Search the Community

Showing results for tags 'evènements / reportages'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • News / Evènements
    • Les News
    • Cannartistique
  • Débutants
    • Présentations des membres et règles du forum
    • CannaWeed - le site
    • Guides / Tutoriels
    • Variétés, graines & génétiques
    • Engrais , substrats et amendements
    • Méthode de Culture
    • Matériel
  • Cannabicultures
    • Généralités
    • Journaux De Culture - JDC
    • Diagnostic
    • Produits dérivés du cannabis
    • Autres Plantes
  • Cannabis Thérapeutique
    • Science
    • Maux / Vertus
    • Discussion Thérapeutique
  • Discussions
    • Bla - Bla
    • Report Trip, Voyage
    • Législation et Politique
  • Archives
    • La boîte de Pandore

Blogs

  • elbranko Blog
  • Le coin à Julius
  • Le Balcon'g espagnol : Glaw & Ciao Remix
  • ToTo(r) Blog
  • NoMaD's Blog
  • Jahlow en Mexicoco
  • Le blogadawi
  • le caveau du vampire cannabique
  • Beltaine Blog
  • Tikiseedbank
  • Cannaweed!
  • wolfen01 Blog
  • Spannabis 2015
  • Apo & Boubou
  • Team Strainguide Blog
  • Big poppa's Blog
  • Graine de Skunk: Le Blog
  • Canna-World
  • T.D.G.
  • Manali Blog
  • .JhaJha Blog
  • Indi-Punky Blog
  • Indi-Punky Blog
  • Jyurie & Zenki
  • l'Auberge du Poney qui Tousse
  • jo456 Blog
  • sirod035 Blog
  • Sensilia Blog
  • Mad
  • TONTON GATOBLOGSTER
  • DU FUN ET DU NOOB
  • azmaster Blog
  • ToTo(r) Blog
  • Les Tuerie
  • Comprendre la prohibition
  • terp's
  • h3llb0y Blog
  • weedaccro's cannaBlog
  • beuzeline Blog
  • Blog
  • varieter inconnu Blog
  • varieter inconnu Blog
  • la penderie magique
  • Hquatre Plantation
  • Bodien's post
  • jdseeds Blog
  • Le Blawg
  • weedaccro Blog
  • KannaSon Blog
  • animalxxx Blog
  • Vonderbrook
  • Vonderbrook Blog
  • Blog Cannabique ambulant !.
  • feneb Blog
  • feattox82 Blog
  • rvbob67 Blog
  • a supprimé
  • pierredu82 Blog
  • MaxouuLOULOU Blog
  • badrom Blog
  • witeman Blog
  • witeman Blog
  • Hindu Kush &+ si affinité
  • Cool Rasta Blog
  • zazabil Blog
  • Giveva weed Blog
  • titifly Blog
  • Hquatre Blog
  • spinel Blog
  • Grenade Blog
  • bassdj Blog
  • canabiculteur dubutant Blog
  • Blog de Mescaline Pure
  • Slaper23
  • Slaper23 Blog
  • Le jardin d'Eden
  • Fabisounours : A history of Hemp.
  • dadakurt Blog
  • dadakurt Blog
  • Z3N-MAST3R Blog
  • lulu&co Blog
  • LaTruffe le Blog
  • Xx-rvbob67-xX Blog
  • minimoule Blog
  • Moricio Blog
  • canabiculteur76 Blog
  • Bambinos Blog
  • Bambinos Blog
  • chrisjordan Blog
  • .JhaJha Blog
  • facom Blog
  • fanfan main verte Blog
  • Private Bud'z
  • fanfan main verte Blog
  • WeedJunk Blog
  • audia5weed Blog
  • zt83 Blog
  • canajul Blog
  • CanHigh 420 Blog
  • Les sons de la défonce
  • SticKyzzz Collection
  • Tests et délires
  • Tests et délires
  • PsyloWeed Blog
  • BOBWHITERHINO Blog
  • cagouille
  • Buddha Sphère
  • Manuel du parfait happy-ninja ...
  • Waine Blog
  • Breed'Blog
  • Le chainon manquant

Categories

  • CannaWeed
  • Associatif
  • Ce que nous avons retenu...
  • Insolite, vidéo, musique
  • Thérapeutique
  • Justice, politique
  • International
  • Evènements / Reportages
  • Articles Prohibitionniste

Categories

  • Engrais pour la culture du cannabis

Categories

  • Marques d'engrais pour la culture du cannabis

Categories

  • Comprendre Cannaweed
    • Charte de Cannaweed
    • Poster sur le forum
    • Pour aller plus loin..
  • Autour du cannabis
    • Législation du Cannabis
    • Risques, Prévention.
  • Avant la culture
    • Choix de variétés, histoire etc
    • Exemples de culture
    • Pour bien démarrer
    • Terre / Coco
    • Hydroponie
    • Aéroponie
    • Outdoor
  • Bricolage DIY
    • Électricité
    • Éclairage
    • Système de culture
    • Ventilation, extraction, filtration
    • Placard de culture
    • Divers
  • La culture
    • Germination
    • Stretch, Sexualité et Floraison
    • Récolte
    • Arrosage: Manuel / Auto
    • Taille(s), Palissage, Pinçage
    • Autres : rempotage, pulvé, greffe...
  • Après la culture
    • Séchage, curring et maturation
    • Hash et skuff
    • Huile et BHO
    • Roulage, collages et matériel
    • Pipes, bangs et chillums
    • Vaporisation
    • Ingestion
    • Recettes avec beurre de Marrakech
    • Recettes sans beurre de Marrakech
  • Techniques de culture avancées
    • Température / Humidité
    • CO2
    • Engraissage et pH
    • Substrat et amendement
    • Culture Organique
    • Germination, bouturage et régénération
    • Sélection et entretien
    • Génétique, Breeding & Homecross
    • La plante et ses éléments
    • Articles scientifiques et publications
  • SoS Culture
    • Carence-Excès
    • Prédateurs
    • Maladies-Moisissures
  • Cannabis thérapeutique
    • Associations et contacts
    • Variétés et applications

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Website URL


Jabber


Localisation


Centres d'intérêt


favorite varieties


Your mother plant

Found 56 results

  1. EXPOGROW marque une ligne de continuité, d’actualité et de référence dans le secteur cannabique avec son Cannabis Box Forum INVITÉS: Des experts internationaux tels que Milton Romani, ancien secrétaire général de l’Office national uruguayenne des drogues et le français Pierre Antoine Aulas, spécialiste dans les études basées sur la formulation du CDB comme traitement pour les enfants souffrant d’épilepsie. * Le Cannabis Box Forum est sponsorisé par BioBizz DEMANDER UNE ACCRÉDITATION Encore une année, Expogrow sera le cadre pour surligner l’importance du débat sur le cannabis dans tous ses domaines. Le Cannabis Box Forum est un espace unique et pionnier en Espagne qui est devenu une rencontre internationale de référence avec des invités de première ligne au cours de ses huit éditions. Cette année nous continuons de miser sur un format talk show avec lequel la parole est libérée et la participation du public est favorisée. Le samedi 27 avril, dans l’après-midi et dans la salle vitrée du hall de Ficoba, le Cannabis Box Forum montrera une photographie actuelle du scénario cannabique en Espagne et dans d’autres pays du monde. Cette troisième édition du Cannabis Box Forum compte avec la présence de MILTON ROMANI, qui a été Secrétaire général de l’Office national uruguayenne des drogues pendant l’élaboration de la loi réglementant le cannabis dans le pays sud-américain. Romani, grâce à son expérience en tant que chef de la délégation uruguayenne à l’UNGASS et à de nombreux sommets internationaux sur la politique en matière de drogues, nous présentera une vision plus large et plus concrète de l’état de la réglementation du cannabis et d’autres substances dans son pays, sur le continent américain et dans le monde entier. De même, le Cannabis Box Forum mettra à nouveau l’accent sur la question du cannabis médical, ses progrès et l’état de sa réglementation en Espagne. Pour cela est invité CAROLA PÉREZ, présidente de l’Observatoire Espagnol de Cannabis médical (OECM), qui expliquera la situation en Espagne et les perspectives de changement pour l’avenir. La réglementation du cannabis récréatif, le chanvre industriel et les progrès techniques et la recherche dans différents domaines seront les thématiques abordées dans ce rendez-vous incontournable dans le calendrier international. Avec la participation d’invités comme PIERRE ANTOINE AULAS (expert en formulation CBD pour enfants souffrant d’épilepsie en Israël), les politiciens MIGUEL VILA et LOURDES CIRIA (Podemos), les avocats MIGUEL TORRES et BERNARDO SORIANO, ALFREDO PASCUAL (analyste), OIER AIZPURUA (Chimiste chez Dinafem), KENZI RIBOULET (FAAAT) et MARTÍN DÍAZ VELÁSQUEZ (cofondateur et directeur du Knowmad Institut). La rencontre sera présentée par le journaliste Jordi Cebrián. *Expogrow continue d’être la foire cannabique franco-basque de référence où se réunissent les entreprises, les marques et les professionnels internationales les plus prestigieuses. La journée d’affaires B2B, les trois pavillons d’exposition, le Festival de musique, le Cannabis Box Forum, la zone extérieure et la qualité de sa propre identité font de ce Salon le rendez-vous indispensable du secteur. PROGRAMME CANNABIS BOX FORUM- SAMEDI 27 AVRIL 15:30h – Table 1: PARLONS DE… Cannabis Médical 16:15h – Table 2: PARLONS DE… Innovation et des Laboratoires 16:45h – Table 3: PARLONS DE… Chanvre Industriel 17:30h – Table 4: PARLONS DE… Régulation en Espagne 18:15h – Table 5: PARLONS DE… Scénarios en Amérique 19:00h – Table 6: PARLONS DE… BioBizz
  2. Bonjour C'est avec un grand plaisir que je vous annonce un partenariat conclu entre l'Expogrow d'Irun de 2019 et CannaWeed. Au fil des mois nous suivront ensemble l'actualité de l'Expogrow, les nouveaux exposants, les concerts etc Nous vous ferons aussi gagner quelques places (ici et sur Facebook) pour vous rendre à la foire. Dans le même temps, nous mettrons en place un topic de discussion avec @Expogrow_Irun, afin d'aider a améliorer, trouver des idées pour l'organisation de la foire. De notre coté nous cherchons quelque chose a organiser comme tous les ans On verra bien ..
  3. 📣DANAKIL & THE BACO ALL STARS: date exclusive pour le Festival d'Expogrow 2019 Le SAMEDI 27 AVRIL sera l’unique opportunité de voir au groupe français de reggae qui ne prévoit pas de tourner en 2019. Le concert, d’une durée de deux heures et demie, réunira 17 musiciens sur la scène du chapiteau extérieur sponsorisé par Biobizz. À Expogrow sera la première fois qui pourra se voir en Espagne ce show, formé par les douze musiciens de DANAKIL plus THE BACO ALL STARS : Yaniss Odua, Volodia, Natty Jean, Brahim, Papa Style & Numan. Expogrow, la Foire cannabique basque-française fêtera sa 8ème édition les vendredi 26, samedi 27 et dimanche 28 avril 2019. Très vite Expogrow annoncera le reste de confirmations musicales, des experts invités au Cannabis Box Forum, toute l'information complète sur la Foire et les activités parallèles programmées. RÉSERVE TON BILLET
  4. La 8ème édition de Expogrow Foire du Chanvre aura lieu le dernier week-end du mois d'avril 2019: FICOBA Av Iparralde, 43, 20302 Irun Vendredi 26 avril 2019 10:00 - 23:59 EXPOGROW PRO - Journée B2B (Business to Business) seulement pour les professionnels du secteur EXPOGROW FUN Accès des professionnels et le public SAMEDI 26 ET DIMANCHE 27 AVRIL 2019 Quatre pavillons répartis dans 5000 m2 où découvrir et goûter les produits et nouveautés de plus de 180 entreprises cannabiques venues de toute la planète. Tu sortiras de la Foire chargé des promotions et des cadeaux grâce aux offres spéciales, les coupons de réduction, les concours, les prix et les tirages au sort qui proposent nos marques exposants. Une zone extérieure de 7.000 m2 pour se relâcher et profiter en toute liberté. Des conférences pour apprendre de ceux qui savent le plus à propos de la régulation, le cannabis médicinal, le chanvre industriel, le CBD et beaucoup d’autres sujets au CANNABIS BOX FORUM. Une nuit de Festival de Musique, le SAMEDI 27 AVRIL, avec des têtes d’affiche de l’Espagne, de la France et même des surprises internationales de hauteur. Remise des PRIX EXPOGROW. Complètent le programme des nombreuses activités gratuites incluses dans le prix d’entrée qui transforment l’expérience d’assister à la Foire dans LA GRANDE FÊTE DU CANNABIS. Samedi 27 avril 2019 10:00 - 04:00 (pendant la nuit) Dimanche 28 avril 2019 10:00 - 19:00 Pour 4ème année consécutive Nanolux Technology, Inc. sera présent Stand A202 http://www.nanoluxgrow.com/ Mills Nutrients est une entreprise de fertilisants qui nous accompagne comme sponsor depuis 2016. Cette année ils continuent à nous épauler en les remerciant. Vous pourrez les visiter dans le Stand C305 millsnutrients.com La banque de graines French Touch Seeds qui occupera encore une année le Stand B101... avec plus de m2! Les #exposantsIrun ne sont pas que des entreprises qui vendent des produits pour "fumer de la weed"... Tu peux en boire aussi 😁 🍾🍾🍾. C'est bien le cas de Licores Mayordomo et sa #Kannabiris 😋 🍹👌qui revient au Stand D114 licoresmayordomo.com Snail Rolling Papers est un fidèle compagnon de Expogrow Foire du Chanvre depuis ses débuts. il sera toujours à nos côtés Stand A103. 👇Personnalise tes feuilles à rouler ou choisis parmi ses coloured collections ici 👇 https://snailpapers.com/ Plus de renseignements sur leur site: www.expogrow.net
  5. VENDREDI 26 AVRIL DANS L'AUDITORIUM DU PARC D’EXPOSITIONS FICOBA (IRUN, ESPAGNE) La vague est enfin arrivée en Espagne. Après quelques années en percevant les inquiétudes d'un secteur en croissance, 2019 sera l'année dans laquelle la bienvenue est donnée au premier grand Congrès de l'Industrie du Chanvre et du CBD en Espagne. La première édition aura lieu le 26 avril 2019 avec le nom: HEMP BUSINESS DAY. Ce nouveau rendez-vous se développera dans le cadre de la Foire Expogrow laquelle réunira, par la huitième année consécutive, à tout le secteur dédié à l'industrie du cannabis et du chanvre industriel durant les 26, 27 et 28 avril dans le Parc d'Expositions Ficoba (Irun - Hendaye 64). Le HEMP BUSINESS DAY (HBD) veut devenir le premier Congrès International de référence du Chanvre Industriel et CBD du Sud de l'Europe. Notre compromis avec cette industrie croissante est total et notre objectif principal est d'offrir toute l'information véridique et directe des sources reconnues à différents niveaux, depuis les domaines légal et juridique, jusqu'au purement commercial ou technique. De la main des spécialistes internationaux du secteur et des entreprises de pointe qui agissent actuellement au niveau global, différentes conférences seront programmées dans le HEMP BUSINESS DAY (HBD) autour du Chanvre Industriel et le CBD. Cela facilitera connaître les expériences au plan national et international dans les questions relatives à la régulation de cette industrie et aux diverses opportunités qu'elle offre actuellement. Des applications dans l'industrie alimentaire, cosmétique, pharmaceutique, de la construction ou les bioénergies, ainsi que leurs tendances et opportunités feront partie des sujets qui seront traités durant la journée. Les présentations se partageront entre les séances du matin et de l’après-midi: de 9 heures à 17h. Ces conférences compteront avec un service de traduction simultanée anglais-français-espagnol ainsi qu’un accès pour des personnes avec mobilité réduite. Ne rates pas cette première rencontre entre des professionnels et des entreprises de l'industrie en chanvre et le CBD du Sud de l'Europe, qui comptera avec les principaux référents nationaux et internationaux dans la matière. Réserve rapidement ton accréditation car les places disponibles pour cet évènement unique sont limitées. PROGRAMME DES CONFÉRENCES
  6. La seizième édition de ce festival vaguement fumeux se tiendra du 15 au 17 mars dans la capitale catalane. L'une des récompenses remises l'année dernière. Ça s’appelle Spannabis et il s’agit bien d’un festival entièrement dédié au… cannabis. Il s’agit même de sa seizième édition et c’est à Barcelone, où la consommation est autorisée, que ça se passe. Spannabis est le « rendez-vous mondial de référence » sur ce sujet botanico-stupéfiant, annoncent les organisateurs qui attendent les amateurs et les acteurs du business cannabique du 15 au 17 mars à la fira de Cornellà. Spannabis est plus certainement le plus grand festival d’Europe autour du cannabis. Et c’est déjà beaucoup. 282 stands et 15 restaurants Les « festivaliers » viennent d’une cinquantaine de pays pour goûter à un programme bien roulé autour des conférences mondiales du cannabis et de la fameuse « Cannabis business conference », de performances, de concerts, d’expositions-ventes de vêtements, aliments, boissons… confectionnées à base de cannabis bien sûr mais aussi de kits et outils pour la culture. Au total, 282 stands (dont deux français !) et 15 restaurants attendront cette année les visiteurs. Et comme tout festival qui se respecte, Spannabis clôturer son édition 2019 avec une remise de prix, les « Spannabis 2019 Awards » dans neuf catégories dont celle de la « meilleure banque de graines ». Fumeux. Par Frédérique Michalak Source: lindependant.fr Frédérique Michalak
  7. La nouvelle édition aura lieu, comme toujours, dans le Parc d’Exposition FICOBA d'Irun (Pays Basque - Espagne) le 26, 27 et 28 AVRIL 2019. Depuis sa naissance en 2012 Expogrow s’est remarqué du reste des Foires cannabiques grâce à son esprit innovateur et son dévouement à promotionner le développement professionnel du secteur. Nous sommes toujours à l'écoute de vos expériences et de vos suggestions pour améliorer le modèle, puisque notre objectif est de nous mettre au service des entreprises qui conformez l'industrie du cannabis et d’être un outil de profit pour votre croissance. Conscients des difficultés que nous avons expérimenté aux deux dernières éditions pour attirer plus de public, nous avons analysé les causes, évalué à fond notre performance et pris une décision à risque mais nécessaire pour l'évolution de la Foire : déplacer la date du septembre au mois d’avril. Nous sommes convaincus que ce changement de date répond avec plus de succès aux réalités concrètes du secteur : - vous offrir une vitrine exceptionnelle pour vos marques plus proche de la saison de culture en extérieur. - nous rencontrer avec un public plus nombreux et réceptif dans cette période de l'année, en nous avançant à l'époque de grande offre musicale et culturelle de l'été. - multiplier la présence de magasins et des professionnels en choisissant une date qui correspond mieux à votre situation commerciale et personnelle Changer pour améliorer sans cesser de renforcer notre savoir-faire : prendre soin des professionnels et fournir au public la meilleure expérience possible de sa visite au Salon. Par cela nous parions pour réinventer le format, en transformant LE VENDREDI 26 AVRIL dans LA JOURNÉE PROFESSIONNELLE B2B d'Expogrow Irun. Exclusive et gratuite, celle-là sera une occasion unique en Europe de faire des affaires entre professionnels. Nous avons été les premiers à organiser parallèlement au Salon : un Festival de Musique et un Forum Social International avec une programmation de première ligne, en plus des activités de loisirs et d'autres spectacles inclus dans le prix de l'entrée. En 2019, nous continuerons de parier par ces signes d'identité qui font d’Expogrow Irun "Bien plus qu'une Foire du Cannabis". Depuis Expogrow nous voulons que la graine que nous avons planté en 2012 continue sa croissance. Nous allons transformer le dernier week-end d'AVRIL 2019 dans "LA FIESTA DU CANNABIS" mais nous sommes conscients que nous avons besoin de vous à notre côté dans cette nouvelle aventure. On compte sur toi? #WeGrowTogether #Expogrow2019
  8. En commençant par la star du moment: Canada - Le pardon pour la possession, demande la Marche mondiale de la marijuana La marche mondiale de la marijuana à Toronto, samedi. Photo : La Presse canadienne/Sean Kilpatrick Avec le pot sur le point d'être légalisé, des dizaines d'entrepreneurs de l'industrie de la marijuana se sont réunis à Queen's Park samedi pour réclamer des règles du jeu équitables pour tous. CBC News À Toronto, la Marche mondiale de la marijuana, qui se tenait samedi, visait également à persuader le gouvernement d'adopter une loi dans le but d’offrir le pardon à ceux qui ont des antécédents criminels en raison d’infractions liées à la possession de marijuana. Selon Erin Goodwin, activiste, le gouvernement ontarien fait fausse route en offrant à la LCBO le monopole de la vente de marijuana. « En créant des magasins gouvernementaux [qui auront le monopole], le gouvernement essaie de fermer les dispensaires, mais le nouveau modèle gouvernemental ne donne pas exactement au marché ce qu'il veut », a-t-elle déclaré à CBC News à Queen’s Park durant l’événement. « Il y a des produits comestibles et des concentrés et toutes sortes d'autres produits impliqués dans la distribution de cannabis, et le gouvernement est un peu lent à réagir à ces innovations, alors le marché noir que nous avons mis en place ici comble ces besoins. Mme Goodwin, qui gère des dispensaires, a déclaré avoir été arrêtée quatre fois depuis l'annonce des plans de légalisation. Erin Goodwin Photo : Radio-Canada/Garry Asselstine/CBC News Elle a dit que des rassemblements comme celui qui a eu lieu samedi ont été une source de confiance pour certains entrepreneurs. « Il y a beaucoup de jeunes entrepreneurs qui veulent s'impliquer dans l'industrie », selon Mme Goodwin. « Le gouvernement va avoir le monopole et ce n’est pas tout le monde qui en est heureux. » Pétition pour le pardon Vendredi, un groupe d'avocats, d'activistes et d'entrepreneurs de Toronto a lancé une pétition demandant au gouvernement fédéral d'accorder le pardon aux personnes reconnues coupables possession simple de cannabis. La pétition exhorte le parlement à adopter une loi accordant le plein pardon aux personnes reconnues coupables d'avoir détenu 30 grammes de marijuana ou moins. À l'heure actuelle, le projet de loi légalisant la marijuana n'aborde pas le sujet. « Nous savons que des centaines et des milliers de Canadiens ont des antécédents criminels et que ces infractions les empêchent d'avoir accès au logement, d'avoir accès au crédit, de traverser la frontière, d'obtenir un emploi ou d'obtenir des occasions de bénévolat », a affirmé Annamaria Enenajor samedi. Annamaria Enenajor Photo : Radio-Canada/Garry Asselstine/CBC News Mme Enenajor, avocate, a déclaré que la réponse du gouvernement à ce jour était loin d'être acceptable. « Ils se concentrent sur l'adoption de la législation actuelle qui est une légalisation très étroite, ainsi que la mise en place d'un vaste régime de régulation de la vente et de la distribution de la marijuana », a-t-elle expliqué. « Le pardon doit faire partie de la conversation dès maintenant parce que cela affecte la vie des gens. » La Marche mondiale de la marijuana, un événement annuel, a attiré des centaines de consommateurs de cannabis à Queen’s Park. Mme Enenajor affirme que l'objectif était de collecter 5000 signatures d'ici la fin du mois de mai. Elle croit que sa pétition a le potentiel de dépasser le million de signataires. Source: ici.radio-canada.ca République tchèque - Tenue à Prague d’une nouvelle marche pour la légalisation du cannabis Comme de tradition désormais, plusieurs milliers de personnes ont participé ce samedi après-midi à la 21e Million Marihuana March dans le centre de Prague. La manifestation, qui s’inscrit dans une démarche mondiale, a pour but la légalisation de la culture et de la détention de cannabis à des fins personnelles. Depuis la place Karlovo naměstí, le défilé est passé par la place Venceslas pour rejoindre le quartier de Štvanice, où un riche programme est prévu jusque dans la soirée. La manifestation est organisée par l'association Legalizace.cz. Bien que déjà dépénalisé, le cannabis continue d’animer le débat relatif à sa légalisation en République tchèque. Depuis 1993, seuls la vente, l’achat et la production sont considérés comme de réelles infractions pénales. La loi, relativement souple et libérale, autorise les citoyens à posséder jusqu’à 15 grammes de cannabis, dont la consommation dans sa forme thérapeutique, sans être remboursée par les caisses d’assurance maladie, est même autorisée depuis 2013. Source: www.radio.cz Ile Maurice - Marche en faveur de la dépénalisation du gandia Tout a commencé dans une ambiance bon enfant avec toutefois de bruyants slogans. Quelque 400 manifestants, brandissant pancartes et banderoles, arborant t-shirt et lunettes solaires ont marché depuis le centre Marie Reine de la Paix pour rallier le Jardin de la Compagnie. Le chef de file, avant que ne démarre la marche pacifique, a donné des consignes strictes de ne pas céder aux provocations, à la violence et de respecter les forces de l’ordre. Effectivement, les forces de l’ordre étaient présentes prêtes à intervenir. Les slogans ont été scandés : « Ki nou lé ? » La foule de répondre : « Gandia ». Puis : « Synthétique ? Nou pas oulé ». Sur certaines pancartes, surtout celles de Pils, on pouvait lire : « Synthetic : Yes weed can » ou alors : « Prison kout pli cher ki tretemen ». « Moris bizin pas resse dan bankal », comprenez par là qu’il faut suivre la politique de la dépénalisation en vigueur dans d’autres pays. C’est derrière la bannière « Legalize it » que tous se sont rassemblés avec djembé et maravane, chantant ‘Rass Couyon’ de Kaya et l’hymne national pour faire leur entrée au Jardin de la Compagnie. Témoignages Jonathan assiste à la scène. Il est d’avis que « les manifestants disaient la vérité à propos du cannabis ». « Le plant de cannabis, utilisé dans beaucoup de pays, possède une multitude de vertus. C’est dommage qu’il soit classé comme étant une drogue dure à Maurice et que seuls ses consommateurs se retrouvent en prison. Le gouvernement doit revoir sa copie en matière de lutte contre la drogue », dit-il. Rundeer, la trentaine, dit épouser la lutte du Kolektif 420, menée par le travailleur social Jameel Peerally. « Je suis en faveur de la légalisation du cannabis, de son introduction dans la confection de produits, tels que de l’huile essentielle, comme c’est le cas dans beaucoup de pays. Au moins, je sais que l’argent recueilli est reversé à un fonds favorisant la croissance économique du pays », explique-t-il. Khalil, un commerçant, dit avoir assisté à la marche pacifique sans pour autant y participer. L’homme d’affaires est d’avis que « le gandia possède avant tout des bienfaits curatifs, contrairement à la drogue synthétique ». « La drogue synthétique est mortelle et projette le consommateur dans un état second en cas de manque. Je préfère que le cannabis soit légalisé parce que beaucoup de consommateurs ont recours au chimique », confie-t-il. Jameel Peerally, du Kolektif 420, n’a pas mâché ses mots lorsqu’il a pris la parole peu après la marche pacifique. « La plupart des manifestants se sont mobilisés pour une seule cause. Il n’y a pas eu d’autobus à leur disposition et encore moins de briani. Notre combat n’est pas contre la force policière. Des enfants sont en train de mourir dans certaines familles après avoir consommé de la drogue synthétique. Si nos messages continuent à tomber dans les oreilles de sourds, nous emmènerons ces malheureux devant le bureau du Premier ministre. C’est le gouvernement qui sera tenu pour responsable », indique-t-il. Danny Philippe, du Collectif Urgence Toxida (CUT) estime qu’il est « urgent que le gouvernement revoie sa politique sur les drogues », réclamant que le côté médicinal de la plante soit considéré. Deux manifestants contre la manif Il s’en est fallu de peu pour que les choses dégénèrent vers 14h30, une demi-heure après le début de la marche. à la croisée des rues Mère Barthèlemy et La Poudrière, deux hommes, pancartes antigandia voulaient faire entendre leur voix. Sur une pancarte, on lisait : « Canabis, l’alcool, Batte la Tête, Flasher, Interdits ». Interrogé, il a déclaré : « Mo gagne droit dire mo lopinion, mo ena fam ek zenfants, mo pa oule ki zote rentre la dans ». Roule-t-il pour une quelconque organisation ? « Non, mo roule tou sel, legal ou illegal, li pas permissible ». Des policiers ont eu fort à faire pour les éloigner. Sources: defimedia.info et lexpress.mu Les "Marches de la marijuana" en Argentine et au Pérou Photo@Euronews À Buenos Aires, la marche annuelle de la marijuana aura réuni des milliers de personnes. L'Argentine a dépénalisé son usage à des fins thérapeutiques, mais la culture du chanvre reste interdite. "Nous ne voulons plus d'emprisonnements pour ceux qui cultivent, plus de raids dans nos maisons, qu'ils cessent de forcer nos portes, de voler nos plantes, d'emporter les traitements de nos enfants. Nous ne voulons plus de cela et plus de la répression et de la censure sur Youtube", clame Federico Riveiro, un youtubeur venu manifester. Les patients sous prescription médicale doivent pouvoir se fournir en huile de cannabis auprès d'organismes de santé habilités. Mais dans les faits, ce n'est pas toujours aussi simple. De nombreux malades vantent les vertus de la marijuana dans le traitement de maladies comme l'épilepsie réfractaire ou la sclérose tubéreuse. Au Pérou, des mères dont les enfants sont atteints de ces maladies ont elles aussi défilé. "Nous avons obtenu qu'en peu de temps, en sept mois précisément, on fasse une loi sur la marijuana à usage thérapeutique dans notre pays. Maintenant nous sommes en attente du règlement d'application", se félicite la présidente de l'association "Buscando esperanza". D'autres pays d'Amérique latine vont plus loin. L'Uruguay a ainsi légalisé la production et la consommation de cannabis pour un usage personnel, la finalité étant de lutter contre les trafics. Source: euronews.com Enfin par chez nous: France - Nantes Un samedi après-midi pour "ouvrir le débat sur le cannabis" Ce samedi après-midi à Nantes. Photo Presse Océan De la musique, des stands d’information et des prises de paroles. Tel était le programme de la marche mondiale du cannabis organisée pour la deuxième année samedi 5 mai, de 14 h à 18 h, au miroir d’eau à Nantes. Un événement chapeauté par le collectif local Culture Verte, avec la participation du CIRC, Technoplus, Psychoactif, Un combat de malade pour les malades, et Principes Actifs. « Nous souhaitons interpeller les gens autour de la légalisation du cannabis, faire entrer un fait de société dans la norme. Cet événement est fait pour ouvrir le débat entre ceux qui sont pour et ceux qui sont contre le cannabis », explique Béatrice Budin, représentante de Culture Verte. Cannabis thérapeutique Cet événement vise notamment à « mettre en avant le cannabis thérapeutique. La maladie touche tout le monde. Nous sommes venus informer et prévenir », explique Fabienne Lopez, président de Principes actifs, association de patients intéressés par les effets du cannabis thérapeutique. « Sur Internet, on trouve de tout. Nous livrons une information correcte et fiable, poursuit-elle. Nous prônons, notamment auprès des médecins et des politiques, l’accès au cannabis thérapeutique sur dossier médical pour certaines pathologies sans être embêtés par la Justice. » Pour Fabienne Lopez, « la dépénalisation du cannabis thérapeutique va de pair avec la dépénalisation du cannabis récréatif ». Source: presseocean.fr Et n'oublions pas: Le prochain weekend Marche Mondiale du Cannabis 2018 à Paris et Lyon Que tous ces exemples vous incitent à y participer
  9. Une semaine après le 420 se tenait la Cannatrade de Zurich La foire internationale du chanvre CannaTrade existe depuis 2001. Durant ces 17 années, CannaTrade a vécu quelques péripéties: née dans le boom du chanvre des années 1990, elle s’était établie au tournant du millénaire comme l'un des salons du chanvre les plus important du monde. Au cours du changement de la politique de chanvre suisse dans les années 2004-2008 et de la libéralisation parallèle en Espagne, Autriche, la Tchéquie et en premier lieu aux États Unis, CannaTrade s’est réduite en petite foire de chanvre «suisse», n’ayant lieu que bis-annuellement. En 2016, la situation a changé: Des producteurs suisses innovants ont commencé à cultiver du chanvre à teneur en THC au dessous de 1% et repositionné notre pays des alpes sur le marché international du cannabis. En Suisse, le cannabis à teneur en THC au dessous de 1% peut être vendu légalement comme succédané de tabac. En plus, cette limite de THC plus élevée par rapport à l’EU et d’autres pays permet également la production de plantes à plus haute teneur en CBD, ce qui constitue un atout important sur le marché international. La CannaTrade est donc redevenue ce qu’elle était à son apogée: un lieu de rencontre privilégié du secteur cannabis. Elle s'est déroulée au Hall 622 à Zurich Oerlikon situé à trois minutes de la gare principale de Zurich et 15 à minutes de l’aéroport. La cerise sur le gâteau, pour la première fois depuis de nombreuses années, une centaine de magnifiques plantes de chanvre décoratif (légal), contribuant ainsi à l’atmosphère incomparable de la CannaTrade! Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com Déjà l'arrivée en Suisse affiche la couleur, des pubs de 3m sur 80cm présentent les cigarettes CBD disponibles partout (Lidl, Coop etc) La déco de l'expo est dans le même ton, des plantes de weeds partout (CBD of course) et du CBD sous toutes ses formes, cigarettes, tisane, bonbons, gâteaux, boissons.. Y a le choix. Une bonne trentaine d’exposants proposent des produits au CBD, de l’huile, des fleurs, concentrats de pollen et aliments de toute sortes. Il n’est certes pas exagéré de dire que CannaTrade 2018 offre le plus grand choix de produits CBD du monde ! Le supermarché du chanvre... On remarquera facilement la présence de Dinafem avec leur DInamed CBD. Distribuée sur tout le salon par dinafem et cultivée par un bon nombre de growers suisse, on ne pouvait la manquer. Une Dinamed en culture sous Led Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com Nous n'avons pas gouté des masses de variétés, déjà car pas beaucoup qui donnent envie et ensuite parce-que la Dinamed était présente partout..! Et faut lui reconnaitre qu'elle est bonne, agréable en bouche, niveau gout, odeur, on fume de la weed y a pas photo! Rencontre avec un petit couple suisse, cultivateur de CBD, ils nous ont remis un échantillon pour tester. Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Petite info qui nous est arrivée aux oreilles... Le CBD empêcherait de dormir, la plupart étaient crevés, mal dormi etc... Compte rendu visuel, certaines weeds sont vraiment vilaines ! Manucures dégueu pour ne pas dire inexistante. Et comme dit c'est quasiment la même variété qui tourne partout, (2/3 cuts et voila c'est ce qui se murmure sur le salon). C'est aussi là que l'on voit la qualité du grower, Hustlers par exemple, les produits sont beaux et attirants, mais chers (40/50€) et je pense aromatisés. Ils ne vendent pas de l'amnésia CBD mais du gout amnésia haze etc C'est ce qui explique le carton de la dinamed, elle est dans les seuils mais a un gout très correct(agrumes/fruité). Canna, Plagron toujours présents: Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com Sensi Seeds était là aussi, petit stand mais normal sachant qu'ils ne vendent pas de graines (merchandising et produits CBD) Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Sans oublier les gourmandises sucrées de nos amis d' OGKrunch: Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com La plante utile chanvre s’apprête à la fabrication de denrées alimentaires, boissons, cosmétiques, vêtements, matériau de construction et beaucoup plus. Le supermarché du chanvre de la CannaTrade montre toutes ces possibilités et invite les visiteurs à les connaître, essayer et déguster. Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com Quelques vendeurs / grossiste de matériels étaient présents: Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com Un analyseur, résultat en 1 à 2 min THC CBD Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Nous avons eu droit à un test live du Gemmacert (disponible courant juin). Rien de bien compliqué, l'appareil se calibre automatiquement à chaque test, cela prend 30sec. Ensuite le test est plus long (1 à 2 min). La photo a été prise juste avant le test, pour le moment la précision n'est pas encore là, il ne donne pas de décimale 1 ou 2% mais pas de 0.1etc. Cela fait partie des choses qu'ils comptent améliorer. Il est chers mais fait le taf. Il faudra certainement attendre que le produit se vende pour voir le prix baisser. Smoking présent avec toutes sa gamme: Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Des boutures a disposition en libre service (CBD): Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Le Judge pack de la Swiss CBD Cup Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Un marché coop était présent: Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com Biotech présent avec son nouvel engrais Orga Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com La gamme Bt ne devrait pas tarder a arriver en shop (à priori ) N'oublions pas le stand de Mr Rappaz, tout sourire: Photos @Indi-Punky / Cannaweed.com La zone extérieur avec la buvette etc Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Le soufflage de verre Manu du Glashaus et ses amis souffleurs de verre venant du monde entier démontrent sur place la fabrication de ces chefs d’œuvres en verre : pipes, bongs, bubblers et autres objets séduisant les fumeurs de chanvre. Photo @Indi-Punky / Cannaweed.com Conférences et discussions étaient principalement en Allemand hélas... Par Cannaweed avec son reporter globe trotter Indi que nous remercions pour la couverture du salon
  10. Tout le monde le connaît sous le nom de Frenchy Cannoli. Il est devenu en quelques années une légende vivante du haschich … et du hashporn. Après de nombreuses années à découvrir et étudier les anciennes techniques de productions de haschich, il les partage dorénavant avec le reste du monde. C’est une histoire qui commence il y a des milliers d’années, très loin d’ici. On suppose que la plante de cannabis est originaire des vallées himalayennes dans l’extrême nord de l’Inde, près de la frontière pakistanaise. On y trouves des lieux tel que Malana, dans la vallée de Parvati. Ce village isolé de la province de l’Himachal Pradesh à 3000 mètres d’altitude est entouré de champs de cannabis. C’est là que certains des charas les plus prisés d’Asie, appelés crème Malana, sont fabriqués. Vallée de Parvati Ici, les fruits de la récolte ne sont pas coupés et séchés avant d’être fumer comme dans les pays producteurs de haschich et aux Etats-Unis. Au lieu de cela, des bourgeons fraîchement coupés sont roulés dans les mains des moissonneurs, pendant des heures, afin de recueillir la résine collante dans de petites boules. Souvent, le rendement de quelques grammes est le fruit d’une journée de travail. Lorsqu’il y a assez de matière, elle est roulée dans une boule plus grande, ou en forme d’un morceau d’argile. Ce produit s’appelle « charas« . Son utilisation médicale et religieuse remonte à la nuit des temps. Sous pression des américains, le charas a été interdit en Inde dans les années 80. Récolte de la résine de cannabis sur les mains Une vie consacrée au haschich Frenchy Cannoli C’est ainsi que Frenchy a appris au cours de ses voyages au Pakistan, au Népal, en Inde et au Maroc, à fabriquer le haschich, presque par hasard. Lorsqu’il commence à fumé du cannabis à l’âge de 17 ans, Frenchy ne le connais que sous une forme. Il s’agit de blocs de haschich qui arrive en Europe via la contrebande issue du Maroc, de la Syrie, du Liban ou de la Turquie. Contrairement aux USA, le cannabis ne se retrouve que rarement sous sa forme florale. À l’âge de 18 ans, il quitte la France pour faire le tour du monde en tant que fumeur itinérant. «Pendant 20 ans, j’ai voyagé», dit-il. Lors de ses pérégrinations, il s’est retrouvé dans la vallée de Parvati en Inde, non loin de Malana. Le charas l’attirait. «Je n’étais pas là pour apprendre», dit-il. « J’étais là pour faire ma réserve pour l’année. J’étais un clochard. J’y allais pendant quatre mois pour faire ma réserve et ensuite je repartais fumer sur la plage. » Mais après la détente à Goa ou en Thaïlande, Frenchy revenait au froid et à la neige dans les montagnes. Et il y revenait toujours. « Ces gens », dit-il, « ils connaissaient vraiment, vraiment leur boulot. » Il a passé huit saisons dans la vallée de Parvati, vivant dans des grottes et traînant assez longtemps pour que ses hôtes lui fassent confiance et lui montrent leur secret. En réalité leur secret réside en quelques mots: beaucoup de travail. Une expertise unique du haschich Pendant plus de 40 ans il a appris, pratiqué et a presque perfectionné un style de fabrication de haschisch qui est pratiquement inconnu dans le monde actuel. Le tout dans un monde qui s’ouvre à un marché du cannabis de plusieurs milliards de dollars. Un marché, certse petit mais en augmentation, émerge autour d’extraits de cannabis très puissants. Ces derniers reposent sur des solvants comme le butane ou celle bien plus onéreuse, de C02 . Pour Frenchy, tout est naturel, avec de l’eau pour seul solvant, avec une méthode millénaire. Des stages et des conférences Frenchy organise dorénavant des conférences dans le monde entier sous forme de master class. Il déballe le sac et découvre un grand bol de cuisine en métal, un grand cerceau en bois du genre utilisé pour faire des courtepointes et un morceau de filet de nylon tissé finement. « Ceci, » proclame-t-il, « est une usine de haschich. » Pendant quarante minutes, le public va suivre les moindres gestes de Frenchy. Il étale délicatement sur le filet plusieurs sacs de shopping garnis de cannabis et de petits bourgeons. Chez lui, le processus est légèrement plus complexe. Un mélange d’eau, de glace et de cannabis, se brasse dans un vortex. La résine étant collante, elle se manipule lorsqu’elle est froide. Une fois se mélange fait, la plante est à la surface, et la résine tombe au fond. Il n’y a plus qu’à filtrer le tout. Attention, ne surtout pas jeter la plante en surface, car on peut en extraire à nouveau du haschich, en renouvelant le processus de six à dix fois! Ce qu’il reste dans le filtre est la résine qu’il suffit de collecter. Il est à ce moment séché, et ce n’est qu’à cet instant qu’il est possible d’avoir une idée précise de la qualité de la production. Après 10 heures de congélation et 30 heures de séchage, une dernière série de manipulations est nécessaire. Le haschich est alors pressé. Tout est dans le pressage Le secret de sa production réside dans le pressage du haschich. Mis sous un film plastique, on l’aplanit à l’aide d’une bouteille remplie d’eau bouillante. Cependant, il ne s’agit pas simplement d’obtenir ainsi une mélange cireux. A l’instar de ce qu’il se fait à la main en Inde, ce procédé permet d’entamer la décarboxylation, lorsque le cannabis produit ses effets psychoactives sous l’effet de la chaleur. Ainsi, bien plus efficacement que par d’autres méthodes, les deux composants essentiels de la plante de cannabis – les cannabinoïdes et les terpènes – se conservent de cette façon. Après le pressage, les boules , les bâtonnets ou les cannolis vieillissent et se transforment avec l’âge d’une manière similaire au procédé employé pour les vins. La résine pressée est vieillie de quatre à huit semaines, jusqu’à plusieurs années. Le plus vieux hasch que Frenchy ait jamais fumé, dit-il, avait 10 ans. « Il a un corps remplissant votre bouche », dit-il. « Ceci, cette saveur, ça tapit ta bouche. Et puis derrière vous avez tous les niveaux de terpènes. « Faire découvrir le haschich au public américain Les jours d’errance de Frenchy se sont terminés par la naissance de sa fille. En effet, il a déménagé dans la Bay Area à San Francisco, avec sa femme pour que leur fille puisse aller à l’école. De plus, en 1996, la Californie autorisa le cannabis médical. A ce moment, ll fabriquait toujours du haschich de façon traditionnelle, mais le marché du cannabis médical n’y voyait pas le moindre intérêt. « Personne ne voulait mon produit », dit-il. « Personne ne voulait de résine pressée. » Contrairement à ce qui se passe en Europe, où le haschich est la norme, il n’a jamais occupé une grande place sur le marché américain. Finalement, il a fait ce que n’importe quel vendeur confiant dans son produit ferait: il l’a donné. Effectivement, les gens qui l’ont essayé sont revenus le voir pour en reprendre. Dorénavant, certains d’entre eux étaient des acheteurs dans les dispensaires, comme APOTHECARIUM de San Francisco, ELEMENTAL WELLNESS de San Jose, Buds and Roses, Medmen, Junge Boys, etc. à Los Angeles. Lentement mais sûrement, une star du cannabis est née. «Le haschich de Frenchy, en termes de saveur et de nez, n’a pas d’équivalent», explique Nick Smilgys, cofondateur de la startup du cannabis, Flow Kana. « Les notes que ses extractions font ressortir ne ressemblent à rien de ce que vous pourriez sentir ou goûter dans le cannabis. » L’art de Frenchy a fait de lui une célébrité dans le monde du cannabis, grâce à des vidéos pratiques sur YouTube, et son compte Instagram, où il a amassé près de 10.000 adeptes en moins de sept mois. Un héritage à transmettre (Courtesy photo) La production de Frenchy est issue de savoir artisanaux. Ainsi il souhaite pouvoir conserver et transmettre cet héritage, mais aussi le protéger, à l’aide d’un label équivalent à l’AOC. En effet, avec l’arrivée du cannabis récréatif, Frenchy se pose en garant d’un héritage venu de loin, aussi bien géographiquement que temporellement. Cependant il rappelle modestement qu’il n’y est pour rien. « C’est le produit le plus incroyable de tout le royaume des plantes », dit-il. « Et nous avons de la chance de travailler avec. » Source: blog-cannabis.com Pour les accrocs : L'art perdu de l'atelier Hashishin - Par Frenchy Cannoli - Barcelone le Jeudi 8 mars 2018 de 9h jusqu’à 17 h
  11. Flash Talk saison 3 Best of 8 : Faut-il légaliser le cannabis ? https://www.france.tv/france-o/flash-talk/saison-3/382563-best-of-8-faut-il-legaliser-le-cannabis.html Dans un espace public, Sonia Chironi et Raphäl Yem animent un débat où les interventions se succèdent, ponctuées d'éléments chiffrés autour de la thématique abordée. diffusé le dim. 21.01.18 à 12h20 témoignages | 25min | tous publics Disponible au replay
  12. C'est officiel, la Team #CannaWeed sera présente pour un Lost Art of the Hashishin à Barcelone! #Report #hashporn L'art perdu de l'atelier Hashishin Par Frenchy Cannoli Barcelone le Jeudi 8 mars 2018 de 9h à 15h "Frenchy Tech Tamisage à l'eau glacée" Contenu par Frenchy Cannoli est destiné à promouvoir l'utilisation légale et le traitement du cannabis médical pour le patient certifié dans les États / Pays où les lois locales protègent la consommation de cannabis médical / adulte. Frenchy Cannoli ne favorise pas la vente ou l'utilisation illégale de cannabis sous quelque forme que ce soit. Ce contenu est purement éducatif destiné à un usage adulte uniquement. Ce contenu n'est pas destiné aux utilisateurs de moins de 18 ans. VEUILLEZ NOTER: Cet atelier se tiendra en ANGLAIS Exigence spéciale: Vous devez avoir 18 ans ou plus pour assister à l'événement. L'identification sera vérifiée à la porte. L'objectif principal du travail de Frenchy Cannoli est de promouvoir l'appréciation du haschisch traditionnel tel qu'il est fabriqué dans les pays producteurs. Venez passer une journée avec Frenchy pour apprendre l'art ancien du tamisage. Frenchy fera la démonstration de la méthode de tamisage glace-eau qu'il a adaptée et perfectionnée. Frenchy fournira une démonstration en direct avec des commentaires approfondis sur tous les aspects du processus actuel. L'atelier se tiendra dans un centre situé à Barcelone. Les détails exacts de l'emplacement seront fournis dans un courriel séparé aux participants de l'atelier quelques jours avant l'événement. Ordre du jour de l'atelier 9h: Introduction à la conférence sur le tamisage à l'eau glacée Les Terpènes Les Trichomes Sieve - définitions, implications et tailles Dimensions de la maturité Normes de propreté Machine contre manuelle Eau et glace 10h: Démonstration en direct Les manucures manucures fraîches Les manucures sèches Curage sur manucures de fleurs manucures gelées Lire les manucures Le sandwich de glace Timing le cycle Lire l'eau Rinçage à pression Le processus Séchage et collecte des tricomes à partir des sacs Le hachage, les copeaux, etc. Séchage 12h00: Déjeuner 13h30 Suite de la présentation 15h00 Fabrication de temple ball Pressage Durcissement Vieillissement 17h00 Conférence de clôture et débriefing avec Frenchy Nous voulons offrir nos sincères remerciements et notre gratitude tout particulièrement à notre hôte pour cet événement, ainsi qu'à tous les participants et à tous ceux qui ont soutenu nos efforts éducatifs pour promouvoir les méthodes traditionnelles. Source: eventbrite.com
  13. La vente de chanvre contenant moins de 1% de substance psychoactive cartonne en Suisse et en Valais. Le produit ne tombe pas sous le coup de la Loi sur les stupéfiants, car sa teneur en THC est inférieur à 1%. Un magasin en Valais en a fait son produit phare. Reportage à Conthey sur ce business florissant puis interview de Nicolas Donzé, toxicologie à l’Hôpital du Valais. Le scientifique dit qu’il est un peu dangereux d’en consommer, car on ne sait pas encore quels sont les effets du cannabinol sur le corps humain: on est au tout début de la recherche par rapport à cette substance. Et la fumée tue…
  14. Indi-Punky

    CannaWeed Cannabic Dinner

    Bonsoir Lors de mon séjour à Dam, nous avons eu l'honneur d'un diner cannabique organisé pour nous (slurp) Diner végétarien, préparé par l'équipe de Pot potions avec des ingrédients du 1ehulp le tout servit au cannabis collège!! Tout d'abord le menu: Flying Falafel 3 way: 3 falafels, 1 à 4mg de thc, 1 à 5mg de CBD et la derniere au graines de chanvre. Rummaniyeh (Potage aux lentilles et grenades) 5Mg de THC Accompagné d'un taboulé avec 2 sauces au choix: beurre d'ail et pain 1mg thc ou la même mais en CBD (erreur de typo sur le menu) Avec en dessert Poire au vin avec crumble, yaourt et grenade, au choix deux versions 4mg THC ou 5mg CBD Ah j'oubliais le pousse café, le petit chocolat pour finir.. Un bonbon chocolat Hashberry Bizarrement il m'a fait plus mal que tout le repas Je vous laisse découvrir le reste dans la galerie. Pour l'anecdote, le chocolat était distribué a la fin au moment du départ. Moi déjà bien allumé je me dis je le mets de coté pour demain ou plus tard.. Du coup on commence a discuter dans la rue et résultat j'ai zapper le chocolat et me le suis envoyer en parlant. Clairement la nuit fut mouvementé.... J'en oublierais presque la vidéo
  15. High Times est de retour à notre Amsterdam bien-aimée pour célébrer le 30e anniversaire de la première Cannabis Cup. Nous avons le plaisir d'annoncer que la High Times Cannabis Cup revient à Amsterdam pour son 30ème anniversaire La Unity Cup est heureuse de travailler avec High Times pour ramener cet événement impressionnant à Amsterdam. Ce sera la même date, au Melkweg avec plus de catégories de cannabis, plus d'actes géniaux et plus de tout. L'événement est prévu pour 4 jours - Du 19 au 22 novembre 2017 - 4 nuits d'événements musicaux au Melkweg et le meilleur des coffees d'Amsterdam offrant les meilleures variétés de la ville et permet à tous les juges de participer aux tournées des coffees partenaires. Les soirées auront lieu au Melkweg avec un Show Awards organisé par le très populaire Danny Danko de High Times, mercredi soir, où seront annoncés les gagnants de la Cannabis Cup. Pass Journée ou Juge en ventes ici Source: cannabiscup.com Ce message a été promu en article
  16. La Dé-diabolisation, en marche ! Quand une chaîne comme Arte diffuse ce type de reportage sur le cannabis thérapeutique, ça fais plaisir . C'est l un des meilleurs du genre en Français. L'approche scientifique et médical crédibilise notre plante préférer. C'est un bon résumé des connaissances médical des cannabinoides et du système endocannabinoide sur ces trente dernières années. Ceux ci étant dit une oreille avertit ne pourras s’empêcher de relever plusieurs fois le nom de Sativex et Epidiolex , deux médicaments développés par GW Pharmaceutical qui fait clairement partie de l'industrie pharmaceutique , ayant des partenariats connus avec Bayer/Mosanto, Almirall et Norvatis. Et même si depuis 10 ans , on assiste a une dé-diabolisation du cannabis , notamment par le biais du cannabis thérapeutique ,malheureusement ce n est pas juste dut a l action des militants anti-prohibition des très nombreuses associations comme on peut le voir dans le reportage. Mais aussi à l'action de groupe de lobbying de l'industrie pharmaceutique. D'autre part ce reportage est aussi sympa pour ceux qui depuis 20 ans ont grandit avec le professeur Constantin et son discours prohibitionniste. Plus sérieusement , pour les coutumier du cannabis thérapeutique ,on retrouve le professeur Mechoulam et son équipe , ainsi que le professeur Maldonado de Barcelonne qui font un point sur les dernières avancés sur les cannabinoides . Allez bon visionnage https://www.youtube.com/watch?v=mQRBputfkBQ SOURCE: https://www.abcbourse.com/analyses/chronique-investir_sur_le_marche_du_cannabis_-888.aspx
  17. L'ile de Sein a désormais sa bière a base de Chanvre Enez Sun est le fruit d'une démarche initiée avec la Blue Economy pour redynamiser l'économie insulaire. Henri Le Bars, élu de l'île de Sein, et Pierre-Yves Normand, président de Bretagne Chanvre Développement, ont présenté, hier, la bière Enez Sun, en marge des Blue deiz de la Blue Economy. © Le Télégramme Enez Sun, l'île de Sein en breton, est une bière blanche brassée à partir de chanvre. Inutile de la chercher dans le commerce ou dans les bars, le breuvage n'est pas encore en vente. Sa première production ne compte que 20 bouteilles de 50 centilitres. Elle a été fabriquée de pair avec des tuiles de blé noir, avec la complicité de la société Krips, de Plonéis. Cette bière est actuellement l'objet d'une expérimentation menée dans le cadre de la Blue Economy, initiée par Gunter Pauli et la CCI en Cornouailles. Signe de cette paternité : l'étiquette des bouteilles est réalisée en papier pierre, une innovation mise en avant par la Blue Economy. « Nous avons deux vecteurs de développement : la mer et la terre », commente l'élu sénan Henri Le Bars. « La bière n'est pas une finalité, notre but est de démontrer qu'on peut réensemencer, qu'on peut redonner vie à cette terre en jachère depuis un demi-siècle ». L'idée a été lancée l'an dernier, lors d'une rencontre entre l'association Abeil, qui porte la Blue Economy en Cornouaille, et Pierre-Yves Normand, un artisan quimpérois président de l'association Bretagne Chanvre Développement, une association d'une trentaine de membres qui a relancé, au début des années 2000, la culture du chanvre. « Nous avons fait cultiver industriellement une centaine d'hectares par une quinzaine d'agriculteurs », précise-t-il. Une production destinée à l'isolation des maisons, à la fabrication d'huile, de farines et d'huiles essentielles. -Projet d'installation d'un couple d'agriculteurs En mai dernier, 500 m² ont été mis en culture sur l'île. « Nous devions vérifier la compatibilité du sol. Le test est tellement concluant qu'on a réussi à extraire des fleurs de chanvre pour brasser une bière et des graines de blé noir pour fabriquer les chips. Il a aussi fédéré l'île », souligne Pierre-Yves Normand. Ce que confirme Henri Le Bars : « Ce qu'on veut, c'est préserver une vie communautaire sur l'île, conserver notre école, notre commerce, ce qui fait l'avenir et faire venir des jeunes ». La commune a ainsi toujours la perspective d'installer un jeune couple d'agriculteurs. -Développer une production insulaire Microbrasserie, tuiles de blé noir... l'île veut croire à une production insulaire. « Nous avons fait une bière blanche pour accompagner les coquillages élevés sur place par Stanislas Joussaume et Marie Robert », précise Pierre-Yves Normand. Un hectare va être planté l'an prochain qui devrait voir la commercialisation d'Enez Sun. À terme, la perspective est de disposer de deux hectares, de cultiver une tonne de chanvre, autant de blé noir pour un chiffre d'affaires de 100.000 € de produits finis. Source Le Télégramme Ce message a été promu en article
  18. Le chanvre, une plante d'avenir pour les agriculteurs du sud-ouest Cette cousine du cannabis, cultivée en 3 mois, est utilisée en alimentaire, en textile, en thérapeutique et même dans le bâtiment. Une entreprise développe ces différents débouchés dans les Landes. Elle fait travailler une quarantaine d'agriculteurs ravis de pouvoir diversifier leurs productions. Il a longtemps été surfer professionnel, installé à Hawaï, avant de se poser dans les Landes. Vincent Lartizien, soucieux de la préservation de l'environnement, s'est lancé dans le chanvre en 2015. Il a embarqué une quarantaine d'agriculteurs des Landes, des Pyrénées-Atlantiques et du Gers dans son aventure, respectant tous la culture biologique. Les plantes qu'il leur achète lui permet de transformer les graines dans son atelier de St-Géours-de-Maremne. A l'entendre, c''est une plante miraculeuse : "les chinois, déjà, l'utilisaient il y a plusieurs milliers d'années, en alimentaire, en cosmétique, en thérapeutique" explique t-il. On a même retrouvé des "pyramides égyptiennes construites en béton de chanvre". Les débouchés sont donc nombreux et plutôt porteurs, alors "pourquoi se limiter avec une plante qui pousse en trois mois !" nous confie cet ardent défenseur des produits naturels. Frédéric Labatut est un de ses fournisseurs. Cette nouvelle culture s'avère être pour lui une belle aubaine. "Ca me permet de me diversifier et de faire des rotations entre les cultures d'hiver et de printemps" explique t-il, pour une plante qu'il vend 2000 euros la tonne. Dans les Landes, la filière chanvre commence à se développer avec plusieurs dizaines d'hectares plantés. Le potentiel semble tel qu'elle pourrait bien très vite exploser. Le reportage d'Andié Hirrosbéhère et Laurent Montiel : Source: France3-Regions Ce message a été promu en article
  19. Ailleurs la légalisation du cannabis est en marche. En France, marchons pour la légalisation du cannabis! Marche Mondiale du Cannabis à Strasbourg – PARIS – Samedi 29 avril Départ à 14 heures de la place Bastille. – Province – Samedi 13 Mai 2017, dans toutes les régions de France! PARIS – BASTILLE – 29 AVRIL 2017 à 14h Communiqué de Presse 2017 à venir. Event Facebook Paris Engagez-vous maintenant pour la légalisation du cannabis ! En organisant un départ collectif vers Paris le 29 avril pour prendre la Bastille. En organisant une manifestation dans votre localité le 13 mai dans le cadre de la MMC2017 (kit d’organisation à votre disposition en fin de page). Suivez et animez le hashtag #Parijuana sur FACEBOOK et TWITTER Ailleurs en province le 13 mai 2017 Pour le moment les villes ayant confirmé des évènements sont : Votre ville n’est pas dans la liste? Organisez votre manifestation locale! Rennes (35) : Non pas une, mais deux dates sur Rennes : Le jeudi 20 avril pour un rassemblement Place de la Mairie à 16h20. Au programme : Débat : Pourquoi « la guerre à la drogue » est-elle un échec? Rencontres et réunion d’informations sur le chanvre et ses usages. Et comme dans toutes les autres villes de France : Le samedi 13 mai à 14h, Place de la Mairie pour un rassemblement qui se veut festif et fédérateur à l’image de la manifestation Parisienne. Chartres (28) : Rendez-vous vous est donné le samedi 13 Mai à 14h Place Pasteur (Face au cinéma « Les enfants du paradis »). 14h30 départ de la Marche – Arrivée prévue vers 15h au parc André Gagnon où le cortège rejoindra un sound system déjà installé dans le parc. Cette année, Ghana Sound System ainsi que L’NEZE & tout son crew viendront soutenir la marche en musique pour le plaisir de nos oreilles. L’event sur Facebook : Marche Mondiale Cannabis Chartes On compte sur vous pour faire de cette marche une fête! Poitiers (86) : Rendez-vous le samedi 13 Mai 2017 à 14h Place d’Armes. Rencontrons nous et échangeons autour d’un stand d’informations afin de demander la légalisation du Cannabis, le droit à l’auto-production, la liberté de se soigner et le droit de consommer légalement du chanvre quelque soit son titrage en cannabinoïdes. L’event sur Facebook : Marche Mondiale Cannabis Poitiers Nantes (44) : Rendez vous le samedi 13 mail de 14h à 18h, Place du Bouffay pour un rassemblement pacifique et un stand d’informations ainsi qu’un concert Reggae offert par le groupe « Get Ready ». Venez nombreux découvrir les multiples bienfaits du chanvre et de sa régulation. * La marche mondiale en 2016 : Annonce #Parijuana 2016 en vidéo : CDP de la 15ème édition de la Marche Mondiale du Cannabis en 2016 Relais presse MMC 2016 : Poitiers • La Nouvelle République : “Pour le cannabis thérapeutique” Poitiers • France 3 : “Poitiers : une marche mondiale pour demander la légalisation du cannabis” Chartres • L’Écho Républicain : “Un collectif pour le cannabis thérapeutique est né à Chartres” Interview d’un militant français à la TV colombienne (infos France, Espagne, Panama) • NTN24 : Visionner la vidéo Répression de la MMC à l’Île Maurice • “Maurice : la police réprime violemment une manif pour la libéralisation du Cannabis” Communiqué de Chanvre & Libertés-NORML France Communiqué du CIRC Lyon Journalistes et autre relais presse, si vous voulez êtres maintenus au courant des futurs communiqués, envoyez votre contact sur ce courriel : mmc@chanvrelibertes.org * + d’infos sur le TWITTER ou le FACEBOOK de la MMC Source: https://www.chanvrelibertes.org/mmc/
  20. Etes-vous un fan de cannabis ? Partagez cette vidéo avec quiconque veut savoir ce qu’être un consommateur de cannabis récréatif signifie vraiment. Vous êtes donc un consommateur de cannabis récréatif. Connaissez-vous d’autres personnes qui partagent vos goûts ? Vos amis et les membres de votre famille savent-ils ce qu’être un client de coffeeshop signifie réellement ? Qui sont-ils ? A quoi ressemblent leurs vies ? Et qu’en est-il du coffeeshop lui-même ? Qui y travaille ? Qu’est-ce que leur travail signifie pour eux ? Dans cette vidéo filmée au cœur d’Amsterdam, Sensi Seeds vous montre ce qu’être un client de ces établissements veut dire, dans une ville dans laquelle la plante est « presque légale » depuis maintenant des décennies. Jetez un œil et faites connaissance avec les acteurs de cette industrie en plein essor. Et n’oubliez pas de partager cette vidéo avec tous ceux que vous connaissez ! Donnez à vos amis les moins ouverts au cannabis une chance de découvrir qui nous sommes réellement ; nous … les clients de coffeeshops. Cette video contient des passages en deux langues (Anglais, Français). Choisissez vos sous-titres en cliquant sur le menu « CC » en bas à droite. Pour voir la vidéo entièrement sous-titrée, merci de choisir « Français ». L’option « English (Canada) » est destinée à nos utilisateurs souhaitant activer le sous-titrage sur les parties françaises uniquement. Source: sensiseeds.com Ce message a été promu en article
  21. Plusieurs candidats à la présidentielle se prononcent pour la dépénalisation voire la légalisation du cannabis. C'est un serpent de mer de la vie politique française depuis 20 ans, mais le débat à un niveau national n'a jamais été vraiment engagé. Aujourd'hui il existe en France 1,4 million de consommateurs réguliers (les consommateurs réguliers fument au moins dix fois par mois). Concernant les jeunes, l'Hexagone est dans le haut du classement européen. Quels seraient les effets de la légalisation sur la délinquance, sur les zones de non-droit, sur la santé et sur les finances publiques ? La consommation augmenterait-elle ? Que rapporte vraiment l'économie noire du cannabis ? Combien de personnes en vivent ? Qui contrôle les réseaux ? Cette manne financière préserve-t-elle la paix sociale comme le pensent certains ? Si c'est le cas, cela pourrait expliquer l'immobilisme de certains services de l'État et d'élus locaux. Pour la première fois, nous allons poser sur la table tous les éléments du dossier. Nous allons interroger les acteurs de premiers plans : policiers, dealers, grossistes, consommateurs mais aussi les médecins et les chercheurs. Notre enquête nous mènera en France, dans les cités comme dans les beaux quartiers, dans les laboratoires et sur un circuit automobile pour des tests grandeur nature. Nous nous rendrons également dans le Colorado où le cannabis a été légalisé. Le trafic illicite a-t-il vraiment diminué ? La consommation a-t-elle flambé ? Nous irons aussi en Hollande où des sociétés privées se préparent d'ores et déjà à envahir notre marché, au cas où la France déciderait de légaliser cette drogue que chacun s'accorde à reconnaître comme étant de moins en moins douce. Source: https://www.m6.fr/documentaire-dossier_tabou/27-03-2017-et_si_on_legalisait_le_cannabis_en_france-2147591623.html Ce message a été promu en article
  22. Café-débat organisé par le service Culture dans le cadre de la programmation des Rencards du Savoir et de la Semaine du Cerveau. Cannabis & hypnose : nouvelles alternatives à la douleur Campus Bordeaux Pessac 14 mars 2017 18:00 - 21:00 Cinéma Jean Eustache, 7 rue des poilus Pessac, 33600 France Les voies de la douleur ne sont pas impénétrables. Qu’elle soit chronique chez le patient ou induite par les soins, les circuits de la douleur sont aujourd’hui bien compris par la médecine. Il existe aujourd’hui de nouveaux moyens de les parasiter : l’hypnose et les cannabinoïdes en font partie. Au CHU de Bordeaux en 2016, plus de 200 soignants sont formés à l’hypnose médicale. Celle-ci peut être proposée en parallèle des traitements plus traditionnels et permet d’améliorer les conditions dans lesquelles les patients vivent leur maladie ou leur traitement, voire de limiter l’apport médicamenteux tels que les antidouleurs, les anxiolytiques et les anesthésiques. De l’infirmière au médecin, l’hypnose est utilisée dans un grand nombre de domaines médicaux : anesthésie, gérontologie, pédiatrie, dentaire et bien d’autres encore. Les dérivés du cannabis, quant à eux, ont montré leur efficacité dans le traitement des douleurs liées à la sclérose en plaques ou à la chimiothérapie. Même si ces derniers ne sont pas encore commercialisés en France, ils font l’objet de recherches importantes dans le milieu de la santé. Alors, couper le circuit de la douleur : comment ça marche ? Avec : – François Sztark, Professeur à l’Université de Bordeaux, Faculté de médecine et Chef du Pôle d’Anesthésie Réanimation, CHU de Bordeaux – Marie Floccia, médecin gériatre et algologue, fondatrice du groupe Hyp-Hop, Pôle de Gériatrie, CHU de Bordeaux – Fabienne Le Monnier, médecin hypnothérapeute en milieu carcéral – Amélie Daveluy, pharmacienne au centre d’addictovigilance, CHU de Bordeaux Animé par Yoann Frontout, journaliste et médiateur scientifique Source: unidivers.fr Ce message a été promu en article
  23. Josh a tout abandonné pour se consacrer entièrement à sa nouvelle passion : fabriquer des pipes aussi bien pour le fumeur lambda que pour de grands rappeurs. Dans ce nouvel article de la série « La Vie des autres », on a filé un appareil jetable à Josh Opdenaker alias JOP !, un souffleur de verre professionnel basé à Philadelphie. Josh fabrique des bangs et gère sa marque Jop Glass depuis 15 ans. S'il était le premier à se lancer dans le quartier de Fishtown, à Philadelphie, on trouve aujourd'hui cinq ateliers et 18 souffleurs de verre dans sa rue. « J'étais là quand ça ne rapportait rien, explique-t-il. Et je serais toujours là si cette industrie s'effondre. » En plus de nous faire visiter son atelier, Josh nous a aussi montré sa pièce la plus précieuse : le « bébé Ganesh », qui vaut plus de 100 000 dollars. Il a aussi photographié un bang en verre sur lequel il travaille actuellement et qui ressemble à une grande cassette audio. Voici ce que ce gourou de la fumette avait à nous dire sur son art. VICE : Que faites-vous de vos journées ? Josh Opdenaker : Le matin, je vais à mon atelier en vélo aussitôt après m'être préparé. Les premières heures de la journée sont celles où je suis le plus productif, donc je fais généralement impasse sur le petit-déjeuner et le déjeuner. J'allume le four, puis je fume un peu de weed. J'utilise la weed comme un outil – ça m'aide à travailler et à trouver l'inspiration, et je ne fume pas quand je ne travaille pas. Je travaille dix à douze heures d'affilée jusqu'à ne plus en pouvoir par manque de nourriture et d'air frais et après avoir fumé trop de cigarettes. Si je suis en plein boulot sur une pièce – ce qui est souvent le cas –, me reposer et manger vient toujours dans un second temps. Après ça, je vais prendre une bière au bar en face, et ma journée se termine. Comment avez-vous démarré dans cette industrie ? Après avoir fabriqué à la main des sculptures en pierre pendant plusieurs années, j'en avais assez d'être fauché. Mon copain JAG fabriquait des pipes dans la cuisine d'un pote – ce qui n'est pas à reproduire chez soi –, et réussissait à en tirer du fric. Il m'a laissé tester et, après seulement 15 minutes, j'ai su que c'était ce que je voulais faire pour le reste de ma vie. J'ai investi le peu d'argent que j'avais et j'ai acheté ma première flamme et un petit four. Puis, j'ai loué un garage et m'y suis essayé. À l'époque, les différentes techniques n'étaient pas très partagées et on ne trouvait aucune information sur Internet. On devait juste se fier à notre inspiration, à notre technique. Ça foirait, il fallait refaire, ça foirait encore, et il fallait répéter à nouveau le processus. Quels conseils donneriez-vous à ceux qui voudraient comme vous apprendre à fabriquer des bangs en verre ? Prendre un cours me paraît être la meilleure solution. On en trouve partout aujourd'hui, mais assurez vous avant de la réputation de l'instructeur. Trop souvent, des gens non-qualifiés en donnent et propagent de mauvais conseils. À l'époque, les techniques n'étaient pas du tout partagées et le secret prédominait. On devait apprendre par soi-même, comme un tatoueur. Travaillez-vous aussi sur commande ? Je travaillais souvent sur commande quand ma réputation n'était pas encore établie. Maintenant, je fais ce que je veux. Ça a à la fois des bons et des mauvais côtés : si je suis désormais mon seul instinct, il peut se passer un certain temps avant qu'une pièce fabriquée ne se vende. Quels sont les clients qui achètent vos œuvres ? Cela varie beaucoup, étant donné que je fabrique des pièces qui valent de 90 $ à 100 000 $. Avec cette large gamme, on retrouve tous les types de clients : du fumeur lambda qui vit dans le sous-sol de sa mère aux rappeurs réputés. Quelle est la pièce dont vous êtes le plus fier ? La pièce dont je suis le plus fier est le « bébé Ganesh » que j'ai fabriqué l'an dernier. Il fait près d'un mètre de haut et compte six bras. La tête et le tuyau sont amovibles. J'ai été complètement absorbé par la fabrication durant deux mois, au point où j'ai négligé de nombreux aspects de la vie comme la nourriture, l'hydratation, le sommeil, la socialisation... En prenant du recul sur cette expérience, je me dis que c'est une pièce comme on en fait qu'une seule fois dans sa vie. Où les gens peuvent-ils acheter vos pipes ? Mes modèles sont visibles sur Instagram et peuvent êtres commandés via mon site. Source: https://www.vice.com/fr/article/dans-latelier-du-souffleur-de-verre-qui-fabrique-des-bangs-a-100-000-dollars
  24. === Séminaire gratuit et sans inscription === EHESS 105 Boulevard Raspail, 75006 Paris Demain de 17:00 à 20:00 INTERVENANTS : Patrick Pharo, Sandro Cattacin, Laurent Gaissad, Fabrice Olivet, Alessandro Stella.Laurent Gaissad, sociologue, qui a accepté d'intervenir en remplacement d'Aude Wyart (excusée), nous parlera du Chemsex, circuit festif et avatars du plaisir et de la santé gay. Patrick Pharo (philosophe, directeur de recherche au CNRS), «Drogues, plaisir et addictions collectives» Sandro Cattacin (sociologue, professeur à l’Université de Genève) Fabrice Olivet (directeur de l'ASUD) Discutant : Alessandro Stella Pour cette occasion, nous aurons aussi le plaisir et l'honneur d'être accompagnés par Kiki Picasso et ses illustrations. La conférence sera filmée et photographiée, le tout sera disponible ensuite sur le site et le Facebook de l'ASUD.
  25. Nous venons d'effectuer le premier tirage pour le Calendrier CannaWeed. Félicitations à PoussinBleu, numéro 95. Vous avez gagné: 1 Tee shirt Sensi Seeds + 1 Tee shirt CannaWeed + 1 paquet de 10 Skunk#1 de Sensi Seeds L’Administration prendra contact avec vous pour les modalités. Encore toutes nos félicitations et à bientôt pour le gagnant suivant. Ps: Pour une question pratique, tout les envois auront lieu après les fêtes.