Système de culture

Tutoriel - Aéroponique Haute Pression maison (guide intégral - pas à pas)
By buchette,

Tutoriel Aéroponique Haute Pression maison (guide intégral - pas à pas)
 
 


Introduction :
J’ai déjà fait de la terre, de l’hydro, et pour ma reprise j’avais du temps, l’envie de bricoler et surtout l’envie de tester une méthode zéro substrat, la méthode qui pour moi est le top en matière de culture, et qui en plus permet de réduire les temps pour arriver à la récolte, et booste les plantes. Bien sûr, je suis parfaitement conscient que cela demande beaucoup plus d’attention, et que la moindre erreur ou bug peut être complétement fatale. Mais j’aime le challenge ! Et tant qu’à me lancer dans cette aventure, autant me faire un super système, j’ai décidé de me faire un truc sur mesure avec un grand espace pour la cage racinaire, et pour un grand nombre de plantes. (à l’origine j’étais parti sur 36, mais j’ai déconné et j’en ai 32).
 
 
 
 
 
 
 

 

Je vais découper ce tutoriel en 3 parties qui se distinguent les unes des autres, et pourtant dépendent les unes des autres.
I – La cage racinaire : Table à marée + Rehausseur + Plaque à panier
 
II – L’Unité Pompe : Pompe à membrane + Surpresseur + Timer Cyclique
 
III – Le système d’irrigation : Connections + Sprayers + Va & Vient
 
 


I – La Cage Racinaire
 
 
 
 
II – L’Unité Pompe
 
 

III – Le Système d’Irrigation
 
 

La fin Cachée – L’installation

Me voilà enfin au bout, après 3 journées de 10h de rédaction, pour vous offrir ce tutoriel qui ne compte pas moins de 32 pages word !!!!
 
J’espère qu’il sera utile à ceux qui comme moi aiment que tout soit aussi optimisé que possible et fait maison.
 
Surtout faites-moi part de vos commentaires, ajout/conseil. Ce que vous en avez pensé ! Partagez votre retour d’expérience si vous avez mis en pratique ou pas ce tutoriel.
 
En bref, faite vivre le sujet !
 
Kiss Kiss Bang Bang !
 
Cheers !
 
by buchette pour Cannaweed
 
Vu Dad.
0 comments Read more... ›
[TUTO] système hydro évolutif home-made by thc
By boogerman,
Le 14/04/2008 par The-Head-Company 
 
Bonjours à tous !
 
 
 
Voici le tutoriel de mon système hydro extrait de mon JDC.
 
Très pratique à l'usage et évolutif, il me satisfait sur tous les plans. Maintenant si vous avez des remarques ou des commentaires, n'hésitez pas.
 
 
En espérant que ça puisse en inspiré.
 
 
 
On commence par un simple bac (ici 38L) que l'on peut trouver partout.

 
 
Dans lequel j'ai placé sur le coté gauche :
- une pompe 600 l/h
- mon ancienne pompe filtrante d'aquarium à laquelle j'ai fait un rajout de tuyau en sortie (vous allez vite comprendre pourquoi !). cette pompe me sert à brasser la solution 24/24.
- un thermoplongeur de mon ancien aquarium également réglé à 20°.
- bulleur d'aquarium + pompe à air (à l'extérieur du placo).
 
J'ai aussi fait des niveaux mini/maxi pour me simplifier les remplissages et rajout de soupe.(Par contre j'y ai été un peu fort sur la découpe du bac pour tenir les fils, une encoche d'1 cm est suffisante et permet de mettre plus de solution dans le réservoir.)

 
 
Ensuite j'utilise des bacs qu'on ne trouve pas dans le commerce car c'est un pote qui me les a ramené de son taf et je les trouve très pratique. Je pense qu'il est quand même possible de trouver l'équivalent dans le commerce ou quelque chose qui s'en rapproche. Il faut juste qu'ils s'emboitent l'un sur l'autre.

 
Je découpe le fond du grand bac en laissant plusieurs espaces pour que la solution circule bien partout.

 
 
Je le place en veillant à ce que le rajout de tuyau de la pompe qui touille soit dans une ouverture et tous le reste en dehors.

 
 
J'ai scotché une bache en sac poubelle au dessus des pompes pour éviter les petites éclaboussures du bulleur et la lumière dans la soupe.

 
 
Ensuite vous avez vu sur mon ancienne culture la version scrog pouvant acceuillir de 1 à 6 pots 15x15cm. j Le bac du dessus est percé d'une multitude de trous de 2 mm. j'y ai vissé des baguettes en plastique avec lesquelles j'ai fixé le grillage.
 
voici maintenant ma nouvelle configuration me permettant de mettre jusqu'à 12 pots 15x15 dans 0,5 m².
j'ai simplement joint 2 petits bacs entres eux fixé à 2 cales qui vont faire poser le tout sur le grand bac bleu.(c'est du solide, j'ai tester en montant dessus avec 1 pied dans chaque bac; lol; ça a pas bougé ? ).
EDIT : le bois est une mauvaise idée car il moisi. Je vous laisse donc choisir le système et les matériaux pour fixer ensemble les 2 bacs.
 
J'ai percé les 2 bacs avec une mèche à bois N°10 en m'assurant que ça coule bien à l'intérieur du grand bac bleu (très important pour éviter d'en mettre partout !!)





 
 
Il reste plus qu'a faire le circuit d'arrosage. Perso j'ai opté pour un système rigide mais chacun fait comme il veut. pour ce coup-ci ce sera pour 8 pots mais je prévois de la longeur pour 10 pour les futures sessions.



 
 
 
En conclusion,
 
Les + :
 
- accès facile à la solution et aux appareils.
- les racines qui tombent dans la soupe ne viennent pas boucher les pompes
- quand un mâle se déclare, Y'a juste à enlever le pot.
- évolutif (1/6 ou 7/12 pots, scrog, table à marée ou NFT au choix)
- peu couteux
- facile d'entretient
 
 
Les - :
 
Faut que je trouve un système pour faire coulisser l'ensemble hors du placo.
 
Si vous en voyez d'autres, faites le moi savoir
 
bonnes cultures à tous et toutes
Voilà !
 
Bonnes pousses à tous
 

 
 
THC
 
 
 
Le 17/09/2009 par The-Head-Company 
salut la company
 
Un p'tit passage éclair pour vous montrer la version IGS 6 packs et que mon système est toujours opérationnel trois ans après.
 
Des photos prises y'a deux jours après le cut de ma dernière session donc avant démontage et nettoyage.
 
la photo est un peu pourrie, sorry ..
 
Toujours les 2 pompes (1 pour brasser et 1 pour arroser)

 

 
 
0 comments Read more... ›
By Guest,
Bouturette Hydro et Ultraponie
 
Introduction
 
Suite à quelques topics vus sur ce site et chez quelques growshops, j'ai décidé de me lancer dans la construction d'une bouturette à la fois Hydro et Ultraponie (soit avec 1 pompe et 1 mini brumisateur).
 

1. Nomenclature
 
1 bac de ~40 x 30 x 25cm L/l/h
<li>1 plaque de delrin blanc
<li>40 section de tuyau de passage de câble diam 2cm x 6 cm long...
<li>1 pompe à eau avec diffuseur rotatif
<li>1 brumisateur 1 tête
<li>petit matos divers (colle / silicone...)
 

2. Photos & Fabrications
 
2.1. Version Hydro
 

 
la plaque de delrin et les tuyaux.
 

 
Traçage et découpe de la plaque....
 

 
Perçage, ne pas oublier de mettre une planchette sous la plaque (j'en ai niqué une vite fait au 1er essai...) ....
 

 
Le tout percé....
 

 
Collage des tuyaux au pistolet à colle....
 

 
pompe à eau 700l/h.



asperceur rotatif.
 
Par contre j'ai dû apporter quelques petites modifs à ma plaque...D'abord rogner les coins car box arrondie dans les angles... Aussi déplacer les "pieds" et mettre des arêtes sur le bords du box car la pompe et plus haute que prévu, en l'occurrence des tiges de plastique... Dernière chose mais non des moindre, lors du 1er essai, ça coulait par les trous de poignée du box malgré la pose vite fait de plaquettes de sagex, maintenant remplacé par du Delrin et no fuite...
 

 

 
Ce qui donne terminé (partiellement car toujours pas de nébulisateur...)
 

 
et une toiture de miniserre pour clore le tout...
 

 
 
Cette fois la machine est complète et tourne déjà, j'ai juste eu un petit blème avec la photo de la bête, mais en général tout le monde voit ce qu'est un mini nébulisateur, idem à ceux qui sont mis dans les fontaine décoratives...
 
J'ai bricoler une bouée façon "zbol", avec un verre plastique et du sagex...
 

2.2. Version Ultraponique
 

 
Mise en compagnie de la pompe....



1ère mise en route de la bête....
 

 
Avec la pompe ça donne....
 

 
Le tout en fonction....


 
A noter que j'ai connecté le brumisateur sur un programmeur avec un cycle 15 min en fonction / 15 min arrêté, et ce 24h/24.
 
 
 
Voilà donc la fin de ce montage, je ferai surement une maj, sitôt les racines formées.
 
A bientôt et bonne culture à toutes et tous...
 
 
 

Par Inconnu 10-08-2005
 
v/c Dad-
0 comments Read more... ›
By Guest,
Après avoir maté le film "I grow chronic", et parcouru certains jdc, je me suis dit que finalement l'hydro c'était pas si compliqué, c'est propre, et ça a l'air assez rigolo.
 
Donc je me lance dans la construction de mon système dit "à marées" dont vous pouvez vous inspirer (si vous voulez) !
Bien sûr je continue la culture en terre en parallèle donc il me fallait un système aux dimensions réduites 40 x 30 x 40 cm pour tenir dans mon placard à côté des plants en terre.
 

Allez c'est parti !
 
description du matos :
 

 
- 2 bacs en plastique 40 x 30 x 26 cm
- 2 embouts en plastique
- 1 m de tuyau de même diamètre
- de la pâte de silicone
- une pompe 320 l/h
 
soit en tout environ 40 €
 

Construction
 
1) découpage des trous au cutter, puis un coup de lime pour faire un joli rond pile à la bonne taille :
 
voilà le travail :
 

 
2) je fixe une planche de chaque côté pour prendre appui sur le bac inférieur :
 

 
les vis à l'intérieur :
 

 
voilà, j'espère que ça supportera le poids d'eau :
 

 
3) fixation des embouts avec un peu de silicone pour l'étanchéité :
 

 

 
et voilà :
 

 
4) mise en place du tuyau pour le trop plein :



5) mise en place de la pompe : la longueur du tuyau est calculée de façon à ce que la pompe touche le fond quand les bacs sont emboités :
 

 
et voilà c'est déjà terminé !!! eh eh eh
 
 
 
Fonctionnement
 
le trou à gauche est relié à la pompe (c'est par là que l'eau rentre) et le trou à droite évacue l'eau dès que ça atteint les trous, ainsi le bac ne se remplit que jusqu'au niveau des trous et ensuite ça retombe en bas ! comme ça l'eau ne monte jamais + haut qu'un certain niveau.
 

 
pendant la marée :
 

 
c'est hyper-simple en fait. il n'y a que 2 précautions à prendre :
 
- que la pompe puisse pomper sur la hauteur D
- que le bac inférieur contienne assez de solution pour la marée et +
 
 
 
Tests
 
je rempli avec 12 cm d'eau (environ 14L) :
 

 
je mets la pompe en route... miracle ! ça marche !
 

 
et pas de bruit de ruissellement = pas de fuites. le bac se remplit lentement (3-4 min) jusqu'au niveau de 13 cm et le trop plein s'écoule comme prévu. faites ce test pour connaitre le niveau réel atteint par l'eau (qui ne correspond pas exactement au niveau des premiers trous sur le tube).
 

 

j'arrête la pompe... ça met au moins 5 minutes à se vider et...

 
Zut ! il reste un fond d'eau de presque 1 cm ! ça représente presque 1 L d'eau ! mais ce n'est pas grave:
 
Citation de el-diablo :
 
Les 1cm d'eau restant c'est pas dramatique mais essaye d'incliner ou de rainurer ton sceau pour faciliter l'écoulement.
Citation de sinsemill@ :
 
 
 
 
De toute façon en deux trois semaines les racines auront formé un tapis qui recouvre plus d'un cm du fond du bac, et les racines inférieures peuvent rester mouillées tout le temps sans pourrir! C'est les racines qui sont sur les premiers cm du haut qui absorbent l'oxygène et c'est cette partie qu'il ne faut pas trop mouiller...
j'ai fait une 10aine de trous de 1-2mm au fond du bac. comme ça (1) je vide cet excédent et (2) ça oxygènise un peu l'eau pendant les marées (enfin le mieux c'est un bulleur quand même).
voilà ! il ne reste plus qu'à ajouter un filtre pour l'évacuation d'eau. en effet des fragments de billes d'argile risquent de boucher la pompe !
 

 
 
 
Ultime amélioration du système : L' INDICATEUR DE NIVEAU
(pour 1 € en plus et très très très pratique !)
 
matériel :
 
- un tube plastique transparent 15 cm
- un petit bout de tuyau souple de diamètre juste au-dessus (on doit pouvoir enfiler le tube dedans en force).
- une perceuse
- gel silicone
- tape
 
il suffit de percer un trou au bon diamètre puis de tout enfoncer en force avec du gel comme sur la photo :



détail important pour le perçage : utiliser une mèche usée + légèrement chauffée au briquet, en appuyant tout doucement, on va faire un trou dégueulasse comme ceci :
 


ceci facilitera une bonne étanchéité
j'ai fixé le haut du tube avec du fil de fer pour être certain que ça ne se détache pas (je vous laisse imaginer le bordel si ça arrive). bien sûr le haut du tube est ouvert, sinon ça marche pas !
 
et voilà le travail :
 

 
plus besoin de soulever le bac maintenant !
 
pour les tests pH / Ec j'utilise une pompe manuelle :
 

 
 
 
Mise en exploitation
 
héhé.. là ça devient intéressant.
 
donc je vous donne la méthode que j'ai utilisée pour cette première utilisation, mais chacun adapte selon son style.
 
j'ai utilisé 4 gros cubes de ldr 10x10 et 1 bouchon de ldr (test). nais maintenant je trouve 10x10 ça fait vraiment gros pour mon système.
voici leur développement au moment du transfert dans le système :
 

 
je laisse environ 6-7 cm de billes en dessous et 3-4 au dessus :
 

 
H = hauteur de la marée
 
et voilà :


 
ensuite y'a plus qu'à savoir lire une étiquette et diluer correctement les engrais...
 
Fréquence des marées :
j'ai commencé avec 3 / jour et je suis actuellement à 4 / jour + 1 petite au milieu de la nuit.
 
voilà, vous savez tout.
 

Par Faboo le 09-25-2005
 
v/c Dad-
0 comments Read more... ›
By azmaster,
Bonjour à tous,
 
Comme cela m'a été demandé plusieurs fois voilà comment j'ai fait ma copie du cloneur aérosonix 24 sites. C'est uniquement pour faire des boutures pas de la croissance.
 
Sur un site que je pourrai vous communiquer en MP j'ai commandé :
Un bac plastique 400X300X200 (18 L) à 9€00, Couvercle de bac " " " à 6€00, Une pompe à eau Circulator 1100 L à 19€50, Un Gicleur Rotatif Pro à 1€00, Un brumisateur une tête à 25€00 et Une bouée (une tête) à 5€00. Soit un total de 65€50 (contre 99€00).
 

Maintenant souci j'ai mis un adaptateur de mon aquarium pour fixer le gicleur. J'avais la flemme de mettre un bout de tuyau. Mais le bout de tuyau doit pas coûter cher.
 

 
J'ai mis un filtre à aquarium à 5€70 qui n'est pas obligatoire mais évite d'encrasser la pompe.



Le rôle du gicleur étant bien plus de brasser la brume qu'autre chose.
 
Je mets 12 ou 14 Litres (avant le rotatif pour pas le gener). Je n'utilise pas les ventouses fournies. Je ne rajoute pas d'eau pendant les 7jours.
 
A l'aide d'outils simples j'ai fait des trous dans le couvercle. Si vous avez une perceuse c'est mieux.

Pour être précis actuellement elles font 10 mm et c'est tout elles tiennent grâce à leurs feuilles.
 
Sur la première série avec pH corrigé 5.5 et activateur de racines voici le résultat au bout de 6 puis 7 jours.(comme dans la pub)
.
 
NE PAS LAISSER LES BRANCHES ET FEUILLES A L'INTERIEUR


 
Eclairage éco 125 W croissance T° 22° à 26° L'eau était quasiment à 30° dû au brumisateur.Pas de temporisation.

L'installation maintenant sous turbo néon souffre de la chaleur mais cela reste performant.
 
Petit détail deux encoches faites dans la caisse plastique pour que les fils éléctriques ne gênent pas. Faire de toutes petites encoches pour que cela reste hermétique.
 
Les derniers essais sur un apex j'ai laissé beaucoup plus de feuilles sans quasiment les couper.

 
A EVITER :
Ne pas faire deux sessions de suite sans changer l'eau (le Ph monte à cause du brumisateur de 5.5 à 8.1 en moins de dix jours)
 
J'espère que vous aurez aimé cette présentation. N'hésitez pas à faire des remarques, intérrogations ou demande d'éclairssissement.
 
Merci et à bientôt.(derniere MAJ 24/12/2007)
 
v/c Dad-

0 comments Read more... ›
By azmaster,
Comment faire pousser un pied hors de mon Flo-Gro en conservant une méthode de culture hydro en billes d'argiles ?
 
A priori plutôt simple à fabriquer, ce système doit obéir à au moins une exigence : permettre d'accéder à la réserve d'eau afin de contrôler EC et PH.
En effet, dans un premier temps je voulais simplement remplir mon pot de billes d'argile, puis ajouter l'eau enrichie....ainsi les billes du fond trempant dans l'eau elles auraient ramené l'eau jusqu'à la plante par un processus de capillarité.
MAIS IL Y A UN PROBLÈME MAJEUR : l'eau stagnant au fond du pot perd son oxygène et devient très acide, ce qui entraine une augmentation rapide du niveau d'EC dans l'eau (le PH trop bas freinant l'absorption de l'engrais par la plante) et peut tuer la plante en 3 jours....
Voilà donc la solution à ce problème ? :
 
-Soit investir dans un "Pot Riviera" avec réserve d'eau. La trappe au bas du pot permet de vider l'eau de la réserve pour ajuster les niveau d'EC et PH.
 
-Soit le faire soit même avec la méthode qui suit :
 
1) Faites l'acquisition d'une grosse bouteille d'eau de 3,5 ou 8 litres selon la taille de pot que vous voulez (plus il sera grand plus votre plante sera balèze!).
 
2) Trouvez un cylindre en plastique ou toute autre matière ne craignant pas l'eau. Il faut que celui-ci soit pourvu de dizaines de trous sur toute sa surface et que sa taille soit 30% plus importante que la hauteur d'eau maximum que vous mettrez dans le pot .
Dans mon exemple, j'ai utilisé un filtre de théière (demandez à Maman si elle se sert du cadeau LaRedoute à 10 balles...hi hi hi)

 
3) Il faut ensuite une surface de séparation entre le réservoir et l'espace de la plante à proprement parler (contenant les racines et les billes d'argile).
Un couvercle plastique de Tupperware ou un disque Vinyle 45t feront l'affaire, il suffit de le découper à la dimension de la bouteille pour qu'il puisse s'y emboiter.
N'oubliez pas de percer la surface en son centre afin de laisser la voie libre vers l'intérieur du cylindre, les billes qui y tomberont seront plongées dans le réservoir mais resteront bloquées par les parois du cylindre.

 
4) Vous avez maintenant tous les éléments

 
5) Il suffit maintenant de procéder à l'assemblage :
Le trou dans la plaque étant moins large que le cylindre, celui ci va servir de support au poids de la plante et des billes

 
6) Placez ensuite les billes, la plante, et remplissez le pot de billes jusqu'au bord avant d'arroser. La réalisation d'un trou juste sous la séparation permettra d'accéder à l'eau du réservoir pour toutes les manipulations nécessaires

 
7) Au bout de quelques jours les racines atteindront la réserve d'eau, en Fin de Flo, les racines auront envahi le cylindre mais le réservoir sera encore relativement libre. Un dernier conseil, entourez le pot d'un revêtement sombre pour empêcher la lumière de passer. Cela évitera le développement de champignon, la perte d'efficacité de l'engrais et surtout cela favorisera le développement des racines

 
Cette technique permet d'avoir les avantages du pot (mobilité, indépendance des cycles...) tout en évitant les défaut de la culture en terre (risque de sur engraissage, contrôle aléatoire de l'arrosage, entretien du substrat).
 
Alors bon bricolage et bon grow !!!
 

v/c Dad-
0 comments Read more... ›
By Guest,
Je vais vous montrer une petite idée sympa et astucieuse qui m'est venue suite à la lecture d'un post de gen&tik.
 
Il s'agit de créer une bouturette vraiment pas chère, vraiment simple, propre (ça compte aussi!), et EFFICACE!!!
 
Voici le matériel requis et un ordre de grandeur des prix en euro:
 
- Une pompe à air avec le sucre (bulleur) (c'est le gros investissement): 12 euros
Facilement trouvable dans les animaleries, au rayon des poissons
 

 
Voici la pompe
 

 
Et voici le sucre ou bulleur (bubbler en anglais)
 
- Une plaque de sagex (polystyrène expansé, c'est ces plaques souvent présentes dans les emballages de meubles, TV, etc... dans le but de les protéger)(100cm x 50cm): 0,70 euro
 

 
Elle fait 100cm x 50cm pour 0,70 euro!!! De quoi faire des centaines de boutures...
 
- Un récipient (rectangulaire) en plastique transparent (long. 16cm, larg. 11cm, hauteur 11cm): 2 euros
 
Précision: Vous pouvez bien sûr prendre un récipient plus grand, mais c'est à vous d'adapter les mesures ensuite. C'est pas très dur je vous rassure.
 

 
Le récipient transparent
 
Total: 14,70 euros
 
Construction:
 
1) Remplir à moitié d'eau le récipient
 
2) Mettre le bulleur de la pompe à air dans l'eau (au fond du récipient)
 
3) Couper un rectangle de sagex de la longueur et largeur du récipient MOINS 2 cm, soit: longueur 14cm et largeur 9cm (cette marge de 2cm évite que le sagex se bloque sur les parois du récipient, continuez à lire et vous comprendrez)
 
4) Faire des trous dans le sagex de 2mm avec un petit tournevis que vous aurez chauffé avec une flamme (comme ça les trous restent ouverts). Les 2mm ne sont pas obligatoires, il faut juste que ces trous soient un peu plus étroits que le diamètre de vos boutures
 
Précision: J'ai fait trois rangées de 6 trous sur le sagex = 18 trous. Je dirai que c'est un maximum.
 
Utilisation:
 
a) Mettre vos boutures dans chaque trou du sagex et faire dépasser la tige de ~2 cm sous le sagex
 

 

Mettre le sagex dans l'eau
 

 
Voici une image grossière que j'ai fait mais qui parle d'elle-même...
 
c) Quand les racines sont suffisamment développées, découpez dans le sagex pour extraire les plantes. N'ESSAYER PAS DE TIRER SUR LES PLANTE EN VUE DE RÉUTILISER LE SAGEX!!!
 
Photos:
 

 
La place du sucre n'importe pas, il faut juste qu'il soit au fond, car de toute manière l'eau est brassée et les bulles d'oxygène que la plante absorbe ne sont pas celle qu'on voit sortir du sucre (elles sont bien plus petites!!!)
 

 
Le sucre va toute aussi bien là...
 

 
...que là!
 

 
Voici une photo très représentative du système
 

 
Ici la distance entre le bord du récipient et le sagex est trop grande (car j'ai coupé une rangée de trois plantes la veille pour faire une expérience. Ici, on voit aussi que le tuyau de la pompe peu empêcher le sagex de descendre si l'eau descend beaucoup, c'est à ne pas faire si vous laisser votre système très longtemps seul car les tiges pourraient se retrouver hors de l'eau (faut vraiment être absent très longtemps...)
 

 
La distance que vous voyez entre le récipient et le sagex est très bonne
 

 
Ma pompe a 4 sorties et j'alimente 4 récipients
 
Avantages:
 
- L'eau est saturée en oxygène, c'est le principal élément qu'il faut pour une pousse des racines
 
- Le sagex reflète la lumière et renvoie celle-ci sous les feuilles
 
- Pas de risques de sécheresse, il faut énormément de temps (plusieurs jours voir 1 semaine, de quoi passer un week-end tranquille: je n'ai pas testé le nombre de jours) pour que l'eau soit complètement bue et évaporée.
 
- Quand le niveau d'eau diminue, les boutures descendent avec, car le sagex flotte sur l'eau
 
- La grande présence d'eau produit une bonne humidité (essentielle pour le bouturage)
 
- La propreté est évidente, pas de terreau, pas de perlite, pas de laine de roche, etc... que de l'eau
 
- Grâce au récipient transparent, on constate comment évoluent les racines;
 
Précision: Dès que vous voyez les racines sortir, mettez un papier d'aluminium tout autour du récipient de manière à laisser les racines dans l'ombre (elles n'aiment pas la lumière)
 
- Durée de vie de la bouturette: des années et des années... (les pompes à air sont souvent garantie 1 ou 2 ans mais elles marchent bien plus longtemps). La seule chose à remplacer, c'est le sagex et vu le prix par rapport à la taille...
 
- L'air de la pompe (si vous avez mis la pompe en dehors de votre box, placard, etc) apporte aussi bien l'oxygène (O2) pour les racines que du dioxyde de carbone (CO2) pour les feuilles (et les racines paraît-il (voir CO2 tabs)). En gros, votre pompe est un mini-générateur de O2 et CO2 en proportion adéquate.
 
- La classe: elle a de la gueule votre bouturette!!!
 
Conseils:
 
- Changer l'eau complètement si vous avez le temps tous les 3-4 jours
 
- Equilibrez les boutures sur le sagex, genre ne mettez pas toutes les grandes (lourdes) du même côté. Ca risque de chavirer, mille sabords!!!
 
- Vous pouvez mettre du gel de bouturage (Clonex) juste après avoir mis les boutures dans le sagex. Il parait que ce gel résiste à l'eau. Pour la poudre de bouturage, je crois que vous pouvez oublier...
 
- N'oubliez pas de mettre l'aluminium quand les racines arrivent (lire plus haut)
 
Obligations:
 
- Il faut 18h de lumière par jour (24h) aux boutures. Vous pouvez poussez jusqu'à 24h/24h (constamment allumé). Le spectre de la lumière doit être froid, c'est à dire blanc-bleu. Les néons Cool White font parfaitement l'affaire (Cool White = CW, Warm White=WW). Mettez le sommets des boutures à 5-10 cm des néons, pas plus près. Certains disent qu'on peut mettre les néons plus loin pour les boutures, je n'en sais rien.
 
- Il faut que la température soit tiède pour les boutures: un peu plus chaud que pour une plante normale de cannabis (température pour une plante normale: 26°-27°)
 
Annexe: Précisions générales sur le prélèvement et la préparation de la bouture:
 
Prélèvement sur la plante-mère:
 
1) Choisissez une belle bouture pas trop fine avec des noeuds ni trop serrés ni trop espacés.
 
2) Coupez avec des ciseaux pas forcément désinfectés 1 à 1,5 cm (au moins) au-dessous d'un noeud (appelons-le "noeud de coupe", c'est sous ce noeud que vous couperez une 2ème fois avec une lame stérile, lire plus loin)
 
3) Mettez immédiatement la bouture dans un verre d'eau, ne la laissez pas trainer sur le sol pendant que vous en coupez d'autre
 
Préparation de la bouture:
 
1) Mettre du gel de bouturage à partir du noeud de coupe sur 2-3 cm (en direction du sommet de la bouture!!!). Très important: ne pas commencer plus bas que le noeud!!!
 
Précision: Mettez le gel après avoir mis les boutures dans le sagex si vous utilisez ma méthode
 
(Maintenant il faut choisir le point 2) ou 2bis))
 
2) Prendre un lame de rasoir propre (les bonnes vieilles lames, environ 1 à 2 euro les 10), vous pouvez la rendre propre en mettant de l'alcool (celui à ~90%; je sais pas si ça marche avec de la vodka ou autre, sûrement...) sur du PQ et en frottant la lame. L'alcool coute environ 2 à 3 euro en pharmacie. Coupez diagonalement la tige de manière nette à environ 2mm en-dessous du noeud de coupe.
 
Précision: Faites cette coupe après avoir mis les boutures dans le sagex si vous utilisez ma méthode
 
2bis) (si vous utilisez ma méthode, vous pouvez procéder ainsi mais ce n'est pas obligatoire, vous pouvez tout à fait vous contenter du point 2)) Vous procédez comme le point 2), mais au lieu de faire la coupe diagonale à 2mm du noeud de coupe, faites-la à 4-5mm. L'utilité est la suivante: la surface coupée à tendance à brunir de manière naturelle lors des bouturages (quel que soit le système: laine de roche, terreau, bille d'argile), ce qui entrave un peu le passage de l'eau. Mais en coupant à 4-5mm du noeud de coupe, vous créez une petite marge de tige et vous pouvez ainsi refaire plusieurs coupes fines avec la lame de rasoir tout les 4 jours environ (évidemment, il faut s'arrêter quand vous arriver à 1mm au-dessous du noeud). Ainsi la surface brune est enlevée et l'eau est mieux absorbée par la plante.
 
Précision: Faites cette coupe après avoir mis les boutures dans le sagex si vous utilisez ma méthode
 
Précision: Ce n'est pas par là que sortent les racines, donc n'ayez pas peur de couper vos potentielles racines naissantes; elles sortent par les côtés de la tige vers le noeud de coupe pour commencer.
 
L'ERREUR A NE JAMAIS FAIRE EST DE METTRE LE GEL DE BOUTURAGE APRÈS AVOIR FAIT LA COUPE DIAGONALE, CAR C'EST PAR CETTE SURFACE QUE LA BOUTURE VA BOIRE L'EAU. LE GEL OU LA POUDRE DE BOUTURAGE BOUCHE CETTE SURFACE!!!
 
3) Mettez le sagex (qui contient les boutures) dans l'eau si vous utilisez ma méthode, sinon placez votre bouture dans la laine de roche, les billes d'argile, le terreau, etc... pour les autres
 
Utilité:
- Vous n'abimer pas la bouture
- Vous ne mettrez pas de gel de bouturage sur la surface
- Vous ne ferrez pas d'erreur de manipulation (si vos boutures meurent, ce ne sera pas à cause de cette étape pourtant simple)
 
JE LE RAPPELLE ENCORE UNE FOIS, PAS DE GEL OU DE POUDRE DE BOUTURAGE SUR LA SURFACE COUPÉE
 
 
 
Par Inconnu le 09-02-2004
 
v/c Dad-
0 comments Read more... ›
By azmaster,
Voilà désormais les plans pour la fabrication d'un bubbler. Ce système reste le système hydroponique le plus simple à ce jour. Très utilisé au Etat-Unis reste méconnu en France. C'est pour cela que je vous propose les plans pour la fabrication simple et efficace d'un bubbler.
 
Le matériel nécessaire
 
-un sceau avec couvercle clipsable (pot de mayonnaise industriel, de peinture, etc.) de 20L minimum
-un panier aéro de diamètre 10cm
-une pompe à air (minimum ~140m3/h)
-Bulleur (de longueur suffisante pour couvrir le fond du pot et en pierre : ceux sont les moins cher et plus adaptés.
-un cutter
-du scotch étanche à la lumière
-une sonde température et EC (optionnel)
-de la potion magique (javel+eau)
-un petit tube (paille)
 
La réalisation
 
1. préparation
Premièrement nettoyez votre sceau avec la potion magique cela empêchera par la suite le développement de champignons et autres parasites indésirables; laissez sécher le tout pendant 12h et rincer bien le sceau
 
2. préparation du couvercle
Prenez le couvercle et à l'aide du cutter découpez en son centre un trou du diamètre de votre pot aéro et mettez ce dernier
 

 

3. mise en place du bulleur
Apres avoir mis en place le bulleur dans le fond du sceau reliez-le à la pompe à air
 

 

4. mise en place de la survenant
Il faut savoir que le pot aéro doit toujours baigner dans 1 à 2cm d'eau
Pour éviter un changement de niveau il faut mettre en place une sur-verse comme montré sur le plan ci-dessous
 

 

5. conseil d'utilisation
Pour que ce système marche avec un maximum d'efficacité il est conseillé de mettre une eau osmosée ainsi que de tenir une température maximale de 24°C vous pouvez pour cela ajouter une sonde de température et une d'EC
 
v/c Dad-
0 comments Read more... ›
By Guest,
Pour fabriquer ce système d'irrigation simple d'utilisation il vous faudra vous munir de :
 
- Un Bac réservoir de minimum 30 litres
- une bassine d'une profondeur équivalente à la moitié de votre bac réservoir et avec un rebord d' 1 cm
- une pompe à eau pour aquarium de 30 litres minimum
- un tuyau dur de la même hauteur de votre bac réservoir
- un embout en T du même diamètre que la sortie de la pompe a eau
- deux tuyaux durs dont la longueur correspond à la moitié du diamètre du bac réservoir
- une perceuse/visseuse avec une mèche d'un diamètre de 2mm et une de 0,5mm
- deux bouchons du même diamètre que le tuyau dur
 
Cette fabrication artisanale pour ce système hydroponique est presque semblable à celle de la bouturette à quelques exceptions près!
Prenez la bassine et faites dedans, avec votre perceuse/visseuse (scie cloche), une trentaine de trous (diamètre 2mm pas + gros).
Ensuite prenez votre pompe et fixez les ventouses dans le bas du réservoir qui lui est + profond que la bassine (moitié de la hauteur du bac réservoir), fixez le tuyau dur sur la sortie de la pompe à eau.
Sur l'autre extrémité, fixez le T et emboîtez-y de chaque coté les 2 plus petits bouts de tuyau dur , bouchez les 2 trous des tuyaux en T avec des bouchons du même diamètre bien étanches pour n'avoir aucune fuite !
Le tuyau dur qui relie la sortie de la pompe au T doit sortir d' 1cm du haut du bac réservoir !
Prenez ensuite votre mèche de 0,5 et faites des trous dans les 2 bouts de tuyau dur qui se trouvent aux deux extrémités du T pour la future irrigation qui se fera de par ceux-ci.
Enlevez le tout du bac réservoir et faites un dernier trou dans la bassine du diamètre de votre tuyau dur et qui sera placé bien en face du tuyau dur sortant de la pompe à eau.
Une fois effectué, il ne vous restera plus qu'à monter le tout, faites passer le tuyau dur avec le T dans le trou que vous venez de faire , fixer le T par dessus ( je rappelle il doit se trouver 1cm voir 2 au dessus du haut du bas réservoir!).
Remplissez votre bassine de billes d'argile, votre bac réservoir doit lui être rempli par son substrat ainsi que l'eau à seulement 1/3 de sa capacité totale.
Au final votre système hydro Percolation devrait ressembler à ceci :

 

Les Photographies sont tirées de l'ouvrage J’attends une récolte de Jean-Pierre Galland. Les illustrations sont signées Phix.
 
Par Inconnu le 07-26-2003
 
v/c dad-
0 comments Read more... ›
By Guest,
Fabrication d'une bouturette
 
Pour ce faire il vous faudra vous procurer un minimum de matériel , en voici la liste :
- Une pompe d'aquarium de taille moyenne (pour un aquarium de 40 litres minimum)
- 80 cm de tuyaux d'irrigation du même diamètre que la sortie de la pompe à eau
- deux bouchons du même diamètre que le tuyau
- un embout pour tuyaux en forme de T (toujours veiller à ce que ce soit le même diamètre que le tuyau bien sûr)
- Deux asperseurs Rotatifs
- 20 petits paniers hydroponiques
- un Bac, réservoir hydroponique ou encore seau de 25 à 30 litres et d'une épaisseur minimum (pour ne pas laisser passer les rayons du soleil au travers!) (le bac doit être livré avec un couvercle étanche !!)
 
Pour commencer, munissez-vous de votre visseuse/perceuse, branchez votre appareil. Prendre le couvercle du bac ou du réservoir et y percer 20 trous ronds, à des distances à peu près équivalentes les uns des autres et du diamètre exact des petits pots hydroponiques ainsi qu'un tout petit trou qui servira au passage du fil de la pompe
 

 


 


 

Ensuite prenez votre pompe et fixez les ventouses du bas de la pompe sur le fond du bac ou réservoir, sur la sortie de votre pompe fixez-y l'embout en forme de T, sur ce même embout vous y mettrez également de chaque coté du T un embout asperseur, les asperseurs doivent se trouver seulement 1 voire 2 centimètres en dessous du fond des petits pots hydroponiques, sinon les racines des plantes ne seront pas en contact avec ces derniers! Si votre T n'arrive pas assez haut il vous faudra mettre entre la pompe et le T un bout de rallonge pour qu'il soit placé au bon niveau... Après avoir fixé tout cela, placez vos deux bouchons sur chaque bout de votre tuyau en forme de T .
 

 


 


 

Voilà le tour est joué, attachez le couvercle de votre bac et placez y les 20 pots hydroponiques, remplissez le tout de vos substrats préférés et banchez la prise. L'entretien de cette bouturette fait maison est le même que n'importe qu'elle autre bouturette achetée en magasin.
Le petit + : vous pouvez ajouter à votre bouturette un chauffage pour aquarium (qui régulera la température) ainsi qu'un thermomètre pour être sûr d'avoir toujours la température correcte dans votre eau. Rappelons que la température pour les boutures et surtout pour le substrat dans lequel ces dernières se trouvent est de 23 degrés Celsius au début et par la suite après apparition des racines de 18 à 23 degrés Celsius.
 
Les Photographies sont tirées de l'ouvrage J'attends une Récolte de Jean-Pierre Galland. Les illustrations sont signées Phix.
 
v/c Dad-
0 comments Read more... ›

10 guides in this category

Sign in to follow this