Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 05/27/11 in all areas

  1. 36 points
    Arrivée sur Barcelone aux alentours de 15h, il fait un temps magnifique (22°) alors que j'ai quitté la France sous la neige Oo.. Première étape, récupération de l'appart et de la team. Mercredi 7 mars: Dab a Doo Direction le centre ville et la ADICB où se déroule la Dab a Doo. Située dans le centre ville piéton de Barcelone, l'association ne paye pas de mine extérieurement (comme beaucoup de CSC). Nous rentrons, faisons les papiers histoire d’être en règle (important, vous comprendrez ensuite pourquoi). Nous entrons ensuite dans une grande salle, la salle principale. Un bar avec des tables pour le Dab a Doo, remise des packs etc. Le reste n'est que tables canapés et fauteuils. Arrivant à 16 heures sur place, certains présents depuis l'ouverture à 13h sont déjà bien amochés, affalés dans les canapés, il est dur de trouver une place... Nous récupérons le judge pack et passons au comptoir des weeds / hash. Ici rien de transcendant, c'est bon, pas trop cher mais sans plus. Nous croisons Frenchy ainsi que Mila, avec des petit yeux qui en disaient long ainsi que Fry d'*****, merci pour la torche, super dépannage. Ben oui un peu con d'aller a une cup de dab avec tout sauf la torche..... Nous prenons 4 g chacun (2 de GG4 et 2 d'amnesia pour ma part) (2 g de GG4 aussi avec 2g de lemon white pour l'autre part ) ne trouvant pas de place pour se poser et ne me sentant pas de me mettre des dabs comme ça direct nous préférons repartir à l'appart. Prévoir un sac neutre pour repartir... En effet se promener avec un sac violet marqué Dab a Doo c'est pas le mieux niveau discrétion.... La police tourne, nous les croisons à plusieurs reprises autour de l'association. (j'ai su entre temps que l'asso a été fermée suite à une descente le lendemain, ils ont pris les stocks et embarqué l’équipe et les clients présents.. d’où l’intérêt d’être en règle..) Remarque, j'ai pas encore vu de Dab a Doo espagnole où il n'y a pas eu une descente de flics.. Bref.... Donc retour à l'appart et découverte des "confiseries". J'ai un pressentiment: ça va être dur! En règle générale rien de nouveau, beaucoup de bho/dho tous bien purgées. Quelque Ice o et un budder. Le grand gagnant de la Dab a Doo, Dr Feis de Oil Hunter ici en compagnie de l’équipe Across International (extraction etc) https://www.instagram.com/oil_hunters_710/ https://www.facebook.com/OilHunters/ Il a remporté une bonne quinzaine de cups dont 5 Dab a Doo, les fameuses Dragonball de CBD c'est lui etc etc^^ Arrivée tardive du dernier de la bande, on se met bien avant d'aller dodo. Et on ne s'est pas loupés! Jeudi 8 mars: Atelier Frenchy Cannoli, Musée, Csc Le workshop était prévu à 9h, il est finalement déplacé à 8.30h. Je décide de réveiller la troupe un poil en avance histoire d'avoir de la marge. Petit dej, douche, pétards et là on réalise que malgré l'avance prise il ne nous reste plus que 25min pour faire 6km à pied... On speede comme des dingues et on arrive pile poil! Ouf! On dit bonjour, on s'installe. Et là ça commence, la star du jour arrive sur la scène, projecteurs et musique à la Rocky + Pin-up pour l'accompagner.. Pas crédible? Bon ok il arrive venant de se fumer un pétard avant le grand bain. Après un salut général, on se lance dans l'action, c'est parti pour la projection d'un PDF de 4h.... Histoire du hash selon les différents pays, types d'extraction, un peu de biologie végétale, quelques photos en macro pour illustrer et roulez jeunesse. Il en profite pour parler de sa méthode vs les autres etc. Midi, repas avec buffet de charcuteries, pains, fromages, fruits, etc. Petite photo de la terrasse ou on pouvais fumer Avant de commencer, il faut savoir que sa machine est modifié au niveau de la tuyauterie, les tuyaux blanc avec les bords ondulés sont remplacés par des tuyaux lisse avec des coudes en dur a 90 degré, afin d'avoir aucune perte et aussi pour moins endommager la pellicule du trichome lors de l'écoulement. Ensuite arrive l'heure de l'extraction à proprement parler, ou comme il l'appelle, la séparation. Il prépare l'espace de travail, machine à laver façon bubbleator, sac ice o full mesh etc. Il commence à expliquer le principe du sandwich: glace, herbe, glace. 1/3glace 1/3manuc/herbe 1/3 eau. Visuellement ça donnait plutôt, 2/4 glace 1/4 eau 1/4 herbe.. Le tout le plus pur et froid possible. a titre personnelle Il utilise entre autres des osmoseurs pour avoir l'eau la plus pure possible. Il laisse le tout comme cela afin de réhydrater la matière sans mettre en marche afin que la T° se stabilise et ensuite il lance le premier run. Très rapide il doit faire moins de 30sec de brassage, il travaille à l'oreille. Lorsque le bruit change, il stoppe. En fait au début ça s'entrechoque et ensuite le son se lisse, ça s'entrechoque moins ,ça glisse plus. Là il stoppe le premier run. Il va ainsi continuer une dizaine de fois selon le type de pureté etc. (première passe de 30s) Autre passe de 1 à 2 min Passe en brassant trop longtemps ou trop ''fort'', lorsque ça fais beaucoup de bruit. Erreur volontaire pour démonstration. Il est a noter qu'il travaille avec de la trimm uniquement n'aimant pas les têtes. Et généralement de la belle trimm, la sugar trimm! Il laisse les pâtons comme cela, en carré le temps de les mettre dans un déshydratateur pour retirer le plus gros de l'eau. Il seront ensuite grattés sur une râpe/grille/passoire afin de les réduire en petits morceaux et continuer le séchage étendus sur une grande feuille. Une fois le séchage parfaitement effectué il attaque la phase de pressage avec la bouteille d'eau chaude. Il parle de 180 fahrenheit ce qui correspond à environ 80 degré, ce qui en entame la décarboxylation puis développe et ressort les aromes . Il nous dis qu'il fais bouillir de l'eau puis remplis une bouteille avec, il attend 1 ou 2 min et commence a presser, dés le moment que la bouteille descent trop en température, il la remplace par de l'eau bouillante. Ici il travaillera sur un morceau déjà travaillé de Nicole Kush, normalement il rassemble les petits morceaux précédemment mis à sécher en fait une première masse afin de la travailler. Il va donc rouler la masse la faisant passer d'une boule a une feuille, ensuite il roule la feuille sur elle même façon cigare et refait une boule. Il fera cela 3 fois de suite. Les boules irons ensuite en affinage. Chez lui il maitrise le processus du début à la fin dans des salles avec gestion climatique etc Ce qui rend le process nettement plus pratique. Il nous parla d'un gars qui bossait en chambre froide à -10° pour faire ses extractions le plus rapidement possible! Pour être honnête je n'ai rien appris de nouveau, la technique de l'ice o lator n'a rien d'une nouveauté, la seule chose, il travaille vite. L’eau ne reste que très peu de temps en contact avec la résine ce qui forcement a un impact sur le gout/odeur. Le traitement à la chaleur est aussi connu et utilisé depuis longtemps. Maintenant il faut replacer l'homme dans le contexte. Aux Etats Unis, le hasch n'existe pas, il y avait très peu de demandes pour du hasch. Lui est arrivé et a su faire le buzz autour de lui, de sa méthode et de son produit. Donc il est là pour vanter son produit et sa méthode, il en vit mais est parfois un peu trop catégorique, genre à une question sur la taille de maillage utilisée au Maroc pour extraire, il a répondu que les habitants prenaient ce qu'il pouvaient et qu'un tee shirt pour eux ça faisait une super toile.. Que le produit pressé en plaquettes c’était dégueux etc etc. Donc bon, on sait qu'il n'y a pas que de la plaquette commerciale au Maroc, qu'heureusement ils ont accès à des méthodes plus évoluées, alors certes ils vont pas acheter des sacs, question de cout et de rentabilité etc mais ils savent se procurer de la toile filtrante en rouleau.... Déçu aussi, vu le cout de l'atelier, je m'attendais à pouvoir presser une petite boulette et à gouter. Que nenni... Il bosse tu regardes et basta.. Et pour la dégustation il donnait rendez vous dans un CSC, et donc inscription supplémentaire etc... Ah le dur bizness de la weed... $$$ En plus nous avions un autre truc de prévu... Le soir c'est musée du cannabis de Barcelone qui est magnifique suivi d'un passage au BackyardBCN. Le Backyard est un CSC tout en longueur, sas d'entrée / inscription, espace bar avec banquette et tabouret pour se poser, bar à weed suivi d'une grande salle de consommation. Le bar à weeds propose des produits à partir de 8€ jusque ... 80/100€. Vous pouvez acheter les weeds au Gr pareil , pour le hash ; ou en boite de 3.5gr (50€ la boite) Y a du beau et du bon au menu, je vois défiler pas mal de produits devant mes yeux, étonné de la qualité. Propres, bien manucurés, très résineux et bien cultivés. Pas coupés trop tôt etc. Je craque sur de la Grease Monkey ( cookiesandcream x gorillaglue ) et de la Agathlan ( purplegojiog x ogkb x wetdream ) Nous trainons un peu sur place mais la fatigue du jour nous pousse à rentrer. De plus le Backyard accueille une soirée et donc il commence à se remplir. Vendredi 9, samedi 10 et dimanche 11 Mars: Spannabis, divers Alors je n’étais pas revenu depuis 2015, préférant Irun. La surpopulation féminine courte vêtue et l'impossibilité de discuter, dialoguer avec les pros rendait l'endroit peu attrayant (à mes yeux, quand y en a trop.. ben y en a trop.) Cet édition, dénote. Moins de filles, plus de mondes aussi bien exposant que visiteurs. Vendredi, jour calme d'habitude, était ici bondé! (J'aimerais bien connaitre les chiffres d'affluences.. ) Nous arrivons, bien fatigués de la marche et du workshop de la veille... et direct dans l'ambiance. Bonnes odeurs, bouffe, musique. La place centrale annonce la couleur. En bon Français qui arrivent du froid nous sommes là chaudement équipés.. mauvaise idée il fait 20° au minimum.. Strip-tease direction le stand Sensi en premier, dire bonjour à Charly bien entendu mais surtout se délester de nos pelures.. C'est donc plus légers que nous repartons faire un premier tour, je ne détaillerais pas tous les stands, les photos le feront mieux que moi. Première rencontre avec l’équipe de Mad Strains, Sam nous fait gouter sa Quality Street ainsi que sa Menace to Society, sympathique, on parle strains, de tout et de rien. S'ensuit l'arrivée de Mr Nicolas Trainerbees, tout sourire comme toujours. Forcement on discute sur ses miels, technique etc Il me tend un pen d'extraction co² d'og kush made in us, premier décollage de la journée... Super kushy, fort en bouche délicieux. J'aurais ça en France j’arrête direct la combustion!! Ça commence fort! Reprise de la ballade, passage sur deux trois stands vite fait, l'heure file, on croise @ZekK toujours présent! Et @Selrac , que l'on perdra ensuite dans la foule Il est 15h nous décidons d'aller grignoter un truc. Après une attente monumentale pour commander une saucisse grillée passée au coté de l’équipe de Perfect Crew, nous décidons de nous asseoir dans un coin pour manger. Jusque là tout va bien... Un groupe s'installe a coté de nous, je vois un des membres sortir des boites..Je le questionne un peu.. Il m'explique faire des bonbons et me montre un premier paquet, une pâte à sucre blanche mélangés avec du rosin à 30% de THC, jusque là tout va bien.. Il sort un deuxième paquet et me montre la même chose mais jaune dosé à 70% de THC, jusque là tout va bien... Là il se tourne reprend le premier et me donne un micro bout. Je le mange... Délicieux, gout pinneapple avec le gout de weed, sucre, c'est bon ça fond sur la langue... première mauvaise idée... Il voit que j'aime ça me donne un bout du second à 70% et pareil je le bouffe... Fruité, sucré, deuxième mauvais idée... Et là après avoir distribué des morceaux aux autres il me sort une bouteille d'huile d'olive, 90% de THC 5% de CBD. N’étant plus a ça prêt... je goute... troisième mauvaise idée. Je sais pas si c'est l'ensemble qui a réagi d'un coup ou le produit , bref je me retrouve avec une explosion dans la tête, un high de malade. Imaginez Homer Simpson qui fait la teuf avec Fry et Bender de Futurama et Stan et Roger d'American Dad tout ça dans ma tête Le feu d'artifice, rire, speed un truc de ouf pendant 2 bonnes heures. Ensuite la descente fut terrible.... Un stone de folie, direct nous décidons de rentrer il est aux alentours de 17h, récupération des manteaux et direction le centre ville via un taxi. Bien entendu, en bon stoner qui se respecte nous nous sommes légèrement assoupis dans le taxi... Le samedi se déroule pépère, on se remet doucement du vendredi et un membre du groupe prend son avion donc nous décidons d'aller trainer vers la Sagrada Familia puis d'aller en centre ville manger quelques Tapas sur une petite place dans le quartier gothique/El Raval . Retour à l'appart pour préparer le départ. Le dimanche commence bien, un marathon ferme complétement Barcelone sur une bonne partie nous enfermant dans un périmètre clos. Seule solution, sortir de la zone bouclé a pied et choper un taxi ensuite.. Arrivée à la Spannabis, rien de changé on reprend le rythme des tours de stands. Ce sera l'occasion de discuter avec Biobizz (Merci Mehdi pour l'accueil!), Metrop et Atami (très speedy de ma part désolé les gars^^), croiser Dinafem aussi mais je courais après Michka.. Abscent avec Maria toujours aussi déjantée. Passage à TH Seeds voir l’équipe et parler de leur TU, et voila la foire qui se vide et commence a fermer. On regrettera les nombreux vols sur le salon.. Sensi c'est fait piquer des hoodies, un exposant c'est fait piquer une colonne d’extraction d'un mètre sur le stand Paradise seeds, j'ai vu en live un mec prendre 2 sacs de 80l de terreaux DNA/Miles et se barrer avec sous le bras en courant! Grass roots qui s'est fait piller par un groupe organisé.. Bref... Un bon voyage, je n’étais pas revenu à la Spannabis, trop commerciale, trop de viande, bref.... Là je fus surpris, les CSC ont vachement évolués en terme de qualité et d'offres produits, la spannabis redevient intéressante essayant de se positionner comme l'une des foires incontournables d’Europe. A voir comment cela va évoluer avec des concurrentes de poids comme Vienne ou Prague. (Prochains voyages pour la team? ) Bref, du bon, à refaire Ps: Pour le fun, mon système de suivit d'activité a relevé plus de 120km de marche durant la période de mercredi à lundi Une galerie viendra compléter les photos présentes ainsi que de la vidéo.
  2. 35 points
    Bonjour les jeûeûnes, c'est papy, Peuchère comme il est relou à retrouver ce sujet. Je me propose de l'illustrer différemment. UN EXEMPLE D’ÉTÊTAGE (main lining) Nous partons de jeunes plantes de trois paires de feuilles (3 nœuds) au-dessus des cotylédons (qui finiront leur vie en pot de 18 l) : et nous voulons obtenir quelque chose comme : · En bleu les apex issus des deux coupes des troisièmes secondaires ; · En vert les apex issus des deux coupes des deuxièmes secondaires ; · En rose les apex issus de la coupe des premières secondaires. Cela dans le but de former une canopée comme celle ci-dessous afin d’optimiser l’éclairage d’un COB par plante : Le schéma global des coupes (20 apex au total) est le suivant : Coupe n°1 : la première coupe se fait à environ C+15 au-dessus de la première paire de feuilles possédant 5 folioles (troisième nœud) afin de développer les troisièmes secondaires : La coupe s’effectue entre le troisième et le quatrième nœud sans blesser les toutes nouvelles troisièmes secondaires apparaissant au niveau du troisième nœud qui donneront les nouveaux apex. On aperçoit dessous les secondaires du deuxième nœud (celui des feuilles à trois folioles) que j’appelle par conséquent deuxièmes secondaires. Coupe n°2 : la deuxième coupe s’effectue à environ C+21 sur les deux tiges des troisièmes secondaires et sur les deux tiges des deuxièmes secondaires : On peut apercevoir sur la photographie du centre les symptômes d’un sous-arrosage (Blumat mal réglé) ainsi que d’une sous alimentation (hallucination du jardinier sur les doses de la gamme Guano Diffusion, elles s’en remettront) mais on s’en fout, ce n’est pas le sujet ... Sur la photographie de gauche on distingue dans l’ombre une des deux premières secondaires (celles du niveau du premier nœud qui présente deux feuilles à un foliole). Ces premières secondaires doivent être palissées contre le tronc. Coupe n°3 : la troisième coupe s’effectue à environ C+36 sur les quatre tiges issues de la coupe des troisièmes secondaires, sur les quatre tiges issues de la coupe des deuxièmes secondaires et sur les deux tiges des premières secondaires. Tous les apex auront ainsi le même âge. On attend ensuite environ 15 jours que chaque apex ait sorti sa quatrième paire de feuilles avant le passage en 12/12 pour le stretch et la floraison : Comme je ne pensais pas proposer un sujet technique sur l’étêtage ni un JDC, je n’ai pas de photographies exploitables et ne peux vous en montrer concernant le palissage de toutes les tiges qui est pourtant l’essence même du main lining. Pour cela il faudra attendre. À [C+50, S+15, F+26] une plante étêtée en air-pot de 18 litres ressemble à ce qui suit : Les têtes à ce moment-là font 10 cm de hauteur pour 3-4 cm de diamètre, il leur reste dans les 45 jours de floraison. La densité de têtes par pied carré est supérieure à celle du one-bud mais elles sont moins grosses. Les plantes sont également moins hautes ce qui n’est pas négligeable pour qui n’a pas 2 m de hauteur ! Je vous rajoute en édition spéciale l'ensemble à deux jours de la coupe, soit F+72 donc 12/12+ 88 (la balance électronique juste avant la mise en affinage donnera 1.1 g/W, pas de quoi se plaindre) : Les schémas pour des pots de 11-12 litres (mais là il n'y a pas de photographies) : Le schéma global des coupes (10 apex au total) est le suivant : Pétard étêté pour tous !
  3. 32 points
    Yop yop tout le monde ! ça faisais longtemps que j'était pas passé par ici, trop de j'ai laissé sur mon clavier . Un peu d'iceolator de la sour tangie outdoor de l'année passée. J'ai modifié un peu ma technique et ça change pas mal le résultat. Juste le faite de laisser la matière s'imbiber d'eau et pas lancer la machine direct, ça créer moins de déchet + le nettoyage au jet d'eau dans le sac. Au final je suis vraiment content du résultat. 25 micron: Presser avec une bouteille en verre et de l'eau bouillante puis finis à la main. C'est un long processus mais j'aime beaucoup le résultat final. Pour le gout et l'odeur c'est comme la weed, super tangie avec la note de diesel, c'est un régal 70 micron: Même traitement avec la bouteille, le 70 est bien plus odorant et bien plus goutu que le 25, c'est vraiment le top, je le garde précieusement . J'utilise aussi le 120 mais pour le moment il y a seulement la jack herer qui me donne quelque chose de convenable dedans, elle as des big trichomes. Un petit test pour voir si ça bubule bien ... Le début de la collection avec la Master Kush a gauche, 2 pheno de Jack Herer au milieu, et la Sour Tangie sur la droite.... Les joie du multivar.... et surtout quand tu veux tout séparer. J'ai deja tout presser, mais c'était tellement fatiguant que j'ai pas fais de photos, je ferais la prochaine session pour vous montrer, j'ai encore toute une session a passé qui attend au frigo Et pour terminer un petit bonus avec les extractions d'une connaissance : HoneyComb de Early OG Shatter de White Widow Voila voila, je repasserais par ici quand je ferais la prochaine session iceo. A bientôt tout le monde !
  4. 29 points
    Teaser Fleurs de Bildya - utilisée pour la fabrication du kif. Ces plantes n'ont eu aucun arrosage, ni entretien, contrairement aux plantes de Bildya utilisées pour le hash, qui elles sont arrosées quelques fois, et les malles sont retirées pour limiter la production de graines (qui reste toutefois conséquentes.) Macro Le hashish de Bildya sur un tamis 73 microns, on voit clairement la taille de trichomes glandulaires, ainsi que les particules de terre. Et sur du 48 microns, j'ai déposé une pincée, puis étalé avec le doigt. On voit déjà certains têtes de trichomes en dessous du tamis, donc inférieur à 48 microns. Pour l'instant, je ne suis pas encore satisfait de ma refiltration de Bildya. La Amnesia est plutôt facile à retravailler, ayant d'assez gros trichomes, il est facile de "casser" la tige des trichomes et les particules de plantes avec un tamis 73 microns et d obtenir une bonne quantité propre. Pour la bildya, il va falloir que j'explore le 25 microns.... Amnesia avant filtration Amnesia retravaillée à 73 microns, environ la moitié de rejeté. L' effet et le goût change beaucoup la fumée est plus douce mais aussi beaucoup plus concentrée, l'effet monte bien plus vite.
  5. 27 points
    La saison outdoor est déjà bien entamée pour beaucoup mais nous avons décidé de motiver les outdooristes par un petit concours façon photo du mois. De manière très simple, comme pour la photo du mois nous ouvrirons d'abord un topic où vous proposerez et ensuite viendra un second pour le sondage. Vous verrez les topics apparaitre au fur et a mesure que nous nous rapprocherons de la fin de la saison Outdoor. Il y aura plusieurs gagnants, nous désignerons: -Le plus beau JDC Out -La plus belle culture Out -L'Heisenberg de l'exté (extra, beurre, hash etc) -Le McGyver de l'Out -L'organique en Out qui tue sa **** ! -Prix d'honneur décerné par la team (avec un cadeau spécial!!) -Le prix du retardataire -Le prix de la plus belle culture d'autoflo - - Bien entendu un concours n'en serait pas un sans récompenses... C'est pourquoi nos amis de chez Biotabs, Greengo, Dexso et bien évidemment Sensi Seeds nous ont préparé quelques petites surprises pour vous...
  6. 27 points
    Yo, Un peu de rosin avec du hash , avant que je ne fracture mon fer à lisser ... Et un peu de hashish aussi .
  7. 27 points
    Chalut Je me suis fait un gros plaisir ...
  8. 26 points
    Bonsoir J'envoie du bois... Variété: WHITE WIDOW Un c/c^^= un coup de cœur..... 6klop Ici Hâte de voir la Flo....Ya du potentiels. La Bonne
  9. 26 points
    Toute l’équipe de CannaWeed se joint à moi pour vous souhaiter une bonne année 2018! Nous espérons qu'elle sera bonne pour vous, dans vos projets, votre famille, votre vie en général. 2017 fut une année difficile, une année de répression pour certains, d'implication associative pour d'autres . Ou plus simplement une année de plus. Pour nous, Cannabinophiles, elle fut l'année du départ pour nos amis, Yohan, Franco, Fred et tous ceux que j'oublie. Fred/Hellvice, Admin de CannaWeed a œuvré pour que le site évolue, perdure et aborde la V4, qui faisait partie des projets qui lui tenaient à cœur, donner à la communauté un outil moderne et adapté à ses besoins. C'est chose faite, maintenant nous allons pouvoir lancer la suite des projets d'améliorations du site. Il reste encore du chemin entre la V4 actuelle et celle de nos rêves, mais c'est en bonne voie et le plus dur est fait! 2018 sera une année charnière pour CannaWeed, beaucoup de projet communautaire et de surprises vous attendent. Alors sans attendre, craquons en un gros pour les absents ! Bonne année à toutes et tous!
  10. 26 points
    Plop... Un petit message pour te dire que l'on ne t'oublie pas. Nous continuons à faire vivre cette communauté que tu aimais tant, la V4 qui te tenait tant à cœur est arrivé, j’espère qu'elle te plait? Tu as dû recevoir beaucoup de fumée en provenance du site, à partager sans modération avec les copains là-haut! Merci encore à vous la communauté qui avez répondu présent quand elle a eu besoin de vous, merci d’être là. Merci pour lui. CannaWeed c'est magique..
  11. 26 points
    Bonsoir Lors de mon séjour à Dam, nous avons eu l'honneur d'un diner cannabique organisé pour nous (slurp) Diner végétarien, préparé par l'équipe de Pot potions avec des ingrédients du 1ehulp le tout servit au cannabis collège!! Tout d'abord le menu: Flying Falafel 3 way: 3 falafels, 1 à 4mg de thc, 1 à 5mg de CBD et la derniere au graines de chanvre. Rummaniyeh (Potage aux lentilles et grenades) 5Mg de THC Accompagné d'un taboulé avec 2 sauces au choix: beurre d'ail et pain 1mg thc ou la même mais en CBD (erreur de typo sur le menu) Avec en dessert Poire au vin avec crumble, yaourt et grenade, au choix deux versions 4mg THC ou 5mg CBD Ah j'oubliais le pousse café, le petit chocolat pour finir.. Un bonbon chocolat Hashberry Bizarrement il m'a fait plus mal que tout le repas Je vous laisse découvrir le reste dans la galerie. Pour l'anecdote, le chocolat était distribué a la fin au moment du départ. Moi déjà bien allumé je me dis je le mets de coté pour demain ou plus tard.. Du coup on commence a discuter dans la rue et résultat j'ai zapper le chocolat et me le suis envoyer en parlant. Clairement la nuit fut mouvementé.... J'en oublierais presque la vidéo
  12. 25 points
    Chalut Super Week end moi aussi, un grand merci à vous, à la Team , à Charly et sensi en général ... de bon moment ... même si c'est sûr les extra c'est trop fort pour moi, a n utiliser qu avant le dodo 😛 Ca m a fait plaisir de voir vos trogne J'ai fait le plein de seeds, on se refait pas ... j'ai freiné sur les Goodies par contre Et ma petite fierté du Week-end , même si je suis loin derrières beaucoup ... jpensais pas faire 10% avec ma Tangie Cookies #1, cultivé à 36°C cette été sous HPS) Voila hâte d y retourné pour vous y revoir A++
  13. 25 points
    Bonsoir Voici le tant attendu moment des résultats! Tout d'abord je tiens à remercier tout les participants, vous n’étiez pas nombreux mais y avait du level. Concours 4.20 " Canna-Art à l'Art-Hash" Nous avons 2 gagnants ex-æquo: @Invadeurz Et @ivrognestein : “ Quand j'ai commencé, comme beaucoup, pour déconner J'n'avais pas réalisé qu'une romance naissait. Des amis en ont ri, d'autres ont dit “tu charries“ Mais, petit à petit, je crois qu'ils ont compris: Je n'étais pas un junky, mais un homme conquis. Les années ont passé, ma passion augmentait Plus j'en apprenais, mieux je voulais faire pousser. Ce qui est fantastique, c'est son côté magique: Une fois plantée, que de possibilités! Il me faudra plus d'une vie pour toutes mes envies. Alors, oui, c'est illégal...mais ça m'est égal Et quand j'y réfléchis, je me dis “quel gâchis“ Sur ce dernier alexandrin j'm'allume un joint...“ Ivrognestein 04/2018 Concours 4.20 "Chasse au Trésor 420" @lamal Et @Atchi remportent la chasse au trésor 420 Concours 4.20 "Questions pour un Cannaweeder" Un tirage au sort a donc été effectué parmi les bonnes réponses. Les gagnants sont: @Lhumus et @karmik. Félicitations à vous tous, vous remportez un lot composé de: 1 paquet de graines Sensi Seeds Root Juice Biobizz Paquet de Terp'n chips Divers goodies (autocollant, freebee, Briquets, Doseur, Boite silicone CW, etc) Et parce qu’on s'est dit que ça le ferait bien... Nous avons effectué un tirage au sort supplémentaire parmi tous les participants (les 3 concours). Le gagnant de ce tirage est @-scrog- Il remporte un lot de goodies ainsi que l'Experience Pack Plagron contenant 1 L de Green Sensation! Encore merci de votre participation et félicitations aux gagnants!!! Je reviendrais vers les gagnants dans la semaine pour les adresses d'envoi.
  14. 25 points
    Plop, avec ce questionnaire , nous allons voir comment s'auto diagnostiquer soit même . Cela permettras , en cette occasion de ce rendre compte par vous même de vos erreurs . Répondre à ces questions et suivant vos réponses vous aurez un auto-diagnostique . Quelle quantité d'eau je donne a mes plantes pour un pot de 1 L de substrat ? A je ne sais pas, un peu au pif ? ! B 10 Cl C 25 cl D 50 cl A quelle fréquence j'arrose mes plantes ? A je ne sais pas , un peu au pif ?! B tous les 8/10 Jours C tous les 4/5 jours D tous les jours De quand date mon dernier rempotage ? A jamais B y'as 30 jours C y'as 10/15 Jours D viens d'être fais A quelle fréquence j'engraisse ? A je ne sais pas B 1 fois par mois C une fois sur deux ou sur trois D a chaque fois Quelle dose d'engrais je met pour 1 litres d'eau ? A je ne sais pas , au pif ?! B très peu voir jamais C dose recommander voir un peu en dessous D dose maxi voir plus Quelle température j'ai lampe allumé ? A je ne sais pas, j'ai rien pour savoir ? B 15° C 22/25° D 28/35° Quelle température j'ai lampe éteinte ? A je ne sais pas ? B 8/10° C 18/22° D 25/27° Est-ce que j'ai un bon brassage d'aire ? A c'est quoi le brassage ? B J'utilise des ventilo de pc C j'ai un ou des ventilateur a pince D j'ai un énorme ventilo a vitesse max qui souffle sur leur tronche Mon extracteur est il assez puissant ? A je laisse la porte ou fenêtre ouverte B j'ai un extracteur de gaine C ma puissance d'extraction est égale ou supérieur à la puissance de ma lampe D j'aspire ma porte vers la box si je la ferme Mon substrat conviens t'il ? A j'ai ramasser de la terre dans le champs de mais voisin B j'ai acheter le premier terreau venu au lidl C J ai le substrat adéquate, un ligth mix D j'ai du all mix et j ai remis du guano dedans Ma distance lampe/ apex est elle bonne ? A je suis a 1 M B je suis a 10 cm C j'ai 400 W je suis a 40 cm , j'aurais 250 W je serais a 25 cm D j'ai 400 W sans cool tube et suis a 20 cm de distance lampe/apex Mon extracteur et mon brassage tourne t'il correctement ? A je laisse la porte de la box et la fénetre ouverte B je laisse marcher 15 mn on /15 mn off C sa tourne h24 D sa tourne h 24 Ma culture en extérieur est elle bien placer ? A je suis derrière une fenêtre derrière le rideau B derrière ma fenêtre C en plein soleil surtout le matin D en plein cagnard en zone désertique Ai je bien respecter les doses d'engrais organique style guano pour 1 litre de substrat ? A j'ai mis une poignée dans le pot ou dans le trou B j'ai mis moitié de la dose C j'ai respecter le dosage recommander D j'ai doubler la dose recommander Est-ce que je touche au ph de l'eau d'arrosage en terre ? A c'est quoi le ph ? B oui a chaque arrosage C non la terre fais tampon . D non la terre fais tampon Est ce que mon ec n'est t'il pas trop haut ou trop bas ? A C'est quoi l'EC B il est a 0.5 avec engrais C il est comme il doit être suivant l'age de la plante D il est de 1.9 voir 2.5 ou plus Mon engrais est il adapter pour cette culture ? A je met de l'engrais pour gazon B je met de l'engrais tomate C je met un engrais adapter pour cette culture D j'ai mis du fumier et j'ai rajouter du guano par dessus + un engrais adapter pour cette culture Résultats du test : +++
  15. 25 points
    Yo, Quelques photos qui ne sont pas ou plus sur le sujet ... Ce n'est pas contractuel
  16. 25 points
    Chaouen- 13h30 - sur la terrasse d’un café Ce matin je me suis fait ma plus grosse grasse mat’ depuis mon arrivée, réveillé a 11h - contre une moyenne de 8h ! Aujourd’hui c’est grand soleil, et les températures remontent - on attend 15 à 18C cet après midi. De ma fenêtre, j’admire les montagnes, et embarque tout mon ordi direction un petit restaurant avec une terrasse couverte, au pied des montagnes. Comme d’habitude, je commande mon petit déjeuner marocain : du pain (“rops”), des olives (zeitunas), de l’huile d’olive(zeitun), un œuf au plat, et un peu de fromage(cheddar importé et fromage frais de vache local). Pour les locaux, c’est le petit déjeuner des champions - et le meilleur moyen d’être productif toute la journée : digeste, protéiné, “bio” car naturel. Ajoutons-y un café (Kawa) solo - sans lait ni sucre - le café ici est vraiment très bon, souvent serré un peu comme à l’italienne, mais la torréfaction est plus douce, le rendant moins agressif. Hier, j ai fait une excursion à la journée à BabTaza, ville connue pour sa grotte la plus profonde d’Afrique, et ses producteurs de Kif… Ma dernière excursion, il y a deux ans avait été un peu bizarre étant accompagné de ma copine, nous étions un peu des “cibles commerciales”. Ce coup ci, équipé de ma djellaba courte, la tête bien enfouie sous ma capuche pointue, je circule a peu près incognito. Après une heure de marche en visitant les environs, je me pose dans un café. Une quinzaine d’hommes sont là, à fumer le sipsis et des gros pétards, et à boire du thé. Je sympathise avec mon voisin, Mohamed, peintre en bâtiment. Il est avec deux amis, et fument du hash de bildya. Ils me confirment que le hashish de berranyia(l’étranger) aussi appelé jhardallah - amnesia et autres, rend un peu dingue. Vue juste après la ville Je suis en train de me fumer un énorme pétard de Critical (Trikita pour les intimes^^), que j’ai roulé discrètement car je fais flipper les locaux qui découvre qu’on peut mettre beaucoup, beaucoup de hashish dans un joint Une dense fumée m’entoure , et le rush du thc arrive vite, me voilà Irie, très amusé par la situation…. J’engage une conversation plutôt décousue dans un mélange d’anglais, espagnol, avec quelques mots de marocains que j’ai glané ci et là… Comme d’habitude, cela commence par le prix du hash en France, auquel je réponds comme à mon habitude que d’où je viens, la campagne, c’est rare et de mauvaise qualité, donc on ne peut pas vraiment y mettre un prix. Chez nous, c'est jardin & sinsemilia ! Nous rejoint alors un quatrième collègue, plus âgé, qui m’offre une petite boulette de Bildya. Toujours dans le rush THC de la Trikita je ne refuse pas et m’attaque au roulage, qui me prendra bien 15 minutes - je n’utilise pas de briquet ce qui rend la tache plus ardue Je me doute que le CBD contenu dans la Bildya va me faire légèrement ré-atterrir, ce qui ne me ferait pas de mal vu que là, mon esprit vagabonde dans tous les sens et rend la communication avec l’extérieur légèrement décousue zoom chtite boulette - clairement, c'est cool ! Effectivement, quelques minutes après avoir allumé ce second joint, mon esprit raterrit, et j’engage une discussion avec le collègue qui m’a gentiment offert un joint. Pendant mon roulage, j’ai pu constaté que ce dernier était connu de tout le monde dans le bar, en bien il semblait, donc j’accepte son invitation de visiter la ferme à 3km de là. Après trente minutes de discussion/pauses silencieuse dans ce bar mythique, on décolle pour sa ferme. Mon compagnon est un peu stressé, et marche loin devant moi ou de l’autre coté de la route tant qu’on est dans la ville. Il ne veut pas que l’on soit vu ensemble, j’imagine car si par hasard j’étais le genre de client qui exporte, et que je me fasse chopper à un contrôle à la sortie de la ville, c’est pour sa pomme si nous avons été vu ensemble. Je joue le jeu, l’esprit tranquille (bildya aidant) sachant que les quantités en ma possession ne me vaudraient qu’une petite tape sur les doigts et ptet un petit billet, et que majoritairement on ne touche pas aux touristes (sauf si ceux ci sont la pour du business - c’est alors sans merci). Je sais aussi que du coup, avec moi mon hôte ne risque rien. Ici, pour le local, une simple graine dans la poche vaut des coups de bâtons et une à plusieurs nuits en prison. Alors je ne vous laisse pas imaginer la misère si un étranger se fait chopper avec des kilos, et qu’il a été vu quelques heures avant avec un fermier local… Après environ 20 minutes de marche, mon hôte nous trouve une voiture, qui nous dépose devant chez lui. Sa maison est rustique, en briques/béton, deux vaches squattent devant. Je suis accueilli dans le salon marocain classique, avec un thé de “shiba” (absinthe), un classique avec la menthe, préparé par le frère de mon hôte, ainsi que des olives, de l’huile d’olive et du pain. Dans la pièce d’à coté, des kilos de plantes, et le matos pour travailler le kif. Je décline l’invitation d’assister à un tamisage, sachant qu’en débarquant à l’improviste, je ne risque pas d’avoir le droit à la première qualité, qui est fabriquée sur demande ou « rendez-vous ». L’important pour moi c’est de faire comprendre que le business ne m’intéresse pas, pour ne pas entretenir de malentendu. Ce n’est pas chose forcément simple, mais je commence à m’y faire, et les quelques mots de marocains que je peux ressortir leur font comprendre que je suis là en mode tranquille. Ils insistent lourdement pour que je reste le soir à la maison, mais je leur fais comprendre que ce n’est pas possible. C'est un mélange d’hospitalité marocaine et de désir de créer un réseau avec des Européens qui pourrait potentiellement leur permettre d’écouler un peu de leur production à bon prix, et de gagner un peu plus que la moyenne de 4,000 euros annuelle pour une famille entière…. Je comprends, je compatis, mais je ne peux pas faire grand chose de plus que de leur donner un billet, et prier pour une légalisation contrôlée, pour une rétribution honnête des producteurs, et la fin de la répression qu’ils subissent à faire leur travail. Je les remercie pour leur travail naturel de la terre et leur respect des variétés anciennes. Nous discutons famille, travail des plantes, huile d’olive, montagne, et je leur présente mon vaporisateur, autrement appelé ici sipsi électronique Petite session goutue de pollen de bildyia, un vrai plaisir ! Jusqu’à cette semaine là, je n’avais jamais pu supporter le gout des hash importés et pressés au vaporisateur. Mais là, avec le haschich non pressé, le gout est très doux, on ressent les arômes de la plante, aucun gout « terre » ou « champignons » et l’effet est tip top. Je reviendrais sur la vaporisation du hash dans un prochain post. second echantillon Leur production est bonne, la pureté un peu au dessus de la norme. Ce n’est pas la même que l'échantillon du bar mais pas grave. Je me roule un joint pour confirmer, excellent gout, doux à l’approche, petit coté piquant, high clair et fonctionnel, sans paranoïa. Ils me montrent un mélange bildya/amnesia mais je ne suis pas vraiment intéressé, préférant les deux séparément. Ils me confirment qu’ils plantent à la volée, n’utilisent aucun engrais sauf du fumier, et très peu d’arrosage. Récolte mi-aout. Pour eux, de nombreux étrangers habitent maintenant dans les montagnes du rif, et promeuvent la culture de graines féminisées, en rangées, avec irrigation et amendements obligatoire. Ces nouveaux cultivars ne donnent que quelques années, épuisant la terre et les réserves d’eau. Il est vite temps de prendre congé de mes hôtes car la nuit va tomber, et ceux ci en échange de mon billet, s’assurent que j’ai suffisamment de bildya pour quelques semaines. Sans négocier, ils tiennent à m’offrir une quantité + que correcte, et je dois les presque leur dire que c’est trop. super sympas ! On se lance sur la route du retour, et je marche cette fois au devant de mon hôte, qui est moins stressé du coup. Après quelques minutes de stop, un taxi Mercedes s’arrête. On rentre tous les deux dans le taxi, et mon hôte se fait engueuler par le chauffeur. Ma djellaba m’a fait passé pour un local, mais visiblement le chauffeur ne se sent pas de me jeter dehors. Encore une fois, la peur d’avoir des problèmes en prenant un touriste potentiellement blindé de substances illégales n’enchantent pas les locaux. Tout à fait compréhensible. Mais pas de soucis, je me lance en rigolant dans un moshi moshki approximatif (“ pas de problème” ), et je leur explique toujours en rigolant que c’est le jeu de la djellaba, en la portant on est tous pareil, ce qui les détend. Après tout, je ne suis qu’un promeneur qui prend des photos des montagnes enneigées Ils nous déposent juste avant le village, devant un petit commerce, et mon hôte prend congé.S’ensuit un nouveau taxi (sans problème celui là), et retour maison, avec de bons souvenirs, et un peu de bildya Second échantillon avec un effet de couleurs Sur le tamis 48 microns Retour à nos moutons, je suis toujours en terrasse, et je me roule un second spliff de la bildya de babtaza, le premier ayant déjà été consommé lors de l’écriture du roman ci dessus. Le pollen s’agglomère facilement, je le chauffe un chouia au briquet, et il devient marron. Une fois aggloméré et refroidi, il devient vite dur. Il y’a une légère odeur naturelle de bildya, peu prononcée. 15 minutes passent, mon joint se roule. Je l’allume. Les effluves de marocains emplissent l’atmosphère qui m’entoure, mais quelque chose cloche. J’ai bien un gout de marocain, mais la texture de la fumée est légèrement différente. L’effet commence à monter, et je réalise qu’il s’agit probablement d’un mélange subtil de marocain et de jardallah… L’effet est plus punchy que le marocain classique, plus psychotrope, mais franchement excellent. Et ce gout, yum yum : la résine se consomme doucement, le coté piquant du jardallah se combine merveilleusement aux arômes terreux du bildya. Parfait pour commencer la journée, je n’en voudrai pas à mon hôte qui a utilisé un petit trick facile pour améliorer la qualité de sa résine. Le souci avec la bildya, c’est qu’il est bien plus difficile d’en sortir une résine de qualité, avec peu de contaminants. Bien souvent, la deuxième qualité d’amnesia bulle autant que la première de marocain…. Je ne suis pas encore bien sur de mon coup, mais voilà les facteurs qui je pense rendent de travail du hash bildya plus difficile - Faible arrosage, donc forte poussière, qui se colle à la plante - Les têtes des trichomes sont très petites, la majorité de l’ordre de 30 microns, nécessiterait des tamis plus fins (ils travaillent avec des tissus de l’ordre de 200 microns) - La texture de la résine est différente, le bildya est le hash le plus dur que j’ai vu, c’est d’ailleurs un bon moyen de le reconnaître. Voilà c'était mon roman du jour. Petite question : j'ai du matos d'enregistrement audio ca vous intéresserait que j'enregistre quelques conversations (avec l'accord des participants bien sur) ou quelques ballades ? Beslama ! (au revoir)
  17. 24 points
    Bonjour Et oui vous avez bien lu! Grace à l'organisation d'Expogrow, nous avons la possibilité de vous faire gagner 10 passes d'une journée. Valable pour l'un des 3 jours de l'expo ( 14, 15 et 16 Septembre 2018 ) Pour cela, rien de plus simple. Tellement facile que je retire la question , donc vous répondez juste à la suite et on tirera au sort parmi les participants. Désolé de la confusion Je vous demandes de bien réfléchir avant de participer, si vous ne comptez pas vous rendre à l'Expogrow, il ne sert à rien de bloquer une place. Merci d'avance. Tirage le 31 aout Bonne chance à tous et toutes.
  18. 24 points
    Salut, Petit retour sur la Quality street et la Menace to society. 5 graines de chaque, 100% de germi, j'ai écarté la plante la plus faible de chaque lot. Ça pousse fort, c'est ni gourmand ni sensible, c'est vraiment agréable et facile à faire pousser. Comme slard, je pense que la Quality mérite d’être palissée, chez moi elle a fait un gros stretch(x3/4) et du coup c'est pas très compact. La Menace pousse comme la UK cheese, avec beaucoup de branches donc là par contre, vaut mieux lui laisser faire sa vie et éliminer les branches faibles après stretch(x2/3). En flo, la Menace gonfle plus tardivement que la Quality et les buds sont plus feuillus, j'ai tout coupé entre 65 et 70j de flo. Ça sent fort et c'est bien trichomisé, comme pour la cro, la flo a été un bon moment, sans aucune difficulté. En terme d'odeur et de saveur c'est fidèle aux origines, la Quality me fait penser à une SD et la Menace à une cheese, y'a pas de tromperie et ça a du caractère. L'une comme l'autre sont puissantes...assez même pour de gros consommateurs. Menace to society: Quality street: Jusque là je suis content du boulot de sam, ça pousse facile et fort, ça sent bon, c'est goutu et puissant. Juste un bémol, j'ai du avoir quelques clochettes ou des bananes fertiles en début de flo parce que j'ai des graines en fin de flo ...toute la partie basse est grainée, les petites têtes sont pleines. Mais pas la partie intéressante qui a gonflé normalement, c'est pour ça d'ailleurs que je m'en aperçois qu'au cut et je pense a une fécondation en début de flo parce que toutes les graines sont mures, pas de graines vertes ou en cours de formation. Même si y'a une banane sur la tof, c'est pas elle qui a pu faire les graines et c'est la seule qu'on ait trouvé en manucurant sur une Quality. Bref globalement content, la weed est bonne et c'est fidèle à ce que sam annonce en durée de flo, production, odeur/saveur et puissance, je vais pas me plaindre c'est ma femme qui a trié les graines ...juste ce méfier en début de flo, d'ailleurs les deux que j'avais écarté au passage en flo, ont sagement attendu, elles vont me permettre de voir si ça se reproduit et si oui quel strain est responsable. a+
  19. 24 points
    breum Merci @-scrog- pour la suggestion, c est sympa et tout mais... j ai aucune chance face à Xtrem, il manipule les concours photos , la preuve est évidente sur son dernier clicher, regarde bien: Xtrem est un illuminati !!! (ou alors un serviteur de Sauron...) C est pour ça qu il est toujours présent dans le concour Ils sont partout!!!! (oula j ai sommeil moi ) ++ .bzzzeace.
  20. 24 points
    Ploopopopopopo.... Pris en traître, le Diagnostic du dimanche matin qui te donne en vie de te recoucher direct... Mince je suis en retard de 8h....Espérons qu'il ne soit pas trop tard... Bien ou Bien ? Bon bah c'est cool ça fait déjà ça en moins à penser.... Bon ça se complique.... Je n'avais pas pensé au gros oeuvres.... Bon, tu me vires ce parquet, il ne sera jamais au bon pH.... Après tu creuse.... Tu t'arrête dès que tu vois un truc marron sale style sable épais; C'est de la terre, c'est de ça dont on va servir en priorité.... Pour t'abrité il te faut aussi un toit, je t'envoie un lien bricomarché pour que tu commence la charpente.... Popopo....Range ton arme, tu leur fait déjà assez peur comme cela.... Arroser sous la menace ne t'apportera rien de bon, a part un stress hormonale qui pourrait les rendre psychopathe à leur tour... Et quand la crise est déclenché plus moyen d'en faire quelques choses.....Méfie toi qu'elles n'essayent pas de t'étrangler dans ton sommeil... Une solution...Un cadena sur la box si elles sont dissipées et on coupe l'extra, Voiiiiilllààààà.... Ca fait vraiment du bien d'être revenu pffffiouuuu..... Allez bon dimanche....Je suis refais perso.... Ciao Ah si, Merci Etranje
  21. 23 points
    Salam Aleykoum Cannaweed, ca fait un petit bout de temps ! Je vous écris depuis les montagnes du Rif, dans le nord du Maroc. Après avoir passé près de deux mois à il y a deux ans, j'ai décidé d'y revenir à une autre période que le printemps, le début de l'hiver. C’est le moment ou la résine est extraite, une de mes étapes préférée dans la culture Ce thread est dédié au travail des cultivateurs locaux, à leur culture, et leurs efforts inimaginables pour sortir de la pauvreté et la galère par le travail du Cannabis. Pourchassés par une police corrompue, ils ont malgré tout maintenu leur culture de l’usage de notre plante favorite, et ont donné à des millions d’Européens le plaisir de la consommation Vu l’époque de l’année, une grande partie sera consacrée à l’étude de la résine et son extraction, et l’évolution ces dernières années dans la génétique et les méthodes de culture. On ne parlera ici que de qualité, je ne suis pas intéressé par le coté quantité/business qui est illégal et fortement réprimé, pire que chez nous. Tout d’abord un petit topo historique. Traditionnellement, le kif, ou cannabis sativa, est cultivé au Maroc depuis des centaines d’années. L’auteur français Charles de Foucault, qui visita incognito le Maroc fin 19e siècle, en fait une bonne description : Robert C Clarke dans son livre Marijuana botany, nous livre plus de détails sur la plante : On trouve de nombreuses études sur la production du haschich au Maroc, notamment par l’union européenne, car elle est directement lié aux flux migratoires en provenance du rif. En effet, le Rif est la région la plus densément peuplée du Maroc, mais aussi la plus pauvre. Il est estimé que plus de 800 000 personnes subviennent grâce à l’industrie du Cannabis au Maroc, pour un chiffre d'affaires équivalent à la moitié du PIB du pays !. Ci dessous la carte qui représente la densité de culture dans le Nord du Maroc. Depuis quelques années, avec l’introduction de variétés hollandaises, et malgré les efforts du gouvernement marocain (aidé par l'Europe) pour diminuer les surfaces cultivées (notamment en pulvérisant des produits chimiques), la production globale semble stable grâce à la production accrue des hybrides. Cependant, la chasse aux cultivateurs a entraîne leur déplacement vers les parcs naturels, où les forets laissent place aux champs de variétés hybrides, qui ne produiront que quelques années du fait de leurs besoins énormes en intrants. La variété marocaine, la bildya, reste cultivée pour la consommation locale, mais la Amnesia, la Critical ou la Kush, féminisées et plantées a une densité faible (3-4m2 par plante), rapporte bien plus aux fermiers, et prennent le dessus sur la locale. Une publication intéressante sur le sujet : Le hashish Marocain du kif aux Hybrides - ofdt Pour vous mettre en appétit : Amsterdam début 2017 - Test de hashish marocain issu de vieilles variétés, avec le test alpha cat. A noter que des énormes quantités de hashish marocains sont vendues en Hollande légalement mais toutefois importées totalement illégalement. Parfois, si on a de la chance, on tombe sur des circuits courts avec des produits traditionnels de haute qualité mais c’est rarement le cas. La bildya, ou variété traditionnelle marocaine, a une résine de couleur ocre, distincte des nouveaux hybrides qui ont une résine plus claire, ou plus verte, voir foot. Elle se distingue par des aromatiques que la plupart de nous connaissent (bons ou mauvais souvenirs): pins, floral, terreux, parfois café, encens. Beaucoup d’entre nous s’en sont aussi dégoûtes, et j’espère arriver à expliquer pourquoi c'est la qualité médiocre qui n’est pas appréciable. Un pollen de Bildya fraîchement pressé, de bonne qualité, n’a pas les arômes âcres que les haschisch de moyenne qualité pressés et stockés pendant des mois…Pour avoir commencé a travailler un peu avec la résine, j’ ai l’impression, que j’espère confirmer, que cet arôme assez détestable viendrait de particules de terre présentes dans la résine de qualité moyenne, qui réagissent lorsque celle ci est pressée et/ou stockée. C'est flagrant lorsqu'on re"filtre" suffisamment la résine, le goût est absent des tamis 73 et 48 microns. Le haschich de bildya, pour avoir lu de nombreux tests en chromatographie hplc, a un ratio THC:CBD de l’ordre de 2:1 (cf example ci dessous). Pour un hashich de qualité moyenne (comme celui présenté ci dessous, on tourne dans les 25-30% de cannabinoïdes, allant jusque a 60-70 % pour les “crèmes”, très rares. On y trouve, comme souvent dans les landraces, des traces de thcv, cbg, cvc. C’ est ce profile cannabinoïde qui est si apprécié ici au Maroc, mais aussi en Europe. Moins psychédélique que des variétés majoritairement thc, il convient bien à un usage quotidien : relaxant, créatif, anti douleur, passe temps.... Sous forme de kif, c’est à dire de fleurs mélangées avec le tabac noir local (90/10), il est consommé dans des sipsis, des pipes à très petit foyer, finalement en petite quantité du fait de ce foyer. Un gros fumeur de kif ne fumera que difficilement l’équivalent d’un joint en une journée, ce qui fait que même à 90 ans, leurs poumons sont nickel et leur santé de fer. Il est impensable pour le fumeur de kif de ne pas utiliser de tabac dans son mélange, tout le monde est unanime cela rend dingue…. Voilà pour mon premier post. Si vous avez des questions, des commentaires, des anecdotes pour faire vivre ce thread n'hésitez pas !!! Mon second post sera consacré aux trichomes... J'ai avec moi des tamis 120, 73, 48, 25 microns pour faire joujou .... Un vaporisateur pour le petit déjeuner, et plein de résine pour la journée. Viendrons aussi les photos de paysage que je dois trier, pour ne pas créer de problèmes avec mes collègues marocains qui risqueraient de subir les foudres de la "justice" locale....
  22. 22 points
    Ploups ! Quelques photos pour ma part : @+!
  23. 22 points
    L'heure des fêtes de fin d'année approchant, l'équipe Cannaweed vous propose de gagner des cadeaux au travers de différentes Chasses aux trésors. Le 23 et 24 Décembre 2017, préparez votre attirail d'explorateur car ce ne sont pas une, ni deux mais bien 7 chasses aux trésors auxquelles nous vous invitons. Trois fois par jour pendant 2 jours, vous pourrez tenter de remporter de nombreux lots offerts par nos partenaires. 420 time, 710 time ? Cela vous parle peut être. En tout cas, ce sont les horaires "symboliques" du monde cannabique que nous avons retenu. Le matin à 7h10, puis l'après-midi à 16h20 et enfin en début de soirée à 19h10, nous vous dévoileront une nouvelle chasse. 2 jours, 3 chasses par jours ? Quid de la 7ème ? Cette dernière, nommée grande chasse est plus corsée. Elle sera pour vous, nous l'espérons, une "traque de longue haleine". Lancée en même temps que la première chasse, elle se verra complétée d'indices à partir du 25 Décembre si personne n'a encore découvert le "trésor" à ce moment là. Les horaires d'apparition des indices ne seront pas communiqués. Règles: - Le but d'une chasse au trésor est de retrouver des images que nous avons cachées partout dans le forum et ce sans délai de temps imparti. Pour se faire vous aurez à votre disposition un exemplaire des images à retrouver et d'éventuels indices. - Sera déclaré vainqueur d'une chasse, le premier utilisateur qui postera les liens de chaque message où nous aurons caché les images liées à la chasse. - Un sujet sera ouvert dans cette même section pour chaque chasse et vous permettra d'y déposer votre réponse. - Le vainqueur d'une chasse se verra récompensé d'un cadeau, en revanche il ne peut plus participer aux suivantes et abandonne les chasses qu'il peut avoir en cours. . - Une image d'une chasse ne peut pas être prise en compte dans une autre chasse. Chaque groupe d'image est donc indissociable. - Le vainqueur d'une chasse peut continuer à participer à la "Grande chasse", celle-ci reste ouverte à tous les gagnants et est récompensée du premier lot. Plus qu'un mythe à travers les temps, les chasses aux trésors ont suscités l’appât et l'engouement. Nous espérons que vous serez nombreux à révéler au grand jour votre âme d'explorateur de l'univers de la V4 et ainsi à convoiter les cadeaux offerts par nos partenaires. Bon jeu à tous et joyeux fêtes ! Cannabicalement, La Team Cannaweed.
  24. 22 points
    Rien de particulier a dire. Des stands des stands et encore des stands. Qui qui a la plus grosse???^^ voyez le genre. GHS en tête, ils ont réunis GHS SH et Power feeding sur le même stand! Les hôtesses sont aussi présentes et certaines marques ont mis le paquet! Bref voila les coulisses ( jeudi soir ): La suite après Et pour ceux ou celles qui ont louper la distribution, voila ce que vous avez raté: Nous fournissons le paquet de feuilles, pas la weed
  25. 21 points
    Hey est il vraiment utile d'ouvrir un topic à chaque ouverture de boutique ??? Encore un opportuniste (il n'y a qu'à voir sur quoi il fait du fric ....) ... et toujours un détail, ça n'est pas légal .... c'est un vide juridique et à force de faire n'importe quoi .... vraiment pas une bonne chose, à moins de vouloir, comme on commence à le voir et entendre un peu partout, des bons utilisateurs de cannabis à CBD et des (sales) drogués qui préfèrent le cannabis à THC. il n'y a vraiment pas de quoi se réjouir .... allez je vais arrêter de commenter sur cette tendance actuelle qui n'a d’intérêt que pour les comptes en banques des gérants .... Sérieux l'année dernière 1 kilo de fleurs de fedora (pour faire les extractions) je l'avais à 200 cette année c'est 4000 .... c'est juste une histoire de fric, aucunes visions à moyen ou long terme, faire un max de fric sur les bobo du quartier en un minimum de temps ..... en même temps ça va bien, Bastille c'est boboland, la prochaine boutique se sera dans la rue d'à coté et ça s’appellera chanvre quinoa bio et fromage de chèvre..... allez @+ ça me gave ces conneries