Psillopathe

CannaWeedeur Confirmé
  • Content Count

    1845
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

Psillopathe last won the day on February 7 2017

Psillopathe had the most liked content!

Community Reputation

776 Weedeur Sage

1 Follower

  • Bil92

About Psillopathe

  • Rank
    Touriste du coin rond

Profile Information

  • Genre
    Homme

Recent Profile Visitors

5724 profile views
  1. Yooooooooooooooooo les Weedeurs !!! Cool, j'vais avoir l'honneur de poster les premières tofs sur ce topic. Ce sont des graines de "La Critique", offertes par un ami il y a quelques mois, ......... comme quoi ça paye parfois d'offrir des seeds, ont peut y gagner quelques tofs ! ?? Culture en coco, arrosage automatisé, airpots de 3L, 400W. Le jour du CUT, après 2 semaines de rinçage. FLO+85 Bon grow, A+ ?
  2. Yooooooooo Bil, Je me permet de passer donner quelques conseils, étant donné que tu l'as toi même sollicité via MP. Apparemment, les plantes vont mieux qu'au début, elles ont plutôt une bonne gueule, et les choses semblent s'améliorer. Néanmoins, quelques modifications à apporter, si ce n'est pour maintenant, au moins pour ton prochain démarrage : _ Le PH : en hydro, l'idéal est de commencer en tout début de croissance avec une valeur de 5.5-5.6, pour augmenter légèrement durant toute la culture et finir autour de 6.1-6.2. Tu commences donc déjà trop "haut" chez toi. _ Concernant tes variations de PH : est ce que tu as rincé et stabilisé tes billes d'argiles avant de les mettre dans tes pots ? c'est une étape importante. La marque du PH down joue beaucoup aussi sur sa stabilité, même si pour la majorité des gens, du PH down c'est du PH down, point. C'est faux. Pour exemple, le GHE, qui fait parti des plus chers, avec tampons etc, est une vraie daube en hydro, ........ à proscrire impérativement. Les plus stables sont souvent des "multi" acides, les version 3acid down et autres. Mon conseil, un produit fiable, le "Hydroponic PH down" de chez GROWTH TECHNOLOGY, une bouteille noire. _ L'EC : Alors, moi je parle toujours en EC corrigé, c'est à dire EC final moins l'EC de départ. Tu commences trop haut. Au début c'est 0.7 maxi, avec tes mini plantes, ensuite on augmente progressivement. 1.2 en fin de croissance, au passage en flo, pour finir à 1.6 en fin de flo. _ Comme les collègues te l'on dit, un réservoir de 20L c'est petit, difficile à stabiliser et qui chauffe beaucoup. Si la place te le permet, vise plus gros, au moins le double. _ Tu pourrais aussi commencer tes croissances en dehors de ton système hydro, du moins le temps de faire correctement germer tes plantes. Dans des p'tits pots donc, des p'tits godets pour les semis. Le plus simple serait de les mettre en terre à ce stade, dans les p'tits godets donc, les plantes auront la bouffe suffisante avec un simple arrosage à l'eau, sans devoir décider de l'engraissage à apporter ni corriger le PH. Je sais , c'est de la terre, et on parle de système hydro, mais franchement, un p'tit godet de terre, bien secoué avant la transplantation dans les systèmes, ça ne foutra pas la merde, et ça permettra à tes plantes d'affronter tes "erreurs de débutant" en hydro. Le top serait en coco, mais le substrat étant neutre, ça te forcerait là aussi à doser tes engraissages. _ Faire un PM sur une graine féminisée c'est possible, et viable. Je ne garantirais pas la stabilité sur 10 ans, mais j'ai déjà gardé un PM issu de fem sans soucis pendant presque 4 ans. Voilà, ce sera tout pour moi ! Bon grow, A+
  3. Yoooooooooo les Weedeurs, Félicitations aux nouveaux promus et bon courage à vous, ainsi qu'a la team, pour faire perdurer l'esprit de Cannaweed. " The show must go on !!! " Bon grow, Psillo.
  4. Psillopathe

    40a

    Yooooooo, Cimer couz' guédro ! Tuto en ligne. A+
  5. Yoooooooooo les Weedeurs, Pour la conservation, oui, je pense aussi que 24/25°C est une base de températures correcte. Il faut comprendre que plus il fait chaud, plus les diverses transformations et dégradations du Hash seront rapides. C'est d'ailleurs ce qui nous intérèsse dans le principe de la cave d'affinage, une transformation accélérée, et parfois impossible sans chaleur, peu importe le temps passé. 24°C, pour l'affinage par contre, alors là non, pour moi ce n'est vraiment pas assez chaud. Quand je dis que je ne suis pas sûr de la température, ça signifie quand même que j'ai fais des recherches, pas que je fais au pif. Dans les différentes sources que j'ai eut l'occasion de lire, la température conseillée s'étale de 30°C à 40°C. Après, ma réflexion personnelle est aussi basée sur ma propre expérience. Un été particulièrement chaud, j'ai remarqué que les CarboHash que je conservais dans des p'tits pots en verre dans mes placards commençaient à changer de texture, voire de couleur. C'était particulièrement visible avec le Hash du Core cut d'Amnésia. La température ambiante était régulièrement au dessus des 30°C, durant une longue période. J'ai refais des test cet été, pas de transformation, ....... pas assez chaud et pas assez régulièrement. Il y a une autre raison à cette plage de température, on s'approche de la température du corps humain, +/- 37°C. Quel rapport me direz vous ? C'est tout con, mais d'autres testeurs fous ont fais des éssais, j'suis pas le seul taré ^^, et ont remarqué qu'en conservant du Hash près du corps de manière régulière (travaillé à la main, assis dessus etc ....), la transformation s'opère. Donc là encore, je vous le rappelle, on cherche hein ! 'Fin, bref, tout ça pour expliquer mon choix des 35°C, température à laquelle tout se passe bien niveau affinage. Si je souhaite descendre un peu la température ambiante, c'est juste pour chercher la limite basse en gros, la température à laquelle le processus est ralenti, voir stoppé. J'étais parti sur la même idée que toi au début, un ou deux ventilos dans le fond, un peu comme dans un four. Et puis je me suis dit qu'il fallait d'abord que je fasse des tests de température avec mon set-up, que je vois dans un 1er temps si un câble de 25W suffisait à chauffer, et si le thermostat réagissait bien en conservant une température constante. J'ai été surpris de constater à quelle vitesse la cave a chauffé, et la semaine suivant la construction de la cave j'avais choppé un tic qui consistait à vérifier constamment l'écran de température, pour détecter une éventuelle variation, ....... pas de problème. J'ai aussi, évidemment, vérifier avec un autre thermomètre, pour valider le 1er. J'ai placé ce 2ème thermomètre à l'intérieur donc, en haut, en bas, à droite à gauche, ........ pas de variation de température. Du coup, je ne me suis pas pris la tête à ventilé. Je pense que l'isolation permet une répartition de la chaleur vraiment homogène, sans zones plus froides. M'enfin, même si superflu à mon sens, avec ventilo, ça n'en serait que mieux. A+
  6. Yoooooooooo, Bien ouèj' Jim, ..... tu as bien fais, merci de ta réactivité ! Je tâcherais de faire des tofs lors de mes prochaines sessions d'extraction, histoire d'avoir l'évolution du Hash dans le temps en images. Idem pour le pressage, je tâcherais de faire quelque chose d'illustré. A+
  7. Yoooooooooooo Weedeurs et Weedeuses, Cela fait maintenant plus d'un an que je me suis mis à la fabrication de Hash avec de la glace carbonique (CarboHash), étant séduis par la relative simplicité du procédé. Pour ceux qui ne connaissent pas, ou pour rafraichir la mémoire des autres, il s'agit simplement d'une extraction de Hash "à sec", avec tamis, et avec l'avantage de la glace carbonique et de son froid extrème qui facilite le détachement des trichomes. De nombreuses vidéos sont disponibles sur le net, ...... je vous laisse fouiller. Ce procédé donne une poudre de trichomes, qui peut être consommée telle quelle, ou après avoir été ré-aglomérée, ou alors, pour les plus patients, après un bon affinage. C'est à ce moment que le tuto que je vous propose devient utile, la fabrication d'une cave d'affinage pour votre Hash. Cette cave n'est pas réservée aux seules extractions à la glace carbonique, toutes sortes de Hash pourront y être entreposés. J'ai longuement cherché sur le net, et je n'ai rien trouvé qui pouvait convenir à mes attentes, soit un tuto tout fait quelque part, soit par la suite, un appareil du commerce qui aurait pu faire l'affaire. Le but était de trouver un contenant isolé, avec un système de chauffage permettant une régulation constante de la température. Seuls les incubateurs à reptiles convenaient plus ou moins, ......... mais pour ceux qui me connaissent, le plus ou moins ça ne me va pas, j'aime le nickel ! Je me suis donc lancé dans la fabrication, mettant en oeuvre l'adage "on n'est jamais si bien servi que par soi même". Mais bon, comme je suis d'humeur généreuse, je vous propose de vous offrir le résultat de mes "travaux", comme ça vous pourrez vous aussi vérifier l'adage "on n'est jamais aussi bien servi que par Psillo" ! Ouai, je sais, c'est mon quart d'heure "j'ai les ch'villes qui enflent, ..... prêtez pas attention ! ). Allez, trèves de bla-bla, ....... des résultats. ------------------------------------------------------------ Fabrication d'une cave d'affinage pour le Hash ....... à la Psillopathe: Pour commencer, il me fallait une base, un contenant isolé, ou à isoler. Ayant besoin de pas mal de place pour mes différents Hash, je suis parti sur du "grand", un meuble de TV/ chaine hi-fi, qui jusque là servait à stocker du bric à brac. J'ai acheté des plaques de polystyrène de 2cm d'épaisseur, afin d'isoler l'intérieur de mon meuble. Plus l'isolation sera bonne, et plus il sera facile de garder une température constante dans la cave, tout en limitant l'apport d'énergie nécéssaire pour chauffer. A l'aide de scotch large double face, je prépare les plaques de polystyrène qui isoleront l'intérieur, après les avoir découpées aux bonnes dimensions. Le tout, après installation. Je n'ai fais que 4 faces, l'avant sera réalisé plus tard, et pour l'arrière, ..... on s'y attèle de suite. J'ai voulu faire en partie avec ce que j'avais de disponible, et pour le système de chauffage j'ai donc cherché un moyen de ré-utiliser mon câble chauffant qui servait il y a de nombreuses années dans ma mini serre de bouturage. Il fait 25 Watts. J'ai acheté un peu de grillage, que j'ai découpé pour l'adapter à la face arrière. Le principe est simple, je voulais faire serpenter le câble sur la face arrière, un peu comme dans un réfrigérateur. Je l'ai donc fixé au grillage à l'aide de fil de fer, en tentant de lui donner la forme désirée. Ouai, là on est pas mal ! Pour la face arrière, et comme mon meuble n'en avait pas à la base, j'ai acheté une plaque de contreplaqué, que j'ai découpé à la taille désirée, et sur laquelle j'ai ensuite fixé mon polystyrène à l'aide, là encore, de scotch double face large. Il faut donc ensuite fixer le grillage avec le câble sur la face arrière. Pour cela, j'ai utilisé des vis et des oeillets, comme vous pouvez le constater, le but étant que les vis prennent légèrement dans le bois, sans pour autant passer à travers. De plus prêt, ..... j'ai éssayé de faire en sorte que les oeillets "poussent" sur les cables aussi, pas simplement sur la grille, afin de mieux fixer le tout. Pas question de bourriner pour autant hein, on ne veut pas de la crèpe de cable ! On met la face arrière de côté, et on s'attaque à la suite. J'ai sorti la perceuse et une scie cloche pour percer le passage des câbles. Le câble chauffant doit être relié vers l'extérieur à un thermostat, et le thermostat a un câble de sonde qui doit se trouver à l'intérieur. Deux câbles à passer par la paroi donc. Je perce donc une ouverture sur l'une des faces latéralles. Intérieur : Extérieur : On peut désormais fixer la face arrière. Pour cela, quelques p'tits clous et un marteau. Remarquez la marque du marteau, ....... pour du bon travail de Psillopathe, il faut une marque de psychopathe ! Quelques coups de marteau plus tard. Voici ce que ça donne de l'intérieur, ....... on passe le câble chauffant par le trou. Le câble, côté extérieur. Bon, maintenant je fais passer la sonde du thermostat par le trou, extérieur vers intérieur. J'utilise ensuite des chutes de polystyrène pour confectionner un "bouchon" qui assurera l'isolation. J'ai fais le bouchon en double épaisseur, soit 4cm de polystyrène, pour combler le trou sur la partie bois aussi. Un p'tit anneau à bois vissé dans le plafond et hop, je fixe la sonde de températures dans la cave, en essayant de la centrer, un poil plus sur l'avant, éloigné du chauffage. Voilà, là on est bon pour la partie intérieure. Passons à l'extérieur. Le câble chauffant c'est bien, mais s'il n'est pas relié à un thermostat, il tournera en continu, ....... et ce n'est pas le but du jeu, on veut que ce soit régulé. J'ai choisi un thermostat de bonne marque, "Habistat", très réputée pour sa fiabilité chez les amateurs de reptiles qui s'en servent pour leurs vivarium. J'ai opté pour le modèle "High Range", qui permet de travailler sur une plage de températures plus élevée que le modèle basique. Je le fixe donc sur mon meuble, à la sortie du trou, afin d'y relier le câble chauffant. Bon, je vous l'avoue, je n'ai pas été malin lors de la commande du thermostat. Je l'ai acheté en Angleterre, voulant économiser quelques euros, et j'ai complètement zappé le fait qu'ils n'utilisent pas les mêmes prises que nous. Bon, j'ai vite réalisé mon erreur, et du coup j'ai commandé des adaptateurs dans la foulée. Tout ça pour dire qu'il a fallu fixer le tout sur la partie bois, histoire de faire quelque chose de propre. Et là, toutes ces années de visionnage d'épisodes de Mac Gyver ont enfin payées ! Je me suis servi d'une chute de grillage, que j'ai délicatement plié et découpé afin de créer une sorte de cage. Pour fixer la cage au bois, j'ai réutilisé les trous et les tétons du meuble d'origine, ........ c'était une partie avec deux p'tites étagères. " 'Tain, y'a des jours j'me roulerais des pelles tellement j'suis bon ! " J'aurais pu faire une façade amovible en contreplaqué pour cacher cette partie thermostat-fils, mais je n'en ai pas encore eut le courage. On passe à la face avant, la porte. Une plaque de contreplaqué sur laquelle je fixe deux poignées récupérées sur un vieux meuble. J'ai acheté un p'tit thermomètre avec écran et sonde déportée sur le net, un modèle de remplacement pour four, vraiment pas cher. Je découpe donc la face en bois afin de pouvoir y insérer l'écran. Allez y par étapes, il vaut mieux couper trop étroit et ajuster en ponçant que de devoir caler l'écran si on coupe directement trop large. Avec un poil de patience on peut faire un truc pas trop sale, qui tient tout seul. Ensuite, comme pour les autres faces de la cave, j'isole l'intérieur avec une plaque de polystyrène. Pour la sonde intérieure, je ne me suis pas pris la tête à la placer au centre de la cave, c'est juste pour une indication générale, et je l'ai donc simplement enroulée sur elle même, fixée avec vis et oeillet. Pas besoin de système de fixation pour la porte dans mon cas. En ponçant légèrement les angles des plaques de polystyrène, j'ai réussi à faire en sorte que la porte tienne juste en emboitant les plaques entre elles. Et voilà, le plus gros du travail est fait. Voici la face avant du meuble : Et la face arrière : Je branche le thermostat que je règle sur 35°C. Et voilà, le meuble installé à sa place définitive. Il est maintenant temps de s'occuper de l'aménagement intérieur de la cave d'affinage. Je veux faire des étages, mais le tout doit rester aéré afin de faciliter l'uniformité de la température dans la cave. J'ai donc fouillé le net à la recherche de grilles aux dimensions adaptées à mon espace intérieur, et mon choix s'est arrêté sur des grilles à gâteaux qui correspondaient parfaitement. Pour fixer/ranger ces grilles, j'ai acheté une baguette de bois, que j'ai découpé. Je fais l'armature en bois sur laquelle je viendrais fixer les grilles, là encore clous et marteau. Les grilles ont des encoches, je me débrouille donc pour placer un clou au niveau de chaque encoche. Le tout monté. Pas besoin de faire dans l'hyper stable, la structure sera glissé et calé dans la cave, et tiendra grâce aux parois de celle ci. De plus près. On glisse le tout dans la cave. Je fixe ensuite une baguette en bois sur les deux montants verticaux, en haut, elle même calée sur les parois latéralles. OK, tout est maintenant stabilisé. Et voilà, ce coup ci c'est vraiment terminé. C'est bien joli tout ça, mais le but est quand même d'affiner du Hash, ....... j'en profite donc pour ranger les quelques pots que j'ai déjà en ma possession. Et voilà, plus qu'à laisser le temps faire son oeuvre. -------------------------------------------------------------- Quelques remarques générales, en vrac, sur le Hash "fait-maison", .....et après quelques mois de recul sur l'utilisation de cette cave d'affinage: En tout premier lieu je tiens à vous préciser que les 35°C que j'ai choisi pour mon affinage ne sont pas une valeur absolue à suivre forcément au degré près. J'ai cherché à droite à gauche sur le net, mais malgré mes lectures, personne ne semble d'accord sur la bonne température d'affinage. J'ai donc choisi ces 35°C sans certitudes, pas au hasard non plus hein, ........ et les tests jusque là sont plutôt positifs. Je pense néanmoins éssayer un poil moins chaud dans quelques temps, autour des 32/33°C, histoire d'avoir un processus plus lent et potentiellement moins "agressif". Au fil du temps, vous verrez la texture de vos extractions changer, le hash devient plus gras, plus compact et plus lourd dans le cas d'extractions à la glace carbonique. Favorisez les contenants en verre pour conserver vos extractions durant l'affinage, les autres matières comme le plastique pourraient dénaturer le contenu. N'hésitez pas à remuer doucement votre Hash dans le contenant, toute les semaines par exemple, afin d'homogénéiser l'affinage, car le fond à tendance à se compacter plus vite que le reste. Chaque variété de Weed donne un Hash différent, et l'affinage rend bien compte de ces différences. Le temps et le niveau de "transformation" varie. Pour exemple, le Carbohash du Core cut d'Amnésia passe d'un marron clair à un marron très foncé en à peine plus d'un mois. Pour d'autres variétés, vous pourriez attendre 1 an sans pour autant atteindre cette couleur, tout simplement parcequ'elles ne finiront jamais foncées. J'ai fais des Hash quasiment jaunes aussi, sur la Black Zombie notamment, dont la transformation là aussi est plus longue et moins marquée. Le but de l'affinage est de développer les gouts et les odeurs du Hash, et plus celui ci est pur et extrait de manière "non agressive" à la base et plus vous tirerez bénéfice d'un affinage. Je m'explique : Comme vous le savez certainement, du Hash c'est un amas de trichomes collés les uns aux autres. Un trichomes, c'est une enveloppe en forme de sphère, avec une substance à l'intérieur ( pour schématiser ). Si votre méthode d'extraction est trop "agressive", alors vous allez casser cette enveloppe, ce qui donnera une bouillie faite de quelques trichomes intactes noyés dans la substance contenu dans ces enveloppes brisées. C'est le cas avec les méthodes utilisées en Indes ou Pakistan pour la récolte de leur Hash que l'on nomme plus globalement charas. Ils écrasent et travaillent les trichomes dans leurs mains tout en récoltant. De même avec l'ice-o-lator, action mécanique trop agressive et en plus l'eau qui "lessive" un peu les terpènes. Rien de dramatique à tout cela, si ce n'est le fait que vous retrouverez du coup automatiquement ce même goût commun de charas avec des Weeds pourtant différentes à la base. Certains cherchent particulièrement ce goût, ce côté pakistanais, libanais rouge, afghan, etc .... qu'on aime rouler en fils, et je peux comprendre, .......... mais essayez différemment, ça vaut le coup. Car évidemment, en mettant un Hash déjà "dénaturé" dans la cave d'affinage, ne vous attendez pas à ce que le goût et l'odeur se retransforme carrément, vous ne ferez que développer ce goût de charas que vous avez créé. En faisant les extractions de manière plus douce, on arrive à conserver les trichomes intactes jusqu'à la mise en cave d'affinage, et du coup, c'est l'odeur de la Weed de base que vous allez développer et affiner. C'est clairement différent au résultat final, avec certaines variétés le Hash à exactement les mêmes goûts et odeurs que la Weed, ..... assez bluffant. Après quelques semaines, voir mois, d'affinage, vous avez encore le choix si vous avez extrait de manière douce. Soit vous consommez votre Hash sous forme de poudre, sans le ré-aglomérer, et conserverez ainsi toutes ses propriétés organoleptiques. Soit vous pressez votre Hash, ce qui est plus pratique pour consommer hors de chez soi, mais vous perdrez alors une partie du goût immédiatemment, directement proportionnelle à la force de pressage éxercée, et donc à la quantité d'enveloppes éclatées. Vous récupérez ce goût de charas en échange, qui se développera avec le temps. A vous de jouer sur le temps d'affinage et la force de la presse ( ou pas ) pour obtenir le goût qui vous convient le mieux. Si vous aimez ré-aglomérer, ne cherchez pas absolument à obtenir la même forme/texture avec toutes les variétés, chacune est différente et se comportera différemment. Pas possible d'obtenir un charas avec lequel faire des fils avec certaines variétés, pas la peine d'insister ...... je l'ai fais pour vous ! Partant du principe que pour une bonne ré-aglomération il faut deux choses, de la pression et de la chaleur, j'ai fait différents tests : - Four puis pressage : bof, il faut vraiment faire beaucoup de tests pour la température idéale, qui varie selon la variété, et certains Hash n'aiment pas l'opération et perdent de la saveur. Attention à ne pas "cuire" le Hash, trop chaud c'est pas bon. - Bain -marie, dans du cellophanne : pas terrible, difficile de controler la température, le hash fini vite en croquette cuite, toute dure. - Le froid, congélateur dans du cellophanne : mouai, c'est dur mais cassant, et pas transformé. - Travailler le Hash à la main : Parfois ça prend direct, ça fais du charas. Mais là encore ça dépend de la variété, et vous constaterez aussi que ça fonctionne mieux quand votre extraction est super fraiche, qu'elle vient d'être faite. D'une manière globale d'ailleurs, si vous tentez vos ré-agglomérations juste après avoir réalisé votre extraction, le résultat sera meilleur. On comprend bien donc que le taux d'humidité et la faible quantité d'eau encore présente joue un rôle. C'est encore plus flagrant avec du finger Hash. Lorsque vous le récupérer et faites une boulette bien "charas style" dans la foulée, il suffit de le laisser à l'air libre une journée pour se retrouver avec de la poudre de Hash, collante à souhait. Parti le côté charas et fils, terminé, ..... trop sec. - Pressage tout court : Selon la pression, le résultat varie, ..... forcément. Avec toute les techniques basiques, pressage avec coin de porte, mini presses, poids, voiture ou autre, c'est pas terrible, peu de Hash prennent bien. Pour bien presser, il faut du lourd, de la bonne presse avec une tonne de pression mini. Avec ça, pas besoin de chauffer, la pression s'en charge. Certaines presses peuvent être chauffées au four au préalable, la partie moule du moins. Attention, si votre presse est puissante, c'est quasiment inutile de pré-chauffer, vous risqueriez de faire une bouillie de Hash si la température est trop élevé ..... j'ai testé pour vous ça aussi ! Personnellement, je fais moitié-moitié, je garde du Hash sous forme "granuleuse" (c'est la forme qu'il a après plusieurs mois d'affinage) pour la maison, et le reste je le ré-agglomère. Pour cela je me suis offert une bonne presse, la JackPuck de chez Trimpro, qui a 2 tonnes de pression. Je ne chauffe plus le moule, la texture grasse apportée par l'affinage et la pression suffisent à faire de jolis p'tits disques plus ou moins compacts, dépendant une fois de plus de la variété. Comme je vous l'ai précisé plus haut, chaque variété est différente, et donc chaque Hash aussi. Il est compliqué de trouver la formule d'affinage parfaite qui conviendrait à toutes les plantes ( durée, température etc ....), et l'idéal est de s'adapter, ..... en testant. ------------------------------------------------- Voilà, j'ai éssayé de vous faire partager les quelques connaissances que j'ai pû acquérir sur le sujet avec le temps. Libre à vous maintenant de vous servir de ces bases pour les améliorer, et créer votre propre technique, ........ qu'il serait cool de venir partager le cas échéant. Bon Hash, A+
  8. Yooooooooo les Weedeurs, Yoooooooooo Charly, Commande passée mercredi, colis dans ma boite aux lettres à midi, ce samedi. Et comme je suis un gars qui ne sait pas ce qu'il veut, ......... j'ai re-commandé un pack cet après midi, histoire de partir sur un nombre correct de femelles. Il est possible qu'à ce prix là je me serve des mâles aussi. Si je trouve du courage ( j'ai bien dis "si" hein ! ), j'aimerais croiser un mâle Jack Herer avec la Sour Diésel "Riri cut" que Hell adorait, ....... un hommage de guédro quoi, mais j'suis bon qu'à ça ! Bon grow, A+
  9. Yooooooooooo les Weedeurs, Pack de Jack Herer commandé mercredi, ....... reçu ce samedi. Après réflexion, je vais même en commander un 2ème pack, histoire d'avoir plus de chances de trouver quelque chose de correct. Dernière chance les gars, la promo se termine demain, ........ les frais de port sont gratuits aussi en ce moment. Bon grow, A+
  10. Yoooooooooo les Weedeurs, A voté ! Sans son pseudo écrit en gros sur l'image j'aurais voté Weediculteur, .......... mais n'étant pas fan du côté "narcissopublicitaire" de la chose ( oui, j'abuse un peu ! ), je m'abstiens. A+
  11. Bon voyage Hell, ........ tu nous manquera !

  12. Yoooooooooooooo les potos, Je ne sais pas trop quoi dire, je suis encore sous le choc de cette mauvaise nouvelle. Certains savent que Fred et moi étions proches, et sans vouloir faire de hiérarchie dans la peine, je vous assure que cela va faire un gros manque dans ma vie de tous les jours. Nous nous sommes connus sur Cannaweed et avons oeuvrés avec les différentes générations de potos modos à faire en sorte que notre but commun avance, ......... la libéralisation du cannabis en France. Je voudrais rendre hommage au militant actif qu'il a toujours été, qui se battait pour faire avancer les droits des guédros comme moi qui sont trop branleurs pour le faire eux même, et qui n'a jamais hésité à donner ce qu'on a de plus précieux, son temps, pour y arriver. La perte pour Cannaweed est énorme, c'était, comme d'autres l'ont dit, le pilier du site, celui sur qui tout le monde se reposait. J'espère néanmoins que cet esprit communautaire que nous avons tous tâcher de créer, et qui faisait sa fierté, perdurera, ......... ce serait un bel hommage à lui faire. Allez, trèves de pleurnicheries, .......... il me mettrait des claques s'il m'entendait parler ! Bon voyage poto, ...... et où que tu sois, prépares l'apéri-spliff, .......... on arrive un de ces quatre. Tchussssss !
  13. Yoooooooo les Weedeurs, 'Tain, ça fait quand même mal au coeur de voir des "professionnels" traiter les buds de la sorte. Entre leur manucure direct à la main et l'ot' guignol qui secoue bien son réservoir plein de weed il doit y avoir un gachis de tritris de ouf'. M'enfin, c'est mon côté crevard kiffeur de hash qui parle ! A+
  14. Yooooooooo les Weedeurs, Merci à tous pour votre participation au vote. Navré que la forme allongée de la tof ne s'adapte pas parfaitement à la page d'accueil mais bon, on ne peut pas tout prévoir hein ! Bon grow, A+
  15. Looooooool, y'a un enfoiré de panda qui a dû me bouffer tout le bas alors !