kyu

[Recettes] Thés de Graines Germées (SST)

Recommended Posts

kyu

Les SST et FSST
ou Thés de Graines Germées
(Fermenté)

SST: Seeds Sprouted Tea
FSST: Fermented Seeds Sprouted Tea (conservable)


Le Thé de Graines Germées améliore la vigueur général des plantes. C’est un stimulateur de croissance, un stimulateur racinaire, il régule la distance inter-nodale, c’est un catalyseur,… un concentré d’Hormones et d’Enzymes. Il est très utile pour booster les plantes.

Il existe plusieurs façon de faire un SST avec quelques recherches, vous trouverez facilement d’autres recettes et d’autres façons de les préparer.

Recette FSST
Vous pouvez utiliser n’importe quelle graines a croissance rapide, vous pouvez même si vous le souhaitez faire un mélange de plusieurs variétés.
Exemple: luzerne, orge, blé,… (graines pour oiseaux)

 

Thé de graines gemées (SST)1.jpg

 

Thé de graines gemées (SST)2.jpg

 

Faites tremper les graines dans de l’eau non-chlorée 24/48 heures.

 

Thé de graines gemées (SST)3.jpg

 

Égouttez et déposez les dans un contenant, elles ne doivent pas être séchées.

 

Thé de graines gemées (SST)4.jpg

 

Recouvrez les de papier absorbant humidifié pour les conserver a l’humidité.

 

Thé de graines gemées (SST)5.jpg

 

Thé de graines gemées (SST)6.jpg

 

En quelques jours les graines devraient avoir germées. Vous pouvez les récolter une fois que le germe fait moins de 1cm. Les hormones sont disponible des l’apparition des germes.

 

Des moisissures bénéfiques devraient faire leur apparition lors de la germination, cela veut dire que les micro-organismes contenus dans les différentes graines commencent a dégrader la matière.

Avant de mixer les graines fraîchement germées,
pesez les et ajoutez y de 1/3 a 1/2 de mélasse ou de sucre naturel.
Une fois la mélasse et les graines germées mixées

Filtrez pour enlever l'excédent de matière (non obligatoire)

et ajoutez y un peu de Sérum de Lactobacille.
Laissez fermenter de 3 a 6 semaines à l’abri de l’air et de la lumière .

 

Thé de graines gemées (SST)7.jpg

 

Utilisation:
En arrosage ou en pulvérisation 1/2 a 1 c.c par litre d’eau non chlorée.

Conservation:
A l’abri de l’air et de la lumière.

 

Recette SST
La préparation est réalisée avec des graines de luzerne, même si l’orge est plus efficace on peut néanmoins utiliser à peu près n'importe quel type de graines.

Prenez 56g de graines en éliminant tout corps étranger.
Faites les tremper dans de l’eau non chlorée.
Laissez reposer pendant 8 a 10 heures puis égouttez bien toute l’eau.
pesez les graines, objectif obtenir 84g de graines germées.

Laissez les graines reposer 8 a 10 heures dans un bout de papier absorbant ou de tissu brut (lin, chanvre, coton organique, etc..) humidifié.
Replongez les dans une nouvelle eau non chlorée pendant 8 à 10 heures
Égouttez et pesez,

si vous n'avez pas atteint 84g répétez les phases de repos et de trempage,

normalement il ne sera pas nécessaire de répéter ces opérations.

Broyer les graines jusqu'à obtenir un liquide (blender, mixeur, extracteur, pilon, hachoir...)
DanAjoutez un peu d’eau non chlorée .
Le SST est prêt :)

 

Utilisation:
En arrosage et pulvérisation,

diluez dans 20 litres d'eau non chlorée

Conservation:
Le SST ne peut se conserver, il doit être utilisé de suite contrairement au FSST
 

 

Important:

Pour rendre le Thé de Graines Germées plus efficace vous pouvez ajoutez en complément lors de vos arrosages avec de l’eau de coco, des Algues, des LAB, ou toutes autres préparation favorisant la vie microbienne.

Toutes ces recettes peuvent être ajouté a vos engrais de Croissance & Floraison, en définitive a quasiment toutes vos préparations maison pour arroser et pulvériser les plantes.
 

 

 


Vous avez des recettes différentes a proposer, n’hésitez pas a les partager avec la communauté.
:respect:
++

 

Guide :

 

 

 

 

Edited by glass-blower
Ajout Guide
  • Like 7
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Reimsterdam

Hello,

 

Merci pour ces recettes, je n'ai pas eu l'occasion de tester mais pour le SST il serait possible d'utiliser du grain d'orge maltée pour sauter l'étape de germination.

 

encore merci pour toutes ces recettes Kuy :king:

 

Peace

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
kyu

Plop Reimsterdam,

Merci du passage :)

Pour l'orge justement j'en parle dans une des recettes mais effectivement pas en non germées.

 

Par contre en non germées j'avais quelques doutes du coup

j'avais quand même fais quelques recherches et j'étais tombé aussi sur les grains de maïs mauve

qui serait apparemment pas mal.

https://www.sol-semilla.fr/-superaliments/82-mais-mauve-concasse-150-g--3760213862112.html

 

Pour le moment j'ai pas mal de choses a faire,

des tests seront bientôt présentés avec différents ingrédients ;)

Encore merci pour ton intervention :respect:

++

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Reimsterdam

Plop Kyu,

 

cool ce maïs purple, justement en non germées j'ai retrouvé cette video mais je sais qu il en à d'autres ou il en parle un peu plus précisément et surtout il alterne avec de l orge maltée qu'il mix directement dans son blender car ça aurait été germé puis séché (les connaisseurs en bières pourront peut être développer) ce qui est bien plus pratique.

 

Reste plus qu'à tester,

 

Peace  :respect:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
snooplover5

Hello,

 

Merci pour ces recettes, je n'ai pas eu l'occasion de tester mais pour le SST il serait possible d'utiliser du grain d'orge maltée pour sauter l'étape de germination.

 

encore merci pour toutes ces recettes Kuy :king:

 

Peace

 

Salut Reimsterdam,

 

Je confirme que sur certains fofo US ils ne jurent plus que par le grain d'orge malté, utilisé pour la bière entre autres, pour faire du SST. Ils disent que c'est aussi (voir plus) efficace qu'en faisant germé car la teneur en enzymes est déjà optimisée et stabilisée!

 

Merci Kyu pour le post plus que bien détaillé!

 

Par ailleurs, j'ai déjà congelé un peu du SST pour plus tard. C'est toujours pratique quand on a un peu de trop plein. Il suffit de remettre les glacons dans de l'eau et les laisser fondre avant d'arroser :)

Edited by snooplover5
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
manuel valls

hello Kyu encore un topic au top :lol:  dont tu as le secret, merci
& merci Mère Nature qui à crée des jus  que les meilleurs produits de synthèse ne pourrons jamais égaler. j'ai lancé une préparation de SST 100% blé et après mixage j'ai filtré la soupe avec un tissus coton de base , ( bonne odeur mix concombre et pain frais ) j'ai obtenu un lait légèrement grisâtre, mais avec ce qui semble être de la farine dans le fond, est ce grave docteur ?
 Et sinon lors de mes moult recherches je suis tombé sur une molécule plutôt intéressante le Triacontanol TRIA, un alcool gras au propriétés similaires aux hormones régulatrices de croissance, et  qui est présente dans la luzerne et peut être dans ses graines. citées en haut
il parlent de l’intérêt du TRIA ici https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/17429145.2011.619281

et sa présence dans la luzerne décrite ici
https://www.gardeniq.com/alfalfa-meal

j'essaye de trouver des graines de luzerne ce week end go au rayon oiseaux ! je testerais bien  aussi un SST de graines de chènevis :yepah:  vendues au même rayon, pourquoi pas faire un lait pour bébé :D ce serait bien adapté.
see you à bientôt pour d'éventuelle photos de préparation et/ou tests.
édit j'ai trouvé une recette de SST de luzerne sur un site cannabique anglophone, et la molécule à l'air d'y être ^^
https://www.thcfarmer.com/community/threads/alfalfa-tea.1769/


 

Edited by manuel valls
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
animalxxx

Salut,

 

Et sinon lors de mes moult recherches je suis tombé sur une molécule plutôt intéressante le Triacontanol

 

Z'en vendez à l'époque sur super-grow, c'est pas ce produit ou on conseillait d'avoir 800w/m², ou un truc dans le genre?  ( c'est pas les brassino' de mémoire).

 

/dsl tite pollution, et merci pour le guide ;)

 

++

Edited by animalxxx

Share this post


Link to post
Share on other sites
manuel valls

le TRIA,  y en a encore sur ebay en pure , et j'ai croisé des produits phytos qui en contenaient en faisant mes recherches ,
pour le coup des 800w je pourrais pas dire, je pense plutôt qu'il est actif même avec moins de puissance, des études montrent une croissance avec une faible lumière:
"Les scientifiques ont été mystifié par le mécanisme d'action de triacontanol sur les plantes (...) de produire une croissance dans l'obscurité et lever la dormance dans les plantes? Tous ces éléments sont des qualités très souhaitables."
source ici : https://scholar.lib.vt.edu/ejournals/JARS/v36n3/v36n3-hinerman.htm

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
glass-blower

Plop !

 

La ..... manuel tu t'attaques à une molécule qui fait couler de l'encre depuis pas mal de temps ...... :roll:

 

Pas de TRIA dans les graines ni entières , ni germées ,  ......  (au cas ou : faut pas en manger entières c'est toxic .... moins germées )

 

Pas de TRIA non plus dans la feuille séchée .....

 

Ce qui faut comprendre avec le TRIA c'est que c'est pas parce qu'il est "présent" dans une solution qu'il est efficace .....

 

Cela résulte du fait qu'il est insoluble dans l'eau .....il faut l'extraire ...et pour cela il faut utiliser des produits qui permettent de l'extraire mais au passage, ces même produits rendent le TRIA inefficace ..... ( polysorbate 20 )

 

Pour ce que j'en ai capté il faut un dosage pur de 1 microgramme par litre ...... mais (toujours si j'ai bien compris) du coup comme l'agent activateur rend le 1-triacontanol "inefficace" (il l’empêche de rentrer dans la plante) les "fabricant" feraient "passer le truc en force" : augmenter les dosages (25ppm) pour que 1 microgramme "arrivent à passer" .....

 

Donc attention aux prods vendus disant contenir du TRIA ...... (apparemment il y en aurai dans le cannaboost)

 

 

Pour les thé aérés ( attention ça pu le fumier de cheval ) , apparemment certains EM permettraient  l'extraction d'une partie ..... mais ce serait plus efficace direct dans le sol en engrais vert ..... voir en fermentation ....

 

 

Le truc c'est que tu ne sauras jamais si c'est extrait ou pas :-P  et comme la luzerne apporte déja pleins de "bonnes choses" en plus de cette molécule .....et bien tu auras de bons résultats mais impossible de savoir si ça vient de cette molécule ou pas .....

 

 

Dernières choses à savoir .... ça affecte la structure des plantes et peu augmenter le rendement ..... mais il faut que le pheno y réagisse positivement...ce qui est loin d'être gagné pour ce que j'en ai lu :

 

plutôt efficace sur les indica ..... sur les hybrides ça peut fonctionner parfois comme ça peu souvent donner des plantes difformes et des buds ....difformes aussi ....... 

 

et les sativa ......bah la c'est la cata .....  foxtails dans tous les sens , plantes difformes rendement sévèrement affecté .....

 

Bon après si tu sélectionnes le bon phéno .... mais bon ....

 

@+! bon grow ! :yepah:

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
manuel valls

Hello Glass, c'est  toxique la luzerne ?  c'est un truc super diététique nan ? ( j'en mange des fois ) , c'est  les phytoestrogènes dedans qui sont incriminés ?
et ouai les procédés pour rendre soluble dans l'eau la tria , c'est pas le truc simple ,  :lol: mais apparemment pas besoin de s’occuper de ça pour que ça marche, c'est décrit  par des scientifiques, ces effets sont la base de leurs recherches , ( je me réfère pas à des site marchants sur ce genre d'infos, ils vendent la tria comme une " hormone  "  -_-  )
"Au milieu des années soixante-dix, Stanley K. Ries et. Al.  ont observé des augmentations significatives dans la croissance et la productivité des plantes qui sont à proximité de foin de luzerne (Medicago sativa L). Les investigations ultérieures ont conduit à l'isolement du principe actif de la luzerne, le 1-triacontanol. La luzerne et le triacontanol en petites quantités non pas seulement stimulé la croissance et la productivité des plantes, mais l' ont fait dans l'obscurité indépendamment de la photosynthèse. " 
source : https://scholar.lib.vt.edu/ejournals/JARS/v36n3/v36n3-hinerman.htm
 
Forcement que le truc est pas nécessairement  assimilable surtout  dans une préparation organique ou on maitrise difficilement les concentrations y a un côté aléatoire, le but est pas d'avoir des bêtes de competition mais apporter un plus
Pour les plants monstrueux j'ai déjà vu les effets de l'eau de saule c'est rigolo mais ouai trop d'hormones tue l'hormone :D c'est pire que rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
glass-blower

Plop !

 

Pour la toxicité des graine se sont les graines entières , je ne retrouve plus le nom de "l’élément" toxique mais ça disait que lorsque la graine germe cet élément se transforme en un autre qui lui n'est plus toxique .....

 

Bref... quand je retrouve je te mets ça ;-)

 

Je retrouve pas , et je lis même plus l'inverse (sauf précautions habituelles : prendre des graines bio à destination humaine ) j'ai du confondre.......

 

Trouvé : voir plus bas  post #14  :-P 

 

 

Je colle un spoiler pour la suite pour pas trop polluer le sujet :

 

 

 

 

Le TRIA c'est un peu présenté comme LE produit magique dans la luzerne/alfalfa ..... qui est déjà quelque part une plante "magique" en engrais vert .....

 

 

En faite ça me fait un peu penser au CBD ...... on montre du doigt un "élément magique" alors on se dit que si on l'extrait seul ...... ça sera magique .....

 

Et puis on comprend bien que comme beaucoup de chose dans la nature il y a une corrélation entre les éléments présents dans la plante et même dans son environnement ......

 

du coup on entend un peu plus parler du rôle du THC comme "activateur" de CBD .....

 

Perso je penses que dans le cas de la luzerne et du TRIA c'est un peu le même topo ...... ça sert à pas grand chose de vouloir extraire quelque chose d'une plante alors qu'il suffit d'utiliser la plante elle même .....

 

Dans ton exemple justement il ne parle que de "proximité de foin de luzerne"  :shock:  bah d'un côté il ya des gens qui se casse la tête à vouloir extraire la molécule et qui galère .... alors qu'en faite il suffirai de mettre du foin de luzerne "à proximité" .... :-P

 

Alors aucune critique envers toi hein , au contraire , chercher des petites combines pour trouver des petites potions orga'magique ..... on est dans le même bateau :lol:

 

 

C'est complètement personnel mais je penses la même chose d'une extraction d'acide fulvique ......  je peux comprendre dans le sens ou avoir de très petites quantités pour les administrer à un moment précis dans une configuration précise ....

 

Mais ça sert à rien d'en extraire des litres et d'en utiliser des litres .... il y en a déjà dans la mélasse , dans les FPJ , dans des amendements dans des substrat ......  

 

(bon après ça vient pas non plus par magie dans le sol.....c'est à prendre en compte et c'est la , pour moi ,tout l’intérêt d'en parler ... même dans un "autre cadre" .... )

 

 

 

Forcement que le truc est pas nécessairement  assimilable surtout  dans une préparation organique ou on maitrise difficilement les concentrations y a un côté aléatoire, le but est pas d'avoir des bêtes de compétition mais apporter un plus

 

Bah tu vois j'en penses complétement le contraire ..... on aura plus de chance d'avoir cette molécule active en orga ....

 

Faut juste trouver de quelle manière utiliser telle matière pour que "le sol" y "réponde" ....

 

 

Et justement à en discuter , je me colle l'histoire des sativa qui partent en cacahuète dans un coin de la tête ... comme ça si un jours en utilisant un FPJ ou autre contenant de la luzerne , les plantes se mettent à partir en cacahuète ...... :roll:

 

 

A un moment je faisais des petites recherches sur le green sensation ..... je le pensais orga au début , puis j'ai appris que non .......et du coup j'ai été creuser ..... je suis tombé sur le molybdène au passage ....... et surtout le sélénium ...

 

T'en as dans la noix du brésil .......  mais quand tu commence à lire sur wiki :

 

 

C'est un oligoélément, mais à très faible dose. Il est toxique (voire très toxique sous certaines formes) à des concentrations à peine plus élevées que celles qui en font un oligoélément indispensable.

 

:siff:  ça freine ....

 

et puis :

 

 

Cycle et toxicité du sélénium : Certains micro-organismes extrêmophiles contribuant à son cycle biogéochimique lui résistent cependant.
C'est par exemple le cas de la bactérie tellurique Cupriavidus metallidurans CH34 (anciennement Ralstonia metallidurans, fréquemment trouvée dans les sols ou sédiments contaminés par des métaux. Elle se détoxique (et détoxique le sol) en réduisant le sélénite en précipité de sélénium élémentaire insoluble et bien moins toxique).
Des radiotoxicologues ont mis en évidence deux voies de réduction du sélénium chez cette bactérie :

  • transformation du sélénite et/ou du séléniate en sélénium organique sous forme de sélénométhionine incluse dans des protéines bactériennes ;
  • précipitation du sélénite en nanoparticules de sélénium élémentaire (procédé observé pour le sélénite, mais non pour le séléniate).

 

.... comme d'hab :-P  la nature est bien mieux équipée que nous ......

 

Sélénométhionine :

 

 

La sélénométhionine pourrait constituer une source de sélénium plus facilement assimilable par l'organisme que l'ion sélénite SeO32-, absorbé par exemple sous forme de sélénite de sodium Na2SeO3 dans divers compléments alimentaires, en raison précisément de sa faculté à être incorporée aux protéines, sa demi-vie dans l'organisme étant plus du double (252 jours contre 102 jours4) de celle de SeO32-.

 

et j'ai envie de dire une fois de plus on se rend compte que la "vérité est ailleurs " :ph34r:

 

La clé c'est pas "l'élément" ....... c'est ce qui va permettre à la plante de l'absorber ..... et la réponse est comme très souvent ...

 

dans le sol .... :-)   (un "bon" sol :-P )

 

 

 

 

Désolé pour le demi-HS et le pavé spoilé !

 

@+! bon grow ! :yepah:

 

EDIT :

 

désolé si j'ai crée un HS, je pensais plus apporter des compléments sur les SST

 

heu non t'es venu parlé du TRIA en pensant qu'il y en avait dans la graine .... l'intention était la :-P

 

et ça reste intéressant  :supair: ++

Edited by glass-blower
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
manuel valls

oui évidement quand je dis " pas forcement assimilable " c'est par rapport aux préparations de labo ou les trucs sont quantifiés au quart de poil,en orga ça marche , vu que les effets ont été décrit, merci en tous cas pour ta réponse complète.
désolé si j'ai crée un HS, je pensais plus apporter des compléments sur les SST  :b2: see you

Share this post


Link to post
Share on other sites
Condensa

Salut les loulou,

 

Dans mes stimulateurs naturels, même si j'ai une très grande préférence pour les produits synthétisés et calibrés en laboratoire, j'utilise également des thés de graines ou des décoctions de plante (souvent car les composés purs sont trop chère).

 

Un mix fonctionnant très bien se trouve être le mélange 1/3 de graine de luzerne pour le triacontanol, 1/3 graines d'Œillet des jansénistes (Lychnis viscaria) pour les brassinolides (24-épi), et 1/3 de trèfles rouge pour ses actions enzymatiques.

 

Par la suite, des extraits d'Œillet des jansénistes (Lychnis viscaria) en croissance donnent de très bon résultats.

 

A++

Edited by Condensa
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
glass-blower

Plop !

 

 

Salut les loulou,

 

Dans mes stimulateurs naturels, même si j'ai une très grande préférence pour les produits synthétisé et calibré en laboratoire, j'utilise également des thès de graines ou des décoction de plante (souvent car les composés purs sont trop chère).

 

Un mix fonctionnant très bien se trouve être le mélange 1/3 de graine de luzerne pour le triacontanol, 1/3 graines d'Œillet des jansénistes (Lychnis viscaria) pour les brassinolides (24-épi), et 1/3 de trèfles rouge pour ses action enzymatiques.

 

Par la suite, des extraits d'Œillet des jansénistes (Lychnis viscaria) en croissance donnent de très bon résultats.

 

A++

 

Es-tu sur de toi pour la présence de triacontanol dans les graines de luzerne parce que je n'ai lu ça nul pars ..... ?

 

il parlent de farine mais farine de plante pas de graines ....

 

 

 

 

 

Alfalfa seeds, sprouted, raw Nutritional value per 100 g (3.5 oz) Energy 96 kJ (23 kcal)  
2.1 g
Dietary fiber 1.9 g  
0.7 g
 
4 g
  Vitamins Thiamine (B1)
(7%)
0.076 mg Riboflavin (B2)
(11%)
0.126 mg Niacin (B3)
(3%)
0.481 mg
(11%)
0.563 mg Vitamin B6
(3%)
0.034 mg Folate (B9)
(9%)
36 μg Vitamin C
(10%)
8.2 mg Vitamin K
(29%)
30.5 μg   Minerals Calcium
(3%)
32 mg Iron
(7%)
0.96 mg Magnesium
(8%)
27 mg Manganese
(9%)
0.188 mg Phosphorus
(10%)
70 mg Potassium
(2%)
79 mg Sodium
(0%)
6 mg Zinc
(10%)
0.92 mg

 

 

 

https://en.wikipedia.org/wiki/Alfalfa

 

 

Phytoestrogens in alfalfa

Alfalfa, like other leguminous crops, is a known source of phytoestrogens,[97] including spinasterol,[98]coumestrol, and coumestan.[99] Because of this, grazing on alfalfa has caused reduced fertility in sheep and in dairy cattle.[99]

 

D'ailleurs c'est marrant parce que c'est aussi ici que j'avais lu ça :

 

Toxicity of canavanine

Raw alfalfa seeds and sprouts are a source of the amino acid canavanine. Much of the canavanine is converted into other amino acids during germination so sprouts contain much less canavanine than unsprouted seeds.[100] Canavanine competes with arginine, resulting in the synthesis of dysfunctional proteins. Raw unsprouted alfalfa has toxic effects in primates, including humans, which can result in lupus-like symptoms and other immunological diseases in susceptible individuals,[101][102] and sprouts also produced these symptoms in at least some primates when fed a diet made of 40% alfalfa.[citation needed] Stopping consumption of alfalfa seeds can reverse the effects.[103]

 

Je me disais bien ..... :-P

 

@+! bon grow ! :yepah:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Condensa

Re,

 

Les graines de luzerne, ainsi que les autres du genre Medicago, produisent de faibles quantités de brassinosteroides durant leur germination. En revanche, la production de triacontanol ne s’effectue que lorsque les premières feuilles apparaissent au niveau du méristème apicale après élongation de l'épicotyle. Le triacontanol est alors présent dans l'épicotyle et le bourgeon apical, c'est pourquoi je fais plusieurs session de germination en décalé, pour avoir des graines avec seulement un petit germe, et de graines germés plus développés.

 

A+

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
glass-blower

Plop ^^

 

Oki  , et si c'est pas trop indiscret tu procèdes comment ? 

 

tu dois faire fermenter non puisque le tria n'est apparemment pas soluble dans l'eau ......?

 

J'ai même lu des analyses sur des tests d'extraction alfalfa eau chaude/froide puis ensuite dilué50%/non dilué , ou les résultat étaient moins bon que le "contrôle " , sauf extraction eau froide / dilué 50% ....

 

bon après ce ne sont pas des test sur le TRIA en lui même mais sur des extractions de feuilles entières....

 

https://www.idosi.org/wjas/wjas11%282%2915/5.pdf

 

@+! bon grow ! :yepah:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Condensa

Salut,

 

En faite, je triche un petit peu, car après ma fermentation, je rajoute dans mon filtrat 1ml de diethyl ether par litre de filtrat.

 

Le triacontanol à une solubilité d'environ 1.7mg/ml de diethyl ether, et dans un litre de filtrat, je n'ai surement pas 1.7mg de triacontanol.

 

Pour le triacontanol pur, je procède par dissolution successive dans l'éthanol absolue, le diethyl ether et le chloroforme, toujours à volume minimal, avant de l'ajouter dans de l'eau. Le chloroforme et le diethyl ether s'évapore ensuite assez vite, mais l'alcool reste permettant de garder le triacontanol soluble sans le dénaturer.

 

A++

Share this post


Link to post
Share on other sites
glass-blower

Re ,

 

Ok pour le diethyl ether il semble en effet permettre une très bonne extraction du triacontanol .... mais après je comprend pas ...

 

Le triacontanol est déjà difficilement soluble dans l’éthanol (tu dois avoir 2 couches séparées non ?), et même si il était séparé ou mélangé , il ne sera pas soluble dans l'eau sans ajout d'émulsifiant edit : sulfactant .....

 

On en revient au même .... les différents produits utilisés servent à l'extraire ... mais pas à le rendre soluble.... (c'est comme de la cire blanche apparemment )

 

 

Sinon même si tu as 1mg de "résultat" , j'ai lu que pure( C3H62O ) , une application de 1 microgramme par litre , en foliaire , 1 fois par culture suffisait ....

 

De plus haut dosage montrent une inefficacité du triacontanol. (pure)

 

Par contre (je vais creuser un peu pour vérifier la véracité) mais rajouter du sel d'epsom augmenterait les effets du tria de 40% ....

 

Désolé de mettre en doute ton procédé mais c'est sincèrement pour comprendre :respect:

 

 

 

Au passage , en info on trouve du triacontanol aussi dans la cire d'abeille les son de riz (cire de son de riz) et dans la canne à sucre  (et du sélénium dans l'aloe-vera ) :rolleyes:

 

@+! bon grow ! :yepah:

Edited by glass-blower

Share this post


Link to post
Share on other sites
Condensa

Salut,

 

Eh, en plus j'ai fais une erreur dans ce que j'ai écris.

 

J'ajoute le diethyl ether dans la solution de mécération avant filtration et non dans le filtrat, ce qui serait idiot car ce qui est intéréssant ce trouve dans le macérat et non dans le filtrat.

 

Bref, après filtration, le diethyl ether utilisé pour l'extraction suffit à solubiliser le peu de triacontanol présent. En revanche, je pense que l’émulsifiant sert en réalité à faire pénétrer le triacontanol dans la plante, en permettant le transfert par déstabilisation de la cuticule. Et donc avec le bon émulsifiant, on endommage pas le triacontanol solubilisé dans le diethyl ether.

 

Il me semble donc que dans mon filtrat, le triacontanol est solubilisé par le diethyl ether. Après, dans le cadre d'une pulvérisation foliaire, quelque soit l'agent à pulvériser, j'utilise de la glycerine (pour le naturel), ou du silwet L77/PEG9000 (pour le produit pur synthétisé).

 

La glycérine ou le silwet L77/PEG9000 à peut être une action de solubilisation du triacontanol.

 

Pour les produits naturels, je n'ai aucune donnée. Par contre, pour les produits pur synthétisé, il s'agit de protocoles de solubilisations et de pulvérisations utilisés en laboratoire avec dosage de la quantité de triacontanol dans les plantes.

 

Pas de souci pour la remise en doute, c'est en confrontant ces idées qu'on avance et qu'on trouve les meilleurs protocoles.

 

Pour les surdosages, en naturel je n'en ai jamais eu, par contre avec des produits pur oui, et là c'est clair que l'effet obtenu est nettement contre productif. Je ne connais pas les dosages utilisés par les growers, mais personnellement je suis à 10 nmole/L, soit environ 4ppm avec des produits purs.

 

De plus, pour que le triacontanol soit actif, il faut nécessairement un ajout de calcium (comme pour les brassino) mais également de magnésium. Le calcium (messager secondaire) permet une bonne transduction du signal de croissance amené par le triacontanol, et le magnésium sert à assurer le bon fonctionnement des enzymes et des polyketides néoformés en réponse au triacontanol.

 

A++

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
glass-blower

Plop ^^

 

Merci pour ces réponses ....c'est plus clair .

 

 Ce ne sont pas les émulsifiant mais surfactant qui permettent l'extraction mais empêchent le tria de pénétrer les feuilles de la plante..........je me suis trompé  (traduction hâtive ) ils parlent de Polysorbate 20 .

 

 

 

De plus, pour que le triacontanol soit actif, il faut nécessairement un ajout de calcium (comme pour les brassino) mais également de magnésium. Le calcium (messager secondaire) permet une bonne transduction du signal de croissance amené par le triacontanol, et le magnésium sert à assurer le bon fonctionnement des enzymes et des polyketides néoformés en réponse au triacontanol.

 

+1 pour le Calcium , oublié , pourtant c'était bien spécifié ...une histoire d'ions métalliques ....  (PH à 8 ou + aussi )

 

@+! bon grow ! :yepah:

Share this post


Link to post
Share on other sites
manuel valls

yhea au taquet Condensa, merci pour toutes ces infos, c'est quand tu cherche un truc précis que tu te rends vraiment compte que le web est trop vaste :D, vive CW et le partage du savoir !

Share this post


Link to post
Share on other sites
animalxxx

Re

 

pour le coup des 800w je pourrais pas dire, je pense plutôt qu'il est actif même avec moins de puissance, des études montrent une croissance avec une faible lumière:

 

je viens de chercher un peu, et finalement j'ai une bonne mémoire, bon c'est un peu moins que 800w/m²

 

Pour utiliser du triacontanol, il faut un excédant de lumière, aucun interet tant qu'on ne dépasse pas les 715W de lumière au mètre carré...

 

 

https://www.cannaweed.com/topic/10656-tetes-sous-gibberelline/page-6

 

Bose, ton avis la dessus, vu que ça date, et que les users de triac', bah sont pas nombreux^^

 

@staff: azoc en 'jeune cwdeur', faut faire qqch la :P

 

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
manuel valls

ouai , chelou comme histoire, dans ce compte rendu sur la TRIA :
https://scholar.lib.vt.edu/ejournals/JARS/v36n3/v36n3-hinerman.htm
 c'est l'inverse qui est décrite
" Les scientifiques ont été mystifié par le mécanisme d'action de tria sur les plantes. ( ... ) Comment triacontanol peut remplacer la lumière, et produire une croissance dans l'obscurité et lever la dormance dans les plantes? Tous ces éléments sont des qualités très souhaitables."

Après plus t'as de watts au mètre carré et plus tu augmentes la possibilité pour tes plante d'assimiler plus de choses, c'est surement la même pour la tria.

Edited by manuel valls

Share this post


Link to post
Share on other sites
Condensa

Salut les poto,

 

Il est vrai qu'au départ l'utilisation de triacontanol n'était recommandé que dans certaines circonstances telles que de fort éclairage ainsi qu des ajouts de CO2.

 

Mais depuis, les recherches ont avancées, et il à été démontré que le triacontanol avait des effets et ce même dans le noir. En revanche, il est vrai que les effets les plus spectaculaires sont obtenus avec de fort éclairage et/ou ajout de CO2.

 

Pour autant, le plus important est d'avoir la bonne formulation pour obtenir des effets désirés, et ce quelque soit la puissance lumineuse.

 

J'en ai un exemple ici même, deux boutures issues du même étage d'un PM puis paramètres strictement identiques. Les deux pieds sont sous une rampe led 32w ISLED v2.2 et ont 28 jours depuis le plantage. Le pied de gauche à reçu une vaporisation de la solution de 1ppm de triacontanol (dissolution triton x100, perturbateur cuticulaire silwet L77, avec adjonction de 100ppm de nitrate de calcium, 100 ppm de sulfate de magnésium, et un autre ingrédient) à 14 jours, et vient de recevoir sa seconde vaporisation pour un passage en floraison dans 14 jours.

 

post-801958-0-31464600-1460455315_thumb.jpg

 

L'effet me semble assez visible pourtant les deux pieds se partagent 32 w de led.

 

A++

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
glass-blower

Plop !

 

 

Le pied de gauche à reçu une vaporisation de la solution de 1ppm de triacontanol (dissolution  triton x100 , perturbateur cuticulaire silwet L77, avec adjonction de 100ppm de nitrate de calcium, 100 ppm de sulfate de magnésium, et un autre ingrédien t)

 

"triton x100"  donc le voila le "surfactant" ....... "tensioactif" :

 

 

Un tensioactif ou agent de surface ou surfactant est un composé qui modifie la tension superficielle entre deux surfaces.

Les composés tensioactifs sont des molécules amphiphiles, c'est-à-dire qu'elles présentent deux parties de polarité différente, l'une lipophile (qui retient les matières grasses) et apolaire, l'autre hydrophile (miscible dans l'eau) et polaire.

Ils permettent ainsi de solubiliser deux phases non miscibles, en interagissant avec l'une apolaire (c'est-à-dire lipophile donc hydrophobe), par sa partie hydrophobe ; tandis qu'avec l'autre phase qui est polaire, il interagira par sa partie hydrophile.

 

Ok , sauf que justement je n’arrête pas de lire que les surfactant forment une "couche" , un "manteau/duvet" sur les feuilles qui "empêche" le triacontanol de pénétrer  .....

 

donc je me dis que le silwet L77 est la pour y remédier ? il permet "d'étaler" le mélange donc peut-être une meilleure pénétration ? ou ça se joue "ailleurs" ? :-P

 

C'est quoi "limitation de la dérive" dans les "caractéristiques " d'un adjuvant ? edit : ok il suffit de le taper dans gogole... :-P

 

En tout cas le silwet L77 semble le plus "efficace" pour ces 2 caractéristiques .... mais je suis étonné car il semble peu améliorer la pénétration .....  le LI 700 semble + efficace que ce soit en pénétration , limite de la dérive et pénétration .

 

https://www.ile-de-france.chambagri.fr/pro77/rep-agronomie/agroequipement/files/140626_Adjuvants.pdf

 

 

.....désolé pour toute cette curiosité .... :-P

 

Sinon : "et un autre ingrédient" .... c'est peut-être la que ça se joue .... :roll:     acide indole 3-acétique (IAA) ?   .edit : .......Ga3 ? ( mais la ça fausserai le test non ? )

 

 

 

Autrement as-tu une "idée" ou entendu parler de "manière/façon" , en organique , pour éventuellement profiter des effets du triacontanol ?

 

Les vers sont peut-être capable de les "transformer" en forme assimilable ? ou les Lactobacilles LAB ...... EM ... IMO...?

 

 

Questions bête : les plantes peuvent elles recevoir une application sous forme de "pommade" ? si on arrive à extraire et séparer le tria de manière "organique" , on obtient une "cire" que l'on pourrai directement appliquer au pinceau .... non ?

 

 

Je lis pleins de "trucs" .... en + j'interviens en prévenant le premier ministre que le tria si tu mets le nez dedans :roll: ...... et puis en faite me revoilà la tête dans le guidon ...... :lol:

 

merci ;-)

 

@+! bon grow ! :yepah:

Edited by glass-blower
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites