[Topic Unique] Delicatessen Seedsbank


Recommended Posts

Delicatessen Seedsbank

 

DelicatessenSeedsbank.jpg

 

https://delicatessenseedsbank.webnode.es/

 

 

Le créateur, Mario Bellandi, s'est intéressé au propriétés médicales du cannabis pour des raisons professionnelles( il est psychiatre)mais aussi pour soulager physiquement certaines maladies.


Tout d'abord il a bossé dans un cadre associatif pendant de nombreuses années, ce qui lui a valu pas mal d'ennuis avec la justice.


Puis ayant créé ses propres variétés (surtout sativas) aux propriétés médicales, il a rencontré Sergio Jauja avec qui il décide de retravaillé ses plantes pour qu'elles aient plus de plaisir gustatif, et surtout pour qu'elles soient fondamentalement différentes des variétés Hollandaises, élaborées à partir de landraces.


Delicatessen venait de naître.

 

 

 

 

 

Delicatessen Seeds est une banque de graines de cannabis espagnole dédiée à la recherche et à la conservation de génétiques de cannabis landrace originales et autochtones de pays du monde entier, comme la Thaïlande, la Colombie, le Pakistan, l'Inde et la Jamaïque, ainsi que des souches hollandaises les plus remarquables.

Ces différentes variétés de cannabis ont été travaillées dans le cadre d'un processus de breeding pour stabiliser leurs meilleures caractéristiques et obtenir des variétés originales de grande qualité en tout point.

 

 

Salut tout le monde,

d'habitude je suis plutôt sur les forums espagnols mais ça fait quelques mois que je suis membre de Cannaweed.
J'ai remarqué que mis à part certains cannabiculteurs, personne ne connaît les breeders Espagnols.
Pourtant il y en a qui ne sont pas maladroits dans ce domaîne, comme Cannabiogen qui a son topic maintenant.
Je ne vais pas m'attarder sur Dinafem seeds,Eva female seeds,Sweet seeds ou Kannabia seeds.
Ils hybrident avec des variétés connues et reconnues, même si certains cross tel que Moby Dick(Dinafem)commencent à être appréciés.
Par contre il existe un autre breeder qui crée des variétés de très haute qualité, et qui en Espagne, est surtout connu par ceux qui recherchent des génétiques originales élaborées à partir de landraces et différentes des Hollandaises.
Le créateur, Mario Bellandi, s'est intéressé au propriétés médicales du cannabis pour des raisons professionnelles( il est psychiatre)mais aussi pour soulager physiquement certaines maladies.
Tout d'abord il a bossé dans un cadre associatif pendant de nombreuses années, ce qui lui a valu pas mal d'ennuis avec la justice.
Puis ayant créé ses propres variétés (surtout sativas) aux propriétés médicales, il a rencontré Sergio Jauja avec qui il décide de retravaillé ses plantes pour qu'elles aient plus de plaisir gustatif, et surtout pour qu'elles soient fondamentalement différentes des variétés Hollandaises.
Delicatessen venait de naître.
Pour ceux qui connaissent l'Espagnol allez voir sur www.delicatessen-seeds-bank.com (N'oubliez pas de lire "conocenos")

Merci et a ++ ;-)


edit par bollox : j'en ai fais un topique unique et je rajoute le lien vers le site:

Delicatessen-Seeds

061127029copiabisdf1.jpg

 

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Salut leptitplanteur,

 

ça fait plaisir que quelqu'un s'intéresse à mon post sur Delicatessen, car apparemment ça n'a pas l'air de motiver grand monde. Dommage.

Si j'en parle sur ce forum c'est parceque les sativas de cette banque sont vraiment au top niveau du goût, des arômes et du high.

 

En Espagne, Delicatessen est apprécié des fumeurs épicuriens et exigeants qui veulent une alternative de qualité aux breeders hollandais. Voilà une petite traduction de la page d'accueuil:

 

"Delicatessen est apparu devant la nécessité de produire des plantes riches en arômes et en saveurs, afin d'élever le cannabis à des niveaux aromatiques et dégustatifs.

C'est pourquoi ces dernières années Delicatessen a recherché et a développé de nouvelles variétés différentes des races hollandaises, avec des nuances de saveurs et d'aspects qui ouvrent des voies originales et particulières dans la génétique du cannabis."

Jorge Cervantès qui vit maintenant en Espagne, près de Barcelona, est un admirateur du travail effectué par Mario Bellandi.

 

Les 6 variétés (5 sativas et 1 indica) sont au prix de 60 euros les 12 graines standards. Il y a aussi un mix des multiples génétiques de Delicatessen pour ceux qui veulent bosser avec.

 

Les graines ne sont pas disponibles dans tous les grows Espagnols, néanmoins on les trouve dans les meilleurs.

Contacte moi par MP pour savoir comment tu peux en avoir.

 

A +

Link to post
Share on other sites
Guest basstard

Hello,

 

Très intéressant tout ça RICCO, surtout quand comme moi on est amateur de Sativa.

 

Mais dis nous en un peu plus sur la vigueur, la stabilité, les variétés que tu as goutées ou cultivées.

 

Cordialement.

Link to post
Share on other sites

Salut skunkhigh,

 

en effet Dinafem possède de bonnes plantes féminisées (goûte aussi leur Critical+ ou leur Super Silver) et sont très connus et appréciés en Espagne. Par contre, ils se sont spécialisés dans les féminisées et ne créent pas de nouvelles génétiques originales comme le font Cannabiogen et Delicatessen qui n'utilisent absolument aucune variété Hollandaise

 

Dinafem utilise des variétés connues et de grande qualité pour les cross, mais croiser une Blueberry avec une White Widow, puis la nommer BlueWidow n'est pas vraiment original dans le monde du cannabis.

 

Certains cannabiculteurs préfèrent cultiver et travailler avec des génétiques qui ne soient pas descendantes de skunk,de Haze, de NL ou de White Widow par ex.

d'où l'intérêt de breeders qui innovent.

 

A+

 

delicatessen0611014copikr1.jpg

Link to post
Share on other sites

salut !

 

l'initiative de ce breeder est plutot sympa !

 

mais j'ai regardé les temps de flo annoncés , pour des sativa presque pur sa me parait vraiment minoré 60-70 jours de moyenne .

 

A+

Link to post
Share on other sites

Re

 

Ca m'interesse vraiment ce breeder la en plus c'est pas hors de prix 60 euros les 12graines ca reste relativement raisonable si c'est de la qualité.

 

l'initiative de ce breeder est plutot sympa !

 

mais j'ai regardé les temps de flo annoncés ' date=' pour des sativa presque pur sa me parait vraiment minoré 60-70 jours de moyenne [/quote']

 

Oué c'est exactement la chose que je me suis dit aussi mexicaine 60-70jours^^

En meme temps a ce jeu la c'est un peu le meme combat que cannabiogen avec sa caribe et sa destroyer ou sa parait optimiste aussi. Ya 1 ou 2 personnes sur le forum qui ont pris la destroyer donc on va bien voir...

Sinon c'est vrai que c'est alléchant quand meme ta testée personellement ou ta des potes qui on fait des variétés a eux comme ca on pourrait se faire une idée plus présise.

Si l'interet de ces seeds se confirme ca serait un peu la releve du breeding avec les cannabiogen et autres tiki n'est ce pas momo toi qui peste contre le polyhibridisme a outrance^^

 

++PEACE

Link to post
Share on other sites

pareil 55/65 jours pour une pure sativa, étrange quand même !

En tout cas leurs photos elles claquent, pure production de trichomes longs et fins :)

 

Et la petite musique, sympa lool !

 

Dommage que mon grow agenda soit surbooké pour plusieurs mois ^^

 

Titoon

Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...
  • 1 month later...

Bonjour à tous,

 

afin de mieux faire connaître cette originale banque de graines, et après avoir été sollicité par quelques uns d'entre vous, je me suis décidé à traduire le peu de documents que l'on trouve sur Delicatessen-seeds-bank.

J'espère que cela contibuera à mieux cerner les motivations de Mario Bellandi et ainsi comprendre pourquoi ce plébiscite de la part des associations espagnoles de cultures collectives ou médicales, mais aussi de la part de cultivateurs chevronnés.

 

Voici une premiére traduction d'une entrevue parue sur Soft secrets Espagne en 2007, d'autres suivront:

 

Delicatessen: le plaisir à chaque bouffée

Par J.Searcher

 

Mario Bellandi, ainsi que son ami et associé Sergio, ont fondé la Delicatessen-seeds-bank, un nom de référence pour les épicuriens du cannabis.

Bien que récemment arrivés sur la scène cannabique, ils ont reçus plusieurs prix dans des coupes nationales telles que

"la bella flor" de Malaga, la coupe d'Alicante, la coupe de Girona ou la CCC.

Sans aucun doute la Queen Mother est une des génétiques les plus originales et puissantes créée dans notre péninsule.

Mario Bellandi, le créateur de cette merveille, ainsi que de bien d'autres, a expliqué à Soft Secrets sa vision de la cannabiculture.

 

Mario, comment a commencé ta relation avec la marijuana?[/color]

 

En travaillant comme psychothérapeute j'avais pu observé comment un de mes amis, dont la femme était malheureusement décédée, avait pu dépasser ces moments très durs en consommant du cannabis.

C'est ainsi que j'ai commencé les recherches sur les propriétés psychoactives de la marijuana car c'est une plante qui en parallèle de ses applications physiothérapeutiques, à également d'autres qualités psychothérapeutiques qu'il reste à explorer.

 

A quel moment t'es-tu décidé à cultiver?

 

A partir de ces recherches sur les propriétés psychothérapeutiques, j'ai débuté dans la culture du cannabis.

J'apprenais chaque jour davantage mais cela ne me satisfaisait pas. J'avais besoin d'autres sources de motivation.

C'est ainsi que je me suis mis à créé mes plantes personnelles, à rechercher des variétés avec des caractéristiques qui m'intéressaient, aussi bien sur un plan psychothérapique qu'organoleptique.

 

Tes débuts ont-ils été difficiles?

 

Le plus difficile fut d'apprendre. A cette époque j'ai été sur le point de partir en Suisse pour travailler avec des personnes plus expertes que moi, mais cela n'a pas pu se concrétiser et au final j'ai été obligé d'apprendre tout seul.

Par contre ce qui a été vraiment dur, c'est la quantité d'interventions policières, mais également de vols, dont j'ai été l'objet.

Cela m'a apporté énormément de problèmes qui ont beaucoup retardé mon travail.

 

Parle nous de tes critères de sélection

 

Dans ma tête il a toujours été clair que je ne voulais pas créer de variétés juste pour gagner de l'argent, mais qu'il devait y avoir un élément de sastisfaction personnelle.

S'il fallait que je cultive pour que cela se vende bien, je ne le ferais pas.

Je ne veux pas vendre mon âme au marché et à l'argent en produisant ce qui se vend bien. Ma satisfaction personnelle passe avant tout.

Personnellement le cannabis n'est pas que défonce. S'enivrer avec un vulgaire vin n'est pas la même chose que de déguster un bon Rioja, même s'il est évident qu'avec un bon cru on peut également s'enivrer. Bien entendu il ne s'agit pas que de cela mais également d'apprécier un bon vin.

Pour qu'une variété puisse m'intéresser le plaisir de fumer doit être présent à chaque bouffée.

C'est la raison pour laquelle je fais très attention aux saveurs, de plus en plus de personnes s'en rendent compte et apprécient vraiment cette démarche.

 

Ta plante la plus connue est la Reina Madre(Queen Mother),comment l'as-tu dévelloppée?

 

La Reina Madre est un croisement issu d'une sativa locale Andalouse avec un mâle de l'île de la Réunion, de phénotype très sativa.

Quand j'ai planté, cultivé et ensuite récolté cette plante je me suis rendu compte que je voulais conserver cette génétique, mais dans mon programme de sélection je n'avais malheureusement pas conservé les géniteurs.

Alors j'ai commencé à la rétrocroiser pendant des générations avec un mâle Congolais jusqu'au résultat actuel où elle similaire à 97% à l'originale, en plus d' être très stable et très homogène.

 

Quelles sont ses caractéristiques?

 

C'est une sativa qui streche pas mal durant la floraison et qui a une récolte assez précoce. Ses effets psychoactifs sont élevés puisqu'en plus de contenir beaucoup de THC elle ne possède que très peu de CBD, ce qui augmente l'indice de psychoactivité.

 

Crois-tu qu'il est possible de l'améliorer encore plus?

 

Oui, je suis certain que c'est possible mais je nécessite des conditions adéquates et malheureusement je n'ai pas les moyens suffisants pour l'instant.

Le fait est qu'en la croisant de nouveau la quantité de CBD monte un peu. Malgré cela je cherche toujours d'améliorer, d'optimiser les choses.

 

Parle nous également de la Jauja

 

Dans ce cas présent il s'agit d'une variété qui provient d'Afrique centrale, plus précisément du Congo.

J'ai commencé à la croiser avec la Queen Mother, mais pas en recherchant la descendance vers la Queen Mother sinon plutôt celle qui montrait les caractéristiques Africaines.

Au final j'ai réussi à avoir une plante que j'adore

 

 

Parfois pour ta manière de te relationner avec les plantes on a l'impression que tu parles avec elles

 

Tu sais il y a des sujets sur lesquels je n'aime pas trop parler, simplement parceque ce sont des choses que l'on ressent mais que l'on ne peut pas expliquer.

Il y a plusieurs études sur les interactions entre les plantes et leur environnement. Les plantes perçoivent les intentions du cultivateur, l'amour qu'on leur donne.

Nous sommes habitués à nos relations mutuelles, à interpréter les signaux qu'elles nous envoient, même si elles ne sont pas comme un chien qui remue la queue pour se faire comprendre.

D'une certaine manière les plantes ont supplanté d'autres nécessité sociales, je ne ressent plus autant la nécessité de sortir dans un but relationnel.

D'ailleurs c'est cet intérêt qui me fait me lever à 6h du matin car je me sens heureux avec mes plantes.

Beaucoup penseront que c'est purement le fruit de mon imagination, et comme il est impossible de démontrer quoi que ce soit à ce sujet, je préfère ne pas en parler.

 

 

Que ressent-tu après ces successions d'interventions policières?

 

Je me sens usé et utilisé, un peu comme un objet qu'on instrumentalise à des fins politiques. C'est assez difficile d'expliquer ces sentiments avec des paroles.

Théoriquement la police représente la loi et devrait se comporter en rapport avec cela, mais ça ne fonctionne pas ainsi. Je ne comprends pas leur acharnement.

Lors de mon dernier jugement j'ai été absout pour avoir fait des recherches thérapeutiques avec 258 plantes, ce qui m'a poussé à croire que mon travail n'était pas si illégal que ça. Je n'ai pas été absout pour manque de preuves et le juge ne m'a pas non plus exigé de ne plus recommencer.

Donc je ne comprends pas cet acharnement policier puisque le juge ne m'a pas interdit mon activité.

Je ne trafique pas et rien ne sort de chez moi, puisque tout ce qui est de trop s'utilise ensuite comme fertilisant naturel.

Mais ils savent que je continue à cultiver, car chaque fois qu'on m'a volé des plantes je suis aller porter plainte à la Guardia Civil en leur disant qui les avait volées et où elles se vendaient. Pour cette raison ma dernière arrestation m'a laissé un grand sentiment de confusion.

 

 

Considères-tu que tes variétés sont l'héritage que tu nous laisse?

 

En quelque sorte oui, c'est un héritage que je laisserais un jour, j'ai créé ces variétés et j'en suis vraiment fier.

D'une certaine façon, je ressent un peu la même satisfaction que celui qui sculpte ou qui peint.

En fait, je crois que nous aimons tous sentir que nous contribuons à quelque chose.

 

 

Pour finir un conseil à tous les cultivateurs

 

Qu'ils recherchent et trouvent de vraies nouvelles variétés, qu'ils découvrent qui est en train de faire le vrai travail.

 

 

061129019copiabiskz9.jpg

copiadep1010800db2.jpg

Link to post
Share on other sites

Salut.

 

Je suis parti faire un tour chez alcimia et elles sont vraiment chére pour quelqu'un qui ne veut pas faire du blé.

 

Je comprend qu il peut faire du bon travail mais de la a payé 60 euro les 10 graine c' est un peu chaud.

 

En regardant bien Sannie et Mandala propose du luxe ^^ a 20 euro.

 

 

A++

Link to post
Share on other sites

Salut,

Mandala c'est vraiment très bien pour le prix proposé ( j'en ai cultivé quelques unes et j'en ai encore dans le frigo) mais leurs sativas, très bonnes d'ailleurs, ne peuvent pas se comparer au niveau originalité, saveur, et puissance, avec celles de Delicatessen.

Après c'est une question de goût perso, bien que si tu avais l'occasion de les goûter tu changerais peut-être d'avis.

 

Allez à plus

Link to post
Share on other sites

Salut

 

Je suis parti faire un tour chez alcimia et elles sont vraiment chére pour quelqu'un qui ne veut pas faire du blé.

 

Je comprend qu il peut faire du bon travail mais de la a payé 60 euro les 10 graine c' est un peu chaud.

 

En regardant bien Sannie et Mandala propose du luxe ^^ a 20 euro.

 

 

Je suis pas d'accord c'est asser abordable. Quand tu regarde le marché de la graines les très bonnes variétés sont dans ces prix la (Apres ya les abus style sensi soma...)

Hormis mandala la sannie's jack est a 40 et ce n'est qu'une copie donc...

 

++PEACE

Link to post
Share on other sites

Salut.

 

Je ne rentre pas dans ce genre de polémique, mais tout le monde a le droit de donné son opinion. Je précise que c' est le but d'un Forum.

 

Donc en revenant a nos moutons, je ne parlé pas de la qualité et de l'originalité mais du prix.

 

L' originalité est tout a fait de ce qui a de plus respectable pour un Seeder.

 

C' est juste le prix qui me fait reflechir le producteur de graine dit dans son interwieu qu' il ne fait pas sa pour l'argent et a 60 euro sa fait chére pour qeulqu' un qui ne veut pas faire de blé surtout si le Seeder en question travail avec plus de 250 plantes. Il doit en recolté des graines...:-)

 

Je suis pas ici pour boycotté qui que ce soit. Je donne mon opinion si tu trouve que les prix sont abordable pour toi tant mieux pour toi.^^

 

A++

Link to post
Share on other sites

Re

 

Non mais je veux creer aucune polemique de toute facons

 

 

C' est juste le prix qui me fait reflechir le producteur de graine dit dans son interwieu qu' il ne fait pas sa pour l'argent et a 60 euro sa fait chére pour qelqu' un qui ne veut pas faire de blé mais qui ne le dit pas.

 

Ben oui mais creer des variétés et produire des graines engendre des frais et quand on est pas un breeder "commercial" avec le marketing et le volume de distribution engendrés il faut bien vivre^^.

C'est pas parce qu'il vend 60 euros qu'il se fait des c...lles en or apres on trouve ca cher ou pas mais remetre en cause sa probité morale pour ca me parait un peu exagéré.

 

++PEACE

Link to post
Share on other sites

Re,

 

une autre petite traduction d'un texte du journaliste Ignasi Peña de la revue Spannabis

 

" J'ai connu Mario Bellandi dès son arrivée en Espagne grâce à notre intérêt commun pour la psychologie et l'ethnobotanique.

Il me présenta Sergio Jauja à Amsterdam pendant une Cannabis Cup, à l'époque où le premier Grow shop ouvrait ses portes en Espagne.

Habitués à avoir l'exclusivité du cannabis et d'être le centre mondial du pélerinage cannabique, les hollandais s'étonnèrent (et d'autres n'apprécièrent pas vraiment) que des espagnols aient ramené avec eux leur propre herbe.

Mais ce qui surprit encore plus ceux qui eurent le plaisir de la goûter, c'est qu'elle était totalement différente à celle qu'ils produisaient.

 

Cette année-là le discours offert par el gringo Jorge Cervantes à un public majoritairement Nord-Américain et Européen, fut illustré, entre autres, par des photos des cultures de Mario à Alicante comme exemple d'excellence.

 

A cette époque Mario, absorbé dans ses recherches sur la marijuana, et Sergio commencèrent à entrevoir la necessité de chercher une lignée de variétés distinctes au développement hollandais, avec un retour aux sativas qui pourraient exploiter tout leur potentiel organoleptique sous le soleil Ibérique

 

Marco collabora également avec diverses associations apportant de façon désintéressée le cannabis que l'on fournissait aux malades.

Cette collaboration permit une meilleure connaissance de l'utilisation thérapeutique, ce qui favorisa le développement de variétés spécifiques à chaque pathologie.

Il fallait une variété avec une teneur élevée en THC pour traiter les nausées et vomissement en chimiothérapie, ainsi que pour le glaucome.

La Queen Mother fut toujours la variété la plus adaptée.

 

Pour les douleurs et pathologies neuromusculaires, il était nécessaire d'avoir une variété plus équilibrée quant aux proportions entre THC et CBD. Eddy est le fruit de ce développement.

 

Malheureusement, pour cette activité en faveur des malades Mario a du affronter, une fois de plus, la justice."

 

delicatessen0611015copihr7.jpg

Link to post
Share on other sites

Salut,

et merci pour ce topic bien intéressant Ricco. As-tu une idée de la taille des variétés ? Ils n'en parlent pas dans le descriptif d'********. J'avoue que je suis tres tenté de tester ces sativas si originales.

Link to post
Share on other sites

Salut

 

J'suis surement à coté de la plaque mais y'aurais pas un lien entre Queen Mother et C99 ?

 

Pas plus de lien qu'entre mario bellandi et les brothers grimms je pense non?

pourquoi tu pense ca?

Car la genetique n'est pas du tout la meme princess x princess88 pour la c99

(sativa locale andalouse x zamal)x (congo) pour la queen mother.

 

++PEACE

Link to post
Share on other sites

Salut Silenius,

 

la Queen Mother, la Her Majesty et First Lady sont vigoureuses

avec un bon strech en flo

Jauja est plus courte que les 3 autres, tandis que Eddy reste typiquement Indica

 

Tu fais bien d'être tenté par Delicatessen, je ne crois pas que tu seras déçu par leurs génétiques

 

Je comprend qu il peut faire du bon travail mais de la a payé 60 euro les 10 graine c' est un peu chaud.

 

je rappelle que c'est 60 euros pour 12 graines ce qui revient à 50 les 10' date=' avec une qualité et une originalité qui pourront surprendre ceux qui les essayent

 

Mais bon quel Breeder n'a pas rencontrais ce genre de probléme (Mandala' date=' Female seed, Shanti baba...)[/quote']

 

Je suis pas certain qu'ils aient tous donnés de leur temps et de leur énergie à cultiver de la weed pour ensuite la distribuer à plusieurs malades de façon désintéressée

En ces temps qui sont les notres et où tout coûte beaucoup d'argent, ce fait est plutôt rare

 

A ++

Link to post
Share on other sites

Re,

 

traduction d'un petit descriptif de Jauja paru sur le Spécial variété 2007 de Softsecrets Espagne:

 

"Si la saison passée notre Spécial Variété soulignait que la Queen Mother était l'une des surprises de l'année, cette fois c'est au tour de Jauja de reprendre le flambeau.

Combinaison de Queen Mother et de génétique Congolaise, ses effets sont encore plus puissants que ceux de sa génitrice.

Elle se distingue par sa capacité à stimuler les sens.

La vue, l'odorat, le goût, le toucher et l' ouïe s'aiguisent, la défonce est très intense et elle peut déconcerter si on est pas habitués à fumer des marijuanas de grande puissance.

 

Avec cet hybride d'Afrique centrale, Delicatessen a réussi une génétique complète à tous les niveaux, aussi bien en puissance, arôme et saveur, qu'en facilité de culture.

Cette génétique est de floraison rapide en indoor (50/55 jours).

 

En extérieur elle se récolte vers mi-septembre.

Plutôt trapue pour une sativa, elle est dotée de buds de grande taille, compacts et recouverts de résine envahissante.

Il faut également souligner la facilité à manucurer cette variété.

 

Elle possède un arôme intense et pénétrant, du pur encens, qui l'a convertie en une des préfèrées des cultivateurs qui fréquentent les cours de cannabiculture optimisée de l'association Valencienne Ceagrocannabis.

Avant même d'être connue par le grand public, elle a déjà remporté des prix comme la IXe coupe BellaFlor de Malaga ou la Ve coupe Alacannabis."

 

 

A+

 

Jauja après lui avoir retiré les grandes feuilles

fotos16032007jaujafloraaq4.jpg

Link to post
Share on other sites
  • glass-blower changed the title to [Topic Unique] Delicatessen Seedsbank