Search the Community

Showing results for tags 'evènements / reportages'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Calendars

There are no results to display.

Forums

  • News / Evènements
    • Les News
    • Cannartistique
  • Débutants
    • Présentations des membres et règles du forum
    • CannaWeed - le site
    • Guides / Tutoriels
    • Variétés, graines & génétiques
    • Engrais , substrats et amendements
    • Méthode de Culture
    • Matériel
  • Cannabicultures
    • Généralités
    • Journaux De Culture - JDC
    • Diagnostic
    • Produits dérivés du cannabis
    • Autres Plantes
  • Cannabis Thérapeutique
    • Vaporizer
    • Science
    • Discussion Thérapeutique
  • Discussions
    • Bla - Bla
    • Report Trip, Voyage
    • Législation et Politique
  • Archive
    • La boîte de Pandore

Blogs

  • Le coin à Julius
  • NoMaD's Blog
  • le caveau du vampire cannabique
  • Beltaine Blog
  • Tikiseedbank
  • Cannaweed!
  • wolfen01 Blog
  • Spannabis 2015
  • Team Strainguide Blog
  • Graine de Skunk: Le Blog
  • Canna-World
  • Sensilia Blog
  • TONTON GATOBLOGSTER
  • azmaster Blog
  • Les Tuerie
  • Comprendre la prohibition
  • terp's
  • Hquatre Plantation
  • Le Blawg
  • animalxxx Blog
  • rvbob67 Blog
  • Blog de Mescaline Pure
  • Fabisounours : A history of Hemp.
  • Z3N-MAST3R Blog
  • Xx-rvbob67-xX Blog
  • Private Bud'z
  • WeedJunk Blog
  • Les sons de la défonce
  • Buddha Sphère
  • Waine Blog
  • Breed'Blog
  • Le chainon manquant

Categories

  • CannaWeed
  • Associatif
  • Ce que nous avons retenu...
  • Insolite, vidéo, musique
  • Thérapeutique
  • Justice, politique
  • International
  • Evènements / Reportages
  • Articles Prohibitionniste

Categories

  • Engrais pour la culture du cannabis

Categories

  • Marques d'engrais pour la culture du cannabis

Categories

  • Comprendre Cannaweed
    • Charte de Cannaweed
    • Poster sur le forum
    • Pour aller plus loin..
  • Autour du cannabis
    • Législation du Cannabis
    • Risques, Prévention.
  • Avant la culture
    • Choix de variétés, histoire etc
    • Exemples de culture
    • Pour bien démarrer
    • Terre / Coco
    • Hydroponie
    • Aéroponie
    • Outdoor
  • Bricolage DIY
    • Électricité
    • Éclairage
    • Système de culture
    • Ventilation, extraction, filtration
    • Placard de culture
    • Divers
  • La culture
    • Germination
    • Stretch, Sexualité et Floraison
    • Récolte
    • Arrosage: Manuel / Auto
    • Taille(s), Palissage, Pinçage
    • Autres : rempotage, pulvé, greffe...
  • Après la culture
    • Séchage, curring et maturation
    • Hash et skuff
    • Huile et BHO
    • Roulage, collages et matériel
    • Pipes, bangs et chillums
    • Vaporisation
    • Ingestion
    • Recettes avec beurre de Marrakech
    • Recettes sans beurre de Marrakech
  • Techniques de culture avancées
    • Température / Humidité
    • CO2
    • Engraissage et pH
    • Substrat et amendement
    • Culture Organique
    • Germination, bouturage et régénération
    • Sélection et entretien
    • Génétique, Breeding & Homecross
    • La plante et ses éléments
    • Articles scientifiques et publications
  • SoS Culture
    • Carence-Excès
    • Prédateurs
    • Maladies-Moisissures
  • Cannabis thérapeutique
    • Associations et contacts
    • Variétés et applications

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Centres d'intérêt


favorite varieties


Your mother plant

Found 63 results

  1. Bonjour Quentin Alors commençons par toi, qui es tu? Comment es tu tombé dans la weed? Depuis toujours passionné de biologie, très jeune j’ai d’abord commencé par des élevages de reptiles et insectes exotiques en tous genres puis en grandissant mes centres d’intérêts ce sont plus portés sur le monde végétal, la chimie , l’ethnologie …. Tout naturellement, avec l’arrivée de l’adolescence et des premières expériences, ma route a rencontrer le Cannabis. Depuis le plus jeune âge j'ai toujours fait pousser des plantes, à 12 ans j’ai eu accès à des graines et ce fut ma première occasion de cultiver, en outdoor…. Cette plante regroupait à elle seule tous les aspects de mes différents centres d’intérêt; depuis sa découverte elle n’a été pour moi qu’un gouffre sans fin de connaissances et d’expériences à découvrir … Quel a été ton parcours avant d'arriver aux États-Unis ? Dans l’espoir d'un jour vivre de ma passion, en toute logique mes études ont d’abord été scientifiques, puis après le bac je me suis porté sur la Production Horticole ainsi que le génie génétique et l’amélioration des semences qui fut complété par une expérience en laboratoire in-vitro. Grand Globe-trotter, tous mes voyages étaient axés sur la recherche de nouvelles génétiques : Inde, Pakistan, Maroc, Égypte, Europe de l’est, Amérique du sud …. Très vite, ne pouvant pas vivre de ma passion en France je suis parti vivre en Espagne là où j’ai découvert une communauté de personnes qui ont eux aussi fait le choix de dédier leur vie à cette plante . J’ai très vite travaillé avec différentes associations, ce qui m’a permis de mettre en avant mon savoir-faire et par la suite mes propres strains qui ont très vite remporté un vrai succès auprès des membres. Aujourd’hui, Barcelone est une vrai vitrine ouverte sur le monde du savoir-faire des meilleurs artisans de la Ganja ! Pont de San Francisco Vanilla berry pie flower D'accord et de là comment as tu rencontré Léo Stone et Aficionados? Notre rencontre est une grande histoire autour d’un cut de Skunk des années 90 . La première venue en Espagne de Aficionado (Leo) et Frenchy Cannoli fut pour la Spannabis. Durant l’un de ses Work Shop, Frenchy, comme à son habitude, demande à droite à gauche des infos sur des variétés de la Liste Favorite de Leo. Lors de son workshop il fit donc la demande à ses élèves au sujet d’une Skunk 1 originale, c'est ce jour là qu’un contact en commun nous a mis en relation avec Leo. Le lendemain je le rencontrais et finalement ce ne fut pas juste un échange de génétiques mais une véritable rencontre. Leo est directement venu finir son séjour à la maison là où il a eu le temps de découvrir mes installations et mon travail. 6 mois plus tard je décollais pour la première fois vers la Californie. Aficionado French Connection Hand Rolled pre-roll Parle nous de vos installations, vous évoluez sur un vaste terrain je crois, vous pratiquez tous les types de culture ou vous avez un préférence? Indoor, outdoor, hydro etc? Notre ferme est basée dans le Nord de la Californie ( Le triangle d’émeraude) toutes nos cultures sont totalement organiques et nous faisons tout pour réduire au maximum notre impact sur l’environnement pour préserver cette espace si unique . La notion de terroirs est essentielle pour nous et donc nous utilisons un maximum d’amendements produits sur place ou par des producteurs voisins (compost, thé, matières carbonées, micro-organismes, purins etc..) Nous pratiquons différents modes de culture : -Light dep (privation de lumière): les plantes sont plantés en pleine terre ou dans des raised bed (lits de culture surélevés) sous des tunnels pourvus de systèmes d’occultation ainsi que des guirlandes de lumière. Ce modèle de culture permet de contrôler le climat mais surtout le temps d'éclairage (en rallongeant ou occultant le temps d’ensoleillement naturel). Il est facile de faire 3 récoltes dans la saison. -Green house: sous serre afin de contrôler au mieux le climat. Sans utiliser de système de privation de lumière afin de laisser les plantes suivre pleinement leur cycle naturel . -Full sun / outdoor: les plantes sont plantés en pleine terre ou en smart pot sous la lumière naturelle du soleil (full spectre!) ce qui pour moi permet la meilleur expression génétique des sujets . Outdoor transplant Plant en smart pot avec fabacée en couverture, gravier dans les allées pour minimiser la poussière sur les feuilles (photo a 15 jours d’intervalles) -Indoor: L’indoor est principalement utilisé pour la conservations des mères et la production de clones. Il est aussi utilisé pour la production de graines féminisées . production de clones en Indoor J’ai personnellement une préférence pour la culture outdoor full sun organique pour la teneur inégalée en terpènes que produisent les plantes issues de ce mode de culture . Avec l’une de nos variété nous avons eu un résultat d’analyse a 6,8 % de terpènes !!!! Culture organique en tunnel d’occultation sur raised bed : croissance Culture organique en tunnel d’occultation sur lits de culture surélevés : Floraison Leo Stone appliquant une première sélection sur des sujets en croissance Parle nous du processus de sélection, vous partez de combien de plantes pour arriver à combien? Toutes nos sélections sont issues exclusivement du travail de Leo Stone et du Professor Q. Contrairement à beaucoup de seed bank nous ne faisons pas appel à des “Growers testers“ pour la simple et bonne raison que chaque breeder, grower, artiste a sa propre vision, ses propres goûts , ses propres critères. Chaque travail de sélection va donc résulter de l’expérience du breeder . Quand un grower achète Aficionado il acquiert le travail propre à Leo Stone et au Professor Q résultant d’années de travail et d’expérience qui ont permis de donner la singularité et le prestige d’Aficionado dans le temps. Une sélection doit d’être effectuée sur un minimum de 200 sujets afin d’avoir une diversité génétique suffisante pour trouver LE Phéno! Une pauvreté dans le pool génétique aura pour conséquence une régression de la génétique à chaque génération. Suivant l’objectif nous allons réaliser des sélections allant de 200 à 500, voir 1000 et plus, sujets …. (nous commençons toujours avec plus de graines et dès les premiers jours une sélection est appliquée) 200 sujets si nous voulons simplement faire une reproductions pour un travail futur. 500 minimum pour une sélection en vue de commercialisation, le plus souvent il s’agit de milliers ( d’autres fermes partenaires peuvent entrer en jeu) Ce fait uniquement en outdoor full sun: Notre clientèle étant principalement des grower outdoor du triangle d’émeraude, cela assure une meilleure rusticité, meilleure acclimatation et meilleure expression génétique, ce qui rend les plantes plus résistantes pour un environnement contrôlé en indoor. Le meilleur sujets sera pollinisé à la main: il s’agit de la seul technique qui nous permet de reproduire en outdoor le meilleur phéno (sans polliniser les voisins) ce qui a pour inconvénient de limiter la quantité de graines produites (la raison de nos séries limitées). https://aficionadofrenchco.eu/guides/ A côté de cela chaque année nous testons un grand nombre de variétés pour n’en sortir que les meilleures des meilleures! Ceci explique notre nombre limité de variétés au catalogue; si elle ne remplit pas tous nos critères elle ne sera pas commercialisée. Un exemple de notre travail: Si nous désirons incorporer dans une culture une nouvelle variété extérieure, nous ne pouvons faire une sélection correcte qu'à partir de 10 ou 20 graines. Nous allons donc faire une première reproduction afin de pouvoir réaliser la prochaine sélection sur un grand nombre de sujet, puis un travail de stabilisation est appliqué avant d’effectuer un croisement. Par exemple nous venons de réaliser un cross à partir d’une sour diesel IBL : VETRUS OG f5: (mendo OG Kush x sour D ibl) F4 x (mendo OG Kush x sour D ibl) Nous avons obtenue un pack original de Sour Diesel ibl de Reservoir Seed de 2005 . Sur 10 seeds nous avons eu 80 % de viabilité . Puisqu’il s’agissait d’un strain ibl (et que nous ne pouvons pas faire une sélection correcte sur seulement 8 graines) nous avons fait le choix de pratiquer une open pollinisation afin d’enrichir la diversité génétique et éviter tout problème de consanguinité et appauvrissement génétique du au fait de reproduire une variété ibl. La seconde génération a permis une sélection sur un grand nombre de sujets (1000 graines ont été popées, quasi tout le stock issu de l’open pollinisation) là nous avons trouvé notre phéno élite ! Par la suite deux backcross sur ce clone on étés effectués avant de pratiquer une dernière génération à partir de deux sujets sélectionnés sur le dernier pool de 500 plantes qui étaient très homogènes. Voici un exemple parmi tant d’autres du travail que l’on effectue avant d’incorporer un strain dans l’un de nos croisements. Ce sont toutes ces raisons qui rendent le travail de Aficionado si unique et d’une si grande qualité Et sur quoi vous basez vous principalement pour sélectionner tel ou tel individu? Avez vous des critères prédominants? Terpènes ! Terpènes ! Terpènes ! je pense que la raison de notre succès rencontré dans les cups s’explique par des profils terpéniques uniques, nouveaux et hors du commun. Comme vous l’avez compris notre critère numéro un est la recherche de nouveau goût unique et en second je dirais le high ! Chaque variété possède un effet propre et unique qui résulte de la synergie cannabinoïdes/terpènes. Ensuite les critères de sélection sont propres à la connaissance que tu as de chaque variété, par exemple : -Tout ce qui est OG dominant va présenter majoritairement des feuilles à 5 folioles et une sensibilité à l’oïdium -Skunk 1: double dentition des feuilles Etc.. Votre expérience de chaque variété fera la différence afin de savoir quelle caractéristique est dominante ou récessive, de plus chaque gène est interdépendant avec un autre. Exemple : Plus une rose aura un profil aromatique prononcé moins la fleur aura de tenue en vase (temps de vie avant fanaison) Moins une Rose sent, plus elle se conserve. C'est pareil pour la Ganja Hash extraction de Oil Spill riche en cannabinoïdes et terpènes par Frenchy Cannoli . Le hash est une très bonne méthode pour mettre en valeur la supériorité de la génétique et de la résine cultivée dans les règles de l’art: tu ne peux faire de bon hash avec une mauvaise résine/ mauvaise weed. Pianono Flowers J'ai entendu parler de récoltes par pleine lune, alignement, vous appliquez des méthodes "ésotériques" ? Le triangle d’Emeraude est riche en traditions et autres croyances de “druides“, ils ont même développé un Calendrier Lunaire qui leur est propre. Personnellement je ne crois pas en l’influence directe de la Lune sur les plantes, toute les démonstrations scientifiques ont prouvé que la lune n'influence pas directement la montée de sève ou de sucre dans la plante; et donc beaucoup de théories de permaculture et viticulture ont été scientifiquement démontré (comme il n’y a jamais eu plus d’accouchements pendant les pleines lunes) . En effet la masse d’une plante ou d’un arbre n’est pas assez importante pour être influencée par la lune contrairement aux mers et océans Mais malgré cela nous suivons quand même un calendrier lunaire bien que la lune n’ai aucune influence directe sur les plantes, nous savons aujourd’hui que les plantes marchent de manière cyclique et périodique. Depuis les insectes jusqu'aux plus grand mammifères en passant par les plantes, la vie s’est développée suivant certains cycles naturels comme celui de la lune ou des saisons . La lune a donc un rôle indirect mais non négligeable de part sa lumière et par le rythme des vies influencées par les marées qui va avoir un impact sur toute vie interconnectée. C’est pour cette raison principalement que nous suivons un calendrier lunaire . Vue depuis la ferme sur les très fameuses vallées de Spyrock et Bellspring Vous venez d'arriver sur le marché des féminisées, peux tu nous en dire plus? Nous avons prévu le lancement des féminisés d'ici deux mois elles seront disponibles chez les distributeurs comme : La Mota , Attitude Seed Bank , Alchimia …. Et le positionnement prix sera le même que pour les régulières? Bien entendu nous avons choisi un positionnement bien différent du fait que les féminisés ne sont pas destinées au même public que les régulières. Nous avons donc choisi de rester dans des produits de haut standing et surtout de haute qualité, mais en les rendant accessibles à un plus large public en nous plaçant avec un prix de vente plus bas que les régulières Nous vous avons réservé la crème de la crème !!! Fleurs après séchage et trim prêtes pour le curing Les féminisées conservent elles le caractère rare qu'apporte la numérotation des lots et la faible production des régulières ou c'est quelque chose de plus standardisé? Afin de garantir seulement le meilleur notre menu de féminisées ne comprendra qu’une liste limitée de strains Les séries à grands tirages seront disponibles chez les distributeurs et certaines éditions limitées seront dispo uniquement sur notre website : www.aficionadofrenchco.eu https://shop.aficionadofrenchco.eu La symbolique de la croix de Malte et des fleurs de lys, peux tu nous raconter ce choix? Aficionado fut la toute première marque au monde de semence haute qualité / ultra premium seed co (Boutique Cannabis) Le choix du logo a été fait par Leo Stone (fondateur et concepteur de la marque Aficionado) il se devait de trouver un symbole permettant de rallier la communauté de connaisseur et expert du cannabis tel des élus regroupé sous un ordre de prestige (ordre des Chevaliers de Malte) Le choix de la croix de malte était donc fait! Mais sa signification ne s’arrête pas là, pour nous elle représente aussi les 4 piliers (croix= 4 branches) d‘une fleur de haute qualité: - aspect - odeur - goût - high Aficionado French Connection étant l’expansion européenne de Aficionado mais aussi le fruit de la collaboration de Leo Stone et du Professor Q, le choix des fleurs de lys fut une évidence …. Pour cet année, nous avons déjà le menu mais prévoyez vous quelque surprise, last release? Pour le lancement de la gamme féminisé notre mythique Blue Elephant sera disponible en version Pure . Notre cut de B.E est revenu d’analyse avec un total de 36 % de thc , bien sur il ne faut pas se fier uniquement au pourcentage mais attendez vous à voir une variété qui va laisser sa marque dans l’histoire: Haute teneur en THC , puissant profil terpène, très bonne productrice et en seulement 8 semaines Pour le moment nous ne prévoyons pas de la sortir en version régulière. Uniquement des cross à partir du mâle ou de la mère seront à venir dans l’année . Regular seed Box limited edition Merci à Quentin pour ses réponses!
  2. Le 15 avril 2010, il y a exactement dix ans aujourd'hui, Jack Herer est mort. Il a été l'un des militants les plus influents de tous les temps dans le domaine du cannabis. Le fait que les jeunes générations connaissent son nom principalement comme un type de cannabis et n'ont aucune idée de qui était le vrai Jack Herer, il aurait trouvé cela drôle lui-même. L'histoire de Jack Herer est celle d'un converti tardif. Jusqu'à l'âge de 30 ans, il était un républicain typique, vétéran de la guerre de Corée, avec une famille et une petite entreprise de panneaux d'affichage. Peu après son divorce en 1969, il rencontre une belle femme rousse. Elle veut coucher avec lui, mais seulement s'ils se défoncent ensemble avant. Jack a pris une bouffée d'un joint de temps en temps, sans grand effet. Mais cette fois, tout est différent. Il a le meilleur sexe de sa vie et décide qu'il veut en savoir plus sur cette plante. Une chose mène à une autre. Jack s'installe à Venice Beach en Californie et y ouvre deux headshops, un phénomène nouveau au début des années 70. En 1973, son premier livre, G.R.A.S.S., qui signifie Great Revolutionary American Standard System, est publié. Et il rencontre son mentor et meilleur ami, le "Capitaine Ed" Adair. Peu de temps après, Jack a fondé l'organisation HEMP : Aidez à mettre fin à l'interdiction de la marijuana. Jack et le capitaine Ed travaillent ensemble sous le nom de The Reefer Raiders et recueillent toutes les informations qu'ils peuvent trouver sur le cannabis. Leurs recherches constituent la base du livre le plus connu de Jacks, The Emperor Wears No Clothes, publié en 1985. Dans une édition ultérieure, publiée après la mort du capitaine Ed en 1991, Jack écrit : À Edwin "Captain Ed" M. Adair III. Mon professeur, partenaire et ami ; le plus courageux combattant de la liberté et l'homme le plus honorable pour toute l'humanité que j'ai jamais connu. Il a enseigné à beaucoup d'entre nous comment sauver la Terre de nous-mêmes et comment rire de ses ennemis tout en les aimant. Après la décriminalisation de la Californie sous une once de chanvre/pot en 1974/1975, alors qu'il avait 33 ans et que j'en avais 34, le capitaine Ed et moi avons pris un engagement. Pratiquement tout le monde dans le mouvement de la marijuana en Californie pensait que nous avions déjà gagné. Ils se sont éloignés du mouvement et sont retournés à leur vie, pensant que la bataille était terminée et que nous avions gagné, et que les politiciens allaient régler les derniers détails... Le capitaine Ed n'a pas fait confiance aux politiciens pour faire le travail. Et il avait raison. La promesse qu'Ed m'a faite en 1974, puis en avril 1980, 1986 et 1988, et enfin à l'hôpital quatre jours avant sa mort en août 1991, était que nous jurions de travailler tous les jours, jusqu'à ce que l'herbe soit légale, que nous soyons morts ou que nous ayons 84 ans - puis que nous démissionnions". Jack a tenu ce serment. Son livre "L'Empereur est nu" a été publié en plein milieu de la présidence de Ronald Reagan, qui a porté la guerre contre le cannabis à des sommets sans précédent. Beaucoup de hippies étaient devenus des yuppies, la coke était à la mode dans les années 80, l'herbe ne l'était pas. Jack Herer a inspiré les jeunes à se plonger dans l'histoire de la plante et dans ses fabuleuses qualités de médicament et de matière première durable. Le lancement de la légendaire variété de cannabis Jack Herer à Amsterdam En 1994, après des années de croisements et de stabilisation, la variété Jack Herer® est lancée lors d’une cérémonie au Cannabis Castle où sont conviées les personnalités les plus importantes du monde du cannabis, et bien sûr, l’homme en question, qui profite du moment dans toute sa gloire. Jack Herer et Ben Dronkers durant le lancement de la variété Jack Herer. "Le chanvre peut sauver le monde." Jack Herer lui-même continue à donner des conférences et des interviews tout au long des années 1990 pour faire passer le message : le chanvre peut sauver le monde et l'interdiction du cannabis doit être levée. En 1999, l'excellent documentaire de la PBS The Emperor of Hemp (L'Empereur du chanvre) est publié sur la vie et la lutte de Jack : un must absolu. Vingt ans plus tard, Sensi Seeds est encore incroyablement fier de cet honneur et du statut auquel est parvenue cette variété au sein de la communauté cannabique mondiale. Jack Herer est en quelque sorte immortalisé par cette plante de cannabis qui forge des amitiés, rassemble, inspire et aide les gens. La force de Jack Herer réside dans sa capacité à inspirer et à impliquer les gens dans la lutte contre l'interdiction du cannabis. Pendant un moment, il a semblé qu'il allait mourir sous le harnais : lors d'un discours au World Hemp Festival en Oregon en juillet 2000, il a été victime d'une crise cardiaque et d'une attaque. Il lui a fallu trois ans pour s'en remettre. Plus tard, il déclare que le secret de sa guérison réside dans l'utilisation de l'amanita muscaria, la célèbre amanite tue-mouches, et de l'huile de cannabis de Rick Simpson. Les hommes sont de bons amis et prévoient une tournée européenne commune à l'automne 2009. Malheureusement, on n'en est jamais arrivé là. Le 12 septembre 2009, Jack est victime d'une deuxième crise cardiaque grave, dans les coulisses du festival HempStalk en Oregon. Cette fois, ça ne se termine pas bien. Après avoir passé des mois à l'hôpital et dans un centre de réhabilitation, il passe ses dernières semaines chez lui dans l'Oregon, où il rend son dernier soupir le 15 avril 2010, avec sa femme Jeannie à ses côtés. Sources: cnnbs.nl & cannaweed.com/actualites2015
  3. À 48 heures de son lancement, la 17e édition de Spannabis, l'une des plus grandes foires du cannabis au monde, a été contrainte de reporter l'événement. "Comme vous le savez peut-être, ce matin, le président de la Generalitat de Catalogne [a] annoncé des mesures extraordinaires pour répondre à la maladie du coronavirus Covid-19", expliquent les organisateurs de la Spannabis dans un communiqué. "À notre grand regret, les rassemblements de plus de 1 000 personnes lors d'événements en salle ou en plein air ont été interdits, afin de tenter de freiner la propagation du coronavirus Covid-19 en Catalogne". La Spannabis sera maintenant reportée plus tard dans l'année, à l'automne. "Nous avons fait tout notre possible pour que le Spannabis soit conservé normalement, mais dans ces circonstances, nous n'avons pas d'autre choix". Source: cannabislifenetwork.com *une pensée pour mes petits camarades en reportage sur place au mépris du danger Tenez bon les gars
  4. L'héritage d'une Légende Le 1er Avril, je me suis réveillé avec le son de mon téléphone qui m’annonçai un message de Ben Dronkers, quand j'ai vu le message m'apprenant la mort de notre vieil ami Nevil, je me suis levé, attrapé mon joint de la veille, et versé une larme quand j'ai commencé à penser à comment j'ai entendu parler de lui la 1ère fois dans les pages du magazine High Times. Pour ceux qui ont grandis dans les années 80, la publicité de High Times pour des graines de grande qualité de "The Seed Bank" semblait trop belle pour être vrai. L'homme derrière The Seed Bank est devenu un mystère pour nous jusqu'à ce qu'il laisse l'éditeur de High Times écrire une article sur lui le 6 novembre 1986, et changera sa vie pour toujours. Nevil Martin Schoenmakers est né le 2 février 1957 de parents néerlandais à Perth, en Australie occidentale. Quand il était adolescent, Nevil acheta avec ses potes d'importante quantité d'herbe indonésienne importé comme il l'appelait, et il l'aimait, Il a été cité dans le High Times : "… Nous avons été vraiment déchirés, j'ai vraiment aimé le sens de la distorsion du temps, et tout se passe si lentement." Avec ses parents qui le pousse à devenir un jeune travailleur, on lui proposa un travail en tant qu'assistant de laboratoire à l'université local. Il accepta le poste, ce qui constituera plus un fardeau qu'une bénédiction. Nevil était si bon dans son travail qu'on lui a confié le poste de chef par intérim du laboratoire d'anatomie, chargé de la salle d'opération, de l'animalerie et du bureau. Ses tâches consistent notamment à administrer des médicaments aux animaux. Il a reçu un jeu de clés du placard à médicaments et a été mis dans la position de commander des médicaments lorsque les stocks étaient bas, ce qui finira par être sa perte. Étant curieux de nature, et sentant qu'on lui mentait à propos du Cannabis, il décida d'essayer toute sorte de drogue à sa disposition et développa un gout prononcé pour la morphine. Comme beaucoup d'histoire de toxicomanie, Nevil perdit son travail après s'être fait arrêté pour possession (de drogue), et la police n'a pas mis longtemps à comprendre ou il se fournissait. Il a été forcé d'aller en cure de désintoxication et environ au même moment, une des filles à qui il avait vendu de la drogue s'est faite arrêtée, l'a identifié comme son vendeur et il a été arrêté de nouveau et inculpé de revendeur. À ce moment-là, il était complètement dépendant de l'héroïne et s'était inscrit à un programme de traitement à la méthadone qu'il avait trouvé très déshumanisant, affirmant qu'ils l'avaient fait «quémander de la drogue». Faisant face à une peine de prison éminente en Australie, il a fui le pays pour la Thaïlande, ou il restait dans les hôtels à se shooter jusqu’à ce qu'il ait épuisé tout son argent. Il a ensuite déménagé dans un autre hôtel, a vendu ses affaires et a commencé à vivre comme un junkie jusqu'à ce qu'il se rende compte que son séjour en Thaïlande était terminé et que toutes ses ressources étaient épuisées. Il téléphona à ses parents en Australie, seulement pour se faire avertir que les autorités ont déjà perquisitionné la maison avec un mandat d'arrêt. Au lieu de retourner en Australie, il décida d'aller chez son oncle, en Hollande. À son arrivée aux Pays-Bas, il s’est inscrit à un programme de traitement à la méthadone et s’est efforcé de renoncer à son habitude, mais cela n’a malheureusement pas fonctionné. Nevil quitta la maison de son oncle pour s'installer dans une ville des Pays-Bas appelée Tilbourg, qui était à l'époque un paradis pour les drogués. L'épidémie d'héroïne s'est généralisé et Nevil est retombé dedans, comme il le dit dans l'interview de Steve Hager en 1986 "La came était vendu partout sous le comptoir, c'était une maison de fou. Apparemment la police ne voulait ou ne pouvait rien faire à ce sujet. C'était comme ça pendant un petit moment. Quand la police fermait un endroit, tout le monde bougeait dans un autre bar. C'était une ville assez agitée et j'ai traversé une période difficile. Je n'avais pas d'argent à part l'aide sociale, j'avais une addiction violente, je vivais dans une ville connue pour sa dureté et sa criminalité, et je coutais à l'état un paquet d'argent vu que j'allais de cure de désintox' en cure de désintox'. Après avoir échoué à de nombreuses reprises, j'ai décidé que personne ne pourrait m'aider. Ce qui est vrai. Personne ne peut aider un junkie. Il ne peut que s'aider lui-même. J'ai donc décidé de décrocher de l'héro par moi-même. J'ai convaincu un docteur de me donner des cachetons pour dormir et de des opiacés synthétiques, ce qui n'a probablement rien fait. Je suis resté à la maison et j'ai souffert pendant 6 semaines jusqu'au point où je puisse gérer l'alcool ( NEED CONFIRM/tournure). Puis j'ai commencé à boire tout les jours, une demi bouteille de Scotch le matin, et une entière le soir. J'utilisais les somnifères pour dormir, donc j'avais la tête dans le cul toute la journée ( CONFIRM/tournure). Finalement, j'en ai eu marre de la gueule de bois et je me suis tourné vers l'herbe. J'ai décidé que c'était probablement le seul médicament acceptable. " Pendant qu'il essayait de se débarrasser de son addiction dans les années 80, Nevil mit la main sur une copie du livre de Mel Frank et Ed Rosenthal "Marijuana Growers Guide", qui relança son intérêt pour la culture de cannabis. En Australie, il cultivait un peu de cannabis en extérieur et il aimait vraiment ça. Et aussi fou que ça puisse paraitre, le programme de drogue dans lequel il était inscrit accordait des subventions aux toxicomanes pour les aider à commencer à faire quelque chose d'utile de leur vie, alors Nevil demanda un prêt pour construire une culture en intérieur afin de produire des graines, qu'on lui a accordé. Comme Nevil l'a dit dans High Times : " Je leur ai dit que je voulais faire pousser de la weed en intérieur. Ils n'étaient pas ravis de l'idée, mais ils m'ont donné l'argent. Il y avait un terrain libre derrière chez moi que j'ai remplis d'herbe. J'avais de la nigérianne, colombienne et mexicaine. La mexi' était la meilleure, j'ai toujours cette variété, mes naines viennent de la ( CONFIRM). Avec le prêt du gouvernement hollandais, Nevil est devenu un vendeur de graine et le monde du cannabis ne sera plus jamais le même. Mais comme il n’y avait pas beaucoup de marché pour la 'Naderweed' , comme on l’appelle en Hollande, Nevil se mis à faire de l'huile de cannabis, utilisant de l'éther de pétrole qui est extrêmement inflammable qui l'a brulé. Nevil à souffert des brulures sur tout le corps et eu les cheveux brulés, il finit à l'hôpital où il reçut de la morphine, mais au lieu de continuer le traitement, il le refusa car il savait qu'il redeviendrait un junkie. Après cette expérience douloureuse avec l'incendie, il a cessé de fabriquer de l'huile de cannabis avec un alcool inflammable et s'est concentré sur la vente de graines. Le 1er catalogue de The Holland Seed Bank fut imprimé en Juillet 1984, bien que ce n'était pas vraiment un catalogue, plus des feuilles de papier avec une liste des génétiques disponible, vendu à 0.25$ la graine. Nevil avait récupéré des variétés dans les coffee shops qui importer du cannabis de différent pays. Dans son 1er catalogue il indique qu'il ne peut garantir la pureté (CONFIRM?), vu que ce n'était pas lui qui les avait breeder/croiser. Ce catalogue incluait des variétés venant de Jamaïque, Colombie, Indonésie, Inde, Malawi, Mexique et d'autre encore. Mais il découvrit rapidement qu'un grand nombre de ces variétés équatoriales ne rendait pas bien en intérieur ou dans le climat 'nordique' de la Hollande. Heureusement pour The Seed Bank, et honnêtement, pour la scène hollandaise, un américain nommé David Watson est arrivé en Hollande en amenant avec lui des variétés de cannabis précieuses: Afghan#1 et Durban Poison qu'il a eu de Mel Frank, l'Original Haze obtenu via ses vieux amis 'Haze Brothers' de Santa Cruz, l'Indu Kush, et la variété qu'il a créer lui-même, la désormais célèbre Skunk#1. Dans le milieu des années 70', David fonda la 1ère banque de graine de cannabis, nommée "Sacred Seed Company". La collection des variétés de cannabis de Nevil changea complètement quand il rencontra Watson, car il l'a initié ( TOURNURE?) aux variétés stables qui deviendront ses meilleures ventes. Au début Nevil achetait juste des graines à Watson et les revendait, jusqu'à ce que Nevil croisent ses lignées, et commencent à revendre la Skunk, Afghan, Hindu Kush sous son nom, une pratique qui deviendra très courante dans la communauté des vendeurs de graines. C'était aussi autour de cette période que Watson donna à Nevil 3 plants mâles de Haze qui deviendront légendaires, car Nevil les utilisera pour créer certaines combinaisons de cannabis les plus populaires que la scène cannabique a jamais vu. En effet, la plupart des variétés que Nevil utilisera pour son travail de croisement ont été donnés par des Américains. Dans le catalogue de The Seed Bank 1987, la toute 1ère page montre une Skunk#1 qui a été breedé dans les montagnes de Santa Cruz du début au milieu des années 70'. La Skunk#1 a été le choix de le plupart des cultivateurs en intérieur grâce à sa stabilité, son uniformité, son odeur exceptionnelle et son 'high'. Cette plante à été si populaire chez les breedeurs qu'on la retrouve en partie dans la plupart des variétés modernes fumés aujourd'hui. En 1985 un breedeur américain nommé Greg est arrivé avec une variété nommé 'Northern Lights'. Greg l'a vendu, donné ou échangé avec Nevil, et Nevi l'a rendu célèbre, comme il l'a fait pour de nombreuses variétés qu'il reçu des USA, comme la Big Bug, California Orange, Early Pearl et Haze. Je vois Nevil comme un grand artiste, un peu comme Pablo Picasso qui n'a pas inventé le rouge, le bleu et le vert, mais c'est sa combinaison de ces couleurs que nous apprécions tous, ceci est très similaire à l'art de croiser des plantes (TOURNURE?). Nevil pris ses plantes 'primaires', Northern Lights et Haze, mais ne les a pas seulement croisés et donné un nom, Nevil numérota chaque mâle et femelle et testa les croisements pour voir quelle plante donnait le meilleur croisement. Personne n'avait entendu parler de Northern Lights 1, 2, 3, 4, X, Haze A, B, c, mais il les croisa et trouva que le meilleur était Northern Lights 5 x Haze A. Cela peut paraitre simple, car c'est juste du croisement sélectif, mais malheureusement, la plupart des gens venus après lui ne sont pas comme Nevil. Ils ne prennent pas le temps de vraiment croiser et faire des variétés fantastiques, ce sont juste des secoueurs de pollen qui leur donne un nom (TOURNURE?). C'est pourquoi je pense que Nevil était vraiment un artiste, et il prenait vraiment le temps de breeder, et pas seulement faire des graines. Une des varietés que Nevil proposait dans son catalogue était la ruderalis, une variété qu'il aurait récupéré sur des plants sauvages le long de la frontière Russo-hongroise. Sa caractéristique était une floraison précoce qu'il a utilisé pour breeder avec d'autres plantes, car de nombreux endroits sont confrontés à un environnement nordique, les plantes qui fleurissent rapidement proposent plus d'endroit ou le cannabis peut pousser avec succès. La Ruderalis de Nevil est devenu une des génétiques précoces qui deviendra les populaires autofloraisons d'aujourd'hui. Nevil se rendait également dans des pays tels que l’Afghanistan afin de trouver des graines, et c'était sa fameuse photo imprimée sur le catalogue de 1987, prise près de la 'Khyber Pass' , tenant simplement du haschisch et souriant, qui était utilisée à la fois par la DEA américaine et par Interpol pour son avis de recherche. OPÉRATION GREEN MARCHANT Au cours des années 80' , the Seed Bank a rapporté des millions de dollars et fourni des dizaines de milliers de personnes en graines de qualité à travers le monde. Alors qu'il y avait d'autres compagnies vendant les mêmes génétiques. Peut-être c'était son courage, sa naïveté ou simplement qu'il s'en foutait, mais c'est sa vente de graine via une pub dans High Times aux USA, qui lui causa en même temps son incroyable succès et malheureusement une grosse chute. The Seed Bank était une opération plutôt sophistiquée, quand quelqu'un des USA commandait des graines en Hollande, il devait envoyer du cash, et The Seed Bank suggérait de mettre le cash entre une feuille de carbone pour éviter d'éventuelle détection. Les graines étaient ensuite envoyées à l'acheteur aux USA, Nevil ayant passé des accords avec plusieurs américains à qui il envoyait des graines en vrac et les redistribuait sur la base des lettres puis plus tard des faxes, ils recevaient des instructions contenant des codes pour les différentes variétés et le nombre de paquets, avec une adresse à qui l'envoyer. Selon la déclaration sous serment de Raymon Anthony Cogo, daté du 26 Janvier 1994, au début de l'année 1986, Nevil recevait des coups de téléphone et répondait aux questions de ses clients à propos des graines quand il receva un appel de Raymond Anthony Cogo. Les deux hommes avaient développés une amitié pendant l'été 1986, Nevil invita Cogo à venir le voir en Hollande. En janvier 1988, les deux hommes ont noué une relation de confiance et Nevil à demandé à Cogo si il voulait distribuait les graines de The Seed Bank à travers les USA, Cogo accepta. Ainsi, de Février 1988 jusqu'a Juin 1989, Cogo était le distributeur de Nevil au USA. Cogo a non seulement distribué des graines pour The Seed Bank, mais en 1988, Nevil et Cogo ont mis en place un deal ou Cogo vendrait des engrais. Comme Cogo le déclara dans sa déclaration sous serment à la DEA : "Schoenmakers m'a dit qu'il me paierait 10$ pour chaque commande de graine que j'enverrais. Plus tard, ma compensation pour ce service à été changé en accord avec Schoenmakers, aux termes duquel il a demandé à Charles Benjamin Frink de me donner la formule de The Seed Bank pour les engrais liquides, et il a accepta de la valider lorsque j'ai commencé à le commercialiser aux États-Unis" Incroyablement, Ray Cogo vend toujours les engrais qu'il a obtenu de The Seed Bank, sur son site internet "Cogo's Original Cannabis Formula" (ndt: https://www.cogosoriginalcannabisformula.com/ ) , il déclare sur la page 'à propos de nous' : "Ray Cogo voyagea en Hollande de 1986 à 1989, où il a collecté des 'formules' (trad?) d'herbes et de fleurs de cultivateurs professionnels, puis il est rentré aux USA. Étant donné que Nevil faisait de la publicité dans un magazine distribué à l'échelle nationale, la DEA participait clairement à ces ventes de graines, cependant, ils ne savaient pas d'ou venaient les graines arrivant aux USA. Selon la déclaration sous serment de l'agent de la DEA Carl Pike, une affaire contre The Seed Bank démarra le 7 Juin 1987, quand l'agent de la DEA Patrick Warner commanda des graines à TSB. Le 14 Juillet 1987, il reçut 71 graines par courrier. C'est comme ça que commença l'achat de graine par la DEA pour pouvoir établir une affaire contre TSB. Comme ces officiers étaient basés en Louisiane, l'acte d'accusation de Nevil a été déposé là-bas. Cogo distribua des graines pour The Seed Bank de Février 1988 jusqu'à Juin 1989, quand il fut arrêté dans le Michigan pour culture de Cannabis, et condamné à une peine de 6 mois de prison. A la demande de la femme de Cogo, Nevil lui envoya 30 000$ pour couvrir les frais de justice. Jusqu'à présent, la DEA n'avait pas fait le lien entre Cogo et The Seed Bank, mais cela était sur le point de changer. Selon sa déclaration sous serment, pendant que Cogo bossait sur son programme (trad?), il appris que la société qui s'occupait de la distribution de son engrais liquide, Superior Growers Inc, avait volé la formule et l'avait enlevé de la photo. Il dit que ceci et d'autre chose l'ont amené à s'adresser aux autorités et a accepté de collaborer avec eux et de leur fournir des renseignements à propos de son deal avec Nevil et TSB. Cogo déclara que les autorités n'étaient pas au courant de son implication en tant que revendeur pour TSB. Cogo est devenu la source de renseignement pour la DEA, pas seulement sur la façon dont TSB mener ses affaires, mais il a aussi donné à la DEA la liste des personnes à qui il envoyait des graines aux USA. Dans sa déclaration sous serment, il déclare " Bien que Schoenmakers m'avait dit de détruire ces listes, je les gardais pour garder une trace de mes activités à l’appui de ses opérations (trad?). Le 8 Février 1990, avec les informations fournies directement par Cogo, Nevil et Charles Benjamin Frink, ont été inculpés par le grand jury de Louisiane. C'est presque impossible de déterminer combien de personnes se sont fait perquisitionnés directement par la DEA à partir des 11000 adresses que Cogo fournit à la DEA. Les listes des clients sont sans aucun doute les premières victimes de l'opération Green Merchant, pendant que la DEA et la police locale traqués les growshops locaux pour d'éventuelles cultivateurs de cannabis. Le plus alarmant est que les agents de la DEA avait déjà les adresses de personnes ayant reçu des graines pendant que Cogo était responsable de leur envoi. En sachant qui était les cultivateurs, il suffisait simplement de les suivre jusqu'à leur growshop et d'accuser le propriétaire d'être complice de production de substance contrôlée. Ce type de comportement odieux était très courant pendant la 'guerre de la drogue', et grandement récompensé. Dans sa déclaration sous serment, Cogo déclare également : " J'ai coopéré avec la DEA Américaine et son enquête sur les activités de Neville Martin Schoenmakers et d'autres. Il n'y eu aucune charge contre moi en raison des faits relatés ici, bien que j'apprécie le fait que mes déclarations ont pour effet de m'incriminer (trad?)". Ca me désole de voir combien de vie Cogo à détruit simplement car la société d'embouteillage qu'il utilisait pour sa marque d'engrais l'avait arnaqué/baisé et qu'il voulait une sorte de vengeance tordue. Pendant que je cherchais la véritable histoire et la chronologie du cas de Nevil, je ne pouvais pas m'empêcher de remarquer l'article de Steve Hager de 1987 dans High Times joint à la déclaration sous serment de Ray Cogo en tant que «pièce jointe n ° 1». "L'opération Green Merchant" de la DEA commença le 26 Octobre 1989, et à la fin de l'année 1991, elle avait arrêté 1262 personnes, chopé 977 cultivateurs d'intérieur et confisqué un capital de 17.5 millions de $. Le 24 Juillet 1990, Nevil fut arrêté en Australie pendant qu'il rendait visite à sa famille. Même si Cogo à fournit à la DEA plus de 11000 adresses, Nevil fut seulement accusé d'avoir envoyé un total de 1921 graines aux agents de la DEA et à des cultivateurs de la région de la Nouvelle-Orléans de 1985 à 1990, mais aussi de la culture de plus de 1000 plantes, en le reliant aux accusations de complots de personnes qui ont acheté ses graines et cultivé du cannabis aux USA (trad?). Nevil passa 11 mis en prison en Australie en attendant son extradition vers les USA. Pendant qu'il était en prison, son ami Ben Dronkers, propriétaire du Sensi Coffee Shop , a conclus un accord avec Nevil et lui racheta ses parts de The Seed Bank, son fils Alan Dronkers déménagea dans le 'cannabis castle' et continua le travail de Nevil. En Juin 1991, le gouvernement Australien donna à Nevil une caution de 100000$ qu'il paya, et en moins de 6 semaines, Nevil quitta le pays et retourna en Hollande, ou le gouvernement ne l'extraderait pas vers les USA pour un fait qui n'était pas un crime en Hollande. The Seed Bank est devenu Sensi Seed Bank, et son 1er catalogue de graine paru en 1991. L'autre gros changement était que les graines n'était plus envoyé aux USA. Ben Dronkers décida de regarder vers l'Est et dirigea la marché des graines vers la culture du cannabis émergeant du bloc de l'Est (trad?), l'idée était excellente et à pratiquement sauvé Sensi Seed Bank de plus d'inculpations, car la DEA avait gardé secret son agent Ray Cogo jusqu'à ce qu'il rende sa déclaration sous serment le 26 Janvier 1994, et son implication dans cette affaire est devenue un dossier public. MÉMOIRES PERSONNELLES Lorsque je suis allé à Amsterdam pour la Cannabis Cup en Novembre 1994 en compagnie de Jack Herer et l'équipe de High Times, j'ai eu la chance d'assister à la toute première visite du château ouverte au public, qui était en fait juste ouverte aux amis et proches de High Times, et c'était quand Ben Dronkers honora Jack Herer avec une variété en son nom. Nevil était la, nerveux, et resta sur le toit pendant la plupart des festivités, habillé comme un fantôme. Quand je vivais la bas en 1996, le partenariat entre Nevil et Sensi Seed Bank s'arrêta, pendant un moment Nevil partit bosser avec Arjan et Scotty alias Shantibaba du Greenhouse Cafe, qui avait démarré sa propre compagnie de graine juste un an avant. Malheureusement, l'égo pris le dessus et le partenariat ne dura pas longtemps, mais pendant ce temps, Nevil croisa sa "Northern Lights #5 x Haze" avec la Haze(C) , et l'appela "Nevil's Haze" , ce croisement était incroyable. Puis il pris cette plante et la croisa avec la Skunk#1, qui donna la Super Silver Haze, plusieurs fois récompensé. Dans les années qui ont suivi, Nevil est retourné en Australie, et pendant un court moment à fait un retour dans l'industrie qu'il a aidé à créer, cependant, en tant que toxicomane de longue date, il se battait à la fois contre l'hépatite C mais aussi un cancer, il décéda malheureusement en Mars 2019. L'impact que laissa Nevil sur la culture du cannabis est énorme, son influence est indéniable, et de nombreuses variétés qui sont passés entre ses mains sont devenus légendaire. Je pense que toute la scène cannabis doit beaucoup de respect à Nevil pour la diffusion des ses génétiques pendant tant d'années. Quand j'ai vécu à Amsterdam en 1996, j'a eu l'immense plaisir de trainer avec lui à de nombreuses reprises, jouant aux échecs et apprenant de lui. A de multiples occasions ma copine et moi étions invités au château pour fumer du hash, dormir et être inspiré (trad?). Nevil était très ouvert à la discussion à propos du breeding de cannabis et prenait toujours le temps d'expliquer à ceux qui en savaient moins que lui. Nevil était un professeur gentil avec moi et j'oublierais jamais le temps passé avec lui. Longue vie à la légende du Cannabis Castle. Nevil Martin Schoenmakers 2 Février 1957 – 30 Mars 2019 Todd McCormick source: https://growmag.com/growmag_feature/legacy-of-a-legend/ BonuXXX La vidéo du cannabis castle ( je pense que c'est bien celle dont parle l'article, Nevil en 'ghost' à 8m45 , présence de Jack Herer et présentation de la JH) Le mâle Haze C Les Hazes 5C ( Northern Lights#5 x Haze C) et 5A ( Northern Lights#5 x Haze A) , par contre je sais plus qui est qui: (source: forum Mrnice pour les 3 photos ci dessus) Des éléments de l'affaire : 1990 Affidavit of Prosecutor.pdf 1994 Affidavit of Anthony Ray Cogo Nevil Snitch.pdf 1994 Affidavit of Prosecutor.pdf pixenvrak: Ray 'the snitch' Cogo Sous sol du Cannabis Castle (source des 3pdf et photo ci dessus : McCormick@THCfarmer) Un extrait (google book, donc pas toute les pages dispo) de "l'international law reports" : https://books.google.fr/books?id=uXSgohJ1LLwC&pg=PA184&lpg=PA184&dq="Charles+Benjamin+Frink"+cannabis&source=bl&ots=FGy-vfiaL1&sig=ACfU3U3q5ta4KwN4LSLgfuDA0HsxM4k4og&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwj3s_PMtIDiAhUjsaQKHbmeDqQQ6AEwAHoECAAQAQ#v=onepage&q="Charles Benjamin Frink" cannabis&f=false (instant autopromo) : les vieux catalogues de TSB/Sensi Seed: Spécial4indi Fiou, finit , malgré plusieurs relectures (écriture à l'arrache dans blocnote et relecture sous word^^) , il reste surement des fautes, mais il y a surtout certains passages que j'ai eu du mal à traduire/adapter, hésiter pas à proposer une meilleur traduction Thx Indi pour le feu vert Bonne lecture. A+
  5. Bonjour C'est officiel, le communiqué est tombé. Triste nouvelle, même si le salon ne fait pas le poids face au géants spannabis, il restait un salon plus conviviale, plus agréable. Permettant de prendre le temps de discuter, échanger etc. Et puis pour CannaWeed ce fut l'occasion de deux barbecues mémorables.. Vivement 2021
  6. Catégorie A – Herbe cultivée sur des systèmes hydro 1) A10 – Melon Express du coffeeshop Kosbor, Maastricht: 541 points 2) A5 – Night Terror OG du coffeeshop Greenhouse Secret Farmers, Den Haag: 538 points 3) A16 – Seven-Eleven de Kera Seeds: 534 points Catégorie B – Herbe cultivée en terre 1) B23 – El Patron de Royal Queen Seeds: 551,5 points 2) B13 – New York Diesel du coffeeshop Magic, Den Haag: 547,5 points 3) B5 – Wedding Cake de Gallery Colorado, Utrecht: 536 points Catégorie C – Autoflo 1) C4 – Rainbow Candy Auto de Growers Choice: 521 points 2) C11 – Amnesia Auto de Zamnesia Seeds: 519 points 3) C6 – Super Amnesia Haze Auto du coffeeshop Magic, Den Haag: 516 points Catégorie D – Variété Haze cultivée sur des systèmes hydro 1) D12 – S-5 du coffeeshop Relax, Amsterdam: 563 points 2) D8 – Amnesia Haze du coffeeshop ‘t Bunkertje, Apeldoorn: 559 points 3) D11 – White Amnesia du coffeeshop Dizzy Duck, Den Haag: 556,5 points Catégorie E – Variété Haze cultivée en terre 1) E2 – Silver Haze du coffeeshop Zero Zero, Arnhem: 565 points 2) E17 – AMG de Kera Seeds: 557 points 3) E14 – Amnesia Haze de SuperStrains: 552,5 points Catégorie F – Kush 1) F2 – 501st OG du coffeeshop MaryJane, Maastricht: 556 points 2) F9 – OG Kush du coffeeshop Cremers, Den Haag: 547 points 3) F16 – OG Kush du coffeeshop Genesis, Geleen: 539 points Catégorie G – Skunk 1) G10 – Purple Shoreline du coffeeshop Dizzy Duck, Den Haag: 546 points 2) G4 – AK-47 Cherry du coffeeshop Greenhouse Secret Farmers, Den Haag: 541,5 points 3) G11 – Amsterdam Cheese du Kera Seeds: 525 points Catégorie H – Sativa (>70%) 1) H2 – Iggy Pot du coffeeshop Blue Sea, Amsterdam: 554 points 2) H4 – Super Orange Glue du coffeeshop High Society, Leiden: 536 points 3) H10 – Fruiti Neville du coffeeshop Kosbor, Maastricht: 531,5 points Catégorie I – Indica (>70%) 1) i1 – Blue Muffin du coffeeshop Mississippi, Maastricht: 546 points 2) i11 – Dizzy Gelato ’91 du coffeeshop Dizzy Duck, Den Haag: 540 points 3) i5 – Big Buddha Cheese du coffeeshop High Society, Leiden: 536,5 points Catégorie J – CBD Herbe 1) J2 – Charlotte’s Angel CBD du Dutch Passion: 519,5 points 2) J3 – Cheese CBD du coffeeshop Dizzy Duck, Den Haag: 505 points 3) J1 – Harlequin du coffeeshop High Society, Leiden: 500,5 points Catégorie K – Hash 1) K14 – Kushberry Hasj du coffeeshop Papillon, Amsterdam: 556 points 2) K17 – Sensi #140 du coffeeshop Club Media, Amsterdam: 554 points 3) K8 – Temple Balls de Sensi Seeds: 552 points Catégorie L – Extractions 1) L4 – Cheese Dawg du Greenhouse Secret Farmers, Den Haag: 572,5 points 2) L3 – Moon Rocks du coffeeshop Zero Zero, Arnhem: 570 points 3) L6 – Moon Rocks du coffeeshop ’t Bunkertje, Apeldoorn: 557 points Highlife Cup Grand gagnant dans les catégories hash et extractions: L4 – Cheese Dawg du Greenhouse Secret Farmers, Den Haag: 572,5 points Highlife Cup Grand gagnant dans la catégorie weed: E2 – Silver Haze du coffeeshop Zero Zero, Arnhem: 565 points
  7. Les "antiprohibitionnistes" vont manifester à Lyon, ce samedi, à l’occasion de la “Marche mondiale du cannabis”. Ils demandent une réforme de la politique en la matière. Les organisateurs invitent "le plus grand nombre à venir participer à cette Marche mondiale du cannabis 2019, pour revendiquer une réforme de la politique française en matière de cannabis." Ici lors d'un précédent rassemblement à Lyon. Photo d'archives Le Progrès/Laurent THEVENOT Ils sont en pétard. Des "antiprohibitionnistes" vont manifester dans le monde entier, ce samedi 4 mai, à l’occasion de la “Marche mondiale du cannabis”, ou "Cannaparade". A Lyon, ils demanderont une réforme de la politique française, qu'ils jugent totalement dépassée. Pour une "réforme pragmatique de la politique des drogues" " Alors que l’ONU persiste dans une prohibition qui ne cesse d’échouer, les partisans d’une réforme pragmatique de la politique des drogues, soutenus par une opinion publique de plus en plus favorable à leur cause, se mobilisent pour la 19e édition de la Marche mondiale du cannabis", disent ils dans un communiqué. "Ils s’inscrivent dans le sens de l’Histoire, à voir toutes les réformes survenues depuis l’an dernier dans le monde." A Lyon, cette manifestation 2019 est organisée par plusieurs collectifs, associations et partis politiques: le Collectif d'information et de recherche cannabique de Lyon (CIRC), Principes Actifs, le GRECC (Groupe de recherche et d’études Cliniques sur les Cannabinoïdes), les Jeunes écologistes lyonnais, Europe Ecologie - Les Verts, la Ligue des Droits de l'Homme, le Nouveau Parti Anticapitaliste, l'association de lutte contre le sida AIDES ainsi que les associations Ananda & Cie, et Bredda Sounds. La “Marche mondiale du cannabis” est organisée chaque année depuis 2001 en France. Elle se déroule dans plus de 700 villes de 65 pays. La marche partira à 14h30 de la place Carnot pour rallier la place des Terreaux. Leurs arguments "Le vent réformiste balaie toute l’Amérique du Nord : événement majeur de l'année passée, le Canada légalise le cannabis récréatif (vendu en dispensaires, pour adultes). Aux États-Unis, l’usage récréatif est autorisé dans un 10e État, le Michigan, et bientôt au New Jersey, à New York, en Floride et au Connecticut. Plébiscitée par l'opinion américaine (favorable à 61 %), la légalisation du cannabis, génératrice d'un nombre record d'emplois légaux (211.000, +110 % en 3 ans !) est soutenue par tous les candidats actuels à la présidentielle 2020." " Le Mexique rend la prohibition du cannabis inconstitutionnelle et une loi prévoit une « stricte régulation » de la production et de la vente. Par ailleurs, l’usage personnel est autorisé en Géorgie, en Afrique du Sud (loi en cours). Le Luxembourg envisage la légalisation, la Suisse autorise des « essais contrôlés » d’usage et les Pays-Bas expérimentent des projets pilotes de culture légale du cannabis." "Quant au cannabis médical (CM), son succès se mondialise : 33 États américains autorisent désormais son usage, comme le Royaume-Uni, le Luxembourg, la Lituanie, l’Ukraine, et la Roumanie l’envisage ; le Parlement européen prépare une proposition de résolution sur le CM ; le Portugal, la Grèce, Chypre, Saint-Vincent-et-les-Grenadines (Caraïbes) et la Nouvelle-Zélande (en cours) légalisent l’usage et la culture ; la Belgique crée une Agence fédérale du cannabis. Israël et le Danemark autorisent l’exportation massive de CM." " Les études sur les effets de la légalisation du cannabis ne constatent ni de hausse de l’usage chez les jeunes, ni de hausse des accidents de la route. Fait notable, en Californie : la justice va effectuer 200.000 réductions ou annulations de peines. Mais la production légale de cet État, fortement taxée, ne fait pas le poids face au marché noir, toujours très attractif, et les recettes fiscales s'avèrent moins importantes que prévu (à l'inverse du Colorado)." " L’amende forfaitaire délictuelle de 200 € sanctionnant l’usage de drogue est contestée devant le Conseil constitutionnel, mais celui-ci valide la loi qui l’institue. Cette mesure n’influera pas sur l’usage élevé, le trafic florissant et l’intensité de la répression, effets pervers persistants qui suscitent de nouvelles initiatives bienvenues : des policiers et gendarmes créent un collectif « Police contre la prohibition » (PCP) et la mairie de Villeurbanne (Rhône) organise des débats sur le cannabis et le trafic ; consultés, 72 % des participants se disent favorables à une légalisation du cannabis, tendance confirmée par enquêtes et sondages." Source: leprogres.fr
  8. Humant, depuis des semaines, des odeurs de cannabis de plus en plus persistantes, les riverains du bas de la rue Saint-Marc, à Brest, commençaient à se regarder en chien de faïence. Le « coupable » a finalement été débusqué. Il s’appelle Crucianella stylosa… La Crucianella Stylosa, émet une forte odeur similaire à celle du cannabis, surtout quand il fait chaud et humide | THIERRY CREUX OUEST-FRANCE Depuis près d’un an, riverains et commerçants du bas de la rue Saint-Marc, en plein centre-ville de Brest, se plaignent de fortes odeurs de « beuh ». Des nuisances olfactives de plus en plus prégnantes laissant penser à la présence de cultures de cannabis dans le secteur. De quoi amuser passants et automobilistes. Beaucoup moins certains résidents pointés du doigt. Des jeunes du quartier « au look peu conventionnel », reconnaît l’un d’eux, ont été alpagués à plusieurs reprises par des habitués du coin. Parfois avec humour et petit regard complice. Plus souvent avec agacement, les sommant d’arrêter leur jardinage sauvage. « Une double peine », explique ce trentenaire. « On n’a rien à se reprocher et on est suspecté alors que, nous aussi, on les subit ses flagrances. Pour peu qu’il ait plu et qu’il y ait ensuite un rayon de soleil, on ne peut plus ouvrir nos fenêtres, c’est une horreur »… Contrôles de police Et si ces odeurs intrigantes ont généré des fantasmes, elles ont aussi attiré des convoitises. « Des portes d’immeuble ont été fracturées. Plusieurs fois, la nuit, on a entendu des va-et-vient dans la cage d’escalier. Sans être parano, on ne peut s’empêcher de faire le rapprochement »… Ayant reçu plusieurs appels, la brigade des stupéfiants a pris l’affaire très au sérieux et mené une minutieuse enquête. « Nous avons reçu la visite de policiers avec un chien. Et nos voisins aussi » confirme ce riverain. Mais les investigations n’ont rien donné. Et pour cause. Si les odeurs sont bien réelles, elles ne proviennent pas de plants de cannabis, mais de Crucianella stylosa ou Phuopsis stylosa… Une plante du Moyen Orient en cause Plantes vivaces ornementales de la famille des Rubiacées, elles ont l’avantage d’être tapissantes, résistantes et à croissance rapide. Idéal donc pour végétaliser en milieu urbain. D’où le choix des jardiniers de la ville d’en semer aux pieds des arbres, entre les places de parkings, face à l’hôtel Kyriad, le sol y étant sec et rustique. Ce qu’ils ignoraient en revanche, c’est que ces plantes originaires du Moyen Orient, formant de nombreuses petites fleurs roses, sont aussi connues pour leurs caractéristiques odorantes exaltant un parfum de marijuana. Une forte odeur, mais pas de THC. Appelée, la collectivité affirme « ne pas vouloir occasionner de difficultés » et promet « d’étudier leur remplacement avec d’autres types de plantes, si des riverains se manifestent à la mairie ». Source: letelegramme.fr
  9. La 8ème édition de Expogrow Foire du Chanvre aura lieu le dernier week-end du mois d'avril 2019: FICOBA Av Iparralde, 43, 20302 Irun Vendredi 26 avril 2019 10:00 - 23:59 EXPOGROW PRO - Journée B2B (Business to Business) seulement pour les professionnels du secteur EXPOGROW FUN Accès des professionnels et le public SAMEDI 26 ET DIMANCHE 27 AVRIL 2019 Quatre pavillons répartis dans 5000 m2 où découvrir et goûter les produits et nouveautés de plus de 180 entreprises cannabiques venues de toute la planète. Tu sortiras de la Foire chargé des promotions et des cadeaux grâce aux offres spéciales, les coupons de réduction, les concours, les prix et les tirages au sort qui proposent nos marques exposants. Une zone extérieure de 7.000 m2 pour se relâcher et profiter en toute liberté. Des conférences pour apprendre de ceux qui savent le plus à propos de la régulation, le cannabis médicinal, le chanvre industriel, le CBD et beaucoup d’autres sujets au CANNABIS BOX FORUM. Une nuit de Festival de Musique, le SAMEDI 27 AVRIL, avec des têtes d’affiche de l’Espagne, de la France et même des surprises internationales de hauteur. Remise des PRIX EXPOGROW. Complètent le programme des nombreuses activités gratuites incluses dans le prix d’entrée qui transforment l’expérience d’assister à la Foire dans LA GRANDE FÊTE DU CANNABIS. Samedi 27 avril 2019 10:00 - 04:00 (pendant la nuit) Dimanche 28 avril 2019 10:00 - 19:00 Pour 4ème année consécutive Nanolux Technology, Inc. sera présent Stand A202 http://www.nanoluxgrow.com/ Mills Nutrients est une entreprise de fertilisants qui nous accompagne comme sponsor depuis 2016. Cette année ils continuent à nous épauler en les remerciant. Vous pourrez les visiter dans le Stand C305 millsnutrients.com La banque de graines French Touch Seeds qui occupera encore une année le Stand B101... avec plus de m2! Les #exposantsIrun ne sont pas que des entreprises qui vendent des produits pour "fumer de la weed"... Tu peux en boire aussi . C'est bien le cas de Licores Mayordomo et sa #Kannabiris qui revient au Stand D114 licoresmayordomo.com Snail Rolling Papers est un fidèle compagnon de Expogrow Foire du Chanvre depuis ses débuts. il sera toujours à nos côtés Stand A103. Personnalise tes feuilles à rouler ou choisis parmi ses coloured collections ici https://snailpapers.com/ Plus de renseignements sur leur site: www.expogrow.net
  10. Linky : un compteur de nouveau mis en cause dans un incendie spontané À Saint-Cyr-sur-Morin, en Seine-et-Marne, un compteur intelligent d'Enedis, posé en fin d'année 2018, a pris feu tout seul. Source: https://www.capital.fr/entreprises-marches/linky-un-compteur-de-nouveau-mis-en-cause-dans-un-incendie-spontane-1331856
  11. Bonjour C'est avec un grand plaisir que je vous annonce un partenariat conclu entre l'Expogrow d'Irun de 2019 et CannaWeed. Au fil des mois nous suivront ensemble l'actualité de l'Expogrow, les nouveaux exposants, les concerts etc Nous vous ferons aussi gagner quelques places (ici et sur Facebook) pour vous rendre à la foire. Dans le même temps, nous mettrons en place un topic de discussion avec @Expogrow_Irun, afin d'aider a améliorer, trouver des idées pour l'organisation de la foire. De notre coté nous cherchons quelque chose a organiser comme tous les ans On verra bien ..
  12. Présentation de la huitième édition d’EXPOGROW avec un fort pari sur l’innovation et le progrès dans les foires cannabiques Cette année, l’organisation mise sur les professionnels en dédiant toute la journée du vendredi 26 aux échanges B2B avec des entreprises et des professionnels venus du monde entier. Le Festival de Musique, avec Emir Kusturica et Danakil comme plats forts, reste l’un de ses grands attraits avec le Cannabis Box Forum. Expogrow, bien plus qu’une Foire du Cannabis 26, 27 et 28 avril 2019 Ficoba | Irun-Hendaye 64 DEMANDER UNE ACCRÉDITATION Ce matin a été présentée en conférence de presse à Ficoba (Irun) la huitième édition de l’une des plus importantes foires professionnelles du secteur cannabique dans le pays basque-français, Expogrow. La Foire la plus verte mise fortement sur l’innovation et en plus de changer sa date de célébration à avril, la saison de culture, cette année renforce la journée des affaires et étend le B2B à toute une journée. Le vendredi 26 culminera avec un dîner-cocktail offerte pour l’organisation à tous les participants de l’Expogrow Pro et animée par le DJ Victor Santana. Le samedi 27 commence l’Expogrow Fun où la Foire s’ouvre au public à partir de 11h. Dès ce moment tant les professionnels comme les visiteurs pourront faire le parcours de la Foire à travers les trois pavillons de Ficoba et la zone extérieure de loisirs, gastronomie et activités. Pour aller plus loin, l’organisation réinvente cette année sa formule en s’éloignant du format classique des foires cannabiques. Avec la nouvelle programmation, on donne plus de place au volet professionnel et on ajoute des nouveautés telle que la scène dédiée aux présentations où les entreprises pourront faire connaître leurs produits et services. Une autre nouveauté c’est que la VIII Expogrow Cannabis Cup s’ouvre à des growshops, associations et clubs, entre autres choses. Une année de plus, l’importance du débat sur le cannabis dans tous ses domaines sera reflétée dans le Cannabis Box Forum, le seul espace pionnier dans notre pays qui a donné l’ampleur nécessaire à une réflexion plus large et experte en devenant une rencontre internationale de référence. Cette année le Cannabis Box Forum compte avec des invités de première ligne comme Milton Romani, ancien secrétaire général de l’Office national des drogues de l’Uruguay qui nous rapprochera d’une vision plus concrète de l’état de la réglementation du cannabis et d’autres substances dans son pays, sur le continent américain et dans le monde. Le Cannabis Box Forum mettra à nouveau l’accent sur le cannabis médical avec la voix de Carola Pérez, présidente de l’Observatoire Espagnol de Cannabis Medicinal qui expliquera l’état de la réglementation en Espagne et les perspectives de changement pour l’avenir. Par ailleurs, la réglementation du cannabis récréatif, du chanvre industriel et les progrès techniques et la recherche dans différents domaines seront quelques-uns des sujets qui seront au rendez-vous. Le Cannabis Box Forum se déroulera le samedi 27 de 15h30 à 19h dans la salle du Hall de Ficoba. L’accès à ces conférences est totalement gratuit et indépendant de l’entrée à Expogrow. Le samedi 27 à partir de 20h se déroule l’une des activités étendard d’Expogrow et qui le différencie d’autres Salons du genre: le Festival de Musique. Cette année, la programmation musicale compte comme tête d’affiche avec l’un des musiciens et réalisateurs de cinéma les plus révolutionnaires de l’histoire: EMIR KUSTURICA avec son groupe THE NO SMOKING ORCHESTRA. Cependant, la cerise sur le gâteau de la soirée sera sans doute le spectacle exclusif des français DANAKIL qui viendront accompagnés par THE BACO ALL STARS: Yaniss Odua, Volodia, Natty Jean, Brahim, Papa Style & Numan. Complétent l’affiche le rap des basques KULTO KULTIBO et la polyvalence dans la variété des rythmes du DJ résident DON CORNELIUS. Une année de plus, EXPOGROW, c’est plus qu’une foire au cannabis.
  13. EXPOGROW marque une ligne de continuité, d’actualité et de référence dans le secteur cannabique avec son Cannabis Box Forum INVITÉS: Des experts internationaux tels que Milton Romani, ancien secrétaire général de l’Office national uruguayenne des drogues et le français Pierre Antoine Aulas, spécialiste dans les études basées sur la formulation du CDB comme traitement pour les enfants souffrant d’épilepsie. * Le Cannabis Box Forum est sponsorisé par BioBizz DEMANDER UNE ACCRÉDITATION Encore une année, Expogrow sera le cadre pour surligner l’importance du débat sur le cannabis dans tous ses domaines. Le Cannabis Box Forum est un espace unique et pionnier en Espagne qui est devenu une rencontre internationale de référence avec des invités de première ligne au cours de ses huit éditions. Cette année nous continuons de miser sur un format talk show avec lequel la parole est libérée et la participation du public est favorisée. Le samedi 27 avril, dans l’après-midi et dans la salle vitrée du hall de Ficoba, le Cannabis Box Forum montrera une photographie actuelle du scénario cannabique en Espagne et dans d’autres pays du monde. Cette troisième édition du Cannabis Box Forum compte avec la présence de MILTON ROMANI, qui a été Secrétaire général de l’Office national uruguayenne des drogues pendant l’élaboration de la loi réglementant le cannabis dans le pays sud-américain. Romani, grâce à son expérience en tant que chef de la délégation uruguayenne à l’UNGASS et à de nombreux sommets internationaux sur la politique en matière de drogues, nous présentera une vision plus large et plus concrète de l’état de la réglementation du cannabis et d’autres substances dans son pays, sur le continent américain et dans le monde entier. De même, le Cannabis Box Forum mettra à nouveau l’accent sur la question du cannabis médical, ses progrès et l’état de sa réglementation en Espagne. Pour cela est invité CAROLA PÉREZ, présidente de l’Observatoire Espagnol de Cannabis médical (OECM), qui expliquera la situation en Espagne et les perspectives de changement pour l’avenir. La réglementation du cannabis récréatif, le chanvre industriel et les progrès techniques et la recherche dans différents domaines seront les thématiques abordées dans ce rendez-vous incontournable dans le calendrier international. Avec la participation d’invités comme PIERRE ANTOINE AULAS (expert en formulation CBD pour enfants souffrant d’épilepsie en Israël), les politiciens MIGUEL VILA et LOURDES CIRIA (Podemos), les avocats MIGUEL TORRES et BERNARDO SORIANO, ALFREDO PASCUAL (analyste), OIER AIZPURUA (Chimiste chez Dinafem), KENZI RIBOULET (FAAAT) et MARTÍN DÍAZ VELÁSQUEZ (cofondateur et directeur du Knowmad Institut). La rencontre sera présentée par le journaliste Jordi Cebrián. *Expogrow continue d’être la foire cannabique franco-basque de référence où se réunissent les entreprises, les marques et les professionnels internationales les plus prestigieuses. La journée d’affaires B2B, les trois pavillons d’exposition, le Festival de musique, le Cannabis Box Forum, la zone extérieure et la qualité de sa propre identité font de ce Salon le rendez-vous indispensable du secteur. PROGRAMME CANNABIS BOX FORUM- SAMEDI 27 AVRIL 15:30h – Table 1: PARLONS DE… Cannabis Médical 16:15h – Table 2: PARLONS DE… Innovation et des Laboratoires 16:45h – Table 3: PARLONS DE… Chanvre Industriel 17:30h – Table 4: PARLONS DE… Régulation en Espagne 18:15h – Table 5: PARLONS DE… Scénarios en Amérique 19:00h – Table 6: PARLONS DE… BioBizz
  14. DANAKIL & THE BACO ALL STARS: date exclusive pour le Festival d'Expogrow 2019 Le SAMEDI 27 AVRIL sera l’unique opportunité de voir au groupe français de reggae qui ne prévoit pas de tourner en 2019. Le concert, d’une durée de deux heures et demie, réunira 17 musiciens sur la scène du chapiteau extérieur sponsorisé par Biobizz. À Expogrow sera la première fois qui pourra se voir en Espagne ce show, formé par les douze musiciens de DANAKIL plus THE BACO ALL STARS : Yaniss Odua, Volodia, Natty Jean, Brahim, Papa Style & Numan. Expogrow, la Foire cannabique basque-française fêtera sa 8ème édition les vendredi 26, samedi 27 et dimanche 28 avril 2019. Très vite Expogrow annoncera le reste de confirmations musicales, des experts invités au Cannabis Box Forum, toute l'information complète sur la Foire et les activités parallèles programmées. RÉSERVE TON BILLET
  15. VENDREDI 26 AVRIL DANS L'AUDITORIUM DU PARC D’EXPOSITIONS FICOBA (IRUN, ESPAGNE) La vague est enfin arrivée en Espagne. Après quelques années en percevant les inquiétudes d'un secteur en croissance, 2019 sera l'année dans laquelle la bienvenue est donnée au premier grand Congrès de l'Industrie du Chanvre et du CBD en Espagne. La première édition aura lieu le 26 avril 2019 avec le nom: HEMP BUSINESS DAY. Ce nouveau rendez-vous se développera dans le cadre de la Foire Expogrow laquelle réunira, par la huitième année consécutive, à tout le secteur dédié à l'industrie du cannabis et du chanvre industriel durant les 26, 27 et 28 avril dans le Parc d'Expositions Ficoba (Irun - Hendaye 64). Le HEMP BUSINESS DAY (HBD) veut devenir le premier Congrès International de référence du Chanvre Industriel et CBD du Sud de l'Europe. Notre compromis avec cette industrie croissante est total et notre objectif principal est d'offrir toute l'information véridique et directe des sources reconnues à différents niveaux, depuis les domaines légal et juridique, jusqu'au purement commercial ou technique. De la main des spécialistes internationaux du secteur et des entreprises de pointe qui agissent actuellement au niveau global, différentes conférences seront programmées dans le HEMP BUSINESS DAY (HBD) autour du Chanvre Industriel et le CBD. Cela facilitera connaître les expériences au plan national et international dans les questions relatives à la régulation de cette industrie et aux diverses opportunités qu'elle offre actuellement. Des applications dans l'industrie alimentaire, cosmétique, pharmaceutique, de la construction ou les bioénergies, ainsi que leurs tendances et opportunités feront partie des sujets qui seront traités durant la journée. Les présentations se partageront entre les séances du matin et de l’après-midi: de 9 heures à 17h. Ces conférences compteront avec un service de traduction simultanée anglais-français-espagnol ainsi qu’un accès pour des personnes avec mobilité réduite. Ne rates pas cette première rencontre entre des professionnels et des entreprises de l'industrie en chanvre et le CBD du Sud de l'Europe, qui comptera avec les principaux référents nationaux et internationaux dans la matière. Réserve rapidement ton accréditation car les places disponibles pour cet évènement unique sont limitées. PROGRAMME DES CONFÉRENCES
  16. La seizième édition de ce festival vaguement fumeux se tiendra du 15 au 17 mars dans la capitale catalane. L'une des récompenses remises l'année dernière. Ça s’appelle Spannabis et il s’agit bien d’un festival entièrement dédié au… cannabis. Il s’agit même de sa seizième édition et c’est à Barcelone, où la consommation est autorisée, que ça se passe. Spannabis est le « rendez-vous mondial de référence » sur ce sujet botanico-stupéfiant, annoncent les organisateurs qui attendent les amateurs et les acteurs du business cannabique du 15 au 17 mars à la fira de Cornellà. Spannabis est plus certainement le plus grand festival d’Europe autour du cannabis. Et c’est déjà beaucoup. 282 stands et 15 restaurants Les « festivaliers » viennent d’une cinquantaine de pays pour goûter à un programme bien roulé autour des conférences mondiales du cannabis et de la fameuse « Cannabis business conference », de performances, de concerts, d’expositions-ventes de vêtements, aliments, boissons… confectionnées à base de cannabis bien sûr mais aussi de kits et outils pour la culture. Au total, 282 stands (dont deux français !) et 15 restaurants attendront cette année les visiteurs. Et comme tout festival qui se respecte, Spannabis clôturer son édition 2019 avec une remise de prix, les « Spannabis 2019 Awards » dans neuf catégories dont celle de la « meilleure banque de graines ». Fumeux. Par Frédérique Michalak Source: lindependant.fr Frédérique Michalak
  17. La nouvelle édition aura lieu, comme toujours, dans le Parc d’Exposition FICOBA d'Irun (Pays Basque - Espagne) le 26, 27 et 28 AVRIL 2019. Depuis sa naissance en 2012 Expogrow s’est remarqué du reste des Foires cannabiques grâce à son esprit innovateur et son dévouement à promotionner le développement professionnel du secteur. Nous sommes toujours à l'écoute de vos expériences et de vos suggestions pour améliorer le modèle, puisque notre objectif est de nous mettre au service des entreprises qui conformez l'industrie du cannabis et d’être un outil de profit pour votre croissance. Conscients des difficultés que nous avons expérimenté aux deux dernières éditions pour attirer plus de public, nous avons analysé les causes, évalué à fond notre performance et pris une décision à risque mais nécessaire pour l'évolution de la Foire : déplacer la date du septembre au mois d’avril. Nous sommes convaincus que ce changement de date répond avec plus de succès aux réalités concrètes du secteur : - vous offrir une vitrine exceptionnelle pour vos marques plus proche de la saison de culture en extérieur. - nous rencontrer avec un public plus nombreux et réceptif dans cette période de l'année, en nous avançant à l'époque de grande offre musicale et culturelle de l'été. - multiplier la présence de magasins et des professionnels en choisissant une date qui correspond mieux à votre situation commerciale et personnelle Changer pour améliorer sans cesser de renforcer notre savoir-faire : prendre soin des professionnels et fournir au public la meilleure expérience possible de sa visite au Salon. Par cela nous parions pour réinventer le format, en transformant LE VENDREDI 26 AVRIL dans LA JOURNÉE PROFESSIONNELLE B2B d'Expogrow Irun. Exclusive et gratuite, celle-là sera une occasion unique en Europe de faire des affaires entre professionnels. Nous avons été les premiers à organiser parallèlement au Salon : un Festival de Musique et un Forum Social International avec une programmation de première ligne, en plus des activités de loisirs et d'autres spectacles inclus dans le prix de l'entrée. En 2019, nous continuerons de parier par ces signes d'identité qui font d’Expogrow Irun "Bien plus qu'une Foire du Cannabis". Depuis Expogrow nous voulons que la graine que nous avons planté en 2012 continue sa croissance. Nous allons transformer le dernier week-end d'AVRIL 2019 dans "LA FIESTA DU CANNABIS" mais nous sommes conscients que nous avons besoin de vous à notre côté dans cette nouvelle aventure. On compte sur toi? #WeGrowTogether #Expogrow2019
  18. En commençant par la star du moment: Canada - Le pardon pour la possession, demande la Marche mondiale de la marijuana La marche mondiale de la marijuana à Toronto, samedi. Photo : La Presse canadienne/Sean Kilpatrick Avec le pot sur le point d'être légalisé, des dizaines d'entrepreneurs de l'industrie de la marijuana se sont réunis à Queen's Park samedi pour réclamer des règles du jeu équitables pour tous. CBC News À Toronto, la Marche mondiale de la marijuana, qui se tenait samedi, visait également à persuader le gouvernement d'adopter une loi dans le but d’offrir le pardon à ceux qui ont des antécédents criminels en raison d’infractions liées à la possession de marijuana. Selon Erin Goodwin, activiste, le gouvernement ontarien fait fausse route en offrant à la LCBO le monopole de la vente de marijuana. « En créant des magasins gouvernementaux [qui auront le monopole], le gouvernement essaie de fermer les dispensaires, mais le nouveau modèle gouvernemental ne donne pas exactement au marché ce qu'il veut », a-t-elle déclaré à CBC News à Queen’s Park durant l’événement. « Il y a des produits comestibles et des concentrés et toutes sortes d'autres produits impliqués dans la distribution de cannabis, et le gouvernement est un peu lent à réagir à ces innovations, alors le marché noir que nous avons mis en place ici comble ces besoins. Mme Goodwin, qui gère des dispensaires, a déclaré avoir été arrêtée quatre fois depuis l'annonce des plans de légalisation. Erin Goodwin Photo : Radio-Canada/Garry Asselstine/CBC News Elle a dit que des rassemblements comme celui qui a eu lieu samedi ont été une source de confiance pour certains entrepreneurs. « Il y a beaucoup de jeunes entrepreneurs qui veulent s'impliquer dans l'industrie », selon Mme Goodwin. « Le gouvernement va avoir le monopole et ce n’est pas tout le monde qui en est heureux. » Pétition pour le pardon Vendredi, un groupe d'avocats, d'activistes et d'entrepreneurs de Toronto a lancé une pétition demandant au gouvernement fédéral d'accorder le pardon aux personnes reconnues coupables possession simple de cannabis. La pétition exhorte le parlement à adopter une loi accordant le plein pardon aux personnes reconnues coupables d'avoir détenu 30 grammes de marijuana ou moins. À l'heure actuelle, le projet de loi légalisant la marijuana n'aborde pas le sujet. « Nous savons que des centaines et des milliers de Canadiens ont des antécédents criminels et que ces infractions les empêchent d'avoir accès au logement, d'avoir accès au crédit, de traverser la frontière, d'obtenir un emploi ou d'obtenir des occasions de bénévolat », a affirmé Annamaria Enenajor samedi. Annamaria Enenajor Photo : Radio-Canada/Garry Asselstine/CBC News Mme Enenajor, avocate, a déclaré que la réponse du gouvernement à ce jour était loin d'être acceptable. « Ils se concentrent sur l'adoption de la législation actuelle qui est une légalisation très étroite, ainsi que la mise en place d'un vaste régime de régulation de la vente et de la distribution de la marijuana », a-t-elle expliqué. « Le pardon doit faire partie de la conversation dès maintenant parce que cela affecte la vie des gens. » La Marche mondiale de la marijuana, un événement annuel, a attiré des centaines de consommateurs de cannabis à Queen’s Park. Mme Enenajor affirme que l'objectif était de collecter 5000 signatures d'ici la fin du mois de mai. Elle croit que sa pétition a le potentiel de dépasser le million de signataires. Source: ici.radio-canada.ca République tchèque - Tenue à Prague d’une nouvelle marche pour la légalisation du cannabis Comme de tradition désormais, plusieurs milliers de personnes ont participé ce samedi après-midi à la 21e Million Marihuana March dans le centre de Prague. La manifestation, qui s’inscrit dans une démarche mondiale, a pour but la légalisation de la culture et de la détention de cannabis à des fins personnelles. Depuis la place Karlovo naměstí, le défilé est passé par la place Venceslas pour rejoindre le quartier de Štvanice, où un riche programme est prévu jusque dans la soirée. La manifestation est organisée par l'association Legalizace.cz. Bien que déjà dépénalisé, le cannabis continue d’animer le débat relatif à sa légalisation en République tchèque. Depuis 1993, seuls la vente, l’achat et la production sont considérés comme de réelles infractions pénales. La loi, relativement souple et libérale, autorise les citoyens à posséder jusqu’à 15 grammes de cannabis, dont la consommation dans sa forme thérapeutique, sans être remboursée par les caisses d’assurance maladie, est même autorisée depuis 2013. Source: www.radio.cz Ile Maurice - Marche en faveur de la dépénalisation du gandia Tout a commencé dans une ambiance bon enfant avec toutefois de bruyants slogans. Quelque 400 manifestants, brandissant pancartes et banderoles, arborant t-shirt et lunettes solaires ont marché depuis le centre Marie Reine de la Paix pour rallier le Jardin de la Compagnie. Le chef de file, avant que ne démarre la marche pacifique, a donné des consignes strictes de ne pas céder aux provocations, à la violence et de respecter les forces de l’ordre. Effectivement, les forces de l’ordre étaient présentes prêtes à intervenir. Les slogans ont été scandés : « Ki nou lé ? » La foule de répondre : « Gandia ». Puis : « Synthétique ? Nou pas oulé ». Sur certaines pancartes, surtout celles de Pils, on pouvait lire : « Synthetic : Yes weed can » ou alors : « Prison kout pli cher ki tretemen ». « Moris bizin pas resse dan bankal », comprenez par là qu’il faut suivre la politique de la dépénalisation en vigueur dans d’autres pays. C’est derrière la bannière « Legalize it » que tous se sont rassemblés avec djembé et maravane, chantant ‘Rass Couyon’ de Kaya et l’hymne national pour faire leur entrée au Jardin de la Compagnie. Témoignages Jonathan assiste à la scène. Il est d’avis que « les manifestants disaient la vérité à propos du cannabis ». « Le plant de cannabis, utilisé dans beaucoup de pays, possède une multitude de vertus. C’est dommage qu’il soit classé comme étant une drogue dure à Maurice et que seuls ses consommateurs se retrouvent en prison. Le gouvernement doit revoir sa copie en matière de lutte contre la drogue », dit-il. Rundeer, la trentaine, dit épouser la lutte du Kolektif 420, menée par le travailleur social Jameel Peerally. « Je suis en faveur de la légalisation du cannabis, de son introduction dans la confection de produits, tels que de l’huile essentielle, comme c’est le cas dans beaucoup de pays. Au moins, je sais que l’argent recueilli est reversé à un fonds favorisant la croissance économique du pays », explique-t-il. Khalil, un commerçant, dit avoir assisté à la marche pacifique sans pour autant y participer. L’homme d’affaires est d’avis que « le gandia possède avant tout des bienfaits curatifs, contrairement à la drogue synthétique ». « La drogue synthétique est mortelle et projette le consommateur dans un état second en cas de manque. Je préfère que le cannabis soit légalisé parce que beaucoup de consommateurs ont recours au chimique », confie-t-il. Jameel Peerally, du Kolektif 420, n’a pas mâché ses mots lorsqu’il a pris la parole peu après la marche pacifique. « La plupart des manifestants se sont mobilisés pour une seule cause. Il n’y a pas eu d’autobus à leur disposition et encore moins de briani. Notre combat n’est pas contre la force policière. Des enfants sont en train de mourir dans certaines familles après avoir consommé de la drogue synthétique. Si nos messages continuent à tomber dans les oreilles de sourds, nous emmènerons ces malheureux devant le bureau du Premier ministre. C’est le gouvernement qui sera tenu pour responsable », indique-t-il. Danny Philippe, du Collectif Urgence Toxida (CUT) estime qu’il est « urgent que le gouvernement revoie sa politique sur les drogues », réclamant que le côté médicinal de la plante soit considéré. Deux manifestants contre la manif Il s’en est fallu de peu pour que les choses dégénèrent vers 14h30, une demi-heure après le début de la marche. à la croisée des rues Mère Barthèlemy et La Poudrière, deux hommes, pancartes antigandia voulaient faire entendre leur voix. Sur une pancarte, on lisait : « Canabis, l’alcool, Batte la Tête, Flasher, Interdits ». Interrogé, il a déclaré : « Mo gagne droit dire mo lopinion, mo ena fam ek zenfants, mo pa oule ki zote rentre la dans ». Roule-t-il pour une quelconque organisation ? « Non, mo roule tou sel, legal ou illegal, li pas permissible ». Des policiers ont eu fort à faire pour les éloigner. Sources: defimedia.info et lexpress.mu Les "Marches de la marijuana" en Argentine et au Pérou Photo@Euronews À Buenos Aires, la marche annuelle de la marijuana aura réuni des milliers de personnes. L'Argentine a dépénalisé son usage à des fins thérapeutiques, mais la culture du chanvre reste interdite. "Nous ne voulons plus d'emprisonnements pour ceux qui cultivent, plus de raids dans nos maisons, qu'ils cessent de forcer nos portes, de voler nos plantes, d'emporter les traitements de nos enfants. Nous ne voulons plus de cela et plus de la répression et de la censure sur Youtube", clame Federico Riveiro, un youtubeur venu manifester. Les patients sous prescription médicale doivent pouvoir se fournir en huile de cannabis auprès d'organismes de santé habilités. Mais dans les faits, ce n'est pas toujours aussi simple. De nombreux malades vantent les vertus de la marijuana dans le traitement de maladies comme l'épilepsie réfractaire ou la sclérose tubéreuse. Au Pérou, des mères dont les enfants sont atteints de ces maladies ont elles aussi défilé. "Nous avons obtenu qu'en peu de temps, en sept mois précisément, on fasse une loi sur la marijuana à usage thérapeutique dans notre pays. Maintenant nous sommes en attente du règlement d'application", se félicite la présidente de l'association "Buscando esperanza". D'autres pays d'Amérique latine vont plus loin. L'Uruguay a ainsi légalisé la production et la consommation de cannabis pour un usage personnel, la finalité étant de lutter contre les trafics. Source: euronews.com Enfin par chez nous: France - Nantes Un samedi après-midi pour "ouvrir le débat sur le cannabis" Ce samedi après-midi à Nantes. Photo Presse Océan De la musique, des stands d’information et des prises de paroles. Tel était le programme de la marche mondiale du cannabis organisée pour la deuxième année samedi 5 mai, de 14 h à 18 h, au miroir d’eau à Nantes. Un événement chapeauté par le collectif local Culture Verte, avec la participation du CIRC, Technoplus, Psychoactif, Un combat de malade pour les malades, et Principes Actifs. « Nous souhaitons interpeller les gens autour de la légalisation du cannabis, faire entrer un fait de société dans la norme. Cet événement est fait pour ouvrir le débat entre ceux qui sont pour et ceux qui sont contre le cannabis », explique Béatrice Budin, représentante de Culture Verte. Cannabis thérapeutique Cet événement vise notamment à « mettre en avant le cannabis thérapeutique. La maladie touche tout le monde. Nous sommes venus informer et prévenir », explique Fabienne Lopez, président de Principes actifs, association de patients intéressés par les effets du cannabis thérapeutique. « Sur Internet, on trouve de tout. Nous livrons une information correcte et fiable, poursuit-elle. Nous prônons, notamment auprès des médecins et des politiques, l’accès au cannabis thérapeutique sur dossier médical pour certaines pathologies sans être embêtés par la Justice. » Pour Fabienne Lopez, « la dépénalisation du cannabis thérapeutique va de pair avec la dépénalisation du cannabis récréatif ». Source: presseocean.fr Et n'oublions pas: Le prochain weekend Marche Mondiale du Cannabis 2018 à Paris et Lyon Que tous ces exemples vous incitent à y participer
  19. Une semaine après le 420 se tenait la Cannatrade de Zurich La foire internationale du chanvre CannaTrade existe depuis 2001. Durant ces 17 années, CannaTrade a vécu quelques péripéties: née dans le boom du chanvre des années 1990, elle s’était établie au tournant du millénaire comme l'un des salons du chanvre les plus important du monde. Au cours du changement de la politique de chanvre suisse dans les années 2004-2008 et de la libéralisation parallèle en Espagne, Autriche, la Tchéquie et en premier lieu aux États Unis, CannaTrade s’est réduite en petite foire de chanvre «suisse», n’ayant lieu que bis-annuellement. En 2016, la situation a changé: Des producteurs suisses innovants ont commencé à cultiver du chanvre à teneur en THC au dessous de 1% et repositionné notre pays des alpes sur le marché international du cannabis. En Suisse, le cannabis à teneur en THC au dessous de 1% peut être vendu légalement comme succédané de tabac. En plus, cette limite de THC plus élevée par rapport à l’EU et d’autres pays permet également la production de plantes à plus haute teneur en CBD, ce qui constitue un atout important sur le marché international. La CannaTrade est donc redevenue ce qu’elle était à son apogée: un lieu de rencontre privilégié du secteur cannabis. Elle s'est déroulée au Hall 622 à Zurich Oerlikon situé à trois minutes de la gare principale de Zurich et 15 à minutes de l’aéroport. La cerise sur le gâteau, pour la première fois depuis de nombreuses années, une centaine de magnifiques plantes de chanvre décoratif (légal), contribuant ainsi à l’atmosphère incomparable de la CannaTrade! Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com Déjà l'arrivée en Suisse affiche la couleur, des pubs de 3m sur 80cm présentent les cigarettes CBD disponibles partout (Lidl, Coop etc) La déco de l'expo est dans le même ton, des plantes de weeds partout (CBD of course) et du CBD sous toutes ses formes, cigarettes, tisane, bonbons, gâteaux, boissons.. Y a le choix. Une bonne trentaine d’exposants proposent des produits au CBD, de l’huile, des fleurs, concentrats de pollen et aliments de toute sortes. Il n’est certes pas exagéré de dire que CannaTrade 2018 offre le plus grand choix de produits CBD du monde ! Le supermarché du chanvre... On remarquera facilement la présence de Dinafem avec leur DInamed CBD. Distribuée sur tout le salon par dinafem et cultivée par un bon nombre de growers suisse, on ne pouvait la manquer. Une Dinamed en culture sous Led Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com Nous n'avons pas gouté des masses de variétés, déjà car pas beaucoup qui donnent envie et ensuite parce-que la Dinamed était présente partout..! Et faut lui reconnaitre qu'elle est bonne, agréable en bouche, niveau gout, odeur, on fume de la weed y a pas photo! Rencontre avec un petit couple suisse, cultivateur de CBD, ils nous ont remis un échantillon pour tester. Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Petite info qui nous est arrivée aux oreilles... Le CBD empêcherait de dormir, la plupart étaient crevés, mal dormi etc... Compte rendu visuel, certaines weeds sont vraiment vilaines ! Manucures dégueu pour ne pas dire inexistante. Et comme dit c'est quasiment la même variété qui tourne partout, (2/3 cuts et voila c'est ce qui se murmure sur le salon). C'est aussi là que l'on voit la qualité du grower, Hustlers par exemple, les produits sont beaux et attirants, mais chers (40/50€) et je pense aromatisés. Ils ne vendent pas de l'amnésia CBD mais du gout amnésia haze etc C'est ce qui explique le carton de la dinamed, elle est dans les seuils mais a un gout très correct(agrumes/fruité). Canna, Plagron toujours présents: Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com Sensi Seeds était là aussi, petit stand mais normal sachant qu'ils ne vendent pas de graines (merchandising et produits CBD) Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Sans oublier les gourmandises sucrées de nos amis d' OGKrunch: Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com La plante utile chanvre s’apprête à la fabrication de denrées alimentaires, boissons, cosmétiques, vêtements, matériau de construction et beaucoup plus. Le supermarché du chanvre de la CannaTrade montre toutes ces possibilités et invite les visiteurs à les connaître, essayer et déguster. Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com Quelques vendeurs / grossiste de matériels étaient présents: Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com Un analyseur, résultat en 1 à 2 min THC CBD Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Nous avons eu droit à un test live du Gemmacert (disponible courant juin). Rien de bien compliqué, l'appareil se calibre automatiquement à chaque test, cela prend 30sec. Ensuite le test est plus long (1 à 2 min). La photo a été prise juste avant le test, pour le moment la précision n'est pas encore là, il ne donne pas de décimale 1 ou 2% mais pas de 0.1etc. Cela fait partie des choses qu'ils comptent améliorer. Il est chers mais fait le taf. Il faudra certainement attendre que le produit se vende pour voir le prix baisser. Smoking présent avec toutes sa gamme: Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Des boutures a disposition en libre service (CBD): Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Le Judge pack de la Swiss CBD Cup Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Un marché coop était présent: Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com Biotech présent avec son nouvel engrais Orga Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com La gamme Bt ne devrait pas tarder a arriver en shop (à priori ) N'oublions pas le stand de Mr Rappaz, tout sourire: Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com La zone extérieur avec la buvette etc Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Le soufflage de verre Manu du Glashaus et ses amis souffleurs de verre venant du monde entier démontrent sur place la fabrication de ces chefs d’œuvres en verre : pipes, bongs, bubblers et autres objets séduisant les fumeurs de chanvre. Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Conférences et discussions étaient principalement en Allemand hélas... Par Cannaweed avec son reporter globe trotter Indi que nous remercions pour la couverture du salon
  20. Tout le monde le connaît sous le nom de Frenchy Cannoli. Il est devenu en quelques années une légende vivante du haschich … et du hashporn. Après de nombreuses années à découvrir et étudier les anciennes techniques de productions de haschich, il les partage dorénavant avec le reste du monde. C’est une histoire qui commence il y a des milliers d’années, très loin d’ici. On suppose que la plante de cannabis est originaire des vallées himalayennes dans l’extrême nord de l’Inde, près de la frontière pakistanaise. On y trouves des lieux tel que Malana, dans la vallée de Parvati. Ce village isolé de la province de l’Himachal Pradesh à 3000 mètres d’altitude est entouré de champs de cannabis. C’est là que certains des charas les plus prisés d’Asie, appelés crème Malana, sont fabriqués. Vallée de Parvati Ici, les fruits de la récolte ne sont pas coupés et séchés avant d’être fumer comme dans les pays producteurs de haschich et aux Etats-Unis. Au lieu de cela, des bourgeons fraîchement coupés sont roulés dans les mains des moissonneurs, pendant des heures, afin de recueillir la résine collante dans de petites boules. Souvent, le rendement de quelques grammes est le fruit d’une journée de travail. Lorsqu’il y a assez de matière, elle est roulée dans une boule plus grande, ou en forme d’un morceau d’argile. Ce produit s’appelle « charas« . Son utilisation médicale et religieuse remonte à la nuit des temps. Sous pression des américains, le charas a été interdit en Inde dans les années 80. Récolte de la résine de cannabis sur les mains Une vie consacrée au haschich Frenchy Cannoli C’est ainsi que Frenchy a appris au cours de ses voyages au Pakistan, au Népal, en Inde et au Maroc, à fabriquer le haschich, presque par hasard. Lorsqu’il commence à fumé du cannabis à l’âge de 17 ans, Frenchy ne le connais que sous une forme. Il s’agit de blocs de haschich qui arrive en Europe via la contrebande issue du Maroc, de la Syrie, du Liban ou de la Turquie. Contrairement aux USA, le cannabis ne se retrouve que rarement sous sa forme florale. À l’âge de 18 ans, il quitte la France pour faire le tour du monde en tant que fumeur itinérant. «Pendant 20 ans, j’ai voyagé», dit-il. Lors de ses pérégrinations, il s’est retrouvé dans la vallée de Parvati en Inde, non loin de Malana. Le charas l’attirait. «Je n’étais pas là pour apprendre», dit-il. « J’étais là pour faire ma réserve pour l’année. J’étais un clochard. J’y allais pendant quatre mois pour faire ma réserve et ensuite je repartais fumer sur la plage. » Mais après la détente à Goa ou en Thaïlande, Frenchy revenait au froid et à la neige dans les montagnes. Et il y revenait toujours. « Ces gens », dit-il, « ils connaissaient vraiment, vraiment leur boulot. » Il a passé huit saisons dans la vallée de Parvati, vivant dans des grottes et traînant assez longtemps pour que ses hôtes lui fassent confiance et lui montrent leur secret. En réalité leur secret réside en quelques mots: beaucoup de travail. Une expertise unique du haschich Pendant plus de 40 ans il a appris, pratiqué et a presque perfectionné un style de fabrication de haschisch qui est pratiquement inconnu dans le monde actuel. Le tout dans un monde qui s’ouvre à un marché du cannabis de plusieurs milliards de dollars. Un marché, certse petit mais en augmentation, émerge autour d’extraits de cannabis très puissants. Ces derniers reposent sur des solvants comme le butane ou celle bien plus onéreuse, de C02 . Pour Frenchy, tout est naturel, avec de l’eau pour seul solvant, avec une méthode millénaire. Des stages et des conférences Frenchy organise dorénavant des conférences dans le monde entier sous forme de master class. Il déballe le sac et découvre un grand bol de cuisine en métal, un grand cerceau en bois du genre utilisé pour faire des courtepointes et un morceau de filet de nylon tissé finement. « Ceci, » proclame-t-il, « est une usine de haschich. » Pendant quarante minutes, le public va suivre les moindres gestes de Frenchy. Il étale délicatement sur le filet plusieurs sacs de shopping garnis de cannabis et de petits bourgeons. Chez lui, le processus est légèrement plus complexe. Un mélange d’eau, de glace et de cannabis, se brasse dans un vortex. La résine étant collante, elle se manipule lorsqu’elle est froide. Une fois se mélange fait, la plante est à la surface, et la résine tombe au fond. Il n’y a plus qu’à filtrer le tout. Attention, ne surtout pas jeter la plante en surface, car on peut en extraire à nouveau du haschich, en renouvelant le processus de six à dix fois! Ce qu’il reste dans le filtre est la résine qu’il suffit de collecter. Il est à ce moment séché, et ce n’est qu’à cet instant qu’il est possible d’avoir une idée précise de la qualité de la production. Après 10 heures de congélation et 30 heures de séchage, une dernière série de manipulations est nécessaire. Le haschich est alors pressé. Tout est dans le pressage Le secret de sa production réside dans le pressage du haschich. Mis sous un film plastique, on l’aplanit à l’aide d’une bouteille remplie d’eau bouillante. Cependant, il ne s’agit pas simplement d’obtenir ainsi une mélange cireux. A l’instar de ce qu’il se fait à la main en Inde, ce procédé permet d’entamer la décarboxylation, lorsque le cannabis produit ses effets psychoactives sous l’effet de la chaleur. Ainsi, bien plus efficacement que par d’autres méthodes, les deux composants essentiels de la plante de cannabis – les cannabinoïdes et les terpènes – se conservent de cette façon. Après le pressage, les boules , les bâtonnets ou les cannolis vieillissent et se transforment avec l’âge d’une manière similaire au procédé employé pour les vins. La résine pressée est vieillie de quatre à huit semaines, jusqu’à plusieurs années. Le plus vieux hasch que Frenchy ait jamais fumé, dit-il, avait 10 ans. « Il a un corps remplissant votre bouche », dit-il. « Ceci, cette saveur, ça tapit ta bouche. Et puis derrière vous avez tous les niveaux de terpènes. « Faire découvrir le haschich au public américain Les jours d’errance de Frenchy se sont terminés par la naissance de sa fille. En effet, il a déménagé dans la Bay Area à San Francisco, avec sa femme pour que leur fille puisse aller à l’école. De plus, en 1996, la Californie autorisa le cannabis médical. A ce moment, ll fabriquait toujours du haschich de façon traditionnelle, mais le marché du cannabis médical n’y voyait pas le moindre intérêt. « Personne ne voulait mon produit », dit-il. « Personne ne voulait de résine pressée. » Contrairement à ce qui se passe en Europe, où le haschich est la norme, il n’a jamais occupé une grande place sur le marché américain. Finalement, il a fait ce que n’importe quel vendeur confiant dans son produit ferait: il l’a donné. Effectivement, les gens qui l’ont essayé sont revenus le voir pour en reprendre. Dorénavant, certains d’entre eux étaient des acheteurs dans les dispensaires, comme APOTHECARIUM de San Francisco, ELEMENTAL WELLNESS de San Jose, Buds and Roses, Medmen, Junge Boys, etc. à Los Angeles. Lentement mais sûrement, une star du cannabis est née. «Le haschich de Frenchy, en termes de saveur et de nez, n’a pas d’équivalent», explique Nick Smilgys, cofondateur de la startup du cannabis, Flow Kana. « Les notes que ses extractions font ressortir ne ressemblent à rien de ce que vous pourriez sentir ou goûter dans le cannabis. » L’art de Frenchy a fait de lui une célébrité dans le monde du cannabis, grâce à des vidéos pratiques sur YouTube, et son compte Instagram, où il a amassé près de 10.000 adeptes en moins de sept mois. Un héritage à transmettre (Courtesy photo) La production de Frenchy est issue de savoir artisanaux. Ainsi il souhaite pouvoir conserver et transmettre cet héritage, mais aussi le protéger, à l’aide d’un label équivalent à l’AOC. En effet, avec l’arrivée du cannabis récréatif, Frenchy se pose en garant d’un héritage venu de loin, aussi bien géographiquement que temporellement. Cependant il rappelle modestement qu’il n’y est pour rien. « C’est le produit le plus incroyable de tout le royaume des plantes », dit-il. « Et nous avons de la chance de travailler avec. » Source: blog-cannabis.com Pour les accrocs : L'art perdu de l'atelier Hashishin - Par Frenchy Cannoli - Barcelone le Jeudi 8 mars 2018 de 9h jusqu’à 17 h
  21. Flash Talk saison 3 Best of 8 : Faut-il légaliser le cannabis ? https://www.france.tv/france-o/flash-talk/saison-3/382563-best-of-8-faut-il-legaliser-le-cannabis.html Dans un espace public, Sonia Chironi et Raphäl Yem animent un débat où les interventions se succèdent, ponctuées d'éléments chiffrés autour de la thématique abordée. diffusé le dim. 21.01.18 à 12h20 témoignages | 25min | tous publics Disponible au replay
  22. C'est officiel, la Team #CannaWeed sera présente pour un Lost Art of the Hashishin à Barcelone! #Report #hashporn L'art perdu de l'atelier Hashishin Par Frenchy Cannoli Barcelone le Jeudi 8 mars 2018 de 9h à 15h "Frenchy Tech Tamisage à l'eau glacée" Contenu par Frenchy Cannoli est destiné à promouvoir l'utilisation légale et le traitement du cannabis médical pour le patient certifié dans les États / Pays où les lois locales protègent la consommation de cannabis médical / adulte. Frenchy Cannoli ne favorise pas la vente ou l'utilisation illégale de cannabis sous quelque forme que ce soit. Ce contenu est purement éducatif destiné à un usage adulte uniquement. Ce contenu n'est pas destiné aux utilisateurs de moins de 18 ans. VEUILLEZ NOTER: Cet atelier se tiendra en ANGLAIS Exigence spéciale: Vous devez avoir 18 ans ou plus pour assister à l'événement. L'identification sera vérifiée à la porte. L'objectif principal du travail de Frenchy Cannoli est de promouvoir l'appréciation du haschisch traditionnel tel qu'il est fabriqué dans les pays producteurs. Venez passer une journée avec Frenchy pour apprendre l'art ancien du tamisage. Frenchy fera la démonstration de la méthode de tamisage glace-eau qu'il a adaptée et perfectionnée. Frenchy fournira une démonstration en direct avec des commentaires approfondis sur tous les aspects du processus actuel. L'atelier se tiendra dans un centre situé à Barcelone. Les détails exacts de l'emplacement seront fournis dans un courriel séparé aux participants de l'atelier quelques jours avant l'événement. Ordre du jour de l'atelier 9h: Introduction à la conférence sur le tamisage à l'eau glacée Les Terpènes Les Trichomes Sieve - définitions, implications et tailles Dimensions de la maturité Normes de propreté Machine contre manuelle Eau et glace 10h: Démonstration en direct Les manucures manucures fraîches Les manucures sèches Curage sur manucures de fleurs manucures gelées Lire les manucures Le sandwich de glace Timing le cycle Lire l'eau Rinçage à pression Le processus Séchage et collecte des tricomes à partir des sacs Le hachage, les copeaux, etc. Séchage 12h00: Déjeuner 13h30 Suite de la présentation 15h00 Fabrication de temple ball Pressage Durcissement Vieillissement 17h00 Conférence de clôture et débriefing avec Frenchy Nous voulons offrir nos sincères remerciements et notre gratitude tout particulièrement à notre hôte pour cet événement, ainsi qu'à tous les participants et à tous ceux qui ont soutenu nos efforts éducatifs pour promouvoir les méthodes traditionnelles. Source: eventbrite.com
  23. La vente de chanvre contenant moins de 1% de substance psychoactive cartonne en Suisse et en Valais. Le produit ne tombe pas sous le coup de la Loi sur les stupéfiants, car sa teneur en THC est inférieur à 1%. Un magasin en Valais en a fait son produit phare. Reportage à Conthey sur ce business florissant puis interview de Nicolas Donzé, toxicologie à l’Hôpital du Valais. Le scientifique dit qu’il est un peu dangereux d’en consommer, car on ne sait pas encore quels sont les effets du cannabinol sur le corps humain: on est au tout début de la recherche par rapport à cette substance. Et la fumée tue…
  24. Bonsoir Lors de mon séjour à Dam, nous avons eu l'honneur d'un diner cannabique organisé pour nous (slurp) Diner végétarien, préparé par l'équipe de Pot potions avec des ingrédients du 1ehulp le tout servit au cannabis collège!! Tout d'abord le menu: Flying Falafel 3 way: 3 falafels, 1 à 4mg de thc, 1 à 5mg de CBD et la derniere au graines de chanvre. Rummaniyeh (Potage aux lentilles et grenades) 5Mg de THC Accompagné d'un taboulé avec 2 sauces au choix: beurre d'ail et pain 1mg thc ou la même mais en CBD (erreur de typo sur le menu) Avec en dessert Poire au vin avec crumble, yaourt et grenade, au choix deux versions 4mg THC ou 5mg CBD Ah j'oubliais le pousse café, le petit chocolat pour finir.. Un bonbon chocolat Hashberry Bizarrement il m'a fait plus mal que tout le repas Je vous laisse découvrir le reste dans la galerie. Pour l'anecdote, le chocolat était distribué a la fin au moment du départ. Moi déjà bien allumé je me dis je le mets de coté pour demain ou plus tard.. Du coup on commence a discuter dans la rue et résultat j'ai zapper le chocolat et me le suis envoyer en parlant. Clairement la nuit fut mouvementé.... J'en oublierais presque la vidéo
  25. High Times est de retour à notre Amsterdam bien-aimée pour célébrer le 30e anniversaire de la première Cannabis Cup. Nous avons le plaisir d'annoncer que la High Times Cannabis Cup revient à Amsterdam pour son 30ème anniversaire La Unity Cup est heureuse de travailler avec High Times pour ramener cet événement impressionnant à Amsterdam. Ce sera la même date, au Melkweg avec plus de catégories de cannabis, plus d'actes géniaux et plus de tout. L'événement est prévu pour 4 jours - Du 19 au 22 novembre 2017 - 4 nuits d'événements musicaux au Melkweg et le meilleur des coffees d'Amsterdam offrant les meilleures variétés de la ville et permet à tous les juges de participer aux tournées des coffees partenaires. Les soirées auront lieu au Melkweg avec un Show Awards organisé par le très populaire Danny Danko de High Times, mercredi soir, où seront annoncés les gagnants de la Cannabis Cup. Pass Journée ou Juge en ventes ici Source: cannabiscup.com Ce message a été promu en article