phyldafghan

CannaWeedeur Confirmé
  • Content Count

    2146
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    19

Everything posted by phyldafghan

  1. Salut la commu', Suite à mon récent déménagement -et surtout ma nouvelle cohabitation avec ma chère et tendre, j'ai eu de sa part la permission de me remonter un placo, à la condition expresse qu'il soit DISCRET. Pour ceux qui ne maîtriseraient pas bien les subtilités de la langue féminine, "discret" sous-entend : - visuellement neutre -mais surtout joli (et assorti au reste de l'intérieur) ; - silencieux !! - ne dégageant aucune odeur. Et quand elles disent "aucune", c'est rien, nada, pas une effluve.... Alors "avant" : j'étais tranquille ; placo dans la cuisine, séparée du reste de mon modeste studio par une porte et surtout avec une fenêtre ouverte H24, à moins d'un mètre du placard... Je me suis donc un peu pris la tête sur ce projet mais suis assez fier du résultat ; d'autant qu'il a été complètement validé par madame, qui, rentrée du boulot le soir où j'ai fini la construction, m'a dit : "ha bon, ça tourne, là ? T'es sûr ?". J'ai envie de dire : tous les collègues cultivateurs, ayant galéré à convaincre leur moitié de l'éventualité de faire pousser chez eux, sauront que cette phrase : ça vaut de l'or ! Bon, vu que j'avais un timing assez limité pour la construction, j'ai pas forcément pris de photos de toutes les étapes mais j'avais envie de partager avec vous le "produit fini" ; je me disais que ça pourrait toujours donner des idées à certains d'entre vous -voire des arguments pour convaincre votre dulcinée. Donc à la base, il s'agissait d'un espace déjà existant de 100cms de large x 60 de profondeur ; un renfoncement dans le couloir menant à la chambre, genre placard mais sans portes. J'y ai calé une box en toile de 60X60X160 et fabriqué la structure autour à l'aide de tasseaux. "Pourquoi une box en toile dans un placo en bois ?" me demanderez-vous ?!? Et je vous répondrais avec une base élémentaire de l'isolation phonique (et thermique) : le principe est d'enfermer un maximum de couches d'air au sein de couches en dur. C'est ce qu'on appelle "la boîte dans la boîte", procédé bien connu des ingénieurs-son en studio d'enregistrement, où la cabine est une pièce vitrée elle-même enfermée dans une autre pièce, séparée de la console de mixage où l'ingénieur se trouve. C'est également le principe du double-vitrage... Donc, niveau discrétion visuelle, ça donne ça : Ouais, c'est jamais qu'un pauvre rideau MAIS de la même couleur que les murs. Camouflage level : over 9000 (les vrais savent !) Une fois le rideau tiré, on tombe là-dessus : Un placard en sapin, tout ce qu'il y a de plus normal, surtout quand on habite en montagne et que le reste du mobilier est à l'avenant... Voyons à présent l'intérieur de ce placo : On voit donc la box en toile, bordée à gauche par la "gaine technique" : MAJ du 08 mars 2015, un beau tableau tout propre, avec interrupteurs horaire modulaires, prise dédiées et contacteur de puissance pour le ballast : On notera d'ailleurs la présence d'un premier extincteur automatique, sécurité oblige Et ajout de deux ventilos 12VDC 9cms pour rafraichir la gaine technique ainsi que l'air introduit en croissance (08 mars 2015) : Les portes/parois ont été capitonnées en laine de verre : Puis recouvertes de bâche afin d'éviter la dispersion de fibres : ----------------------------------------------------------------------------------------------- Partie croissance : L'espace utile représente 62 x 45 cms x 60cms de haut : nickel pour 4-5 pieds-mères et une serre de bouturage. J'y ai placé un second extincteur automatique ; avec le bois et l'électricité, on est jamais trop prudents. Set-up : Capitonnage insonorisant en laine de verre sur les parois, recouvertes de mylar et bâche étanche au fond, avec bordures surélevées (important car gaine technique électrique juste en dessous !) Eclairage : 4 x spots LED multicolores de 36W (puissance faciale ; ~20W réels) + 2 spots LED 5.5W - 4000K 1 ventilateur 12 cms en brassage d'air ; Intra passive et extraction par ventilo PC 12 cms, alimenté par un transfo réglable de 4 à 12VDC. Illustrations : Capitonnage : Avec le revêtement réfléchissant (mylar) et l'éclairage : Le cube que l'on voit à droite est le caisson insonorisé de l'extracteur de floraison (détaillé un peu plus bas). Avec la paroi insonorisante en place : Gros plan sur les spots ; en mode "lumière réelle" : Puis avec une balance des blancs compensée : J'ai commandé ces spots directement chez le fabricant chinois et ai demandé une customisation, en remplaçant une partie des LEDS rouges et bleues par de l'orange et du jaune. Alors d'accord : on est encore loin du spectre optimal (pas de blanc ni de rouge lointain) et ce ne sont jamais que des LEDs Epistar "classiques" mais ça fait très bien le job (déjà une session cro avec et vous pouvez voir le résultat avec les plantes en flo juste en dessous) et très franchement, à 12€/pièce le spot customisé et livré en 3 semaines (sans casse) depuis la Chine, je pense m'en être pas trop mal sorti ! J'en ai pris 8 ; 4 pour la cro, 2 pour la flo et 2 en remplacement, ayant une confiance somme toute assez limitée dans la longévité des composants... mais peut-être aurais-je la bonne surprise de les voir tourner plusieurs années ! MAJ du 08 mars 2015 : ajout de deux spots LEDs 5.5W 4000K pour compléter le spectre : MAJ 08 mars 2015 : Les sessions croissance que j'avais faites jusque là s'étaient déroulées sans l'espace flo en marche ; maintenant que les 2 espaces tournent en même temps, j'ai (logiquement !) pu constater que sans renouvellement d'air actif, la chaleur était bien trop importante dans l'espace croissance. A vrai dire, je m'y attendais un peu mais je voulais quand même voir ce que ça donnerait en l'état... ... ba j'ai vu : c'est NUL ! Sans la flo en route, j'arrivais à maintenir 24/25°C avec ma circulation passive et un simple brassage d'air ; à présent, avec l'inertie de la flo et notamment la chauffe du ballast, je monte à 30, voire 31-32°C aux moments les plus chauds. J'ai donc pallié à ce souci, en ajoutant un ventilo 12cms 12VDC en extraction active : Ainsi que deux ventilos 12VDC - 9cms, pour rafraîchir la gaine technique et apporter de l'air frais en croissance : ----------------------------------------------------------------------------------------- Côté Floraison : Tente de culture "Florabox" 60 x 60 x 160 : pas le top du top mais suffisamment costaud, étanche et bien conçue avec nombreuses "chaussettes" pour extra, câbles, ... ; Eclairage : Lampes haute pression 250W (MH + HPS), alimentées par un ballast Lumatek dimmable + 2 spots LED "no name" 36W (en complément de spectre et compensation des zones d'ombre du cooltube) ; Cooltube customisé avec un réflecteur type "AAW" (imitation pas chère !) Ventilation : 1 extracteur Prima-Klima 2 vitesses (220/360 m3/h) et 2 brasseurs d'air 15cms (introduction d'air passive) ; Filtres à charbon : 1 x Canfilter 280m3/h en début de ligne + 1 Canlite 250m3/h en fin de ligne. L'extracteur a été insonorisé selon le même principe de "boîte dans la boîte" : à l'intérieur, les parois en agglo ont été doublées de Styrodur ; le ventilo suspendu avec des tendeurs élastiques (silent-blocks) et le caisson lui-même capitonné à la laine de verre, intérieur et extérieur : Les 3 fils blancs que l'on voit partent vers le tableau de commutation de vitesse homemade, couplé à un thermostat d'ambiance qui pilote un contacteur inverseur. L'extra tourne en petite vitesse si la température est inférieure à 27°C ; au-delà, la grande vitesse s'enclenche avec un hystéresis de 2K (retour en PV quand la température est redescendue de 2°C). Une fois le capitonnage intérieur en place : Le caisson repose sur des équerres fixées au mur et entourées de silent-blocks en mousse, pour casser les vibrations. Avec ça, même à plein vitesse : on entend RIEN, à part un très léger souffle en sortie d'extracteur. Ladite sortie traverse le "plafond" de l'espace croissance et vient souffler dans un petit espace de 15 cms de hauteur, à travers un second FAC qui casse l'effet de souffle et capte les éventuelles odeurs non filtrées par le premier FAC de la tente. Pour parfaire l'insonorisation et toujours dans l'optique de casser l'effet de souffle, les gaines sont insonorisées. Une photo pour illustrer (en croissance, donc FAC non raccordé) : Petites prise de vue sous lampe : Vous remarquerez la feutrine pour éviter d'encrasser le cooltube et la ligne d'extraction Aujourd'hui, le 22.02.2015 (6 semaines de 12/12) : ------------------------------------------------------------------------------------------------------- En conclusion : si la discrétion est un facteur important de votre installation, gardez ces points essentiels à l'esprit : - discrétion visuelle : choisissez des matériaux neutres et intégrés à votre espace de vie ; - discrétion sonore : utilisez le principe de la "boîte dans la boîte" ; calfeutrez, capitonnez, isolez au maximum pour supprimer les vibrations et l'effet de souffle de la ventilation ; utilisez des silent-blocks en caoutchouc/mousse pour les organes de ventilation ; privilégiez les longueurs de gaines droites, évitez les coudes au maximum et si coude obligatoire : ouvrez les angles (mieux valent 2 coudes à 45° qu'un coude à 90°) - discrétion olfactive : on ne le dira jamais assez : un filtre à charbon n'est pas une option, c'est indispensable. Même si vous habitez en maison individuelle et/ou sans voisins, vous ne saurez jamais par avance qui pourra venir frapper à votre porte ! Sans compter les "gens bien-pensants" qui pourraient éventuellement vous dénoncer après avoir senti l'odeur de la drooooogue .. Même si, outre votre culture, vous n'avez rien à vous reprocher : les bleus pourraient venir vous voir pour différentes raisons (enquête de voisinage, accident domestique ou routier, vous entendre parce que votre nom a été cité dans une enquête, etc....) et rappelons qu'une forte odeur de weed chez vous représente un flagrant délit, les autorisant à perquisitionner sur le champ ! Choisissez-en donc un de bonne facture -quitte à y mettre le prix ; toujours sur-dimensionné par-rapport au débit d'extraction et préférez l'introduction d'air passive, pour éviter les fuites d'odeurs par surpression de l'espace de culture. Voilà pour cette petite présentation de mon espace de culture ; en espérant avoir donné des idées aux collègues dans la même situation que moi, je vous souhaite à tous d'excellentes cultures... dans la discrétion et la sécurité ! Un JDC devrait arriver sous peu, histoire de montrer ce que l'on peut faire avec ce type de config' Cordialement, Phyl. PS: merci à Tomzik pour son rappel : la laine de verre est un matériau fibreux et relâchant des particules très fines. Elle est donc irritante et potentiellement allergène, voire cancérigène en cas d'exposition prolongée/chronique. Veillez à protéger vos voies respiratoires en la manipulant et à ne pas la laisser "telle-quelle" une fois posée mais recouvrez-la d'une couche protectrice (bâche, doublage en bois, ...). Soyez d'autant plus prudent si vous avez des enfants et/ou des animaux à la maison...
  2. Re, Ganjaa13 : tout à fait ; cette config serait adaptée à 1m²... et tu as tout compris concernant la répartition : 3 x 3 seraient plus intéressant en terme de couverture et ce faisant, tu peux envisager de tourner à 1400mA/puce (soit 50W), ce qui te ferait 450W de puissance et un meilleur rendement énergétique sur les puces. Le SK47 est un super produit, capable de tourner en full passif avec sa semelle en 10mm d'épaisseur mais clair que ça douille ! Le A6023 reste un super rad (le meilleur de sa gamme en rad à ailettes) mais plus dédié à un refroidissement actif. ++
  3. Salut à toi Ganjaa13 et bienvenue chez les COBeux Donc si j'ai bien tout compris : tu comptes éclairer une 120 x 120 avec ce matos ? Ça risque d'être léger et pas super optimal en terme de couverture lumineuse . Je m'explique : 120 x 120 = 4 x 4, soit 16 pieds². Pour cette surface, ta gamme de puissance électrique devrait être comprise entre 480 et 700 watts. Là, tu vas alimenter 6 CXB 3590 à ~62W chacun, soit 370W ; très très léger pour ta surface : tu n'es même pas dans la plage préconisée... Pour être bien, il vaudrait mieux rajouter 1 COB/driver et donc tourner à 8 puces ; ça te ferait 8 x 62 = 496W et là, t'es vraiment pas mal, que ce soit en terme de puissance lumineuse et de couverture... alors c'est sûr que c'est toujours ~70/80€ de plus à sortir mais il faut ça, pour ta surface. Pour les A4291, ça passe mais tu seras en limite haute des radiateurs. Les CXB3590 à 1750 mA vont travailler à environ 50% de rendement ; tu auras 250W électriques/ rad, soit ~125W caloriques à dissiper (disons plus 130-140). 1 mètre de A4291 permet de dissiper (en actif ventilé) environ 150W caloriques ; ça passe mais faut pas que les ventilos s'arrêtent, quoi... J'aurais plutôt tendance à te conseiller du A6023, qui te laisseras plus de marge de sécurité mais ça n'est pas le même budget non plus (50€ la barre en A4291 ; 75€ pour les A6023). ++
  4. Salut, le fil de terre d'un appareil ne protège pas les installations mais les personnes, contre les défauts d'isolement (mise sous tension accidentelle d'une masse métallique). Il n'a donc aucune utilité par-rapport aux incendies, donc... et il est bien schématisé par un trait vert/jaune sur les plans de câblage du guide, donc je ne comprend pas bien ta remarque... Alors : il ne fait pas tout mélanger ; là, tu parles de la prise de terre d'un bâtiment, qui elle doit répondre à des normes strictes -notamment en terme de résistance, afin d'assurer un courant de fuite à la terre suffisant pour déclencher la protection différentielle. Si la terre est présente dans ton logement et reliée à la prise de terre de ton bâtiment selon les normes en vigueur, alors n'importe quel appareil nécessitant une mise à la terre sera relié à la borne de terre du tableau électrique ton logement (donc du bâtiment) via un fil vert/jaune ; peu importe sa longueur ou autre, c'est un simple fil, sa résistance est quasi nulle. Il suffit de fixer un câble au dissipateur à l'aide d'une cosse et de relier ce fil de terre à la borne de terre de ta prise.... Euh... pas vraiment, en fait. Edison ne jurait que par le courant continu et a passé une grande partie de son temps et de son énergie à discréditer les travaux de Tesla -qui est plus ou moins le père du courant alternatif moderne... c'est donc à Tesla que l'on doit la distribution moderne de l'électricité en alternatif et donc la possibilité aujourd'hui d'éclairer nos plantes en branchant des appareils sur une prise murale ++ ++
  5. Plop, touafé, raison pour laquelle je précise "pour ce type de moteur" ; j'ai bien compris que ton projet de régulateur n'était pas spécifiquement dédié au matériel présenté par l'auteur ++
  6. Salut, je me permet une toute petite intervention, pour préciser un truc... Nul doute que la solution technique de Gen fonctionnera, ça il n'y a aucun souci. En revanche, je trouve ça dommage pour ce type de moteurs ; en effet, tout comme les ventilos 4 fils pour PC, ces moteurs sont généralement faits pour recevoir une tension d'alimentation fixe et la gradation se fait par un signal externe, en PWM ou analogique. Du coup, proposer une tension régulée en alimentation, ba ça fait doublon avec l'étage "régulation" du moteur qui finalement, ne sert plus à rien. A ce compte-là : autant prendre un moteur 2 fils pour le réguler tel que décrit par Gen... Typiquement, ce type de moteurs : on leur colle un 12V (ou 24, ou 48V) fixe et on vient réguler en PWM ou en analogique 0-10V sur l'entrée de gradation... pour cela, il existe des cartes/boitiers tout prêts qui génèrent le signal voulu à partir d'une alimentation 12V ; ou alors tu peux te faire ça toi-même, avec par exemple un régulateur de tension de type LM qui te sort 10V à partir de ton 12V d'alimentation du moteur, puis un bête pont diviseur avec un potard de 10k ohms... ou encore un PWM arduino, amplifié à 10V (ou transformé en 0-10V analogique) pour attaquer le régulateur du moteur. Après, je le répète : la solution de Gen fonctionnera sans souci (c'est finalement ce que fait la régulation interne du moteur que tu nous montres) mais justement : le moteur a déjà une régulation intégrée, donc doublon avec une alimentation modulée. ++
  7. Salut, c'est marrant, il est beaucoup moins prolixe quand il s'agît de torpiller du bon gros blanc de derrière les fagots, le Costantin ; le voici lors de son entrée à l'Académie de Sancerre : Et le discours d'intronisation de Brigitte, la présidente ; le passage sur le cannabis est juste pathétique d'ignorance et d'hypocrisie : Sujets de réflexion pour notre soirée sur lesquelles notre assemblée pourra rebondir , quelques propos de Jean Costentin sur le Cannabis Nos jeunes sont en majorité sensibles à son interdiction, et la respectent. Quant à ceux qui ont un irrépressible besoin de transgression, tel un passeport pour l'accès au statut d'adulte, cette légalisation les ferait frapper d'emblée à la porte des drogues encore plus dures. À l'heure où l'on assiste au rajeunissement des premières expérimentations des drogues, sachant que plus tôt les essayer, c'est plus vite les adopter et plus intensément se détériorer ; à l'heure où les quelques pays qui ont légalisé le cannabis s'en brûlent les doigts et font discrètement marche arrière tels les Pays-Bas, qui viennent de fermer plusieurs centaines de coffee shops ; à l'heure où l'on veut réduire davantage l'accidentalité routière ou au travail ; à l'heure où l'on s'efforce de faire baisser la consommation d'alcool et où l'on prend conscience enfin que le tabac tue 66 000 des nôtres chaque année ; à l'heure où la compétition économique nous rappelle qu'il n'y a de richesse que d'hommes, hommes dont il faut développer l'intelligence, la culture, l'ambition, et non les précipiter dans des toxicomanies les rendant apathiques, résignés, indifférents, anxieux, dépressifs, voire fous : la légalisation du cannabis est la grosse ficelle en chanvre de ceux qui aspirent à une croissance négative. S'il faut être attentif à l'état de la planète que nous léguerons à nos enfants, il faut l'être bien plus encore à l'état des enfants que nous lui léguerons. Non à ces drogues qui en feraient des shootés, des camés, des paumés, que nos budgets sociaux n'ont déjà plus les moyens d'assister. Merci Jean d'apporter votre réflexion et vos propositions de solutions pour nos jeunes générations, il est vrai que rien n'est facile dans cette démarche mais se voiler la face serait plus grave. Nous sommes heureux, Cher Jean, de vous accueillir au sein de notre Confrérie. Z'avez compris, les gars ? Les drogues de drogués : c'est mal. En revanche, le picrate : rien à redire, même Macron l'a dit que c'est pas de l'alcool.... Vous remarquerez en tout cas, qu'en bons hommes préhistoriques qu'ils sont : ils vivent dans une grotte. Ce qui est dommage, c'est malheureusement qu'ils en sortent pour débiter pareilles conneries... ++
  8. Salut, MAcRosman, le souci avec des SK56 c'est leur longueur ; ils font 30 cms de long, ce qui signifie un espacement de 25cms grand max entre les 2 COB, ce qui est peu dommage pour éclairer 60 x 60 -surtout à 1050mA. Sinon, dans l'absolu "ça fera le job" thermique, dans le sens où ils peuvent dissiper dans les 60W caloriques en full passif et 2 Vero 29 G7 à 36W chacun ne devraient produire que dans les 35-40W de chaleur au total. Ou alors, si tu as la motivation et le matos : tu les tronçonnes en 2 et ça fait un rad' individuel par COB, que tu pourras placer à ta guise... ++
  9. Salut, ton filtre est branché sur l'aspiration de l'extracteur, ou sur son refoulement (tu aspires ou tu souffles à travers) ? En même temps, il faut avoir conscience que malgré ce que racontent les vendeurs de growshops, les Vents ne sont pas du tout faits pour travailler avec un filtre ; ce sont des ventilateurs axiaux, sans aucune pression statique donc la moindre perte de charge (filtre, coudes, etc) bride énormément le débit, voire l'arrête... les seuls extracteurs viables avec un filtre, ce sont les ventilateurs radiaux, de type ovni (Prima Klima, Ruck, RVK, etc..) ou à turbine "cage d'écureuil" comme les Torin. Pour finir, le gros différentiel entre le débit maxi du filtre et celui de "l'extracteur" n'aide pas non plus... sur un 220-280, tu devrais avoir un filtre de 280 à 320m3/h maxi. ++
  10. Salut, MrMons : en élec "chantier", on dit que 1 mm² = 8 ampères ; donc si t'as moins de 8A, t'es bon avec cette section. Les 2 paires de bornes sur les holders sont effectivement pour relier des COB à la chaîne.... mais de préférence en série, le parallèle est vraiment à éviter avec de type de composants. ++
  11. Yep les gars, et merci des coms @chauvelu : oué, tu m'étonnes ! Prochain placo je le fais dans le carton d'emballage de l'extra, à ce train-là... Mais bon, j'ai tout de même l'habitude des petits espaces ; au tout début et pendant 3-4 ans, je cultivais avec 120cms de hauteur en flo et j'étais sous HPS 250W, à l'époque... donc je ne me fais pas trop de soucis sous LED ; l'expérience aidant, ça va rouler nickel... mais c'est vrai qu'il y aura plus de travail sur les plantes, quelque chose d'approchant ce que tu décris. En terme de COB : j'ai mis un de mes anciens panneaux, donc équipé de 2 x 3500K pour la cro, 2 x 3000K et 1 x 2700K pour la flo et 6 leds mono 660nm et 720-740nm. Le spectre et la puissance délivrés sont un mix de tout ça, piloté en fonction de l'heure du jour et de la saison par mon fidèle automate Arduino.... Je pense monter à 120W maxi en Flo ; mais comme c'est mon premier run là-dedans, donc on verra bien ce que ça dit... faut que ça se rôde ! Merci du passage l'ancien et à bientôt @Heka : oui, l'isolation est indispensable... car le placo discrétos doit satisfaire à 2 impératifs : zéro odeurs et zéro bruit (cf premier post de ce topic)... le zéro odeurs imposant l'emploi d'un extracteur et filtre suffisants, donc génération de décibels, l'isolation phonique est elle-même impérative Et je suis vraiment fier de moi, car on entend vraiment rien du tout quand on se trouve devant.... et comme je disais, j'ai pour des raisons familiales pas mal de gens qui passent à la maison et le placo est juste dans l'entrée, donc pour éviter les curiosités : il fallait blinder ! A++ amigo ! @TheMicMac : merci à toi Et bien vu pour le câble enroulé, on reconnaît l'oeil du tech'... tu as tout à fait raison pour cette règle fondamentale en élec (dérouler les torons de câbles/enrouleurs, etc) mais en l’occurrence il ne s'agît que du câble USB servant à communiquer avec l'Arduino et il n'est même pas branché... disons qu'il est "rangé", lol. Après, j'aurais pu faire plus propre, notamment en passant les câbles d'alims des ventilos dans le doublage mais je manquais de temps pour le faire... mais j'avoue que je trouve ces câbles arrimés aux cloisons d'un effet proprement dégueulasse ! S'il y a un truc que le tech que je suis déteste, c'est les fils volants (tu remarqueras que le reste est "colsoné" de partout). Encore une fois : c'est pas pour aller passer le BEP non plus mais tant qu'à faire un truc, autant le faire bien... Et pour rebondir niveau "incendie" : sache que j'ai un ABC poudre automatique de 3kgs suspendu au-dessus de tout ça, en sécurité... A++ !
  12. Pouet, package logiciel mis à jour en "section logiciel" ; il vous faudra le renommer en ".zip" pour le décompresser et récupérer les fichiers. Correction d'un bug majeur sur le calcul du temps de marche; Correction d'un bug mineur sur la navigation (return); correction d'un bug mineur sur la fonction de test/simulation drivers. Et encore merci à Gen pour le tuyau, concernant le changement d'extension pour l'upload sur le site ! ++ Edit 09/04/2018 : actualisation du code source ; inversion de variables de calcul. Nouvelle version mise à jour disponible en section logiciel
  13. Plop là-dedans, suite à mon récent (et énième !) déménagement.... [hors sujet] Je vous jure, j'en peux plus ; j'en suis à mon 8ème en 15 ans, ça devient un peu relou... mais bref, "life is life, nanaaaa nanana !"[/hors sujet] .... je me suis remonté un nouveau placo (le 4ème en 12 ans !). J'espérais pouvoir faire plus grand... ba : j'ai du faire plus petit, et encore plus discrétos ! Rapport à plein de paramètres : plus de passage à la maison, seul espace dispo situé dans l'entrée, etc... du coup, j'ai du faire tenir ça dans un placard de 70 x 60 au sol mais en n'occupant que 110-120cms maxi en hauteur. Le placard en question (il est dans un couloir étroit et j'ai pas assez de distance pour le prendre en entier) : Bon : un placard dans une entrée, quoi... En-dedans, qu'est-ce qu'il y a t'il ? La partie supérieure est dédiée au rangement, histoire de faire genre "c'est un placard de rangement"... :siffle: Niveau fabrication : j'ai claqué une ossature en tasseaux dedans, isolé à la laide de verre (récup de mon ancien placo) et plaqué du MDF par-dessus. C'est pas super beau mais c'était pas l'objectif premier, pis c'est dans un placard, hein... osef un peu. Puis ça fait le job, donc... Les cloisons de l'appart sont en BA13 (plaques de placo-plâtre de 13mm) non isolées, raison pour laquelle j'ai du soigner l'isolation phonique du bouzin -je tourne avec le même extracteur, à savoir un Prima-Klima 160-280m3h et même en petite vitesse : ça développe des dB, yeah yeah yeah (seuls les fans de NTM l'auront, celle-là !). J'ai ensuite mis de la bâche blanche toute bête par-dessus (recup' powaa !), puis duct-tape pour sceller les passages d'air et éviter la dispersion de fibres de LDV. Photo prise sur la fin de chantier, juste "pour voir" le principe de fabrication (partie haute, hors espace de culture) : La partie basse (celle dédiée à la culture), avant la pose de la bâche : Une fois terminé, avec les cloisonnements et la "porte blindée" : Oué, faut encore que je travaille encore sur les fuites de lumière ; c'est prévu mais j'ai un peu laissé traîner... Derrière la porte : l'espace de culture proprement dit : En définitive, avec le doublage isolant : ça ne me fait plus que 65x50 exploitables mais ce sera largement suffisant pour mes besoins... j'ai grandement réduit ma consommation ces derniers mois et suis passé à environ 20g/mois ; je pense pouvoir sortir 100 à 150g/session avec ce placard, donc je suis pas trop inquiet. Espace "commande et monitoring" : Les drivers : Pas eu d'autre choix que de mettre à l'intérieur de la box ; du coup, ils sont situés au fond et en haut, près de l'aspiration du FAC. Tous les circuits ont été séparés : 230V d'un côté, sortie driver de l'autre et signaux de données encore à part -ceci pour éviter le parasitage et d'éventuels soucis de mélange de tensions. En parlant de FAC : j'ai fait un genre de caisson insonorisé pour isoler l'extra ; le ventilo est suspendu avec des tendeurs élastiques et encapsulé dans plusieurs épaisseurs de bois et de vides, isolés à la laine de verre. On voit ici la dernière planche : Une fois la plaque isolante enlevée : Et derrière la dernière paroi de bois : L'air extrait est évacué dans la partie gauche, via un système de chicanes pour couper l'effet de souffle ; l'évacuation de la chaleur se fait en partie supérieure du placard, par des orifices que j'ai fait dans les cloisons pour passer dans l'autre placard et les WC. L'introduction d'air neuf se fait en partie basse, via l'autre placard de l'entrée. Dans ce dernier se trouve l'arrivée d'eau froide et de l'air frais arrive par la gaine du tuyau d'alimentation ; je l'ai simplement canalisé et fait entrer par des trous, situés derrière les ventilos les plus bas. La "porte" du placard a également été isolée : tasseaux, laine de verre, plaquage MDF ; puis bâche blanche et duct tape pour éviter la dispersion de fibres (et refléter la lumière). Et voilà ! J'aurais pu plus détailler et faire plus de photos mais je pense qu'on comprend bien le principe et en définitive, je n'ai fait qu'appliquer les principes expliqués dans le tout premier post de ce sujet : encapsuler (la boîte dans la boîte) et isoler au max ; donc rien de révolutionnaire non plus...
  14. Salut les gars, je reviens juste vite fait sur la conversation entre AlreadyTaken et CaramelVert : c'est techniquement possible de mettre 2 CXB3590 sur un hlg-185H-c1400, en attendant de passer à 4 mais je ne le recommanderais pas. Rappel : la plage de tension, c'est le mini-maxi entre lesquels le driver va travailler ; donc au mini 71V et maxi 143V. Tes 2 puces vont réclamer dans les 35V à 1400mA (l'intensité max que ton driver peut délivrer, à 100% de gradation), ce qui fait 70V tirés sur le driver ; hors, le mini est de 71V. Ca veut dire que tu vas imposer une tension supérieure à ce que le composant réclame, ce qui le sort de son fonctionnement normal -ça revient à travailler à tension constante. Ca s'allumera sans problème mais quand tu réduiras le potard, la tension restera constante alors que l'intensité diminuera ; cela fera varier la puissance électrique et lumineuse mais au détriment des puces, car elles seront toujours alimentées à 35.5V chacune, alors qu'elles sont censées recevoir dans les 33V à 700mA. Donc : possible, oui mais déconseillé ! PS : Rafiki, le sopalin c'est hyper agressif pour la couche de revêtement... l'idéal, c'est une soufflette genre appareils photos ou au pire : une microfibre, comme pour les lunettes mais dans l'absolu, on évite de "toucher" la couche d'epoxy. ++
  15. Plop, merci du tuyau, Gen ; je me sens trop con de ne pas y avoir pensé par moi-même, d'ailleurs ! ++
  16. Salut à tous, petit message, déjà parce que le pack à télécharger, contenant le code et les bibliothèques Arduino, n'est plus disponible avec la V4 (on ne peut pas poster de .zip) donc il faut que je MAJ tout ça avec des codes "bruts" à copier/coller pour les utiliser , mais ensuite car le code proposé et déjà téléchargé par certains membres contenait un gros bug dégueulasse... Je m'en suis rendu compte lors de ma dernière session, quand mes plants en croissance ont commencé à tiger et produire des pistils en masse ... J'avais entre temps fait des modifs sur le code, dont un remplacement de nom de variable avec la fonction "recherche et remplace" et une mauvaise variable s'est retrouvée dans la fonction de calcul du chevauchement de cycle sur 2 jours... du coup : tout s'arrêtait à minuit ; résultat mon 18/6 était un 11/13 et ça fait pas une très belle croissance. J'ai juste remis la bonne variable à sa place et ça re-fonctionne nickel comme avant... elles sont connes, ces machines, à faire exactement ce qu'on leur a demandé de faire Bref : je remettrais tout ça en ligne très prochainement, avec quelques autre menues corrections de bugs plus mineurs; comme une erreur dans les remontées dans les menus par "return" (on se retrouvait systématiquement dans les paramètres de l'espace croissance) ou un comportement erratique en mode "Test drivers". ++
  17. Salut, bien-sûr que le Linky est capable de "donner" des infos très précises, comme des consos cycliques, etc... c'est d'ailleurs son but premier : ajuster la production nationale aux habitudes de consommations des abonnés. Ceci dit, les bleus n'ont jamais eu besoin de cela pour serrer un cultivateur ; comme dit et répété précédemment : avant la conso élec, c'est d'abord le deal, les odeurs et plus généralement un manque de discrétion qui vous feront tomber. Maintenant, petit rappel : EDF/Enedis/RTE : ce sont des entreprises, leur but est de vendre du courant pour générer du chiffre d'affaire et contenter les actionnaires. Partant de là, ils n'ont strictement aucun intérêt, déjà à surveiller ce type de consommations (qui mobilisera au mieux des algorithmes, au pire des salariés donc une charge supplémentaire de fonctionnement) et ensuite à les dénoncer. La sauce sera exactement la même qu'avant : les bleus auront un doute, soit parce que dénonciation ou flagrant délit (le cultivateur qui fume en pleine rue ne mérite que de se faire griller), soit parce que le type bricole un peu d'argent de poche avec les excédents et qu'un "client" l'a balancé et de là, ils vont éventuellement demander un relevé de consommations au fournisseur dans le cadre d'une enquête, qui ne servira qu'à confirmer des soupçons qu'ils avaient déjà. C'est pas la fête non plus, on est pas à la TV : les mecs appellent pas le standard d'EDF pour avoir des relevés de conso comme ça ; hormis faits de terrorisme, la procédure pénale est cadrée et doit respecter les droits de la personne suspectée, sinon même le plus moisi des commis d'office obtiendra un non-lieu pour vice de procédure. Donc : oui, EDF est "capable", via Linky, de dire si tel ou tel abonné a des consommations pouvant correspondre à une culture intérieure. Ont-il intérêt à le faire spontanément, hors procédure judiciaire ? Non. Vendre des kilowatt-heure, c'est leur fond de commerce ; t'en consommes et tu les paies ? Ce que tu en fais n'est aucunement leur problème... d'autant que les estimations donnent environ 100.000 cultivateurs en France ; vous pensez qu'ils vont faire quoi ? Tous nous arrêter ? ++
  18. Salut à tous, après une absence prolongée pour raisons persos, je suis de retour parmi vous... un grand merci aux passionnés qui ont continué d'animer le topic et d'aiguiller les novices dans leurs choix, vous êtes top les mecs Raphiki : comme le dit Heka, ce sont des connecteurs autos ; les 3 impératifs avec ce type de connexion : câble RIGIDE ou souple étamé ; du souple non étamé ne fonctionnera pas ; que le diamètre soit suffisant ; dans ce type de bornes, je pense qu'en dessous de 0.5mm² ça "mord" pas; que le câble soit suffisamment dénudé, au moins 1 centimètre. Il faut insérer et tirer dessus pour amorcer l'autobloquant ; si ça ne le fait pas, c'est que soit l'une des conditions ci-dessus n'est pas respectée... soit ce sont des connecteurs de m***e ! Sinon, je vous présenterais très prochainement mon "placo discretos 2.0" ; déménagement oblige, j'ai refait un tout nouvel espace de culture. J'espérais agrandir, j'ai finalement du rétrécir... mais suis assez content du résultat. A bientôt pour un petit report, donc ; bonne bricole à tous, en attendant ! ++
  19. Salut, @Gen : non non, ça ne vient pas de chez nous ; comme dit en MP : ça vient du serveur cannatech le problème, pas de chez nous.... les liens de tes photos ne pointent plus vers rien et à l'origine, c'était des images hébergées sur Cannatech, pas Cannaweed. Mes topics CAO ont également été basculés dans ladite section et mes images sont toujours là... mais hébergées ici Merci d'avance... ++
  20. Salut, le charbon actif travaille par adsorption ; c'est à dire qu'il capte en surface et pas en profondeur, au contraire de l'absorption (éponge). Ça signifie que plus tu démultiplies ta surface (en mettant plus de grains dans un même volume) , plus tu va augmenter ta capacité de traitement et donc ton abattement sur les composés organiques odorants. En revanche, comme chacun des grains est plus petit, leur surface unitaire est moins grande ; donc chaque grain aura une capacité dans le temps plus limitée que des gros grains, ce qui limite la durée de vie du filtre. A l'inverse, la grosse granulométrie aura une tenue dans le temps plus importante, car une plus grande surface d'adsorption/grain mais son traitement effectif sera moins efficace, car la surface totale de traitement sera moins importante qu'avec une granulométrie plus fine. En clair : ça sentira un peu plus mais ça durera plus longtemps... Après, comme dit plus haut : à contextualiser avec la masse de charbon et le remplissage/tassement ; entre un filtre de 2 kgs de charbon et un autre de 10 : quelle que soit la granulo, ça fait pas le même boulot. ++
  21. Salut, tu trouveras difficilement des auto-transfos de moins de 500VA ; après, ça ne pose aucun souci en terme de fonctionnement : qui peut le plus, peut le moins. Pour la terre, les Prima Klima sont conçus en classe 2 (double isolation galvanique), donc la terre en sortie ne sert à rien. En clair : tu vires la fiche mâle d'alimentation, tu dénudes et raccordes phase et neutre à tes fiches bananes, qui vont en sortie de transfo. En revanche, il faut bien brancher la terre de l'alimentation 230V sur le bornier à droite, pour prévenir les éventuels défauts d'isolement sur le transfo. ++
  22. Salut, le 2.3W/cm vient de la première page du guide, où j'ai calculé le pouvoir de dissipation des principaux rads à ailettes de chez TME, sur une base de 80cm²/W en actif En revanche, je trouve la valeur donnée par GrowMau de 40cm²/W en actif assez "optimiste" ; entre 110 en passif et 40 en actif, ça fait quand même un sacré fossé... après, nul doute que si un type sait de quoi il parle, c'est bien lui mais sincèrement, je trouve cette valeur vraiment limite, dans le sens où faut vraiment pas que le ventilo lâche en cours de cycle de jour ! On préconise dans le guide 80cm²/W ; ça peut paraître "énorme" comparé à GrowMau mais ça tient compte d'une éventuelle défaillance de la ventilation... après, chacun fait comme il veut mais je reste sceptique par-rapport à ces 40... moi, je ne les conseillerais pas. Je trouve que mes SK47, qui sont quand même le haut de gamme en rad à ailettes chauffent déjà pas mal en étant surdimensionnés, donc les bases de calcul proposées ici ne me paraissent pas aberrantes, surtout s'il s'agît de pérenniser le fonctionnement de nos COB dans le temps. ++
  23. Salut, je rejoins les avis du dessus : si l'électricité n'est vraiment pas dans tes compétences, alors remets-t'en à un professionnel.... L'électricité ne s'improvise pas et même si ça reste de la "logique", certains aspects sont primordiaux (sections de câbles, sélectivité des protections, volumes de sécurité dans les pièces d'eau, etc, etc..). Il faut également avoir conscience que la rénovation d'une installation en tri, c'est bien souvent un gros casse-tête ; le triphasé est-il vraiment indispensable chez toi ? As-tu des machines-outils, des appareils de chauffage, des pompes de puits ou autre qui justifie de garder un abonnement triphasé ? Dans le cas contraire, autant passer en mono, ce qui évitera bien des soucis et fera faire de sacrées économies d'abonnement... En tout cas, perso et en tant que pro : je ne me verrais pas te donner des conseils sur le net, surtout sans voir l'installation "en vrai". Ce serait engager ma responsabilité et l'éventualité de causer des dommages ne me plaît pas vraiment.... Permets-moi tout de même de te donner 2 conseils : télécharge le cahier technique de la NFC 15-100 ; si tu restes en tri, d'être particulièrement vigilant sur le serrage du neutre ; perdre le neutre en tête d'installation tri, ça revient à alimenter les appareils monophasés en 400V... ils n'apprécient généralement pas. ++
  24. Salut, sans vouloir être "méchant" avec ton ami : c'est sûr qu'il est électricien pro ? Parce quitter le chantier en te disant "vaut mieux éviter les HPS", je trouve ça assez moyen... dans ce cas-là, oublie également aspirateur, lave-linge, grille-pain, chauffage d'appoint et éclaire-toi à la bougie ! Je ne sais pas ce qu'il a bricolé chez toi ni comment il s'y est pris pour qu'une prise prenne feu (l'a-t'il alimentée en 400V ?) mais le boulot me semble léger... le minimum syndical, si le triphasé n'est plus indispensable chez toi, aurait été de tout passer en mono pour éviter les soucis et tant qu'à faire, retirer tous les circuits "au propre" pour éviter des salades de fils/dérivations pourries dans les cloisons. Les anciennes installations triphasées comme ça, c'est un coup à faire cramer tous ses appareils en cas de perte de neutre en tête d'installation (du coup, tous les appareils 230V se prennent 400V dans les dents), sans compter l'abonnement qui n'est du tout au même tarif, les risques d'échauffement si déséquilibre de phases, les câbles surchargés qui peuvent fondre... Bref : avant d'envisager quoi que ce soit, fais déjà en sorte que ton installation respecte la NFC 15-100 car en cas de sinistre lié à ça, ton assureur ne te prendra pas en charge... Vous avez fait passer le consuel ? J'imagine que non ? Sérieusement, si ton ami est vraiment un pro : j'émet de sérieux doutes, quant à sa conscience professionnelle et donc le boulot qu'il a pu faire ! Jamais de la vie je ne laisserais une installation dans cet état ; pas envie d'avoir des morts sur la conscience.... comme disait mon ancien contremaître : "fais-y bien, ou alors fais-y pas et laisse faire ceux qui savent". ++
  25. Re, ba c'est justement les faisceaux restreints, qui me chagrinent et que je trouvent contradictoires avec la notion "d'homogène"... si tu concentres ton flux, tu gagnes certes en projection (pénétration) mais tu perds en homogénéité, ramené à l'ensemble de la surface, non ? Le rouge va être prépondérant et bien mixé aux autres ondes envoyées par le COB, dans un cône relativement restreint... mais autour ? Ou alors : il faut multiplier les sources de rouge, de manière vraiment significative...? Attention, ce n'est pas pour le plaisir de contredire ; je cherche juste à comprendre ce postulat, qui à vrai dire m'échappe un peu... je ne vois pas en quoi cette lumière serait gâchée ; qu'elle soit mal distribuée, certes mais les plantes en tireront toujours quelque chose, au final !? Dans la mesure où elles ne sont pas collées aux sources, il y aura bien un mélange des spectres qui s'effectue...donc une certaine homogénéité de la lumière qui arrive aux plantes...? Après, il est évident que des leds rouges, si performantes soient-elles, n'auront jamais la capacité de pénétration du blanc mais ça, ça restera valable tout le temps, non ? Même bien focalisé, du 700nm ne pourra jamais pénétrer la canopée aussi bien que du 550... Ceci étant dit, je comprend et admet le raisonnement, de dire : si ton spectre est homogène en surface mais dissocié 10 cms sous la canopée, c'est pas génial. Mais j'ai du mal à voir cela comme du gâchis... après, tu as parfaitement raison, quand tu parles de vue de l'esprit... il est tellement facile de se convaincre qu'une modification veut forcément dire "optimisation" et donc d'y prêter les avantages que l'on veut, plus par conviction personnelle que réelle démonstration factuelle... Pour les 2700K, je suis tout à fait d'accord qu'énergie électrique et photosynthétique sont deux notions bien distinctes mais quand on compare les courbes d'une HPS et d'un COB 2700K, ba on reste tout de même sur des graphes relativement similaires (léger pic dans les bleus 450-500, forte présence dans les 550-650nm, courbe descendante de 650 à 720), pour une efficacité énergétique relativement semblable... donc d'un point de vue strictement pécuniaire : je n'y vois pas grand intérêt en soi, comparé à du sodium (d'autant que le rouge est bien plus présent en HPS qu'en COB). Ce qui ne veut pas dire que j'y vois aucun intérêt ; mais pas en source unique, au prix que ça coûte, en tout cas... Après, je te rejoins totalement sur : si on pousse le "délire" jusqu'au bout, alors autant prendre du 4000K et le blinder de rouge focalisé, pour avoir un faisceau puissant et photosynthétiquement efficace... ++