France : Cannabis : l’Observatoire des drogues émet des réserves sur la mise en place d’amendes

Sign in to follow this  
France : Cannabis : l’Observatoire des drogues émet des réserves sur la mise en place d’amendes
By mrpolo ,

 


La mission d’information sur la possibilité de punir l’usage illicite de stupéfiants par une amende forfaitaire poursuit ses auditions. Mardi 12 septembre, l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT) a mis en garde contre le risque de « standardiser » la sanction au détriment des soins.

 

 

 

Fumeur de cannabis / MARTIN BERNETTI/AFP

 


Mieux identifier le profil des consommateurs pour mieux les prendre en charge. C’est en gros le message que l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT), auditionné par la mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’usage de stupéfiants, a voulu faire passer aux députés, alors que ceux-ci étudient la possibilité de punir les usagers de drogues (en particulier de cannabis) par une simple amende en lieu et place de la procédure judiciaire – longue et coûteuse – actuellement en vigueur. Les consommateurs de stupéfiants sont aujourd’hui passibles d’un an de prison et de 3 750 € d’amende.

 

 

 

Individualisation de la prise en charge

 

« S’il est effectivement nécessaire de réformer la réponse pénale qui est par ailleurs inefficace, les amendes forfaitaires risquent de standardiser les sanctions », a estimé Julien Morel d’Arleux, directeur de l’OFDT. Pour ce dernier, la mise en place d’amendes ne doit pas uniquement servir à désengorger les tribunaux et les commissariats. La réforme doit être l’occasion de repenser la réponse pénale en trouvant un équilibre entre « sanction et soin ».

 

Le directeur de l’OFDT plaide ainsi pour une meilleure prise en charge des usagers de droguevia le développement de « peines alternatives », comme les stages de sensibilisation ou le suivi médical. Julien Morel d’Arleux a également expliqué que pour être efficace, la réponse pénale doit être « individualisée » pour s’adapter à toute « la palette des consommateurs ».

 

Citant l’exemple du système judiciaire portugais, le directeur de l’OFDT a émis l’idée de créer des commissions pluridisciplinaires – regroupant professionnels de santé et juges – qui examineraient individuellement chaque cas d’usager en fonction du type de consommation. L’objectif est de trouver des réponses plus adaptées pour les jeunes, sachant que la France est le pays du monde où les mineurs consomment le plus de cannabis. Ces commissions permettraient de mieux prendre en charge les consommateurs les plus problématiques en les orientant vers un traitement médical spécifique.

 

Changer la perception sociale du cannabis

 

Également entendue mardi 12 septembre par la mission d’information, la Mission interministérielle de lutte contre les drogues (Mildeca) a rappelé que la réponse pénale variait largement en fonction des régions et des tribunaux (du simple rappel à la loi au procès). Et si la France possède une des législations les plus sévères au monde en matière de répression contre les consommateurs, sur plus de 100 000 procédures traitées chaque année, 45 000 aboutissent à un simple rappel à la loi.

 

Ainsi, les amendes rendraient systématiques les condamnations pour usage de drogue et mettraient fin à une certaine « tolérance » vis-à-vis du cannabis. Pour le président de laMildecaNicolas Prisse, « le système d’amendes forfaitaires doit s’appliquer indistinctement à toutes les drogues. Car si seul le cannabis est sanctionné d’une amende, cela induit qu’il est moins dangereux », a-t-il expliqué.

 

L’OFDT a souligné lors de l’audition que le cannabis nuit gravement à l’apprentissage scolaire et provoque chez les jeunes des retards de développement. « Tout l’enjeu aujourd’hui est de faire changer les mentalités en France vis-à-vis du cannabis car il bénéficie d’une bonne perception sociale. C’est comme un rite de passage chez les adolescents », a avancé Julien Morel d’Arleux. Selon l’OFDT, seulement 20 % des adolescents considèrent que l’usage de cannabis est dangereux pour la santé.

 

Sylvain Labaune

 

Source: la-croix.com


  Report Article
Sign in to follow this  


User Feedback


Hello tout le monde,

 

Ça y est, les discussions commencent. bonne idée de parler du Portugal. J'aime ça. Après, je ne suis pas d'accord avec l'analyse de l'OFDT selon laquelle on va mettre fin à une certaine tolérance. Certes, la sanction va devenir systématique, mais en retour, l'acte de consommer du cannabis ne sera plus perçu comme un délit passible de sanctions pénales (même si pas tout le temps appliquées). Ce ne sera plus qu'une infraction et ça va changer les mentalités. Demain, tu paieras ton amende et point barre. Pas de compte à rendre, pas de commentaire ou de leçon de morale... C'est mieux.

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Salut.

Ouais, c'est marrant de constater à quel point les autorités nous prennent pour des abrutis à "éduquer", sur à peu près tous les sujets. Comme si notre "mentalité" ne se basait pas en grande partie sur des faits...

Après chacun sa perception des choses, mais je ne suis pas bien sûr que nos chères élites ont plus les pieds sur terre que nous, hein !

De toute façon une loi doit se baser sur du concret, pas sur des opinions, sinon on rentre dans de l'arbitraire : le cannabis est arbitrairement interdit, tandis que le tabac est arbitrairement autorisé. Pourquoi ? Ne serait-ce pas finalement uniquement en rapport avec la mentalité de nos dirigeants ? Du coup ils veulent nous "éduquer", nous convertir, alors qu'ils seraient censés nous représenter (oui, bon, d'accords, je sais...).

Bref, encore une histoire de mépris, tout ça.

Pour ce qui est de l'amende, bien sûr que si c'est une question de morale (en plus d'une question de racket) : tu te fais taper sur les doigts, puisque tu es sanctionné. Donc on te considère comme fautif, on te punis. La mentalité ne change pas, c'est juste qu'ils mettent en place une sanction plus facilement applicable !

Eh puis peut-être que les riches s'en foutent, de payer, mais c'est loin d'être le cas de tout le monde ! Donc en plus c'est inégalitaire, la sanction est plus rude pour les uns que pour les autres, pour le même délit...

Moi je viens d'être condamné pour simple usage, par un tribunal paumé dans la cambrousse : amende de 300 euros ! Tu trouves ça normal Liloute ? Je me demande bien où je vais trouver le pognon... j'espère que ça ne va pas me pousser à enfreindre la loi, tu vois ce que je veux dire, hein !

A+

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Bon après, tout dépend du montant de l'amande que tu dois payer. 300 euros, c'est beaucoup trop. C'est le montant de ce que je paye pour mon loyer une fois les apls retirées donc, c'est sûr qu'il faut pouvoir les sortir. Tu es tombé sur un con ou alors, je ne connais pas le dossier. Moi, je vois plus un montant entre 40 et 90 euros. Là ça reste dans les limites que je me suis fixé pour dire que ça passe encore. Après, c'est tout le problème de la nature de cette dépénalisation. C'est quand on va savoir le montant de l'amende qu'on va savoir où ils veulent en venir. Une amande trop forte et alors c'est du répressif encore et toujours. Une amande à la portée de tous et là, on peut en discuter.

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Une amende c'est répressif par définition, c'est une sanction... une sanction bête et méchante qui plus est.

Même dans leur vision sur le cannabis, que je ne partage pas, à savoir que les consommateurs sont dans l'erreur et qu'il faut les "éduquer", je ne vois pas ce qu'ils espèrent obtenir en leur tapant dessus. Que ce soit au portefeuille ou autre.

Tu peux toujours te dire que 40 euros c'est un moindre mal, mais tu paye 40 euros, et eux ils les encaissent tranquille. On est presque au niveau du pot de vin, là. De plus c'est contre-productif : ça leur simplifie tellement les choses qu'ils peuvent continuer à réprimer tranquille. Les forcer à faire des procédures (qu'ils ne font pas, du coup, la plupart du temps) les emmerde beaucoup plus.

En plus, vu le niveau de rapacité du gouv (qui baisse quand même tes apl de 5 euros, quoi), je pense que le montant sera bien supérieur. Et puis, une amende ne te donne pas le droit de fumer pour autant le restant de l'année... des amendes tu peux aussi bien en manger dix !

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Salutation nocturne à toutes et tous.

 

Et bien, le sujet progresse, même si cela ne reste que palabre.

Mais je vais développer ce qui me titille;

 

Nous restons tout de même face à un cul de sac.

Il s'agit ici de seulement allégé le système juridique, pas d'apporter une réel réponse aux défenseurs du pour ou du contre et accessoirement de taper de l'argent, les peines étant peut ou pas appliquer pour ce point précis "consommation illicite", l'argent fuit de tous coté ( la prohibition étant à elle toute seule la fuite la plus importante d'argent de ce vieux radeau qu'est cette loi).

Tandis que la contravention permet elle d'économiser et en plus de faire rentré l'argent par le juridique.

 

Donc en définitif, qui paye encore et toujours !? Les pour ou les contres ?

...ou les deux... A méditer.

 

Sur ce, bonne nuit mes pandas ;}

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Wesh panda.

On s'en fout que les contre payent, c'est quand même bien la moindre des chose qu'ils financent leur prohibition !

Tandis que je ne vois pas en quel honneur nous devrions financer notre persécution. Tu vois ce que je veux dire ?

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

C'est pas faux. Une amande reste répressive quoi qu'il arrive, mais après, je pense qu'elle peut avoir une signification différente en fonction de sa valeur. Si ils veulent nous faire mal, ils le peuvent. C'est un peu ce qui t'es arrivé avec ton amande. Mais si ils sont raisonnables, on peut vivre avec. C'est pas tous les matins que tu vas te faire chopper en train de fumer et tu peux inclure le risque dans la gestion de ta consommation. D'où une dépénalisation différente en fonction du barème de la sanction.

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Salut

 

Franchement c'est quoi cette mesure .

Ok tu dis plus de pénal une amende et basta .Et la fois suivante t'as droit a quoi ?

Parce que faut pas rêver en cas de récidive ce sera plus une simple amende et on sera repartie dans le système pénal.

Sans compter ceux qui ne payeront pas l'amende , la c'est direct prison ?

 

Rêver pas la première ce sera de l'ordre de 100 euros ce qui est déjà énorme pour une personne au smic.

2eme fois je verrais bien une majoration de l'amende et la 3eme tu repars au tribunal.

 

Comme ca va patrouiller toujours aux memes endroits ca va aller vite on sera revenu au point de depart.

 

Belle avancée...

 

Comme tu dis vincelemat pourquoi y'aurait que les fumeurs qui payeraient ?

Seuls les malades cotise pour la sécu ?Seuls les futurs chômeurs cotise pour pole emploi?

Etc .... y'en a la pelle des exemples comme ca.

 

C'est pas le problème des fumeurs de weed de faire respecter la loi et de payer une hypothétique prévention alertant sur les risques de la consommation de cannabis.

 

Au moins épargner les mecs qui sont dans le thérapeutique....qui eux n'ont pas vraiment le choix.

 

A++

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Ba avant de crier au loup, on va attendre de savoir ce que propose le nouveau président. Après, je serai étonné de voir qu'on retourne en pénal si il y a récidive. Moi aussi, j'ai vu cette proposition, mais c'était sous l'ancien gouvernement. Donc, il y a un certain moment. C'est pas dit que ce soit repris aujourd'hui. Parce que si le projet est de délester les magistrats, alors ça n'a pas de sens. Bon après, c'est pas moi qui fait les lois donc, je ne connais pas le contenu de ce qui va arriver incessamment sous peu. Si ça se trouve, je me trompe.

 

Par contre, oui à la prévention. Je suis d'accord pour que l'argent des amendes servent utilement à ce domaine. Mais bon, pour le moment, on ne parle pas de prévention nul part, donc c'est pas fait.

 

@+

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

 

Que d'angélisme!

 

Suffit juste de se remémorer  les dernières paroles du gonze gendarme sur France 2 à l'occasion d'un récent documentaire -et d'avoir relevé son lapsus in fine: quand le journaliste lui dit dit que, bon, en gros, en sortant des studios on trouve un boulevard du shit de 5 km. Réponse de l’intéressé " Qui vous doit qu'à 5 km d'ici, nos forces de police ne sont pas entrain d'arrêter des ACHETEURS?" (alors que le reportage entier portait sur le bizness des banlieues et villes!).

 

Tout est dit. Ils vont vous plumer en France, d'autant que la récidive sera condamnable au pénal (selon ce qui semble se dire).

 

Et selon vous, ça  avance ...

 

 

Français, souvenez vous des suffragettes, ça vous donnera peut-être enfin des idées.

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à toutes et tous.

 

vincelemat< Je comprend mais ne partage pas ton avis sur ce point; 

 

Wesh panda.

On s'en fout que les contre payent, c'est quand même bien la moindre des chose qu'ils financent leur prohibition !

 

 

Moi j'en ai à foutre que je ne crois en aucun cas en l'avancée en la matière si nous continuons à nous faire faces.

C'est ensemble que nous devons progressez.

 

Personnellement, je connais des gens qui sont contre, mais ne font pas front, ils nuancent.
Parce qu'ils sont contre car ils ne voient pas quelle évolution cette dite amende apportera au débat qu'est le cannabis en France.

Il ne fume pas, ce moques éperdument des fumeurs, les côtoient, sont amis avec certains ( je parle de moi).

 

Un de mes plus proches amis est médecin, de plus, de 15 ans mon aîné.
Il ne fume pas, lui, il préfère distillé tranquille ces fruits pour ce faire des gnôles de l'enfer.
Son point de vue est très simple ;

 

"Cette mesure n'apportera rien de progressiste, ici il ne s'agit que  d'argent" puis conclus en me servant une liqueur faites maison "Mon amice n'est pas demain que tu trouveras de la weed de qualité en dehors de celle que tu produis"... Santé !"

 

Tu vois ce que je veux dire . Alors, son avis comme le tient est tout à fait recevable.
Certes, l'on peut être en désaccord mais, mètres ceux qui sont contre dans leurs globalités dans le même panier en revient simplement à mettre tous les fumeurs de weed dans le panier des toxicos ;}

 

Quand à la deuxième partie de ton message, je suis d'accord, mais toujours dans la nuance car c'est bien la que ce trouve le point qui me titille ;}

 

La vérité c'est que nous vivons ensemble mais ne décidons de rien, donc à partir de ce constat, nous sommes tous, pour comme contre ceux qui payeront, n'en doute pas.

 

Sur ce, bonne nuit mes pandas ;}

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Houla ! Tu pars loin, là, ami panda ! Tu dois en avoir de la très bonne, effectivement...

Moi, tout ce que je dis, c'est que l'argument comme quoi la contraventionalisation permet d’économiser sur le coût de la prohibition, c'est une insulte faite aux fumeurs, c'est indécent. Il n'y a que les plus farouches prohibitionnistes qui peuvent y trouver une forme de normalité, de justice.

Tiens, ça me fait penser aux suisses qui facturent les nuits de garde-à-vue, ou aux chinois qui facturent à la famille la balle qui a servit à exécuter leur proche.

C'est comme demander à un esclave de préparer ses propres chaines, à un condamné de creuser sa propre tombe, à un exilé de détruire sa propre maison pour faire place nette aux envahisseurs. "Ben oui, déjà que tous ces cons existent, ce qui est très gênant, si en plus les dominer et les éradiquer nous coûte du pognon, où va-t-on ? Ils vont donc financer leur propre anéantissement, c'est quand-même bien la moindre des choses".

Ces "cons" en l’occurrence c'est nous, et perso j'ai bien du mal à imaginer forme d'oppression plus perverse et plus complète, qui va jusqu'à nier le fait même de la volonté de dominer, de réprimer, pour en faire porter l'entière responsabilité aux dominés, qui eux n'ont évidement pas demandé qu'on leur en mette plein la tronche.

C'est un peu comme casser la gueule à quelqu'un puis lui reprocher de s'être foulé le poignet !

Si l'état veut la prohibition, au moins qu'il l'assume, et donc qu'il en assume le coût, non mais sans déconner !

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

De la très bonne effectivement car je suis détenteur du secret du bambouskunk ;}

 

Oui, la dit comme cela, je comprend et acquiesce.

Peut-être, surement, ai-je mal développer mais pas mal compris, et effectivement, seul les plus farouche défenseur son les moins ouvert, mais même eux ce trouve dans les deux camps, mais n'oublions pas qu'il y à ceux qui sont bien moins farouche et surement bien plus nombreux et plus sage.

 

Ce que j'en pense, ce qu'il s'agi ici ni plus plus ni moins qu'un bon moyen de taper du pognon bien plus surement qu’auparavant, mais n'apporte absolument rien pour l'avancé sociétal du canna en France. Aucunement.

 

Et pourtant, l'ont peut lire ici et la des phrases du genre "légalize it" ou encore"la weed c'est le mal" (Suffit juste de lire les quelques commentaires sur le sujet sur la page de l'assemblée national pour ce rendre compte que beaucoup n'y comprennent absolument rien et y voie ce qui n'existe pas, et des deux camps).

Alors peut-être suis trop perché dans ma nébuleuse, mais j'ai la sensation que beaucoup voie une évolution bonne ou mauvaise la ou il n'y à rien de tel, juste cette chose si vulgaire qu'est l'argent

 

Effectivement, "c'est une insulte faite aux fumeurs", même bien plus, un cracha à la tronche des consommateurs averti ;}

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

 

mais j'ai la sensation que beaucoup voie une évolution bonne ou mauvaise la ou il n'y à rien de tel, juste cette chose si vulgaire qu'est l'argent

 

Moi j'y vois une avancée non négligeable, c'est qu'on parle d'une amende pour quiconque est attrapé en train de fumer du Jah dans la rue. Si on en reste là, ça te permet plein de trucs en dehors de la rue. Il suffit d'avoir un peu d'imagination. M'enfin, je ne veux pas donner de faux espoirs non plus. Attendons de voir la suite.

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Bonjour à toutes et tous.

 

Disons que ce n'est pas ce que j'attend d'une évolution sur ce sujet.

J'attend quelque chose sur le médical en premier lieu, et pour l'instant, pas un mot de ce coté venant de nos dirigeants. 

Après, c'est une question de point de vue donc oui, attendons de voir la suite.

 

Bonne soirée mes pandas ;}

Share this comment


Link to comment
Share on other sites