Guide DoItYourself - Panneaux LED haute puissance (COB)


Recommended Posts

Bonjour à tous, il faut que tu fasse l'acquisition d'un interrupteur unipolaire racpsbien.

Tu le place sur ta phase (conseil de phyldafghan) et c'est tout.

Moi perso j'ai pris un de ce style là http://www.conrad.fr/ce/fr/product/700569/Interrupteur-levier-1-x-OffOn-APEM-631H2-250-VAC-15-A-permanent-1-pcs?ref=list

 

fais juste gaffe de prendre un on/off

 

pisse

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Salut les gars, 

 

je valide les recommandations des collègues ci-dessus, concernant l'interrupteur ON/OFF.

Si c'est pour commander le driver, on coupe seulement la phase (fil marron, celui au potentiel 230V).

Le neutre et la terre peuvent être reliés en direct, avec un sucre, Wago, etc...

 

@Dimtri40% : concernant le choix des couleurs de LEDS, je ne saurais te répondre avec précision mais j'aurais plus tendance à te conseiller du full-spectrum, plutôt que du orange qui n'est pas une longueur d'onde super intéressante dans un spectre PAR.
Mais encore une fois : je n'ai pas de recul par rapport à ça donc : à prendre avec des pincettes... d'autant que tu claques également du bleu et du rouge, donc difficile de te dire ce que ça va donner.

 

Pour l'alimentation de tes LEDS mono : le mieux est d'avoir une alimentation à tension constante "générale", genre un Meanwell LRS 350-36 et de passer par des driver LEDS Meanwell LDD pour alimenter les chaînes de leds à courant et en série, généralement dans les 700 mA.
Une fois que ton projet d'implantation des LEDS sera défini, je pourrais te faire un schéma de câblage de tout ça... ;-)

 

++

Link to post
Share on other sites
Guest dimtri40%

Salut les gars, 

 

je valide les recommandations des collègues ci-dessus, concernant l'interrupteur ON/OFF.

 

Si c'est pour commander le driver, on coupe seulement la phase (fil marron, celui au potentiel 230V).

Le neutre et la terre peuvent être reliés en direct, avec un sucre, Wago, etc...

 

@Dimtri40% : concernant le choix des couleurs de LEDS, je ne saurais te répondre avec précision mais j'aurais plus tendance à te conseiller du full-spectrum, plutôt que du orange qui n'est pas une longueur d'onde super intéressante dans un spectre PAR.

Mais encore une fois : je n'ai pas de recul par rapport à ça donc : à prendre avec des pincettes... d'autant que tu claques également du bleu et du rouge, donc difficile de te dire ce que ça va donner.

 

Pour l'alimentation de tes LEDS mono : le mieux est d'avoir une alimentation à tension constante "générale", genre un Meanwell LRS 350-36 et de passer par des driver LEDS Meanwell LDD pour alimenter les chaînes de leds à courant et en série, généralement dans les 700 mA.

Une fois que ton projet d'implantation des LEDS sera défini, je pourrais te faire un schéma de câblage de tout ça... ;-)

 

++

salut a tous 

 

phyl après avoir lu https://www.cannaweed.com/topic/176407-conception-dun-panneau-led-croissance-et-floraison/

 

Je me dit que maintenant sa ne serre pas a grand chose de rajoute une couleur on plus , car les cob ou les board on déjà un par quasi parfait comme les cob cxb 3790 en 5000k et pour les board n'en parlons pas ses quasiment parfait (de ce que j'ai compris arrêter moi si je me trompe) .

 

donc déjà comme je les signalé j'ai pris un driver 600 w 36b pour alimenté mon cob cxb a 75 w , mais j'ai lu que mon driver bridé a 60w la cob a cause de la tension du driver qui reste a 36v .

 

et donc je vais finalement me tourné vers les board https://horticulturelightinggroup.com/collections/diy/products/hlg-600h-kit-with-slate-5. Qui d'après les information que j'ai collecter sont parfait pour leur par je vais les prendre en 3500k ( la aussi arrêter moi si je me trompe) .

 

Aussi je compte me reprendre une cob cher kingbridge pour en avoir 9 je me reprocherais ainsi des 600w de mon driver 540 pour être exact une 10eme serais la bienvenue mais je ne sais pas comment les placé dans mon espace .

 

Donc ma question et la suivante est-ce que des quantum bord serais un excellent complément a ma configuration  ?

 

sachant aussi que je compte après reflection prendre des cxb 5500k et 2700k vont l'aurais comprs pour les different stade de la plante 

 

 

merci pour votre aide pour moi j'ai l'impression d'avoir beaucoup progresser au niveaux de la compréhension  de la lumière que demande non plante et ces en partie grâce a vous , mais pour l’électricité je bloque vraiment encore dessus .

 

merci a tous 

Edited by dimtri40%
Link to post
Share on other sites

Bonjour a tous !

dimtri, je ne cerne pas bien ton projet mais je réagis de façon informel sur les quelques idées que tu nous soumet ici.

​la "problématique" pour éclairé efficacement nos plantes ne se résume pas a la simple question de l'énergie. (même si cette aspect est crucial au regard de la capacité de la technologie disponible a convertir "électricité/lumière" bien au delà de la nature ou qualité du spectre ...)

​il y a aussi un aspect qu'il convient de prendre sérieusement en conte notamment avec le led, c'est la géométrie qui détermine la capacité de projection de l'énergie lumineuse.

​par exemple faire cohabité un puissant cob avec de la "petite mono led" pose clairement un problème de géométrie de projection lumineuse, qui se traduira par un équilibre spectral extrêmement variable en fonction de la distance de la source ...

​(il convient de focalise la source des monos d'une façon ou d'une autre)

​les boads smd pose le même type de souci, je ne voie pas l'intérêt de les faire cohabité avec du puissant cob, on est dans une approche géométrique très différente. (a propos, je trouve le tarif de ces quantum board absolument excessif au regard du prix des leds embarqué dessus ...)

​c'est surtout le type de stratégie de culture que tu envisage qui doit orienté tes choix ...

​perso je n'ajouterais pas de bleu a une forte puissance de blanc (le led blanc est déjà naturellement très riche en bleu)

​5500k me semble trop haut en T° (trop de bleu même pour une cro)

je te souhaite une ​bonne élaboration de projet.

​@+

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Guest dimtri40%

Bonjour a tous !

dimtri, je ne cerne pas bien ton projet mais je réagis de façon informel sur les quelques idées que tu nous soumet ici.

 

salut  merci pour ta réponse Heka 

 

​la "problématique" pour éclairé efficacement nos plantes ne se résume pas a la simple question de l'énergie. (même si cette aspect est crucial au regard de la capacité de la technologie disponible a convertir "électricité/lumière" bien au delà de la nature ou qualité du spectre ...)

​il y a aussi un aspect qu'il convient de prendre sérieusement en conte notamment avec le led, c'est la géométrie qui détermine la capacité de projection de l'énergie lumineuse.

​par exemple faire cohabité un puissant cob avec de la "petite mono led" pose clairement un problème de géométrie de projection lumineuse, qui se traduira par un équilibre spectral extrêmement variable en fonction de la distance de la source ...

 

oui je vois mais j'avais dans l'idée  que les board sois constamment a la même hauteur que les cob .

en gros se que je recherche de cette config ses l’efficacité de la cob et la précision du board ( pour le PAR ) .

 

 

​(il convient de focalise la source des monos d'une façon ou d'une autre)

​les boads smd pose le même type de souci, je ne voie pas l'intérêt de les faire cohabité avec du puissant cob, on est dans une approche géométrique très différente. (a propos, je trouve le tarif de ces quantum board absolument excessif au regard du prix des leds embarqué dessus ...)

​c'est surtout le type de stratégie de culture que tu envisage qui doit orienté tes choix ...

cette config sera pour du scrog .

 

 

 

​perso je n'ajouterais pas de bleu a une forte puissance de blanc (le led blanc est déjà naturellement très riche en bleu)

​5500k me semble trop haut en T° (trop de bleu même pour une cro)

 

donc plutot un 4500k voir 4000k 

 

je te souhaite une ​bonne élaboration de projet.

 

ces plus une idée afin de perfectionné la lumière dans mon box , mais si les réponse que j'obtient son plutôt d'un n'avis négative .

Je partirais sur un driver en continue . pour mais 9 cob , afin d'avoir l’avantage d'un bon spectre ( vue que la tension sera adapté a chaque cob) et avoir 600w au lieux des 480 actuelle  .

 

je me suis trompé de lien dans mon précédent message c'étais ce sujet :https://www.cannaweed.com/topic/176407-conception-dun-panneau-led-croissance-et-floraison/

il parle du PAR , en ajoutent qu'il étais maintenant bien mieux avantageux d'utilisé des cob haut lieux des led 1-3-5 w avec une couleur spécifique car les cob (ou autres ) on déjà toute ses couleur pour formé la couleur blanche  . je me demande donc quel est l'intérais d'alouter des led 5w bleu ou rouge alors que celui des cob et deja bien ( donc mon idée de l'ajouts de qantum board qui on un meilleur PAR que des COB.

 

​@+

a plus merci

 

 

Edited by dimtri40%
Link to post
Share on other sites

Hello,

 

Après avoir suivit de longues pages de ce sujet, je suis convaincu de me lancer dans le mouvement COB.
Je dispose d'un espace de 90*50*160 et d'un système DWC de 43cm de haut.

D'après les infos que j'ai pu glaner, je compte partir sur 4 COB CXB3590 3500°K CD 36V, avec un Driver HLG-185-1400 (ou 36 pour monter en parallèle).

 

Cependant, j'aurais 2 interrogations :

1- Concernant la disposition, serait-il plus judicieux de placer mes cobs sur 1 seul rail (-- -- -- --) ou sur 2 rails en faisant en sorte que mes cob soient en quinconce (-- _ -- _) ?

 

2- Si je dois positionner mes cob a 30cm de mes apex, il me restera de quoi faire pousser ma plante de 80cm, j'hésite donc à partir sur une config moins puissante pour me laisser un peu de marge supplémentaire, mais je n'ai pas envie de regretter mon choix ! J'ai besoin d'avis avisés sur ce coup la !

 

Question bonus : Y'a-t-il une différence réellement palpable au niveau rendement entre des Bridgelux et des Cree ?

 

Merci les Cobeux, pour ce topic génial !

Edited by Kevazingo
Link to post
Share on other sites

Salut Kevazingo, 

 

désolé pour le retard de réponse....

 

Donc : j'aurais plutôt tendance (et d'une manière générale, pas forcément dans ton cas particulier) à te conseiller la répartition la plus large possible, soit en 2 rails.

 

Pas obligé de partir sur du quinconce ; 2 panneaux de 40/50 cms de longueur, disposés ainsi :

 

divers.jpg

 

par exemple....

 

Pour ton espace de culture : en comptant pots + dissipateurs + distance lampe/plante, ça fait dans les 25 + 10 + 25/30, soit 60/70 cms de hauteur non exploitable, soit près d'un mètre de hauteur cultivable.

Si tu fais pas des croissances de 1 mois et que tu entretiens tes plantes (pinçage, éventuellement palissage, taille, etc) : ça se fait sans problème.

Perso, j'ai 160 de hauteur également et il me reste facilement 30cms de hauteur exploitable en fin de session.

 

Ce serait dommage de prendre un driver 150W, car tu serais vraiment en limite basse de puissance pour ton espace.
Je te conseille donc de rester sur une puissance de 185W ; en revanche, ce qui serait envisageable (et confortable pour toi, car tu peux réduire la distance lampe/plante à 10-15cms), ce serait de mettre 6 COB, alimentés à 30W chacun.

Après, c'est tout de même une centaine d'euros en plus à sortir ; tout en gardant à l'esprit que si tu choisis des dissipateurs avec de la marge, tu pourra par la suite et si besoin évoluer vers un set-up 240, voir 320W en ne changeant que le driver... ça s'étudie, je pense ;-)

 

Concernant le driver, d'ailleurs : si tu pars sur du Cree CXB, privilégies un montage série (donc driver c-1400).

En revanche, pour des Vero 29 à 50W, il faudra partir sur un driver parallèle 36V type A ; le type B est limité à 36V et ne permet donc de ne sortir qu'environ 35W/puce (sur des Gen7 ; avec les Gen6n on est plus à 28W).

Comme dit précédemment : pas l'idéal de brancher des COB en // mais à ces puissances et avec un dissipateur bien étudié : pas de souci majeur à réaliser ce montage.

 

Pour répondre à ta question bonus : franchement, entre les CXB3590 et les Vero 29 GEN7 : l'efficacité lumineuse tient dans un mouchoir de poche, avec peut-être même un léger avantage pour les Vero 29...
L'avantage des CXB restant la compatibilité des montages série sur tous les drivers, jusqu'à environ 60/70W par COB, quand les Bridgelux resteront bridés à environ 35/40W, à cause du fameux seuil des 36V (les drivers meanwell pour connexion série ont une tension de sortie multiple d'environ 36 ; soit : 108, 144, etc...).
En revanche, un avantage certain des GEN7 en série SE, c'est les connecteurs intégrés au holders : tu dénudes le câble, tu insères ; c'est fini ! (borniers autobloquants).

 

 

N'hésite pas si tu as d'autres questions...

 

++

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Salut Phyldafghan.

Merci pour ta réponse, et pas de soucis pour le retard, y'a pas d'urgence.

 

Si la dif tiens dans un mouchoir de poche, pour le prix, je partirai donc sur du Vero29 (moins chers que les CXB et pas besoin d'acheter de holders).

Bien reçu pour le branchement en // pour les Vero.

Donc si je suis ton conseil pour 6 COB à 30w chacun, je peux prendre un HLG-185H-36 du coup ?

J'aimerai avoir idéalement sur du refroidissement passif, donc pour cet aspect la aussi, ton conseil est judicieux. Je n'y avais pas pensé !

Quitte a mettre un peu plus de temps pour placer quelques écus de coté ;) !

 

Merci beaucoup pour votre serviabilité les mecs, c'est du boulot de répondre au cas par cas, je vous tire mon chapeau !
 

Edited by Kevazingo
Link to post
Share on other sites

Salut, 

 

fais bien attention aux références des Vero 29 ; entre les tensions d'alim, la température de couleur, le CRI, le type connectique : on a vite des dizaines de référence....

 

Perso, je te conseille la Vero 29 Gen7 SE, 80CRI, 36V ; en 3500K, elle porte la référence BXRC-35E10K0-D-7x-SE.

Les chiffres que j'ai mis en gras dans la réf correspondent à la température de couleur ; donc les 6500K porteront la référence BXRC-65E...., tandis qu'un 2700K sera référencé BXRC-27E....

 

Il te faudra effectivement t'orienter vers un HLG-185H-36, simplement parce que le modèle série en 1050mA ne fournit que 190V et qu'en série, il t'en faudrait environ 216 pour 6 COB.

 

Et effectivement, oui : c'est bien de prendre son temps et de bien mûrir à son projet ; dans la précipitation, on a tendance à acheter sans trop réfléchir et bien souvent, à l'arrivée : ça ne correspond pas à nos besoins et faut encore racheter derrière....

 

++

Link to post
Share on other sites
Guest znK777

Bonjour.
 
Sur une surface de 120 x 120 , 16 spot cxb 3590 3500K type tgl star , vaut il mieux des driver MW HBG-60-1050 http://www.tme.eu/fr/details/hbg-60-1050/alimentations-pour-led/mean-well/ ou des 60-1400 dimmé a 1200 http://www.tme.eu/fr/details/hbg-60-1400/alimentations-pour-led/mean-well/  ? A combien tournerons les cob dans les deux cas ?
 
Pour des PM quelle couleur de spectre est le mieux ? en sachant que je vais surement prendre des Isled 2.2 pour le bouturage qui retournerons au PM une fois les boutz enraciné .

 

++

Edited by znK777
Link to post
Share on other sites

Salut, 

 

les HBG-60-1050/1400/2100 ne sont pas pas dimmables... donc la puissance délivrée est fixe et correspond au produit du courant maxi que délivre le driver, par la tension réclamée par le COB à cette intensité (P = U x I).

Avec ce type de driver, un CXB 3590 sera alimenté à 35W pour le 1050 et 50W pour le 1400.

A mon sens, le HBG-60-1050 n'est pas très efficient, dans la mesure où l'on exploitera que 35W sur les 60W maxi que peut fournir le driver ; on aura donc un meilleur rendement énergétique avec le 1400 (50W utilisés, sur 60 maxi).
Le 2100 ne sera pas exploitable avec des CXB3590, car il ne fournit que 29V maxi et on aurait besoin de 36V et quelques, à cette intensité.

 

Les HBG-100-36/48/60 en revanche sont dimmables (dimming Meanwell 3 en 1 : PWM 10V ; 0-10V ou resistance 10-100Kohms).
Le 100-36 sera exploitable mais pas au top du rendement, car 36V maxi en sortie ; ce qui permet d'avoir environ 70W avec des CXB3590, alors que le driver peut donner 100W.

Avec un HBG-100-48, on peut monter a 2A ; donc environ 75W maxi d'exploitable, sur les 100 que peut donner le driver -donc on exploite 75% du maximum driver.

Le HBG-100-60 n'est à mon sens carrément pas rentable, car on ne tirera que 60W sur les 100 maxi du driver.

 

Comme tu le vois, difficile de faire corréler driver et COB avec ce type de driver, en ayant le maximum du potentiel du driver utilisé.... mais on constate tout de même que le plus "rentable" énergétiquement parlant reste le HBG-60-1400 ; il n'est pas dimmable mais on exploite le driver à 80% de ses capacités.
C'est celui utilisé sur les TGL 60.

 

 

Après, dans l'absolu : ne pas exploiter le plein potentiel de son driver n'est pas problématique en soi et ne pose aucun problème d'ordre technique ; c'est juste "dommage" sur le plan rendement énergétique, car on a un moteur pas adapté aux besoins ; comme foutre un gros V12 dans une 205....

D'ailleurs, si on regarde bien : sur leur TGL 100, ils utilisent un HBG-160-60 ; soit un driver capable de donner 160W, pour n'en utiliser que 100... ça marche, aucun souci mais c'est dommage.

 

 

Concernant le spectre ; avec des COB, ça sert pas à grand chose d'aller taper dans des couleurs trop froides pour du végétatif pieds-mères/boutures ; je pense qu'un mix de 4000/5000K suffit déjà à produire des plantes bien ramassées et très touffues... aller chercher le 6500K n'est pas spécialement recommandé, dans le sens où ça va faire des plantes très très compacts, donc pas forcément évidents de prélever des boutures.

 

N'hésite pas si tu as d'autres questions...

 

++

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Guest znK777

Salut Phyl , merci pour tes réponses :) , je comprend mieux .

 

Pour toi 13 spot a 1400mA soit 650w dans 120x120 ça fait trop ? Sinon j'ai aussi pensé a 16 cob en barres avec 4 x HLG-120H-C1050 car le mieux c'est 1 cob tout les 30x30cm a 1050mA  ? 

 

Sinon j'aurai une question par rapport aux lentilles , j'avais pensé a prendre des 80° pour l’espace Flo et des 120° pour l'espace PM , aussi pour le coté de ne pas  avoir a nettoyé les cob ( je n'ai pas de problème de hauteur ) qu'en pense tu ? 

Pour la hauteur entre cob et apex de combien est t'elle en 1050mA ? et de combien avec des lentilles  pour 1400mA et 1050mA ?

 

Et encore merci pour le travail que tu fourni a aidez les gens  :plus:

Link to post
Share on other sites

Re, 

 

pas de quoi ;-)

 

Non, je ne trouve pas ça "trop" ; avec 650 W dans 120 x 120, ça te fait environ 40W/pied², c'est nickel ;-)
Oui, la solution 16 COB est forcément plus optimale, vu que tu couvres toute ta surface, avec un COB par pied/carré... mais le prix final n'est pas le même !
Tu peux toutefois économiser sur les drivers, en prenant 2 x HLG-320H-C1050 et en alimentant 2 barres (soit 8 COB) / driver.

 

Après, tant que tu as la puissance globale et que tu l'éclates un minimum sur ta surface : toutes les solutions se valent à peu près... 

 

Pour les lentilles, c'est vraiment pas ma spécialité, désolé... mais je dirais que plus tu augmentes le nombre de sources, plus tu peux resserrer l'angle de diffusion ; donc j'aurais tendance à dire que ton projet initial tient la route (80° en flo et 120° en cro).

 

Pour la distance lampe/plante : difficile de faire une règle empirique, comme sous HPS car plusieurs facteurs entrent en jeu ; entre la puissance et le nombre de puces, la distance entre chacune, etc ; pour une même puissance d'alimentation, on peut avoir des flux lumineux complètement différents et donc une distance de sécu plus ou moins importante...

 

Mais disons qu'à 1050mA (environ 35/40W), autour de 15/20cms c'est pas mal ; si on commence à taper du 50W/COB, on ira plus vers 25/30, voire 40... encore une fois, ça dépend du setup.

 

Le mieux reste encore de bien observer ses plantes et surtout les sommités, pour repérer des éventuels crâmages/bleeching (blanchiment des sommités, comme passées à la javel...).

 

++

Link to post
Share on other sites

Slt,

 

Jai le gout de tenter une petite install led cob pour mes meres mais j'accroche sur un point et jvoudrais avoir vos avis:

 

Il dit que si on branche les leds en parralelle et que l'unes dentres elles se brise, les leds restantes qui fonctionnent vont se separer l'amperage entre eux.

 

Ex: 3 leds qui utiliseraient 1amp chacunes pour un total de 3amps.

Une des 3 leds cesse de fonctionner donc les 2 leds restantes recevraient 1.5amp chq.

 

Ma question est:

 

Quand nous branchons un systeme en parralelle, n'est-ce pas la Puissance Dissipee(Wattage dans ce cas ci) qui dicte l'amperage? Donc selon mon point de vue, si on branche en parralelle et qu'une des leds s'eteint/brise, les 2 autres led eux continueraient a demander 1amp chq...non? S'il n'y a pas de demande du cote de la led les autres tournent normalement a 1amp.

 

Un peu comme dans une maison, si tu ne branche rien dans une prise electrique, il ny a pas de demande donc pas de consommation d'amperage...

 

Jai de la misere a mexpliquer, jespere que vous me comprendrez car ce tutoriel est assez elabore donc pt qu'en utilisant certains composantes ma theorie est nulle ou etc.

 

Merci

Link to post
Share on other sites

Salut bombattak et tous.

 

ton raisonnement est valide, c'est bien ce que dicte la loi d'Ohm a un circuit électrique .

mais voila, une led c'est d'abord une diode, qui a ceci de particulier, c'est un composant dit "passant".

autrement dit qui n'a pas ou très peu de résistance (0Ω).

dans ces condition l'alimenté directement revient a crée simplement un cour-circuit ou quelque chose dont la faible résistance vas appeler une très forte intensité "A".

pour "contourner" la loi d'Ohm il convient soit de câblé la diode en série avec une résistance, ou bien utilisé un driver qui triche avec la loi d'Ohm en limitant l'intensité dans le circuit (d’où l’appellation "courant-constant")

 

@+

  • Like 4
Link to post
Share on other sites

Salut Bombattak, 

 

je comprend tout à fait ce que tu veux dire, je te rassure... en revanche, je suis pas très très content, car l'explication et quand même fournie en première page et au moins une page sur deux des 73 pages du topic.... :-P

 

Remarque, ça fait longtemps qu'on a pas fait une petite piqûre de rappel...

 

Donc : chez toi, à la prise, ton fournisseur d'énergie te délivre une tension constante et les appareils branchés dessus réclameront une intensité (courant, ampérage) variable qui ,comme tu le dis, dépend de la puissance nominale du récepteur.

 

Exemple : il me semble que tu vis en Amérique du Nord ; là-bas, vous avez du 110V aux prises, c'est ta tension de service et elles est constante ; que tu ailles chez ton voisin, ou à Toronto, ou à Montreal : il y aura 110V partout.

Tu prends un appareil de 220W, tu le branches sur une de ces prises : il réclamera donc 220/110 = 2 ampères (car P = U x I).

 

Jusque là, je pense que tu me suis ?

 

Bon.

 

Le problème des LEDS, c'est que ce sont des semi-conducteurs ; on va pas rentrer dans des détails trop techniques mais la finalité du truc, c'est qu'on ne peut pas appliquer la loi d'ohm comme avec un appareil résistif, comme une ampoule ou un radiateur, car ils n'ont virtuellement pas d'impédance (ils n'opposent pas de résistance au passage du courant), donc à tension constante ils réclameraient une intensité quasiment infinie.

 

On est donc obligés de travailler à courant constant ; c'est à dire qu'au lieu de fournir une tension fixe et constante et que le COB  réclame une intensité en retour, on doit faire l'inverse : on impose une intensité au COB et c'est lui qui imposera la chute de tension correspondante, qui dépendra de plusieurs facteurs (type et assemblage des leds du COB, température, etc...).

 

Donc que l'on soit en montage série ou parallèle, ça ne change rien : on donne tant d'ampères au COB (réglé sur le driver ou délivrés de manière fixe) et lui va réclamer tant de volts au driver, déterminé par la courbe V = f(I) du COB en question (ce que l'on retrouve dans les tableaux en première page).

Et pour en revenir à tes 3 COB en // : vu que tu travailles en courant constant, le driver débite toujours la même intensité, que tu auras réglée (3 ampères), qu'il ait 1, 2 ou 5 COB au cul.
Et la tension délivrée correspondra, dans un montage parallèle, à la chute de tension la plus élevée.

 

Donc effectivement : si mon driver est réglé à 3 A en sortie et qu'il a 3 COB en parallèle : chaque COB reçoit 1A.
Admettons qu'un COB flanche : le driver débite toujours 3A, donc les 2  restants reçoivent 3/2 = 1.5A... un autre COB meurt ? Le restant se prend les 3 ampères dans les dents....

 

Et il n'y a donc pas ce souci en série, car l'intensité est identique dans toute la chaîne, qu'il y ait 2 ou 10 récepteurs (cf lois des mailles/noeuds).... en revanche, la tension délivrée dans un circuit série sera égale à la somme des chutes de tension des récepteurs de la chaîne (si j'ai 3 COB réclamant 36V chacun, le driver délivrera donc 3 x 36 = 108V).

 

J'espère que ces explications t'auront permis d'y voir plus clair ; dans le cas contraire, n'hésite pas à préciser ce qui te chiffonne...

 

++

 

PS : merci (et salut !) à Heka pour sa réponse claire et juste ; j'ai mis 25 minutes à écrire la même chose en 10x plus de lignes  :mdr:

  • Like 5
Link to post
Share on other sites

Salut bombattak et tous.

 

ton raisonnement est valide, c'est bien ce que dicte la loi d'Ohm a un circuit électrique .

mais voila, une led c'est d'abord une diode, qui a ceci de particulier, c'est un composant dit "passant".

autrement dit qui n'a pas ou très peu de résistance (0Ω).

dans ces condition l'alimenté directement revient a crée simplement un cour-circuit ou quelque chose dont la faible résistance vas appeler une très forte intensité "A".

pour "contourner" la loi d'Ohm il convient soit de câblé la diode en série avec une résistance, ou bien utilisé un driver qui triche avec la loi d'Ohm en limitant l'intensité dans le circuit (d’où l’appellation "courant-constant")

 

@+

  

Salut Bombattak, 

 

je comprend tout à fait ce que tu veux dire, je te rassure... en revanche, je suis pas très très content, car l'explication et quand même fournie en première page et au moins une page sur deux des 73 pages du topic.... :-P

 

Remarque, ça fait longtemps qu'on a pas fait une petite piqûre de rappel...

 

Donc : chez toi, à la prise, ton fournisseur d'énergie te délivre une tension constante et les appareils branchés dessus réclameront une intensité (courant, ampérage) variable qui ,comme tu le dis, dépend de la puissance nominale du récepteur.

 

Exemple : il me semble que tu vis en Amérique du Nord ; là-bas, vous avez du 110V aux prises, c'est ta tension de service et elles est constante ; que tu ailles chez ton voisin, ou à Toronto, ou à Montreal : il y aura 110V partout.

Tu prends un appareil de 220W, tu le branches sur une de ces prises : il réclamera donc 220/110 = 2 ampères (car P = U x I).

 

Jusque là, je pense que tu me suis ?

 

Bon.

 

Le problème des LEDS, c'est que ce sont des semi-conducteurs ; on va pas rentrer dans des détails trop techniques mais la finalité du truc, c'est qu'on ne peut pas appliquer la loi d'ohm comme avec un appareil résistif, comme une ampoule ou un radiateur, car ils n'ont virtuellement pas d'impédance (ils n'opposent pas de résistance au passage du courant), donc à tension constante ils réclameraient une intensité quasiment infinie.

 

On est donc obligés de travailler à courant constant ; c'est à dire qu'au lieu de fournir une tension fixe et constante et que le COB  réclame une intensité en retour, on doit faire l'inverse : on impose une intensité au COB et c'est lui qui imposera la chute de tension correspondante, qui dépendra de plusieurs facteurs (type et assemblage des leds du COB, température, etc...).

 

Donc que l'on soit en montage série ou parallèle, ça ne change rien : on donne tant d'ampères au COB (réglé sur le driver ou délivrés de manière fixe) et lui va réclamer tant de volts au driver, déterminé par la courbe V = f(I) du COB en question (ce que l'on retrouve dans les tableaux en première page).

Et pour en revenir à tes 3 COB en // : vu que tu travailles en courant constant, le driver débite toujours la même intensité, que tu auras réglée (3 ampères), qu'il ait 1, 2 ou 5 COB au cul.

Et la tension délivrée correspondra, dans un montage parallèle, à la chute de tension la plus élevée.

 

Donc effectivement : si mon driver est réglé à 3 A en sortie et qu'il a 3 COB en parallèle : chaque COB reçoit 1A.

Admettons qu'un COB flanche : le driver débite toujours 3A, donc les 2  restants reçoivent 3/2 = 1.5A... un autre COB meurt ? Le restant se prend les 3 ampères dans les dents....

 

Et il n'y a donc pas ce souci en série, car l'intensité est identique dans toute la chaîne, qu'il y ait 2 ou 10 récepteurs (cf lois des mailles/noeuds).... en revanche, la tension délivrée dans un circuit série sera égale à la somme des chutes de tension des récepteurs de la chaîne (si j'ai 3 COB réclamant 36V chacun, le driver délivrera donc 3 x 36 = 108V).

 

J'espère que ces explications t'auront permis d'y voir plus clair ; dans le cas contraire, n'hésite pas à préciser ce qui te chiffonne...

 

++

 

PS : merci (et salut !) à Heka pour sa réponse claire et juste ; j'ai mis 25 minutes à écrire la même chose en 10x plus de lignes  :mdr:

Merci bcp pour le retour!!! Jvais etre tres honnete, cest dur a suivre pleinement mais jvais etudier le tout. Donc je brancherai en serie. Jai un peu de mal a vous comprendre quand vous ditent courant constant, etc. Ici on utilise les termes courant alternatif(AC) et courant continue(DC).

 

Est-ce que la resistance est obligatoire dans le branchement en serie??

 

Franchement japprecie ce post et les efforts des membres pour contribuer. Merci phyl, cest tout de meme un gros boulot que tu as rendu!!!!

 

A++

Link to post
Share on other sites

Re,

 

Bon voila, jai de la misere a me retrouver la dedan. Phyl, si tu pourrais repondre a quelques questions en mp ca maiderait bcp.

 

Laisse moi savoir si jpeux timportuner en mp avec quelques questions.

 

A++

Link to post
Share on other sites

yo!

​oups, j'ai cité la résistance juste pour illustré un principe de base de câblage d'une led.

avec les cobs, tu vas impérativement utilisé un driver a courant constant, donc pas de résistance dans le circuit de toute façons

​"courant" ou "current" chez les anglophones est un terme qui définie également l'Intensité avec l'Ampère comme unité.

​"courant-constant"="Intensité-constante" ou encore Ampère constant ...

​"P" puissance en Watt

​"U" tension en Volt

​" I " intensité ou current en Ampère

​@+

Link to post
Share on other sites