NoMaD

CannaWeedeur Confirmé
  • Content count

    2744
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

NoMaD last won the day on September 11 2017

NoMaD had the most liked content!

Community Reputation

559 Weedeur Sage

4 Followers

  • manuel valls
  • swaziskunkweedeur
  • MrJack 2
  • minimoule

About NoMaD

  • Rank
    Back to the roots

Profile Information

  • Genre
    Non spécifié
  • Centres d'intérêt
    Défenseur de mauvaises herbes - Black Hole Project - Mad-CFive

Grow

  • favorite varieties
    Taskenti Tar Kush, SDGHaze, Amnesia, Aurora Indica, Ice, Carpatian, Lebanese, White Widow, PurpleHaze/Panama X PCK, Deep Chunk, Zeï x Nepalese/Jam

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. NoMaD

    Le grand jeu à la con de cannaweed !!!!!

    Irie maikeskididonc => maisdansquelÉtatj'erre courage !
  2. Botanie, phyto-sociologie, bio-indication et syntaxon relatifs au chanvre Cannabis Sativa Oyo, J'essaie de connaître le biotope naturel du chanvre, je réunis ici les infos que j'ai pu trouver ; j'éditerais au fur et à mesure et mettrais les liens vers les photos des plantes du syntaxon I): Cannabis Sativa L. (ndlr : sativa = cultivée par l'homme) SDGHaze #1 - Outdoor 2011 - Nomad Guerilla Plante annuelle de 1-2 mètres, pubescente-rude, à odeur forte ; tige dressée, raide, simple ; feuilles opposées, pétiolées, palmatiséquées, à 5-7 segments lancéolés-acuminés, dentés, les supérieures souvent alternes et à 1-3 segments ; fleurs vertes, dioïques, en panicule rameuse les femelles munies chacune d'une bractée ; périanthe mâle à 5 divisions égales, 5 étamines pendantes à filets courts et anthères terminales ; périanthe femelle monosépale, enroulé autour de l'ovaire ; 2 longs stigmates filiformes ; fruit subglobuleux, lisse. Cultivée en grand et parfois subspontané en divers pays, en France et en Corse. Originaire de l'Asie centrale. CHOROLOGIE : Cosmopolite Inflorescence : Glomérules Sexualité : dioïque Pollinisation : anémogame Fruit : akène Dissémination : barochore Floraison : 6-9 (juin-septembre) TYPE BIOLOGIQUE : Therophytaie estive (T est) FORMATION VEGETALE : Thérophytaie CARACTERISATION ÉCOLOGIQUE (HABITAT OPTIMAL) : Friches annuelles européennes INDICATION PHYTOSOCIOLOGIQUE CARACTERISTIQUE (Syntaxon) : Sisymbrietea officinalis II): Le syntaxon "Sisymbrietea officinalis" D'après les travaux de Philippe Julves, il apparait que le Cannabis sativa fait parti des espèces végétales du syntaxon "Sisymbrietea officinalis" Le syntaxon "Sisymbrietea officinalis" regroupe un ensemble de plantes qui possèdent des caractéristiques climatique et édaphiques (sol) proches voire communes. Ainsi, alors qu'en jardinage, les cultivateurs auraient tendance à les appeler plantes-compagnes, ce que d'autres appelleraient vulgairement mauvaises herbes, les botanistes, eux, les regroupe dans un syntaxon ayant pour nom celui d'une plante référence. Dans notre cas, il s'agit de la plante Sisymbrium officinale (appelé aussi herbe aux chantres, mais aussi barbarée), une crucifère sauvage III): Comparaison des Optimum écologique du sisymbrium et du cannabis IV): Caractéristiques Climatiques et Édaphiques CLIMAT : Lumière : 8/9 héliophile Température : 6/9 planitiaire thermophile, thermoatlantique, thermocontinentale, subméditerranéenne, supraméditerranéenne Continentalité : 5/9 intermédiaire Humidité atmosphérique 5/9 aéromésohydrique SOL : Humidité édaphique 5/12 mésohydrique Réaction du sol (pH) 7/9 neutrophile Nutriments du sol (surtout anions azotés et phosphatés, puis également cations potassiques) 8/9 eutrophile Salinité (surtout Chlorures, également sodium) 0/9 ne supportant pas le sel Texture du sol 3/9 limon Matière organique du sol et type d'humus : nc Conditions édaphiques pour la culture Qualité physique : acidité (ph) et quantité disponible de nutriments, drainage, légèreté ainsi que la teneur en éléments organiques sont les qualités physiques les plus importantes. Sols riches en terreau ou en sable de rivière pour drainer et obtenir une croissance optimale pour les racines. Une teneur élevée en éléments organiques qui amollissent et aèrent le sol, favorise la pousse des racines, conseil de ph entre 6.5 et 7.5 Anecdote : lorsque les graines sont transportées par l'eau, dans les rivières, elles se déposent dans de nouveaux lieux comme les riches plages de sables alluvionnaires, idéal pour la germination des graines et la croissance (Robert Connel Clarke, la botanie du cannabis) Biotope Primaire Vallées alluviales Biotope Secondaire Friches, cultures, bord des chemins Caractères Indicateurs ... (hypothèses : terrains récemment retournés, friches forestières, jardins, vergers Conditions de levées de la dormance ...dormance, stratification, somme des températures (dépendante de chaque variétés en plus) V): Espèces végétales du syntaxon "Sisymbrietea officinalis" Abutilon theophrasti Medik. Amaranthus graecizans L. subsp. Graecizans Amaranthus hybridus subsp. hybridus var. erythrostachys Moq. = Amaranthe hybrique Bothriochloa barbinodis (Lag.) Herter Bothriochloa saccharoides (Sw.) Rydb. Bromus hordeaceus L. subsp. hordeaceus écoph. Annuel Bromus hordeaceus subsp. lepidus (Holmb.) A.Pedersen Bromus hordeaceus subsp. longipedicellatus L.M.Spalton = Brome moû Bromus japonicus subsp. subsquarrosus (Borbás) Pénzes = Brome japonnais Bromus squarrosus L. = Brome raboteux Bromus tectorum L. = Brome des teinturiers Cannabis sativa L. Erigeron blakei Cabrera = Conyza blakei = Vergerette noire Erigeron canadensis L. Vergerette/Erigeron/Conyza deu Canada Erigeron floribundus (Kunth) Sch.Bip. Vergerette/Erigeron/Conyza à fleurs nombreuses Erigeron sumatrensis Retz. = Vergerette/Erigeron/Conyza de Sumatra Helianthus annuus L. subsp. Annuus = Tournesol Hyoscyamus niger L. = Jusqiuame noire /!\ plante toxique Lolium multiflorum Lam. Nicotiana rustica L. = Tabac Rustique Nicotiana tabacum L.= Tabac à nicotine Oxalis valdiviensis Barnéoud Papaver somniferum L. subsp. Somniferum = Pavot somnifère Phacelia tanacetifolia Benth. = Phacelie à feuilles de tanaisie Phaseolus vulgaris L. = Haricot Pisum sativum L. subsp. sativum var. Sativum = Pois (comme le petit pois ) Sisymbirum Offinicalis = Herbe aux chantres, Barbarée, etc Vicia sativa subsp. sallei (Timb.-Lagr.) Kerguélen Vicia sativa L. subsp. Sativa = Vesce cultivée/commune Sources : Tela Botanica BaseFlor Philippe Julves - CATMINAT (Catalogue des Milieux Naturels) - Base de Données ouverte NB : Une liaison de Catminat avec les autres systèmes de classification européens (Corine, Directive Habitats, Eur15, Paléarctique, Eunis, "Prodrome") est possible mais n'a pas encore été finalisée.
  3. Glossaire La botanie du cannabis, RC Clarke La littérature scientifique utilise dans son vocabulaire un nombre remarquable de termes techniqes. Si les scientifiques se voyaient refuser l'utilisation de ces termes, ils ne pourraient tout simplement pas exprimer de pensées scientifiques ; en les utilisant librement, ils en arrivent à s'exprimer eux-mêmes avec de plus en plus d'aisance et de sûreté. R.G. Collinwood Les mots de ce glossaire sont définis pour leur usage dans La Botanique du cannabis. Beaucoup d'entre eux ont des significations plus larges ou particulières dans d'autres domaines. ABA – Acide abscissique. Abaxial – Orienté à l'opposé du méristème de la tige ; surface intérieure. Acclimatiser (s') – S'adapter à de nouvelles conditions environnementales. Adaxial Orienté vers le méristème de la tige. AIA (ou IAA) – Acide indolo-acétique, une auxine. Akène – Graine à coque dure enchâssée dans une fine coquille fermée. Adventices (phyllotaxie) – Feuilles qui apparaissent spontanément sur les tiges et les vieilles racines. Allèles – Différentes versions d'un même gène, ils gouvernent l'apparition d'un ou plusieurs caractères. Alternée (phyllotaxie) – Feuilles qui apparaissent séparément, échelonnées en spirale autour de la tige. Aneuploïde – Qui possède un nombre anormal de chromosomes (par exemple, 2n-1 ou 2n+1). Anthèse – Temps de maturation d'une fleur. Anthocyanine (pigment) – Pigment accessoire généralement rouge ou pourpre. Anticlinal – Perpendiculaire à la surface. Apical – Qui concerne le sommet. Arborescent – En forme d'arbre. Asexuée (réplication) – Reproduction végétative par clonage produisant des descendants dont le génotype est strictement identique à son unique parent. Auxines – Une classe d'hormones de plante. Bouturage – Enraciner une bouture (segment de tige) prise sur une plante mère. Calice – Structure carpellé en cinq parties de la fleur staminée ou gaine tubulaire fuselée en cinq parties entourant l'ovule et les pistils de la fleur pistillée. Calleux (tissus) – Groupe de cellules indifférenciées qui, sous certaines conditions, se différencient pour former les racines et les tiges. Cambirum – Couche de cellules qui se divise et se différencie en xylème et phloème. Cannabaceae – Famille qui ne comprend que le Cannabis (chanvre) et l'Humulus (houblon). Cannabinoïde – Hydrocarbone cyclique qu'on ne retrouve que dans le Cannabis, dérivé d'une molécule. Cannabinoïde (profil) – Concentration et pourcentages relatifs des cannabinoïdes trouvés dans chaque variété ou chaque individu du genre Cannabis. Cannabinoïdes secondaire – Cannabinoïdes (CBC, CBD, CBN) qui interagissent probablement avec les cannabinoïdes majeurs (les THC) pour en moduler l'effet. Cannabis – Nom du genre de la plante appelée également marijuana aux USA et chanvre en France. Caractère – Particularité observable chez un individu. Chaque individu présente les caractères propres à son espèce avec des variations qui lui sont propres. Les caractères transmi des parents aux descendants sont dits héréditaires. Carotène – Pigment secondaire, généralement jaune, orange, rouge ou marron. CBC – Cannabichromène. CBD – Cannabidiol. CBDV – Cannabidivérol. CBG – Cannabigérol. CBN – Cannabinol. CBNV – Cannabivérol. CBT – Cannabitriol. CCY – Cannabiglycol. Cerner – Enlever un anneau d'écorce ou serrer fortement la tige d'un plante afin de restreindre le flot de nutriments, d'eau et de substances végétales qui l'alimentent. Chanvre – Nom vernaculaire du cannabis, utilisé généralement pour désigner les variétés à fibres (généralement peu psychotropes) par opposition aux variétés cultivées pour leurs effets psychoactifs. Chimiotype (Chemiotype) – Ou profil chimique, un phénotype chimique spécifique qui, dans le cannabis, est généralement fondé sur les pourcentages relatifs des différents cannabinoïdes. Chlorose – Jaunissement des tissus de la plante résultant d'une dégradation de la chlorophylle. Chromosome – Éléments de la chaîne ADN situé dans le noyau de la cellule qui support les gènes. Clonage cellulaire – Réplication asexuée de nouveaux individus à partir de petits groupes de cellules isolées, technique différente du marcottage et du bouturage. Clone – Individu produit de façon asexuée et conservant intégralement le génotype parental. Coclchicine – Produit chimique dangereux utiisé pour induire des mutations polyploïdes dans les plantes. Cotylédons – Feuille de la graine, présentes dans l'embryon et qui apparaissent immédiatement après la germination. Cristalloïdes – Globules cristallins situés dans le cytoplasme. Croisement – Accouplement de deux individus. Croisement polyhybride – Croisement hybride pour plusieurs caractères. Cultivar – Variété de plante qu'une ne trouve que dans le commerce. Cuticule – Couche de cire végétale recouvrant la surface de l'épiderme d'une plante. Cytokines – Classes d'hormones de croissance. Dagga – Cannabis africain. Décarboxylase – Perte par une molécule de son groupe carboxyle (COOH). Décussé – Caractère des feuilles apparaissant par paires opposées le long de la tige. Déhiscence – Ouverture naturelle à maturité d'un organe clos. La libération du pollen est provoquée par la déhiscence des anthères situées dans la partie supérieure des étamines des fleurs staminées. Différenciation – (1) Processus consistant à mélanger par croisement des pools de gènes hétérozygotes pour promouvoir la variabilité génétique des descendants – (2) Développement par une plante de tissus différenciés : racines, calices, tiges, etc. Dioïque- Mode de reproduction où les organes staminés (mâles) et pistillés (femelles) se développent sur des plantes distinctes. Diploïde – Qui possède normalement un double assortiment de chromosomes semblables (2n), dans le cannabis, 2n = 20. Distal – Qui s'écarte. Domestique – Cultivé ou apparu spontanément dans une zone cultivée. Dominance incomplète – Aucun allèle d'une paire n'est dominant. Dominance (caractère) – Le caractère qui est exprimé dans le phénotype d'une paire d'allèles hétérozygotes ; le caractère dominant est noté par la lettre capitale, ici, le W, et le gène récessif par la minuscule, le w. Durée du jour critique – Durée du jour maximale induisant la floraison. Éclaicissage, éclaircir – Enlever les plantes indésirable au sein d'une plantation. Écosystème – Communauté d'organismes interdépendants vivant dans un même environnement. Embolie – Bulle d'air qui se forme à la base d'un bouture, bloquant le flux de sève. Endozoïque – Interne. Épicotyle – Partie de la tige située entre les cotylédons et la première paire de vraies feuilles. Épiderme – Couche externe des tissus de la plante. Épigamique – Qui n'est pas contrôlé par les gènes. Étamine – Organe reproducteur mâle constitué d'un filet et d'une anthère. Étiolement – Processus qui consiste à faire pousser une plante dans le noir le plus complet pour favoriser le démarrage des racines. F1 (génération) – Première génération filiale, descendants de deux plantes parentes (P1) F2 (génération) – Deuxième génération, résultant d'un croisement entre deux plants F1. Fertilisation – L'union du matériel génétique issu du pollen (1n) avec le matériel génétique provenant de l'ovule (1n) et restaurant la condition diploïde (2n). Fixé (caractère) – Un caractère est fixé lorsque le ou les gènes qui le déterminent sont à l'état homozygote. Foliole – Chacune des petites feuilles qui forment une feuille composée. Fongique (traitement) – Traitement à long terme visant à tuer les organismes pathogènes présents dans le sol autour de la graine ou de la plante. Fonte eds semis – Infection, due à des champignons présents dans le sol, qui attaque les semis et les jeunes plants. GA3 – Acide gibbérellique. Gamète – Cellule sexuelle haploïde (1n) de l'ovule ou du pollen capable d'initier la formation d'un nouvel individu par la recombinaison avec un autre gamète du sexe opposé. Ganja – Mot indien désignant les grappes de fleurs pistillées de la plante et par extension le cannabis. Gène – Élément contrôlant l'expression et la transmission des caractères héréditaires. Génotype – Combinaison de gènes présents sur les chromosomes à l'intérieur du noyau de chaque cellule qui, au travers des influences environnementales, détermine les caractères phénotypiques. Gibbérélline – Classe d'hormones de croissance des plantes. Globules – Gouttes d'huile ou de résine dans le cytoplasme. Goutte-à-goutte – Système d'irrigation dans lequel l'eau est délivrée à chaque plant individuellement en petites quantités à des intervalles réguliers et fréquents. Greffon – Fragment de tige prélevé sur une plante pour faire une greffe. Haploïde – Condition, comme dans les gamètes où chaque cellule possède la moitié du nombre usuel de chromosomes, que l'on trouve dans les cellules végétatives abrégée en 1n (dans le cannabis, 1n = 10). Haschisch – Drogue fabriquée à partir de la résine des têtes des trichomes glandulaires. Pour l'obtenir, les têtes (grappes de fleurs des plantes pistillées) sont frappées ou frottées ; la résine obtenue est ensuite pressée et mis en forme. Héliotrope – Qui se tourne vers le soleil. Hermaphrodite – Individu issu d'une variété dioïque où l'un des sexes prédomine mais qui développe des organes floraux de l'autre sexe. Hétéoblastique – De formes variées. Hétérozygote – Se dit d'un individu dans lequel les deux allèles codant un caractère ne sont pas les mêmes sur chaque membre d'une paire de chromosomes homologues ; les individus hétérozygotes sont notés "Aa" ou "aA" et ne sont pas de "lignée pure". Homologues – Composés ayant la même structures chimiques Homologues (chromosomes) – Membres de la même pair de chromosomes. Homozygote – Se dit d'un individu dans lequel les deux allèles codant un caractère sont les mêmes sur chaque membre d'une paire de chromosomes homologues ; les individus homozygotes sont notés "AA" ou "aa" et sont de "lignée pure". Hormone – Les hormones des plantes ou substance de croissance sont des substances chimiques produites en toutes petites quantités par la plante et qui contrôlent la croissance et le développement de la plante. On connait au moins cinq classes d'hormones qui semblent interagir dans la plupart des phases de développement de la plante. Huiles essentielles – Composants aux arômes puissants contenus dans les résines sécrétées par les plantes. Hybride – Individu hétérozygote résultant du croisement de deux variétés séparées (ndlr non-apparentées) Hybride F1 – Première génération filiale hétérozygote. Hybride (vigueur) – Chez les hybrides F1 (résultant de l'hybridation de deux pools de gènes), la vigueur est augmentées. Intéraction génique – Contrôle d'un caractère par deux ou plusieurs gènes. In vitro – Dans le verre, hors de l'organisme. Inflorescence – Groupe de fleurs. Lactifère – Organe sécréteur de latex. Laision génique – Deux gènes sont liés lorsque les caractères qu'ils gouvernent sont transmis ensemble au lieu de se transmettre de façon autonome. Lignée – Race ou ensemble d'individu dérivés d'ancêtres communs. Manucure – (Effeuillage) opération qui consiste à enlever les feuilles entourant les t^tes. Marcottage – Mode de multiplication végétatif par lequel une tige aérienne est enterrées et prend racine. Marijuana – Mot d'origine espagnol désignant le cannabis psychotrope (et illégal) aux USA. Méiose – Division de la cellule aboutissant à la réduction de moitié du nombre de chromosomes contenus dans son noyau, passage du stade diploïde (2n) au stade haploïde (1n). Méristème – Tissu constitué de cellules embryonnaires (à division très rapide) à l'origine des tissus spécialisés, méristème racinaire, méristème apical, cambium. Microspore – Pollen. Mitose – Division d'un diploïde (2n) donnant deux cellules filles diploïdes (2n). Monoïque – Les organes sexuels pistillés et staminés se développent sur le même plant. Monohybride (croisement) – Croisement hybride pour un seul caractère. Multiplication sexuelle – Reproduction par la recombinaison du matériel génétique issu de deux parents par l'union de deux gamètes. Mutation – Modification transmissible d'un gène. Nécrose – Décoloration et mort d'un tissu. Nitrification – Transformation par les organismes du sol de l'azote atmosphérique en une forme assimilable par les plantes. Organite – Élément cellulaire différencié assurant un rôle déterminé dans la cellule. Ovule – Parie de la fleur femelle contenant le gamète haploïde qui formera, après fertilisation, une graine. P1 (génération) – Première génération parentale, les parents qu'on a croisés pour obtenir des descendants F1 ou F1 hybride. Pathogène – Qui cause une maladie ou un trouble spécifique. Pédicelle – Point d'attachement du pistil staminé ou pistillé. Pentyle – Pentacarboné. Périanthe – Enveloppe externe de la graine arborant des couleurs et des motifs variés. Péricarpe – Partie du fruit qui enveloppe la graine. pH – Mesure du potentiel d'hydrogène, acide si < à 7, neutre si =7, basique si > à 7. Phénotype – Caractères extérieurement observables d'un organisme déterminés par les interactions du génotype individuel et de l'environnement. Phloème – Tissu vasculaire de la racine, de la tige, et des feuilles par lequel transitent l'eau et les produits synthétisés par la plante tels que les sucres, les hydrates de carbone et les substances des croissance. Photopériode – Portion éclairée du cycle lumineux quotidien. Photopériode inductive – Durée du jour nécessaire pour le déclenchement de la floraison. Photosynthèse – Processus par lequel la plante élabore les hydrates de carbone grâce à l'énergie de la lumière du soleil, le CO2 et l'eau. Phyllotaxie – Disposition des feuilles le long de la tige. Pigments secondaires – Pigments autre que le principal d'entre eux (la chlorophylle) qui recueillent l'énergie solaire. Pistil – Paire d'organes femelles destinées à la réception du pollen et constituée d'un stigmate et d'un style amalgamés. Pistillée – Femelle. Plasmodes – Pores dans les parois qui séparent des cellules adjacentes. Plastide (ou plaste) – Organite cellulaire se caractérisant par son pouvoir élaborateur. Pollinisation – Transfert du pollen issu d'une étamine dans le pistil d'une fleur. Pool génétique – Collection de combinaisons possibles des gènes. Polymérisation – Liaison de plusieurs petits molécules entre elles pour former une chaîne. Polymorphe – Qui peut se présenter sous différentes formes. Polyploïde – Présence de plusieurs ensembles de chromosomes à l'intérieur d'une seule cellule (généralement 3n ou 4n). Porte-greffe – Tige enracinée utilisée pour une greffe. Porteur – Un plant infecté par un virus mais qui, du fait de sa forte résistance, ne montre aucun symptôme de cette infection. Primordiae – Fines pousses (généralement florales) qui apparaissent en premier derrière les stipules le long de la tige principale et les branches principales. Propyle – Groupe tricarboné Protoplaste – Cellule bactérienne ou végétale débarrassée de sa paroi cellulosique externe. Psychoactif – Qui agit sur la conscience ou le psychisme. Pure lignée (de) – Individu homozygote résultant d'un croisement à l'intérieur d'une lignée. Radicule – Première racine élaborée par l'embryon. Rajeunissement – Apparition sur un plant mature et en floraison d'un nouveau rameau juvénile et pré-floral. Récessif (caractère) – Le caractère qui n'est pas exprimé dans le phénotype d'une paire de gènes hétérozygote et qui s'exprime uniquement dans une paire homozygote allèle récessive. Recombinaison – Brassage des gènes entraînant l'apparition chez les descendants de caractères qui ne s'exprimaient pas chez les parents. Rétro-croisement – Croisement d'un descendant avec l'un des descendants de caractères qui ne s'exprimaient pas chez les parents. Rouissage – Opération consistant à rompre ou à dissoudre dans l'eau le matière gommeuse qui maintient les fibres en faisceau afin de libérer les fibres. Sélection – Choisir un individu porteur de caractères favorables pour en faire un parent de futures générations. Sénescence – Stade de déclin d'un organisme précédant la mort. Sessile – Attaché directement à la surface. Serre – Construction à parois translucides permettant le contrôle de la croissance des plantes. Sinsemilla – De l'expression mexicaine sin semilla, littéralement sans graine ; désigne une plante femelle mature et dépourvue de graine car ayant poussé dans un environnement où les plants mâles ont été enlevés. Staminé – Qui possède des étamines, mâle. Stipe – Tige. Stipule – Petit appendice foliacé situé sur la tige de chaque côté du pétiole et soutenant le calice. Stomate – Pore sur les feuilles, servant aux échanges gazeux des plantes. Temple Balls – Boules de haschisch indien d'excellente qualité, roulées à la main et vendues dans les temples à des fins religieuses. Terpène – Molécule organique produisant un fort arôme. Tétraploïde – Qui possède quatre génomes – ensembles de chromosomes – (4n) au lieu de deux, condition diploïde (2n). THC – Tétrahydrocannabinol. THCV – Tétrahydrocannabivérol. Trichome – ou trichoma, poil de plante. Trichome – Trichome bulbeux – petit trichome glandulaire sans pédoncule. Trichome capité-sessile – Trichome glandulaire à tige producteur de résine. Trichome glandulaire – Poil ayant une fonction sécrétrice. Treillage – Méthode de culture visant à donner une forme optimale à une plante en l'ébranchant et en attachant les branches à des fils ou des tuteurs. Vacuole – Espace circonscrit limité par une membrane au sein du cytoplasme d'une cellule. Verticillée (phyllotaxie) – Trois branche, voire plus, apparaissant à chaque nœud. Xylème – Le bois par opposition à l'écorce, l'aubier ou les feuilles. Autres topics liés : La botanique de la Marijuana Chapitre 1 - La botanique de la Marijuana Chapitre 2 - La multiplication du cannabis (à venir) La botanique de la Marijuana Chapitre 3 - Partie 1 - La génétique - La Polyploïdie - L’hybridation - L’acclimatation La botanique de la Marijuana Chapitre 3 - Partie 2 - Fixer des caractères - Ratios de génotypes et de phénotypes - Liste des caractères favorables du cannabis La botanique de la Marijuana Chapitre 3 - Partie 3 - Phénotypes et caractères des variétés importées La Botanique du Cannabis - Chapitre 4 - Maturation et récolte du cannabis (à venir) La Botanique du Cannabis - Annexe I - Taxinomie et Nomenclature (à venir) La Botanique du Cannabis - Annexe II - Facteurs Écologiques La Botanique du Cannabis - Annexe III - La détermination du sexe (à venir) La Botanique du Cannabis - Annexe IV - Trichomes glandulaires et non glandulaires (à venir) La Botanique du Cannabis - Annexe V - La biosynthèse des cannabinoïdes (à venir) La Botanique du Cannabis - Annexe VI - Croissance et floraison La Botanique du Cannabis - Glossaire
  4. Chapître I – Le cycle de vie sinsemilla du cannabis Le cannabis est une herbe de haute taille, droite et annuelle. Dans un environnement ensoleillé, avec un sol composté, assaini et bien irrigué, la plante peut atteindre une taille de 6 mètres en 4 à 6 mois. Les rives bien exposées des cours d'eau, les près et les terres agricoles sont de parfaits habitats pour le cannabis puisqu'ils reçoivent la lumière et la chaleur solaire en abondance. Dans l'exemple qui suit on est parti d'une graine originaire de Thaïlande, cultivée sans être taillée, elle a donnée une grande plante femelle. Un croisement avec une bouture d'un plant mâle d'origine mexicaine a produit une graine hybride qu'on a conservée pour la planter ultérieurement. C'est un bon exemple de culture de cannabis en extérieur en climat tempéré. Les graines sont plantées au printemps et mettent en général de 3 à 7 jours pour germer. Le jeune plantule sort du sol sous la forme d'un hypocotyle (tige embryonnaire). Les cotylédons (feuilles de la graines) sont légèrement inégaux en taille ; étroits à la base, ils sont ronds ou aplatis à son extrémité. La longueur de l'hypocotyle varie de 1 à 10cm. Les premières vrais feuilles apparaissent à environ 10cm au-dessus des cotylédons : il s'agit d'une paire de folioles uniques, au bout d'un pétiole (tige de feuille), situées à un quart de tour des cotylédons. Les paires suivantes des feuilles sont opposées et se développent selon la série suivante ; la deuxième paire possède 3 folioles, la troisième en a 5, et ainsi de suite jusqu'à 11 folioles. Il arrive que les premières feuilles appariées et opposées présentent chacune 3 folioles (au lieu d'une seule) ; dans ce cas, les deux suivantes auront chacune 5 folioles. Si la plante dispos de suffisamment de place, les branches pousseront à partir des bourgeons (situés à l'intersection des pétioles tout au long de la tige principale). Chaque plante dite sinsemilla (littéralement "sans graine" désigne des plantes ne donnant pas ou presque pas de graines, généralement fortement psychoactives) doit disposer de tout l'espace nécessaire pour développer de longues branches axiales, des racines fines et allongées afin d'obtenir une abondante récolte florale. Dans des conditions favorables, le cannabis peut grandir de 7cm par jour pendant les longues journées d'été. Le cannabis réagit de deux façons au cycle saisonnier de la lumière solaire ; pendant les deux ou trois premiers mois il profite de l'allongement des la période diurne et pousse avec vigueur. Ensuite, il utilise le raccourcissement des jours pour fleurir et achever son cycle de vie. Le cannabis fleurit lorsque la photopériode (durée du jour) atteint un seuil critique différant selon les variétés. Ce processus ne joue pas pour les variétés (tropicales) qui fleurissent avec une durée de jour constante. Cependant, la plupart des variétés ont absolument besoin de journées courtes ou plutôt de nuits longues pour enclencher la production de fleurs fertiles. Si ce n'est pas le cas, elles ne produiront que des primordiae indifférenciées (des fleurs non formées). Le temps requis pour former des primordiae varie en fonction de la durée de la photopériode. Une variété donnée qui fleurira en 10 jours avec 10h de lumière par jour, pourra mettre jusqu'à 90 jours pour fleurir avec des journées de 16 heures. Une photopériode de moins de 8 heures par jour ne semble pas accélérer la formation de primordiae. Les cycles nocturnes ne doivent pas être interrompus afin de ne pas compromettre le bon déroulement de la floraison (voir annexe). Le cannabis est une espèces dioïque, ce qui signifie que les fleurs mâles et femelles se développent séparément sur des plantes mâles ou femelles. On trouve toutefois des individus monoïques (hermaphrodites) qui possèdent les deux sexes sur une seule tige. Le développement des branchent portant des organes de floraison est fort différent chez le mâle et la femelle : les fleurs mâles pendent par grappes sur des branches flexibles et allongées (elles peuvent atteindre 30cm) possédant plusieurs brins, tandis que les fleurs femelles forment des bouquets touffus entourés de petites feuilles. (Note : Dans la suite du texte, les fleurs et les plantes femelles de cannabis seront appelées pistillées, tandis que les fleurs et les plantes mâles seront dites staminées. Ce choix terminologique est le plus approprié et aidera le lecteur à mieux comprendre les cas de sexualité aberrante et complexe). Le premier signe de la floraison du cannabis est l'apparition, le long de la tige principale, de primordiae florales indifférenciées aux nodules (intersections) du pétiole, derrière le stipule ("l'éperon"). Lors de la phase pré-florale, les sexes ne se distinguent pas, excepté par certaines vagues différences de formes, souvent douteuses. Lorsque surgissent les primordiae, elles sont sexuellement indifférenciées. Mais on parvient bientôt à repérer les mâles grâce à leur forme de griffe recourbée puis à l'apparition de bourgeons ronds, pointus et bien différenciés. On reconnaît les femelles à l'élargissement d'un calice tubulaire symétrique (gaine florale). Elles sont plus faciles à distinguer dès leur plus jeune âge que les primordiae mâles. Les premiers calices femelles n'ont généralement pas de paire de pistils* (organes récepteurs de pollen) bien que les premières fleurs mâles mûrissent souvent et libèrent du pollen. Chez certains individus, notamment des hybrides, de petites branches sans fleurs se forment sur les nodules : on les confond souvent avec les primordiae mâles. Les cultivateurs attendent donc que les fleurs soient bien formées pour déterminer le sexe de la plante. Les plantes femelles ont tendance à être plus petites que les mâles et à avoir plus de branches. Elles sont touffues au sommet et leurs fleurs sont entourées de nombreuses feuilles, tandis que les plantes mâles ont moins de feuilles près du sommet et sur leurs longues branches fleuries. * Dans le cas du cannabis, le terme de pistil a acquis un sens particulier, qui diffère légèrement de la définition botanique habituelle. La raison de ce glissement de sens tient à l'usage de bon nombre de planteurs qui vouent un intérêt passionné à la reproduction du cannabis mais dont les connaissances en anatomie végétales sont empiriques. La définition scientifique du pistil se réfère à la combinaison d'un ovaire, d'un style et d'un stigmate. C'est cette convention qui a été adoptée dans le présent ouvrage puisqu'elle est utilisée par la plupart des planteurs de cannabis. Les fleurs femelles se présentent au départ sous la forme de deux longs pistils blancs, jaunes ou roses qui émergent de la fente d'un calice. Le calice est couvert de trichomes (poils) glandulaires qui sécrètent de la résine. Les fleurs femelles surgissent par paires sur les nœuds : on aperçoit une fleur de chaque côté du pétiole, derrière le stipule des bractées (petites feuilles). Le calice mesure de 2 à 6 mm de long ; il contient l'ovaire. Chez les fleurs mâles, cinq pétales (d'une longueur d'environ 5 mm) forment le calice. Elles peuvent être jaunes, blanches ou vertes. De ces fleurs, qui pendent, émergent cinq étamines (d'environ 5mm), formées de fines anthères (sacs de pollen), qui s'ouvrent au sommet et son suspendues à de minces filaments. La surface extérieure du calice mâle est couverte de poils non glandulaires. Les grains de pollen sont quasi sphériques, jaunâtres, et mesurent de 25 à 30 microns de diamètre. Leur surface lisse présente de 2 à 4 pores. Avant le début de la floraison, la phyllotaxie (disposition des feuilles) s'inverse et le nombre de folioles par feuilles diminue jusqu'à ce qu'une foliole unique apparaisse sous chaque paire de calices. La phyllotaxie, qui était décussée (opposée), devient alternée (décalée) et demeure en général alternée à travers tous les stades de la floraison – quel que soit le genre sexuel. Les différences dans les processus de floraison des plantes mâles et femelles ont nombreuses. Peu après la déhiscence (libération du pollen), la plante staminée meurt, alors que la plante pistillée peut mûrir pendant cinq mois après la formation de fleurs viables si la fertilisation est réduite ou nulle. Les plantes mâles poussent plus vite que les femelles. Les plantes staminées fleurissent en moyenne un mois avant les pistillées ; ces dernières, toutefois,donnent des primordiae différenciées une à deux semaines avant les plantes staminées. De nombreux facteurs contribuent à déterminer le genre sexuel d'un plant de cannabis en fleur. Dans les conditions ordinaires avec une photopériode critique normale le cannabis donnera un nombre sensiblement égal de plantes purement mâles et de femelles et quelques hermaphrodites 'ayant les 2 sexes sur la même plantes). On a constaté que dans des conditions de stress extrême (excès ou déficience en substance nutritives, mutilations, cycles lumineux perturbés), les populations de cannabis ont tendance à ne plus respecter cet équilibre : l'un ou l'autre genre domine alors nettement. Peu avant la déhiscence, le noyau du pollen se divise et donne une petite cellule végétative ; celles-ci sont toutes deux contenues dans le grain de pollen mûr. La germination a lieu quinze à vingt minutes après le contact avec un pistil. Tandis que le tube pollinique grandit, la cellule végétative demeure dans le grain de pollen ; la cellule génératrice pénètre dans le tube et migre vers l'ovule. La cellule génératrice se divise en deux gamètes (cellules sexuelles) en parcourant le tube pollinique. La pollinisation de la fleur femelle provoque la perte de sa paire de pistils ; l'ovule grossit à l'intérieur du calice tubulaire, qui enfle. Les fleurs staminées meurent après avoir relâché leur pollen. Au bout de 14 à 35 jours, la graine est mûre et tombe à terre, laissant le calice desséché attaché à la tige. Ainsi s'achève le cycle de vie normal de la plante. Sa durée normale est de 4 à 6 mois, mais il peut varier de 2 à 10 mois. Les graines fraîches ont une viabilité proche de 100%, mais ce taux décroît avec l'âge. La graine mûre est dure. Elle est entourée par le calice et présente des configurations variées de couleur grise, marron, ou noire. Allongée et légèrement comprimée, elle mesure de 2 à 6 mm de longueur. Son diamètre varie de 2 à 4 mm. En procédant à une pollinisation soigneusement étanche de quelques branches sélectionnées, on obtient des centaines de graines dont la parenté est connue. Elles sont récoltées à maturité quand elles commencent à tomber des calices. Les autres grappes de fleurs restent sinsemilla ou sans graines et continuent à mûrir sur la plante. Au fur et à mesure que les calices non fertilisés gonflent, les poils glandulaires à la surface se développent et sécrètent lees résines odorantes et chargées de THC. Les têtes florales et poisseuses sont récoltées, séchées et triées. L'étude du cycle du cannabis sinsemilla montre donc comment on peut produire des graines viables sans compromettre la production de fleurs sans graines. Autres topics liés : La botanique de la Marijuana Chapitre 2 - La multiplication du cannabis (à venir) La botanique de la Marijuana Chapitre 3 - Partie 1 - La génétique - La Polyploïdie - L’hybridation - L’acclimatation La botanique de la Marijuana Chapitre 3 - Partie 2 - Fixer des caractères - Ratios de génotypes et de phénotypes - Liste des caractères favorables du cannabis La botanique de la Marijuana Chapitre 3 - Partie 3 - Phénotypes et caractères des variétés importées La Botanique du Cannabis - Chapitre 4 - Maturation et récolte du cannabis (à venir) La Botanique du Cannabis - Annexe I - Taxinomie et Nomenclature (à venir) La Botanique du Cannabis - Annexe II - Facteurs Écologiques La Botanique du Cannabis - Annexe III - La détermination du sexe (à venir) La Botanique du Cannabis - Annexe IV - Trichomes glandulaires et non glandulaires (à venir) La Botanique du Cannabis - Annexe V - La biosynthèse des cannabinoïdes (à venir) La Botanique du Cannabis - Annexe VI - Croissance et floraison La Botanique du Cannabis - Glossaire
  5. Irie Sam Ouss, Bien sympa cette installation, tu vas prendre ton pied ! Tu comptes te monter un espace PM aussi à terme ? J'aime bien les tableaux de ta smoking-room Bon grow THCüss
  6. Oyo les cannas, MAJ n°5 - 90ème jour de 12/12 SD#2 à gauche, SD#8 devant, SD#3 à droite et SD#6 au fond Eh bien voilà, la floraison arrive à terme pour deux plantes, la SD#2 et la SD#8, qui vont pouvoir être récoltées, en plus, par chance, ce sont celles qui sont devant donc ça va me faciliter l'accès, si elle est pas belle la vie^^ !! Sinon, depuis les 2 dernières semaines, j'ai réduit le temps "d'ensoleillement" à 11h puis à 10h, mardi dernier elle ont même eu droit à 24h d'obscurité afin de speeder les SD#3 et SD#6 qui sont plus tardive que leurs sistas. Niveau arrosage, ça tourne à l'eau claire only, 17/03 : Pré-arrosage 1.5L + 1L/pied 18/03 : Arrosage 2L/pied 27/03 : Pré-arrosage 1.5L + 1L/pied 28/03 : Arrosage 1L/pied Les températures étaient un peu remontées, atteignant les 23°C pour une HR oscillant entre 30 et 50% Finalement, la sénescence s'est passée tranquillement, contrairement à ce que l'on pouvait imaginer il y a un mois... - - - > - > - > La Box < - < - < - - - - - - > - > - > Sour Diesel #2 < - < - < - - - La SD#2 a viré de couleurs, arborant un panache rougeoyant/violacet/cuivré, la seule du lot à présenter ses tons colorés, renforçant encore plus ma préférence pour ce génotype qui me rappelle un peu une SDGHaze cultivée il y a quelques années. Ses autres caractéristiques intéressantes sont son coté compact/BLD, un arôme diesel/fruité et la quantité de résine exsudée. Elle est assez ramifiée (faut avouer que le palissage a aidé à stimuler les ramifications), même les branches mal exposées sont pas mal cristallisées. - - - > - > - > Sour Diesel #3 < - < - < - - - La SD#3 sera, je pense, la plus tardive. Elle a développé un apex assez gros, avec des bractées assez aérées (type NLD). Ses trichomes sont malgré tout nombreux, bien que petits. Très ramifiée, les apex secondaires ne sont pas très gros comparés au principal. Elle est pas mal avancée dans sa sénescence. Son parfum est assez discret, comparativement à la #2 qui fausse un peu la donne, et tire sur le citronné et sucrée - - - > - > - > Sour Diesel #6 < - < - < - - - La SD#6 ressemble pas mal à la #3, avec son ptit coté sativesque, la bud principale est bien bien épaisse, pas hyper-compacte mais y'a de la matière quand même, les tritri sont en nombre, bien que petits. Quelques ramifications, une apex secondaire s'est même pris pour la principale. Un tantinet de feuilles dans les têtes malgré tout. L'odeur est douce et très agréable, tirant sur le fruité avec une petite touche diesel. - - - > - > - > Sour Diesel #8 < - < - < - - - Enfin, la SD#8 qui me parait "intermédiaire" entre le coté indica de la #2 et le coté sativa des #3 et #6. Une des plus ramifiées au niveau du développement de branches secondaires. La bud principale ne forme pas une grosse apex, mais se caractérise plutôt par de gros boutons secondaires. La quantité de résine est acceptable, les secondaires sont elles aussi assez brillantes. Les arômes tirent sur le hash, le pin, avec une touche végétal assez freshy, le tout me faisant penser à certaines Amnesia core cut x SD que j'avais cultivées il y a quelques années, ou encore à certaines variétés kushy Voilà, en attendant la fin de la récolte, sous la MG croissance y'a 2 PM de chaque femelle qui s'épanouissent, ainsi qu'un renfort d'une 12aine de boutures, afin de préparer la flo printanière qui aura également son lot de graines. A voir selon la dégustation des femelles si je les garde toute ou seulement quelques unes... J'ai prévu aussi un semis d'engrais vert pour effectuer un mulch vivant, je pense y caler quelques pieds de tomates et autres plantes sympa. Je vous en dirais plus en temps voulu. D'ici là, portez vous bien. À pétard
  7. Salut Swazi, merci de ton passage! Alors ça donne que c'est quasiment près, la sénescence est bien marquée, je commence à récolter la SD#2 demain si tout va bien, les trichomes sont bien ambrés à 5/10%. Je suis content, pas de soucis de moisissures malgré le temps pluvieux et l'humidité relative. Je suis en train d'uploader les photos et vous préparer la MAJ pour demain. Edit : Purée, je suis tellement perché que j'en ai oublié de répondre aux canamardes ci-dessus, dsl j'ai changé de pot de weed à fumer ya pas longtemps, elle me mets dans un etat sativesque de fou @tequierojamaica3 Salut Tequierojamaica, cool de ton passage ! Ouais en effet c'est bien bien la jungle la prochaine fois, je tendrais un filet et je leur filerai moins de croissance, partant de boutures ça sera plus tranquille. Là, j'arrive à accéder au fond en dézippant la box sur la droite de la toph ci-dessous. Pour la SD#2, j'avais eu des couleurs similaire sur des SDriricut x (GHaze BX1) @MaxouuLOULOU Chalut MaxouuLoulou, bein ça dépend de ta perception, si t'es toutàlenvers ou pas ! plus sérieusement, ce sont les branches secondaires qui s'affaissent sous le poids des buds, je n'avais pas procédé aux tordages de tiges pour les renforcer, chose que je fais sur les boots en cro. Ouèp le début de la faim Photo de samedi dernier, soit au 84eme jour de 12/12 (12eme semaine) A dem's
  8. Salut, merci pour le partage de cet article Mr Polo ! \o/ , comme intégrer dans le PIB le trafic de drogues...ça permet de doper la sacro-sainte croissance ! À qui profite le crime?
  9. Salut à tou-te-s, j'espère que vous avez la forme ! Yeap le Swazi, merci pour ton comm ! En effet, la SD#2 me tape bien dans l’œil également, ne serait-ce que par son coté compact, les trichomes et l'odeur. En plus avec sa flo "avancée", comparée aux 3 autres, je pense que le croisement avec le mâle #7, le plus précoce, peut donner de bonnes choses, curieux de voir ceci... Salut Maxiloulou et soit le bienvenu, pose toi à l'aise ! Ouais t'as carrément raison pour ce qui est de la taille des gourmands et des branches basses mal exposées, j'aurais dû couper ceux-ci pour favoriser les fleurs de la canopée... Cela n'a pas été fait car y'a des calices fécondés porteurs de grainouilles et que du coup, il est possible que je taille juste le "haut" des plantes pour tenter une régénération du bas après avoir récup les seeds. Ça m'évitera en même temps de rajouter "trop de clones" pour la flo printanière parce qu'actuellement le placo croissance/boutures est déjà plus que blindé depuis le rempotage des PM, ça déborde même... Bon alors du coup pour cette ligne droite, pas encore la dernière mais on y arrive, la flo tient le bon bout, MAJ n°4 - 73ème jour de 12/12 La box Changement de couleurs depuis la dernière fois, quelques photos avec et sans flash. La SD#2 est à droite La SD#3 est celle à gauche La SD#6 est celle du fond Et la SD#8 est devant Le climat Il fait un peu plus chaud durant leurs journées, avant ça tournait autour de 18/20°C (respectivement au niveau des racines et au niveau de la canopée), là c'est à 21/23°C. Les nuits avoisinent les 17°C avec une baisse à 15°C le matin quand j'aère. Du coté de l'humidité, ça varie selon le flux du sud humide ou le flux du nord sec ; les appareils de mesure indiquent actuellement 38% en bas de la box et 34% en haut. Pas de traces d'insectes sur les feuilles ni de moisissures, je touche du bois. La nutrition Depuis la dernière mise à jour, 03/03 : 1L d'eau claire/pied (soit 4L) 04/03 : Pré-arrosage 3L d'eau claire + 1L d'eau claire/pied (soit 7L) 06/03 : Pré-arrosage 2L d'eau claire + acide humique (diamond black 2.5ml/L) 1L/pied (soit 6L) J'ai décidé, ici, d'utiliser l'acide humique car au cours des précédentes sessions, j'avais remarqué que dès lors que je l'employais, quelques jours plus tard les plantes laissaient toujours transparaître une carence/blocage azotée... Cette fois-ci n'a pas manquait, alors je ne sais pas si c'est le fait que ça modifie le rapport C/N vu que l'acide humique est une chaîne carbonée, si cette forme d'humus capte les molécules azotées (en plus des autres) ou si ça envoie un signal à la plante...faudrait que je rafraichisse mes neurones ... Ici la SD#3 à droite, qui était touchée par un souci de calcium/magnésium, est en train de virer au jaune 07/03 : Ajout d'une centaine de vers de terreau (Eisania sp, mélange d'andrei et de fetida) 10/03 : Pré-arrosage 2L d'eau claire + 2L d'eau claire/pied (soit 10L) Je voulais mettre les vers de terre plus tôt, mais le souci c'est qu'il faut les nourrir...et que la matière organique azotée rejetée aurait encore plus limité la sénescence, à mon avis. Comme à la fin de cette session une partie des "déchets" (feuilles) retournera au sol, ils auront de quoi manger. Là, ils peuvent se mettre sous la glande les feuilles mortes. Un semis d'engrais vert est également prévu d'ici quelques semaines pour que le sol travaille en continu, principe du notill La photopériode Afin d'accentuer la sénescence et la fin de flo, j'ai passé la durée de leur journée à 11h (et donc celle de la nuit à 13h), comme cela se fait pour certaines "sativa". Cela stresse un peu les plantes, car elles sont obligées de modifier certains équilibres et doivent "taper différemment dans leur réserve de sucre" présent dans les feuilles (oses, glucoses, etc) Les plantes ============ Sour Diesel #2 ============ Pas encore prête, les trichomes sont laiteux pour la plupart et la sénescence n'a pas encore totalement révélée son œuvre Un apex secondaire qui commence à virer de couleurs ============ Sour Diesel #3 ============ J'espère qu'elle sera à maturité d'ici la fin du mois... ici un apex secondaire de la SD#6 à gauche et la tétoune de la SD#3 à droite ============ Sour Diesel #6 ============ Un apex principal bien bien gros, les fleurs ressemblent pas mal à sa soeur #3, et ne sont pas encore arrivées à maturité, y'a encore pas mal de tritri translucides. ============ Sour Diesel #8 ============ C'est un peu la pieuvre du placard avec ces ramifications secondaires. Pas encore prête non plus au niveau trichomes. J'en avais cutté une branchette la semaine suite à une mauvaise manipulation et après dégustation elle met déjà une bonne perche high, un peu speed avec des arômes bien kushy, terreux, hashish, conifère avec une touche végétale (genre celeri/menthe chelou à expliquer) Un apex secondaire Voilà pour cette mise à jour À tout bientôt
  10. NoMaD

    [Topic Unique] GUANO DIFFUSION

    Salut Etoo, Plutôt que d'acheter certains produits (comme le lombricompost), je ne saurais que te conseiller de faire du home-made, un ptit lombricomposteur dans un ptit coin à l’abri dehors, ça mange pas de pain, en plus tu recycleras tes déchets de cuisine et t'en auras même largement assez pour en donner à d'autres L'Alguamycor, si tu réutilises ton terreau, t'en auras juste besoin au départ, les champis se chargeront de recoloniser le substrat lors du recyclage. Pour le batguano bloom, c'est un produit intéressant, mais y'a moyen de trouver des substituts, comme les déchets de poisson (riche en phosphore) ou la mélasse de canne à sucre (riche en potasse et autres éléments) si vraiment c'est trop cher Après je ne connais pas assez la flore de la Réunion, mais je suis sûr qu'il existe des plantes que tu pourrais utiliser en amendement ou en "purin"/bio-stimulant. La poudre de roche volcanique peut aussi être un bon amendement (après le plus dur c'est de trouver les bons dosages). Attends peut être d'avoir d'autres conseils, notamment de réunionnais. À pétard
  11. Irie les cannas, merci de votre passage et pour vos commentaires ! Yeap Elvirinix, merci beaucoup, chez toi aussi ça fleurit bien! Ouais c'est clair que ça change, là la taille du contenant n'est plus le facteur limitant (sinon les autres sessions étaient en 7L, les 11L je ne les sors plus) Pour le "rinçage," ça va pas tarder...hier j'ai fait un dernier arrosage avec la mélasse de betterave, après ça sera qu'à l'eau, la SD#2 commence à gonfler, doit y'en avoir pour 2 semaines je pense, les autres sont un peu moins précoces. Cool, un Swazi ici ! Ah bein t'inquiète, ça pousse facile, y'a quelques moments clefs à gérer, mais je pourrais en dire mieux après plusieurs sessions dedans. Là, j'ai été un peu généreux sur le lombricompost en amendement je pense, y'a quelques "carences" (Ca, Mg, S et Fe à mon avis), j'appréhende surtout la senescence, heureusement ça commence à jaunir doucement mais va falloir que je taille dans la masse foliaire pour prélever une partie de l'azote (ça fera la recyclage d'une partie des nutriments grâce au purin). Concernant l'Amnesia CC, ou SSH, j'ai pu la test qu'à travers un cross qu'on m'avait filé, Amnesia CC x SD, franchement pas déçu du tout, des plantes bien grasses, cristallisées à souhait et denses, effets kick high de folie à peine après quelques minutes après le smoke... et puis surtout y'en avaient 2 ou 3 qui avaient des goûts bien agréables (diesel, citronnée, acide puant). Mais là, les 2 seeds qui me restaient sont 2 mâles...pas grave ils serviront de reproducteurs avec les mères SD "F2" , ça fera du (SD/SD) X (Amnesia CC/SD) MAJ n°3 - 61ème jour de 12/12 Ça évolue et grossit depuis 10jours, les températures sont autour des 17°C la nuit et 21°C le jour, l'hygrométrie variable. Pas de problème d'insectes particuliers, mis à part les moucherons, mais comme j'ai viré le surplus de la matière organique de la litière pour limiter l'humidité, ils ont moins d'endroits où se planquer et les planches jaunes collantes sont efficaces. Comme dit plus haut, il faut que je prennes mon courage à demain deux mains (procrastination inside^^) pour tailler dans la masse folaire...trop de feuilles, qui ne prennent pas suffisamment de lumière et empêche l'air de circuler... Sour Diesel #2 C'était déjà la plus rapide à passer en flo, certainement la plus mature à ce stade, c'est la plante la plus "indica" du lot, avec une apex bien dense, pas mal de trichomes, l'odeur diesel se mélange avec des arômes plus fruités de type mangue. Les vieilles feuilles commencent à jaunir. Elle devrait être prête d'ici 2 ou 3 semaines je pense. Légère préférence pour ce génotype actuellement Sour Diesel #3 Elle me semble être la plus "sativa" du groupe, à un moment elle présentait des ptites colorations jaunes au bout des calices, j'ai cru sur le coup que c'étaient des bananes mais ça a plutôt l'air d'être de jeunes pousses foliaires...je crois qu'elle est partie dans un "bumper harvest", à suivre si y'a de nouveaux calices en formation. Toujours affectée par un pb nutritionnelle (Ca à mon avis), malgré l'apport de lithothamne, tant pis, elle finira comme ça^^. L'odeur est discrète (faut dire que la SD#2 embaume bien la box aussi) tirant sur le citrique. Sour Diesel #6 Je la trouve intermédiaire des 2 précédentes, les calices donnent une forme particulière aux buds, hâte que tout ça gonfle, je sens qu'elle va me surprendre^^. 2nde préférence aussi. L'odeur est correcte, pas très forte, et tourne autour du fruité, citronné. Sour Diesel #8 Elle tire sur le coté sativa, à voir par la suite comment elle gonfle, elle dégage des effluves citronnées et kush Voilà pour cette fois, je repasserais d'ici peu. THCüss
  12. NoMaD

    [Topic Unique] MaD Strains

    Oyo par ici, Purée un Swazi !! Comment va?! Un ptit message de soutien, ça fait toujours plaisir de voir encore de "nouveaux" francophones sur le marché ! Vous avez quelques régulars de prévu, à part votre mix reg ? ch'ai bien que c'est pas trop la demande en général... En vous souhaitant une très belle aventure ! À pétard
  13. NoMaD

    [Topic Unique] Underground Seeds collective

    Salut à tous, Mmmmh de l'Ouzbek, intéressant ça Par curiosité, c'est une lignée issue de la Taskenti ou ça provient d'ailleurs? En tout cas, big up pour votre taf, je scrute les seeders du coup... Best vibes
  14. Oyo à tous, merci pour vos messages, c'est cool. Désolé j'ai un peu tarpé euh tardé, le chargeur de mon APN est mort, j'peux plus recharger les accus c'est un peu chiant...du coup j'ai dégainé un autre appareil mais il me fait des images de mer*e, un peu galère quoi Je vous réponds de suite, @elvirinix Yes I, comment vas-tu? En effet ça pousse, un peu trop même^^ Je te remercie de ton passage ! @manuel valls Yo le man, tu verras, le U-Scrog s'est mué en Scrog classique, palissage à gogo et stretch sativesque Pour le rinçage j'ai aucune idée de comment ça va se passer...j'essaie de rester confiant, Jim n'avait pas trop eu ce souci apparemment. Pour l'ajout de carbone en fin de flo, le truc c'est que ça va prendre du temps à mon humble avis, déjà le paillage en chanvre (riche en hémi-cellulose donc avec C/N assez haut) ne provoque pas de faim azote...contrairement à ce que j'aurais pensé. En fait, j'utilise en général autour de la mi-/fin de floraison de la mélasse de betterave, riche en potasse mais aussi et surtout en carbonates (sucres). Ça stimule le développement des bactos et champis qui, eux, vont réquisitionner les ressources azotées (en théorie). @CanHigh 420 Yeap gadjo, cool de te croiser ici! Cales toi à l'haze, tu vas voir, les plantes ont bien explosé la box^^ @tigrule Irie, ah, j'te remercie pour ton message ! Ouais, l'autre jdc était plutôt axé sur des tests de descendances pour déterminer ce qu'apporte chacun des mâles. Là, c'est plus de la sélecta sur les meilleures mères (sur 4 femelles, ch'ai pas si je peux encore appeler ça une sélecta, enfin bref), et surtout de la grainaille grâce au pollen du mâle SD#7. Il devrait y avoir une autre reprod ce printemps avec le mâle le plus odorant/diesel, puis une autre avec les 2 derniers mâles SD avant l'été. Cet automne ça sera le tour des mâles Amnesia Core Cut X SD, avec le poppage d'Amnesia IBL d'USC, on va y arriver Bon je m'en roule un et je lance l'actualisation du suivi... Avec un ptit son pour chauffer les zoreilles Mise à jour n°02 ================================================== 21 Janvier 2018 - 21eme jour de 12/12 - Début Semaine n°04 3 femelles sont encore en plein stretch, ce dernier est assez violent, me permettant de palisser à donf afin d'égaliser la canopée. Avec la matière organique qui se décompose, j'ai eu pas mal de moucherons qui se sont développés...du coup, pour limiter la prolifération, j'espace les arrosages et pose des bandes jaunes collantes où ils viennent s'engluer. Résumé nutrition 14/01 - Arrosage Eau claire 10L 18/01 - Arrosage Eau claire 10L 22/01 - Arrosage Eau claire 3L 25/01 - Arrosage Eau claire 4L + 14L de soupe - 2L Ortie 10% - 6L Consoude 10% - 3L Mélasse Betterave 2ml/L - 3L Stimulateur Racinaire 3ml/L Les champignons, enfin leur sporophores, émergent régulièrement de la litière organique, donc il doit se passer pas mal de trucs en dessous, ça fait plaisir^^ Box au 21eme jour de 12/12 Sour Diesel #2 ============================================= 30 Janvier 2018 - 30eme jour de 12/12 - Semaine n°05 Le stretch ralentit, mais est encore un peu perceptible, le palissage continue, mais en moins violent. La femelle SD #2 est de loin la plus avancée dans la flo, ça doit être la plus sensible au changement de photopériode, mais également la plus cristallisée à ce stade de développement. Les autres commencent à bien développer leurs fleurs. La box Sour Diesel #2 Sour Diesel #3 Sour Diesel #6 Sour Diesel #8 ============================================= 11 Février 2018 - 42eme jour de 12/12 - Semaine n°07 Dernier palissage effectué, les plantes sont maintenant bien ficelées. Des tâches sont apparues sur la SD#3 sur les feuilles du haut, peut-être un manque de calcium (par blocage dû au guano PK?) Changement d'ampoule effectué, le stretch étant quasi terminé, passage à la HPS 600W + Nettoyage Box, Cooltube, Réflecteur, Gaines, Filtre intraction... Les graines sont en développement, et en quantité raisonnable, ce qui n'a pas l'air de "nuire"/limiter à la floraison des plantes. Sour Diesel #2 ============================================= 20 Février 2018 - 51eme jour de 12/12 - Semaine n°08 Je me suis enfin décidé à reprendre l'arrosage, 20jours depuis le dernier^^, car jusqu'alors, il y avait le drain qui stagnait dans le bac de récup, faudrait juste que je chope une ptite pompe pour vider ce dernier car actuellement c'est pas très pratique de récupérer le liquide... Du coup, arrosage du jour : - 2L d'Eau claire par pied en "pré-arrosage'" - 5L de Consoude (10%) pour toutes => soit 1.25L/pied + ajout lithothamne (Ca/Mg) Après avoir palisser, maintenant va falloir que je prévoie des tuteurs... c'est que les buds commencent à bien se développer, la SD#2 est en pleine maturation, les 3 autres en pleine floraison. En tout cas ça fleur bon dans l'appart, un mélange de diesel, de fruité et de citron, je vous détaillerais leur phénotype prochainement. Voilà pour cette fois, j'espère avoir récup l'apn pour la prochaine maj afin d'y glisser quelques macros La good Vibe'Z
  15. NoMaD

    [Topic Unique] Ping/pong

    Pong du 4h20! Gouté, café, pétard, what else ps : comment on fait pour modif sa signature svp, je trouve pas le bouton