France - Intensification de la lutte contre la cannabiculture

Sign in to follow this  
France - Intensification de la lutte contre la cannabiculture
By mrpolo ,

Intensification de la lutte contre la cannabiculture : fermeture d’un commerce rennais proposant du matériel de jardinage utilisé dans la culture « indoor » de plants

 

 

 

 

 

 

 


Fin septembre 2017, deux gérants et sept vendeurs d’une chaine de magasins de jardinage d’intérieur ont été interpellés par la gendarmerie de Rennes. Leur enseigne de vente d’outils de jardinage proposait à la vente du matériel pouvant servir à cultiver des plants de cannabis. Dans un contexte de banalisation de la pratique, la MILDECA revient sur la vente détournée de ce type de matériel pouvant être utilisé pour la cannabiculture.

 

 

 

 

 


Dans le cadre de récentes directives de lutte contre la cannabiculture émises par la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale (DGGN), la gendarmerie de Rennes a initié une enquête sur un commerce rennais qui a permis l’interpellation d’individus impliqués dans la vente de matériel de culture de cannabis. Ils prodiguaient des conseils pour la culture de plants en échange d’une rémunération à l’issue de la récolte.

 

Ainsi, 800 000 euros d’avoir criminels ont été saisis et la fermeture définitive de quatre commerces de vente de matériel de jardinage indoor a été prononcée. Les deux dirigeants des enseignes ont quant à eux été mis en examen pour incitation à la culture de cannabis.
De plus en plus, les enquêteurs s’intéressent à ces commerces de type « grow shop » fréquentés par les cannabiculteurs.
Accroissement des pratiques d’auto culture du cannabis en France

 

En 2010, plus de 80 000 personnes âgées de 18 à 64 ans, ayant consommé du cannabis dans l’année avaient déclaré se le procurer en ayant uniquement recours à l’autoculture (sources OFDT).

 

Sur les cinq dernières années, les saisies d’herbe de cannabis issue de la culture en intérieur (indoor) ou en extérieur (outdoor) ont fortement progressé en France métropolitaine et outre-mer. En effet, 55 000 pieds ont été saisis en 2010 contre 125 000 en 2016, soit une hausse de 127 %.
Dans près de 95 % des affaires réalisées en métropole, les plantations ont été découvertes indoor et les autocultures de « petite taille » (moins de 10 pieds) sont majoritaires (sources OCRTIS).

 

L’essor important ces dernières années, de saisies de cannabis issues des pratiques d’autoculture montre la nécessité d’une stratégie de lutte adaptée. C’est pourquoi la MILDECA soutient le ministère de l’Intérieur dans une démarche de lutte contre ce type de trafic, notamment par le biais de l’intensification des moyens d’actions.

 

Ce que dit la loi
Le cannabis est un produit stupéfiant. L’article 222-35 du code pénal dispose que sa culture est considérée « comme un acte de trafic grave dont la peine peut aller jusqu’à vingt ans de réclusion et 7 500 000 euros d’amende quelle que soit la quantité ».

 

Source: MILDECA-gouv.fr


  Report Article
Sign in to follow this  


User Feedback


 

 

Ce que dit la loi 
Le cannabis est un produit stupéfiant. L’article 222-35 du code pénal dispose que sa culture est considérée « comme un acte de trafic grave dont la peine peut aller jusqu’à vingt ans de réclusion et 7 500 000 euros d’amende quelle que soit la quantité ».

 

Bizarre, je croyais que la possession de plant de cannabis était punis de 4000€ et un an de prison ferme par pieds si il était avéré qu'il n'y a pas eu trafic et que c'est bien pour sa conso perso.

 

@+

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

plop

 Les bonnes nouvelles aujourd'hui sur cannaweed :( ...

 Le problème ici Gandja , c'est pas un trafic direct , mais le fait de présenter ou promouvoir la culture du cannabis en France .
Article L3421-4 du Code de la Santé Publique : " La provocation au délit prévu par l'article L. 3421-1 ou à l'une des infractions prévues par les articles 222-34 à 222-39 du code pénal, alors même que cette provocation n'a pas été suivie d'effet, ou le fait de présenter ces infractions sous un jour favorable est puni de  cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende."

 En France vendre du matériel horticole est légal tout comme l'acheter, et aussi  posséder et vendre des graines de chanvre pour collectionner ou pour la pêche à la carpe, tan que celle-ci ne sont pas cultivées ... -_-
 Là malheureusement ils ont été un peu large dans les services horticoles , et c'est pas bien malin de jeter le discrédit sur tout une profession qui va surement être inspectée de plus prêt maintenant.En espérant que cela reste à l'échelle régionale.

 +_+
 

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

"""Ils prodiguaient des conseils pour la culture de plants en échange d’une rémunération à l’issue de la récolte."""

 

Hein ? Pardon ? C'est quoi ces conneries ? Ça me paraît trop gros pour être vrai, là...

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

"""Ils prodiguaient des conseils pour la culture de plants en échange d’une rémunération à l’issue de la récolte."""

 

Hein ? Pardon ? C'est quoi ces conneries ? Ça me paraît trop gros pour être vrai, là...

plop,

 

Ouais de la sale disquette de keuf ... 

 

++

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Bonjour les jeûeûnes, c'est papy,

Que d'aucuns fassent quelques trafics, c'est certain, mais là, notre gendarmerie abuse : 800 k€ d'avoir criminels, c'est du grand n'importe quoi. Vous imaginez un peu le business pour avoir tant de tunes non "protégées", ce n'est pas crédible, même les pires branquignols n'arrivent pas à être si stupides. Ce qui ne retire rien à la politique absurde du tout répressif j'en conviens. Mais sachons raison garder, pas de parano non plus.

Pétard pour tous !

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Même si les sommes annoncées paraissent un peu farfelues, il semble clair que la simple dépénalisation n'est pas du tout à l'ordre du jour -quoiqu'en pensent certains esprits "éclairés" !

 

Plus inquiétante est la "boite noire" sensée filtrer TOUTES les navigations et les analyser selon le type de délit recherché (Le texte prévoit la mise en place de "boîtes noires" observant les données de connexion des internautes pour y repérer des comportements suspects);le texte, passé inaperçu, a pourtant été votée le 23 juillet 2017.

 

A votre place je me mobiliserai en urgence, à moins que vous ne préfériez vous retrouver en vilaine posture pour avoir simplement été tiré(e)s au hasard par une moulinette informatique contrôlée par l’état!

 

Nul doute que la note pourrait rapidement se saler en fonction des quantités saisies et que Bercy en bave d'avance.

 

On a rien sans rien, mais ce qui est certain:  c'est que votre passivité, toute générale, est un blanc-sein donné aux autorités, qui laisse la porte ouverte à une répression aveugle basée sur de fortes amendes douanières.

 

Sans être parano, l'état  va investir dans cette affaire tellement d'argent, qu'il serait peut-être un peu idyllique de penser qu'il ne cherchera pas à se rembourser en allant directement piocher dans vos poches ou votre patrimoine, un peu de cet argent frais dont manque cruellement les caisses de l'état, tout en laissant courir les trafics.

 

Voilà mon analyse, libre à vous de ne pas la partager .

 

En tout cas, on ne met pas en place un programme de ce genre pour ne pas s'en servir.

 

A vous de voir si vous préférer revendiquer courageusement vos droits ou demeurer in eternam les vaches à lait d'un système répressif et confiscatoire !

 

Sans lutte, pas de droit de vote, pas de congés payés etc  -l'avez-vous oublié?

 

Quand on sait, qu'en 1940, il y avait en France moins de 1% de résistants parmi la population...On peut toujours rêver à un soulèvement cannabique et ainsi, à moindre frais, dans de fumeuses et illicites vapeurs, tranquilliser sa conscience . Libre à vous!

 

A votre place, je commencerais cependant un tout petit peu  à m'inquiéter quand même.

Share this comment


Link to comment
Share on other sites