucoup, c'est de récolter en plusieurs fois. Ils font deux ou trois coupes sur chaque plante, et certains comme Mr Nice vont jusqu'à quatre. En suivant la croissance de la plante, il la fixe à un filet pour la soutenir. Normalement, il utilise deux hauteurs de filet. Il commence ainsi par couper les pointes des branches au sommet des filets, ce qui fait déjà un ou deux kilos. Il enlève alors le filet supérieur et attend une ou deux semaines de plus. Ainsi, les têtes reçoivent plus de lumière pour grossir encore plus. Il arrive ainsi à encore récolter un ou deux kilos de plus. Quand il enlève le filet inférieur, il attend à nouveau une semaine avant de couper le dernier kilo. En général, les cultivateurs gardent ces dernières têtes pour les fumer eux mêmes car ce sont les meilleures, celles qui contiennent le plus de résine. Sur un terrain qui peut donner 55 kilos, en utilisant cette technique, on peut atteindre jusqu'à 90 kilos. C'est-à-dire, 40% de production en plus. Ce n'est pas tellement quand on n'a peu de plantes mais quand on a une grande plantation, cela permet non seulement d'augmenter la récolte de 40% mais aussi d'espacer la récolte. Cette technique est très intéressante pour répartir le travail et augmenter la production. Ceci est un numéro spécial Extérieur,aurais-tu quelques conseils supplémentaires à donner à ce sujet? Ceux qui veulent obtenir de grandes plantes en terre doivent commencer avec la germination de graines pour que les plantes aient atteint une bonne taille quand on les met dans les trous. Quand on a fait ça, il faut leur donner de la lumière pour ne pas qu'elles fleurissent pendant le printemps. Il faut préparer la terre à un demi mètre de profondeur. Avant, je pensais qu'il fallait plus mais maintenant, j'ai constaté qu'un demi mètre de profondeur et un mètre de largeur suffisaient. DES VDEOS INSTRUCTIVE SUR LA TECHNIQUE OUTDOOR https://youtu.be/jyk0KBoGaB8 VOILA EN ESPERANT QUE CA VOUS soit utile ! METTEZ DES ETOILES ( en haut a droite) A CE BLOG SI CA VOUS PLAIT merci ET CLIQUEZ SUR "LIKE" pour recevoir les updates
  3. 13 points
    Action anti-fongique et anti-sioniste ! De nombreux cultivateurs se demandent quand stopper totalement l'engrais en fin de floraison ,"Final Phase terminal" , envoi un signal fort à la plante pour lui faire comprendre que tout est fini ,vous pouvez alors débrancher...heu couper vos plantes sans risques de faire les faire souffrir puisque "Final Phase Terminal",à base de cyanure les a déjà tué au préalable, il ne vous reste plus qu'à récolter !
  4. 13 points
    Le journal du 20h00, par Graine de Skunk. Nouveau Breeder. La budosaurus. Description du breeder. On savait le cannabis très ancien ,mais les dernières fouilles archéologiques effectués en afrique, ont mis à jour une graine de cannabis , parfaitement conservé dans l'ambre depuis + de 30 millions d'années. L'équipe de chercheurs nous confia généreusement cette graine, qui germa grace à notre méthode spéciale. Il en résultat un male, que nous avons croisé avec notre femelle Skunk#1 Les résultats sont spéctaculaires aussi bien en terme d'aromes que de production. Les plantes sont a l'echelle des dinosaures: géantes. Pouvant atteindre facilement les 22-25 métres en exterieur ,il est inpensable de cultiver la Budosaurus en intérieur, sous lampes, à moins de casser le toit.. Génétique: very old timer haze x Skunk#1 No. de Graines Par Paquet: 1 Graine (trop gros) Variété: la plupart sativa. Sex: Régulière Teneur en THC: Inconnu Emplacement : En plein air Période de floraison 10-12 mois. Date de récolte Octobre (de l'anné d'aprés) Prix: 1st prize (Sativa) International Diplodocus Cup, 35 245 668 d'années avant J.C. _______________________________________________________________________________________ La Jesus Christ. La "Jesus Christ" est une variété que les moines Bénédictains cultivent secrétement depuis toujours. Sa génétique reste un mystère mais tirez quelques lattes de cette herbe bénite par le pape lui meme, et vous accéderez aux portes du paradis en un rien de temps... Jesus christ. No. de Graines Par Paquet: 10 multiplié par 100 , par opération de l'ésprit saint. Variété: La plupart sativa. Sex: Régulière Teneur en THC: impénétrable. Emplacement : En église ou sous serre. Période de floraison 8-9 semaines...
  5. 12 points
    Bonjour à tout le monde Aujourd'hui on va parler des purple haze, j'ai souvent entendu " ma purple haze n'a rien de purple et pour le gout faut le chercher ", étant un amateur de haze et de purple je me suis dit faut faire quelque chose pour les potos qui veulent mettre de la couleur dans leurs box, je regarde ce que j'ai sous le coude.... toujours ma ssh, et en male ? je cherche ce que j'ai dans le frigo ( en graines ) et jme rends compte que j'ai ces paquets, acheté sur un coup de tete lors d'une promo, deux paquets de 10 seeds de Bizarre de chez Sick Meds seeds, je lance les 20 graines je fais ma ptite selection, sur le coup je garde deux femelles et deux males, bref, revenons à nos moutons, le male que j'ai choisi pour le cross sort des sexes violets, une bonne prod, une legere, legere odeur de sd Une fois la SSH pollinisée les graines se forment, une fois mature je les recoltent, sechée, mise au frigo, et j'en garde quelques une que je donne à deux trois potes autours de moi, bon ben c'est bien mais le résultat.... Et ben ça nous donne plusieurs phénos differents, on a des sativas, du 50/50, des hazes, des qui tirent plus sur le Sd, des vertes, mais en majorité des violettes 8/10 diras t'on, enfaites quelques soit le phénos ça nous donne à chaque fois des herbes très très bonne, facile à grow, de 10 à 12 semaines de flo le resultat est pas mal, la suite en images On a fini avec les principaux cross réaliser en 2017, les prochains billets seront consacré aux projets de 2018 !! Edit : 02/03/2018 le grow du poto
  6. 11 points
    Hi ! Ce Billet regroupe les strains d’appellation "landrace" proposés aux grower, d'après la base de données seedfinder ( et ajouts personels et contributifs en bleu ). Ppour la pureté génétique il faudra s'en remettre à la bonne foi des breeders, et leur réputation, et aussi l'histoire de la diffusion du cannabis dans le monde. En effet , les plantes nord-américaines seront listées ici, bien qu'elles soient à proprement parler plutôt des " heirloom " que des " landraces ". Quand Le cannabis est présent depuis des centaines, ou des milliers d'année dans une région, en plus de la sélection humaine, les populations de plantes subissent les effets du climat dans lequel elles poussent, et cette deuxième forme de sélection, qui elle est naturelle, confère à ces variétés une typicité plus forte, ou au moins, différente. Pour en savoir plus sur l'histoire de la diffusion du cannabis / On parle ici de plantes plus ou moins sauvages, fruit de sélections plus ou moins longues, et plus ou moins naturelles, mais dans des lignées revendiquées " pures " Toutes les variétés que je vais répertoriées ne sont pas toutes encore produites et/ou disponibles , certains breeders ont même disparu, ( breeder confirmés comme fermés en gris et barrés ) les mises à jour seront effectuée en fonction de mes recherches et des remarque éventuelles de membres, ( Un grand Merci déjà à FranckyVincent ! ) dans un premier temps , je me limiterais à compiler les infos brutes en un seul document, je verrais par la suite , pour ajouter un maximum de liens vers les breeders encore actifs et marquer tous les disparus comme tels . Astuce de recherche / tapez " Ctrl+f " avec le clavier , une ptite fenêtre s'ouvre et vous pourrez faire vos recherches par mots clefs , breeder, strains... Code couleur : Vert , les strains qui semblent les plus proches d'une appellation "landrace" mais + ou - stabilisés Bleu , les hybrides régionaux, croisement de deux souches d'une même région du monde Noir / infos brutes ( plantes pures ou polluées pendant le processus de sélection ) précisions à venir ( ou pas ) Violet / ajout hors de la base seedfinder Orange / celles reconnues comme polluées/ possiblement polluées Original Strains Afghanistan Hybrid - Holy Smoke Seeds - Afghani Peshawar - Reefermans Seeds - Full Melt Madness Indica notes à propos des " Northern Light " souche travaillée d'abord aux USA puis en hollande , et possiblement " polluée " , sinon le fruit d'une longue sélection hors de son contexte des montagnes afghanes - Bluenose Seed Bank - Afgani #1 Kal X - Growi Seeds Amsterdam - Afghaan - British Columbia Seed Company - Afghaan Dream - Positronics - Afghan - Positronics - Aurora Borealis - Spliff Seeds - Afghan - Derg Corra Collective - Afghan (Helmand) - Derg Corra Collective - Viking - Barneys Farm - Afghan Hash Plant - Bulk Seeds - Afghan Kush - Herbaria - Afghan Mango ( breeder fermé ) - Homegrown Fantaseeds - Afghani - Medicann Seeds - Afghani - The NugLab - Afghani - Jordan of the Islands - Afghani - Hemcy Genetics - Afghani 1 - Super Sativa Seed Club - Afghani 1( breeder fermé ) - Pukka Seeds - Afghani Gold ( breeder fermé en 2009 ) - Pukka Seeds - Afghani #1 - Alpine-Seeds - Afghani Landrasse - Sensi Seeds - Afghani #1 - Sensi Seeds - Maple Leaf Indica - Cultivators Choice - Afghani #1 ( breeder fermé ) - Cultivators Choice - Mazari-Afghani - Mudro Seeds - Afghani #1 - Rare Dankness Seeds - Afghani #1 IBL - Anesia Seeds - Afghanica - Reefermans Seeds - Petrolia Headstash - Cannabella Seed Club - Bella Ortega - Underground Seeds Collective - Black Afghani - TH Seeds - Chocolate Chunk - Tom Hill - Deep Chunk - Old Dreams Genetics - Deep Chunk - Kingdom Organic Seeds - Deep Chunk - Therapy Seeds - Deep Chunk - GreenMan Organic Seeds - Deep Chunk IBL - Alpine-Seeds - DeepChunk S1 - Heritage Farms seed and flower ca - Desert Storm - Ripper Seeds - Double Glock - The Seed Bank - Garlic Bud ( breeder fermé en 1991 ) - The Seed Bank - Northern Lights #1 - The Seed Bank - Northern Lights #2 - The Seed Bank - Northern Lights #2 F-3 - Cream of the Crop Seeds - Hybrid X - 4:20 Seeds - Indian - Bluenose Seed Bank - Kal X #3 - Super Sativa Seed Club - Khyber Afghani ( breeder fermé ) - THC Seeds - Kish - The Cali Connection - La Affie - Microgenetica - Mazar - DutchBreed - Mazar Afghani - Seedsman - Mazar I Sharif - The Real Seed Company - Mazar-i-Sharif - The Real Seed Company - Sheberghan - Master Thai - Lucky Bubble - ACE Seeds - Mazar-i-Sharif - Old World Organics - Milk Of Mazar - Hazeman Seeds - Monkey Balls - Female Seeds - Northern Light - Royal Queen Seeds - Northern Light - Amaranta Seeds - Northern Light - Kera Seeds - Northern Light - Victory Seeds - Northern Light - Growi Seeds Amsterdam - Northern Light - Speed Seeds - Northern Light x Northern Light - Ministry of Cannabis - Northern Lights - 00 Seeds Bank - Northern Lights - Garden of Green - Northern Lights - Zamnesia - Northern Lights - Genehtik Seeds - Northern Lights X - DNA Genetics Seeds - OG LA Affie - DNA Genetics Seeds - Pure Afghan - Dutch Passion - Oasis - Sumo Seeds - Old Afghani - The Bulldog Seeds - Original Afghan - Growers Choice - Original Afghani No1 - Seedsman - Original Afghani #1 - Aficionado Seed Bank - Original Afghani #1 - PEV Seeds Bank - Piensa en Northern Light - Super Sativa Seed Club - Pluton 2 ( breeder fermé ) - New420Guy Seeds - Purple Maze Kush - Med-Man Brand - Rock-Star Kush - Tiki Seedbank - Shanti Devi ( breeder fermé ) - Ustad Seeds - Shishkaberry - Sátiros Seeds - Shishkaberry F2 - Spice of Life Seeds - Shishkeberry - Zoo Seeds - Shiskaberry - Hemcy Genetics - Shiva Shanti - Alpha Genetics - Spanish Nights Mostly Indica - Dutch Quality Seeds - Afghana - High Quality Seeds - Afghani Hindu Kush - Delta 9 Labs - Afghani Mazar I Sharif - Dutch Passion - Night Queen - White Label - Ok 47 - B.C. Bud Depot - Purple Afghani Africa Hybrid - Canadian Bred Seeds - Madame Poison - Mandala Seeds - White Magic Indica - VIP Seeds - Power VIP Mostly Sativa - Seed Stockers - BCN Power Plant - Kiwiseeds - Daddys Girl - High Quality Seeds - Durban Poison Amazing Special - Next Generation Seed Company - Island Poison - Reefermans Seeds - John Sinclair - Apothecary Genetics - Nigerian Hashplant - Derg Corra Collective - Nigerian Landrace - CopyCat Seeds - P. Plant - Bulk Seed Bank - Perfect Power Plant - PEV Seeds Bank - Piensa en Power Plant - Sumo Seeds - Power Haze XL - Dutch Passion - Power Plant - Ministry of Cannabis - Power Plant - Spliff Seeds - Power Plant - Bulk Seeds - Power Plant - Sputnik Seeds - Power Plant Cosmos - JustFeminized.com - Pukka Power Plant - Alpha Genetics - Rapid Fire - Garden of Green - S.A.S - Cannabiogen - Sudafrica - Growers Choice - Super Powerplant - Victory Seeds - Ultra Power Plant Sativa - Pure Michigan Genetics - 517 Durban Poison - Seedsman - African Buzz - Ministry of Cannabis - African Spirit - Tiki Seedbank - Bambata ( breeder fermé ) - L'Artisan du Bonheur - Bambata - Herbaria - Bushmans ( breeder fermé ) - Nectar Seeds - Bushmans - OriginSeeds - Bushmans - ApeOrigin - Bushmans - Tropical Seeds Company - Ciskei - Tropical Seeds Company - Congo Pointe Noire - Tropical Seeds Company - Senegal - Tropical Seeds Company - Zambia - Seeds of Africa - Coffee Gold - Seeds of Africa - Durban Magic - Seeds of Africa - Pondo Mystic - Seeds of Africa - Swazi Gold - Seeds of Africa - Transkei - Seeds of Africa - Misty Kei - Seeds of Africa - Malawi Gold - Seeds of Africa - Mozambica - Seeds of Africa - Zimbabwe - Seeds of Africa - Sotho Heights - Seeds of Africa - Apondo Mystic - Seeds of Africa - Zimlicious - Seeds of Africa - Durban Poison Warrior King Edition - Anesia Seeds - Congo - Holy Smoke Seeds - Drakensberg - Holy Smoke Seeds - Malange Gold - Holy Smoke Seeds - Malawi Gold - Holy Smoke Seeds - Mozambique Poison - Holy Smoke Seeds - Swazi Gold - Holy Smoke Seeds - Zambezi - Bulk Seed Bank - Dubai Poison - Super Sativa Seed Club - Durban ( breeder fermé ) - Cannabiogen - Durban - Cannabiogen - Ghana - El Clandestino - Durban - The Seed Bank - Durban ( breeder fermé en 1991 ) - Sensi Seeds - Durban - Dutch Passion - Durban Poison ( Au cours du processus de reproduction, une partie inconnue de génétique Indica s’est croisée avec Durban / info breeder ) - Hemcy Genetics - Durban Poison - African Seeds - Durban Poison ( breeder fermé en 2006 ) - African Seeds - Ethiopian Highland - African Seeds - Kariba Surprise - African Seeds - Swazi Rooi Bart - African Seeds - Swazi Skunk - African Seeds - Tanzanian Magic - African Seeds - Zambian Copper - Afropips Seeds - Durban Poison ( breeder fermé ) - Afropips Seeds - Malawi Gold - Afropips Seeds - Nigerian - Afropips Seeds - Malawi Mini - Afropips Seeds - Swazi Red - Plantamaster Seeds - Durban Poison IBL - Apothecary Genetics - Durbin Poison - Next Generation Seed Company - Early Durban - Reefermans Seeds - El Diablo - ACE Seeds - Ethiopian - ACE Seeds - Malawi - The Average Seed Company - Ethiopian Highland - Centennial Seeds - Ethiopian Highland Sativa - Alpine-Seeds - Ghana Landrasse - Christiania Seedbank - Jazz Plant - World of Seeds Bank - Kilimanjaro - Asturjaya - Maizal Gord - Poppa Pain Strains - Malawi Dream - Lineage Genetics - Malawi Gold - Green Hornet - Malawi Gold ( breeder fermé ) - Anesia Seeds - Malawi Gold - Austrian Sunseeds - Mystic Sunlight - Reefermans Seeds - Nigerian - Apothecary Genetics - Nigerian Yoruba - Mandala Seeds - Orisha - Mandala Seeds - Orisha XL - Zambeza - Power Plant XL - Original Sensible Seeds - Pure Africa - Anesia Seeds - Pure Durban - Underground Seeds Collective - Senegal - Cultivators Choice - South African ( breeder fermé ) - The Seed Bank - South African D.P. 34 ( breeder fermé en 1991 ) - The Seed Bank - Swazi - World of Seeds Bank - Southafrican Kwazulu - Nirvana Seeds - Swazi Alaska Indica - Sagarmatha Seeds - Matanuska Tundra Asia Hybrid - B.C. Bud Depot - Shiatsu Kush Mostly Sativa - Sativa Seedbank - Sweet Sativa Special - Dutch Passion - Mekong High Sativa - Super Sativa Seed Club - Manilla Fillipino ( breeder fermé ) - The Real Seed Company - Mekong - Delta 9 Labs - Mekong Haze Australia Mostly Sativa - Kiwiseeds - 2 Pounder - Underground Seeds Collective - Ducksfoot Sativa - Koala Seeds - Humpty Doo Haze Bhutan Mostly Sativa - Mandala Seeds - Purple Paro Valley - Mandala Seeds - White Bhutanese Sativa - Holy Smoke Seeds - Bhutanese Thimphu Brazil Hybrid - Cannabiogen - Colombia Mangobiche Mostly Indica -World of Seeds Bank - Brazil Amazonia Sativa - Brazilian Seed Company - Amarelo ( breeder fermé depuis 2010 ) - Golden Sativa - Local Sativa - Manga Rosa - Original Green - Anesia Seeds - Copacabana - Plantformers - Mekanika Haze - Eva Female Seeds - Nexus - Pro Seed - Santa Maria ( breeder fermé ) - Barneys Farm - Utopia Haze Burma Sativa - Vancouver Island Seed Company - Burmese - B.C. Bud Depot - Burmese - Reefermans Seeds - Burmese Pure - The Real Seed Company - Manipuri - The Real Seed Company - Ukhrul Canada Mostly Sativa - Secret Valley Seeds - BrainWarp - Next Generation Seed Company - Early Timewarp IBL - Texada Timewarp F5 - B.C. Bud Depot - Satura Sativa - Texada Timewarp - THC Seeds - Texada Timewarp Ruderalis - Mighty Irish Seeds - Mighty Mite Indica • China Caraïbes / Guadeloupe / Martinique Sativa - French Touch Seeds - Fil Rouge China Indica - The Real Seed Company - Golden Triangle Akha Mostly Indica - ACE Seeds - China Yunnan Ruderalis -- Whish Seeds - Guangdong Colombia Hybrid - Next Generation Seed Company - A.D.D. - Dutch Flowers - Columbian Red ( breeder fermé en 2008 ) - Centennial Seeds - Rio Negro Colombian Sativa Mostly Indica - Macaronesia Seeds - Hassala - Seedsman - Jungle Wreck Sativa - Cannabiogen - Colombia Punto Rojo - Breeder Choice Organisation - Colombian Black - Gage Green Genetics - Colombian Black - Gage Green Genetics - Colombian Gold ( Colombie x Colombie ) - Brazilian Seed Company - Colombian Gold ( breeder fermé depuis 2010 ) - Faricur Grower - Punto Rojo de Montaña - Hisens Crew - Punto Rojo de la Sierra - Sativa del Altiplano - ScareCrow Seeds - Pure Columbian Black - Reefermans Seeds - Santa Marta Colombian Gold Costa Rica mostly indica - Pura Vida Seeds - Original Bri Bri - Pura Vida Seeds - Wolaba Dreams ( costa rica cross ) Egypt Hybrid - The Real Seed Company - Sinai Europe Hybrid - Big Buddha Seeds - G-Bomb Guatemala Sativa - ACE Seeds - Guatemala Hawaii Hybrid - Centennial Seeds - Waipi'o Hapa Indica - Growi Seeds Amsterdam - Hawaïan Indica - Pua Mana Pakalolo - Moloka'i Purpz - Puna Buddaz Sativa - Pua Mana Pakalolo - Blue Hawaiian - Hawaiʻi ʻ78 - Hawaiian Elephant - Kaua'i Electric - Kona Gold - Maui Wowie - The Blood - Mudro Seeds - Hawaii - Sagarmatha Seeds - Hawaiian Punch - Federation Seed Company - Hawaiian Sativa ( breeder fermé en 2009 ) - Colorado Seed Inc. - Hawaiian Sunrise - Motarebel - Molokai Frost - Sativa Seedbank - Paia Hawaiana Himalaya Indica - Heavyweight Seeds - Kashmiri - Old World Organics - Kashmiri Sirnoo -The real seed company - Parvati ( India ) - Parvati Jungli ( India ) - Malana Cream ( India ) - Nanda Devi ( Nepal ) - Kumaoni ( Nepal ) - Johaar ( old India-Tibet ) Hindu Kush Indica - World of Seeds Bank - Afgan Kush - Afgan Kush Special - Pakistan Valley - White Label - Afghan Kush - Master Kush - Zativo - Afghan Kush - Goldenseed - Afghani Kush - Jamaica Seeds - Blackout Kush - Ceres Seeds - Ceres Kush - The Real Seed Company - Chitrali - GreenLabel Seeds - Frosty Kush - Goldenseed - Golden Kush - Positronics - Gordo Master Kush - Hindu Kush - Mallorca Seeds - Hindu Dream - Dr. Hemps Seeds - Hindu Kush - Kiwiseeds - Hindu Kush - Sensi Seeds - Hindu Kush - Nirvana Seeds - Hindu Kush - Anesia Seeds - Hindu Kush - Seedsman - Hindu Kush - Aficionado Seed Bank - Hindu Kush (Heirloom) - Dutch Flowers - Hindu Kush Special ( breeder fermé en 2008 ) - Canadian Bred Seeds - Hindu Kush x Hindu Kush - Natural Genetics Seeds - Jahkirevi Kush - Ketama Seeds - Ketama Kush - THC Seeds - Kush - Breeder Seeds Crew - Kush Rau300 - Paisa Grow Seeds - Kush del arriero - Female Seeds - Lemon Kush - Homegrown Fantaseeds - Masterkush - Dutch Passion - Masterkush - Microgenetica - Mature Kush - Mudro Seeds - Mountain Kush - Seedsman - Narkush - New420Guy Seeds - Post Traumatic Purple - Original Sensible Seeds - Pure Kush Hungary Ruderalis India Hybrid - Paradise Seeds - Durga Mata - Hemcy Genetics - Hindu Kush - Homegrown Fantaseeds - Shiva - Positronics - Shiva - Growi Seeds Amsterdam - Shiva - Mandala Seeds - Speed Queen - Mandala Seeds - White Satin Indica - Dr. Greenthumb - Big Purps - Dr. Krippling Seeds - Delhi Friend - Dr. Hemps Seeds - Silver Shiva Sativa - The Real Seed Company - Garhwali Jungli - The Real Seed Company - Garhwali Shiva - The Real Seed Company - Kerala - The Real Seed Company - Malana - The Real Seed Company - Pahari Farmhouse - The Real Seed Company - Parvati - Seedsman - Kerala - The Landrace Team - Kerala (S. India) Iran Indica - Dr. Greenthumb - Iranian Auto Flower Iraq Indica - Derg Corra Collective - Iraqi Pilgrim - Humboldt Seed Organisation - Ewe-2 Jamaica Hybrid - Federation Seed Company - Jamaican - Eva Female Seeds - Jamaican Dream - Yardie Seeds - Jamaican High Grade - Jamaican Sensi - UZI Mostly Sativa - Secret Valley Seeds - Jamaican Grape - Breeder Seeds Crew - Kiki Rau300 Sativa - Cannabiogen - Jamaica Blue Mountain - Centennial Seeds - Jamaica Blue Mountain Sativa - The Cali Connection - Jamaican Me Crazy - Yardie Seeds - Lambsbread - Yardie Seeds - Tornado Weed Kambodga Sativa - Reefermans Seeds - Orange Peako Karakoram Indica - DutchBreed - Karakoram Kush Kazakhstan Indica La Reunion Sativa - French Touch Seeds - K1 - French Touch Seeds - Mangu Karot - French Touch Seeds - Mangu Pepper ( La Réunion x La Réunion ) - Seeds of Africa - Zamal Reunion - Underground Seeds collective - Double zamal ( zamal x zamal ) Laos Sativa - The Real Seed Company - Highland Lao - ACE Seeds - Lao Luang Prabang - OriginSeeds - Laos Sativa Lebanon Indica - GeneSeeds Bank - Black Lebanon - Hybrids from hell - LEB27 V2 - Hybrids from hell - LEB27S - Derg Corra Collective - Leb27 - BlueHemp Switzerland - Lebanese ( breeder fermé ) - The Real Seed Company - Lebanese - Reefermans Seeds - Lebanese Hashplant - Seedbleed - Libano Rojo - Zenseeds - Libanon 30 Madagascar Sativa - OriginSeeds - Madagaskar Spirit Mexico Ruderalis Sativa - Barneys Farm - Acapulco Gold - Asturjaya - Astur Méxica - Reefermans Seeds - Blackseed - Sativa Seedbank - Eldorado - Sativa Mexicana - Cryptic Labs - Highland Guerrero - Cannabiogen - Jarilla Sinaloa - Cannabiogen - Jarilla de Sinaloa - CBD Seeds - Mexican Haze - Cryptic Labs - Oaxacan Gold - Classic Seeds - Plata y Plomo - Delicatessen - Primera Dama Morocco Hybrid - Philosopher Seeds - Early Maroc - Female Seeds - Maroc - Dr. Hemps Seeds - Moroccan Hash Plant - Whish Seeds - Rif Mountain - Aurora Winds Botanical Seeds - Rif Mountain Hash Plant Landrace - The Landrace Team - Maroccan ‘Ketama’ Indica - Seedsman - Hash Passion - GreenLabel Seeds - Hash Star - World of Seeds Bank - Ketama Xaoen Mostly Indica - Hybrids from hell - Danish Pot - BlueHemp Switzerland - Maroc Inspiration( breeder fermé ) - Derg Corra Collective - Maroc Inspiration Nepal Indica - Vulkania Seeds - Babilonia Fruit - HY-PRO Seeds - Enemy of the State - Oregon Green Seed - Nepalese Rocket - Herbaria - Shivas Joy ( breeder fermé ) - Derg Corra Collective - Nepali Sativa - Old Dreams Genetics - Nepal Highland - Cannabiogen - Nepal Highland - Tropical Seeds Company - Nepal Highland - Reefermans Seeds - Nepalese - The Real Seed Company - Nanda Devi - Kumaoni - Nepalese - Nepalese White Mountain - Centennial Seeds - Nepalese Highland Sativa Heirloom - BlueHemp Switzerland - Nepali ( breeder fermé ) - Super Sativa Seed Club - Nepali ( breeder fermé ) - Magic Herbs - Baglung Nepalese (Bluehemp repro) - Holy Smoke Seeds - Nepali Rukum - Bodhi Seeds - Nepali Watermelon Hashplant - Hemcy Genetics - Original Haze - Mudro Seeds - Satori Pakistan Indica - Derg Corra Collective - Aunt of Farouk ( Pakistan x Pakistan ) - Breeder Choice Organisation - Chitrali #1 - Positronics - Citral - Growi Seeds Amsterdam - Citral - Cannabiogen - Pakistan Chitral Kush - ACE Seeds - Pakistan Chitral Kush - Bald Monkey Seeds - Pakistan Landrace - Tom Hill - Pine Tar Kush - Tom Hill - X18 - Old Dreams Genetics - Pine Tar Kush - Tropical Seeds Company - Purple Pakistan Chitral - Eva Female Seeds - TNT Kush - Reserva Privada - X18 Pure Pakistani - Underground Seeds Collective - Triple Pakistan ( Pakistan X18 x Tom Hill Pine Tar Kush x Wild Pakistan (Aunt Of Farouk) ) Sativa - BlueHemp Switzerland - Pakistani Panama Mostly Sativa - Reefermans Seeds - Panama Red - Dr. Greenthumb - Panama Red Sativa - Swami Organic Seed - 76 Peace Corps Panama - Cannabiogen - Panama - Anesia Seeds - Panama Red - Breeder Choice Organisation - Panama Red Paraguay Sativa Russia Indica Ruderalis Sativa Sri Lanka Sativa - Green Hornet - Sri Lankan Ganja ( breeder fermé ) Swizerland Indica - Dr. Hemps Seeds - Dr. Hemp #1 Sativa - Classic Seeds - Purpurea Tensinesus F-2 - SwissSeeds - Purpurea Ticinensis Tadschikistan Indica - Herbaria - Shirin Gol ( breeder fermé ) Mostly Indica - Dutch Passion - Pamir Gold - New420Guy Seeds - Tajikistani Hash Plant Ruderalis Thailand Hybrid Sativa - Master Thai - 76' Thai Stick - Exclusive Seeds - Cali Love - Dutch Flowers - Chocolate Thai ( breeder fermé en 2008 ) - Derg Corra Collective - Chocolate Thai F5 ( from Dutch Flowers ) - The Real Seed Company - Highland Thai - Seedsman - Mama Thai - Cannabiogen - Meao Thai - Anesia Seeds - Purple Thai - Poppa Pain Strains - Siam Lady - Green Hornet - Thai 82 ( breeder fermé ) - ACE Seeds - Thai Stick - BlueHemp Switzerland - Thaifun Horizon - Apothecary Genetics - The Goo - Nirvana Seeds - Traveling Thai ( out of stock ) - Reefermans Seeds - Vietnamese Mindfuck - Dutch Passion - Voodoo ( fin de production du strain 2016 ) ( thaï x thaï ) - World of Seeds Bank - Wild Thailand Tibet sativa - The Real Seed Company - Johaar Turkey - Underground Seeds Collective - Turkish Landrace - Tropical Seeds Company - Turkish Land - The Real Seed Company - Turkish USA Hybrid - SoCal Seed Collective - AToA - Jaws Gear - Arcata Trainwreck - Sagarmatha Seeds - Cal Train Wreck - White Label - Cali Orange Bud - The Seed Bank - California Orange ( breeder fermé en 1991 ) - The Seed Bank - Early Girl - The Seed Bank - Indisat - Seedsman - California Orange - Mighty Mite Seed Company - California Orange - Growi Seeds Amsterdam - California Orange Bud - Dutch Passion - Californian Orange - Homegrown Fantaseeds - Californian Orange - Homegrown Fantaseeds - Trainwreck - Positronics - Californian Orange Bud - Alpha Genetics - Californian Sunrise - Vision Seeds - Doctor Jamaica - Cultivators Choice - Early Girl ( breeder fermé ) - Cultivators Choice - Indi-Sat - Cultivators Choice - Orange - Sensi Seeds - Early Pearl - First Lady - Original Delicatessen - Power Seeds - Gare du nord - British Columbia Seed Company - Heavy Duty Fruity - British Columbia Seed Company - Mendocino Madness - Moxie 710 - Lemon OG - A-B-Seeds - President's Choice - Love Genetics - Summer Love - Burning Bush Nurseries - Suzy-Q - Breeder Choice Organisation - The Wreck - Medicann Seeds - Train Wreck - Green House Seeds - TrainWreck - Bulk Seeds - TrainWreck - Royal Dutch Genetics - Trainwreck - Dr. Greenthumb - Trainwreck - Canadian Seed Lab - Trainwreck - Gea Seeds - Trainwreck - Plantamaster Seeds - Trainwreck - Reefermans Seeds - Cherry Bomb Indica - Super Sativa Seed Club - Oakland Indica Hybrid ( breeder fermé ) - Dutch Passion - Passion #1 - HortiLab - StarBud Sister - HortiLab - Starbud Indica - B.C. Bud Depot - BC Hash Plant - B.C. Grown - BC HashPlant Mostly Indica - TH Seeds - Akorn aka Snowbud - TH Seeds - Bubblegum - TH Seeds - The Hog - Dr. Atomic Seeds - Atomic NL - B.C. Bud Depot - BC Bubblegum - B.C. Bud Depot - The Purps - B.O.G. Seeds - BOGBubble - Super Sativa Seed Club - Basic #5 ( breeder fermé ) - Reefermans Seeds - Bazooka Joe - UKSeedCo - Blues - El Clandestino - Bubalishious - CopyCat Seeds - Bubble - ABC Seeds - Bubble Bobble - Gea Seeds - Bubble Fruit - Bulk Seeds - Bubble Gum - Bulk Seed Bank - Bubblegum Extra - PEV Seeds Bank - Bubble Gum - Serious Seeds - Bubble Gum - Plantamaster Seeds - Bubble Gum - 00 Seeds Bank - Bubble Gum - JustFeminized.com - Bubble Gummy - Vision Seeds - Bubble Yum - Dane Strains - BubbleGum - Female Seeds - BubbleGummer - Kera Seeds - Bubblegum - Growers Choice - Bubblegum - Growers Choice - The Purps - Victory Seeds - Bubblegum+ Pro - Nirvana Seeds - Bubblelicious - Sumo Seeds - Bubblicious - 420 Seeds - Grape Ape - The Blazing Pistileros - Humboldtistan - The Weed Seeds Company - La Resinosa - Oregon Microgrowers Guild - Mendo Purps V4 - CBD Seeds - Northern - CBD Seeds - Yumbolt - DutchFem - Northern Light Special - The Seed Bank - Northern Lights #5 ( breeder fermé en 1991 ) - British Columbia Seed Company - Northern Lights #5 - Bodhi Seeds - Northern Lights #5 - Chrome Seeds - Pink Bazooka IX 1 - Rokerij Seeds - Rokerij Bubbles - B.O.G. Seeds - Sour Bubble - Happy Roots - Sour Bubble - Jordan of the Islands - The Purp - VIP Seeds - Torpedo - Sagarmatha Seeds - Yumbolt Ukraine Hybrid Ruderalis Uzbekistan Indica - Kannabia Seeds - Uzbekistan - underground seed bank - Ouzbékistan Pink Malabar ( IBL 12e génération ) Vietnam Sativa - Desert King Mountain High Seed Co. - Hoa Bac 2.0 - Reefermans Seeds - Hoa Bac Silver Flower - Honey B - Barneys Farm Seeds - Dutch Flowers - Nam Black ( breeder fermé en 2008 ) - Green Hornet - Vietnam Tourist Hemp ( breeder fermé ) préservons la Nature , avant que la Nature ne nous préserve ( sous forme de fossil en plastique SeeYa !
  7. 9 points
    Hello la commu ! Je vous propose un petit best of d'Argent et Franco issus de mes vieux JDC, en attendant un hypothétique Rois du Cannabis 6,bonne (re)lecture ! Peut-être préférez-vous la sauce épicée ? Découvrez aussi notre nouvelle barre chocolatée !
  8. 8 points
    Nous sommes heureux de vous annoncer que nous serons présent à la Spannabis de Barcelone. Vous pourrez suivre la spannabis via ce blog ainsi que sur twitter: @cannaweed. Photos, peut être vidéos, des articles etc... Un programme chargé! Nous vous ferons découvrir: -La spannabis -Le Dab a Doo -Le Hemp Museum -Des interviews -Et surement pleins d'autres trucs qu'on découvrira sur place
  9. 8 points
    Deuxiéme épisode sur la vie croustillante de nos grainetiers préférés...ou détestés ! Bonne lecture FIN !
  10. 8 points
    Bomberseeds / Seedballs / Boulettes d'argile Issues de l'Agriculture Naturelle & de la Guerilla Urbaine Les Bomberseeds, l'outil indispensable pour les jardiniers-guerilleros Introduction La méthode des boulettes d'argiles est basée sur l'observation de la nature. Elle copie ce qui se passe dans le cycle naturel, où les semences sont avalées parmi les fruits, puis rejetées, enrobées, et prêtes à germer si les conditions sont adéquates. D'ailleurs certaines plantes s'en sont fait une spécificité, à tel point que parfois, leurs progénitures doivent impérativement passer par le système digestif d'un animal (le gui, ...) C'est qu'elles savent depuis fort longtemps que les excréments sont sacrément riche en matières organiques, et que par là, la futur développement de la plantule en sera facilité, sans parler des micro-organismes présents et de leurs collaborations à la digestion de cette MO et de la bonne santé de la plante. L'exemple le plus frappant par chez moi sont les petites crottes de chèvre qui donnent des boulettes Origine & Histoire Bien qu'apparement utlisées déjà par les peuples primaires et par d'autres civilisations (indiens d'Amérique du Nord, en Inde...), cette technique fût popularisée par le micro-biologiste et pionner de l'agriculture naturelle, le japonnais Masanobu Fukuoka [R.I.P.]. Cela lui permettait de s'affranchir d'un bon nombre de contrainte de l'agriculture conventionnelle, notamment de pour étendre ces semences dans un champs, sans qu'aucun labour ne soit nécessaire, une fauche de paille suffit. Ainsi, les futures plantes, protégées des oiseaux, n'attendent que les jours favorables pour germer, profitant qu'un peu de pluie humidifie le mélange. Applications Outre l'agriculture naturelle, les bomberseeds ont peu à peu gagnées du terrain et de là un mouvement apparu dans les années 70 aux USA, Angleterre,..., celui de la guerilla gardening, militantisme politique, utilisant le jardinage comme moyen d'action environnementaliste, pour défendre le droit à la terre, la réforme agraire, la permaculture... Les activistes occupent des endroits abandonnés, publics ou privés, et y mettent en place des récoltes, afin d'interpeller les pouvoirs sur leur utilisation. Potentiellement, tous les lieux ou surfaces nues peuvent ainsi être semés. Les buts multiples de ce situationnisme écologiste sont de créer une biodiversité de proximité dans les villes, des espaces communautaires conviviaux et de bousculer les limites de la propriété privée. Elles sont également employées pour la réhabilitation des terrains arides, la reforestation... L'auteur révait, ainsi, de pouvoir faire reverdir les déserts avec ce types de semences, en mobilisant toutes les forces aéro-portées du monde entier pour l'aider. Préparation Alors cela demande peu en matériel : de l'argile (à défaut des tortillons de vers de terre) à 2/3 du compost (à défaut du terreau ou du fumier composté) à 1/3 de l'eau des semences Réduire en poudre l'argile, et eventuellement la tamiser, une fois séchée, pour filtrer le sable. Idem pour le compost, le tamiser afin d'écarter les morceaux grossiers. L'eau de pluie est idéale, toutefois, si vous utilisez de l'eau du robinet, laissez reposé le liquide, récipient ouvert, 24 à 48h afin de laisser s'échapper le chlore. Les semences seront, de préférence, récoltées en pleine nature ou issues de variétés non hybrides, commerciales... privilégiez les semences anciennes et paysannes, sauvages... Dans un sceau, ou autre, mélangez le compost filtré et les semences, incorporez y l'argile en poudre puis remuez votre contenant en effectuant des cercles, tel un chercheur de pépites Vaporisez au fur et à mesure l'eau afin que le mélange commence à former des boulettes. Au bout de quelques temps, vous obtenez un bon paquet de seedballs, idéalement il faudrait 1 graine par boulette, mais le plus souvent on arrive à des bomberseeds de 0.5 à 2 cm de diamètre contant plusieurs semences. Il y a bien entendu d'autres manières pour faire ces boules, pour les petites quantités on peut les faire une par une Pour de grandes surfaces, l'utilisation d'une bétonnière est bien adaptée. Séchage et dispertion Compactées puis séchées, les boulettes se glissent facilement dans la poche, pouvant alors être jeter par-dessus n'importe quelle barrière et sur n'importe quel terrain... Puis, lorsque la pluie a pénétré suffisement l'argile, et que les conditions de germination sont favorables (température,...) les graines à l'intérieur germent, aidées par les microbes bénéfiques et de tous les nutriments présents dans le compost. Les premiers essais En pratique, j'avais tester sur des engrais verts (trèfle, avoine, feverole, moutarde...) pour lesquels ça marche du tonnerre. J'ai fais quelques essais l'an passé avec le cana dans les jardinières du village......jusqu'à environ 4/5 étages, après les employés communaux les ont arrachées pour y placer des fleurs ornementales, hybrides, stériles et payantes... Second essai J'en ai fait aussi dans mon jardin cet hiver pour voir quand est ce que les semis lèvent en condition extérieure, vers la mi février. Et à la mi-mars, avec des températures nocturnes avoisinant les 10°C, j'ai vu ceci... fin avril, je les ai sorti des buttes puis transplanter en pleine terre sur le spot Du coup ça me motive pour aller dans ce sens, j'ai également étudié un peu le biotope du chanvre cet hiver pour trouver des lieux propices à ces semis à travers les friches et vallées alluviales, les plantes associatives ( syntaxon Sisymbrietea officinalis)... qui fera peut etre l'objet d'un tuto, ou pas...reste à croiser l'expérience avec la théorie et voir ce qui marche ou pas. J'ai repéré des bancs de sables, riches en limons, à quelques endroits au bord d'une rivière, je comptais y faire quelques essais, sachant, qu'au départ de graines, le sexage serait à faire Et puis surtout il faut qu'il pleuve et là trois fois rien depuis le mars de pars... on verra bien, je vous tiendrais au courant - Fiche Botanique du C.Sativa - Les différentes friches - Les friches rudérales annuelles - Les espèces végétales du syntaxon sisymbrium offinale La butte debut juin, graines de légumes en seedbomb Les résultats sont assez positifs, je vais continuer sur cette lancée
  11. 7 points
    Je mets les 2 d'un coup, vu la taille énorme de celui de 91 Sensi Seeds 91: edit: catalogue en Anglais, merci Charly@SensiSeed. Oui c'était long hein^^ SENSI SEED BANK - Catalog '96 : Visitors to the Sensi seed Shop in Amsterdam will undoubtedly have noticed the large-scale renovation of the shop. A shop has meanwhile opened in the Groningen and the Sensi Seed Shop in Rotterdam has also been renovated. The condifence of our customers has enabled us to further fulfil the wishes of growers and other interested people. Grow it and you'll know it ! Go to Sensi for quality. Our pride is, of course, our extensive seed collection exclusively produced by the Sensi Seed Bank. For years, our seeds have dominated the High Times Harvest Festival. During the 1994 festival, a jury of no less than forty connoisseurs was unanimous: in all categories the Sensi Seed Bank won the first prize. Grow the best: grow Sensi! In some countries it is forbidden to import hemp seeds. If you want to take seeds with you into other countries, you'll have to check the local customs regulations. Failure to do so might endanger your safety. Sensi Seed Bank B.V. does not accept any responsibility for violations of customs regulations. Sensi Seed Bank B.V. does not accept any product-liability. Prices are subject to change. ******************************************************************************** Shiva Shanti (Indoor) This Afghani with its penetrating Indica aroma is one of the best yielders in the collection. Due to its top indoor performance combined with a pleasant taste and high the Shiva Shanti is one of four most popular varieties. Flowering: 50-55 days Height: 100-130 cm. Yield: up to 125 gr. Art.nr.226 - fl.60.00 ******************************************************************************** Jack Herer (Cannabis Cup winner 1995) This multiple hybrid is the result of many years ot selective breeding, combining 3 of the strongest varieties known to man.Even though we are regularly put under pressure by obsessed growers to give pedigree details, I'm afraid that just as with the Coca Cola recipe this Sensi variety will have to remain a secret. This variety produces so much resin that even the branches bristle with stalked glands. Flowering: 50-70 days Height: 150-180 cm. Yield: up to 125 gr. Art.Nr. 2310 - fl. 275.00 ******************************************************************************** Northern Lights (Indoor) (Cup Winner pure indica 88/89/90) An absolute must for the indoor grower! For the last couple of years the Northern Lights has dominated the various Harvest Festivals. Through selective breeding we have succeeded in producing one of the most powerful plants in the world. On top of that, we have developed a strain highly adapted for indoor growing: short, stocky plants that produce maximum yields in the shortest possible time. Flowering: 45-50 days Height: 100-125 cm. Yield: up to 125 gr. Art.nr.235 - fl.200.00 ******************************************************************************** Black Domina This full blooded Indica with large bracts will soon have you on your knees and begging for more. This harsh overpowering lady simply gushes sticky resin to which most men seem to have a fatal attraction.A word of warning: this powerful compact Indica has had a devastating effed on many a man, leaving them apparently beaten and whipped with a strange smile on their faces. Flowering: 50 days Height: 100-130cm. Yield: 90-120 gr Art.nr. 2305 - fl. 250.00 ******************************************************************************** Silver Haze (Indoor) (Cup champion 89) Although the cerebral high of the Sativa is preferred by many, indoor growers aren't too fond of this type: Sativas get very tall, take a long time to finish off and produce skimpy yields. We have spent yeats searching for a superb Indica/Sativa hybrid suited for indoor growing. By crossing the Haze, the most powerful Sativa in the world, to a nondominant Indica we managed to get the height and flowering time of the plant down to an acceptable level and still retain the unique Sativa qualities of the high. The result: the Silver Haze, winner of the '89 High Times Harvest Festival. Don't expect top yields but top quality that will excite the true connoisseur. Flowering: 65-75 days Height: 150-180 cm. Yield: up to 100 gr. Art.nr.232 - fl.200.00 ******************************************************************************** Indoor mix (Indoor) This time, at the request of many people, we have chosen to include an indoor mix of mainly Indica strains in our assortment. This package contains forty seeds, the choice is yours. You will definitely find a good parent in this collection. Art.nr.2306 - fl.100.00 ******************************************************************************** Northern Lights #5 x Haze (Indoor) (Cup winner mostly sativa 90,94 and champion 94) A sensational cross between the world's best Indica and Sativa strains resulting in a very potent variety with an extreme Sativa high. At the 1994 Harvest Festival, this smash hit was way ahead of its competitors. Very suitable for an ebb and flow table. As soon as the cuttings begin to take root, the plants can be put into flowering. Higher yields compensate for a longer flowering period. Flowering: 65-75 days Height: 150-180 cm. Yield: up to 150 gr. Art.nr.2305 - fl.250.00 ******************************************************************************** Big Bud (Indoor) (Cup Winner mostly indica 89) For sheer yield and hybrid vigor, this is the best yet. The plants surprise even experienced growers. Huge buds, excellent resin, taste and high. Somewhat variable, approx 1 in 4 females will be an extreme heavy yielder, with the longer-floweing plants giving the biggest yields. Flowering: 50-65 days Height: 110-150 cm. Yield: up to 150 gr. Art.nr.335 - fl. 160.00 ******************************************************************************** Hawaiian Indica (Indoor) (Cup Winner pure indica 94) Aloha! Enjoy the tropical sensation indoors. We have crossed a selected Hawaiian lady with our Nortern Lights. The result is a potent variety with a fresh aroma and a high yield, amply compensating for a longer flowering period. For many, this was THE surprise at the 1994 Cannabis Cup. Flowering: 60-65 days Height: 120-150 cm. Yield: up to 125 gr. Art.nr.2308 - fl.125.00 ******************************************************************************** Four-way (Indoor) This is a 4-way hybrid of our best indoor strains. Although somewhat variable in growth pattern, all plants were fast flowering and of very high quality. The seedlings tested from this hybrid had some of the sweetest, most balanced tastes and highs that we have yet produced. Flowering: 45-60 days Height: 100-150 cm. Yield: up to 100 gr. Art.nr.231 - fl.150.00 ******************************************************************************** Afghani #1 (Indoor) Our top Afghanis have been used for this variety. Characteristic are the big, dark, Indica leaves, their strong aroma, sturdy stems and high yield. A must for the Indica connoisseur. At the 1994 Harvest Festival this new variety immediately seized the second place in the indica category. Flowering: 45 days Height: 100-130 cm. Yield: up to 125 gr. Art.nr.2307 - fl.90.00 ******************************************************************************** Hindu Kush (Indoor) After years of inbreeding and backcrossing the Hindu Kush is now available as a pure strain. The seedlings are very even and consistent, an excellent indoor variety for crops from seed. Wonderfully potent, but not devastating, very mild for an indica. Flowering: 45-50 days Height: 115-130 cm. Yield: up to 90 gr. Art.nr.234 - fl.100.00 ******************************************************************************** African Queen (Not included in the '96 Sensi Catalog!) (Indoor) We have crossed our best South African strains to make this vigorous Indica/Sativa hybrid. The strain produces resinous buds with a sweet, fresh taste and excellent potency. Flowering: 50-60 days Height: 120-150 cm. Yield: up to 100 gr. Art.nr.2301 - fl.75.00 ******************************************************************************** Super Skunk (Indoor/Greenhouse) (Cup Winner mostly indica 90) This plant is especially developed for Skunk lovers. We have crossed our best Skunks to their Afghani ancestors. Brush against this plant and the room becomes immediately filled with a powerful Skunk aroma. Despite the smell a very pleasant high with a little more body to it than the Skunk #1. One of the winners of the 1990 High Times Harvest Festival where it clearly defeated Skunk #1. Flowering: 45-50 days Height: 120-150 cm. Yield: Up to 125 gr. Finishing date in greenhouse: mid-October Yield in greenhouse: up to 500 gr. Art.nr.241 - fl.80.00 ******************************************************************************** Skunk #1 (Indoor/Greenhouse) Originally an Indica-Sativa hybrid, Skunk #1 is now one of the most consistently performing true breeding strains in the world. Skunk #1 produces large buds with a very high calyx-to-leaf ratio. An excellent choice for the greenhouse. Flowering: 45-50 days Height: 120-150 cm. Yield: Up to 100 gr. Finishing date in greenhouse: mid-October Yield in greenhouse: up to 500 gr. ******************************************************************************** Skunk Kush (Indoor/Greenhouse) A hybrid between our best Hindu Kush and the famous Skunk #1. It has the distinctive qualities of Skunk and the unique pungency of Kush together in a vigorous, even blend. Excellent greenhouse performance. Flowering: 50-60 days Height: 110-140 cm. Yield: up to 100 gr. Flowering in greenhouse: end of October Yield in greenhouse: up to 500 gr. Art.nr.233 - fl.150.00 ******************************************************************************** Shiva Skunk (Indoor/Greenhouse) (Cup Winner mostly indica 88) This cross between Skunk #1 and Northern Lights #5 is one of the most reliable varieties that we have ever produced. Excellent hybrid vigor and yield make this one a snap to grow. Works superbly indoors as well as in a greenhouse. Taste and high are similar to Skunk #1, a rich sweet pungency, but with more resin and better yield. High calyx to leaf ratio, you can almost throw those scissors away as very little manicure is required. An absolute must for beginners or experts. During the 1994 Cannabis Cup, the Shiva Skunk was the runner up in the Sativa/Indica category, just behind Silver Pearl. Flowering: 45-55 days Height: 125 cm. Yield: up to 125 gr. Finishing date in greenhouse: end of October Yield in greenhouse: up to 500 gr. Art.nr.228 - fl.120.00 ******************************************************************************** Sensi Skunk (Indoor/Greenhouse) A strong plant with that typical Skunky taste and high. It has a high calyx-to-leaf ratio with large, full buds (donkey dicks). Its excellent yield makes this one an absolute must for the greenhouse grower. Flowering: 45-50 days Height: 120-150 cm. Yield: Up to 100 gr. Finishing date in greenhouse: mid-October Yield in greenhouse: up to 500 gr. Art.nr.229 - fl.35.00 ******************************************************************************** California Indica A fine blend of sweet orange flavoured Californian strains, combined with a skunky hash flavoured Indica. A versatile plant which performs well under all conditions. The more heavily branched specimens tend to be the big yielders. Flowering: 45-50 days Height: 100-130 cm. Yield: up to 125 gr. Flowering in greenhouse: mid-October Yield in greenhouse: up to 500 gr Art.nr.2312 - fl.80.00 ******************************************************************************** Juicy Fruit An Indica/Sativa cross of the highest order. Both sides of the Indica and Sativa spectrum are fully expressed in this variety. The sweet aroma comes from our most delicious Thai. This rarefied type was originally very difficult to work with, but we eventually found the ideal cross. Expect big yields from this one, with an exceptionally rich sweet aroma. Flowering: 50-60 days Height: 140-180 cm. Yield: up to 150 gr. Flowering in greenhouse: end of October Yield in greenhouse: up to 750 gr. Art.nr.2313 - fl.180.00 ******************************************************************************** Silver Pearl (Indoor/Greenhouse) (Cup Winner Indica/Sativa mix 94) The mother of our famous Silver Haze now for sale as a separate strain! This 3 way hybrid contains Early Pearl, Skunk #1 and Northern Lights. This hybrid is quicker and sweeter than the Shiva Skunk. Excellent indoor and greenhouse results. Plants exhibit frosted resinous characteristics of the Northern Lights #5 and the sweetness and calyx-to-leaf ratio of Early Pearl/Skunk. One of our favourites and in 1994 the winner of the mixed Indica/Sativa category. Flowering: 45-50 days Height: 100-125 cm. Yield: up to 100 gr. Finishing date in greenhouse: end of Sept. Yield in greenhouse: up to 500 gr. Art.nr.2303 - fl.125.00 ******************************************************************************** Early Pearl (Outdoor) Early Pearl has always been one of our most popular outdoor varieties. Wonderfully sweet and resinous, the plants have a mostly Sativa dominated growth pattern, with excellent potency. Very mold resistant, even during the worst season. Finishing: end of Sept. Height: 2-3 m. Yield: up to 400 gr. Art.nr.336 - fl.100.00 ******************************************************************************** Durban (Outdoor) A very early strain from South Africa. Durban is a compact Sativa with a sweet aroma and an up high. One of the most reliable early outdoor varieties, it will produce chunky, solid buds even during the worst season. If you haven't tried Durban, you are missing out on one of the easiest-to-grow, highest-quality early varieties in the world. Finishing: end of Sept. Height: 1.5-2.5 m. Yield: up to 400 gr. Art.nr.240 - fl.100.00 ******************************************************************************** Ruderalis Skunk (Outdoor) Ruderalis is an early-flowering variety that grows wild in parts of Eastern Europe and Russia. We have used the early flowering characteristic of Ruderalis to improve the outdoor performance of some of our best varieties. The advantage of a Ruderalis hybrid is that approx. 50 % of the seedlings will begin flowering at the 5-7th internode, regardless of the photoperiod (finishing date Sept. 1). The other half of the seedlings will be much later (October). Finishing: Sept-Oct. Height: 2-3 m. Yield: up to 300 gr. Art.nr.2304 - fl.80.00 ******************************************************************************** Early Girl (Outdoor) This is a mostly Indica variety, one of the earliest in our collection. Very potent, medium yield, with a hashy taste and aroma. These compact plants will tend to grow to one main stem. An ideal choice for your balcony! Finishing: mid-Sept. Height: 1.5-2 m. Yield: up to 250 gr. Art.nr.239 - fl.100.00 ******************************************************************************** Early Skunk (Outdoor) An excellent hybrid between Skunk #1 and Early Pearl. Outdoor growers are ususally dissatisfied with the finishing date of the regular Skunk strain. The Early Skunk finishes about 2 weeks earlier than Skunk #1 due to the influence of the Early Pearl. The influence of the latter is also noticeable in the smell and the high: sweet and smooth. On top of that: the strain combines a good yield with mold resistance. Finishing date: Oct. 1 Height: 2-3 m. Yield: up to 500 gr. Art.nr.2302 - fl.60.00 source catalogue 96'
  12. 6 points
    Les seules vraies infos sur le cannabis ! ROM Seeds presente: Leonarda: La Leonarda (Di Capria) est une génétique qui nous vient de Kosovo , fruit d'un croisement ( Rromulan x Space Queen )x Roberta. la légende de cette variété veut que Leonarda ,la vraie ,possédait un peu de cette herbe magique lors de son arrestation dans le bus !le rapport de police dit aussi que le père de Leonarda en vendait à la sortie du collège, elle trouva beaucoup de succès auprès des consommateurs mais l'éxaspération des parents et des professeurs ,qui firent interdirent la vente de la Leonarda. C'est à ce moment là que le père de Leonarda décida de commercialiser Leonarda sous forme de graines. La croissance de Leonarda est rapide, elle reste trappue et ne paye pas de mine. En floraison se développe de gros pistils, héritage génétique de l'europe de l'est. A venir prochainement. Leonarda Auto: Leonarda nous revient du Kosovo en auto avec boite automatique. ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Soutient aux bonnets verts ! FIN
  13. 6 points
    Mes conseils outdoor (en plus des liens de la page deux (qui sont deja ultra fourni en infos ) page 2 centralisation de liens et d'info https://www.cannaweed...ter/page__st__1 Pour les débutants salut t'as pas du lire beaucoup mon blog je vais te taper sur les doigts mais c'est pour ton bien . déjà tu devrais éditer ton premier post pour intégrer [OUT] ou OUTDOOR ou EXTERIEUR avec le nom des variété etc ( comme c'est écrite dans le guide de comment faire un jdc quoi ) ta terre est merdique (ça se voit a la santé de tes plants) pas de paillage c'est pas bien les limaces faut mettre des granules dans un coupelle au quatres coin de ton spot . 1m entre les plants c'est pas assez .(pour toi ptet vu ta terre merdique ) avec une bonne terre t'auras besoin d'au moins d'1m50 entre chaque plants donc moi je sortirais tes plants de terre a la pelle ça craint rein si tu coupe ça comme une part de gateau la plus grosse possible pour tes plants je dirais un cube de 30 a 40 cm de coté et pareil de profondeur je recreuserais ton carré sur 50 cm de profondeur . ou au moins les trous de minimum 80x80 et 50cm de profondeur j'y mettrais un mélange de 50 a 60% de terreau uni + terreau horticole (si t'as des sous ) + 10 a 20%de compost ou d'humus de foret + 30% de terre du spot . (sable de riviere en option) + or brun ou fertilisant en terreau + poudre de sang ou corne toreefié + poudre d'os ou guano et enfin un beau paillage d'aumoins 10 cm d'épaisseur sur un metre de diam autour du tronc paillage cette recette c'est un minimum si ta pas une terre noire comme dans le nord entretenue par la pluie . si apres t'as encore de l'argent tu pourras encore mettre des trucs comme le basalte la dolomie des mychorizes etc.. a+ Sexage de bouture en in avant de les mettre out le vrai avantage de faire ça c'est de prendre un bouture sur pied et de la passer en flo . en gardant le pm en cro si la bouture est une femelle tu la garde avec le pm et si c'est un male tu jette les les deux . mais au moins tu auras un pm femelle qui n'auras pas a repasser en cro . il y un lien vers une culture a double recolte dans mon blog a+ Les gros pots fait maison le purin d'ortie c'est puissant du tout . ce qui a cramé tes plantes c'est surement la nature du produit mais pas un excés d'azote . la poudre de sang c'est beaucoup mieux . et je pense qu'il aurait été plus judicieux de mettre tes sacs a plats car là les racines ne vont pas exploité tout le potentiel du volume du sac . fais une recherche avec plastique de sous bassement pour faire tes propres pots bien gros et a moindre cout . il ya des liens sur mon blog mais c'est ça https://www.bricodepo...es/node/1410006 cherchez protection de sousbassement dans les magasin de materiaux de construction ou de bricolage ou dans google tu n'as qu'a couper la hauteur et la longueur que tu souhaites et t'en servir comme d'un air pot . 1.50mX20m = 3X50cm X20 m de quoi faire quelques pots heing ... il ya aussi le problème de l'ancrage de la plante dans la terre qui dans le terreu sera tres faibles car le terreau est trop meuble un apport de terre de jardin/spot ("argileuse") reduit un peu ce problème . car là si tes plants grandissent au delà du metre 50 ,ce qui tres probable, ils vont avoir une force de levier qui va les déraciné au moins coup de vent asse puissant . mais c'est pas fini les sacs de terreau ne sont pas tres stable non plus meme avec une terre qui ancre bien les plants . donc tu devrais au moins les attaché les uns avec les autres avec une "ceinture" (corde ,bande de vieux draps etc..) pour qu'ils fassent bloque . bon grow a+ ce que je pense des feminisés de merde pour pigeons [/url]https://www.cannaweed...sh/page__st__60 qui serve aussi a testé une variété en achetant une graine fem avant d'acheter un pack regular. et encore ... mais vraiment il ne faisait pas ça pour les sous ils vendrait aussi leurs varitétés aussi en regular ce qui est rarement le cas Plantation dans le sud est en guerilla salut tu ne devrais pas questionné trop de monde sur la façon de cultiver . surtout si on t'as déjà volé tes plants une fois . pour les mélanges de terre fait comme soze mais tu peux rajouter de l'humus de foret aussi . le fumier c'est bien mais le guano c'est beaucoup mieux . pour la retention d'eau vu que t'es dans le sud , investi dans des perles d'eau , de la perlite et fait deux gros melon d'arigle pur par trou . pour encore optimiser la transpiration des plantes plantes juste derriere les genets qui protége du soleil mais laissent passer la lumiere et fait un gros paillage sur 20 cm d'épaisseur autour du pied et sur un cercle d'1 metre carré . si tu peux trouver encore des poubelles pour recuperer l'eau prend les et mets les sur une restanque puis sur celle du dessus une bache plastique qui recuperera l'eau sur une plus grande surface . camoufle cette bache avec beaucoup de branche et de feuille en les posant dsssus pour pas que le reflet attire l'oiel des helicos . super tes spot sur les restanques . surtout celui qui a la petite falaise . et jette un coup d'oeil a mon blog ça pourrait t'aider a+ --------- non je vois de l'humus déjà décomposé . c'est des végétaux mort qu'il faut mettre en surface pour faire vivre les vers. l'humus je l'aurais mis dans le mélange. a la place de l'argile ou moitié moitié . et surtout je ne l'aurais pas laissé a l'air libre apres avoir debrousaillé. pour ça je l'aurais mélangé avec du terreau fait un gros tas ,puis je l'aurais arrosé puis recouvert de végétaux mort ou vivant bien hermertique pour gardé l'humidité . car il faut le garder humide pour que la vie reste en vie . mais même sec il est quand même bon ....mais moins efficace . donc trouve des feuilles mortes et des brindilles si tu veux faire ça bien . et le baslate c'est pas trop tard du tout . le fumier si tu en trouves met le dans le tas de compost pour l'année prochaine . mais mthode que pour garder l'humus en vie . c'est le même procédé . faut garder la vie microbiologique du sol en vie pour qu'elle dégrade les matieres organiques en nutriment assimillable par les plantes . garder la terre en vie c'est imortant . dans ce tas tu pourras mettres des orties , feuiles mortes brindilles, terreau fumier , terre de cette année , amendement en tout genre , dechets de tes plantes de cette année . a la fin de la saison quand tu auras récolté tu pourra planter des trucs des "engrais verts" pour garder la terre e nbonne santé puis les mettre dans ton compost au printemp avant tes plantations. lis ça https://fr.ekopedia.org/Engrais_vert féverole ou lupin blanc qui poussent en hiver a+ l'argile collante c'est pas plus mal qu'une autre terre argileuse ou limoneuse . les méthodes c'est toujours les mêmes pour avoir une terre aéré .-----------addition de sable terreau tourbe etc.. test le ph des différentes terres . et profites de faire des tests de different mélange plus ou moins concentré pour chaque spot . la terre de la pente a l'air super . mais les terre bien chargé en humus comme ça (et meme les autres) il vaut mieux ne pas trop les travaillé car tu tue la vie qu'il y a l'interieur (champi insecte bacterie ) . surout lorsqu'elle sèche donc couvre un maximum la surface apres l'avoir retourné pour la gardé humide et que la vie continu. le risque c'est qu'elle se tasse au fur et a mesure du temp puis meurt ,car la vie ne l'aère plus et la c'est pas top . pour ça que l'humus est important . conservé la vie de la terre pour qu'elle transforme les matieres en nutriment . matiéres que tu dois apporté toi (brf,feuilles mortes compost amendements organique etc..) cette terre noire de la pente si tu peux en mettre au spot de la terrre marron ça peu faire du bien ( en prenant une ou deux pelle par ci par la pour pas niquer tout un morceau de sol forestier d'un seul coup .) et investi dans des trichoderma si tu peux car ça peut aider parfois . peut etre contre la fusariose par exemple et en plus c'est benefique au niveau nutrition de la plante . -------- pour tes graines je prendrais un mix special outdoor chez ****** ou ça edelweiss et godzilla de cana de espagna (special outdoor climat espagne chaud et sec pour toi c'est top ) non feminisé pour tes pots ce sera en guerilla ou pas ? pour tes graines passion 1 et early maroc c'est bon . je rajouterais de la satori ou de la ganesh de manadala tu sera pas deçu et t'auras des beuh differente . et pour etaler de la timewarp (semi auto) mure fin aout dans le sud de next generation ! et en fem va voir dinafem critical + etc.. sinon tu peux aussi voir les indica des breeders francais comme tikiseeds ou underground seeds afgahan hammer durganchitral ou voir sur le topic undergound pour de la duckfoot (tres tres bonne weed )faut voir si la leur est bonne mais elle ne sera pas cher de toute façon . en plus c'est pas cher t'auras de la variété https://www.sanniessh...seed-collective https://www.*****miaw...dinafem-1_2_17/ et oui met tes graines directement en pot si tu peux ! tes plants seront plus vigoureux si tu fais comme ça ! melange de terre, il y a ça sur mon blog et tu y gangera a faire ton melange cet hiver de toute maniere donc fait le si tu peux ( dans un bache un trou ou autre ) ! le terreau horticole n'est pas tres cher avec une bonne terre de sous bois en plus et d'autre trucs t'auras une bonne terre ! le principal c'est qu'elle soit aeré, les pots isolé de la chaleur autant que possible et les pots drainées dans le fond (sable, billes ou autres) ! la perlite peut etre bien pour le sud est !et ne plante pas en plein cagnards un coin legerement ombragé par de grands arbres c'est top (voir la video de jorge dans mon blog ) enterre tes pots si tu peux. meme un peu ce sera toujours ça c'est moins bien qu'un melange avec terre ,compost et amendements etc... ! ? l'engrais ne fait pas tout ! il faut aussi que la plante puisse l'absorber ! va voir mon blog tu seras convaincu une fois que t'auras lu tout les liens ! fait ta terre des maintenant ! bien que le terreau des growshop est pas pareil que le "terreau" du bricojardin !! c'est beaucoup trop cher en growshop ! ça vaut pas le coup en plus ! terreau horticole c'est bien ! l'universelle pas cher ça aere mais faut pas mettre que lui ! faut l'enrichir voir melange de terre dans mon blog a+ ben une bonne terre donne de la santé ! de l'engrais donne de la croissance ! fait moi confiance ( si tu me crois pas va voir les jdc de mon blog ) compost , humus de sous bois , corne , sang ,guano , perlite , terre du spot (argile)pour pas que ça seche trop vite et que les bacteries puissent s'accrocher, terreau horticole , terreau pas cher,un peu de basalte le terreau seul c'est de la merde ! a part celui des shop (mais celui ci n'as pas de bacteries non plus donc..) et quelques coup d'engrais si besoin pour avoir des monstre ! les bacterie et champignons aide beaucoup a absorber l'engrais ! et en plus ameliore les defense de la plante et le plein soleil dans le sud c'est pas le top ! voir jorge sur mon blog ! cette hiver ramene des futs pour la recuperation d'eau sur ton spot l'argile c'est bien aussi pour retenir l'eau et limité le lessivage des elements nutritifs lors des pluies ou arrosage trop important ! -------- LE PALISSAGE salut Le pinçage n'a pas d'interet car plus ta plante pousse plus elle produit car elle n'a besoin d'optimiser l'utilisation de la lumiere largement assez abondante dans tout les cas en out . et il n'y a pas de contrainte place ou de distance par rapport a la lampe a gérer . en out la forme boule ou sapin ,et non pas la forme "scrog" ,sont les plus efficiente et productive et ne sont jamais obtenu grace au pinçage qui est donc contrindiqué pour obtenir ces formes. Toutes ces techniques de forçage peuvent etre catastrophique sur certaines variété pas adapté a ces méthodes que sont la taille la palissage et le pinçage. ceux qui disent le contraire ne savent pas ce qu'ils font ou n'ont jamais essayé de faire sans et donc affirme un truc sans connaitre la vérité . il faut faire des tests et voir si la variété est propice a ces opérations si tu sais le faire et quand le faire ou prendre en compte les resultats concluants ou non des growers expérimenté pour chaques variété sur lesquelles tu comptes effectué ces opérations.et même après ça te faire ta propre idée en faisant tes propres test car le dit grower expérimenté n'a pas les même conditions de culture que toi , ni peut etre les connaissances suffisantes pour ke faire bien (tout le monde peut se trompé et il y a trop de paramètre a prendre en compte ) donc fait toi ta propre expérience qui enrichi ton savoir et améliorera ton niveau au fils des années va voir le topic sur le "palissage pour ou contre" liens dans mon blog a+ --- c'est bien elles ont l'air belle ! et oublie le palissage .... si tu ne sait pas le faire c'est une catastrophe ! et de toutes façon certaines variétée prefere la forme sapin ! en out le palissage ne pardonne pas ! l'errreur prend des proportions proportionel a la dimension du truc !! laissez grandir avant de palisser tailler ! quand je pense qu'il y en a qui font du palissage sur des trucs de 30 cm de haut " pour gagner en exposition a la lumiere " !! ------------------------ ben le truc c'est qu'avec ces variétés t'auras pas que des fifilles donc bon.... mais apperement t'as changé tu veut des trucs sans grosse bud maintenant !!! ??????? alors a part kiwi seeds t'as qu'a choisir ici https://www.*****miaw...feminisees-456/ et ça mekong high et k 13 chez ****** ....+500g recolte sept/otc (celle la sont feminisé ) moi je mettrais ça timewarp bonkers diablo next generation ! (timewarp recolte fin aout ) sinon pour du gros heavy duty fruity de british columbia critical mass mr nice seed edelweiss et godzilla de cana de espagna (special outdoor climat espagne chaud et sec pour toi c'est top ) non feminisé la two pounder je n'ai jamais testé et jamais vu de jdc mais a mon avis ça irait tres bien !! si t'as un placard tu peux prendre des non fem et tu te fais des boutures sur une des femelles que t'auras eu !!! et t'inquietes pas c'est pas ici que j'ai appris ce que je sais !! et pense a te faire une bonne terre des maintenant , avec des trucs bio ton engrais surpuissant c'est pas top pour le gout et la santé general ! un mix des deux serait mieux amon avis ah j'avais oublié les mix outdoors chez ****** presque toutes ont feminisé don du coup pour toi c'est bon !!! en plus t'as trois varieté par paquet pour varier les palisirs !! dont ceux la en particuliers par ordre de preference https://www.*****miaw...roduct-2303.php c'est pas vraiment le "gout " qui n'est pas le meme mais la" texture " de la fumée ! ça arrache ! tout gros fumeur ou fumeur "pointu" pourra te le dire ! le "rinçage" en hydro n'est pas une fantaisie !tout le monde le fait et reconnais une beuh mal rincée ! pour ma part les engrais bio en bouteille je trouve que c'est du vent pour l'outdoor ! c'est les amendements de la terre que j'aime bio ! n'importe quelle cultivateur de qualité te dira qu'avec un bon substrat bio tu obtiendras le meme rendement que toi ! mais avec un gout plus "pure" et doux pour la gorge ! mais il y a aussi tout un proccessus chimique qui ne s'opere pas si la plante n'est pas "propre" au moment du sechage et du curing et qui rendrait la beuh meilleur a fumer ! le jdc de didoudave en est la preuve avec ses recolte bien lourd juste avec une terre bio ou le resultat de lemarquis dans son poulailler ! en plus les granulé sont a diffusion lente ( en mois) !! en plus avec le bio il y a tout vie microbiologiique qui est favorisé et qui procure beaucoup de bienfait a la plante ! ce qu'un engrais chimique ne fait pas! perso tes plantes je les trouves trop verte foncé et avec des feuilles "seches" (pas souple et qui respire la santé comme celle de lemarquis ou de hs farmer ) et c'est pas qu'a cause du climat ------------- laisse fletrire les feuilles jaunes avant de les enlever ! ------------ Le curing ben le ventilo amon avis c'est trop violent ! test sur une tete ou deux de la faire secher le plus doucement possible surtout au debut ! et la mettre en bocale ( fermer et ouvert 10 minute de temps en temps quand c'est trop humide a l'interieur ) quand elle est pas totalement seche et effritable ! et test aussi les echage direct en bocale qui fait jaunir la bud ! tu connais le curing ? si oui n'attend pas que ta beuh soit completement seche pour le faire sinon ça sert strictement a rien a part mieux conserver ta beuh ! c'est omme l'affinage du fromage ! et c'est ça l'astuce ! faut qu'il y ait de l'humidité (pas trop ) pour faire un bon long curing ! sinon c'est juste du stockage de beuh seché !! ehhhhhhh oui ehhhhhhhhhoui cogituum ! au debut quand il y a beaucoup d'humidité tu sors tu seches rapidement la surfacedes buds au seches cheuveux et tu remet dedans ! bonne chance !! a+ ya pas de secret tu surveille matin midi soir ... autant que possible quoi !! et ça vaut vraiment le coup ! pour moi une beuh mal curé est aussi degeu qu'une beuh qui a "moisi" car trop humide ou qu'une touffe de pelouse ! a la difference que quand la beuh est trop humide tu peux le gerer alors alors qu'une fois que c'est sec c'est mort ! yo ouvrir les pots ça suffit pas ! dans le fond l'humidité reste ! moi je sort tout , je met un coup de seches cheuveux rapide sur chaque tete et je seche le pot ou le ziploc et refout dedans ! comme je t'ai dit mieux vaut mieux surveiller souvent ! si tu laisse juste dehors 15 min c'est ptet trop peu vu ton climat( a mon avis tres humide) ! fait les deux (1h ou 15 min) si t'as plusieurs pots tu verras ce qui est mieux ! pour pas te faire chier au debut du curing a ouvrir beaucoup de pots quand t'as une grosse recolte tu peux faire le debut en sac plastique ou en ziploc si t'en trouve des tres gros ! les pots c'est joli mais bon ... --------------- MAGNESIUM FCF j'espère que vous arrivez a suivre c'est pas évident je retrouve encore cette année le même classement pour les gouts ce classement dis que, les pieds en pots ont moins de parfums que les pieds en terre dans le jardin. qui eux même, ont moins de gouts que ceux plantés dans la terre "vierge" en dehors de mon jardin. Classique c'est comme ca tout les ans heureusement que ca ne joue pas sur la puissance(quoi que je me demande??) mais bon cette saison celle en pots aussi on beaucoup de gout .trop !! c'est pas normal que toutes mes ganjas aient autant de parfums différents et agréable. D'habitude j'en rate malgré tout quelques unes au niveau du gout Alors pourquoi ?je me pose la question!! J'ai utilisé la même eau , le même soleil ,une terre à peu près identique ,mélange de terreau de tourbe de fumier(aux algues c'est chic).un bon coup de sable voir des fois un peu de terre du jardin quand il m'en reste. un peu de végethumus(marque déposée) parce que j'en avais. de l'engrais comme ci et du comme ca. voila la base en gros. Pourtant cette année j'ai rajouté un ingrédient que je n'avais jamais utilisé avant et je n'y pensais plus .en effet j'ai récupéré deux sacs de carbonate de calcium inutilisés et j'en ai mis quelques tasses reparties dans les centaines de litres de terre que j'ai préparé c'est la seule différence avec les autres années le carbonate de calcium(de la craie quoi) cela a t'il à ce point joué sur le gout. J'ai alors vite planté mon appareil électromagnétique from the outerspace dans un pot et ca m'a indiqué un ph de 7,6 ou7,8 plutôt ca m'avance pas plus j'ai oublié quel est le bon ph(et oui mon neurone est fatigué ) enfin ca me fais une piste le carbonate de calcium pour le gout ou alors elles sont top parce que cette année est une bonne année ou d'un coup je suis devenus meilleur ou alors c'est la lune, la marée ,saturne ,les étoiles,... Mon chien qui n'aurait pas pissé dessus(brave bête) je me pose la question(aie mon pauvre neurone) moi-- salut si ton carbonate de calcium ,c'est de la dolomite ,il contient aussi du carbonate de magnesium et le magnesium est souvent annoncée dans les engrais comme etant un truc qui renforce le parfum le parfum des fleurs ! en faisant une recherche rosier "enrichi en magnesium" tu devrais tomber sur quelques engrais qui sont comme ça ! CREER UNE VARIETE pour faire dans le simple 2 variétées puis tu selectionnes 3 male 3 femelle de chaque puis fais des graines de chaque parents different comme dans le tuto de shanti et tu gardes les meilleurs pour les croissé en tres elles si besoin façon simple https://www.mrnice.nl...ia_articles.php https://www.cannaway...llente-qualite/ https://www.cannaway...-de-classement/ tiens quelques liens breeding facile a lire absolument pour le debutant c'est tres clair https://www.lamainver...opic.php?t=4385 qu'est ce qu'une variété ? https://www.cannaweed...par-moricio-r24 tuto cannaweed sur le breeding https://www.cannaweed...g-par-cr4b-r151 tuto polenisation exo https://www.cannaweb...hp?f=52&t=57716 la discussion https://www.cannaweb...hp?f=52&t=17466 stockage de pollen en anglais https://www.mrnice.nl...len-advice.html thread sur le breeding https://www.cannaweed...me-en-pratique/ https://www.cannaweed...ur-le-breeding/ sinon tu peux ouvrir un thread ou allez demander des infos vite fait sur un jdc ou il y des cross perso ou sur le chat ils t'aideront surement mieux que moi pour trouver des tutos ! a+ ps: la stabilisation d'une variété n'est benefique ( en gros) que pour une vendeur/breeder ,pour etre sure que le client sera satisfait ! mais si il y stabilité il n'y pas d'evolution ,donc pas d'amelioration possible ! n'oubliez jamais ça ! a voir aussi la page 2 centralisation de liens et d'info outdoor (beaucoup plus complet que cette page) https://www.cannaweed...ter/page__st__1
  14. 5 points
    Salut, D'abord un gros merci à @Mackennaï qui a retrouvé ce catalogue et l'a scanné, je lui pique (avec autorisation) juste pour centraliser, source de base ici: Taggué 1994, car pas d'autre date indiqué. N'joy!
  15. 5 points
    Salut les weedeurs...et tout de suite la suite ! A suivre... Noooow ! Les plantes on s'en fout elles sont fumé depuis des lustres... A bientôt pour le dernier épisode, si je le retrouve quelque part, pour le moment c'est pas le cas, au pire je le dessinerai à nouveau ! J'en profite pour dire qu'un nouveau "Roi du Cannabis" est en préparation
  16. 5 points
    Le Panama, La suisse de l'Amérique centrale est plus connue pour son rôle important dans le transit de la cocaïne en direction du nord. mais on parle peu de sa culture de l'herbe. La célèbre Panama red est plutôt difficile à trouver sur le marcher international. Les zones de cultures se trouvent dans l'extrême sud du pays, près de la frontière colombienne. En Amérique central le chanvre est utilisé dans divers rituels par des tribus indiennes. Les indiens cuna de l'île de panaméenne de san blas par exemple, fument l'herbe pour leurs réunions du conseil. Ils la considèrent comme une plante sacrée. Les indiens Lacandons appel le chanvre "Huntul Kuts" (l'autre tabac) et l'utilisent sous forme de boisson alcoolisée, principalement comme remède.
  17. 4 points
    Salut Après une victoire écrasante de 6 votes (soit la moitié des votants), vous avez choisi (ou pas) Serious Seeds, 2006 donc, et déso encore pour le spanish. Au passage 2ème sondage, plus évident (ou pas²) : https://www.strawpoll.me/17682915 N'joy
  18. 4 points
    Pour cette fin d’année, la Team génétique a décidé d’organiser l’élection du breeder 2011. Nous ouvrons ce topic de présélection pour vous permettre de proposer 3 Breeders de votre choix. Le 01 Décembre, un topic sondage sera ouvert avec les 10 Breeders les plus cités lors des présélections du 15 Octobre au 30 Novembre 2011.
  19. 4 points
    Plop les gens ^^ ! Pas de long discours ce soir, voici quelques créations ! Bien à vous Télécharger le fond en 1600 x 1080 Télécharger le fond en 1600 x 1080 Télécharger le fond en 1600 x 1080 J'espère que ceci vous plairont ! Perso gros kiff pour le dernier Cannabiquement,
  20. 4 points
    Hello, désolé de ne plus etre tres actif sur ce blog manque de temps ... Je pose qqu photos d'une magnifique variété. qui à impressionné beaucoup de cultivateurs dans les années 90. l'Hawaian Indica. variété tetraploide d'une vigueur incroyable 60 jours de floraison une recolte au dessus de la normale. des gouts et aromes tres particuliers. un effet relaxant motivant. elle déclanche des faims terribles. impossible de m'en séparer depuis sa sortie j'ai souvent essayé de la travailler pour en offrir des graines. mais les tetraploides ne donnent que 5% de graines viables dans le meilleur des cas. et dans ces 5% a peu pret 95% sont des "tarés" au sens biologique du termes. un jour peut etre que je prendrais, le temps de la travailler plus longuement.
  21. 4 points
    Cultiver du Cannabis n'est pas de tout repos, c'est ce que nous prouve Argent et Franco de Grainehouse , avec "Gros HD" , bonne lecture !
  22. 3 points
    Salut, Désolé pour l'espagnol^^
  23. 3 points
    Le Breeding selon DJ Short / " L'art de la sélection et de l'élevage de cannabis d'excellente qualité." The art of selection and breeding fine quality cannabis Traduit par un certain Julian et repartagé par "LeMarcel" sur cannaweb.info. source / cannabisculture.com Par DJ Short le 03 Mars 2003 Comment créer d'extraordinaires nouvelles variétés grâce à un palais averti, une sélection attentive et un peu de dur labeur. L'aspect le plus important à considérer dans l'élevage de cannabis de très bonne qualité est certainement celui de la sélection. Les variétés d'aujourd'hui découlent toutes de l'élevage sélectif. Par le passé, cette corvée était facilitée par le fait que la plupart des herbes commerciales disponibles étaient grainées et importées de plantations extérieures, généralement d'origine proche équatoriale. Ces variétés Sativa "land-race" furent les pièces de construction de la production domestique bourgeonnante de l'époque. Les génétiques Indica (Afghane, Kush, Skunk, etc.) furent particulièrement importées par des "intérêts" de la côte ouest (des États-Unis, ndt) et disponibles au public vers 1978. Ce fut peu de temps après cette époque que les variantes de cannabis domestique ont crû exponentiellement, lors que les gens ont commencé à expérimenter les croisements entre ces 2 types différents d'herbe. Commencement de l'élevage La voie typique pour commencer un programme d'élevage est de sélectionner attentivement les parents P1 de Sativa et d'Indica pures, les croiser pour produire un hybride f1 qui est uniforme dans ses aspects phénotypiques de croissance. L'étape suivante est de croiser le f1 avec lui même, ce qui produit une très large variation observable dans les traits de croissance et expression du f2. C'est dans ce croisement de seconde génération f2 et au-delà que l'art de la sélection entre réellement en jeu. Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte à ce moment, tels ce que le mâle et la femelle vont chacun apporter; et plus que tout, comment sera la qualité globale du produit fini? Définir un but et construire un plan pour l'accomplir est appelé programmation descendante (de haut en bas, ndt), et cette approche descendante s'applique très bien à l'élevage du cannabis. Cela aide considérablement d'avoir un but spécifique à l'esprit quand on essaye d'élever sélectivement une variété de ganja. Je ne saurais assez souligner ce simple fait. On doit au moins avoir une idée de ce que l'on vise avant de commencer. Pour moi, cela à un peu avoir avec la structure de la plante et beaucoup avec la qualité du produit fini, peu importe sous quelle forme. Avoir un palais expérimenté et éduqué (dans l'esthétique mentale et le discernement physique) est la clé dans l'art de l'élevage de cannabis d'excellente qualité. Le "but" au centre de la plupart de mes cibles d'élevage serait de reproduire, au plus près possible, les expériences procurées par les grandes variétés land-race d'antan: Highland Oaxacan ou Thaï, Santa Marta ou Acapulco Gold, Guerrero Green, Panama Red ou Sativa Hawaiienne? ou le hash des régions telles que le Liban, l'Afghanistan ou le Népal. L'environnement de culture intérieur est trop générique pour reproduire complètement les grandes et vieilles légendes. Donc, il était nécessaire de se fixer sur le mieux possible: De joyeux croisement sativa/Indica qui se comporterais bien en intérieure (il est intéressant de noter ici que la plupart des Sativa land-race étaient hermaphrodites, bien que parfois seulement très peu). Processus de sélection Évidemment, vous recherchez les parents qui vont produire la progéniture désirée. Paradoxalement, ce processus requière de sélectionner les meilleurs après leur récolte. La solution est de conserver des échantillons de chaque plante d'une culture test. Ceci peut-être accompli via des clones enracinés de boutures réalisées plus tôt, ou des femelles et mâles régénérés au stade végétatif grâce à la photopériode et un régime élevé en azote. Une fois le choix fait parmi les plantes récoltées, vous pouvez utiliser les clones pour une étude future et un possible élevage. Le pollen peut aussi être recueilli et immédiatement stocké sous vide et congelé. Il est crucial de mettre sous vide le pollen puis le congelé immédiatement après sa récolte ainsi que de l'utiliser immédiatement après sa décongélation. Les graines déshydratées se conservent bien également sur de longues périodes dans un climat de congélation continu, avec un peu de dessicant. Ce processus de sélection après récolte fonctionne bien pour le choix des femelles désirées. Mais quand est-il des mâles? quel est le plus simple et meilleur moyen de sélectionner les mâles pour l'élevage? Du fait que nous soyons finalement plus familier des plantes femelles, sélectionner les mâles est un peu plus compliqué. Ce processus est basiquement le même qu'avec les femelles, excepté qu'avec les mâles, leur nombre est d'abord limité par une phase d'élimination, et les sélections sont faites par comparaison des survivants. Sélectionner les mâles prend également un peu plus de temps car la qualité d'un mâle n'est complètement déterminée qu'après la culture et le test des graines produites par celui-ci. A mesure que l'on devient familier avec une variété particulière, les caractéristiques spécifiques des mâles désirées deviennent évidentes. Idéalement, plus on démarre de graines, meilleur c'est. Après tout, c'est un jeu mathématique. Je vais supposer que n'importe quel projet d'élevage doit commencer avec au moins 20 plantes différentes issues de 20 graines viables de grande qualité, de variétés stabilisées professionnellement. Cela devrait donner un minimum de 10 mâles et 10 femelles, avec un peu de chance sexés en 2 semaines de photopériode de floraison (jour court/nuit longue). Une fois sexés, le processus d'élimination peut commencer. Toutes les femelles sont conservées et régulièrement contrôlées afin de prévenir un hermaphrodisme non désiré. Les mâles non désirés ainsi que tous les hermas doivent être éliminés avant qu'ils ne relâchent leur pollen, généralement vers la 3ème semaine de floraison. Les femelles doivent être contrôlées pour l'hermaphrodisme jusqu'à la récolte. (Un mot sur les hermaphrodites "arriérés"? Les mâles déclarés qui éventuellement montrent des fleurs femelles? en opposition au commun hermaphrodisme femelle vers mâle. Ce sont des cas assez rares, généralement stériles mais parfois viable, que j'ai parfois trouvé valable dans leurs contributions génétiques. Quelques-uns des mâles les plus résineux et désirables que j'ai rencontré montraient cette caractéristique. Caractéristique qui semble presque prémunir les générations suivantes d'un hermaphrodisme non désiré puisque qu'elle augmente aussi le ratio de femelles dans la progéniture.) Combinaison récessive Il est nécessaire de dire un mot à propos de la probabilité peu commune de ce que j'associe généralement à un phénomène de combinaison récessive. Parfois, mais pas très souvent, deux parents qui paraissent exprimer un caractère commun intéressant? Disons un bouquet sucré/fruité? Sont croisés et la progéniture n'exprime pas ce caractère désiré. Cela veut généralement dire qu'un ou les deux parents possèdent un genre d'allèles récessif pour cete caractéristique dans leur génotype. cela peut aussi vouloir dire que les parents et la progéniture ont eu un environnement de culture différent. Si l'environnement peut-être écarté, la cause est certainement le fait d'une combinaison génétique récessive. Si aucun des descendants n'exprime la caractéristique désirée on peut vouloir croiser les rejetons entre eux et voir le résultat. Si un "ratio de Punnet" classique de disons 25% du trait recherché est observé dans la descendance, alors le trait est probablement récessif et devrait pouvoir être stabilisé en croisant n'importe quel couple de ces 25% (ou n'importe quel ratio courant) qui montre le caractère désiré entre eux. Ce processus est chronophage et généralement suivi si aucune autre alternative n'existe. Sélectionner les mâles Je préfère retirer tous les mâles de la pièce de culture et les placer dans un espace séparé et isolé peu près qu'ils ont déclaré leur sexe et bien avant qu'ils n'aient commencé à répandre du pollen. Un petit espace éclairé avec de la simple lumière fluorescente suffira aux mâles les quelques semaines à venir. Pendant ce temps, les têtes femelles vont grossir avec plus de fleurs alors que la collection de mâles se réduira par sélection. J'emploie généralement un processus simple d'élimination en sélectionnant les mâles. Premièrement, tous les mâles auto-florissants ou très rapidement déclarés sont éliminés (Auto-florissant voulant dire que les mâles fleurissent indépendamment de la photo-période). Ceci principalement pour s'assurer contre l'hermaphrodisme ou traits de floraison non désirés, mais aussi comme un moyen assurer la qualité. Les mâles très précoces ont tendance a être moins désirables pour la contribution à la qualité du produit fini (Si vous cherchez spécifiquement à créer une variété très précoce, alors vos priorités pourraient être différentes). Ensuite, le moindre mâle qui pousse trop haut ou trop vite est généralement éliminé. La raison en est que la plupart des plantes qui dédient une telle énergie à la production de fibres sont généralement meilleures pour faire de la fibre. L'exception à cette règle est quand une plante sur-productive montre nombre des caractéristiques mentionnées plus tard. Le critère d'élimination suivant est emprunté au livre de Mickael Starks, "Marijuana Potency", et implique la structure des tiges. Tiges principales grosses et creuses sont recherchées alors que celles remplies de "peau blanche" sont éliminées. Après des années d'observations, je suis d'accord pour dire que les tiges creuses semblent faciliter la production de THC. Une autre considération est le type de grappes de fleurs qui se développent. Même sur les mâles, les grappes serrées, compactes et très productives sont préférées à une structure clairsemée. Ces observations sont plus notables dans un environnement intérieur. A l'extérieure, les différences de tiges et de structures florales sont plus difficiles à discerner. Le prochain et peut-être plus important critère à examiner est l'odeur, le goût et le développement des trichomes. Encore une fois, les femelles vont se qualifier d'elles-mêmes par leur produit finit, mais les mâles sont un peu plus délicats. Je commence généralement avec une femelle Sativa et un mâle Indica. J'ai observé que les femelles contribuent essentiellement au type de goût et d'arôme et les mâles contribuent à la force du goût et de l'odeur. Les aspects "Sativa/Indica" de cette formule sont principalement apparent dans la génération P1 ou les tous premiers croisement filiaux (jusqu'au f3 à peu près). Au delà de la génération f3, le ratio "Sativa/Indica" d'un individu donné est moins important que l'odeur/le gout et la production de trichomes qu'il expose. Donc, un des principaux aspects à considérer quand on sélectionne un mâle est la profondeur de son arôme et de son goût. (Si vous essayez de développer une variété peu odorante d'intérieure, vous devriez commencer avec un mâle Sativa peu odorant et une femelle Indica). Avec les mâles restant j'emploie couramment un test d'odeur/goût. Utilisant des mâles au moins dans leur 2ème ou 3ème semaine de floraison (et préférablement au delà avec l'utilisation d'une pièce dédiée et isolée), une sorte de technique "frotter et sentir" est d'abord utilisée. Avec des doigts propres, sans odeur, gentiment frotter une plante à la fois, sur une tige bien développée et flexible, au dessus du bois et en dessous des parties hautes en développement (approximativement à l'endroit où un clone pourrait être coupé). Les feuilles les plus récentes au milieu de leur développement peuvent être aussi frottées et senties. Ce sont les endroits où la signature des composés chimiques précoces d'une plante en développement se révèle, et notre intention est de délicatement déranger ces composés et d'inspirer une réaction odorante/aromatique sur les doigts et sur la plante. En examinant ces divers arômes de cette manière, on doit pouvoir être capable de déterminer certaines caractéristiques désirables (et aussi indésirables). Après rafraîchissement et nettoyage du palais et des doigts, on peut passer au test d'une nouvelle plante. La comparaison des finalistes sur au moins une semaine et à des heures différentes du jour est meilleure afin de déterminer celui qui dégage le mieux sur une période de temps. Quelques uns des "bons" arômes que j'ai pu associer aussi bien aux mâles qu'aux femelles de haute qualité sont: sucré, floral, fruité, baie, vin/cognac, autres spiritueux savoureux, skunky et mentholé. Quelques "mauvais" arômes associés aux mâles et femelles: herbeux, chlorophylle (vert), céleri, persil, carotte, cannelle, menthe poivrée, huile de boite et essence. Quelques arômes considérés comme "bons" pour les femelles mais pas nécessairement pour les mâles: boisé, cèdre, pin, citron, fruit tropical, chocolat, vanille, café, ail et astringent. L'Herbe dans le monde entier Il est triste qu'à cause des Unfortunate State of Assholes (jeu de mot sur les USA intraduisible, ndt), nous, herboristes, soyons traités comme des criminels dans le monde d'aujourd'hui. Triste car nous serions capables de produire de vastes quantités d'herbe de qualité dans de meilleures conditions avec rien de plus que le grand air, des populations très larges et du "trial and error". Un jour peut-être, en attendant j'ai quelques alternatives à suggérer. La Hollande, le Danemark, la Suisse, l'Espagne et d'autres coins de l'Europe sont de plus en plus tolérant envers le cannabis. Il est relativement aisé dans ces lieux d'obtenir du produit de haute qualité. Il est de bon conseil pour celui qui débarque dans un endroit de se procurer d'abord beaucoup de petits échantillons de herbes jusqu'à trouver ce qui lui plait. Simplement comme pour n'importe quel autre voyage, des surprises spéciales attendent celui qui s'aventurera en dehors des lieux touristiques (excepté à Christiana où un unique arrêt shopping est grandement apprécié). Je suis prêt à parier que quelques-uns des nombreux agréables lieux cannabiques autour du globe peuvent encore une fois produire leurs spécialités. Je suis toujours impatient de vérifier n'importe quelle rumeur d'une telle possibilité. Ces charmants endroits devraient inclure beaucoup de régions équatoriales et proches-équatoriales comme la Colombie, les hauts plateaux du Mexique, certaines parties de la Thaïlande, la Birmanie et le Bhoutan pour n'en citer qu'une petite partie. Des pays comme le Népal ou la Jamaïque ont été idéaux aussi pour des expéditions cannabiques. Ce sont quelques-unes des places dans lesquelles celui qui cherche à éduquer sont palais et accroître son expérience pourrait s'aventurer. Tester constamment Après les sélection effectuées, il est aussi nécessaire de tester ces qualités à travers nombre de générations de clones. Est-ce que les traits recherchés présents dans une nouvelle plante (depuis une graine) persistent à travers les générations successives de clones de cette plante? Est-ce que la plante à partir d'un clone conserve la même gout, la même odeur? La même potence? La "désirabilité" générale? Les réponses doivent impérativement être "oui" si l'individu est à considérer pour une reproduction future. Avec beaucoup de pratique et d'années d'expérience il devient aisé à ceux qui on un palais sensible de trouver quels individus ont les caractéristiques les plus désirables dans un échantillon donné. Je suggère que votre goût et votre odorat soit suppléé par un microscope, que ce soit un x30, x60 ou X100 ça le fera. Regardez aux mêmes endroits sur la tige ou les feuilles en développement cités précédemment après la 2ème semaine du cycle de floraison et recherchez la plus grande abondance de trichomes ou poils sécréteurs en développement (poils visibles au grossissement x30 et au delà qui sécrètent un fluide). Le plus de trichomes pleinement développés avec des têtes très claires sont généralement les plus recherchés. Ces observations doivent être faites sur une période de temps (ce n'est pas juste un contrôle unique et ponctuel) et à des moments différents de la journée pour déterminer quel individu se comporte le mieux. Beaucoup de phénomènes variés apparaissent à ceux qui restent attentifs sur un long moment. A cet effet, je vous suggère de compiler des notes détaillées de vos observations, et de comparer ces notes dans le temps. Des notes détaillées et compréhensives sont le gage du moindre projet d'élevage réussi. Il est possible de tester les mâles en les fumant ou les consommant d'une autre manière. Cette pratique pourrait être utile aux débutants car cela entraîne une sorte de discrétion évidente. Je suggère d'utiliser seulement des bouts frais, proprement curés et roulés dans un joint. Aussi, assurez-vous que ce test de fume est la première fume de la journée pour s'assurer de bien discerner les qualités, ou les lacunes. Quelques autres aspects à considérer Il y a de nombreux aspects esthétiques à considérer dans la reproduction du cannabis de qualité, comme la couleur, la structure générale, les modèles de croissance et les bouquets divers. Mon but premier implique de trouver le produit fini avec les effets les plus recherchés et plaisants. Donc je me concentre sur ces aspects et les stabilise en premier lieu. Une fois stabilisés, un rétrocroisement ou un croisement avec une autre variété peut être effectué pour améliorer d'avantage la lignée et/ou accroître la vigueur si nécessaire. Au niveau expérimental, on souhaite que le produit fini soit plaisant ou puissant, dépendant de chacun. Je préfère un herbe qui est plaisamment puissante ou puissamment plaisante! C'est donc le but recherché. L'éventail d'expériences induites par le cannabis peut aller du bonheur à la panique à la stupéfaction. Je préfère grandement l'aspect bonheur. La meilleure description dichotomique dans ce cas pourrait-être confort contre inconfort. Je suppose aussi que certains types personnalité peuvent apprécier une expérience plus excitante? peut-être une fois de temps en temps? un sentiment quelque peu semblable à celui d'un tour de montagnes russes ou d'un film d'horreur. Le cannabis diffère dans ces multiples effets sur notre système vasculaire. Certaines variétés de cannabis semblent agir comme un vasodilatateur et d'autres comme un vasoconstricteur. Un vasoconstricteur est une substance qui resserre les vaisseaux sanguins. Cela tend à provoquer de la tension, de l'excitation, de l'anxiété et parfois même la panique. Un vasodilatateur est une substance qui élargi les vaisseaux sanguins et tend à relaxer une personne plus facilement vers un état d'allégresse. Donc, je tend à préférer le canabis qui semble agir comme un vasodilatateur, simplement pas jusqu'au point de sédation, scotché dans la canapé. Je n'ai rien contre les herbes puissamment cassantes. C'est juste que tant que mon espace de reproduction sera limité, je choisirai de travailler avec les variétés les plus plaisantes, celles qui provoquent une expérience globalement joyeuse. Un jour je travaillerais à stabiliser plein de différentes variétés d'herbe. Après tout, à chacun la sienne. Acouphène et dyskinésie sont des symptômes courant d'une réaction de vasoconstriction. Un acouphène est un bourdonnement/tintement/sifflement dans les oreilles, et la dyskinésie, dans ce cas, est généralement ressentie par des picotements dans les extrémités, particulièrement les petits doigts, les orteils et les oreilles. Un autre mauvais signe pourrait être n'importe quelle forme de tension crânienne (mal de tête, migraine. ndt) ou un "body load"* non voulu. Si ces symptômes se produisent régulièrement après s'être adonné à une herbe particulière, alors cette herbe peut être contributive à cette sensation. Ça passe le test à l'acide? Pour reprendre et paraphraser une mise en garde du Dr Hunter S Thompson: "Je ne peux excuser l'usage de drogue, mais je dois admettre que ça à bien marché pour moi." En particulier, les psychédéliques (enthéogènes, entactogènes et hallucinogènes inclus) sont primordiaux comme outils de test durant l'élevage de cannabis. Une de mes formules de test favorites comprend des préparatifs effectués des jours à l'avance. Il est nécessaire d'avoir à l'avance sous la main un échantillon parfaitement affiné de l'herbe que l'on veut tester. Le jeûne (de substances surtout mais aussi de certaines nourritures) et la purification (exercice, transpiration ou sauna, réhydratation et méditation, etc) sont pratiqués quelques temps avant le test. Cela pour recalibrer au maximum l'état de conscience à son niveau le plus basique et clair. Une heure est choisie, un toast est porté puis le "matériau du voyage" est ingéré. Généralement j'aime manger un repas simple composé de soupe/jus et de pain après avoir ingéré une substance et avant d'en ressentir les premiers effets. N'ingérez aucune herbe, ou tout autre modificateur de conscience avant d'avoir ressenti les premiers effets, et de préférence avant le pic du "trip". Avalez d'abord seulement de petites quantités de l'herbe à tester, une bouffée de temps en temps, à moins que ce soit un test supplémentaire et que vous soyez déjà accoutumé à l'expérience. Idéalement, la substance psychédélique étendra la gamme des subtilités perceptibles par la psyché et permettra un appréciation plus large de l'effet d'une herbe. Une herbe qui est vraiment puissante et plaisante va généralement s'exprimer profondément dans l'ouverture d'esprit. En somme, si l'herbe est vraiment merveilleuse cela deviendra plus lisible sous un tel état psychédélique. De même, avec une herbe dont les effets sont quelque peu paniquants ou anxiogènes, l'état psychédélique exacerbera aussi ces caractéristiques. Je suppose, et mets en garde, que ceux qui tentent un tel test sont voyageurs psychiques expérimentés. C'est à dire que toutes les conditions d'environnement (le lieu, l'ambiance, les gens en présence, ...) doivent être satisfaites avant de faire un tel test. La substance psychédélique semble agir comme une sorte de catalyseur mental quand il est combiné à l'herbe. Cette combinaison est capable de rendre plus apparents à l'esprit initié l'un ou l'autre des traits _désirables ou indésirables_ de l'herbe expérimentée. Ce sont quelques une des techniques, sélections et considérations que j'utilise durant la reproduction de cannabis de fine qualité. Le célèbre horticulteur Luther Burbank a dit: "Sélectionnez le meilleur et rejetez tout le reste"; c'est le seul aspect le plus important à prendre en compte. Avec du temps, de la concentration et de la patience le talent à reconnaître des caractères désirables ou indésirables devient plus évident. Avoir un esprit ouvert et curieux, associé avec une bonne intuition est bénéfique. Que vos entreprises soient fructueuse. Déesses Ganja Une des choses que j'ai appris il y a longtemps est que plus que la génétique ou l'environnement, il y a quelque chose qui joue un rôle dans la désirabilité de l'herbe. Pendant les années 70-80, comme le nombre de cultivateurs grandissait, il est apparu à ceux dans la confidence qu'une vibration propre au cultivateur devenait en quelque sorte partie de la vibration de la plante. Pour faire simple, les cultivateurs "cool" tendaient à produire une herbe "cool", moelleuse, alors que les cultivateurs coincés, sinistres tendaient à produire une herbe sinistre. Peut-être était-ce simplement la vibration du cultivateur qui suivait le produit à commercialiser s'exprimant à travers la chaîne du commerce. Je n'en suis pas certain, et je ne crois pas non plus qu'une quelconque forme d'observation scientifique confirmera un jour un tel débat. Cela a simplement été un de ceux mis sur le marché. A cet égard, j'ai davantage noté que beaucoup des meilleures herbes domestiques que j'ai rencontré étaient cultivées par des femmes. J'ai pour habitude d'appeler a l'effet "Great Pumpkin", mais il est plus judicieux d'utiliser le terme d'effet "Déesse de la Ganja". Les plus sincère pièces aromatiques visitées par les subtils et étheriens esprits de la bienveillance. Et la subtilité est très importante si l'on considère les caractéristiques désirables d'un cannabis de grande qualité. Les subtilités ont un moyen de devenir très puissantes, en effet. Puisque nous digressons d'un sujet si "esthétique", ayons un regard sur la féminité. C'est, après tout, la plante femelle qui est concernée en priorité. Un des aspects les plus profond de mon expérience du cannabis est sa faculté à contre-balancer mon propre syndrome de mâle dominant. Le cannabis me permet une commutation de mon autrement distrayante réponse de mâle conditionné à vouloir dominer mon environnement. Mon conditionnement de compétitivité agressive est temporairement apaisé, et je suis apte à appréhender la réalité dans une relation beaucoup moins linéaire. Le désir routinier de compétition et de conquête est remplacée par un sens de la coopération et de la communauté. En un mot, j'ai appris à être féministe. Par "féministe" j'entends le droit protégé d'être féminin, coopératif, centré sur la communauté, globalement concerné, disponible, libre de discerner les subtilités intuitif et soumis sans la peur de la conquête et du contrôle dominateur. Le bon canna me permet de mieux comprendre, accepté et servir le destin. Une des choses que j'ai apprise sûr "nous" (les coopérants) et "eux" (les dominateurs) est qu'ils ont beaucoup plus besoin de nous que nous avons besoin d'eux. C'est un fait que je souhaite, du fond du cœur, que notre communauté comprenne. A cette fin, il m'est apparu que le cannabis de qualité était une ressource sans égale. * body load: Terme employé par les utilisateurs de substances psychoactives et plus particulièrement psychédéliques pour décrire une sensation tactile spécifique induite par l'utilisation de drogue. Généralement considérée comme une sensation physique déplaisante difficile à décrire par d'autres termes sensitifs ou pour situer cette sensation (c'est couramment une sensation de "partout" ou générale). Tentatives de description: "vibrations internes", tension, et beaucoup de rapports de nausées.
  24. 3 points
    La suite Palissage effectué: Malheureusement il y aeu quelques mâles déclarés... dans l' épisode qui arrive: quelques jours plus tard... A suivre danss la partie 3 !
  25. 3 points
    Salut à tous ! Voici un JDC (journal de culture) publié à l'origine en 2008 mais qui n'existait plus sur le site. Le voici à nouveau sur le blog est sera en plusieurs parties (3 ou 4) - (re) enjoy ! A suivre... La partie 2 arrive très vite
  26. 3 points
    Yop Tout d'abord merci à tontongato qui m'a transmis le pdf de 1989 Pas énormément de nouveauté, une hawaiian/NL1 , des hybrides à base de Kush , on peut noter quand même la Garlic Bud, ainsi qu'une photo d'un mâle NL2
  27. 3 points
  28. 2 points
    Oyo les cannas! Je profite de ce blog pour vous présenter quelques résultats du cross PH/P x PCK de Corium et vous convier à suivre sur ce fil leurs aventures Génétique : Purple Haze / Panama x Pakistan Chitral Kush à base de (Purple Haze #23 x Panama) F1 (AceSeeds) accouplée avec 2 mâles PCK (Cannabiogen) Objectifs du breeder : L'idéotype de ce croisement serait de pouvoir fixer 2 caractères : le goût [fruité] et l'effet [high] Objectifs du sélectionneur : - Trouver une femelle ayant les 2 caractéristiques pré-citées ou 2 femelles exprimant au moins un de ces caractères. - Déterminer le mâle dont la descendance femelle aurait les 2 caractéristiques ou exprimerait majoritairement au moins un de ces caractères. - Effectuer un travail en IBL sur chaque lignée choisie et pourquoi pas, accessoirement, essayer un back-cross pour réduire l'hétérogénéité... Informations sur la culture Culture : Intérieure À partir de : 6 graines, puis PM, PP & boutures Nombre de femelles : 2 Nombre de mâles : 4 à la base, 3 au final Mode de culture : En pot (arrosage manuel) Technique de culture : Classique Éclairage (croissance) : MH 250w Éclairage (floraison) : HPS 400w/600w Stretch : x3 Durée du stretch : 21 à 28 jours Maturation intérieure minimum/maximum : de 84 à 105 jours / 12 à 15 semaines Terreau : type Lighmix + Amendements organiques Engrais : organiques La Culture En Pratique : Résumé et comparaison rapide photographique 10ème jour de la croissance 17ème jour de la croissance 24ème jour de la croissance 31ème jour de la croissance 6ème jour de 12/12 (et 32j de croissance) < ============= Détails Femelles ============= > Les 2 femelles ont des structures assez équilibrées, j'aime bien le côté ramification et vigueur apportées par la mère sativa. Kalium, la #1, High ++ Kalicore, la #3, Goût ++ =========================================== Kalium La (PH/P x PCK)F1#1 exprime des fragrances assez classiques (citrique + très légères touches encens/fruité) en revanche l'effet du high est bien bien fort, pour cette raison je la dénommerais Kalium. Son patrimoine pakistanais semble contribué à augmenter légèrement la production et la précocité pour la fille #1. Description : Cut à flo +98j de 12/12 (14 semaines). Plante bien grande et vigoureuse, moyennement productive, possède de bonnes ramifications, aux internoeuds assez espacés, avec un assez bon ratio fleurs/feuilles. Se caractérise par des feuilles typées indica/BLD en bas, s'affinant légèrement en haut.Les pétioles des feuilles facilitent la manicure. L'apex principale a un bon volume, une bonne densité et est moyennement résineuse. Les autres boutons floraux sont assez bien développés en volume et densité. La forme des fleurs des typiques, tant au niveau de l'empilement des calices que de leur coloration pourpre. Sa densité de résine me rappelle une des PCK que j'avais cultivé il y a quelques temps, petits trichomes mais forts nombreux, un bel atout de plus pour cette plante. Le tronc est très creux, bien costaud. Possède une bonne chevelure racinaire, tandis que sa racine pivot est moyenne voire petite. L'odeur est plutot discrète et les arômes tournent autour du citronnée, de très légère notes fruité/floral et épicé/encens. L'effet est un high fort, puissant qui dure longtemps =========================================== Kalicore Tandis que pour la fille (PH/P x PCK)F1#3 c'est l'inverse, une production moindre, un temps de maturité plus long. L'ivresse cannabique est différente de sa sœur, c'est plutôt un stone/high équilibré et pas trop fort. En revanche elle a plus de corps, ses arômes sont plus subtiles et complexes, y'a une touche de boisé/encens ainsi qu'un côté fruité (raisin/cerise), le gout est très étonnant et elle a un corps très agréable, ainsi je la surnommerais Kalicore Description : Cut à flo +105j de 12/12 (15 semaines). Très grande et très vigoureuse, sa production/rendement est un peu plus modéré que sa consœur. Avec des ramifications secondaires bien développées, les inter-nœuds sont bien espacés. Le ratio fleurs/feuilles est assez bon, ses feuilles sont de type intermédiaire s'affinant en haut. La bud principale est moyennement productive mais très mignonne, avec une densité correcte et une trichomisation assez bonne , les autres boutons floraux sont assez productifs. Les calices ont une forme allongés, une légère teinte magenta apparait sur les calices mais est vraiment très légèrement. La quantité de résine n'est cependant pas aussi abondante. Le tronc est normal, mais très creux. Elle possède une très bonne chevelure racinaire et la racine pivot est de taille moyenne/correcte. L'odeur est normale, plus soutenue que sa consœur et les arômes gravitent autour de notes citrique/mélisse (acidulée et métallique) de tons d'épices/encens, et appuyés de fruits rouges, un délice pour les papilles. L'effet est un bon équilibré high/stone pas trop fort. < ============= Détails Mâles ============= > Comme ce sont des femelles qui me plaisent beaucoup, j'ai donc commencé à les polliniser successivement avec les différents mâles, histoire d'établir différentes lignées et d'essayer de découvrir/identifier ce que peuvent apporter chaque mâle vis à vis de leurs descendances. Le mâle #4 a été écarté car il a montré des signes d'hermaphrodisme... =========================================== PH/P x PCK F1#2 Je vous avoue que, pour cela, j'ai eu plusieurs soucis, d'abord la contamination du pollen du mâle #2 par d'autres femelles ayant des tendances herma (carpatian, lebanese x nepalese/jam, et caribe x nepalese/jam), je m'en suis aperçu en testant les "f2", lesquelles ont quasiment toutes exprimées plus ou moins des traits d'herma et certaines tiraient sur les carpatian je trouvais (PH/P x PCK) F1#2, le plus rapide/sensible à passer en flo Odeur légère et classique plutôt citrique/poivrée Puis une seconde pollinisation loupée (encore !) l'an passé par défaut de conditions climatiques acceptables (un manque de lumière flagrant dans ma chambre en mi/fin de l'automne derrière la fenêtre, env 3h d'ensoleillement direct et des températures un peu basse) et surtout par manque de patience je pense de ma part, car la plupart des graines étaient non-viables, blanches et mal-formées. Description : à compléter... =========================================== PH/P x PCK F1#5 Enfin, actuellement dans la box flo (car ne rentrer pas dans la box reprod) pour établir 2 autres lignées, Môsieur (PH/P x PCK) F1#5 qui aura droit d'ouvrir ses clochettes, mais pas trop longtemps par contre... Odeur acide/citronnée Description : à compléter... =========================================== PH/P x PCK F1#6 Donc pour faire les choses plus sérieusement, cet automne 2015 j'avais opté pour une box dédiée à la reprod sous mg125w, mais bon il faut bien compter 10 à 12 semaines pour que les graines soient matures... (PH/P x PCK) F1#6, le plus robuste/vigoureux Odeur assez forte plutôt encens/boisé/citrique Description : à compléter... =========================================== Autres PH/P x PCK https://www.cannaweed.com/topic/110596-topic-unique-vos-cross-home-made/page-6?do=findComment&comment=3177973 =========================================== La Suite en Théorie : 2nde Génération Donc 6 lignées pour l'instant. Par souci de simplification, les lignées issues de la mère (PH/P x PCK) F1#1 seront donc surnommées logiquement : Kalium #2 = (PH/P x PCK) F1#1 x (PH/P x PCK) F1#2 Kalium #5 = (PH/P x PCK) F1#1 x (PH/P x PCK) F1#5 Kalium #6 = (PH/P x PCK) F1#1 x (PH/P x PCK) F1#6 Celles provenant de la mère (PH/P x PCK) F1#3 seront susnommées : Kalicore#2 = (PH/P x PCK) F1#3 x (PH/P x PCK) F1#2 Kalicore#5 = (PH/P x PCK) F1#3 x (PH/P x PCK) F1#5 Kalicore#6 = (PH/P x PCK) F1#3 x (PH/P x PCK) F1#6 Ensuite il va me falloir tester chaque lignée pour tenter d'en trouver au moins - une qui soit proche en terme d'effet de la #1 - une autre qui proche en terme de goût de la #3 Pour rappel, à la base l'idéotype de ce croisement est de travailler le goût fruité et l'effet high La Kalium servira de base pour le caractère effet high, la Kalicore pour le caractère fruitée Album Culture 2015 - Lignée #2 - Kalium & Kalicore - 2nde Génération JDC 2017 - Lignée #5 & #6 - Kalium & Kalicore - 2nde Génération Plusieurs voies me semblent possibles, j'y réfléchis encore, - soit travaillé en IBL/par lignées, f3, f4, etc - soit travaillé en consanguinité ou en apparenté =========================================== Autres Voies Envisageables : D'autres possibilités par la suite me sont offertes car j'ai en stock des variétés apparentées OTH, PH, PCK donc pouquoi pas tenter un jour - Kalicore x PCK et inversement, pour le coté Fruité, Indica et Précocité - Purple Haze x Kalium et inversement, pour le coté High - Purple Haze x PCK et inversement, pour le coté High et Fruité - OTH x PCK et inversement, etc ... A très bientôt pour la suite, je complèterais au fur et à mesure des avancées, de mes réflexions et de vos avis...
  29. 2 points
    SDGHaze Sour Diesel Ibl x GHaze BX1 Histoire de la mère SD Sour Diesel (Rez) Original Diesel X Dnl Original Diesel = '91 Chemdawg x (MassSuperSkunk x SensiNL) ____________________________________________ DNL = NL/Shiva x Hawaïïan ou (RFK Skunk x Hawaiian) x Northern Lights ??? ____________________________________________ Skunk = Histoire de la Skunk ____________________________________________ Northern Light = Histoire de la Nothern Light ____________________________________________ G/Haze (Dutch Flower)= (G13 x Uber Candy Haze bx G13) merci à Caine pour la traduction ____________________________________________ G13 = Histoire de la G13, à lier ____________________________________________ Uber Candy Haze (Über) = Candy Haze x (Candy Haze x Neville's Haze) ____________________________________________ Candy Haze = (Vietnamese Black x White Widow/Thai) x (Hawaiian/Neville's Haze) Über Candy Haze a un effet mental surexcitant "à pleine vitesse" et quasiment pas du tout de défonce corporelle. Un High trippant et qui dure longtemps, s'évanouissant doucement et sans dommage, simplement en posant le consommateur dans un état clair et lucide, sans montée d'appétit ni de douleurs corporelles. Über Candy Haze est née de l'obsession d'un des membres de notre équipe de sélectionneurs, notre connaisseur attitré en matière de Haze. La mère Candy Haze rencontra le meilleur mâle parmi de nombreux candidats de Candy Haze x Neville's Haze, dont les critères de sélection furent de courts espaces inter-nodaux, ainsi qu’une floraison précoce et abondante. La Candy Haze est une productrice hors du commun, avec moins de besoin en lumière qu'une 100% Sativa typique, la Neville Haze incluse. La Neville Haze est désormais bien connue et référencée, supposément composée de l'Original Haze rapportée des Etats Unis jusqu'au Pays Bas, puis croisée avec une Northern Lights pour produire une lignée de graines et permettre l'apparition de phénotypes plus gérables. La Candy Haze a un High typiquement et intensément Sativa, et les 25% de Neville's Haze dans le croisement a maintenu le temps de floraison autour des 11 ou 12 semaines (certains phénotypes chanceux peuvent voir leur temps de floraison raccourci par l'influence de la Northern Lights à travers la Neville). Une longue attente pour les habitués d'indicas, mais une production optimale de têtes sativa extrêmement puissantes, rappelant presque les acides de par son psychédélisme; En fait, notre sélectionneur de Haze en estima le produit fini meilleur que la Candy Haze ordinaire, d'où le terme de "Über", ou "supérieur" dans son nom. Ses graines produisent un pourcentage de femelles exceptionnellement élevé, donc il y a de grandes chances de trouver deux voire trois pieds mères d'exception. Si vous souhaitez vous essayer à la Haze sans être confronté à d'impossibles phénotypes, ne cherchez pas plus loin. Note: étant donné la profusion de clones aux Pays Bas (qui sont plus accessibles que les graines vu le nombre de cultivateurs là bas) et la popularité éprouvée de la Haze, on peut s'attendre à ce qu'une profusion de clones de Haze circulent librement à la fois en Suisse et aux Pays Bas. Mais finalement, c'est le contraire qui s'avère vrai: rare sont ceux qui entendent parler d'un clone de Haze. La raison en est que les fumeurs hollandais succombent plus finalement aux charmes de l'effet narcotique qu'à l'effet trippant, et qu'en plus les indicas sont de bien meilleurs paris commerciaux pour cause de roulement bien plus fréquents au niveau des récoltes. Notre sélectionneur de Haze attitré traqua un cultivateur commercial de Haze à Venlo, se lia d'amitié avec lui, et finit par obtenir un clone, en promettant de ne jamais entreprendre d'opération commerciale en coffee shop à partir de ce clone. Plus tard il obtint un autre clone réputé de Candy Haze de la part d'un récoltant de Breda, mais celui de Venlo démontra sa supériorité, et ce fût donc cet hybride qui fût choisi. C'est donc ainsi que nous avons obtenu notre Candy Haze, qui est le parfait exemple de ce pour quoi la Haze mérite sa réputation. Non recommandée aux cultivateurs et amateurs d'Indica, son High les fera disjoncter (voire même carrément flipper si ils sont déjà du genre "tendus") et les cultivateurs d'indica deviendront grognons à force de voir s'allonger le temps de floraison et l'apparence aérée des fleurs (qui s'allourdissent sur la fin, ne vous en faites pas). ____________________________________________ Neville's Haze Haze = Histoire de la Haze ____________________________________________ White Widow/Thai White Widow = Histoire de la White Widow ____________________________________________ Hawaiian à venir ____________________________________________ Nam Black (Vietnamese Black) = Southern Vietnam (Saïgon) x Northern Vietnam/China Boarder (indica influence) Type: 100% Sativa Lignée: _ Temps de maturation en intérieur: 9 semaines et + Temps de maturation en extérieur: Description du sélectionneur : Originaire de génétiques vietnamiennes ramenées en amérique du nord en 1977, il s'agit d'une Sativa exotique extrêment puissante. NON RECOMMANDEE AUX UTILISATEURS THERAPEUTIQUES: provoquant habituellement des insuffisances respiratoires (souffles courts), difficulté à respirer, hausse de la tension artérielle/pression sanguine, avec une petite propension à provoquer la paranoïa. Sa douce senteur de mangue mûre, et son goût sucré de malade parle de lui même. De vigoureux tuteurs et un support solide sont recommandés, de par sa très grande production, compensant un temps de floraison assez long. Spécificités en intérieur: temps de floraison: 9 semaines et plus, hauteur 150 cm, production: 1 gm/watt et + (NdT: difficulté de traduction> "Original auction description") >>[hypothèse de traduction: "description originelle lors de ventes aux enchères" (via seedbay, qui est un mode de vente plus courant aux Etats Unis qu'en Europe)]. Source: Dutch flower. Traduction par Caine, suggestions, remarques, corrections: mp svp
  30. 2 points
    On continue avec SSSC de 88-89: Pas grand chose de nouveau, une belle photo d'un petit champ de skunk, c'est tout ce qui m'a marqué dans ce catalogue.
  31. 2 points
    Ghana, C’est le pays avec la culture du chanvre la plus prononcée. dans tout le pays le whee-whee est vendue et consommé en très grandes quantités, Même par les militaires ou la police. Une pleine poignée d'herbe coûte environ 1 dollar Le gramme d'huile coûte de 2 à 5 dollars Le Ghana est un important exportateur de chanvre vers l'Europe et les usa. Et on en trouve dans tout le pays. On en cultive partout mais on trouve de grosses cultures en basse volta, dans les régions de Tamale, Navrongo, Kintampo et dans les montagnes Ashanti.
  32. 2 points
    Salut Après Neville et TSB , voici SSSC , qui a une variété très connu chez nos voisins québécois, la m39. A noter quand même une sativa paraguayenne et une philipaine (thx tontongato ), assez rare pour le soulever.
  33. 2 points
    Hello tout le monde ! Merci tout d'abord à toute les personnes qui ont visité mon blog (+ de 500 pour un article ..) et à ceux qui ont laisser des commentaires ! Ça fait vraiment plaisir ! Aussi voici un 2e billet avec quelques nouveaux fonds, toujours très simple, mais cette fois ci dans un format full HD (1920x1080) un peu mieu adapté à l'utilisation de chacun ! N'oubliez pas que si vous souhaitez un format différent (plus petit, plus grand, carré, rond, etc.) une simple demande et je me ferai un plaisir de transformer mes créations. Quand je serai moins malade (grippe quand tu nous tiens...) je prendrai le temps d'en faire des un peu plus complexe, aussi j'attends vos suggestions ! Télécharger le fond en 1920x1080 Télécharger le fond en 1920x1080 Télécharger le fond en 1920x1080 Télécharger le fond en 1920x1080
  34. 1 point
    La Botanique de la Marijuana Par Rob Clarke Une étude avancée : La reproduction et l’hybridation d’espèces distinctes de Cannabis. Traduction réalisée pour l'enrichissement et le bien de la communauté cannabique francophone… (merci monsieur "X" ) Chapitre 3 - La génétique et multiplication du cannabis Partie 3 Partie 1 ICI / Partie 2 ICI / Phénotypes et caractères des variétés importées 1. Phénotypes généraux des variétés de fibres 2. Phénotypes généraux des variétés de drogue a ) Colombie b ) Congo c ) Hindu-Kush e ) Jamaïque f ) Kenya g ) Liban h ) Malawi i ) Mexique j ) Maroc k ) Népal I ) Russie m ) Afrique du Sud n ) Asie du Sud-Est 3. Phénotypes hybrides a ) phénotype « creeper » b ) Phénotype « énorme et tout droit » Phénotypes et caractères des variétés importées En général les progénitures des F1 et F2 d’une pure race de ces variétés importées sont plus ressemblantes entre elles qu'elles ne le sont avec d'autres variétés et sont donc appelées des variétés pures. Cependant, il faut se rappeler que ce sont des phénotypes globaux exprimant une moyenne et des variations récessives de chaque caractère se produiront. En outre, ces grandes lignes sont basées sur des plantes non taillées et poussant dans des conditions idéales, et tout stress modifiera ce phénotype global. En outre, l'environnement protecteur d'une serre chaude tend à amenuiser la différence entre les différentes variétés. Cette section présente l'information utilisée dans la sélection des variétés pures pour une hybridation. 1. Phénotypes généraux des variétés de fibres Les variétés de fibres sont caractérisées comme hautes, à maturation précoce, sans branches latérales et souvent monoïques. Cette habitude de croissance a été choisie par des générations de fermiers producteurs de fibres pour faciliter la formation de longues fibres grâce à une croissance et une maturation uniforme. Les variétés monoïques mûrissent plus uniformément que les variétés dioïques, et les récoltes de fibre ne sont pas cultivées sur une assez longue période pour former des graines, ce qui interfère avec la production de fibres. La plupart des variétés de cannabis de fibres proviennent des climats tempérés nordiques de l'Europe, du Japon, de la Chine et de l'Amérique du Nord. Plusieurs variétés ont été sélectionnées dans les principales régions productrices de chanvre et offertes à la vente au cours des cinquante dernières années à la fois en Europe et en Amérique. Les variétés sauvages de fibres du middle-west des Etats-Unis sont habituellement hautes, fines, avec relativement peu de branches latérales, faiblement fleuries, et avec une teneur basse en cannabinoïdes. Elles viennent d’une race échappée de cannabis sativa. La plupart des variétés de fibres contiennent du CBD comme cannabinoïde principal et peu ou pas de THC. 2. Phénotypes généraux des variétés de drogue Les variétés de drogue sont caractérisées par du Delta1-THC comme cannabinoïde principal, avec des taux bas d'autres cannabinoïdes accessoires comme le THCV, le CBD, le CBC, et le CBN. Ceci résulte de d’une hybridation sélective ou de la sélection naturelle dans des régions où la biosynthèse du Delta1-THC favorise la survie. a) Colombie - (latitude 0 à 10° nord) Le cannabis colombien pouvait, à l'origine, être divisé en deux variétés de base : une occupant les secteurs côtiers humides proches de l’Atlantique, de faible altitude, situés du côté de Panama ; et l'autre occupant les secteurs plus arides des montagnes intérieures près de Santa Marta. Plus récemment, de nouveaux espaces de culture, situés sur le plateau intérieur de la Colombie centrale méridionale et s'étirant aux vallées des montagnes au sud de la côte atlantique, sont devenus les principales sources de culture commerciale du cannabis d'exportation. Jusqu'à récemment, du cannabis de haute qualité était disponible au marché noir à la fois le long des côtes et dans les montagnes intérieures colombiennes. Le cannabis a été introduit en Colombie il y a un peu plus de 100 ans, et sa culture s’est profondément enracinée dans les traditions. Les techniques de culture impliquent souvent la transplantation des jeunes plantes choisies et une grande attention à chaque individu. La production de "La mona amarilla" ou de têtes dorées est réalisée par ceinturage ou prélèvement d’une bande d'écorce sur la tige principale d'une plante presque mûre, ce qui limite de ce fait les flux d'eau, des aliments, et des produits de la plante. Après plusieurs jours, les feuilles sèchent et tombent tandis que les fleurs meurent lentement et se teintent vers le jaune. Cela donne le très estimé « Colombian Gold » si répandu du début au milieu des années 70 (Partridge 1973). Les noms des produits comme « Punta Roja » (fils rouges [ pistils ]), « Cali Hills » « choco » « lowland », « Santa Marta Gold » et « purple » nous donnent une certaine idée de la couleur de ces variétés et de la région de culture. En réponse à incroyable demande des Etats-Unis pour du cannabis, du contrôle assez efficace de l’importation, au travers de frontières de plus en plus étroitement surveillées, et de la culture du cannabis mexicain, et l'utilisation du « paraquat », les fermiers colombiens ont passé la vitesse supérieure pour leurs opérations. La majeure partie de la marijuana fumée en Amérique est importée de Colombie. Ceci signifie également que le plus grand nombre de graines disponibles pour la culture locale proviennent également de Colombie. L'agrobusiness du cannabis a écrasé tout sur son passage, sauf quelques petites régions où la culture à la main de cannabis de haute qualité comme « la mona amarilla » peut continuer. La meilleure marijuana de Colombie était souvent sans graines, mais les qualités commerciales sont presque toujours chargées de graines. En règle générale aujourd'hui, les régions les plus éloignées des montagnes sont les centres de l'agriculture commerciale et peu de petits fermiers restent. On pense que quelques fermiers des montagnes doivent toujours faire pousser le meilleur cannabis, et des qualités exceptionnelles se font jour de temps en temps. Les graines des variétés colombiennes légendaires les plus anciennes sont maintenant très prisées par les sélectionneurs. Pendant la période de gloire du « Colombian Gold », cette excellente marijuana cérébrale était cultivée dans les hautes montagnes. La marijuana des terres humides en contrebas était caractérisée par des faisceaux floraux résineux, bruns, et fibreux, dont l’effet était narcotique et sédatif. Maintenant la marijuana des montagnes est devenue le produit commercial caractérisé par des faisceaux floraux bruns, feuillus et d'effet sédatif. Bon nombre des caractères défavorables du cannabis colombien importé vient des techniques agricoles commerciales hâtives, combinées un mauvais curage et stockage. Les graines colombiennes contiennent toujours les gènes favorisant la croissance vigoureuse et la production élevée de THC. Les variétés colombiennes actuelles contiennent également des taux élevés de CBD et de CBN, cannabinoïdes qui pourraient avoir des conséquences sur l’effet sédatif, et pourraient résulter de l’utilisation de techniques accélérées de curage et de stockage. Les variétés colombiennes locales manquent habituellement de CBD et de CBN. Le marché commercial du cannabis a provoqué l'extinction de quelques variétés locales par hybridation avec des variétés commerciales. Les variétés colombiennes apparaissent comme des plantes coniques, avec relativement beaucoup de branches secondaires le long d’une tige centrale droite, de branches latérales horizontales et des inter-nœuds relativement courts. Les feuilles sont caractérisées par des pales fines fortement dentelées (7-11) formant presque une rosace et des nuances variables d’un vert moyen. Les variétés colombiennes fleurissent habituellement tard dans des régions tempérées de l'hémisphère nord et peuvent ne pas produire de fleurs dans des climats plus froids. Ces variétés favorisent les longues saisons équatoriales de croissance et semblent souvent peu sensibles aux journées rapidement décroissantes de l'automne, dans des latitudes tempérées. En raison du modèle de production de branches latérales horizontales des variétés colombiennes et de leur long cycle de croissance, les plantes femelles tendent à produire beaucoup de têtes sur toute la longueur des tiges jusqu’à l’intersection avec la tige centrale. Les petites fleurs tendent à produire des graines petites, rondes, foncées, chinées et brunes. Le cannabis colombien importé et local tend souvent à être plus sédatif en terme de psychoactivité que d'autres variétés. Ceci peut être du à l'effet synergique du THC avec des taux plus élevés de CBD ou de CBN. Les mauvaises techniques de curage et de séchage des fermiers colombiens, comme le séchage au soleil en monticules énormes ressemblant à des tas de compost, peuvent former du CBN comme un produit de la dégradation du THC. Les variétés colombiennes tendent à faire d'excellents hybrides avec des variétés qui mûrissent plus rapidement comme celles d’Amérique Centrale ou d'Amérique du Nord. b ) Congo - (latitude 5° nord à 5° sud) La plupart des graines proviennent d’exports de têtes chargées de graines de qualité commerciale arrivant en Europe. c) Hindu-Kush - cannabis indica (d'Afghanistan et du Pakistan) - (latitude 30° à 37° nord) Cette variété des contreforts de la chaîne de montagnes Hindu-Kush (jusqu'à 3.200 mètres ou 10 000 pieds) est cultivée dans de petits jardins ruraux. Elle est utilisée depuis des centaines d’années principalement pour la fabrication de haschisch. Dans ces régions, le haschisch est habituellement fait à partir des résines recouvrant les calices et les feuilles associées des femelles. Ces résines sont enlevées en secouant et en écrasant les têtes au-dessus d'un écran en soie et en récupérant les résines qui tombent des plantes. Pour la fabrication de haschisch commercial, les résines sont généralement adultérées et compressées. Les variétés de cette région sont souvent pris comme exemples de phénotype du cannabis indica. Une maturation précoce et la croyance par les cultivateurs clandestins que cette variété ne serait pas soumise aux lois sur le cannabis sativa et puisse donc être légale, a entraîné sa prolifération dans toutes les populations locales de marijuana. Des noms tels que « hash plant » et « skunk weed » caractérisent son arôme acrid réminiscent de haschisch supérieur des hautes vallées près de Mazar-i-Sharif, de Chitral, et de Kandahar en Afghanistan et au Pakistan. Cette variété se caractérise par des plantes petites et larges, avec des tiges épaisses, boisées et fragiles et avec des internœuds courts. La tige principale ne fait en général que quatre à six pieds de haut (1m20 à 1m80), mais les branches latérales relativement peu ramifiées se développent généralement toutes droites jusqu'à ce qu'elles soient presque aussi grandes que la tige centrale et forment une sorte de forme conique à l'envers. Ces variétés sont de taille moyenne, avec des feuilles vert foncé avec 5 à 9 pales très larges, grossièrement dentelées et distribuées en cercle. La surface inférieure des feuilles est souvent moins foncée que la surface supérieure. Ses feuilles ont si peu de larges pales grossières qu'elles sont souvent comparées à une feuille d’érable. Les fleurs sont denses et se forment sur toute la longueur des branches comme des balles feuillues très résineuses. La plupart des plantes produisent des têtes avec un ratio calice/feuilles bas, mais les feuilles internes qui soutiennent les calices sont généralement littéralement incrustées de résine. Maturation précoce et grosse production de résine sont les caractéristiques de ces variétés. Cela pourrait résulter de son acclimatation aux latitudes nord tempérées et à une sélection pour la production de haschisch. L'odeur acrid associée aux variétés HinduKush apparaît très tôt chez les jeunes plantes tant mâles que femelles et continue durant toute la vie de la plante. Des arômes doux se développent souvent mais cette variété les perdent habituellement tôt, tout comme une psychoactivité claire et cérébrale. La stature courte, la maturation précoce, et la production élevée de résine rendent les variétés Hindu-Kush très désirables pour hybrider et elles ont, en effet, rencontré une grande popularité. Le patrimoine héréditaire des variétés importées de Hindu-Kush semble être dominant pour ses caractéristiques souhaitables et celles-ci semblent transmises à la génération F1. Un bon hybride peut résulter du croisement d’une variété Hindu-Kush avec une variété haute et douce à maturation tardive, de Thaïlande, d'Inde, ou du Népal. Cela produit une progéniture hybride à stature courte, à teneur élevée en résine, à maturation précoce, et au goût doux qui fera des fleurs de haute qualité dans des climats nordiques. Beaucoup de croisements hybrides de ce type sont faits tous les ans et sont actuellement cultivés dans beaucoup de régions d'Amérique du Nord. Les graines de Hindu-Kush sont habituellement grosses, rondes, et gris foncé ou noire chinée. d) Inde Centrale méridionale - les régions de Kerala, de Mysore, et de Madras (10° à 20° de latitude nord) La Ganja (ou têtes fleuries de cannabis) est cultivée en Inde depuis des centaines d'années. Ces variétés sont habituellement cultivées sans graines et sont curées, séchées, et fumées comme marijuana au lieu d'être transformées en haschisch comme dans beaucoup de régions d’Asie Centrale. Cela les rend particulièrement attractives pour des cultivateurs locaux de cannabis qui souhaitent tirer avantage d’années d’hybridation sélective effectuée par les fermiers indiens pour la ganja. Beaucoup d'Européens et d’Américains vivent maintenant dans ces régions d'Inde et des variétés de ganja trouvent leur place dans les récoltes américaines locales de cannabis. Les variétés de Ganja sont souvent hautes et larges avec une tige centrale qui peut mesurer jusqu’à 12 pieds (plus de 3m) de laquelle partent des branches très touffues. Les feuilles sont vert moyen et ont 7 à 11 pales de taille moyenne et dentelées, disposées en cercle. Le caractère touffu des branches des variétés de ganja vient d’un nombre élevé de branches secondaires de sorte que les faisceaux floraux se développent sur les branches tertiaires ou quaternaires. Cela favorise un rendement élevé de fleurs qui dans les variétés de ganja tendent à être petites, minces, et courbées. Les graines sont habituellement petites et foncées. On trouve beaucoup d'arômes et de goûts épicés dans les variétés indiennes de ganja et elles sont extrêmement résineuses et psychoactives. Le cannabis médicinal de la fin du 19ème siècle et du début du 20ème siècle était habituellement du ganja indien. e) Jamaïque - (18° de latitude nord) Les variétés jamaïquaines n'étaient pas rares vers la fin des années 60 et au début des années 70 mais elles sont beaucoup plus rares aujourd'hui. On trouve à la fois des variétés vertes et brunes en Jamaïque. La meilleure herbe sans graines est connue comme « lamb’s bread » et sort rarement de Jamaïque. La plupart des variétés jamaïquaines sont visqueuses et brunes comme la « lowland » ou les variétés commerciales colombiennes. La proximité étroite de la Jamaïque et de la Colombie et sa position sur les itinéraires de la contrebande de marijuana entre la Colombie et la Floride font probablement que les variétés colombiennes prédominent maintenant en Jamaïque même si ces variétés n'étaient pas les variétés jamaïquaines originales. Les variétés jamaïquaines ressemblent aux variétés colombiennes dans la forme des feuilles, le type des graines et la morphologie générale mais elles tendent à être d’un vert plus clair, plus hautes et plus minces. Les variétés jamaïquaines produisent un effet psychoactif particulièrement clair et cérébral, à la différence de beaucoup de variétés colombiennes. Certaines variétés ont pu également venir en Jamaïque par les Caraïbes et les côtes du Mexique, et ceci pourrait expliquer l'introduction de variétés vertes cérébrales. f) Kenya - Kisumu (5° de latitude nord à 5° de latitude sud) Les variétés de cette région ont des feuilles fines et varient en couleur de vert clair à vert foncé. Elles sont caractérisées par une psychoactivité cérébrale et un goût doux. On trouve fréquemment des hermaphrodites. g) Liban - (34° de latitude nord) Les variétés libanaises sont rares dans les récoltes locales de cannabis mais on en trouve de temps en temps. Elles sont relativement petites et minces avec des tiges épaisses, des branches peu touffues, et des feuilles larges, d’un vert moyen avec 5 à 11 pales légèrement larges. Elles sont souvent à maturation précoce et semblent être feuillues, ce qui reflète un ratio calice/feuilles bas. Les calices sont relativement gros et les graines aplaties, ovoïdes et de couleur brun foncé. Comme avec les variétés Hindu-Kush, ces plantes sont cultivées pour la production de haschisch, et le ratio calice/feuilles pourrait avoir moins d’importance que la production totale de résine pour ce qui est de la fabrication de haschisch. Les variétés libanaises ressemblent aux variétés Hindu-Kush pour beaucoup de caractères et il est probable qu'elles ont une origine commune. h) Malawi, Afrique - (10° à 15° de latitude sud) Le Malawi est un petit pays d’Afrique Centrale Australe encadrant le lac Nyassa. Ces dernières années le cannabis du Malawi a pu être trouvé enveloppé dans de l'écorce et étroitement roulé, approximativement quatre onces à la fois. Les fleurs presque dénuées de graines sont épicées en goût et fortement psychoactives. Des cultivateurs de cannabis enthousiastes, américains et européens, ont immédiatement semé cette nouvelle variété et elle s’est donc incorporée à plusieurs variétés hybrides locales. Elles apparaissent comme une large plante vert foncé de taille moyenne, et à forte croissance des branches. Les feuilles sont vert foncé avec des pales grossièrement dentelées, grandes, minces disposées en une rangée étroite, tombante, comme une main. Les feuilles n’ont habituellement pas de dents sur 20% du bout de chaque pale. Les faisceaux floraux mûrs sont parfois aérés, résultat d’ internœuds longs, et se composent de gros calices et relativement peu de feuilles. Les gros calices sont très doux et résineux, aussi bien qu'extrêmement psychoactifs. Les graines sont grosses, raccourcies, aplaties, et de forme ovoïde avec une couleur grise ou rougeâtre foncé et chinée. La caroncule ou point d'attache à la base de la graine est inhabituellement profond et en général est entourée par une lèvre tranchante. Certains individus prennent un vert-jaune très clair dans les têtes pendant qu'elles mûrissent dans de bonnes conditions d’exposition. Bien qu'elles mûrissent relativement tardivement, elles semblent s’être acclimatées en Grande-Bretagne et en Amérique du Nord en tant que variétés de drogue. Des graines de beaucoup de variétés différentes apparaissent dans des petits échantillons de marijuana africaine de basse qualité facilement disponible à Amsterdam et dans d'autres villes européennes. Les phénotypes varient considérablement, cependant, beaucoup sont semblables par l'aspect aux variétés de Thaïlande. i) Mexique - (15° à 27° de latitude nord) Le Mexique a longtemps été la source principale de marijuana fumée en Amérique jusqu'aux années récentes. Les efforts des patrouilles frontalières pour arrêter le passage de la marijuana mexicaine aux Etats-Unis n’étaient efficaces que de manière minimale et beaucoup de variétés de cannabis mexicain de haute qualité étaient continuellement disponibles. Plusieurs des variétés hybrides développées localement proviennent aujourd'hui des montagnes mexicaines. Ces dernières années, cependant, le gouvernement mexicain (avec le support financier des Etats-Unis) a commencé un programme intensif d’éradication du cannabis par pulvérisation aérienne d’herbicides comme le « paraquat ». Leur programme a été efficace, et on ne trouve désormais que rarement du cannabis mexicain de haute qualité. Il est ironique que le NIMH (institut national de santé mentale) emploie des variétés mexicaines locales de cannabis développées au Mississippi comme produits pharmaceutiques pour des patients traités par chimiothérapie et atteints de glaucome. L’âge d’or de la culture mexicaine de marijuana du début des années 60 au milieu des années 70, des variétés ou des "marques" de cannabis ont généralement adopté le nom de l'état ou de la région où elles ont été cultivées. Par conséquent les noms « Chiapan », « Guerreran », « Nayarit », « Michoacan », « Oaxacan », « Sinaloan » révèlent les origines géographiques et signifient encore aujourd’hui quelque chose. Toutes ces régions sont des états côtiers de la côte pacifique allant dans l'ordre de Sinaloa au nord à 27°; à Nayarit, Jalisco, Michoacan, Guerrero, et Oaxaca; à Chiapas dans le sud à 15° - tous ces états s’étendent de la côte aux montagnes, où le cannabis est cultivé. Les variétés de Michoacan, de Guerrero, et d'Oaxaca étaient les plus communes et on peut se risquer à quelques commentaires au sujet de chacun et au sujet des variétés mexicaines en général. Des variétés mexicaines sont considérées comme les plantes hautes et droites, d’une taille moyenne à grande, avec des larges feuilles de vert clair à vert foncé. Les feuilles sont composées de pales longues, modérément larges et dentelées, et disposées en une rangée circulaire. Les plantes mûrissent relativement tôt par rapport aux variétés de Colombie ou de Thaïlande et produisent beaucoup de longs faisceaux floraux avec un ratio calice/feuilles élevé et une psychoactivité fortement cérébrale. Les variétés de Michoacan tendent à avoir des feuilles très minces et un ratio calice/feuilles très élevé, il en est de même pour les variétés de Guerreran, mais les variétés d'Oaxacan tendent à avoir des feuilles plus larges, souvent avec des faisceaux floraux feuillus. Les variétés d'Oaxacan sont généralement les plus hautes et se développent vigoureusement, alors que les variétés de Michoacan sont plus petites et plus sensibles. Les variétés de Guerreran sont souvent petites et développent de longues branches inférieures droites. Les graines de la plupart des variétés mexicaines sont assez grosses, ovoïdes, et légèrement aplaties et de couleur claire, gris ou brun et unies. Des graines plus petites, plus foncées et plus chinées sont apparues dans la marijuana mexicaine ces dernières années. Ceci peut indiquer qu’une hybridation a lieu au Mexique, probablement avec des graines importées, de la plus grande source de graines dans le monde, la Colombie. Aucune récolte commerciale de cannabis ayant des graines n'est exempte d'hybridation et une grande variation peut se produire dans la progéniture. Plus récemment, de grandes quantités de graines locales hybrides ont été importées au Mexique. Il n'est pas rare de trouver des phénotypes thaïs et afghans dans les exports récents de cannabis mexicain. j) Maroc -montagnes du Rif - (35° de latitude nord) Les montagnes du Rif sont situées le plus au nord du Maroc près de la mer méditerranée et font jusqu'à 2.500 mètres d’altitude (8.000 pieds). Sur un haut plateau entourant la ville de Ketama pousse la majeure partie du cannabis utilisé pour la production florale de kif et la production de haschisch. Les graines sont largement semées ou dispersées dans des champs en terrasses rocheuses au printemps, dès que les dernières neiges fondent, et les plantes mûres sont récoltées fin août et septembre. Les plantes mûres font habituellement de 1 à 2 mètres (4 à 6 pieds) de haut et n’ont que quelques branches latérales. Cela résulte des techniques de culture surpeuplées et du manque d'irrigation. Chaque plante femelle soutient une seule tête terminale principale chargée de graines. Peu de plantes mâles, le cas échéant, sont retirées pour empêcher la pollinisation. Bien que le cannabis du Maroc ait été à l'origine cultivé pour que des fleurs soient mélangées à du tabac et fumés en tant que kif, la production de haschisch a commencé ces 30 dernières années, à cause de l'influence occidentale. Au Maroc, le haschisch est fabriqué en secouant la plante entière au-dessus d'un écran en soie et en rassemblant les résines pulvérisées qui traversent l'écran. Il est possible que les variétés marocaines originales de kif puissent être éteintes. On signale que certaines de ces variétés ont été cultivées pour la production de fleurs sinsemilla et il se peut que des régions du Maroc existent où c'est la tradition. En raison d’une sélection pour la production de haschisch, les variétés marocaines ressemblent aux variétés libanaises et aux variétés Hindu-Kush dans leurs feuilles relativement larges, leur durée courte de croissance, et leur production élevée de résines. Les variétés marocaines sont probablement liées aux autres types de cannabis indica. k) Népal - (26° à 30° de latitude nord) La plupart du cannabis du Népal est produit dans des champs sauvages en haut des collines Himalayennes (jusqu'à 3.200 mètres d’altitude [ 10.000 pieds ]). Peu de cannabis est cultivé, et la plupart des haschisch et de la marijuana népalaise vient des plantes sauvages choisies. Les plantes népalaises sont habituellement hautes et fines avec de longues branches secondaires peu branchues. Les fleurs longues et fines sont très aromatiques et ont des réminiscences de boules de haschisch « temple ball » ou « finger hash » obtenus en frottant les têtes des plantes sauvages avec les mains. Leur production de résine est abondante et leur psychoactivité est élevée. Peu de variétés népalaises sont apparues dans les récoltes locales de cannabis mais ils semblent produire des hybrides forts avec des variétés de sources locales et de Thaïlande. I) Russie - (35° à 60° de latitude nord) - cannabis ruderalis Ce cannabis, russe est caractérisé par une stature petite (10 à 50 cm – 3 à 8 in), un cycle de vie court (8 à 10 semaines), des feuilles larges mais de taille réduite et des garines spécialisées. Janischewsky (1924) a découvert ce cannabis qualifié de « mauvaise herbe » et l'a appelé cannabis ruderalis. Le Ruderalis pourrait se révéler intéressant pour l’hybridation d’une variété commerciale à maturation rapide à cultiver à des latitudes tempérées. Il fleurit en approximativement 7 semaines sans dépendance apparente à l’égard de la durée du jour. Les cannabis ruderalis russes ont presque toujours des teneurs élevées en CBD et basses en THC. m) Afrique du Sud - (22° à 35° de latitude sud) La « Dagga » d'Afrique du Sud est fortement plébiscitée. La plupart des graines proviennent des exports de marijuana vers l’Europe. Certaines mûrissent très précocement (septembre dans l’hémisphère Nord) et ont une odeur douce. Ses fleurs vert clair élongées et son arôme doux sont comparables à ceux des variétés thaïes. n) Asie du Sud-Est - Cambodge, Laos, Thaïlande et Vietnam (10° à 20° de latitude nord) Depuis que les premières troupes américaines sont revenues de la guerre du Vietnam, les variétés cambodgiennes, laotiennes, thaïes, et vietnamiennes ont été considérées comme parmi les meilleures au monde. Actuellement la plupart du cannabis du sud-est asiatique sont produites dans le Nord et l’Est de la Thaïlande. Jusque dernièrement, la culture en fermes du cannabis a été une industrie familiale des régions montagneuses du Nord et chaque famille cultivait un petit jardin. La fierté d'un fermier pour sa récolte se retrouve dans la haute qualité et l’absence de graines de chaque « thaï stick » qu’il a soigneusement enveloppé. Du fait du fort appétit des américains pour des variétés exotiques de cannabis, la culture du cannabis est devenue un gros business en Thaïlande et beaucoup de fermiers cultivent de grands champs d’un cannabis de mauvaise qualité dans les plaines de l’Est. On suspecte que d'autres variétés de cannabis aient été importées en Thaïlande pour revigorer des variétés locales et pour commencer de grandes plantations, et aient pu hybrider avec les variétés thaïes originales et aient pu ainsi en modifier la génétique. En outre, des parcelles sauvages de cannabis peuvent désormais être coupées et séchées pour l'export. Les variétés de Thaïlande sont caractérisées par une forte croissance en méandres de la tige principale et des branches assez branchues. Les feuilles sont souvent très grandes avec 9 à 11 longues, pales fines et grossièrement dentelées, disposées en une rangée tombante, en forme de main. Les thaïs s’y réfèrent comme une « queue d’alligator » et cette image est certainement appropriée. La plupart des variétés thaïes mûrissent très tardivement et sont sujettes à l’hermaphrodisme. On ne sait pas si les variétés Thaïes virent hermaphrodites comme une réaction aux extrêmes des climats tempérés du nord ou si cette tendance à l’hermaphrodisme est contrôlée génétiquement. Au damne de beaucoup de cultivateurs et chercheurs, les variétés thaïes mûrissent tardivement, fleurissent lentement, et ne mûrissent pas uniformément. Sa floraison lente et son apparente imperturbabilité face à des changements de photopériode et de climat ont pu donner naissance au mythe que les plants de Thaï vivent et font des fleurs pendant des années. En dépit de ces imperfections, les variétés thaïes sont très psychoactives et beaucoup de croisement hybrides ont été faits avec des variétés à maturation rapide, comme les mexicaines ou des Hindu-Kush, pour une tentative réussie de créer des hybrides à maturation précoce, à haute psychoactivité et au doux goût de bonbon au citron caractéristique des thaïes. Les calices des variétés thaïes sont très gros, de même que les graines et les autres dispositifs anatomiques, amenant l'idée fausse que les variétés pourraient être polyploïdes. Aucune polyploïdie naturelle n'a été découverte chez aucune des variétés thaïes de cannabis mais personne n'a jamais vraiment pris le temps de bien regarder. Les graines sont très grosses, ovoïdes, légèrement aplaties, et de couleur brun clair ou bronzé. La cosse n'est jamais chinée ou est rayée, excepté à la base. Les serres chaudes s'avèrent être le meilleur moyen de faire mûrir des variétés thaïes avec de belles têtes dans des climats tempérés. 3. Phénotypes hybrides a) phénotype « creeper » - ce phénotype est apparu dans plusieurs cultures locales de cannabis et c'est un phénotype fréquent dans certaines variétés hybrides. On n'a pas encore déterminé si ce caractère est génétiquement contrôlé (dominant ou récessif), mais les efforts pour développer une variété stable de « creeper » rencontrent un succès partiel. Ce phénotype se caractérise quand la tige principale de la jeune plante s'est développée jusqu’environ 1 mètre (3 pieds) de haut. Elle commence alors à se plier approximativement au milieu de la tige, jusqu'à 70° par rapport à la verticale, habituellement dans la direction du soleil. En conséquence, les premières branches latérales fléchissent jusqu'à toucher le sol puis commencent à se pousser droites. Dans un paillis extrêmement lâche et des conditions humides les branches s'enracineront parfois le long de la surface. Probablement en raison d’une exposition accrue à la lumière, les branches primaires continuent à produire une ou deux branches secondaires, créant une forme de buisson avec des branches couvertes de têtes qui ressemble à la forme des variétés d’Inde du sud. Ce phénotype produit habituellement des rendements très élevés en fleurs. Les feuilles de ces plantes de phénotype « creeper » sont presque toujours de taille moyenne avec 7 à 11 pales longues, étroites et fortement dentelées. b ) Phénotype « énorme et tout droit » « huge upright » - ce phénotype est caractérisé par la taille moyenne des feuilles avec les pales étroites, fortement dentelés comme le « creeper », et peut également être un phénotype nord-américain acclimaté. Dans ce phénotype, cependant, une longue tige centrale droite allant de 2 à 4 mètres (6,5 à 13 pieds) de haut se développe et les longues et minces branches primaires se développent, toute droite jusqu'à ce qu'elles soient presque aussi hautes ou parfois plus hautes que la tige centrale. Cette variété ressemble aux variétés de Hindu-Kush par leur forme générale, sauf que la plante locale entière est beaucoup plus grande que les Hindu-Kush avec des branches primaires longues et minces et plus fortement branchues, les pales beaucoup plus étroites, et un ratio calice/feuilles plus élevé. Ces variétés « énormes et toutes droites » sont des hybrides de beaucoup de différentes variétés importées et aucune origine spécifique ne peut être déterminée. La liste précédente de phénotypes globaux regroupe plusieurs des nombreuses variétés de cannabis présentes dans le monde entier. Bien que bon nombre d'entre elles soient rares, des graines apparaissent parfois du fait de l’extrême mobilité des enthousiastes américains et européens pour le cannabis. Par suite de cette mobilité extrême, on craint que plusieurs des variétés les meilleures au monde aient été ou puissent être perdues pour toujours dans le monde entier du fait d'hybridations avec les populations étrangères de cannabis et le déplacement socio-économique des cultures de cannabis. Les collecteurs et les sélectionneurs sont nécessaires pour préserver ces patrimoines héréditaires rares et mis en danger avant qu'il soit trop tard. Diverses combinaisons de ces caractères sont possibles et inévitables. Les caractères que nous voyons le plus souvent sont très probablement dominants et l'amélioration des variétés de cannabis par hybridation s’obtient très facilement en se concentrant sur les phénotypes dominants pour les caractères les plus importants. Les meilleurs sélectionneurs se fixent des objectifs élevés, d’une portée limitée, et adhèrent à leurs idéaux.
  35. 1 point
    Le breeding selon JGL Par: Kevin, October 18, 2016/ SoftSecret. Le breeding à de nombreuses facettes et il existe plusieurs méthodes pour arriver à un but précis. Comment travailler ses souches ? Comment stabiliser une strain ? Comment conserver une landrace ? Comment sélectionner un mâle? Autant de questions auxquelles on va essayer de répondre simplement à l’aide d’exemples concrets. Dans un premier temps, il faut bien connaître ses attentes, son but, ce qui nous pousse à utiliser telle souche au lieu d’une autre, ce qu’elle va apporter, ce qu’on attend d’elle…Cela déterminera le choix du mode de travail et des souches utilisées. Dans tout travail de breeding, on privilégiera toujours la forme de graine régulière sauf bien entendu pour produire des graines féminisées. Tous ces travaux s’effectuent, bien sûr, sur le plus grand nombre d’individus possible. Croisement de première génération appelé généralement F1 Nous allons commencer par essayer d’expliquer le travail sur un croisement de première génération. Pour cela, on prendra l’exemple de l’Afghanchitral. Le but dans ce croisement de première génération était d’obtenir une descendance plus résistante à la moisissure par rapport à l’afghan, qui est très faible sur ce point, tout en donnant un second souffle à la PCK en termes de puissance et de vigueur. Pourquoi utiliser la PCK et comment choisir le bon mâle pour ce genre de croisement ? La PCK est une souche travaillée sur de nombreuses générations sous un climat tempéré ce qui lui affaire une bonne résistance globale au budrot. Ceci dit, cette souche à toujours été travaillé dans un but de conservation, ce qui veut dire que tous les traits bons comme mauvais on était gardés. Donc, pour transmettre uniquement les traits qui nous intéressent, Nous allons travailler la souche en consanguin sur les traits désirés. Dans le cas de la PCK 2 générations consanguines on été suffisantes pour stabiliser les points importants. • Mon 1er critère était la résistance aux moisissures. Sur ce point la souche était déjà stable. • Mon 2eme critère était une couleur violette. La souche n’était pas stable de ce côté. • Mon 3eme était un effet stoned. La souche n’était pas stable de ce côté non plus • Mon 4eme était une puissance très élevée. La souche n’était pas stable sur ce critère. • Mon 5eme était goût fruit rouge. La souche n’était pas stable sur ce point. • Mon 6eme critère était la floraison courte. Sur ce point la souche était stable. • Mon 7eme critère était une résine abondante. Sur ce point la souche était plutôt stable. Comment ai-je procédé pour connaître ces critères et les stabiliser ? J’ai tout simplement cultivé la souche sur un nombre important d’individus, au départ de l’IBL pour cette souche. Je suis parti avec 35 graines que Kaiki m’avait offert. Je conseille, pour une bonne évaluation de la stabilité, un minimum de 50 graines. Sur celles-ci, je me suis permis de partir avec moins d’individus car je connaissais déjà très bien cette souche, l’ayant déjà cultivée à plusieurs reprises sur un très grand nombre d’individus. Sur les 35 graines j’ai sélectionné un mâle et une femelle selon mes critères. Il restait donc 4 critères, vu que 3 étaient déjà stabilisés : • Couleur violette • Effet stoned • Puissance très élevée • Goût fruit rouge J’ai recommencé une seconde fois la sélection de la deuxième génération sur 50 graines cette fois-ci et sur les même critères. Sur la troisième génération, j’ai estimé la ligne stable sur les critères choisis. Durant la sélection, si toutes les femelles sont stables pour les critères choisis , il y a de grandes chances qu’il en soit de même pour les mâles. J’ai donc sélectionné puis testé mon mâle. Une fois travaillée, cette souche sera donc stable sur les points sélectionnés et on aura créé notre lignée parente qui devrait transmettre ses traits à la descendance. La sélection du mâle est alors facilitée. Grâce à cette stabilité, une grande partie des mâles de la lignée créée devrait être bonne. Cependant, une sélection est tout de même importante et des tests de chémotype et taux de cannabinoïde pourront aider pour la transmission d’un certain chémotype et d’une puissance importante. Les étapes pour la femelle seront les mêmes à part dans le cas d’un clone. Pour ce dernier cas, il est bon de connaître la souche dans sa globalité. Une fois le mâle sélectionné, on peut le croiser avec notre femelle et tester la descendance. Le but sera atteint si une bonne majorité des individus sont ce que vous espériez de votre croisement. Un autre exemple possible d’un croisement de première génération est le cas de la DoubleJam. J’’ai choisi de sélectionner les parents sur des lignées parentales travaillées sur plusieurs générations, pas en amélioration mais plutôt en conservation,. On verra la signification de ces deux modes de breeding un peu plus tard. J’ai donc sélectionné une femelle dans la ligne de la Jamaican Lambsbread et un mâle chez la JBM pour ainsi offrir une plus grande diversité en première génération pour que les growers puissent sélectionner/travailler sur un plus large panel. C’est le souhait généralement, des growers de landrace qui aiment entretenir une diversité dans la souche dans un but de préservation/conservation. Donc, en gros, le plus important au départ, est le choix de la souche. Globalement, je déconseille les polyhybrides qui seront très hétérogènes dans leurs descendances pour effectuer des croisements de première génération. Mieux vaut se tourner vers quelque chose de plus stable, travaillée en IBL et/ou travaillée sur une ligne pendant quelques générations avec des critères de stabilisation avant d’effectuer un croisement F1. La sélection des souches femelles est toute aussi importante pour l’homogénéité de la première génération. Dans le cas d’une amélioration d’une souche en travail consanguin type IBL, comment choisir les parents initiaux ? Comment travailler ensuite ? On peut, après un croisement de première génération, choisir de travailler sa souche en amélioration. Dans le cas d’un croisement ou d’une souche riches en gènes, landrace de provenance directe, clone select sur du P0, ligne travaillée uniquement sur des pollinisations de grand nombre d’individus en se souciant uniquement de la monoécie (conservation) ou polyhybride (croisement d’un mâle et d’une femelle de type hybride), c’est souvent indispensable pour obtenir une strain homogène. Dans ce cas de breeding, on va prendre l’exemple de la Zamalmystik. La mère du cross était une femelle Zamal sélectionné sur une lignée de 1980 collecté à Mafat. Cette lignée était très hétérogène. J’ai donc choisi de travailler la souche sur plusieurs générations car les parents initiaux étaient issus de ligne riche en diversité : une simple femelle Zamal de provenance direct croisée avec un polyhybride hollandais sans travail de consanguinité préalable. Dans cet exemple, on va lancer un maximum de graines de première génération pour voir ce qui l’en sort ! Mon objectif était simple dans le cas de la Zamalmystik : obtenir une souche proche du Zamal en terme de goût et d’effet mais avec les avantages des souches hybrides, c’est-à-dire, rapidité, productivité et puissance accrue. Après avoir lancé le maximum de graines et sélectionné mâles et femelles, on commence dès la première génération, le travail de consanguinité (1 mâle/1 femelle). A la deuxième génération, on mettra toute les lignées créées à germer séparément. Dans le cas de la Zamalmystik, trois lignées ont été travaillées indépendamment et on recommence le travail de consanguinité et cela, jusqu’au moment où la souche est à l’image de ce que l’on recherche. Pour la Zamalmystik, j’ai effectué 5 générations consanguines (F6 dirons-nous). Le travail de consanguinité se termine quand vos critères de sélection sont stables. Bien entendu, la ligne ne sera pas stable dans ça globalité mais stable sur les traits que vous avez sélectionnés. Le back cross ou retro croisement Dans le cadre d’un back cross, le but est souvent le même : se rapprocher d’un clone sous forme de graine mais pas forcément à l’identique. On va prendre l’exemple de la Coljam pour cette méthode. Pour la Coljam en première génération, issue de deux lignes travaillées consanguinement, beaucoup des individus étaient plus dominants Lambsbread, ce qui peut être bien dans une certaine mesure. Cependant, comme à coté, je vends la Doublejam avec des individus se rapprochant énormément de la Lambsbread aussi, j’ai voulu lui donner une dominance colombienne, sa propre personnalité ! Déjà, à la base, le croisement de première génération n’avait pas de but précis si ce n’est partager un croisement avec deux souches mythiques. Donc, pour lui donner une dominance colombienne, j’ai effectué une sélection sur les mâles Coljam première génération sur des traits colombiens ainsi qu’un un back cross sur ma femelle colombienne. Il en résulte une dominance prononcée colombienne tout en gardant une certaine diversité et des expressions jamaïcaines, un bon mix dominant colombien. Dans le cas d’un désir de rapprochement plus marqué sur la femelle, j’aurais pu continuer les backcross jusqu’à environ BX7 pour obtenir non pas une expression parfaite de la femelle, mais quelques chose qui s’approche très fortement. C’est le travail que j’effectue sur la Durbanghani. En ce qui concerne les souches landrace ou consanguines, trois méthodes principales : la conservation, la préservation et l’amélioration. Dans la première, la conservation, on utilisera un maximum d’individus à chaque reproduction pour garder un maximum de diversité génétique. Cette méthode est la plus souvent utilisé par les growers des souches landrace dans leurs pays d’origine mais aussi par un nombre important de growers conservant des landraces. Dans la seconde, la préservation, on utilisera un grand nombre d’individus pour la sélection et on reproduira uniquement avec les meilleurs individus qui caractérisent cette souche. Celle-ci est la plus souvent utilisée par les growers de landrace avec comme premier critère, la monoecie mais aussi en écartant les critères les moins représentatifs de la souche tel que des traits indica dans une souche sativa… Dans la troisième, l’amélioration, on sélectionnera sur un grand nombre pour ensuite ne choisir qu’un mâle et une femelle par lignée à chaque génération. C’est l’étape qui est souvent faite avant d’utiliser une landrace pour des croisements mais aussi pour avoir une ligne élite d’une souche, ce qui n’empêche pas de créer une ligne parallèle en méthode de préservation. Éviter la dépression de consanguinité Une question importante en breeding, concernant les lignées consanguines, revient souvent : comment éviter la dépression de consanguinité ? Plusieurs solutions s’offrent à vous. La première consiste à croiser une ligne parallèle de la même souche (exemple Zamalmystik ligne 4 croisé avec le Zamalmystik ligne 13) Cette solution va fonctionner parfaitement. Ceci dit, elle vous fera perdre la stabilité de vos critères. Une autre solution s’applique en breeding cannabique. Il s’agit de reproduire la souche avec le plus grand nombre possible d’individus dés que les critères voulus sont stables, ce qui correspond à l’étape conservation citée auparavant. La particularité des souches auto-fleurissantes L’obtention d’une souche auto-fleurissante est un travail de plusieurs générations consanguines, également, mais avec un critère principal, le caractère auto-fleurissant. Dans un premier temps, il faut choisir une souche auto-fleurissante à utiliser, on peut partir d’une souche rudéralis ou d’une souche plus moderne auto-fleurissante comme par exemple la Lowrider. Une fois cette souche choisie on passera au choix de celle que l’on croisera avec. Pour cette tache particulière, on prendra l’exemple de la Colowrider. Pour créer cette souche, un clone femelle de colombienne a été croisé avec plusieurs mâles de Lowrider 2. Dans ce croisement de première génération, le caractère auto-fleurissant est récessif donc aucune plante n’est auto-fleurissante. C’est un processus normal dans l’élaboration d’une telle souche,la solution est donc de faire une simple reproduction libre c’est à dire laisser plusieurs mâles avec plusieurs femelles. Nous arrivons donc en 2eme génération dont une génération consanguine. A ce stade, il est très important de lancer le plus de graines possible. Entre 100 et 500 est très bien. Dans cette seconde génération, on aura un ratio d’environ 15 à 25% de plantes auto-fleurissantes et ce sont ces individus que l’on utilisera pour faire une génération supplémentaire. Pour identifier les plantes auto-fleurissantes, rien de plus simple. Il suffit de laisser les plantes sur une période de 18 heures de lumière par jour. Les autres plantes pourront être jetées. Cela nous amène à notre 3eme génération dont 2 consanguines. A ce stade, chaque plante aura le caractère auto-fleurissant et on pourra donc prendre d’autre critères de sélection. Dans le cas de la Colowrider les critères suivants étaient : des plantes de grande taille avec une résine abondante. Dans le cas de la Colowrider, 4 générations consanguines ont suivi sur ces derniers critères, ce qui amène la souche à 6 générations consanguines, donc, ce que l’on peut appeler F7. Bien entendu, vu la particularité des souches auto-fleurissantes, il est impossible de garder des clones et donc, le nombre de générations est toujours croissant. Pour obtenir une dominance plus importante de la souche classique qui est croisée avec une autre auto-fleurissante, il suffit de croiser de nouveau la souche classique arrivée au minimum à la 3eme génération et de recommencer le travail sur le caractère auto-fleurissant. Les graines féminisées Les graines féminisées sont aussi une forme très particulière, le but principal étant d’obtenir uniquement des graines femelles. Le principe est d’utiliser un produit tel que le STS en pulvérisation sur une femelle pour la reverser en mâle et ainsi obtenir du pollen de plante femelle pour féconder une autre plante femelle ce qui résultera par des gaines 100% femelle. Le plus important dans cette méthode de travail est d’utiliser des plantes très stables sexuellement. C’est impératif pour le bon déroulement du projet. D’autres produits peuvent être utilisés pour reverser une plante femelle en mâle mais le STS est de nos jours, le plus populaire grâce à sa stabilité et les résultats obtenus avec ce dernier. La sélection des parents est alors bien facilitée du au fait qu’on aura juste des femelles à sélectionner et on pourra donc tout de suite évaluer son potentiel sur énormément de critères. Comme pour les croisements de première génération, la stabilité des lignes parentes est importante pour l’homogénéité de la descendance. Donc, un travail consanguin préalable sur les lignés parentes est préférable même si dans la pratique, peu de breeders pro comme amateurs le font car ils utilisent très souvent des clones élites. Avec la création de graines féminisées, on peut également utiliser un clone reversé sur lui même. Les graines créées ne seront pas des clones de la plante utilisée mais s’en rapprocheront fortement. Tout dépendra encore de l’homogénéité de la ligne globale dont le clone est issu. Les caractères stables dans cette dernière le seront également sur les graines féminisées mais pour les autres, des variations pourront également se faire ressentir. Les auto-fleurissantes féminisées Cette forme de graines peut être obtenu par 3 voies différentes. Soit une forme classique, comme pour les féminisées classiques, c’est à dire, un travail sur une lignée régulière. Puis, une fois cette dernière stabilisée sur le critère de l’auto-floraison, on pulvérisera du STS sur un panel de femelles après avoir écarté les mâles pour ensuite lancer un deuxième panel quelques semaines après qui sera fécondé par le premier panel. En effet, de cette façon, il faut trier les mâles avant l’application du STS sinon on ne pourra reconnaître les femelles reversées des mâles classique, le STS ne reversant pas les mâles en femelles, pour le deuxième panel on écartera les mâles également ne laissant que les femelles qui seront fécondées pas les plantes reversées du premier panel. Une autre solution consiste à utiliser des lignes femelles. Le travail est alors identique à une ligne régulière sauf que, pour la stabilisation, on reversera une partie des plantes pour obtenir des mâles dans cette lignée à chaque génération. C’est certainement la plus utilisée. La dernière solution est d’utiliser deux lignes femelles auto-fleurissantes. Il s’agit, sans nul doute, de laplus simple des voies mais c’est rarement la meilleure. Le projet de breeding Pour commencer à se lancer dans un projet de breeding, il faut en premier lieu connaître ses attentes. C’est souvent un besoin ou une envie qui détermine vers quoi l’on va se tourner. Il ne sert pas souvent à grand chose de croiser des strains à l’aveuglette en se disant : ” Telle souche est bonne et se combinera bien avec cette autre strain qui est excellente “. Même si parfois la descendance est intéressante,il est souvent bien meilleur de les garder séparément ! L’important dans un croisement est d’avoir une meilleure descendance pour les critères choisis. Il s’agit d’améliorer ce que les parents apportent seuls ou de se servir d’une des lignes parentales pour améliorer l’autre sur des critères précis. Un exemple simple est de se servir d’une souche résistante à la moisissure pour obtenir une meilleure résistance sur une souche indica pure ou d’utiliser une strain rapide pour raccourcir le temps de floraison d’une longue sativa… Une fois un hybride créé selon les critères choisis, on aura souvent un gros travail de consanguinité à effectuer. Encore une fois, ce sont les attentes qui détermineront si ce travail est nécessaire. Pour donner un exemple simple, une fois de plus, on prendra le croisement d’une sativa à floraison longue croisée avec une souche plus rapide pour raccourcir la floraison. Le résultat en première génération sera bien souvent bon dans cette optique. Mais quand est il du produit fini ? N’est-il pas trop dénaturé ? Si dans nos critères, on voulait garder la particularité de cette sativa, on est plutôt déçu du résultat. Ok, on a une plante plus rapide, plus compacte, plus puissante, plus maîtrisable en culture d’intérieur mais on a perdu le plus intéressant de la souche : son high si intéressant, ses saveurs… Dans ce cas, un travail de consanguinité est plus que recommandé. Dans le cadre d’un croisement de souches polyhybrides, il est souvent indispensable de stabiliser certains critères en travaillant sur plusieurs générations consanguines aussi. Une souche telle que l’Amnesia est intéressante dans toutes ses expressions mais selon les goûts et les attentes d’une personne, il y en a qui seront au dessus du lot. Dans cette lignée, j’ai choisi le côté sativa qui était de loin la meilleure expression en ce qui concerne le high électrique / psychédélique mais aussi en terme de puissance même si les expressions plus indica étaient également très puissantes. Dans ce cas il est très intéressant de travailler en consanguinité pour gommer les expression qui nous semblent moins intéressantes. Bien souvent, on ne veut pas perde ses “élites” et on aimerait avoir des sauvegardes en forme de graines. On rencontre de nombreux cultivateurs qui ont des souvenirs merveilleux de tel ou tel clone mais qui, par les aléas de la vie, ont perdu ces clones tant appréciés. Pour remédier à ça, il y a peu de solutions qui s’offrent à nous et encore une fois, c’est l’attente de sauvegarde d’une expression particulière, d’un phénotype qui nous guidera vers la bonne méthode à employer. C’est donc naturellement qu’on choisira d’effectuer un nombre important de rétro croisements afin d’obtenir quelque chose de très proche de cette expression particulière que l’on aime tant. Les landraces Pour finir, on parlera des landraces. Que ce soit une landrace d’antan ou un cultivar, il sera très important de garder une certaine diversité pour lui préserver cette grande adaptation et ses expressions différentes. Dans une souche landrace, on retrouve souvent un nombre important d’expressions. Dans le milieu naturel, il y a un grand brassage, du au nombre de plantes très important, mâles comme femelles, en culture et une pollinisation ouverte à très grande échelle. Sans parler de conservation, on essaiera au mieux de faire une préservation. Cela permet de garder une grande diversité tout en ayant l’essence même de la souche, les caractéristiques principales qui vont la différencier d’une autre landrace. Cela peut être une forme d’inflorescence, des couleurs différentes, des saveurs, des caractéristiques tel qu’une prédisposition à l’élaboration du hasch, comme une résine très abondante ou/et surtout un high particulier. Peu importe la puissance, le high est vraiment la particularité la plus importante d’une souche. Cela n’empêche pas de faire des lignées parallèles avec une consanguinité et une restriction bien plus importante en ce qui concerne le nombre d’individus. C’est ce qu’on a désigné plus haut comme une lignée d’amélioration : essayer de garder l’individu ou les individus qui réunissent le plus de critères désirables possibles. En premier : le high, toujours le high car c’est avant tout ce qui caractérise le plus la souche. Ensuite, les saveurs, sa puissance, sa facilité a produire de la résine sous lampe, sa structure, sa facilité de culture en intérieur… Cette ligne vous servira en tant que lignée élite dans le cadre d’un croisement futur ou tout simplement pour une dégustation toujours à la hauteur de vos attentes, ayant éliminé les plantes les plus faibles en termes de puissance, de saveurs… Maintenant que vous avez vos idées, vos attentes et une motivation sans faille, vous pouvez vous lancer ! Bon breeding à tous ! Par JGL Source SoftSecret / Le breeding selon JGL 1ère Partie / 2ème Partie
  36. 1 point
    Je m'excuse par avance auprès de l'auteur, car je ne retrouve plus la source de cet article... il est possible que j'ai récupéré ceci sur un forum (la vibes, icmag...) je vais faire mon possible pour corriger cela viendra également la traduction, peace!! Merci à Animalxxx et à Rahan Maintaining old lines: the difference between preservation and conservation Introduction We all want to maintain our old seed lines in life. Forgotten by the professionnals, bad transmission due to prohibition, the management of these strains is allways difficult. Panama red, Acapulco gold, Colombian gold, Kerala, Black Magic African, Blond Libanese ..., the list of these mythical strains in danger or near to disappear is long. However, few seeds of these strains have been preserved by some afficionados during all these years. How to maintain them, without losing their specificity? Two approachs are possible, two visions of the relation with the plan, more or less ambitious. The first approach can be named "conservation". The goal is here to conserve the strain in its whole complexity, i.e. to conserve a maximum (as close to 100% as possible) the intra specific diversity. The second approach can be named "preservation". The goal is here to preserve the traits that define the strain, admitting that the diversity as a whole can not be conserved, but that the preserved stuff will be sufficient so that the strain is perfectly recognizable. Both approach are incompatible. Indeed, when doing conservation, you have to maximize the number of genetic combinations to increase the chances to conserve the total diversity of the strain. At the opposite, when preserving, you have first to select the important traits , so that you fix them in the strain and so obtain a strain that is easier to conserve later. We will see together and in details in a first step what are the biological mechanisms that are involved in these two approachs and in a second step, we will precise how we can use them in our growrooms. 1. Biological concepts 1.a Transmission of a gene and allelic frequency At each reproduction, genes are transmitted by the gamets which have been created after a meiosis. Each gamet owns one allele for one gene (he is haploid), contrario to the global individual that owns two alleles for each genes (he is diploid). Due to this, there is a random factor in the reproduction event: Which allele will be implied in the reproduction? These processes have been described by Mendel when he determined how genes were quantitatively transmitted. Notice that he did not know at this time that chromosoms existed and what a gene was ! Studying the whole population, and based on the allelic frequence in this population and the probability of 0.5 (one chance over two), the reproduction at the population level can be simplified with a simple table with 4 cases. Given a locus L for a gene, with two alleles: A (dominant) and a (recessive). AA and Aa will produce phenotype A and aa phenotype a. F (A) = 0.75 is the allelic A frequency in the population. It means that 75% of the individuals have at least one allele A. F(A) + F(a) is allways equal to 1 so F (a) = 0.25. With the Mendelian table, we can predict phenotype occurence in the descendance: So if we want to observe the phenotype a, by crossing the individuals randomly, we have 6.125% chances to meet it in the progeny. A contrario, the phenotype A will be present at 56.25 + 18.75 + 18.75 = 93.75% in the progeny, even if 37% of the individuals owns a recessive allele a which does not express as he is dominated by A. If we selected for phenotype A, we would reproduce only these phenotypes. The new allelic frequencies would be: F (A) = (0.5625 x 2 + 0.1875 + 0.1875) / total = 1.5 / 0.375 +0.375 + 1.125) = 0.8 whereas a would have a frequency of : F (a) = 0.1875 + 0.1875 / total = 0.375 / (0.375+0.375+1.125) = 0.2 The allele a frequency diminished in the population. In the next generation, we obtain: Whereas we had 6.125% of chances to observe the phenotype a in the F2, we have now only 4% to find it in the next generation! There has been a genetic drift in the allelic frequencies, we will detain this phenomena later. 1.b Transmitting many independant genes What happens now if we want to study the transmission of two independant genes (that means they are transmitted independantly of each other) ? This study can be interesting, particularly when one of the two genes enhances the other, i.e. for example the protein produced by the first gene is necessary to allow the second to express, or when this protein interact with the protein produced by the second gene. Given a phenotype A dominant (AA, Aa) and a phenotype a recessive(aa) for locus 1 and B the dominant phenotype(BB, Bb) with b the recessive phenotype (bb) for locus 2. A has a frequency of 0.75, a of 0.25 and F ( = 0.75 ; F ( = 0.25. The calculation of the next generation is done with : The work on the strain is now harder: We have quickly rare phenotypes (6.125% in the first progeny for phenotype a . If we work on three genes, with the same allelic frequencies (0.75 for the dominant and 0.25 for the recessive), the difficulties rise again: We have here extremely rare phenotypes: 1.56% of chances to obtain phenotype a b c. We need already 100 individuals to have a good chance to obtain it in our grow ! 1.c Transmission of two genes linked together It is possible that two genes that we want to study are located in the same chromosom (see meiosis functionning for more details). We say that they are linked. If an individual owns alleles A and B in the first version of the chromosom and alleles a and b in the second version, then he can only produce gamets A,B or a,b. However, exceptionnally, crossing over may happen. in this case, the two chromosoms cross each other physically and exchange genetic material. If this cross happens between the two loci, then the individual may produce gamets A,b and a,B. 1.d Other difficulties to take into account Some genes can be located in the sexual chromosoms. In this case, their expression is linked with sex, particularly when the gene is located on the chromosom X and when the sex is determined with a XY system. Indeed, when we have a male XY, all genes located in the chromosom X express as they have no equivalent in the Y chromosom. So it doesn't matter here wether they are dominant or recessive. Generally speaking, don't forget also that we simplified a lot the phenotypic expression of the genes by saying that one genes gives one phenotype. In fact, a traits is very often the result of multiple gene interactions. 1.e The selection concept Selection is a process that may happen after a natural event or after an human event. The selection of the phenotypes was firstly demonstrated by Darwin in his book "On the Origin of Species by Means of Natural Selection, or The Preservation of Favoured Races in the Struggle for Life", in which he demonstrates that natural selection is the motor of evolution. Natural selection is simply described with three principles : - individuals differ each other - the most adapted survive and they reproduce together - the adaptative advantages that allowed the survival are able to be transmitted to the progeny The result is that natural selection explain the adaptation of the species to their environment, with as consequence, the concept of character displacement inside the species. As we started to see above, this displacement of character in the population is in fact a change of allelic frequencies under the pressure of selection whether natural or from human origin. For example, if the phenotype a was in fact a non potent phenotype, and if human was selecting for potency in the strain, he would give a selective advantage to the phenotype A by eliminating phenotypes a from the reproduction. In this way, the allele A frequency would increase in the population at each generation. If we discovered that in fact, the combination of alleles a,b,c, gives the most potent individuals, due to gene interaction, then we would select this rare phenotype (1.56% of the population) and very quickly, as he is homozygous (a,b and c being recessive, to obtain this phenotype, we need to have individuals aa, bb and cc ) , we would make the population drift to this pheno, to the point where alleles A, B and C would simply and quickly disappear from the population ! For a natural selection example: if phenotype a was an phenotype that flowers in 25 weeks, when grown under temperate climate, he would never have the time to reproduce and so he would disappear from the population as we grow several generations. It is also called genetic drift. 1.e The concept of selection Selection is a process that may happen after a natural event or after an human event. The selection of the phenotypes was firstly demonstrated by Darwin in his book "On the Origin of Species by Means of Natural Selection, or The Preservation of Favoured Races in the Struggle for Life", in which he demonstrates that natural selection is the motor of evolution. Natural selection is simply described with three principles : - individuals differ each other - the most adapted survive and they reproduce together - the adaptative advantages that allowed the survival are able to be transmitted to the progeny The result is that natural selection explain the adaptation of the species to their environment, with as consequence, the concept of character displacement inside the species. As we started to see above, this displacement of character in the population is in fact a change of allelic frequencies under the pressure of selection whether natural or from human origin. For example, if the phenotype a was in fact a non potent phenotype, and if human was selecting for potency in the strain, he would give a selective advantage to the phenotype A by eliminating phenotypes a from the reproduction. In this way, the allele A frequency would increase in the population at each generation. If we discovered that in fact, the combination of alleles a,b,c, gives the most potent individuals, due to gene interaction, then we would select this rare phenotype (1.56% of the population) and very quickly, as he is homozygous (a,b and c being recessive, to obtain this phenotype, we need to have individuals aa, bb and cc ) , we would make the population drift to this pheno, to the point where alleles A, B and C would simply and quickly disappear from the population ! For a natural selection example: if phenotype a was an phenotype that flowers in 25 weeks, when grown under temperate climate, he would never have the time to reproduce and so he would disappear from the population as we grow several generations. It is also called genetic drift. The genetic drift can be quantified mathematically by modifying the calculation of the Mendelian tables. We define w as the fitness of the genotype. Let's take a population of 100 individuals. In this population, we have 25 individuals that are AA; 50 that are Aa and 25 that are aa. Allelic frequencies of A and a are respectively p= 0.5 and q = 0.5. Let's consider that the 25 AA individuals, 90% of the Aa individuals and 80% of the aa individuals will be able to reproduce. By consequence, w(AA) = 1 ; w(Aa) = 0,9 and w(aa) = 0,8 When reproducing, each individual produces two gametes. With the reproduction rates we just defined, we obtain 1 x 2 x 25 + 0,9 x 2 x 50 + 0,8 x 2 x 25 = 180 gametes. What are the new allelic frequencies? The 25 AA individuals produce 50 gametes A. The 45 Aa individuals produce 45 gametes A and 45 gametes a. The 20 aa individuals produce 40 gametes a. Finally, we obtain 95 gametes A and 85 gametes a so by consequence, the new allelic frequencies are p = 0,53 and q = 0,47. The allele A has an increase in its allelic frequency between generation n and generation n+1, because of its better ability to being reproduced when he is represented by AA individuals. Let's imagine the simplified case where the phenotype a can not reproduce at all because of a too high flowering time. We have there:w(aa) = 0. If phenotype A reproduces perfectly, we have: w(AA) = 1 and w(Aa) = 1. In this example, phenotype a is considered as lethal, which means that this phenotype can not reproduce. In this context, we can calculate the effect of selection on the allelic a frequency with the relation: qg = q0 / (1 + g x q0) where qg is the allelic frequency of allele a at generation g, q0 is the allelic a frequency at initial generation and g is the number of generations since initial generation. If we use q0 = 0,25, then, after 10 generations, Q10 = 0,08 Allele a became rare ! Obviously, the studied allele is not necessarily recessive, it can also be dominant or co-dominant and the maths demonstrate that this status and the allelic frequency at the beginning, the genotype can have a more or less stability during the following generations. 2. A strategy to maintain old strains 2.1 What do we want and what are we working? This two questions may seem evident but they are really important to conduct the work. What are we working? On a variety of Cannabis sativa, obviously. But it is not enough ! How can we caracterize it? Which criterias do you use to recognize it? Are these criterias constant between individuals? Or do they appear on only a part of the population? Does the strain come from a wild area where human is not here or a contrario, did she appear from selection of humans since decennias? Two approaches are possible considering the material you have to preserve or conserve : - Some varieties have never been frequent, because the traits that have been selected in these varieties correspond to particular environment. In this case, the populations of this variety were never big and so that strain has already known consaguinity episods which conducted to drastic selection events of particular phenotypes. This is the case for example, for varieties that were selected by humans or that were adpated to very narrow ecological niches. - Some other varieties, a contrario, developped in environments wild or semi-wild, giving strains that are adpated to very variable environments. In this case, their genetic stuff is very diverse, allowing to adapt to changing conditions, owning many alleles in its genetic stuff. In other words, these varieties have not "put their eggs in the same basket". This is the case for the strains growing freely near the road or in wild places where man doesn't put his hands too strong, and where environmental conditions may vary. Initially, Cannabis sativa is a very generalist species, able to adapt to very variable conditions, from an extreme to another, hence its success. This kind of species shows a great plasticity, allowing to adapt easily against local conditions; with as consequencies many phenos that can differ greatly. The difference between indica varieties and sativa varieties is a good example of the plasticity of Cannabis sativa for the leaves shape. The Ducksfoot is an interesting variety in this purpose. The difference of potency between wild hemp and drug type hemp is also a good illustration of this plasticity of Cannabis sativa. Often, as we said, wild or semi-wild variety will show a great heterogeneity in their phenotypic expression of the genotype diversity ; this genetic diversity being favored to have a solution in case of brutal changes in the grow conditions. We will have multiple phenos, with some rarer hard to observe. What do we want to do? The amateurs of Cannabis sativa are often enthusiastic and this particularly since few years, and they answer often "conserve the genepool". The conservation of a variety is a very complex project and at this point, we will often have two opinions fighting each others : - The realistics / defaitist which argue that we need at least 1,000 individuals to preserve in a correct manner and they propose whether to abandon the project, whether to stock a huge number of seeds (possibly from a first reproduction if the original number was not sufficient), waiting for a better future. - The optimistics / naives that argue that we do not know really what is our future and that it is better to do something when we have the things in hand rather than stock them and wait. This is the kind of debate that we see in a recurrent manner, and we will see now the scientific elements that can be used in this discussion. Obviously I have my opinion on this topic, but I prefer to let you make yourself your opinion, studying facts and not words. Let's see what we have to know and what can cause problems for amateurs like us ; when we have seeds of a rare strain with few seeds and a great willing to see it grow and reproduce, in the best conditions. When concluding this text, I'll give you my opinion 2.2 The concept of efficient population The main issue that we will encounter is the population size. Most of the following will only explain the problems encountered when reducting population size. The population size is a problem at two levels: First, the number of individuals that we can grow and second, the number of individuals that we can bring to reproduce. The last quantity is named "efficient population", which is, the number of individuals in the population that will have the same chance to reproduce and transmit their genetic stuff to the next generation. The efficient population is calculated in two way. First when reproducing, this will be the number of individuals that are active in the reproduction event, with a consideration of the sex ratio. It is then calculated following the relation: Ne = [4 x Nm x Nf] / [Nm + Nf] Where Nm is the number of males, Nf lthe number of females and Ne, lthe size of the efficient population. For example, if we take a population of 200 individuals, it is not the same in reproduction success if we obtain 100 males and 100 females or if we obtain 120 males et 80 females. Ne diminishes from 200 to 72, translating in this way the diminution of the number of possibilities of genetic exchange during the reproduction of the population. But the efficient population is also a dynamic concept, because we know all that if a generation has been reproduced with 3 individuals, it is not worth the pain to reproduce it with 2000 individuals at the following generation. We say that the strain undergoes a bottle neck. We can calculate the consequences of bottlenew with the following relation : Ne = 1 / [1/t ( 1/N1 + 1/N2 + … + 1/Nt)] Where t is the number of generations. Imagine that we have reproduced N1 = 50 individuals then N2 = 8 individuals then N3= 50 individuals. Ne = 1 / [1/3 x (1/50 + 1/8 + 1/50)] = 18,2 Whereas the mean number of individuals was 36, the bottle neck in the second generation conducted to a diminution of the mean efficient population to 18 individuals ! 2.3 The concept of founder effect When we own only a small number of seeds of a particular variety, the diversity of this sample has big probabilities to be inferior to the real diversity of the whole variety. This population, that comes from these seeds, undergoes the founder effect, which is the fact that its diversity will allways be restricted to the initial representativeness compared to the real whole population.This is a problem when we own only a small sample that has a bad representativeness of the diversity of the strain and when it will never be enriched by new individuals grown outside this sample. This is the case when we own only 25 seeds of a rare variety that disappeared. The positive side of the thing is that maintaining such a population is probably easier than maintaining the diversity of a strain for which we have 10,000 seeds, once the first reproduction ensured, obviously... 2.4 The concept of genetic drift As we have seen before, this risk happens when population are of small size. Indeed, the allelic frequencies are valids when we work on big numbers. In case of small numbers, it is possible that randomly, we find a rare phenotype that is over represented in the next generation, if, for example, it is the only female that survives. In fact, the genetic drift is mostly not avoidable with our grow conditions. We have seen that the most important factor modifying the allelic frequencoes was the ability to reproduce. And this will be precisely the big difficulty (aside with the capacity to grow large populations) that we will have to fight when growing landraces. Outdoor, the main problem will be the lack of light and the flowering time. When growing under temperate climate, it is hard to finish pure tropical sativas due to freeze temperatures in december/january. And the sun has not the same intensity than under tropical conditions. Nothing is balck or white, and we may observe most of the potential of the strain and even test its full potential. But for the phenotypes that are rare and extrem (which are the ones that need huge light and long flowering time ; and also a great number of individuals to have a chance to see them ,for example), it will be hard to observe and reproduce them like they would do in thier native environment. The genetic drift is most probable at more or less long term, as a function of grow conditions and grower abilities. Indoor, we can escape from the problem of the long flowering time but not from the problem of the light (which is different here, it is more likely to be a problem of spectra) nor from the population size. Often, we will have also the problem of the size of the individuals which is reduced indoor, very far from natural size of the outdoor individuals. Indoor, the grower has a very limited vision of the potential of the strain, which is here the potential of the strain adapted indoor. As a paradox, indoor is better adapted for the reproduction, allowing to pollinate easily and to ensure that pollination will not be polluted by other strains coming from the neighbourhood (the pollen of C. sativa can travel for dozen of kilometers or more...). To conclude with this genetic drift, you must absolutely understand that genetic drift is a random process that affects both lethal and positive alleles. This means that a population can both fix lethal alleles as the generations goes AND /OR fix beneficial alleles which will make it adapt better to its environment. 2.5 the concept of degree of consanguinity In small populations, the probability of consanguinity is higher. This consanguinity conducts to the increase of homozygous (which, again, is not strictly synonymous to inbreeding depression!) The degree of consanguinity in a population can be determined with the coefficient of consanguinity F: F = (2 pq - H) / 2 pq Where 2 pq is the expected frequency of heterozygous and H the frequency of heterozygous really observed in the population. In a small population, heterozygous rate will decrease at each generation, as a function of efficient population size. It will decrease as much as the efficient population size is small, following the relation: Ht / H0 = [1 – 1/ (2 x Ne)]t Where H0 is the initial frequency of heterozygous, Ht is the frenquency of heterozygous after t generations and Ne is the mean size of the efficient population. What we call inbreeding depression is the increase of the homozygous rate for lethal alleles. But this increase may also concern favourable alleles. In some species, this inbreeding depression may in fact save the species if it is immediately followed by a selection event. It is what is called (in french) the purge of the genetic load. The selection eliminates drastically the homozygous for lethal alleles and only individuals homozygous for favourable alleles survive. The strain is globally improved. Autofecundation is a particular characteristic that speed up the fixing of the recessive traits, whether good or bad. Some species that use this process doesn't have anymore reduction of their fitness as the generations goes on: natural and/or human selection events, with autofecundation, i.e. strong consanguinity, have removed the worst alleles and conserved only the favourable ones. For other species, animal species particularly, the consanguinity conducts quickly to disappearance, since it conducts quickly to the fixing of lethal alleles at the level of reproduction functions. 2.6 The ex-situ conservation This is the kind of conservation that interests us here. It is simply the conservation of varieties out of their natural environment. How to minimize the effects of this conservation on genetic diversity? If we use again the formula dedicated to calculate the degree of consanguinity, we can propose a solution to maximize heterozygous in the population : Ht / H0 = [1 – 1/ (2 x Nfo)] x [1 – 1/ (2 N (Ne / N)]^t-1 Where N is the real population, Ne the mean efficient population on the t generations and Nfo the founder population. If we analyse this relation, we can see three principles to follow : - Use the highest number of individuals when reproducing the founder population - Maximize the ratio Ne/N so that the maximum number of individuals reproduce at each generation - Minimize t, which means, minimize the number of generations Conclusion We have seen in this text shortly what we have to know in genetics to maintain old school lines. If you read a little bit more in the books (and you'll do it after this marvelous post, don't you? ), you will realize quickly that these elements stay at the theoretical level, because they act at a large scale, and we have difficulties to link them with the thousands of genes that are in living organisms. If you stay at the mathematical level, you may be discouraged but I advice you to look at it quietly. Please note that without the real allele frequencies, for each variety, we can not determine anything precisely and then we use these concepts to inspire ourselves, think to the problem, define an attitude to have when growing... Make your opinion! Look closely at your varieties: are they diverse? What are the criteria that define them? How many individuals can you grow at a time? How many grow per year? We know we should conserve each strain that crosses our roads. But you and I know the difficulties of such projects... Are we really able to save these lines? Would we be able to do it even if the laws change? Look at all the problems, and read with a critical eye what it written in the forums, whether it comes from professionnals, amateur or biologists...A preservation that is well done (i.e. with a careful selection) is far away better than a global conservation project that missed a step. You have here the elements that prove it. Concentrate yourself on your possibilities and please don't stop on the words. In this forum, you will never see someone criticizing you if you are testing something. Read and jump ! Surf on the wave ! If you feel alone with your project, contact other members and discuss with them. Preserving is a difficult art but it has the advantage to be exciting for your brain and it is nice to discuss it with other people, to share ideas. The old lines allways had difficulties to be maintained, because of their necessity to grow in a particular environment, but also because some men want to destroy them or even worst want to hide them to exploit them better. Will we be able to do something best than in the past? Original Post by Rahan
  37. 1 point
    Ce premier article a pour but de répertorier les breeders présents sur la BDD sous une forme graphique peut être plus attirante, puis également ceux ayant leur topic unique sur le forum L'image est liée à la fiche "Breeder" correspondante du strainguide Le nom du breeder est lié au topic unique lui correspondant (bleu= existant ; rouge=à créer/trouver/transférer) ....AB Seeds .................Ace Seeds ...........African Seeds..............Afropips .........Almighty Seeds.........Alpine Seeds ........Asturjaya .........Barney's Farm ............Basic Seeds......Big Buddha Seeds......Blue Hemp ........Brazilian Seeds Breeders Choice.....British Columbia ......Cali Connection ....CannaBioGen .........Cannacopia .........Darwin Seeds. ......Delicatessen ...........Delta9Labs .........Dinafem Seeds ..........Dj Short ..............DNA Genetics .......Dr Greenthumb ...Dutch Passion .............Eva Seeds.........Female Seeds .......Flying Dutchman ....Green House ........HG Fantaseeds High Quality Seeds.....Joint Doctor...............Kannabia ................KC Brain ...............Kulu Seeds ........Magnus Genetics ........Mandala ............Medical Seeds ..........Motarebel ................Mr Nice....................Nirvana ...............Paradise Seeds Philosopher Seeds....Positronics..............Reeferman..........Reggae Seeds ......Reservoir Seeds......Sagarmatha ..........Seedsman ........Sensi Seeds............Serious Seeds ........Spice Of Life..........Soma Seeds ....The Real Seed Comp The Sativa Seedbank...TGA Subcool .........TH Seeds ................TikiSeedBank ...........Tom Hill ..............Tropical Seeds .Underground Seed ....White Label.......World od seeds.......Zen Seeds mmmh, y'a pas comme un bug là..grrr. + à venir Cannapot / Hemcy Sannie's seed ... Nouveaux breeders ajoutés à la BDD Black Label Chimera Seeds Genehtik Growshop Alien Hy-Pro Lowlife seeds Mosca seeds Nectar seeds No Mercy Owl's Seeds Productions Skunkman's / Cultivator's Choice Swiss Hemp Shop The Average Seed Company
  38. 1 point
  39. 1 point
    Espace Départ//Séchage Boite Prise Prise Simple Boitier Control //Départ de la sonde La Sonde Voila q;-D
  40. 1 point
    PURPLE AFGAN KUSH ( 8.3/10) Smoke Report:https://www.cannaweed.com/smoke-report/_/purple-afghan-kush-r469 63 Jours de floraison DIESEL (7.7) Smoke Report:https://www.cannaweed.com/smoke-report/_/diesel-dnf-r473 65 Jours de floraison SWEET DEEP GRAPEFRUIT 63 J de floraison CRITICAL KUSH (8.7/10) Smoke Report: https://www.cannaweed.com/smoke-report/_/critical-kushdnf-r470 63 Jours de floraison BLUE HASH (8/10) Smoke Report:https://www.cannaweed.com/smoke-report/_/blue-hash-r471 65 Jours de floraison
  41. 1 point
    Salut a tous ! Comment va dans vos box ? Sa caille par l hiver qu on a ? Alors si comme moi a cause du froid actuel, ou tout simplement si vous souhaitez leur faire du bien a vos petites en début de vie .. Alors suivez ceci et répliqué le a votre sauce ..pour vraiment pas chères et super fonctionnel .. J'ai fait un paquet de test avant de le monté mais la convaincu que j'ai un super plateau chauffant et pour très peu chères.. Je vous explique pourquoi rapidement: j ai eu une chute brutal de temp dans mon box cro et pour pallié a ça j ai réfléchie a la meilleur soluce polyvalente pour réchauffé mes petites .. Et mais venu l idée du plateau chauffant ..mais OOouch's le prix ..de 30 a 80€ pour un plateau petit et pas comme je le veux..donc j ai look les câbles chauffant de terrarium ..et la j ai trouvé dans un magasin proche plusieurs modèle de 15w a 80w et au longueur aussi variables .. Donc étant économe .. J ai acheté un câble chauffant de 3.80m 15w et chauffant sur 2.50m..(acheter a 18€,surement moins chères sur le web) Puis récupéré une dalle de polystyrene de 60x80cm (en commerce 3.00€ pièces )leroy,brico,casto.. etc Edit: info sur la plaque de polystyrène ,choisissez la plus épaisse possible 10 cm et l idéal ,car elle emmagasine mieux et plus longtemps que la 5cm ... moi obligé 5 cm pas assez de place en hauteur dans les espaces cro et bout'z !! Et ayant deux belles serre qui vont commencé a tourner bientôt j ai pris leur taille comme référence de mon fil chauffant ..(px de la serre 8.50€) Maintenant un peu d effort et surtout pas se loupé ..et faire dans l ordre.. Donc prendre un marqueur et faire le pourtour de la taille souhaité .. Puis répartir votre câble a se qu il soit régulier et bien espacé pour donné pareil partout.. Puis viens le plus chiant tracé a coté de votre fil ,le retiré et faire une rainure dans le polystyrène qui et facile mais super les billes partout a aspiré !et y insérer votre câble après tout ceci fait.. et la partie de câble non chauffé de 1.50m.. sympa pour pas perdre .. [/url] Les test : J ai donc procédé a une série de test sur la plaque pour voir quel surface rayonné le mieux la chaleur du câble .. Et j ai essayé avec une autre plaque de poly moins épaisse Et avec une plaque de polypropylène de 2mm d épaisseur .. Ceci en faisant tourné la plaque et en mettant les deux serres dessus pendant une heure sur chaque système de revêtement .. Verdict : La plaque de polystyrène et bien trop épaisse et la chaleur ne parvient pas ou peux après une heure de fonctionnement ... même pas un degré de gagner ..Gloup's ensuite viens la plaque de polypropylène qui elle mis en place pour le même test a en 5 mn révélé sont rayonnement ..qui et plus que excellent.. En 5 mn 2 degré de gagner après une heure de fonctionnement j ai constaté un gain de 3.5° du support passé de 17°a 20.5°.. Donc résultat excellent pour la plaque de polypropylène ! L assemblage finale ressemble a sa .. Et j annonce déjà que je compte faire une mise a jour de cette plaque en ajoutant des retour sur les bords ainsi qu un fond de sable ou de terreaux pour homogénéisée la diffusion de la chaleur avec un meilleur contact entre la plaque et les pots ou serre.. Et ainsi encore gagner quque degré et faire tourné le plateau que 30mn/hr et économisé sur la facture ... Voila le petit plateau non révolutionnaire car connue depuis longtemps mais qui peut être a la bourse de tout le monde ..moins de 30€ et a la taille que vous souhaité .. Elle et pas belle la vie? Allez a bientôt
  42. 1 point
    Buenas ! Je viens ouvrir un blog pour faire partager ma sphère ici il y auras surtout de la culture mais aussi tout ce qui y touche (Smoke test, Report, Cross, etc) J'ouvre un Blog car je n'aurais surement pas étais assidu a un JDC et il n'aurais jamais finis Les cultures se passeront en indoor pour la plupart sous 400w pour l'instant jusqu'au prochain déménagement sous peu. Installez vous les places sont gratuite h24 et 7/7 ! ++ B.C
  43. 1 point
    "Bon allez, sur l'air et les paroles d'Aznavour, en attendant une idée que j'ai depuis un bail mais que oulah outch glaw power etc bref enfin nonobstant, quoi, bref (donc, sur l'air de cette magnifique chanson, "comme ils disent", de Charles Aznavour. Pardon, Charles *vous y avez cru, hein ? Obsédés Bon j'ai pas fini parce que je m'étais pris une petite pause et que je commençais à ramer, et que déjà, en fait, vla la tartine "
  44. 1 point
    Lien Sons ( Page 4 ) Pose toi ! Et Kif le sons ... 26/12/12 https://youtu.be/9DiO8eSU2oc
  45. 1 point
    dernier conseil de mon tenancier de growshop que je reprend ici donc, ca fait 1 semaine et 3 pulvérisations et sur ma série de boutures qui étaient toutes partie pour mourir (jaune, presque plus de vert sauf toute jeune feuille à l'apex) je me retrouve ce soir avec 1 réssucitée (vraiment je la croyais morte) 3 autres qui m'ont fait des belles feuilles.... une tof du produit....qui coute dans les 6 e et qui pour le coup me récupere mes boutures, apres 2 tentatives avortées, la derniere ayant carrément moisi....
  46. 1 point
    Lien Sons - Jdc Royal Bluematic ( Page 1 ) Pose toi ! Et Kif le sons ... J'vais Faire comme sa à chaque Jdc maintenant J'ai remarqué que pas mal de monde sur CannaWeed aimais la DubStep Sa tombe bien , Car c'est Une autre de mes passion ! Donc généralement , c'est pas de la Merde se que j'envoi Jugez vous même ... 06/04/12 https://www.youtube.com/watch?v=L6q0WW0AfxI&feature=player_embedded 15/04/12 https://www.youtube.com/watch?v=UuAIFPXk-xI&feature=player_embedded 17/04/12 https://www.youtube.com/watch?v=xg-EjQNkeDE&feature=player_embedded 20/04/12 https://www.youtube.com/watch?v=UnmDBJktDhs&feature=player_embedded 24/04/12 https://www.youtube.com/watch?v=EzEh2dEBfDg&feature=player_embedded 02/05/12 https://www.youtube.com/watch?v=JN2OUlE2PJA&feature=player_embedded 04/05/12 https://www.youtube.com/watch?v=ztL3wa9VGtA&feature=player_embedded 07/05/12 https://www.youtube.com/watch?v=OQIdSKrnaes&feature=player_embedded Page 2 . Page 3 Mescaline.
  47. 1 point
    On continue, toujours avec The Seedbank, 1987 cette fois. Les pages ne sont pas dans l'ordre, mais bon ça change pas grand chose. On peut voir arriver la big bud, la hashplant, la early pearl, ainsi que le fameux clone de NL#5, sans oublier une belle cristation sur la EPxSk1 . edit petit ajout de 3 pages manquantes :
  48. 1 point
    Salutations ami weedeux !.... Je viens humblement vers vous car les temps sont rudes pour les cultivateurs de libertés que nous sommes et qu'il est bon d'en prendre un peu pour apprendre à s'apprecié, envisager, et qui sait peut être même oeuvrer... Les temps présents propices à la comunication et au partage, nous offrent une possibilité rare, qui pourtant n'est malheureusement pas à l'ordre du jour... Le confort qu'apporte cette voie que l'on appelle démocratie, nous fait prendre part aux affres de ces echecs et nous gâte d'une responsabilité face à toutes ces victimes... D'ou cette fuite vers le social ou vers le virtual-social et cette non-participation massive des votants et des interdits de voter aux singeries dont ils jouissent d'un confort certain... Pour la question du : "La conquérir, la detruire?"... A chacun ces opinions et Dieu pour tous.... Intéressons nous plutôt à ce qui nous améne ici... Notons l'unité de ton de la prohibition.... D'un ton sûre et déterminé, représentée par ces hommes de pailles élu du moment, au discours ajusté au costume et au phrasé cousu du fil de l'hypocrisie.. A imposer par la force ces avis et par son discours la bienséance à des masses craintives de sa férocité qui à fini par déléguer son droit à la parole à des âmes auquelles il ne serait bon de laisser un chien, même si celui ci fut-il malade... Nous savons bien là que leur interet n'est pas le notre et qu'il ne parlent qu'au nom d'interets individels... Maintenant certes il est facile de cracher sans proposer d'alternative me direz vous,... Dans ce cas, proposons !.... Voila ce qui m'améne à vous.... En parcourant ce forum et d'autres, je me suis rendu compte de l'intéligence évidente dont ils regorgeaient.... Dans tous les domaines du savoir et dans l'entraide volontaire entre les individus... Aprés concertation avec certaines personnes des fofos, cette idée d'un manifeste-inter-forums à fait de plus en plus de chemin... Mais tous ça resté flou et ça partait vite dans tous les sens^^... Et c'est cette image :Ici qui m'as mis sur une piste que je vous propose de discuter... Voila l'idée : 1) Plutôt que de réinventer la roue à repenser toute une organisation à l'édition d'un manifeste, autant se servir de ces outils (blog, sondage etc etc..) qu'offrent nos forums préférés pour choisir ou définir les priorités à prendre ensemble... 2) Organisons ça comme sur l'image : un "ancien" qui éditerai le contenus du billet dont il a la charge et ces "journaleux volontaires" qui serait charger de récoltées les sources d'infos. 3) Et un "ancètre^^" qui éditerai le fameux manifeste... 4) Eventuellement un ou des portes paroles pour le défendre lors de ces joutes futures à menées contre cette prohi-pocrite !.... J'invite donc toute âme préte à s'investir un minimum dans cette cause pour faire grandir et germer cette idée ou chaque personne à sa place et peut participer un tant sois peu à un changement de regard, à une réelle prise de concsience de ce qui nous entourre et de ce que l'on veux laisser aux générations futures... Bien sur un tel projet demanderai beaucoup de temps à beaucoups d'âmes charitables et malheureusement il reviendrai à réinventer le journalisme... Mais on peut se prendre à rêver d'un travail collectif qui n'as qu'un seul réel intêret, le notre.... --------------------------------------------------------- Une idée de ce que j'avais entrepris en tireur isolé^^ : Réaliser benevolement et gratuitement un manifeste, pour communiquer en force dans les reseaux sociaux et sur tout supports. - Vertues : - Medicinales - Financiéres - Ecologiques - Agricoles - Santé publique - Sociale - Alimentaires - Textiles - - Inconvenients : - Image negative du cannabis - - Arguments 'classiques' a contrer : - Danger : melanger à l'alcool ou autre - Augmentation de la consomation. - Danger pour les plus jeunes - La loi, c'est la loi !... - C'est une drogue !... - Passerelle vers les drogues synthétiques - - Activistes : - CIRC - CWEED, CWAY, FCF, etc... - ENCOD - AVAAST ( pétitions ) - Manifestations - IACM - Les INROCKS - CETIOM?... - UFCM - - Cout d'une legalisation : - - - Remplacerai : - Energies fociles = pêtrole - plastique, textile, papier, - renouvelle la terre, economise l'eau, donne du travail aux agriculteurs - Certains médicaments - Certains materiaux de construction - Certains complements alimentaires - - les études 'pertinentes' déja réalisées : - - - - les Supports de publicité possibles : - Flyers - INTERNET = mailing, Sites, blogs, face de bouc, tweet etc... - FREE TVPERSO - Sondage - Pétitions - - les eventuels partenaires : - Breeder, growshop, - - - Les pays "légaliseux ou dépénaliseux" : - Portugal ?... - Espagne ?.. - Holande ?... - Etats unis (Californie ?; ) - Suisse ?... - - Les personnalités "pro-canna" : - Daniel Vaillant ?... - Bertrand Delanoé ?... - François Holande ?... - Julien Dray ?.. - Sting ?.. - Liste des signataires de le pétition mondiale : Les anciens présidents mexicain Ernesto Zedillo, colombien César Gaviria, brésilien Fernando Henrique Cardoso et suisse Ruth Dreifuss, l’actuel Premier ministre grec George Papandréou, l’ancien secrétaire général de l’ONU Kofi Annan, l’ancien secrétaire d’Etat américain George Shultz, l’ancien Haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères, l’Espagnol Javier Solana, l’ancien ministre des Affaires étrangères norvégien et responsable du HCR Thorvald Stoltenberg, l’ancienne procureure du TPI et haut-commissaire aux réfugiés de l’ONU, la Canadienne Louise Arbour, le Nobel de littérature péruvien Mario Vargas Llosa, l’économiste Paul Volcker, le milliardaire britannique Richard Branson. - Bernard Rappaz - OEDT Demontrer l'interet évident du cannabis et l'hypocrite prohibition mondiale .... - se faire passer pour des junky ou des peace and love... - Les "JDCistes-activistes", plus pratique en cas de contrôle^^. - Notre passivité joue contre nous... Le capitalisme mise sur les ressources fociles et met un prix sur nos vies... Battons nous pour ce qui nous rassemble, contre ce/ceux qui nous divise... La prohibition, un bel éxemple de ce que pourrai être l'unité mondiale.... -------------------------------------------------------------------------------------------- C'est très brouillon je vous l'accorde, mais c'est l'intention qu'il faut juger^^.... *******Si vous avez des suggestions, n'hésitez surtout pas, tout est à construire et tous êtes les bienvenus*******
  49. 1 point
    Bonsoir, Je viens vous annoncer l'ouverture des Cannablogs au groupe Cannaweedeur Vous trouverez de nombreuses informations concernant leurs utilisations sur ce récent billet . En cette occasion nous souhaiterions promouvoir cette nouveauté sur l'accueil du site et plus particulièrement grâce au sliders (diaporama d'images) qui redirige sur les diverses parties du site (forum, guides, news strainguide, ..). Nous proposons donc à la communauté de bien vouloir nous soumettre sur ce billet, vos images succeptible d'illustrer au mieux les CannaBlogs , l'image la plus pertinente sera ensuite intégrer au slider. Nous sommes également ouvert a toutes autres propositions concernant les images du sliders. Sans plus attendre, nous vous invitons à créer vos propres Cannablogs Cordialement.. @Boubou édit: je propose une image pour exemple:
  50. 1 point
    La Libanaise mmhh...l'histoire d'une herbe qui en a fait rêver plus d'un, que vous l'ayez goûtée ou entendu parler, elle fait partie de ces ganjas légendaires. un ptit récit de ces fabuleuses plantes, Témoignages de cultivateurs de souches du Liban: (ancien forum Vibes Collective) Les Breeders chez qui on peut en trouver - BlueHemp - Fiche Variétale Strainguide - The Real Seed Company - Fiche Variétale Strainguide Les Strainguides des Cannaweedeurs - Red Lebanese (BH) Jeannoublie - Nomad - Lebanese (RSC) Mister D