"La dépénalisation du cannabis fera reculer la délinquance" assure le député François-Michel Lambert


Recommended Posts

Après une série de règlements de comptes à Marseille sur fonds de trafic de stupéfiants, le député écologiste des Bouches-du-Rhône François-Michel Lambert, qui se bat pour la dépénalisation du cannabis, estime que c'est une solution pour faire baisser la délinquance dans les cités.

Le député écologiste François-Michel Lambert lors de la marche pour la légalisation du cannabis à Paris.
Le député écologiste François-Michel Lambert lors de la marche pour la légalisation du cannabis à Paris. © Maxppp - Vincent Isore

Il se bat depuis des années pour une consommation "régulée" et "encadrée" du cannabis en France. Le député écologiste des Bouches-du-Rhône François-Michel Lambert estime que cela ferait baisser le trafic de drogue et par conséquent, pourrait être une solution pour faire baisser les règlements de comptes. Pour cela, le député avance des chiffres de la consommation en France : "On estime qu'il y a un million de consommateurs au quotidien, cinq millions réguliers et cela touche un adulte sur trois. Et aujourd'hui le seul accès à ce cannabis, c'est par la voix des trafiquants qui en profitent et qui sont aujourd'hui extrêmement structurés".  

 

Cinq millions de consommateurs réguliers en France

François-Michel Lambert assure également que l'encadrement de la consommation entraînerait une baisse de délinquance comme c'est le cas, selon lui, dans les autres pays : "Si certains souhaitent consommer du cannabis il faut leur donner accès à ce produit non pas par des trafiquants mais par un réseau, et à ce moment là, ce qu'on a vu dans tous les autres pays, il y a un recul. Un recul de cette délinquance du quotidien de ce harcèlement que nous pouvons vivre dans toutes les rues de France".  

Reste une interrogation importante : est-ce que si le cannabis était légalisé les dealers ne proposeraient pas d’autres drogues ? Sur ce point le député est catégorique : "Vous pensez aujourd'hui que les dealers arrivent qu'avec leur cannabis ? Ils arrivent avec des produits autres : l'héroïne, la cocaïne... La légalisation dans tous les pays entraîne une baisse de la consommation et une baisse de délinquance"

"Ça ne va pas être le miracle contre la délinquance, mais ça va être un nouveau moyen d'agir, parce qu'on va déjà faire baisser l'intensité." - François-Michel Lambert 

 

Source: francebleu.fr

  • Like 6
Link to post
Share on other sites

Yop,

Sur le papier c'est jolie et on pourrait croire que ça tiens la route.

 

Mais le seul moyen pour que la légalisation soit une bonne chose de ce côté là serait que le gouvernement propose 

de bien meilleurs prix, et une meilleure qualité que le marché noir.

 

Pour la qualité ça serait peut être facile mais pour les prix..... j'y crois pas du tout 🤔

 

Encore un terrain où les "grands" de ce pays verront une bonne opportunité de taxé jusqu'au moment où les consommateur retrouverons moins cher dans la rue.

 

D'ailleurs on en parle du prix au G par rapport au tabacs ?

Sachant que le cannabis est bien plus productif que le tabacs, par plante, à l'année etc...

 

Mais pour 10 balles on trouve 30g de tabacs, si c'est légal pour le même prix on trouvera 1g de weed juste parce c'est la vie 😶

 

Bref la guerre contre les trafiquants sera une guerre de prix et c'est pas dans le pays le plus taxé qu'ils perdront !

 

Autoproduire ou quitter la france c'est les meilleurs options.

 

++

  • Like 3
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 2/7/2021 à 00:33, lolotheflex a dit:

 

Pour la qualité ça serait peut être facile mais pour les prix..... j'y crois pas du tout

 

Yop,

 

Pourquoi ça ?

Le coût de production étant inferieur à 0,5 euro / gramme, il me semble qu'il y a de la marge pour taxer et proposer des tarifs très attractifs par rapport à ceux du marché noir !

 

Un peu de lecture

http://www.slate.fr/story/60011/marijuana-legalisation

 

Après bien sûr, une politique inadaptée avec taxation exhorbitante peut tout faire capoter.

 

A+

Edited by mistyroots
Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Il y a 8 heures, mistyroots a dit:

Le coût de production étant inferieur à 0,5 euro / gramme, il me semble qu'il y a de la marge pour taxer et proposer des tarifs très attractifs par rapport à ceux du marché noir !

 

Sans même prendre en compte les taxes de l'Etat, à partir du coût de production il y a quand même pas mal d'autres frais à rajouter pour arriver à un prix de vente public.

Mais même, le problème ne se pose pas en ces termes vu que l'objectif de la légalisation en France ne sera pas de faire plaisir aux consommateurs et proposer "des tarifs attractifs" pour reprendre tes mots! C'est même l'inverse!

 

++

Link to post
Share on other sites

Bonsoir

Si il n'y a pas de tarif sous/équivalent le marché noir ;Alors, ce sera mort-né .

Révélation

 

 

Bonne Soirée

Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Re

@FrankyVincent la logique des tarifs attractifs, c'est pas de faiire plaisir aux consommateurs, mais de les détourner du marché noir qui devient peu concurrentiel ;-)

A pluch

 

Edited by mistyroots
Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, mistyroots a dit:

 

Yop,

 

Pourquoi ça ?

Le coût de production étant inferieur à 0,5 euro / gramme, il me semble qu'il y a de la marge pour taxer et proposer des tarifs très attractifs par rapport à ceux du marché noir !

 

Un peu de lecture

http://www.slate.fr/story/60011/marijuana-legalisation

 

Après bien sûr, une politique inadaptée avec taxation exhorbitante peut tout faire capoter.

 

A+

Bonsoir

 

Si on regarde l'exemple québecois, la qualité et les tarif proposés par l’état (sqdc) ne sont pas compétitif avec le marché noir.

Beaucoup d'utilisateur se tourne vers le marché noir qui leur offre des tarifs plus bas, des choix et des qualités plus intéressantes etc.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Hello

Il y a 6 heures, Indi-Punky a dit:

 

Si on regarde l'exemple québecois, la qualité et les tarif proposés par l’état (sqdc) ne sont pas compétitif avec le marché noir.

 

Oui, justement, il faut tirer un enseignement de ce qui ne fonctionne pas.

 

Si on reste focalisé sur le Canada, en 2019, Le producteur de cannabis Hexo de Gatineau annoncait q"il allait lancer un produit à un prix inférieur à celui que propose le marché illicite. Je ne sais pas où ils en sont depuis... Mais l'idée est là.

 

Et dans certains pays, ils vont encore plus loin en autorisant l'autoculture, non pas pour faire plaisir aux consommateurs, mais bien pour asssécher les trafics.

 

Je pense qu'un autre monde est possible, il suffit de changer son regard et de se donner les moyens;

 

A+

 

Edited by mistyroots
  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Chalut

 

Comme beaucoup on conclu lors de l enquête parlementaire, tu ne pourra pas avoir tous  les avantage de la légalisation en même temps. Soit tu axe sur la sécurité et lutte contre le traffic, comme en Urugay ou le prix est trop bas pour que ca vale le coup de dealer. Soit sur une nouvelle fiscalité et taxe (style US). Soit tu axes sur un une question de santé publique, il faut le prix assez haut pour dissuader de consommer mais assez bas pour dissuader les réseaux mafieux de vendre avec un cannabis de qualité (j'entends par la sain et non pas un truc fort ) et avec un taux de thc relativement bas genre 10% . 

Mais bon ca sera le problème des politiques , il annonceront que c'est pour la santé publique , pour casser les resaux mafieux ect ect ect , mais il axeront sur la fiscalité pour faire genre on a redresser le pays, bien sur il ne diront pas c'est grace au cannabis (au mieux c'est la cours des comptes qui le dira) mais grace a leur super idée de baisser l imposition sur les entreprise des copains et sur la défiscalisation de leur très haut revenue et capitaux :P

 

A++

 

 

 

  • Like 3
Link to post
Share on other sites

Hello,

certes, si un jour le cana est légalisé en France, la question du prix sera importante dans la lutte du marché noir, mais je pense que le problème sera ailleurs. Vous pouvez compter sur les résistances des plus conservateurs pour limiter fortement le pourcentage du THC dans les produits vendus légalement. Ce qui continuera à alimenter le commerce clandestin, qui servira d'argument aux anti-cannabis : "vous voyez bien, la légalisation ne fonctionne pas, il y a toujours du trafic ! "

La politique contre les stups est tellement contre-productive chez nous :( Mais c'est une part du fond de commerce de certains partis, si ce point était intelligemment réglé, comme au Portugal, ils n'auraient plus d'électeurs pour les porter au pouvoir, ils n'ont aucun intérêt à être efficaces.

En 2022, année des présidentielles, j'aimerais bien que la légalisation du cannabis soit un des thèmes de la campagne, plutôt que la sempiternelle insécurité. Que faudrait-il faire pour y parvenir ?

LADV

 

  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Il y a 3 heures, mistyroots a dit:

Et dans certains pays, ils vont encore plus loin en autorisant l'autoculture, non pas pour faire plaisir aux consommateurs, mais bien pour asssécher les trafics.

 

Si je regarde la légalisation de mon point de vue "égoïste", c'est le sujet de l'auto-culture qui m'importe. Malheureusement, je crains qu'elle ne fasse pas parti du programme! Cela étant, je suis partagé voire septique sur le fait que l'auto-culture puisse assécher les trafics car elle fait double emploi, d'un côté en écartant certains auto-producteurs du marché noir alors que d'autres s'en serviront justement pour l'alimenter.

En fait, comme souligné au dessus, personnellement je ne pense pas qu'il y ait de solution "miracle", juste des compromis avec leurs avantages et leurs inconvénients, et donc de quoi alimenter les critiques...

 

++

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Même si l'autoproduction peut être détourné pour faire un peut de commerce, ça ne sera jamais quelques chose d'équivalent au marché noir de masse. On ne sort pas les kalachnikov quand on produit 50g et qu'on vends 5g à son voisin. Et on coupe pas avec du vieux pneus non plus. Et même si on arrive à faire une surproduction justifiant d'écouler sa marchandise via d'autres canaux, on reste dans une filière courte.

 

++

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Yop,

 

LES MECS C'EST MÊME PAS LA PEINE DE RÊVER.. no.gif.376e0f3e467aa4b1db589a2a3d550b36.gif

 

Après une éventuelle légalisation médicale et de longues longues études sur tous ses effets peut-être que ça pourra être effectif niveau récréatif !

 

Mais en europe ça sera produit contrôlé et distribué vendu surement pas comme on l'imagine malheureusement..

 

On en discutait déjà il y a + de 10 ans ici et dans 10 ans au moins on en reparlera encore :pc: 

 

D'ici là profiter sainement dans le respect de toutes et tous.

 

 

 

ombo-8045.jpg

 

 

 

ps: en Hollande il y a de moins en moins de coffee shop... en Espagne les cannabis social club c'est toujours entre deux eaux.. sur les routes de + en + de contrôle juste pour ça.

 

bye.gif.d9cb1fcf1b72376aedc578097317a993.gif

 

Edited by Lamictal
  • Like 2
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Hello

 

Je ne pense pas non plus qu’on puisse aller se ravitailler en weed dans un magasin comme on pourrait l’imaginer, je me dit, en extrapolant bien sûr.. que le trafic génère tellement d’argent qu’il intéresse aussi nos dirigeants en costard..

 

Prenons un exemple extrême mais réel, les gros narco de Colombie par exemple comme el chapo, sont tellement riches qu’ils financent des campagnes électorales, font des pots de vins de millions d’euros en liquide, financent des constructions colossales etc.. en France c’est pareil sauf que ça se voit moins

 

Les gros trafiquants ont un pouvoir dont on sous-estime l’importance, ce sont eux aussi d’une certaine manière qui dirigent le monde, les politiques ne peuvent pas non plus se passer de telles sommes en liquide car là où il y a de l’argent il y aura TOUJOURS des bandits.. Et les bandits ne laissent jamais de parts du gâteau, qu’ils soient en Lacoste ou en costard, il ne faut pas simplement voir le branleur du quartier là dedans,lui c’est juste la poussière en dessous du meuble

 

C’est tout l’envers du décor qu’on ne connaît pas

 

Ce n’est qu’un avis perso bien entendu, avec plusieurs exemples réels perso qui me font penser comme ça 

 

Bonne culture à tous 

 

🏼

 

édit car j’ai un peu dévié du sujet, dépénalisé ne réduira sûrement pas la délinquance, ça fera l’effet inverse! si on t’enlève un revenu sale, tu chercheras un autre moyen sale pour compenser la perte, donc = délinquance, le mec va pas se dire « oh bin mince je peux plus me faire d’oseille je vais aller voir chez casto s’ils cherchent un vendeur.. »

Edited by zepekeño
  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Pour pouvoir dépenaliser et stopper la delinquence il faudrait du travail et un revenus décent pour chacun, mettre de coté le materialisme, interdire les pub tapageuse, et des peine exemplaires pour ceux qui alors choisiraient le deal comme source de revenus.

 

Oui je sais ca ressemble a une dictature mon truc, tout ca pour dire qu'en cherchant dans tous les sens y'a rien qui conviens vraiment à tous.

 

+++

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Yop,

il y a 26 minutes, popek95 a dit:

Salut,

 

Pour pouvoir dépenaliser et stopper la delinquence il faudrait du travail et un revenus décent pour chacun, mettre de coté le materialisme, interdire les pub tapageuse, et des peine exemplaires pour ceux qui alors choisiraient le deal comme source de revenus.

 

Oui je sais ca ressemble a une dictature mon truc, tout ca pour dire qu'en cherchant dans tous les sens y'a rien qui conviens vraiment à tous.

 

+++

 

Je suis persuadé que le seul moyen de rendre un peuple parfaitement heureux, c'est de le dominé par la dictature 😉.

 

Y'a qu'à voir la corée du nord, faut pas écouter la propagande capitaliste de nos sauveurs, ceux qui se disent pour la démocratie.

Si tu contrôle la pensé d'un peuple, tu contrôle son bonheur.

Mais si tu lui offre du pain et des jeux, et que tu lui dit qu'il est libre de pensé là c'est la me***.

Heureusement pour eux, du divertissement on en à encore beaucoup en réserve.

 

++

Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Yo @popek95

 

C’est de toute manière c’est un débat sans fin car on ne sait pas tout... S’ils ne dépénalisent pas c’est qu’ils ont un intérêt t’inquiète pas pour eux

 

Jai habité dans un gros quartier de région parisienne pendant 22ans, à chaque fois qu’il y allait avoir une descente tout le monde était au courant! Pourquoi? Parce qu’avec de l’oseille tu peux acheter l’honneur de quelqu’un, il y aura toujours quelqu’un pour protéger le trafic qu’il soit maire, gendarme, préfet ou ton simple voisin de palier, ce business génère des millions voir des milliards qui engraisse et profite à des personnes qui paraissent honnêtes à la base..

 

Regarde en Hollande il y a des coffee shop mais il y a un business parallèle quand même, ca n’a pas changé grand chose au final..

 

Je ne dis pas que j’ai raison attention 😁 Je me dis simplement que tout est histoire d’intérêt là dedans, il y a toujours un intérêt même dans la merde.. quand tu sais y voir l’opportunité 

 

🏼

Edited by zepekeño
  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Bonsoir

Citation

Je suis persuadé que le seul moyen de rendre un peuple parfaitement heureux, c'est de le dominé par la dictature 

 

Je suis prêt a gerber ,heureusement le smyley..

Mais on s'égare...

La Délinquance trouvera une autre voie;Libérons celle-la.

Bonne Soirée

 

Link to post
Share on other sites

Salut 

 

Le problème c'est pas le cannabis en lui même , c'est ce que doivent faire les gens qui ont pas (assez) de revenus pour en avoir .

Forcément une activité illicite et lucrative , donc forcément de la délinquance pour "réguler".

On peut bien légaliser le truc ca fera que déplacer le problème .Meme si ça rapporte gros a l'état ça changera pas la donne .Ils vont pas mettre les sous pour aider les gens qui créent cette délinquance a vivre d'une autre façon qu'en créant une économie parallèle .

 

Alors ce sera plus le shit et la beuh mais les enjeux seront les meme . Dégager suffisamment de profits pour gaver les tetes de réseaux et faire tomber des miettes aux petits mains du bas de la pyramide .

 

Mais bon si l'Etat met la main sur la production/distribution de weed et de shit les mesures anti cultivateurs risquent de se renforcer d'autant plus .

Parce que actuellement aucun organisme ne régule ce marché donc on prend des mesures contre le traffic et les consommateurs , tres peu contre les cultivateurs auto producteur de mon point de vue .On les cherche pas vraiment , on tombe dessus un peu par hasard ou s'y ca commence a déranger quelqu'un .

C'est meme carrément dingue je trouve d'avoir encore des growshops qui te vendent même les graines , les cartons, les slims , les pipes , les grinders etc ...

 

Quand la vente et le production de weed et de shit seront devenu le monopole de l'Etat les growshops vont avoir du soucis a se faire .

Avec tous les paiements en CB qu'il doit y avoir ca fait une sacrée database pour commencer le ménage ...

 

++

  • Like 4
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Demourok a dit:

Salut 

 

Le problème c'est pas le cannabis en lui même , c'est ce que doivent faire les gens qui ont pas (assez) de revenus pour en avoir .

Forcément une activité illicite et lucrative , donc forcément de la délinquance pour "réguler".

On peut bien légaliser le truc ca fera que déplacer le problème .Meme si ça rapporte gros a l'état ça changera pas la donne .Ils vont pas mettre les sous pour aider les gens qui créent cette délinquance a vivre d'une autre façon qu'en créant une économie parallèle .

 

Alors ce sera plus le shit et la beuh mais les enjeux seront les meme . Dégager suffisamment de profits pour gaver les tetes de réseaux et faire tomber des miettes aux petits mains du bas de la pyramide .

 

Mais bon si l'Etat met la main sur la production/distribution de weed et de shit les mesures anti cultivateurs risquent de se renforcer d'autant plus .

Parce que actuellement aucun organisme ne régule ce marché donc on prend des mesures contre le traffic et les consommateurs , tres peu contre les cultivateurs auto producteur de mon point de vue .On les cherche pas vraiment , on tombe dessus un peu par hasard ou s'y ca commence a déranger quelqu'un .

C'est meme carrément dingue je trouve d'avoir encore des growshops qui te vendent même les graines , les cartons, les slims , les pipes , les grinders etc ...

 

Quand la vente et le production de weed et de shit seront devenu le monopole de l'Etat les growshops vont avoir du soucis a se faire .

Avec tous les paiements en CB qu'il doit y avoir ca fait une sacrée database pour commencer le ménage ...

 

++

Salut,

 

Je suis d accord avec toi, ce qu'il faudrait c'est que le cannabis ne vaille plus rien, pas de speculation ni de pub, un peu comme les tomates ( Michka a fait la comparaison je trouvait ca interressent). Peu etre si chacun semais des graine a la volée dans tout le pays... Par contre les polenisations exterieures ca va y aller!

 

+++

Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Yo

 

Je pense que légalisé ou pas, ça ne changera rien.

J'imagine mal les revendeurs de shit à l'arrache vendre plus cocaïne, plus d'héroïne, plus de merde... sous pretexte que le cannabis serait libre d'acces!!

Pour vendre, faut des acheteurs !

Et tous les fumeurs de shit ou de beuh ne vont pas se mettre à se piquer ou snifer juste parce que c'est pas  légalisé ça 🤪, je comprends pas la liaison ??

C'est juste un faux prétexte pour faire parler les chiffres et gagner du futur électorat .

 

Édit..: je pense surtout et je ne l'ai pas marqué 😅..., Légalisé ou pas y aura toujours du traffic parallèle, la légalisation permettrait d'injester un peu de fraiche légalement à nos dirigeants 😜..., Bref de toute manière c'est pas pour demain 😅

 

++

 

Edited by NicoT
  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Hello,

 

Le 7/7/2021 à 11:21, Demourok a dit:

 

Le problème c'est pas le cannabis en lui même , c'est ce que doivent faire les gens qui ont pas (assez) de revenus pour en avoir .

Forcément une activité illicite et lucrative , donc forcément de la délinquance pour "réguler".

On peut bien légaliser le truc ca fera que déplacer le problème .Meme si ça rapporte gros a l'état ça changera pas la donne .Ils vont pas mettre les sous pour aider les gens qui créent cette délinquance a vivre d'une autre façon qu'en créant une économie parallèle .

 

Je vais me répéter mais ça me semble important d'insister sur ce point, il est possible de favoriser l'emploi dans une filière devenue légale des gens qui vivaient du trafic.

Au Mexique le projet de légalisation prévoyait que « les personnes à faible revenu, les petits fermiers et les peuples autochtones seront prioritaires pour les licences » (source Newsweed) .

 

Alors bien sùr, les gros bonnets n'auront pas forcément envie de renoncer à leur train de vie.  
Mais pour  les galériens qui font du biz faute d'autre opportunité, avec en permancence le risque de se faire serrer par les keufs ou dézinguer par un rival, et qui touchent un smic amélioré, la perspective d'un emploi légal peut faire sens.

Et des emplois, cette filière peut en générer des quantités, pas seulement des jardiniers, mais aussi des vendeurs, des livreurs, des gardiens, des videurs, des testeurs, des commerciaux, des électriciens, des "manucureurs"....

 

Le 5/7/2021 à 10:38, zepekeño a dit:

 

Regarde en Hollande il y a des coffee shop mais il y a un business parallèle quand même

C'est vrai mais la majorité des consommateurs se fournissent en coffee ou s'autoproduisent.
Et les villes ou a été instauré un weed-pass n'ont pu que constater une hausse de la criminalité.

Après c'est un modèle un peu bancal, la Hollande, avec ses coffee qui n'ont d'autre choix que de se tourner vers le marché noir pour s'approvisionner, même si c'est peut être en train de changer puisque l'Etat expérimente la labellisation de producteurs officiels.

 

A pluch 

Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Yo @mistyroots

 

je partage ton avis sur les bienfaits de la création de nouveaux emplois , mais j'ai beau être de caractère optimiste, je vois mal les p'tites mains, les chouf, les nourrices...ect, changer leur "job", seulement parce que c'est légalisé...

Le travail est autorisé en France ...

sans forcément revendre de la beuh, liquide , H, ... Et ce n'est malheureusement pas en général les plus grands spécialistes du produits 😅

 

Révélation

528596156_small.jpg.fb00e302a02e76f04a16ba575eb59226.jpg

Lacoste, une nouvelle boîte d'intérim qui a du mordant 😅🙏

 

il y a 45 minutes, mistyroots a dit:

Au Mexique le projet de légalisation prévoyait que « les personnes à faible revenu, les petits fermiers et les peuples autochtones seront prioritaires pour les licences » (source Newsweed

 

Au Mexique, justement.., l'accès au travail (renumeré correctement😅") est déjà plus compliqué pour une grande partie de la population.

Ils comptent transformer les forêt primaire en champ de beuz ? ( Je ne comprends pas l'idée de favoriser la détention des licences aux autochtones ?)

 

++

 

 

Edited by NicoT
  • Like 2
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Hello

 

Désolé mais je ne suis pas forcément de ton avis (et c’est pas plus mal ça fait avancer le débat 😊)

 

En hollande, comme tu dis même les coffee doivent passer par le marché noir, donc ça revient au même, si tu rajoute la commission des coffee tu auras forcément moins cher sur le marché parallèle en passant directement par les dealeurs

 

Quand tu vas dans un coffee en Hollande tu vois qui? Des français, des belges et des mecs en costard qui vont fumer avant d’aller au bureau ou des hollandais qui préfèrent aller « au magasin », c’est pas blindé de jeunesse hollandaise un coffee quand tu regarde bien, mis à part les gros qui font pub comme le... arf j’ai zappé le nom, celui en face de la gare sur 2 ou 3 étages, après oui c’est sûr que la haut c’est bancal! Édit: le grasshoper
 

Pour en revenir à la France c’est un débat beaucoup plus profond que légaliser, c’est d’un autre ressort je pense question boulot! Légaliser sera sur le même principe qu’en hollande, tu auras forcément moins cher en allant voir le dealer du quartier puisque les gros bonnets vont adapter leurs prix, et dans tout les cas même s’ils ne vendent plus ils créeront une autre délinquance comme taper tout les tabacs ou ce genre de trucs, quelqu’un qui n’a jamais bossé légalement trouvera toujours un moyen pour ne pas avoir à aller chez un patron, même s’il doit se contenter d’aides de l’état qui lui iront bien.. c’est pour cela que je dis que c’est un autre ressort que la simple légalisation car là dessus en France c’est bancal aussi
 

Il y a dans les quartiers des mecs qui passent leurs vie à essayer de les faire bouger, les médiateurs comme pascal le grand frère 😂 mais t’as 1 cas sur 100 qui prend conscience du truc 

 

Enfin bon voilà le fond de ma pensée quoi 😊

 

Au plaisir d’échanger!

 

🏼

 

 

Edited by zepekeño
  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Yep,

@NicoT et @zepekeño

 

Du boulot même dans nos contrées, il ne suffit pas de traverser la rue pour en trouver.

L'automatisation est passée par là, les bras sont devenus inutiles et ça ne va pas aller en s'améliorant.

La prochaine étape est déjà en marche avec l'intelligence artificielle, c'est bientôt nos cerveaux dont on pourra se passer....

 

J'ai lu un bouquin très intéressant "Utopies réalistes" de R. Bregman qui explique bien pourquoi  c'est une erreur que de stigmatiser les chomeurs.

Ils ne sont pas responsables de la situation du marché de l'emploi qui découlent du "progrès", (bien souvent ils aimeraient d'ailleurs travailler, ne serait-ce que pour élargir leurs interactions sociales et obtenir de la reconnaissance)

Ils sont avant tout victimes du système économique.C'est pour ça que l'auteur est partisan d'un revenu universel, qui serait financé directement par les 1% qui détiennent 99% des richesses (je caricature un peu pour simpllfier) et de la semaine de quinze heures afin de partager ces emplois qui s'amenuisent.

 

Le bouquin relate aussi une expérience assez récente au pays bas. Il y a été décidé de donner une grosse somme d'argent sans contre partie a des toxicos et des clodos alcoolos qui faisaient un peu tache dans le paysage. Une belle somme mais déirsoire par rapport aux coûts liés à l'accompagment social et répressif de cette population. Les opposants étaient convaincus que cette racaille allait en profiter pour se déchirer et pas en branler une. Les résultats statisques démontrent au contraire que la plus grande partie à commencer par se trouver un logement, reprendre les études ou se former et finalement réussir leur ré-insertion en trouvant parfois même du boulot.

 

L'auteur parle aussi, entre autre, d'une baisse de QI qui a été observé statistiquement en condition de grande précarite.

Une étude qui portait sur une population de travailleurs saisonniers à en effet démontrer qu'ils moins performants intellectuellement parlant lorqu'ils étaient sans le sous, et que  leur QI remontait sensiblement les mois ou ils recevaient une paye. La conclusion était donc qu'en situation de misère extrème, ton cerveau fonctionne en mode dégradé parce que le stress lié à  cette pauvreté t'empèche de raisonnner à moyen terme.

 

Je m'égare un peu mais pour en revenir aux petites mains qui vivottent grace au deal, je ne leur jette pas la pierre.

Je les considère aussi comme des victimes du système.

De plus, I am, en parlait bien, il y a eu un phénomène d'identification car Tony Montana était le seul modèle de réussite que l'on leur proposait "culturellement" parlant.

N'oubions pas que la discrimination à l'embauche est encore une sombre réalité aujourd'hui.

Je suis persuadé que beaucoup de charbonniers ne font pas ça par vocation et qu'ils troqueraient bien leur survet lacoste pour un costard si l'occasion se présentait, tout comme les toxicos dont je parlais plus haut et qui ont su mettre à profit une nouvelle donne.

 

A+

 

 

  • Like 3
Link to post
Share on other sites