R@ven

[Photos] vos plantes carnivores ici !!!

Recommended Posts

R@ven

J'ai craqué aujourd'hui,

 

j'ai acheté une Drosera Capensis et une Saracenia chez l'horticulteur du coin.cool elles s'occuprrons des moucherons du placo ;)

 

voici les petites:

 

la drosera capensis

 

dc34a.jpg

 

la saracenia

 

a59677.jpg

 

 

je suis content d'avoir réussi mes photos.

 

@ller @++

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Vyking

Superbe initiative, très bon choix tu viens de faire une excellent acquisition !

 

Tu pense récolter combien sur la Drosera...

Share this post


Link to post
Share on other sites
R@ven

:-)

 

sacré toi!

 

sans rire elles vont vraiment "démouchiser" mon placo.

le soir certaines de ces petites betes prennent mon placo pour une boite de nuit...

 

DEPOSER VOS PHOTOS,VOS ANECDOTES,VOS CONSEILS sur les canivores dans ce topic , vous etes les bienvenu!

Share this post


Link to post
Share on other sites
slack

...en grammes de moucherons?...hihi

 

c cool raven...jy avais pensé aussi vu kil me reste un peu de place dans ma magic box.

 

a+

Share this post


Link to post
Share on other sites
R@ven
...en grammes de moucherons?...hihi

 

c cool raven...jy avais pensé aussi vu kil me reste un peu de place dans ma magic box.

 

a+

 

 

 

n'hésite pas slack!

 

l'environement leur convient tres bien tant qu'elles sont dans l'humidité (taux normal quoi) ' date=' qu'elles ont beaucoup de lumieres , et de quoi se régaler!!!!

 

sache qu'en hiver , il faut garder la terre humide pour qu'elles repartent au printemps.Bon là dans le placo , ca devrai aller!

 

pas d'engrais surtout!

 

tourbe , sphaigne ...tout ca c'est bon pour elles!

 

peace !

 

(PS; si ce topic amasse du monde , on pourrait le changer en Les plantes Carnivores.

 

je pourrais m'en occuper si ca vous dit

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moricio

n'oublie pas , un tereau tres pauvre si tu veux que tes bebetes puissent manger sans risquer d'indigestion !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
R@ven

ok merci Vyking.

 

on va voir si les foules aimes les Carn !

 

 

t'inquiete moricio , j'en suis pas à mes premieres carn ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Vyking

Bonne idée que tu as eu d'éditer ton tire.

Maintenant des peuples entiers vont pouvoir se réunir en ce lieu... :-)

 

Petites précisions, pour faire de ce topics un [unique] il faudrait impérativement que tout les CannaWeedeurs postent leurs photos de plantes carnivores içi.

 

Et pour le placer en prioritaire, il faut que ce topic deviennent la bible de toute les canrnivoculteurs (= cultivateurs de plante carnivore bien entendu) et regorge à foison de précieuses informations.

Share this post


Link to post
Share on other sites
R@ven

Fanfan:

 

j'avais une drosera alba (qui est maintenant morte car mangée par mon chat Kéla, voir sur topic bestial, elle mangais de petit moustique l'été dernier donc je te répondrai oui! Mais le temps d'ingerance d'un moustique était tres long par rapport à un moucherons...

 

 

Vyk:

 

Pas de Probleme pour les informations!

 

Je m'en occupe Sur le champs !

 

J'ai aussi pensé qu'en sus ,une MAJ une plante carnivore par jour avec toute ces caracteristiques serait sympa.

 

Qu'en dit tu Maitre vénéré du psychedelisme parallele?

Share this post


Link to post
Share on other sites
guitaroman

Salut a vous!

 

C'est bien classe les plantes carnivores mais c'est éxigent!

R@ven tu as oublié de préciser qu'il ne faut surtout pas les arrosé avec de l'eau du robinet mais seulement avec de l'eau déminéralisée et ne pas trop les exposer directement à la lumiere du soleil (je sais pas pourquoi mais il faut pas!).

Et pour les plantes de type Dionaea il ne faut pas s'amuser a faire fermer les pièges artificielement (cad avec un baton ou un autre truc juste pour voir comment ça fait) sinon les pièges vont vite crever (ils ne peuvent se fermer que quelque fois dans leur "vie")!

 

Voila une petite photo de ma Dionaea Alba (qui prendra bientot place dans mon placard) pendent son rempotage (parsque avec l'hiver les piège noircissent en out!):

fc3f9.jpg

 

Bonne pousse a tous les canrnivoculteurs!

Share this post


Link to post
Share on other sites
R@ven

pour info mon ptit guitaroman , je n'ai pas encore fait d'inventaire de culture d'une carnivore , ca viendra.

 

oui, je suis d'accord pour les pieges mais pas pour l'eau démineralisée!!!

Une Carn vie dans un marrais!beaucoup de tourbe etc...

Moi je leur donne de l'eau de pluie.

 

Par contre tu dis que tu as une dionea ce qui veut dire "Dionée" , la plupart des carn sont des dionées , tu as une Dionea alba.

 

:-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
R@ven

Petite info sur l'eau pour les carnivores!

 

C'est tres important car c'est la premiere cause de mort chez ces plantes en indoor!!!

 

Il faudra donc leur fournir une eau très pure, pour cela plusieurs possibilités:

 

L'eau déminéralisée: C'est l'eau que l'on trouve sous forme de bidon de 5 litres dans les supermarchés, destinée aux fers à repasser ou aux batteries de voiture. Elle est en général peu chère (moins de 2 euros les 5 litres) mais représentera tout de même un petit budget lors de l'augmentation de la consommation en été !

Comme pour la tourbe, prenez de l'eau déminéralisée sans aucun additif: certains fabricants d'eau destinée aux fers à repasser la parfument.

 

L'eau osmosée: On la trouve dans les magasins d'aquariophilie (environ 0,15 euro le litre). C'est de l'eau théoriquement très proche de la pureté, donc à recommander pour notre utilisation. La principale difficulté va être de trouver un magasin proposant cette eau proche de chez soi, et d'aller ensuite se ravitailler régulièrement avec ses bidons...

Si la culture atteint une dimension importante, il sera peut-être intéressant d'acquérir un osmoseur (les premiers prix varient autour de 120-150 euros) qui assurera une production à domicile.

 

L'eau de pluie: Gratuite et disponible partout ! Il suffit de pouvoir la récupérer lors d'un orage et de la stocker à l'abri de la lumière et au frais si possible pour éviter qu'elle ne se décompose trop rapidement.

Il faut toutefois prendre quelques précautions: éviter par exemple de recueillir une eau qui a ruisselé sur du béton car elle se sera probablement chargée de poussière calcaire, éviter de la recueillir à proximité d'une usine chimique... L'idéal serait de ne garder que l'eau qui arrive directement dans le récipient, et après quelques minutes de pluie, ceci car elle se pollue une première fois en tombant (elle va "rincer" toutes les particules en suspension dans l'air), ensuite elle continue en roulant sur le toit, et enfin dans les gouttières... Mais rassurez-vous cette pollution sera en général sans conséquence: la plupart des plantes carnivores ne sont pas si sensibles que ça !

 

L'eau minérale: On voit parfois conseiller l'arrosage des plantes carnivores avec certaines eaux minérales. En plus du coût non négligeable que cela représente, la caractéristique propre d'une eau minérale est de contenir des minéraux ou des sels minéraux, ce que n'apprécient pas vraiment les plantes carnivores.

 

Il n'est pas possible en règle générale d'utiliser l'eau de rivière, de lac, de source... C'est une eau de ruissellement, qui s'est donc naturellement chargée de substances néfastes pour les plantes carnivores (calcaire, sels minéraux, nitrates...)

Seule exception: certains torrents de montagne où l'eau provient directement de la fonte des neiges, et est encore relativement pure.

 

Pour arroser vos plantes carnivores la meilleure solution est la récupération de l'eau de pluie: peu de frais et disponible partout.

 

Crodialement , R@ven

 

Source: infoscarnivores.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
R@ven

Quelques info sur le Substrat!!!!

 

Les plantes carnivores poussent dans des milieux bien particuliers: des zones très humides, en général des tourbières qui sont constitués par des sols très pauvres en éléments nutritifs (d'où le développement de la carnivorité) et acides.

Il faut donc en tenir compte et ne pas les installer dans des pots remplis de terreaux pour plantes d'intérieurs !

 

Le substrat générique pour les plantes carnivores sera constitué par un mélange de 2/3 de tourbe blonde de sphaigne pour 1/3 de sable non calcaire. Il faudra parfois modifier cette base pour répondre aux besoins particuliers de chaque espèce.

 

La tourbe: Il faut de la tourbe blonde (et non brune) de sphaignes. Attention à ne pas prendre de tourbe de carex par exemple qui n'aura pas les mêmes propriétés. Il faut absolument de la tourbe 100 % naturelle, sans aucun ajout ! On trouve parfois des tourbes d'amendement "enrichies" qui ne doivent surtout pas être utilisées ici sous peine de voir rapidement mourir les plantes.

 

La tourbe provient de milieux naturels rares et très particuliers à la faune et à la flore unique: les tourbières.

En partie du fait de leur exploitation pour la production de tourbe destinée à l'horticulture, le nombre de tourbières connaît aujourd'hui une chute inquiétante, et avec elles de nombreuses espèces animales et végétales sont menacées de disparition.

Pour cette raison, n'utilisez de la tourbe que lorsque c'est absolument nécessaire, en sachant qu'il existe des matériaux de substition pour la plupart des usages classiques de la tourbe, matériaux tout aussi efficaces et ne mettant pas en danger les milieux naturels.

 

 

 

Le sable: C'est un matériau qui va servir uniquement au drainage: il doit donc être le plus neutre possible. Il ne faut pas de sable calcaire.

L'idéal est le sable que l'on trouve dans les magasins d'aquariophilie (sable de quartz ou de Loire) car il est lavé mais il est souvent très cher. On peut aussi trouver du sable non calcaire en quantité (à partir de 25 kg) pour un prix bien plus bas chez les fournisseurs de matériaux de constructions.

 

Ce mélange est le plus simple à réaliser, et il convient pour la très grande majorité des plantes carnivores. On pourra toutefois l'adapter aux exigences spécifiques de chaque plante pour obtenir un meilleur résultat: pour les nepenthes par exemple il sera utile de l'alléger (plus de sable ou ajout de matériaux drainants tels que billes d'argiles, polystyrène, perlite...).

Tout cela est précisé dans les pages relatives au choix des plantes, mais sachez que le mélange classique 2/3 tourbe 1/3 sable est supporté, même s'il n'est pas toujours optimal, par toutes les plantes carnivores.

 

voilà

 

Source: infoscarnivores.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
R@ven

Ici contrairement aux 2 parties précedantes il n'est pas absolument nécessaire pour la vie des plantes de respecter ces recommandations, mais il est utile de connaître quelques principes.

 

 

 

Le type de pots à utiliser

 

Les pots en terre cuite: Peu recommandés. En effet, ils vont être presque toute l'année "les pieds dans l'eau" du fait de la soucoupe (cf. arrosage) et vont rapidement se couvrir de mousses et d'algues gluantes peu esthétiques. De plus l'évaporation va être plus importante que dans un pot plastique, entraînant une plus grande consommation d'eau et une concentration progressive des sels minéraux (nocifs pour les plantes carnivores) qui eux ne s'évaporent pas.

Cependant, il sera tout à fait possible d'utiliser des poteries vernies ou émaillées qui ne présenteront pas les défauts cités ci-dessus.

 

Sarracenia dans un pot en terre cuite verni

Sarracenia (hybride) dans un pot en terre cuite verni

 

Les pots en matière plastique: C'est pour ce type de contenants qu'il est vivement conseillé d'opter. Ils sont légers, limitent l'évaporation, se nettoient facilement (utile en cas de rempotage ou de maladie) et leur surface reste nette même dans des conditions de forte humidité.

 

Les bacs à réserve d'eau: Bien que plus chers, ils présentent de nombreux avantages. Tout d'abord ils réduisent la fréquence des arrosages. Ensuite ils évitent d'utiliser une soucoupe: le maintien de la réserve toujours remplie va permettre à la plante de puiser au moment où elle a en besoin la quantité d'eau utile, tout en évitant que la base du substrat soit continuellement submergée.

Ils ont toutefois un inconvénient si l'eau d'arrosage est de mauvaise qualité: les substances néfastes (sels minéraux en particulier) vont s'accumuler au fil du temps, car l'effet de "rinçage" que peut avoir un arrosage trop généreux sur un pot classique ne se fera pas. Il ne faut pas oublier de vider la réserve d'eau pendant l'hiver.

ATTENTION: Ce type de bac devra toutefois être évité pour la culture des nepenthes et des pinguiculas, les racines de ces plantes étant plus sensibles à la pourriture.

 

La taille des pots

 

Une chose essentielle à retenir: les pots dans lesquels vous achèterez des plantes carnivores seront toujours trop petits.

Des pots de 12 cm de diamètre et autant de profondeur sont un minimum pour toutes les plantes courantes (dionée, drosera...)

Il faut aussi savoir que plus le contenant est grand et plus la culture et la conservation de la plante seront faciles. Dans un grand pot les racines auront suffisamment de place pour se développer à leur guise, ce qui lui donnera une vigueur certaine. De plus les variations de température seront moins brutales et donc moins traumatisantes. Un grand volume s'assèche aussi moins vite: l'entretien (arrosage) en sera d'autant réduit.

Des pots de 4 litres (environ 25-30 cm) semblent être idéals, et rien n'empêche de mettre plusieurs plantes ensemble si vous craignez que votre drosera de 5 cm se sente seule... Il ne faut cependant pas oublier que la recherche d'une esthétique parfaite est souvent difficile à concilier avec les besoins des plantes, pas uniquement carnivores d'ailleurs !

 

 

 

La couleur des pots

 

Cette question peut paraître secondaire, mais dans le cas d'une culture en extérieur elle est importante.

Il est en effet préférable de choisir des pots de couleur claire qui s'échaufferont moins vite que des pots foncés, car en plein été au soleil les racines supporteront mal des températures trop élevées.

 

Le pot idéal pour des plantes carnivores sera donc un pot en plastique de couleur claire et relativement grand (25-30 cm de diamètre et autant de profondeur), un bac à réserve d'eau sera utile dans certains cas.

 

Source: infoscarnivores.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Vyking

Félicitations, ton topic vient tout juste d'être placé prioritaire !

Share this post


Link to post
Share on other sites
guitaroman

Ok merci pour les précision R@ven!

Mais l'eau de pluie c'est de l'eau déminéralisée! (puisqu'elle vient de la condensation de la vapeur, donc sans minéraux!)

 

edit: oups j'avais pas fait attention a tous ce que t'avais mit! C'est clean, bien joué!

Share this post


Link to post
Share on other sites
R@ven
Ok merci pour les précision R@ven!

Mais l'eau de pluie c'est de l'eau déminéralisée! (puisqu'elle vient de la condensation de la vapeur' date=' donc sans minéraux!)

 

edit: oups j'avais pas fait attention a tous ce que t'avais mit! C'est clean, bien joué![/quote']

 

t'inquiet ! merci de ta participation à ce topic ;)

 

Félicitations, ton topic vient tout juste d'être placé prioritaire !

 

MERCI!!!! :-D

 

j'vais feter ca avec une DUFF

Share this post


Link to post
Share on other sites
slack

salut raven...

tu mas tellement donné envie dune plante carnivore ke je suis allé men acheté une cet aprém (ya un vendeur de plantes zarbis dans ma rue)

donc je suis le preums (aprés toi...)a mettre un post sur ton forum sympatik

 

Je vous présente ma NEPENTHES ALATA

 

390768.jpg

 

547771.jpg

 

Etymologie Alata :

le nom d'espèce de la plante, est dérivé du latin ala, qui signifie " aile ". Les pièges, ou urnes, sont en effet garnis longitudinalement de 2 " ailes " saillantes, qui sont des expansions membraneuses

 

Morphologie :

 

Les tiges peuvent être courtes, prostrées, où encore grimpantes; leur section est cylindrique ou trigone. À la base des plantes âgées repartent des pousses qui forment des rosettes de feuilles. De façon générale, les feuilles diffèrent selon leur position sur la plante. Il en est de même pour les ascidies, encore appelées urnes, et qui constituent les pièges.

 

Pour les feuilles comme pour les urnes, on distingue 3 catégories: celles de la base, celles qui sont intermédiaires et enfin celles des tiges grimpantes. Le limbe des feuilles de la base présente une forme obtuse, voire aiguë. Contrairement à celles qui sont situées plus haut, ces feuilles sont disposées irrégulièrement sur la tige. Les feuilles intermédiaires sont fines et coriaces, lancéolées ou lancéolées à spatulées. Enfin, les feuilles disposées sur les tiges grimpantes sont semblables aux précédentes; leur pétiole porte 2 " ailes " étroites qui enrobent la tige. Toutes les feuilles sont terminées par un appendice de section cylindrique, la " vrille ", qui porte le piège. Comme les feuilles, les vrilles ont des formes variables .

 

Caractère:

 

Les urnes sont des pièges passifs, dans lesquels les proies, des insectes pour la plupart, se noient après avoir été attirées par les nombreuses glandes nectarifères situées au niveau de l'opercule, sorte de couvercle qui domine l'urne. Les victimes sont finalement digérées par des bactéries présentes dans le liquide digestif du fond de l'urne et assimilées par les multiples glandes digestives situées à ce niveau. Morphologiquement, les urnes diffèrent les unes des autres, en particulier par la forme de leur opercule et également par la longueur de l'éperon; il s'agit d'une grosse épine située en arrière de la " charnière " qui relie l'opercule au reste du piège. L'éperon mesure de 2 à 5 mm chez les urnes intermédiaires, jusqu'à 8 mm chez les urnes supérieures. Les urnes inférieures et intermédiaires portent en outre, sur toute leur hauteur , 2 "ailes" (ou expansions membraneuses) fimbriées (ou frangées); celles-ci sont remplacées par de véritables côtes proéminentes chez les pièges de la partie supérieure. Toutes les urnes sont vert pâle avec des taches brun-rouge.

 

Fleur :

 

L'inflorescence mâle à la forme d'une grappe allongée de 10 à 40 cm de long. Les fleurs sont portées par des pédicelles de 15 mm; leurs sépales sont ovales. L'inflorescence femelle est semblable.

 

Effet ornemental :

 

Les urnes, garnies de 2 ailes frangées et parfois pigmentées de rouge ou de pourpre, donnent à Nepenthes alata son caractère ornemental.

 

Durée de vie :

 

La durée de vie est illimitée dans de bonnes conditions de culture

 

 

 

 

 

plus d'infos....https://www.plantes-carnivores.com/fiches_techniques/Fiche_Technique_Nepenthes.php#alata

 

 

et bien voila

ya un clapet ki se referme kand une bestiole tomber dedans...il me tarde de voir çà...

a+ tous

Share this post


Link to post
Share on other sites
R@ven

tu mas tellement donné envie dune plante carnivore ke je suis allé men acheté une cet aprém (ya un vendeur de plantes zarbis dans ma rue)

donc je suis le preums (aprés toi...)a mettre un post sur ton forum sympatik

 

 

 

 

ca me fais SUPER PLAISIR, Merci Slack!

 

Ta carn est vraiment superbe!!!!

La t'as attaqué dans le gros materiel :D

 

Serai-ce trop indiscret de savoir dans quelle tranche de prix tu l'as achetée???

 

Bravo à toi pour ton dévouement!

 

Pourvu qu's'a dur ! comme dirait l'autre...

 

 

Cordialement , R@ven

Share this post


Link to post
Share on other sites
R@ven

CDJ n°2

 

en hommage à Slack et sa plante !:-)

 

Caracteristiques d'une Nepenthe:

 

Superbes et fascinantes plantes, principalement originaires de Malaisie (Bornéo, Sumatra, Java...).

Environ 75 espèces, quelques hybrides naturels et de nombreux hybrides horticoles.

 

Ce genre est particulièrement attrayant de par la beauté et l'originalité de ses pièges, mais sa réussite en culture demande tout de même quelques aménagements. En effet ce sont toutes des plantes qui réclament une très grande humidité nécessaire à la production des pièges (aussi appelés urnes ou ascidies). Il faut éviter le soleil direct, les plantes poussant en sous bois ou en situation ombragée.!!!Attention!!!

L'idéal est de les cultiver en serre ou en terrarium (plus d'infos), malheureusement tout le monde ne possède pas ce genre d'équipement ! Une autre possibilité donnant de très bon résultat est la salle de bain, à condition toutefois que celle-ci soit assez lumineuse.

 

 

Une culture en appartement est possible avec les espèces citées ci-dessous, mais le renouvellement des pièges risque d'être compromis. Dans ce cas ne pas hésiter à pulvériser de l'eau de pluie très fréquemment (plusieurs fois par jour si possible) et évitez les courants d'air. Les racines des nepenthes doivent toujours être bien aérées, c'est pourquoi il ne faut pas laisser le pot baigner dans une soucoupe. Pour cette même raison le substrat doit être léger, avec 50 % de tourbe blonde maximum. Pour le reste utilisez un mélange de matériaux drainants: sable grossier, vermiculite, pouzzolanne... Le polystyrène (en morceaux de 2 à 3 cm) donne de très bons résultats.

Pour l'arrosage, attention aux excés: il semble que le bassinage des pots pendant quelques minutes plusieurs fois par mois soit idéal car cela permet de bien réhydrater l'ensemble du substrat tout en lui laissant le temps de s'assécher un peu entre chaque opération. Malheureusement ceci ne peut pas toujours être effectué, pour des raisons purement pratiques (taille des pots, etc...)

Tout cela peut paraître contraignant, mais le résultat est sans aucun doute à la hauteur des efforts fournis.

 

Les nepenthes sont généralement classés en deux familles:

- les nepenthes de basse altitude, ou de plaine

- les nepenthes d'altitude

 

Cette différence va avoir des conséquences sur leurs conditions de culture optimale: les espèces de basse altitude sont soumises à un climat tropical chaud toute l'année, tandis que les espèces d'altitude connaissent des hivers un peu plus frais.

L'idéal est donc de respecter les exigences de chaque plante, mais les plantes faciles sont par définition très tolérantes et il n'est pas absolument obligatoire de suivre ces variations pour les quelques nepenthes que je présente.

 

Les nepenthes apprécient d'être cultivés en paniers suspendus: voir SLack ! :D ainsi ils se développeront plus librement et il ne sera pas nécessaire de les tuteurer sans cesse.

 

petite photo d'une nepenthe.

 

9ab7a.gif

 

 

demain, je vous listerais la particularité des differentes sortes de Nepenthes que l'on peux trouver.

 

Et si vous etes gentils , les astuces de leurs culture :-P

 

@ demain!!!!

 

 

N'oubliez pas que vous pouvez (devez meme!) poster vos cultures de carnivores de vous et de vos proche meme , racontez leur histoire , la facon dont vous vous en occupez ETC... Besoin d'info , je vous repondrais!!! ;-)

 

sources: infoscarnivores.com

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
slack

jte réponds raven...33euros10...çà fait mal ou jpense mais elle a une durée de vie illimité si on sen occupe bien... tu dois lsavoir.

Un anti mouche moustique illimité a vie et naturel pour 33euros...c la classe non? lol

 

jaurais des kestions a te poser sur la culture en placard des népenthes:

apparament elle est en fin de cycle...elle est bien mure koi...donc çà tombe bien kelle soit dans un placard en 12/12 non? je vais devoir couper les piéges dici la fin de ma flo?(il me reste 7-8 smaines de flo)

et aprés avoir coupé... elle repousse en cycle de croissance et le piége repousse en flo???

vas telle connaitre 4 cycles par an comme mes cultures de weed?

çà marche comme çà???

illumines moi raven...si tu as les réponses bien sur

 

et merci de m'avoir refilé ton gout des carnivores...

a bientot

Share this post


Link to post
Share on other sites
R@ven

spé pour toi slack!

 

deriniere avant de me coucher...

 

 

bon pour ta plante:

 

- humiditée atmospherique assez élevé pour une bonne production d'urnes!

- les urnes se remplissent d'eau toute seule , ne rempli pas toit meme! elle le font automatiquement des la digestion de la "proie"

- Il n'y a pas de "fin de cycle" elle produit sans fin...tant qu'elle reste dans de bonne condition et qu'elle ne soit pas stressée par le changement d'environement!!!! TRES IMPORTANT!!!

-pour tes lumieres, je ne les ai jamais cultivée en placo mais je crois que 12H de nuit c'est beaucoup.

mais bon considerant que c'est l'hiver, c'est ok.

fait la suivre la routine de tes plants de canna ca devrais aller.

-ne découpe rien si ce n'est pas pourrie , mais déplace les urnes mourrantes de tel sorte a favoriser la pousse des jeunes urnes...

 

je rajouterais encore une seconde fois , HUMIDITé !!!!

 

je ne peux t'en dire beaucoup plus a cette heure tardive...

 

 

@ller Banzai!

 

 

33 euro , oui c'est un investissement mais si tu en prend soin c'est tout benef! et c'est tres joli!

 

ISW: merci :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites