Viabilité de votre substrat


Recommended Posts

Plop

 

Salut à tous !

 

Le soleil se couche désormais à 20h, température de plus de 20°c ... Cest parti pour un petit outdoor :) 

 

Je fais appel à vous pour confirmer si ma base terre est bonne.

 

Cette année j'ai 4 plants que je compte mettre en pleine terre aux alentours de fin mai, début juin au plus tard suivant la météo.

 

Les trous sont déjà creuser, j'ai des ampoules au doigt et mal au dos mais putain qu'y sont beaux ces trous !

 

Après des heures de lectures j'ai décidé de partir sur la base terre suivante (le but étant d'avoir à arroser juste a l'eau, pas le temps cette année de m'occuper de l'arrosage avec engrais, puis bon full orga, a ce qu'on dit c'est bien meilleur):

 

Pour 100L de terre:

       -80-85% de light mix (biobizz ? plagron ? on s'en tape ?)

       - 15-20% de lombricompost

       - 500 gr de guano de chauve souris (NPK 0-15-0)

       - 200-300 gr de corne broyé (NPK 13-0-0)

       - 200 gr de cendre de palmier (NPK 0-0-30)

 

Je comptais partir la dessus, et faire un nouvel apport par griffage vers la mi juillet avec a peu près les même doses d'engrais avant la flo. Qu'en pensez vous ?

 

 

Peace !

c est presque ok ...

Il faut juste remplacer la corne broyé c est liberation lente et longue donc pas super adapter pour nous.

Prend plutot du sang secher c est deja mieux en termes de liberation et tu pourra ajuster au besion.

 

++

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Hello,

 

  Je me tourne vers vous pour votre avis sur mon substrat pour ma culture out en pots poubelles de 80 litres, j' avais pensé à :

 

  _60 litre terreau horticole fertiligéne, tourbe blonde, sphaignes et tourbe de sphaignes, matieres végétales en mélange, compost vert, fibres de bois, fumier composté, sable, algues, dolomie.

 (ph 6.5, conductivité : 42mS/m. Engrais nf-u 42-001. Engrais organique NP. Azote 160g:m3 Anhyddride phosphorique (p205) : 100 g:m3

  _10 litres de fibre de coco

  _8 ou 10 litres d' authentique fertilisant or brun fumier et algues

  _Arrosage au thé d'humus de lombric humushemp faute de pouvoir m' en procurer sous forme solide à proximité de chez moi. (pas d' achat en ligne les frais de port explosent la facture)

  

Voilà pour ce que je compte mettre dans mon pot définitif ensuite j' hésite pour les compléments, en cas de carences pour la croissance soit du sang séché soit un engrais de croissance Alghemp. Pour la flo je compte me mettre à un engrais de croissance liquide classique j' envisageais d' incorporer par griffage du guano de chauve souris et de la cendre de palmier ou de la potasse organique mais je crains de me louper sur les dosages  :icon_confused:

 

 

Voilà je pense avoir fait le tour ;)  Soyez indulgent si j' oublie quelque chose se sera ma première culture :)

 

  Merci à ceux qui me répondront de me dire si mon projet est cohérent ou à coté de la plaque :lol:  

 

 

EDIT : Mon calendrier de culture sera le suivant : Début mai plantation de semi en pot de 0.52L une semaine puis 3.25L pendant trois semaines sous 200w cfl puis transplatation sur spot début juin en pot de 11 litres un mois et début juillet go dans les pots de 80l avec le substrat cité au dessus

 

EDIT 2 :blush: : je me demande si pour la vie microbienne de thé d' humus de lombric et de compost serait suffisant ?

Edited by blobobo10
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

 

Les teneurs élevées en phosphore (P) & potassium (K) des cendres de peau de concombre (NPK 0 / 11 / 27 ), associées à leur vitesse d’assimilation, rapide selon ce document, placeraient les cendres de peau de concombre parmi les sources de choix, non loin du guano, en matière de nutrition végétale.

 

Les qualités remarquables de ces cendres, pourraient-elles être mises à profit pour amender un substrat de type light (1/3 tourbe blonde, 1/3 coco, 1/3 lombricompost), lors des rempotages de mie croissance et d’avant floraison, en mélangeant au substrat  une quantité donnée de cendres ?

 

Un apport de 2g de cendres par litre de substrat vierge au rempotage de mie croissance, puis un second à hauteur de 5g de cendres par litre de substrat vierge lors du rempotage d’avant floraison, et enfin un dernier apport, par griffage à mie floraison, de 5g de cendres par litre de substrat, serait-il une bonne première approche (en culture d’intérieure) ?

 

L’apport en azote se ferait en arrosage par dilution d’urine à 10% (NPK 10 / 1 / 4 - valeurs variables selon les sources, sans mauvais jeu de mots) , à raison d’un arrosage sur 2 ou 3.

 

La vie du sol serait stimulée par TCAA avant mise en terre des semis, et entretenue par le même procédé toutes les 2 à 3 semaines.

 

Le but de ce post est à finalité informative avant tout. Tout particulièrement au regard des quantités de cendres par litre de substrat.

 

 

Je cherche encore le meilleur compromis (mise en œuvre, facilité d’acquisition et disponibilité des amendements), en tentant d’éviter les produits du commerce et ceux issues de souffrances animales.

 

 

Toutes critiques et conseils sont les bienvenues.

 

Merci.

 

Bonne journée

 

 

 

 

Edit

 

 

Les cheveux (NPK 12 - 16 / 0 / 0  ou  12 / 26 / 0), ressource renouvelable et facilement accessible, pourraient également être de bons candidats pour fertiliser un sol. Toutefois, le temps nécessaire à leur dégradation en matières assimilables par les plantes, constitue un obstacle à leur utilisation en cultures courtes, comme les nôtres.

 

Si l’ajout de cheveux à un substrat (préalablement à une culture) était une option viable pour dégrader cette matière, quel serait le temps approximatif requis, pour transformer son contenu en éléments disponibles aux futures plantes? Quelle quantité, approximative, de matière brute par litre de substrat pourrait être la bonne mesure ?

 

 

Encore Merci.

 

Bonne journée.

Edited by 6clic
Link to post
Share on other sites

Bonjour, je compte planter de l early skunk de chez sensi dans des pots en out.

Et je me lance dans la composition de mon substrat.

Jai :

200l de compost de tourbe noir, dechet vers et bille de coco

Un sac de 25kg de fertilisant 'or brun'

Un sac de 20kg de fumier de cheval

3kg de mélange sang séché, corne torréfié et avec du mycorhize

 

Je pense mixer le tout.

De plus je rajouterai du guano de chauve souris avant la flo.

 

Que pensez-vous de ça? Manque quelques choses d'après vous?

Dois-je rajouter du nutrihemp?....

 

Pour le moment les graines sont en semi....

 

Merci par avance

Link to post
Share on other sites

plop

 

  _60 litre terreau horticole fertiligéne, tourbe blonde, sphaignes et tourbe de sphaignes, matieres végétales en mélange, compost vert, fibres de bois, fumier composté, sable, algues, dolomie.

 (ph 6.5, conductivité : 42mS/m. Engrais nf-u 42-001. Engrais organique NP. Azote 160g:m3 Anhyddride phosphorique (p205) : 100 g:m3

un peu de lecture t'aurais permis de ne pas te diriger vers se genre de produit , plutôt assez mal adapter et équilibré pour notre culture  et en plus relativement cher en comparaison à  un light mix ( x ou y ) qui fait aussi bien le taff .

Voir même un sac de tourbe blonde si tu est vraiment à la rue en terme de budget.

 

 

  _10 litres de fibre de coco

  _8 ou 10 litres d' authentique fertilisant or brun fumier et algues

  _Arrosage au thé d'humus de lombric humushemp faute de pouvoir m' en procurer sous forme solide à proximité de chez moi. (pas d' achat en ligne les frais de port explosent la facture)

pour cette partie c'est OK 

 

Voilà pour ce que je compte mettre dans mon pot définitif ensuite j' hésite pour les compléments, en cas de carences pour la croissance soit du sang séché soit un engrais de croissance Alghemp. Pour la flo je compte me mettre à un engrais de croissance liquide classique j' envisageais d' incorporer par griffage du guano de chauve souris et de la cendre de palmier ou de la potasse organique mais je crains de me louper sur les dosages  :icon_confused:

Je pourrais te répondre quand tu aura fait un choix et donné les ratio NPK sinon c'est un peu compliquer :laugh: 

te loupé sur les dosages ? non  :) regarde les recettes et les personnes qui on déjà posté sa donne de bonne piste et je pourrais toujours ajuster avant que tu ne face un boulette  ;) 

 

EDIT : Mon calendrier de culture sera le suivant : Début mai plantation de semi en pot de 0.52L une semaine puis 3.25L pendant trois semaines sous 200w cfl puis transplatation sur spot début juin en pot de 11 litres un mois et début juillet go dans les pots de 80l avec le substrat cité au dessus

 

EDIT 2 :blush: : je me demande si pour la vie microbienne de thé d' humus de lombric et de compost serait suffisant ?

au vu tu planning tu as le temps de te documenter encore et même de fabriquer engrais et stimulateur microbien si tu veut la jouer  "radin" comme certains disent :laugh:  

Je te laisse exploré tut ça c'est pas super compliquer et tu sera dans le bon timming si tu t'y met rapidement ;) 

 

sinon  Oui les TCAA bactérien sont une bonne base d'un point de vu microbien cela fait bien le taf 

 

 

++

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

plop

Bonjour,

 

 

Les teneurs élevées en phosphore (P) & potassium (K) des cendres de peau de concombre (NPK 0 / 11 / 27 ), associées à leur vitesse d’assimilation, rapide selon ce document, placeraient les cendres de peau de concombre parmi les sources de choix, non loin du guano, en matière de nutrition végétale.

 

Les qualités remarquables de ces cendres, pourraient-elles être mises à profit pour amender un substrat de type light (1/3 tourbe blonde, 1/3 coco, 1/3 lombricompost), lors des rempotages de mie croissance et d’avant floraison, en mélangeant au substrat  une quantité donnée de cendres ?

 

Un apport de 2g de cendres par litre de substrat vierge au rempotage de mie croissance, puis un second à hauteur de 5g de cendres par litre de substrat vierge lors du rempotage d’avant floraison, et enfin un dernier apport, par griffage à mie floraison, de 5g de cendres par litre de substrat, serait-il une bonne première approche (en culture d’intérieure) ?

Sur le papier et théoriquement oui :) 

après dans la pratique difficile à dire la quantité qui va falloir au L de substrat

et pour avoir tester c'est aussi assez compliquer à fabriquer à la maison.

Il faut un grosse quantité de peau de concombre, faire sécher en veillant à ce que cela ne moisisse pas.

réduite en cendre.

Le concombre étant plein d'eau  autant te dire que avec 2 ou 3 concombre j'avais du faire 1 ou 2 gr de cendre :laugh:

 

Pour les dosages cela me semble cohérent pour un test à voir si c'est pas plus efficace à utiliser en booster au  vu du ratio  1P pour 2K. 

 

Si tu fait ce teste j' espère que tu nous en fera profité ;) 

 

L’apport en azote se ferait en arrosage par dilution d’urine à 10% (NPK 10 / 1 / 4 - valeurs variables selon les sources, sans mauvais jeu de mots) , à raison d’un arrosage sur 2 ou 3.

si tu peut choisir une autre option cela sera mieux l' urine est certes efficace mais sont soucis réside dans son avantage :laugh: à savoir la forte par d" azote ammoniacal donc attention ! 

Peut être plus partir sur des extraits fermenté ( ortie pour du classique) et ajuster avec l urine si besoin  :) 

 

 

Les cheveux (NPK 12 - 16 / 0 / 0  ou  12 / 26 / 0), ressource renouvelable et facilement accessible, pourraient également être de bons candidats pour fertiliser un sol. Toutefois, le temps nécessaire à leur dégradation en matières assimilables par les plantes, constitue un obstacle à leur utilisation en cultures courtes, comme les nôtres.

 

Si l’ajout de cheveux à un substrat (préalablement à une culture) était une option viable pour dégrader cette matière, quel serait le temps approximatif requis, pour transformer son contenu en éléments disponibles aux futures plantes? Quelle quantité, approximative, de matière brute par litre de substrat pourrait être la bonne mesure ?

très bien analyser , et du coup c'est compliquer de te répondre puisque la décomposition puis libération va varier en fonction de très nombreux facteurs .... mais je pense que parler de 6 mois à 1 an n'est pas trop déconnant.

Après on peut imaginé un petit volume de substrat mélangé au cheveux et alimenté régulièrement en vie microbienne ( mycélium, lacto etc etc ) et voir déjà en combien de temps ils sont décomposer ce qui donnera déjà un bonne indicateur vis à vie de la disponibilité.

 

Sinon tu peut toujours les utiliser pour structuré ton substrat ( fibre) et donc si tu réutilise ce dit substrat ils finiront par ce décomposer.

Je testerais 10% du volume quelque chose dans le genre :) 

 

++

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

plop

200l de compost de tourbe noir, dechet vers et bille de coco
Un sac de 25kg de fertilisant 'or brun'
Un sac de 20kg de fumier de cheval
3kg de mélange sang séché, corne torréfié et avec du mycorhize

il serait bon de nous donner les valeur NPk et l 'origine des du compost, c'est du compost et de la tourne noir d'ailleurs ? 

le fumier de cheval ? frais , mure , mi-mure ? 

pareil pour le reste....

 

Pour moi cela ne va pas du tout avec les infos donnez , trop de fertilisant , pas de structure....

Il serait bien de lire les recettes déjà existantes et les réponses données avant.

 

++

Link to post
Share on other sites

Coucou,

 

   Tout d' abord merci JIM de prendre le temps de répondre  :plus:

 

 

plop

un peu de lecture t'aurais permis de ne pas te diriger vers se genre de produit , plutôt assez mal adapter et équilibré pour notre culture  et en plus relativement cher en comparaison à  un light mix ( x ou y ) qui fait aussi bien le taff .

Voir même un sac de tourbe blonde si tu est vraiment à la rue en terme de budget.

 

Ok c' est noté mais c' est le coté pas trop renouvelable des tourbières qui me chagrine mais n' ayant pas trop envie de prendre de risque pour ma première culture je prendrais du light mix  ^_^ . J' ai un sac de terreau à la maison du genre terreau universel du pére François or brun avec des inoculants microbiens : fibres de coco, écorce compostées, compost végétal, compost de fumier végétal et algues, terre végétale, fibre de bois et carbonate de calcium.

Pour la partie microbienne : inoculum d' endomycorhyzes, glomus intraradice : 12 spores/litre et bacillus amylolifique it45 10cfu/litres et extrait de saccharomyces cerevisiae (alors là par contre j' y comprend que dalle :roll: ). N: 200g/m3  P: 100g/mK: 200g/m

 

Penses-tu qu' en apporter puisse être bénéfique ? si oui en quelle quantité ? Je pensais y mettre 10% et baisser volume de fertilisant or brun de 15% à 10%.

Toujours +/- 10% de fibre de coco

Sang séché et corne torréfiée avec mycorhizes N : 13%  en asociation du reste aucune idée du dosage là par contre  :b2:

Purin d' orties en ca de carence en azote NPK non pécifié sur la bouteille  :roll: Mais ils préconisent de diluer 100ml/litre

Arrosage au thé d' humus de lombric humushemp et de temps en temps un arrosage sous dosé au purin d' ortie pour varier les oligo éléments acides aminés etc...

voilà ça ce serait pour la croissance du rempotage en pot de 3.25L jusque aux pots de 11 ou 17 litres je me tâte sur ce point.

 

Ensuite pour le pot définitif je me renseigne encore  :google:

Link to post
Share on other sites

Plop

 

Coucou,

 

   Tout d' abord merci JIM de prendre le temps de répondre  :plus:

 

 

 

 

Ok c' est noté mais c' est le coté pas trop renouvelable des tourbières qui me chagrine mais n' ayant pas trop envie de prendre de risque pour ma première culture je prendrais du light mix  ^_^ . J' ai un sac de terreau à la maison du genre terreau universel du pére François or brun avec des inoculants microbiens : fibres de coco, écorce compostées, compost végétal, compost de fumier végétal et algues, terre végétale, fibre de bois et carbonate de calcium.

Pour la partie microbienne : inoculum d' endomycorhyzes, glomus intraradice : 12 spores/litre et bacillus amylolifique it45 10cfu/litres et extrait de saccharomyces cerevisiae (alors là par contre j' y comprend que dalle :roll: ). N: 200g/m3  P: 100g/mK: 200g/m

 

Penses-tu qu' en apporter puisse être bénéfique ? si oui en quelle quantité ? Je pensais y mettre 10% et baisser volume de fertilisant or brun de 15% à 10%.

Toujours +/- 10% de fibre de coco

Sang séché et corne torréfiée avec mycorhizes N : 13%  en asociation du reste aucune idée du dosage là par contre  :b2:

Purin d' orties en ca de carence en azote NPK non pécifié sur la bouteille  :roll: Mais ils préconisent de diluer 100ml/litre

Arrosage au thé d' humus de lombric humushemp et de temps en temps un arrosage sous dosé au purin d' ortie pour varier les oligo éléments acides aminés etc...

voilà ça ce serait pour la croissance du rempotage en pot de 3.25L jusque aux pots de 11 ou 17 litres je me tâte sur ce point.

 

Ensuite pour le pot définitif je me renseigne encore  :google:

c est ok pour tes 10% de terreau si tu diminue ton or brun.

 

Et pour ce qui est du sang séché en generale c est 10 à 15gr par litre.

 

Sinon N200gr/m3 c est la quantité d azote ajouté au substrat pour 1m3 de terre ou 1000L puisque 1m3 est egale a 1000L

La coco tu peut même pousser à 15/20% faudra arroser plus souvent mais tu aura un substrat plus aéré et donc un système racinaire plus oxygèné

 

Le purin d ortie c est du N de l azote majoritairement.

 

++

Link to post
Share on other sites

Bonjour Jim

 

Merci pour ton retour.

 

6clic, le 28 Avr 2017 - 23:29, a dit:snapback.png

Bonjour,

 

 

Les teneurs élevées en phosphore (P) & potassium (K) des cendres de peau de concombre (NPK 0 / 11 / 27 ), associées à leur vitesse d’assimilation, rapide selon ce document, placeraient les cendres de peau de concombre parmi les sources de choix, non loin du guano, en matière de nutrition végétale.

 

Les qualités remarquables de ces cendres, pourraient-elles être mises à profit pour amender un substrat de type light (1/3 tourbe blonde, 1/3 coco, 1/3 lombricompost), lors des rempotages de mie croissance et d’avant floraison, en mélangeant au substrat  une quantité donnée de cendres ?

 

Un apport de 2g de cendres par litre de substrat vierge au rempotage de mie croissance, puis un second à hauteur de 5g de cendres par litre de substrat vierge lors du rempotage d’avant floraison, et enfin un dernier apport, par griffage à mie floraison, de 5g de cendres par litre de substrat, serait-il une bonne première approche (en culture d’intérieure) ?

 

Sur le papier et théoriquement oui :)

 

après dans la pratique difficile à dire la quantité qui va falloir au L de substrat

 

et pour avoir tester c'est aussi assez compliquer à fabriquer à la maison.

 

Il faut un grosse quantité de peau de concombre, faire sécher en veillant à ce que cela ne moisisse pas.

 

réduite en cendre.

 

Le concombre étant plein d'eau  autant te dire que avec 2 ou 3 concombre j'avais du faire 1 ou 2 gr de cendre :laugh:

 

J’ai récemment entamé une production de cendres de concombre. La cendre d’un concombre permet d’obtenir 3g de cendres (pesé effectuée).

 

Ma façon de la produire est des plus simple. Les pelures, fraîches, de concombres sont disposées sur une grille de cuisson préalablement recouverte d’une feuille de papier alu. La cuisson, au four, nécessite un peu moins d’une heure à 200°C. (cette méthode n’est peut être pas la bonne…). Puis, les peaux sont simplement réduites en poudre à l’aide d’un pilon.

 

Photographier ces différentes étapes, pour ensuite les mettre en ligne sur le forum, m’a un instant traversé l’esprit, mais la confection de cendres m’a paru tellement simple et sans réel intérêt pour la communauté que je me suis ravisé. Et puis, dans quel topic aurais-je pu les placer ? Valeur NPK ? Ouvrir un sujet (pour si peu) ?

 

Si toutefois tu estimais que le partage en image en vaut le coup, n’hésite pas, j’en confectionne très régulièrement en ce momenrt.  

 

Ces cuissons sont aussi l’occasion d’enfourner (sur d’autre grilles) des peaux de banane (NPK 0 / 3 / 41) et de melon cantaloup (NPK 0 / 10 / 12) dont les cendres sont collectés et conservés en bocaux distinct. Je n’ai rien trouvé concernant leur vitesse d’assimilation. Mais peut-on raisonnablement penser que les cendres, quelle que soit leur origine, soient toutes rapidement disponible, (si l’on en juge par celle du concombre, dont on dispose de document l’attestant) ?

 

Un assemblage maîtrisé et quantifié de ces différentes cendres pourraient être imaginé pour obtenir des valeurs NPK souhaitées…

 

Pour les dosages cela me semble cohérent pour un test à voir si c'est pas plus efficace à utiliser en booster au  vu du ratio  1P pour 2K. 

 

Selon quelle méthode utiliserais tu les cendres en booster ?

 

Si tu fait ce teste j' espère que tu nous en fera profité ;)

 

Oui, sans aucun doute je partagerai. J’ai besoin de l’aide de la communauté pour progresser, et restituer le savoir lorsque l’occasion s’en présente est pour moi une évidence.

 

6clic, le 28 Avr 2017 - 23:29, a dit:snapback.png

L’apport en azote se ferait en arrosage par dilution d’urine à 10% (NPK 10 / 1 / 4 - valeurs variables selon les sources, sans mauvais jeu de mots) , à raison d’un arrosage sur 2 ou 3.

 

si tu peut choisir une autre option cela sera mieux l' urine est certes efficace mais sont soucis réside dans son avantage :laugh: à savoir la forte par d" azote ammoniacal donc attention ! 

 

Peut être plus partir sur des extraits fermenté ( ortie pour du classique) et ajuster avec l urine si besoin   :)

 

Dans l’absolu, un amendement azoté à incorporer au substrat aurait toutes mes faveurs, mais le candidat  « idéal » m’échappe encore… Cette méthode présenterait l’avantage de laisser à la plante la maîtrise de sa nutrition.

 

Les extraits fermentés demeurent des solutions peu attractives à mes yeux, dans l’immédiat.

 

Si l’on en croit les différentes ressources en ligne faisant état de son utilisation dans de nombreuses régions du globe, ou dans le cadre d’étude comparative, les résultats obtenus avec l’urine semblent très concluants. Ceci attise ma curiosité, et à défaut de mieux, pour l’instant, mener cette expérience m’enthousiasme.   

 

 

6clic, le 28 Avr 2017 - 23:29, a dit:snapback.png

Les cheveux (NPK 12 - 16 / 0 / 0  ou  12 / 26 / 0), ressource renouvelable et facilement accessible, pourraient également être de bons candidats pour fertiliser un sol. Toutefois, le temps nécessaire à leur dégradation en matières assimilables par les plantes, constitue un obstacle à leur utilisation en cultures courtes, comme les nôtres.

 

Si l’ajout de cheveux à un substrat (préalablement à une culture) était une option viable pour dégrader cette matière, quel serait le temps approximatif requis, pour transformer son contenu en éléments disponibles aux futures plantes? Quelle quantité, approximative, de matière brute par litre de substrat pourrait être la bonne mesure ?

 

très bien analyser , et du coup c'est compliquer de te répondre puisque la décomposition puis libération va varier en fonction de très nombreux facteurs .... mais je pense que parler de 6 mois à 1 an n'est pas trop déconnant.

 

Après on peut imaginé un petit volume de substrat mélangé au cheveux et alimenté régulièrement en vie microbienne ( mycélium, lacto etc etc ) et voir déjà en combien de temps ils sont décomposer ce qui donnera déjà un bonne indicateur vis à vie de la disponibilité.

 

Merci pour le conseil, je n’y avais pas pensé. Vraiment très judicieux.

 

Pour le test, les cheveux pourraient être laissés en l’état (pas trop long non plus) pour pouvoir apprécier la progression de leur décomposition.

 

Fort de ce 1er constat, et dans le but de réduire le temps nécessaire au processus de désintégration des cheveux, un moyen de réduire ces derniers en poussière pourrait être imaginé. 

 

Sinon tu peut toujours les utiliser pour structuré ton substrat ( fibre) et donc si tu réutilise ce dit substrat ils finiront par ce décomposer.

 

Je testerais 10% du volume quelque chose dans le genre :)

 

Question certes idiote, mais pour obtenir cette mesure de 10% (ou autre), compacterais tu les cheveux dans le récipient mesureur ?

 

++

 

Encore Merci pour ton temps et tes conseils.

 

 

 

 

 

EDIT :

 

N’ayant pris connaissance des problématiques liées à l’exploitation des tourbières qu’après la mise en ligne de la demande de viabilité de mon substrat, j’aimerais savoir s’il existe une alternative, aux propriétés équivalentes, à la tourbe blonde, svp ?  

 

Perlite et vermiculite ne seraient pas de très bonnes options, car ces dernières ne cesseraient de migrer vers la surface des pots…  

 

Mes recherches sur le net à n’ont pas été très fructueuses…

 

Encore merci pour vos contributions.

 

Bonne journée

Edited by 6clic
Link to post
Share on other sites

Salut a tous ! 

 

Alors voila, je débute une premiere "vrai" session en outdoor en Bretagne. J'aimerais que vous me disiez ce que vous pensez de mon substrat et mon choix d'engrias/terreau.

 

Premièrement, je n'ai pas encore l'outil pour mesurer le ph de ma terre ainsi que de l'eau d'arrosage. Je pourrais en savoir plus quand je le recevrais, dici quelques jours. Ensuite, je dispose d'une terre plus ou moins bonne en surface, et en dessous de cette couche de "bonne" terre, on trouve de la terre tres argileuse, un peu comme de la glaise. Je possède aussi pas mal de compost fait maison, de terreau basique (un vieux sac qu'il me reste) (voir descriptif ci dessous), de pastilles de tourbe pour le début.

 

Etant donné que je possède déja le try pack outdoor de BioBizz (Bio Bloom - 250 ML, Fish Mix - 250 ML, Top Max - 250 ML), je me demandais si cela valait le coup d'acheter un light mix de biobizz ou all mix de BioBizz egalement, pour le mélanger avec mon terreau bas de gamme plus du compost si besoin d'azote, de la cendre si besoin pour le ph, et de la terre argileuse; ou alors faire un mélange de ce que j'ai sans terreau supplémentaire, avec un peu de perlite et de guano et ca ira tres bien ?

 

Voila les caractéristiques de mon terreau : 

 

SUPPORT DE CULTURE CONFORME A LA NORME NF U 44-551

Composition : Tourbes brune et blonde, écorces de pin maritime, fibre de bois, fumiers de ferme, algues, engrais organiques.

 

Conductivité (mS/m) : 150 (extrait 1/1.5)  60 (Extrait1/5)

pH H2O :                     6.3 ("                 ")  6.7("            ")

Matière sèche (% du produit brut) : 35

Matière organique (% du produit sec) : 65

Capacité de rétention en eau (ml/l) : 750

Engrais organiques NPK 13-0-0 (kg/m3) : 1

 

 

Pourriez vous m'expliquer en gros a quoi cela correspond que je me fasse une idée de la valeur que ca peut apporter a mes plantes svp ? Je comprend un peu, mais pas tout je dois bien l'avouer !!

 

Un autre truc, je me demandais si ca valait le coup d'acheter du stimulant racinaire, (pour ma part, je prendrai le biobizz root Juice) ou alors prendre de la consoude, qui remplit bien le role aussi en plus de ces nombreuses autres fonctions ?

 

Je suis désolé de poser ces question au dernier moment, mais meme si je me suis bien renseigné, j'ai quand meme plusieurs doutes, et je souhaite vraiment réussir ma session, ma conso de l'année dépendra de celle ci. ET puis j'aime le jardinage et j'aimerais optimiser au mieux ma culture sans pour autant blindé d’engrais et de produits chimiques !

 

EDIT : En parcourant les forums, je me suis rendu compte que j'avais de la consoude qui poussait dans ma cour !!! J'imagine que je peux al faire secher et la mettre dans mon substrat ? Je vais chercher une recette a base de consoude fraîchement récoltée, je vous dirai ca !!

Edited by mrmyst
Link to post
Share on other sites

Hello,

 

  Je suis de retour avec quelques heures de lecture en plus pour mon substrat croissance je partirais sur

 

- plagron ProMix (Tourbe blanche, tourbe noire, tourbe fibreuse, humus de ver 15%) il ne contient rien d' autre et n' est pas engraissé.

-15% de coco

-guano marin NPK 13-8-2 10g/L

-sang séché et corne torréfiée NPK 13-0-0  5g/L

-10% fertilisant or brun

-potasse organique (Extrait de vinasse. Composition : 38% d’oxyde de potassium (K2O), 44,8% d’anhydride sulfurique (SO3) 1g/10L

-oligo éléments solabiol, si c' est utile (Cuivre (Cu) du Sulfate 0,806%, Fer (Fe) du Sulfate (2,527%, Manganèse (Mn) du Sulfate 0.786%, Molybdène (Mo) de l’Ammonium 0.448% et Zinc (Zn) du Sulfate 0.782%) Par contre pour les dosage là je ne sais pas du tout.

 

Pour le mix de flo en pot de 80L début/mi juillet je garderais la même base (ProMix, coco 15%, fertilisant or brun 10% et oligo éléments si c' est utile )

Pour le reste je partirais sur:

 

   -sang séché et corne torréfiée 7g/L et arrosage au purin d'orties une fois par semaine jusque deux semaines aprés le stretch

   - du guano de chauve souris guanokalong (pas taper JIM) NPK 1-10-1. 6/7g par litre

   - et la même potasse que pour la croissance 2g/10L ? je dois avouer que pour la potasse je sais pas trop pour les dosages.

 

 

Enfin en sachant que mon dernier rempotage se fera vers le début où la mi-juillet est-ce qu'il vaut mieux que j' allège en PK et que j' incorpore par griffage où est-ce que ça ne craint rien ?

 

Désolé de te solliciter autant jim et merci pour tout

 

++

Edited by blobobo10
Link to post
Share on other sites

plop

 

J’ai récemment entamé une production de cendres de concombre. La cendre d’un concombre permet d’obtenir 3g de cendres (pesé effectuée).

 

Ma façon de la produire est des plus simple. Les pelures, fraîches, de concombres sont disposées sur une grille de cuisson préalablement recouverte d’une feuille de papier alu. La cuisson, au four, nécessite un peu moins d’une heure à 200°C. (cette méthode n’est peut être pas la bonne…). Puis, les peaux sont simplement réduites en poudre à l’aide d’un pilon.

 

ceci explique cela nous n ' avons pas procédé de la même façon : j'ai fait un séchage naturel et une incinération ensuite.

donc au final tu n'a pas vraiment de la cendre toi mais plus une poudre fine ce qui explique la déférence de production.

Je pense que ta méthode est viable mais assimilable moins rapidement puisque la cendre on peut la dissoudre dans l'eau pas sur pour ta poudre.

Sa doit pas ce jouer à grande chose ( à tester ) .  

 

Photographier ces différentes étapes, pour ensuite les mettre en ligne sur le forum, m’a un instant traversé l’esprit, mais la confection de cendres m’a paru tellement simple et sans réel intérêt pour la communauté que je me suis ravisé. Et puis, dans quel topic aurais-je pu les placer ? Valeur NPK ? Ouvrir un sujet (pour si peu) ?

 

pourquoi pas , tu peut le faire pour mettre ton procédé avec les étapes clés pas toutes ça peut donner des idées à d'autre et levé des débats donc why not :)  tu peut crée un sujet et faire un lien vers valeur NPK.

Ou fait comme Frak , glass blower , ou moi même un labo dans la section organique si tu compte faire d'autre expériences.

 

Si toutefois tu estimais que le partage en image en vaut le coup, n’hésite pas, j’en confectionne très régulièrement en ce momenrt.  

 

c'est chose faite :D 

 

Ces cuissons sont aussi l’occasion d’enfourner (sur d’autre grilles) des peaux de banane (NPK 0 / 3 / 41) et de melon cantaloup (NPK 0 / 10 / 12) dont les cendres sont collectés et conservés en bocaux distinct. Je n’ai rien trouvé concernant leur vitesse d’assimilation. Mais peut-on raisonnablement penser que les cendres, quelle que soit leur origine, soient toutes rapidement disponible, (si l’on en juge par celle du concombre, dont on dispose de document l’attestant) ?

 

intéressant cela peut être un projet à suivre.

Théoriquement oui on peut en déduire cela mais il faut prendre cela avec des " " tout de même puisque le vivant va jouer un rôle important.

On peut dire que la libération se fera à moyen / court termes seul tes teste pourront le déterminer et les résultats seront valable pour tes conditions , ton environnement. 

De là on pourra dire si on ajoute tel vie microbienne on peut estimé la libération en  1 semaine, 10 jours , 3 mois .... etc . 

 

Un assemblage maîtrisé et quantifié de ces différentes cendres pourraient être imaginé pour obtenir des valeurs NPK souhaitées…

 

C'est possible je me suis pas trop penché sur les cendres mais pourquoi pas cela peut être intéressant à suivre.

On peut imaginer un topic dédier si tu nous fait suivre tout cela avec les testes en plus :)

 

Selon quelle méthode utiliserais tu les cendres en booster ?

 

A dissoudre dans l'eau et arrose sur des étape dites clés en considérant que ce sont des cendres et pas des poudres .

 

Oui, sans aucun doute je partagerai. J’ai besoin de l’aide de la communauté pour progresser, et restituer le savoir lorsque l’occasion s’en présente est pour moi une évidence.

 

la section culture organique est alors ton ami ainsi que ses acteurs et participants :D

 

Dans l’absolu, un amendement azoté à incorporer au substrat aurait toutes mes faveurs, mais le candidat  « idéal » m’échappe encore… Cette méthode présenterait l’avantage de laisser à la plante la maîtrise de sa nutrition.

 

les candidats sont multiples , farine d' ortie,  engrais vert et déchet végétaux à décomposer pas la faune des lombric par exemple, un guano bien équilibré en N/P  et j'en passe.

 

Les extraits fermentés demeurent des solutions peu attractives à mes yeux, dans l’immédiat.

 

c'est une visions des choses ils sont pourtant très assimilable et remplis de vie microbienne.

 

Si l’on en croit les différentes ressources en ligne faisant état de son utilisation dans de nombreuses régions du globe, ou dans le cadre d’étude comparative, les résultats obtenus avec l’urine semblent très concluants. Ceci attise ma curiosité, et à défaut de mieux, pour l’instant, mener cette expérience m’enthousiasme.   

 

Je ne remet pas en cause l' efficacité mais la composition qui contient vraiment beaucoup d'ammoniac .

et en agriculture le lisier c'est pas top non plus pour dame nature.

 

Merci pour le conseil, je n’y avais pas pensé. Vraiment très judicieux.

 

de rien 

 

Pour le test, les cheveux pourraient être laissés en l’état (pas trop long non plus) pour pouvoir apprécier la progression de leur décomposition.

Fort de ce 1er constat, et dans le but de réduire le temps nécessaire au processus de désintégration des cheveux, un moyen de réduire ces derniers en poussière pourrait être imaginé. 

 

oui tout à fait plus la granulométrie sera petite plus cela sera facile à décomposer  

 

Question certes idiote, mais pour obtenir cette mesure de 10% (ou autre), compacterais tu les cheveux dans le récipient mesureur ?

 

Non pas forcément , je les ajouterais petit à petit  à mon substrat en brassant et je ferait ça à l’œil afin d'avoir la texture souhaité    

 

Encore Merci pour ton temps et tes conseils.

 

 

EDIT :

 

N’ayant pris connaissance des problématiques liées à l’exploitation des tourbières qu’après la mise en ligne de la demande de viabilité de mon substrat, j’aimerais savoir s’il existe une alternative, aux propriétés équivalentes, à la tourbe blonde, svp ?  

 

oui enfin après il y a quand des tourbières qui sont raisonnable.

A savoir que la tourbe blonde et là plus renouvelable tout de même en comparaison aux autre.

En équivalant  niveau propriété il y a la fibre de coco qui va être équivalant mais avec un potentiel nutritif inférieur.

ce tableau pourra peut être  t' aider ? : https://www.cannaweed.com/uploads/monthly_08_2014/post-696922-0-48737000-1407490318.png

avec le topic assortie : https://www.cannaweed.com/topic/187703-agronomie/

 

Perlite et vermiculite ne seraient pas de très bonnes options, car ces dernières ne cesseraient de migrer vers la surface des pots…  

 

oui tout à fait et tu peut les remplacé par de la pouzzolane par exemple avec une petit granulométrie.

 

Mes recherches sur le net à n’ont pas été très fructueuses…

 

Encore merci pour vos contributions.

 

Bonne journée

++

  • Like 2
Link to post
Share on other sites

plop

Salut a tous ! 

 

Alors voila, je débute une premiere "vrai" session en outdoor en Bretagne. J'aimerais que vous me disiez ce que vous pensez de mon substrat et mon choix d'engrias/terreau.

 

Premièrement, je n'ai pas encore l'outil pour mesurer le ph de ma terre ainsi que de l'eau d'arrosage. Je pourrais en savoir plus quand je le recevrais, dici quelques jours. Ensuite, je dispose d'une terre plus ou moins bonne en surface, et en dessous de cette couche de "bonne" terre, on trouve de la terre tres argileuse, un peu comme de la glaise. Je possède aussi pas mal de compost fait maison, de terreau basique (un vieux sac qu'il me reste) (voir descriptif ci dessous), de pastilles de tourbe pour le début.

 

Etant donné que je possède déja le try pack outdoor de BioBizz (Bio Bloom - 250 ML, Fish Mix - 250 ML, Top Max - 250 ML), je me demandais si cela valait le coup d'acheter un light mix de biobizz ou all mix de BioBizz egalement, pour le mélanger avec mon terreau bas de gamme plus du compost si besoin d'azote, de la cendre si besoin pour le ph, et de la terre argileuse; ou alors faire un mélange de ce que j'ai sans terreau supplémentaire, avec un peu de perlite et de guano et ca ira tres bien ?

 

Voila les caractéristiques de mon terreau : 

 

SUPPORT DE CULTURE CONFORME A LA NORME NF U 44-551

Composition : Tourbes brune et blonde, écorces de pin maritime, fibre de bois, fumiers de ferme, algues, engrais organiques.

 

Conductivité (mS/m) : 150 (extrait 1/1.5)  60 (Extrait1/5)

pH H2O :                     6.3 ("                 ")  6.7("            ")

Matière sèche (% du produit brut) : 35

Matière organique (% du produit sec) : 65

Capacité de rétention en eau (ml/l) : 750

Engrais organiques NPK 13-0-0 (kg/m3) : 1

 

 

Pourriez vous m'expliquer en gros a quoi cela correspond que je me fasse une idée de la valeur que ca peut apporter a mes plantes svp ? Je comprend un peu, mais pas tout je dois bien l'avouer !!

 

Un autre truc, je me demandais si ca valait le coup d'acheter du stimulant racinaire, (pour ma part, je prendrai le biobizz root Juice) ou alors prendre de la consoude, qui remplit bien le role aussi en plus de ces nombreuses autres fonctions ?

 

Je suis désolé de poser ces question au dernier moment, mais meme si je me suis bien renseigné, j'ai quand meme plusieurs doutes, et je souhaite vraiment réussir ma session, ma conso de l'année dépendra de celle ci. ET puis j'aime le jardinage et j'aimerais optimiser au mieux ma culture sans pour autant blindé d’engrais et de produits chimiques !

 

EDIT : En parcourant les forums, je me suis rendu compte que j'avais de la consoude qui poussait dans ma cour !!! J'imagine que je peux al faire secher et la mettre dans mon substrat ? Je vais chercher une recette a base de consoude fraîchement récoltée, je vous dirai ca !!

 

tes questions ne concerne pas la viabilité de substrat merci de poster dans la section culture extérieur .

 

++

Link to post
Share on other sites

plop

 

- plagron ProMix (Tourbe blanche, tourbe noire, tourbe fibreuse, humus de ver 15%) il ne contient rien d' autre et n' est pas engraissé.

-15% de coco

-guano marin NPK 13-8-2 10g/L

-sang séché et corne torréfiée NPK 13-0-0  5g/L

-10% fertilisant or brun

-potasse organique (Extrait de vinasse. Composition : 38% d’oxyde de potassium (K2O), 44,8% d’anhydride sulfurique (SO3) 1g/10L

-oligo éléments solabiol, si c' est utile (Cuivre (Cu) du Sulfate 0,806%, Fer (Fe) du Sulfate (2,527%, Manganèse (Mn) du Sulfate 0.786%, Molybdène (Mo) de l’Ammonium 0.448% et Zinc (Zn) du Sulfate 0.782%) Par contre pour les dosage là je ne sais pas du tout.

- ok 

- tu peut même pousser à 20/25% sans soucis.

- attention avec le guano marin c'est vraiment violent beuh chat pourrais te le dire :laugh: 10gr/L c'est trop divise au moins par 2.

- en plus du guano marin ?  certainement pas tu va tout griller là :laug: il fait faire un choix entre les 2 l 'un ou l 'autre car sa fait doublon.

- ok pour l' or brun encore une bonne raison de diviser par 2 le guano marin et ne par ajouter de sang sécher

- potasse il faut y aller avec le dos de la cuillère en croissance c'est pas très utile tourne toi vers une source de P plus utile(aux racines)

-c'est jamais inutiles les oligo suis le dosage de la boite cela devrait le faire.

 

 

Pour le mix de flo en pot de 80L début/mi juillet je garderais la même base (ProMix, coco 15%, fertilisant or brun 10% et oligo éléments si c' est utile )

Pour le reste je partirais sur:

 

   -sang séché et corne torréfiée 7g/L et arrosage au purin d'orties une fois par semaine jusque deux semaines aprés le stretch

   - du guano de chauve souris guanokalong (pas taper JIM) NPK 1-10-1. 6/7g par litre

   - et la même potasse que pour la croissance 2g/10L ? je dois avouer que pour la potasse je sais pas trop pour les dosages.

 

 

Enfin en sachant que mon dernier rempotage se fera vers le début où la mi-juillet est-ce qu'il vaut mieux que j' allège en PK et que j' incorpore par griffage où est-ce que ça ne craint rien ?

 

Désolé de te solliciter autant jim et merci pour tout

 

++

- oublie le sang sécher le libération est trop lente surtout pour la période de stretch, remet plutôt une dose de guano marin et complémente au purin ( pas sur que cela soir utile mais au moins tu aura sous la main pour ajuster)

- :laugh: tu fait ce que tu veut c'est juste que leur guano il est pas bien propre quoi  sinon ok 6/7 grs par litre ça me semble pas beaucoup, me semble que c'est 10gr/ L après tu peut faire 6/7 grs et un griffage à mi flo ;) 

-pour la potasse en flo c'est beaucoup consommé quand même , en faite la plante consomme au cours de sa vie autant de N que de K à quelques poils de cul. donc pour la flo  5 gr par litre + un complément à mi flo si besoin est me semble bien.

 

A oui c'est vrai tu est en OUT du coup voir les doses à la baisse sur le K  par de soucis avec le P les racines kiff.

et prévois 1 ou 2 griffage: 1 après l' induction et un autre en milieux de la flo ( p et K)

 

++

Link to post
Share on other sites

Bonjour Jim,

 

Je te suis encore une nouvelle fois très reconnaissant du temps consacrée à faire mon éducation…

 

Je digresse quelque peu, mais je vais tout de même tenter de ne pas trop m’étaler...

 

Je ne connais pas grand-chose ni des végétaux, ni de leur culture en général. Apprendre ne m’effraie pas, mais l’information étant parfois pléthorique et un tantinet obscure sans bases sur lesquelles s’appuyer, que le novice se retrouve parfois désorienté.

 

Mais je suis obstiné et je cherche (sans toujours trouver…).

 

 

Pouvoir échanger et recevoir des conseils de personnes avisées est très réconfortant. Donc sincèrement MERCI pour tout.

 

Je prends le temps de digérer tes infos, continuer mes recherches, publier probablement la confection de poudre/cendres, et le cas échéant trouver de nouveaux interlocuteurs pour ne pas toujours solliciter les mêmes personnes. ;)

 

 

Encore Merci pour tout :pro:

 

++

 

Bonne Continuation

Link to post
Share on other sites

Salut à tous,

Je viens vous demander conseil pour la préparation d'un mix pur flo

 

Pour commencer, le contexte,

J'ai actuellement des plantes plutôt sativa en cycle floraison depuis 28j qui pomponnent pas mal (j'estime leur temps de flo entre 12 et 15 semaines depuis le changement de cycle).

Le dernier rempotage, en pot de 3 et 4L, date de 27 jours, avec une influence du mix de guanodiffusion orienté pour la période de stretch,

pour 100L de lightmix

- 10kg de lombricompost (NPK 1-0.7-0.6)

- 350gr de turricules de vers de terre anécique (ajout perso)

- 350gr argile montmorontille (ajout perso)

- 350gr guanodiff classic (NP 3-8)

- 1kg d'alguamycor (NK 2-3)

- 350 gr de batguano bloom (NPK 3-6-10)

 

Le stretch est toujours en cours et ça commence à bien pistiller.

Pas de carences en vue mais les racines ont bien colonisé tout le substrat

 

C'est pourquoi je songeais à les transplanter incessamment sous peu en 7.5L

 

Partant de graines et grâce au cut des mâles lors du sexage, 70L de ce mix ont été récupérés, les plants y étant restés à peine 12 jours, je pense qu'il reste la plupart des nutriments.

Je pensais donc le couper/diluer par deux avec du [light mix+coco], pour diminuer la concentration d'azote du mix et rajouter un peu de batguano pour préparer les prochaines semaines de floraison.

 

Le truc c'est que j'ai 2 batguano,

- celui de guanodiffusion, où ils préconisent du 10gr/L de terreau avec NPK 3-6-10)

- celui de plagron, pour lequel il est suggérer  50ml/L de terreau avec NPK 3-15-4), ce qui fait après la pesée du 25g/L

 

A votre avis lequel de ces batguano serait le plus adéquat?

 

 

Je suis allé relire quelques classiques...

 

  • extrait de "Culture en intérieur", de Jorge Cervantes

- avec le phosphore nécessaire pour la photosynthèse, l'énergie (ATP, etc) les noyaux cellulaire (adn et co), enzymes et protéines, il est associé à la vigueur générale de la plante ainsi qu'à la production de résines et de graines.

- tandis que le kalium favorise le transport des sucres et amidons, la division cellulaire, l'ouverture des stomates, ma teneur en chlorophylle des feuilles, associé à l'absorption de l'eau et à la résistance face aux maladies.

 

...mais je ne suis pas mieux avancé pour savoir lequel favoriser...

 

  • puis je suis tombé sur un tableau sur ce post suggérant que le phosphore serait d'abord privilégié plus tard le potassium
  • P=2K / P+K / 2P=K
  • Je retrouve plus le topic sur les variations NPK aux différents stades de floraison... :-(

 

 

 

Perso, j'aurais tendance à partir sur un ratio de 1/3 Guanodiff et 2/3Plagron (plus de phosphore que de potassium)...et à moitié dose car il en reste dans le mix où il y avait les mâles, en somme :

- 50% de 1/3 x 10gr soit au final 1.667gr/L pour le guanodiff bloom 

- 50% de 2/3 x 25gr soit au final 8gr/L de batguano plagron

 

mais avant de réaliser le mix j'attends vos conseils, rectifications et avis svp

 

Au plaisir de vous lire

À pétard

 

[edit du 17mai] bon finalement, en discutant avec les growers, je me suis aperçu que le guanobloom de GD contenait de la mélasse d'où la teneur en K plus  élevée que celui de plagron.

Du coup, je pense rempoter dans le mix précédemment cité dilué à 50% avec lightmix/coco pour diminuer la teneur en azote et je rajouterai le batguano par le biais des jus microbiens.

Edited by NoMaD
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Hello la Team Organique !

 

Je suis en session outdoor cette année, pour l'instant ca pousse pas trop mal, j'en suis a cro +9 pour la plupart, et +5 pour deux autres. Je n'ai que des feminisées pour le moment, j'ai cinq REG qui sont en tourbe pas encore sorties, et trois autos qui attendent de germer. En tout, je pense mettre plus de vingt plantes, étant donné que j'ai quelques regulieres, va falloir virer les mâles, sauf un ou deux pour faire des cross. 

 

MEs spots sont des ronciers pour la plupart. Le premier roncier est plein d'énormes peupliers (je crois que ca veut dire que la terre est humide, mais a confirmer) et de carottes sauvages (les insectes pollinisateurs aiment bien cette plante en général), et mes autres spots sont peuplés par des châtaigniers.

 

Donc pour mon substrat : (j'ai un peu de mal avec le calcul des proportions, je n'ai pas un cerveau "logique" ^^)

 

Plagron RoyalMix (deux ou trois paquets de 50L)

  • Terre du spot en quantité
  • Terreau assez riche que j'utilise pour mon jardin (aucune idée de la valeur nutritive, mes plantes le colonisent actuellement)
  • U-Gro Pastille de Coco compressée - 11 L*5 pour compléter et compenser le manque de perlite (il n'y en a que dans le plagron, et je ne veux pas en rajouter, question de discrétion)
  • Bactohemp 10 ou 20g
  • Nutrihemp (autoflos)200g
  • GHE Bioponic Mix - Trichoderma Harzianum 10 gr
  • Engrais liquides Biobizz (fish mix, bio bloom, top max)
  • Root juice
  • Purin de consoude en floraison (j'ai foiré mon purin d'orties cette année, je m'y suis pris trop tard, avec des orties partiellement grainées)

 

Cela vous semble t il correct ? Je cherche a aller au plus simple ! Pour les autos, je pense prendre des pots en tissus de 37L, sinon les autres seront en terre, dans des trous creusé au plus grand possible (plus de 50L) et peut etre quelques pots soit en tissus de 56L ou alors des poubelles de 80L. Ce qui me fait hésiter c'est surtout qu'apres il faut les remplir les poubelles de 80L, donc racheter du terreau etc ... C'est aussi pour ca que j'ai souhaité compenser avec de la coco, car ce n'est vraiment pas cher (1.50€ les 11L).

 

N'hésitez pas a critiquer, améliorer etc mon mélange je suis ouvert et n'ai pas encore finalisé mon achat !!

 

MErci pour votre taf super =)

 

A+

Edited by mrmyst
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

plop

 

[edit du 17mai] bon finalement, en discutant avec les growers, je me suis aperçu que le guanobloom de GD contenait de la mélasse d'où la teneur en K plus  élevée que celui de plagron.

Du coup, je pense rempoter dans le mix précédemment cité dilué à 50% avec lightmix/coco pour diminuer la teneur en azote et je rajouterai le batguano par le biais des jus microbiens.

de la mélasse ? :blink: c'est qui le grower qui t'as dit ça :laugh: je vois difficilement comment il pourrait contenir de la mélasse... et d'o de la mélasse contient du K ( sauf si il y a un ajout de cendre) je pense plutôt que sont Bloom contient de la potasse :) ce qui me semble bien plus logique.

je serais toi je couperais à 50% comme tu le dit et je ferais un griffage du dit Bloom au besoin ce qui me semble plus logique dans la démarche.

 

++

Link to post
Share on other sites
  • Indi-Punky changed the title to Viabilité de votre substrat