Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 03/14/19 in all areas

  1. 17 points
    Yop la dedans Membre : 6klop Variété : Rosin White Widow Lien : ICI ++
  2. 15 points
    Plop! Grower: @dnBhaze Strain: Gorilla Cookie Ici: ++
  3. 13 points
    Salut, c'est une chose de vouloir partir , mais supprimer toutes tes publications c'est vraiment un truc dégueulasse. Tu aimerais avoir trouvé des "." partout au lieu de guides, de jdc,.. Le partage c'est dans les deux sens. Pas besoin de revenir.. 🖕 +
  4. 13 points
    Hello la tribu, Vous la sentez aussi vous, la fin de l'hiver ? Héhé, il est p'téte temps que l'on reprenne des activités out normales non ? En attendant voici un petit rosin de white widow de la saison dernière. En attendant le printemps, Bien à vous.
  5. 11 points
    Ce qui suit est une méthode sûre, peu coûteuse et efficace pour inverser le sexe des plantes de cannabis femelles. Les réponses individuelles des plantes peuvent varier en fonction de la souche, mais je peux vérifier que ce processus est pleinement efficace pour stimuler une production florale abondante de staminate/pollen. Ce processus peut être utilisé pour : A : créer de nouvelles graines féminisées à partir de mères médaillées que vous avez actuellement. B : créer des graines féminisées d'hybrides intéressants à partir de différentes souches médaillées que vous possédez actuellement. C : créer des graines féminisées pour une utilisation extérieure optimale D : accélérer la phase "entretien" de la culture, dans la recherche de nouveaux pieds mères. E : réduire le nombre total d'installations - idéal pour les utilisateurs médicaux avec des restrictions sévères sur le nombre d'installations. F : augmenter la variété, en aidant à créer des lignées de semences féminisées stables à utiliser comme alternative aux clones Au bas de ce post se trouvent quelques détails spécifiques sur les produits chimiques utilisés, leur sécurité, leur coût et où se les procurer. Il est important de vous informer sur la théorie et la technique de sélection du cannabis avant d'utiliser une méthode comme celle-ci. Voici un lien vers "Marijuana Botany" de Robert Clarke, qui est une très bonne référence. Il est également important de connaître et respecter les bases des principes de précautions et de sécurité lors du mélange et de la manipulation de ces produits chimiques: lisez les liens fournis et documentez-vous! Le risque est similaire à celui du mélange et de la manipulation d'engrais chimiques. Rappelez-vous: rien ne remplacera jamais une bonne génétique, et une partie de votre reconnaissance devrait toujours aller vers les personnes et breedeurs qui ont travaillé pendant de nombreuses générations pour créer leurs véritables chefs-d'œuvre en F1. Soutenir les breedeurs en achetant leurs semences. Aussi, commandez à Heaven's Stairway. Non pas qu'ils aient besoin d'une prise de courant de ma part, mais ils sont très professionnels et fournissent un service très rapide dans le monde entier. Préparation de la STS : Tout d'abord, une solution mère est préparée. Il se compose de deux parties (A et B qui sont d'abord mélangées séparément, puis mélangées ensemble. La partie A est TOUJOURS mélangée à la partie B tout en remuant rapidement. Utiliser de l'eau distillée ; l'eau du robinet peut provoquer la formation de précipités. Porter: Des gants lors du mélange et de l'utilisation de ces produits chimiques, et préparer et utiliser ces produits dans un endroit bien ventilé. Un masque, qui empêchera la respiration de toute poussière, qui est caustique. Le STS est incolore et inodore, et pose un risque minimal pour la santé s'il est utilisé comme décrit ici. (Voir les liens de la fiche signalétique ci-dessous). Notez que le nitrate d'argent et le STS peuvent causer des taches brunes lors du séchage, donc vaporisez/pulvérisez le sur du papier journal et évitez de renverser. Partie A : .5 grammes de nitrate d'argent mélangé à 500 ml d'eau distillée Partie B : 2,5 grammes de thiosulfate de sodium (anhydre) mélangé à 500 ml d'eau distillée Le nitrate d'argent se dissout en 15 secondes. La dissolution du thiosulfate de sodium prend de 30 à 45 secondes. La solution de nitrate d'argent (A) est ensuite mélangée à la solution de thiosulfate de sodium (B) en agitant rapidement. Le mélange obtenu est une solution mère de thiosulfate d'argent (STS). Cette solution mère est ensuite diluée dans un rapport de 1:9 pour obtenir une solution de travail. Par exemple, 100 ml de STS de base sont ajoutés à 900 ml d'eau distillée. Ce produit est ensuite pulvérisé sur des plantes femelles sélectionnées. Le STS de base et la solution de travail doivent être réfrigérés après utilisation, ainsi que les produits chimiques en poudre, pour éviter toute perte d'activité. La solution de travail excédentaire peut être déversée en toute sécurité dans l'égout après utilisation (avec suffisamment d'eau courante) avec un impact négligeable sur l'environnement. Chaque litre de STS de stock produira dix lots d'un litre de solution de travail de STS. Avec la quantité minimale de produits chimiques de base commandés auprès du Photographer's Formulary (voir le lien ci-dessous), cela signifie que chaque bouteille de 1 litre de solution de travail STS coûte moins de 9 cents et peut traiter 15 à 20 plantes de taille moyenne. Notez que l'eau distillée coûte beaucoup plus cher que les produits chimiques. Application : La solution de travail STS est pulvérisée sur certaines plantes femelles jusqu'au ruissellement. Effectuez la pulvérisation sur le papier journal dans un endroit séparé de la chambre des fleurs. Vous ne sentirez probablement rien, mais aérez quand même. Vous avez maintenant ce que j'appelle une "plante F>M" , une plante femelle qui va produire des fleurs mâles. Une fois que la plante F>M est sèche, mettez-la immédiatement en 12/12. Cela se fait habituellement trois à quatre semaines avant la date à laquelle les plantes cibles (à polliniser) seront prêtes à polliniser. Les temps de réponse peuvent varier légèrement selon la souche. Des durées plus spécifiques peuvent être déterminées par essai avec vos propres souches individuelles. Dans mes essais, il m'a fallu 26 jours pour obtenir le premier pollen. Un délai de 30 à 35 jours semble optimal pour la planification. Ainsi, en supposant qu'une plante cible a besoin de 3 à 4 semaines pour produire des graines complètement mûres, une souche qui met 8 semaines à mûrir devrait être mise en fleur à peu près au même moment que la plante femelle>mâle. Une plante cible qui termine sa floraison en 6 semaines doit être mise en floraison plus tard (environ 10 jours) pour qu'elle ne finisse pas avant que les graines ne soient complètement mûres. On peut laisser mûrir une branche individuelle ensemencée sur une plante un peu plus longtemps, tout en récoltant les autres bourgeons sans graines s'ils finissent en premier. Laissez juste assez de feuilles pour que la plante reste en bonne santé. Effets : En quelques jours, j'ai remarqué un jaunissement des feuilles sur les plantes F>M. Cet effet a persisté pendant environ deux semaines, après quoi ils sont redevenus verts, à l'exception de quelques-unes des plus grosses feuilles. Les plantes semblaient par ailleurs en bonne santé. Aucun brûlage n'a été observé. La croissance s'est arrêtée pendant les dix premiers jours, puis a repris lentement. On n'a jamais vu d'étirement. Après deux semaines, les plantes F>M formaient manifestement des grappes de fleurs mâles. Pas seulement quelques grappes de boules, mais des bouquets de fleurs mâles complets. Une plante a encore formé quelques pistilles, mais dans l'ensemble, il s'agissait surtout de fleurs mâles. En effet, c'est étrange de voir une ancienne petite amie que vous connaissez comme le dos de votre main passer par un changement de sexe. J'admets que les choses étaient gênantes entre nous au début. Lorsque les plantes F>M semblent s'ouvrir et libérer du pollen, ( 3-1/2 à 4 semaines) déplacez-les de la chambre principale dans une autre pièce non ventilée ou dans un placard avec éclairage sur minuterie 12/12. Ne vous inquiétez pas trop du nombre de watts par pied carré ; ce ne sera que temporaire. Lorsque le pollen est relaché, placez vos plantes cibles dans le placard et pollinisez. Une approche plus contrôlée consiste à isoler les plantes F>M dans un troisième placard éloigné (aucune lumière n'est nécessaire dans celui-ci, car elles libèrent du pollen maintenant et sont de toute façon presque terminées). Dans cet autre placard éloigné, le pollen est collecté très soigneusement dans un sac en plastique ou une pochette de journal, puis ramené dans le placard éclairé, où se trouvent maintenant les plantes cibles. Si c'est le cas, veillez à ne pas mélanger les types de pollen en laissant les F>Ms se saupoudrer les uns les autres. Évitez de bouger ou utilisez un autre placard. Faites particulièrement attention à ne pas laisser le pollen s'accumuler à l'extérieur de ce sac - une charge statique est parfois présente. Déposez de petites grappes ouvertes de fleurs à l'intérieur, puis fermez le sac à la bouche et secouez. Important : ensuite, sortez et libérez lentement l'excès d'air du sac, en le rabattant complètement, afin que le pollen ne soit pas libéré accidentellement. Pointez dans le sens du vent ; ne le laissez pas se retrouver sur vos mains ou sur vos vêtements. Ce sac de pollinisation effondré est maintenant glissé très soigneusement sur une seule branche et est ensuite attaché fermement à l'embouchure autour de la tige de la branche à l'aide d'une ficelle ou d'un ruban adhésif, scellant le pollen à l'intérieur. Laissez le sac gonfler légèrement avec de l'air avant de le refermer pour que la branche puisse respirer. Cette technique empêche toute la plante de semer. Agiter un peu le sac après l'avoir attaché pour distribuer le pollen. N'oubliez pas d'étiqueter la branche pour savoir quelles sont les graines. D'autres branches de cette même plante peuvent être touchées par des sources de pollen différentes. Si aucun placard éclairé n'est disponible, la plante peut être remise dans la pièce principale, mais- soyez très prudent, elle est sournoise. Après 4-5 jours, le sac est délicatement enlevé et la plante termine son cycle de floraison. Une autre méthode a bien fonctionné pour moi. Je place les plantes cibles dans un placard lumineux non ventilé, puis je recueille le pollen sur un morceau de miroir ou de verre. Celle-ci est ensuite appliquée avec soin sur les pistils d'une branche pré-étiquetée à l'aide d'un pinceau aquarelle très fin. On prend soin de ne pas agiter la branche ou le pollen. Pas d'éternuements. La plante doit d'abord être en place ; la déplacer après la pollinisation peut libérer le pollen et faire exploser cette technique. Quelle que soit la technique utilisée, à la fin, vous aurez des graines féminisées. Laissez-les sécher pendant 2 à 4 semaines. A propos des produits chimiques : Le nitrate d'argent est un produit chimique blanc cristallin sensible à la lumière qui est couramment utilisé en photographie. Il est également utilisé dans les yeux des bébés à la naissance pour prévenir la cécité. Il peut causer une légère irritation de la peau, et il tache brune. Éviter de respirer. Je n'ai pas remarqué d'odeur ou de fumée, mais la ventilation est recommandée. Veillez à bien laver le flacon pulvérisateur avant de l'utiliser ailleurs ; mieux encore : consacrez un flacon à l'utilisation de STS. Un demi gramme est une quantité étonnamment petite ; il tiendrait dans une capsule de gel. Voici des liens vers des données de sécurité. Une recherche Google affichera plus d'informations si nécessaire. Nitrate d'argent : ICSC:NENG1116 Fiches internationales de sécurité chimique (OMS/IPCS/ILO) | CDC/NIOSH https://fr.wikipedia.org/wiki/Nitrate_d'argent Pour une comparaison réaliste des niveaux de danger, voici un lien vers les données sur la sécurité et la manipulation du nitrate d'ammonium, ou engrais courant : Le thiosulfate de sodium est également un produit chimique cristallin blanc couramment utilisé en photographie ; il est utilisé dans les fixateurs photographiques. Les mêmes précautions générales s'appliquent, moins les taches. Cette formule utilise le type anhydre. Non dangereux. Thiosulfate de sodium: https://fr.wikipedia.org/wiki/Thiosulfate_de_sodium Pour les liens concernant l'obtention des produits chimiques, veuillez lire l'article original. Source: 420Magazine.com - How to reverse sex using silver thiosulfate solution
  6. 11 points
    Yopatous ! Petit retour comme promis sur ce grow ! Les plantes ont étés cut il y a un mois Au grow , c 'est plutôt tolérant , que ce soit la space cookie comme la californian gold. 1 apex moisi sur une californian gold j'ai fais 515G sous 600w Juste quelques bananes sur une californian gold. J'avais cru voir des graine , mais non Au smoke , c est plutôt cool dans l ensemble . J'suis pas très bon pour la descriptions des goûts , je m abstiendrais donc 😛 space cookie Californian gold En espérant que ça vous plaise ! a+
  7. 11 points
    Bonsoir La surprise de la spannabis: SENSI SEEDS RESEARCH – LANCEMENT D’UNE NOUVELLE GÉNÉRATION DE VARIÉTÉS DE CANNABIS BARCELONE, le 15 mars 2019 – Le producteur de graines de cannabis européen le plus important et en affaire depuis le plus longtemps, Sensi Seeds, a annoncé le lancement d’une nouvelle initiative. Sensi Seeds Recherche, une nouvelle branche de l’entreprise, se consacre à la mise au point de variétés de cannabis inédites en collaboration avec la communauté cannabique – une approche audacieuse qui rafraichit le domaine de la sélection. L’annonce a été faite lors de Spannabis à Barcelone. La foire cannabique la plus grande d’Europe s’est déroulée en mars, soit un mois avant le lancement officiel annoncé. Spannabis attire chaque année des dizaines de milliers de consommateurs et gens d’affaires. L’annonce du lancement a été accueillie avec enthousiasme par cette grande communauté cannabique. Onze nouvelles variétés de graines de cannabis Le projet de sélection de Sensi Seeds Recherche présente onze variétés de graines de cannabis. De nouveaux cultivars de cannabis ont été laborieusement croisés à partir de variétés de la banque génétique établie de longue date qui fait la renommée de Sensi Seeds. Pour la première fois en trente-six ans, l’entreprise permet à la communauté cannabique de s’insérer dans sa division de recherche et développement en l’invitant à sélectionner et nommer trois variétés qui, selon elle, devraient intégrer de manière permanente le catalogue de graines. « Nous sommes très curieux de découvrir les noms de variétés qu’inspireront ces nouveaux goûts et arômes. Nous estimons vos opinions. Nous faisons confiance à votre expertise. » - David Duclos, équipe Sensi Seeds Research. Le meilleur de l’ancien et du nouveau monde Les nouvelles variétés de cannabis sont issues de cultivars légendaires de la banque Sensi Seeds telles la Silver Haze® et la Black Domina® et de variétés étant apparues au cours des dernières années et ayant fait leurs preuves. Les breedeurs de Sensi Seeds Research ont choisi des lignées américaines possédant des caractères exceptionnels en matière de puissance et d’arômes – pensez Chocolope et Fire OG – et en ont sélectionné d’autres de haut ratio CBD/THC comme la Harlequin et la Swiss Dream. Une autre première pour Sensi Seeds, les graines seront offertes en paquet individuel, en plus des paquets habituels de trois, de cinq et de dix. Les consommateurs ont maintenant plus de choix et de possibilités de combiner les génétiques qu’ils préfèrent. Les onze variétés de Sensi Seeds Recherche seront lancées en avril 2019. Pour se tenir au courant des dernières nouvelles, il suffit de s’abonner au bulletin Sensi Seeds. http://www.sensiseeds.com/research
  8. 9 points
    Hello Depuis hier soir en faite, y avait hooka avec Frenchy et aficionados. Sinon j'ai deja mis quelques images sur l'insta de Cw: https://www.instagram.com/cannaweedcommunity/ Par exemple:
  9. 7 points
    Re, Quelques photos de l avancement à 12/12 + 69... Orange Candy #1: Orange Candy #2: Amnesika 2.0 #1: Amnesika 2.0 #2: Bonne journée.
  10. 6 points
    Yo ! Cultivateur : @toto35 Variété : Amnesika 2.0 Localisation : Topic Philosopher Seeds ++
  11. 5 points
    Re a tous , Membre : @Dark-Vador Variété : Amnesika 2.0 Son Jdc par ici ... +++
  12. 5 points
    Salut les chasseurs d'images Membre : elvirinix Variété : Afgany Vix Lien galerie : ICI + +
  13. 4 points
    Slt Faut un peu ouvrir les yeux avant de venir gueuler, 5ème post non épinglé dans le forum led.. +
  14. 4 points
    Salut psilover, Merci pour la proposition mais c est une amnesika 2.0, pas une orange Candy 😁 Bonne journée 😊
  15. 4 points
    Plop! Oui, on est bien sur un reflets sur plaque Ba13. ++
  16. 4 points
    hello , Membre : @BraGueTTe Variété : Space cookie Lien ici ++ les loulous
  17. 4 points
    Salut, Je viens vous proposer la photo de l'ami @jérôme avec une de sa gorilla: Édit c'est une strawberry amnesia ou amnesia strawberry (aucune idée du breedeur) Sorry merci Jérôme de la rectification Son JDC : +
  18. 4 points
    Yo ! Cultivateur : @oyeze Varieté : Multivar Localisation : son JDC ++
  19. 3 points
    Arrivée sur Barcelone aux alentours de 15h, il fait un temps magnifique (22°) alors que j'ai quitté la France sous la neige Oo.. Première étape, récupération de l'appart et de la team. Mercredi 7 mars: Dab a Doo Direction le centre ville et la ADICB où se déroule la Dab a Doo. Située dans le centre ville piéton de Barcelone, l'association ne paye pas de mine extérieurement (comme beaucoup de CSC). Nous rentrons, faisons les papiers histoire d’être en règle (important, vous comprendrez ensuite pourquoi). Nous entrons ensuite dans une grande salle, la salle principale. Un bar avec des tables pour le Dab a Doo, remise des packs etc. Le reste n'est que tables canapés et fauteuils. Arrivant à 16 heures sur place, certains présents depuis l'ouverture à 13h sont déjà bien amochés, affalés dans les canapés, il est dur de trouver une place... Nous récupérons le judge pack et passons au comptoir des weeds / hash. Ici rien de transcendant, c'est bon, pas trop cher mais sans plus. Nous croisons Frenchy ainsi que Mila, avec des petit yeux qui en disaient long ainsi que Fry d'*****, merci pour la torche, super dépannage. Ben oui un peu con d'aller a une cup de dab avec tout sauf la torche..... Nous prenons 4 g chacun (2 de GG4 et 2 d'amnesia pour ma part) (2 g de GG4 aussi avec 2g de lemon white pour l'autre part ) ne trouvant pas de place pour se poser et ne me sentant pas de me mettre des dabs comme ça direct nous préférons repartir à l'appart. Prévoir un sac neutre pour repartir... En effet se promener avec un sac violet marqué Dab a Doo c'est pas le mieux niveau discrétion.... La police tourne, nous les croisons à plusieurs reprises autour de l'association. (j'ai su entre temps que l'asso a été fermée suite à une descente le lendemain, ils ont pris les stocks et embarqué l’équipe et les clients présents.. d’où l’intérêt d’être en règle..) Remarque, j'ai pas encore vu de Dab a Doo espagnole où il n'y a pas eu une descente de flics.. Bref.... Donc retour à l'appart et découverte des "confiseries". J'ai un pressentiment: ça va être dur! En règle générale rien de nouveau, beaucoup de bho/dho tous bien purgées. Quelque Ice o et un budder. Le grand gagnant de la Dab a Doo, Dr Feis de Oil Hunter ici en compagnie de l’équipe Across International (extraction etc) https://www.instagram.com/oil_hunters_710/ https://www.facebook.com/OilHunters/ Il a remporté une bonne quinzaine de cups dont 5 Dab a Doo, les fameuses Dragonball de CBD c'est lui etc etc^^ Arrivée tardive du dernier de la bande, on se met bien avant d'aller dodo. Et on ne s'est pas loupés! Jeudi 8 mars: Atelier Frenchy Cannoli, Musée, Csc Le workshop était prévu à 9h, il est finalement déplacé à 8.30h. Je décide de réveiller la troupe un poil en avance histoire d'avoir de la marge. Petit dej, douche, pétards et là on réalise que malgré l'avance prise il ne nous reste plus que 25min pour faire 6km à pied... On speede comme des dingues et on arrive pile poil! Ouf! On dit bonjour, on s'installe. Et là ça commence, la star du jour arrive sur la scène, projecteurs et musique à la Rocky + Pin-up pour l'accompagner.. Pas crédible? Bon ok il arrive venant de se fumer un pétard avant le grand bain. Après un salut général, on se lance dans l'action, c'est parti pour la projection d'un PDF de 4h.... Histoire du hash selon les différents pays, types d'extraction, un peu de biologie végétale, quelques photos en macro pour illustrer et roulez jeunesse. Il en profite pour parler de sa méthode vs les autres etc. Midi, repas avec buffet de charcuteries, pains, fromages, fruits, etc. Petite photo de la terrasse ou on pouvais fumer Avant de commencer, il faut savoir que sa machine est modifié au niveau de la tuyauterie, les tuyaux blanc avec les bords ondulés sont remplacés par des tuyaux lisse avec des coudes en dur a 90 degré, afin d'avoir aucune perte et aussi pour moins endommager la pellicule du trichome lors de l'écoulement. Ensuite arrive l'heure de l'extraction à proprement parler, ou comme il l'appelle, la séparation. Il prépare l'espace de travail, machine à laver façon bubbleator, sac ice o full mesh etc. Il commence à expliquer le principe du sandwich: glace, herbe, glace. 1/3glace 1/3manuc/herbe 1/3 eau. Visuellement ça donnait plutôt, 2/4 glace 1/4 eau 1/4 herbe.. Le tout le plus pur et froid possible. a titre personnelle Il utilise entre autres des osmoseurs pour avoir l'eau la plus pure possible. Il laisse le tout comme cela afin de réhydrater la matière sans mettre en marche afin que la T° se stabilise et ensuite il lance le premier run. Très rapide il doit faire moins de 30sec de brassage, il travaille à l'oreille. Lorsque le bruit change, il stoppe. En fait au début ça s'entrechoque et ensuite le son se lisse, ça s'entrechoque moins ,ça glisse plus. Là il stoppe le premier run. Il va ainsi continuer une dizaine de fois selon le type de pureté etc. (première passe de 30s) Autre passe de 1 à 2 min Passe en brassant trop longtemps ou trop ''fort'', lorsque ça fais beaucoup de bruit. Erreur volontaire pour démonstration. Il est a noter qu'il travaille avec de la trimm uniquement n'aimant pas les têtes. Et généralement de la belle trimm, la sugar trimm! Il laisse les pâtons comme cela, en carré le temps de les mettre dans un déshydratateur pour retirer le plus gros de l'eau. Il seront ensuite grattés sur une râpe/grille/passoire afin de les réduire en petits morceaux et continuer le séchage étendus sur une grande feuille. Une fois le séchage parfaitement effectué il attaque la phase de pressage avec la bouteille d'eau chaude. Il parle de 180 fahrenheit ce qui correspond à environ 80 degré, ce qui en entame la décarboxylation puis développe et ressort les aromes . Il nous dis qu'il fais bouillir de l'eau puis remplis une bouteille avec, il attend 1 ou 2 min et commence a presser, dés le moment que la bouteille descent trop en température, il la remplace par de l'eau bouillante. Ici il travaillera sur un morceau déjà travaillé de Nicole Kush, normalement il rassemble les petits morceaux précédemment mis à sécher en fait une première masse afin de la travailler. Il va donc rouler la masse la faisant passer d'une boule a une feuille, ensuite il roule la feuille sur elle même façon cigare et refait une boule. Il fera cela 3 fois de suite. Les boules irons ensuite en affinage. Chez lui il maitrise le processus du début à la fin dans des salles avec gestion climatique etc Ce qui rend le process nettement plus pratique. Il nous parla d'un gars qui bossait en chambre froide à -10° pour faire ses extractions le plus rapidement possible! Pour être honnête je n'ai rien appris de nouveau, la technique de l'ice o lator n'a rien d'une nouveauté, la seule chose, il travaille vite. L’eau ne reste que très peu de temps en contact avec la résine ce qui forcement a un impact sur le gout/odeur. Le traitement à la chaleur est aussi connu et utilisé depuis longtemps. Maintenant il faut replacer l'homme dans le contexte. Aux Etats Unis, le hasch n'existe pas, il y avait très peu de demandes pour du hasch. Lui est arrivé et a su faire le buzz autour de lui, de sa méthode et de son produit. Donc il est là pour vanter son produit et sa méthode, il en vit mais est parfois un peu trop catégorique, genre à une question sur la taille de maillage utilisée au Maroc pour extraire, il a répondu que les habitants prenaient ce qu'il pouvaient et qu'un tee shirt pour eux ça faisait une super toile.. Que le produit pressé en plaquettes c’était dégueux etc etc. Donc bon, on sait qu'il n'y a pas que de la plaquette commerciale au Maroc, qu'heureusement ils ont accès à des méthodes plus évoluées, alors certes ils vont pas acheter des sacs, question de cout et de rentabilité etc mais ils savent se procurer de la toile filtrante en rouleau.... Déçu aussi, vu le cout de l'atelier, je m'attendais à pouvoir presser une petite boulette et à gouter. Que nenni... Il bosse tu regardes et basta.. Et pour la dégustation il donnait rendez vous dans un CSC, et donc inscription supplémentaire etc... Ah le dur bizness de la weed... $$$ En plus nous avions un autre truc de prévu... Le soir c'est musée du cannabis de Barcelone qui est magnifique suivi d'un passage au BackyardBCN. Le Backyard est un CSC tout en longueur, sas d'entrée / inscription, espace bar avec banquette et tabouret pour se poser, bar à weed suivi d'une grande salle de consommation. Le bar à weeds propose des produits à partir de 8€ jusque ... 80/100€. Vous pouvez acheter les weeds au Gr pareil , pour le hash ; ou en boite de 3.5gr (50€ la boite) Y a du beau et du bon au menu, je vois défiler pas mal de produits devant mes yeux, étonné de la qualité. Propres, bien manucurés, très résineux et bien cultivés. Pas coupés trop tôt etc. Je craque sur de la Grease Monkey ( cookiesandcream x gorillaglue ) et de la Agathlan ( purplegojiog x ogkb x wetdream ) Nous trainons un peu sur place mais la fatigue du jour nous pousse à rentrer. De plus le Backyard accueille une soirée et donc il commence à se remplir. Vendredi 9, samedi 10 et dimanche 11 Mars: Spannabis, divers Alors je n’étais pas revenu depuis 2015, préférant Irun. La surpopulation féminine courte vêtue et l'impossibilité de discuter, dialoguer avec les pros rendait l'endroit peu attrayant (à mes yeux, quand y en a trop.. ben y en a trop.) Cet édition, dénote. Moins de filles, plus de mondes aussi bien exposant que visiteurs. Vendredi, jour calme d'habitude, était ici bondé! (J'aimerais bien connaitre les chiffres d'affluences.. ) Nous arrivons, bien fatigués de la marche et du workshop de la veille... et direct dans l'ambiance. Bonnes odeurs, bouffe, musique. La place centrale annonce la couleur. En bon Français qui arrivent du froid nous sommes là chaudement équipés.. mauvaise idée il fait 20° au minimum.. Strip-tease direction le stand Sensi en premier, dire bonjour à Charly bien entendu mais surtout se délester de nos pelures.. C'est donc plus légers que nous repartons faire un premier tour, je ne détaillerais pas tous les stands, les photos le feront mieux que moi. Première rencontre avec l’équipe de Mad Strains, Sam nous fait gouter sa Quality Street ainsi que sa Menace to Society, sympathique, on parle strains, de tout et de rien. S'ensuit l'arrivée de Mr Nicolas Trainerbees, tout sourire comme toujours. Forcement on discute sur ses miels, technique etc Il me tend un pen d'extraction co² d'og kush made in us, premier décollage de la journée... Super kushy, fort en bouche délicieux. J'aurais ça en France j’arrête direct la combustion!! Ça commence fort! Reprise de la ballade, passage sur deux trois stands vite fait, l'heure file, on croise @ZekK toujours présent! Et @Selrac , que l'on perdra ensuite dans la foule Il est 15h nous décidons d'aller grignoter un truc. Après une attente monumentale pour commander une saucisse grillée passée au coté de l’équipe de Perfect Crew, nous décidons de nous asseoir dans un coin pour manger. Jusque là tout va bien... Un groupe s'installe a coté de nous, je vois un des membres sortir des boites..Je le questionne un peu.. Il m'explique faire des bonbons et me montre un premier paquet, une pâte à sucre blanche mélangés avec du rosin à 30% de THC, jusque là tout va bien.. Il sort un deuxième paquet et me montre la même chose mais jaune dosé à 70% de THC, jusque là tout va bien... Là il se tourne reprend le premier et me donne un micro bout. Je le mange... Délicieux, gout pinneapple avec le gout de weed, sucre, c'est bon ça fond sur la langue... première mauvaise idée... Il voit que j'aime ça me donne un bout du second à 70% et pareil je le bouffe... Fruité, sucré, deuxième mauvais idée... Et là après avoir distribué des morceaux aux autres il me sort une bouteille d'huile d'olive, 90% de THC 5% de CBD. N’étant plus a ça prêt... je goute... troisième mauvaise idée. Je sais pas si c'est l'ensemble qui a réagi d'un coup ou le produit , bref je me retrouve avec une explosion dans la tête, un high de malade. Imaginez Homer Simpson qui fait la teuf avec Fry et Bender de Futurama et Stan et Roger d'American Dad tout ça dans ma tête Le feu d'artifice, rire, speed un truc de ouf pendant 2 bonnes heures. Ensuite la descente fut terrible.... Un stone de folie, direct nous décidons de rentrer il est aux alentours de 17h, récupération des manteaux et direction le centre ville via un taxi. Bien entendu, en bon stoner qui se respecte nous nous sommes légèrement assoupis dans le taxi... Le samedi se déroule pépère, on se remet doucement du vendredi et un membre du groupe prend son avion donc nous décidons d'aller trainer vers la Sagrada Familia puis d'aller en centre ville manger quelques Tapas sur une petite place dans le quartier gothique/El Raval . Retour à l'appart pour préparer le départ. Le dimanche commence bien, un marathon ferme complétement Barcelone sur une bonne partie nous enfermant dans un périmètre clos. Seule solution, sortir de la zone bouclé a pied et choper un taxi ensuite.. Arrivée à la Spannabis, rien de changé on reprend le rythme des tours de stands. Ce sera l'occasion de discuter avec Biobizz (Merci Mehdi pour l'accueil!), Metrop et Atami (très speedy de ma part désolé les gars^^), croiser Dinafem aussi mais je courais après Michka.. Abscent avec Maria toujours aussi déjantée. Passage à TH Seeds voir l’équipe et parler de leur TU, et voila la foire qui se vide et commence a fermer. On regrettera les nombreux vols sur le salon.. Sensi c'est fait piquer des hoodies, un exposant c'est fait piquer une colonne d’extraction d'un mètre sur le stand Paradise seeds, j'ai vu en live un mec prendre 2 sacs de 80l de terreaux DNA/Miles et se barrer avec sous le bras en courant! Grass roots qui s'est fait piller par un groupe organisé.. Bref... Un bon voyage, je n’étais pas revenu à la Spannabis, trop commerciale, trop de viande, bref.... Là je fus surpris, les CSC ont vachement évolués en terme de qualité et d'offres produits, la spannabis redevient intéressante essayant de se positionner comme l'une des foires incontournables d’Europe. A voir comment cela va évoluer avec des concurrentes de poids comme Vienne ou Prague. (Prochains voyages pour la team? ) Bref, du bon, à refaire Ps: Pour le fun, mon système de suivit d'activité a relevé plus de 120km de marche durant la période de mercredi à lundi Une galerie viendra compléter les photos présentes ainsi que de la vidéo.
  20. 3 points
    Holà ! 😂🤣 Tu n'as pas retrouvé l'expo!! 😂😂 C'est un peu comme quand tu vas en Hollande et que tu sors du coffee tout embrumé..et là tu te dis : " Mais où j'ai foutu mon vélo??" Profitez bien! @ plus
  21. 3 points
    Bonjour, Pour assez bien connaitre le sujet et avoir déjà échangé avec la dite personne, il y a pas mal de points à prendre en compte. Le choix variétal en premier lieu va beaucoup influer. Structure et texture du sol seront aussi très prédominants. L'endurcissement des plantes n'est pas synonyme d'acclimatation extrême, il y a des paramètres que l'on ne peut contourner (température de germi, nombre de degrés jours, etc...). Enfin, toutes les "mauvaises herbes" ne sont pas des plantes nourricières oubliées... Le liseron aurait depuis longtemps éradiqué la famine dans le monde sinon ... ++ ps: navré de vous le dire, mais l'orthographe pique vraiment les yeux !
  22. 3 points
    Bonjour ? Un p'tit mot ou des explications ? Au revoir ? Bref, la politesse n'est pas facultative sur cannaweed ! Un peu de mise en forme rendrait le sujet un peu plus attrayant, un peu moins suffisant. ++
  23. 3 points
    Lutatox's 😵, Une petite escapade en dehors de la brumeuse now , on s'autorise à monter le level maintenant on stabilise ..en géostationnaire , c'est plus facile pour mettre un suppositoire dans le dindon ou le cratère de mêmê la vibratox .......................
  24. 3 points
  25. 3 points
    Ola les amis, Tout d'abord très belles tes ocn et amnesika tu va te faire plaisir d'ici peu de temps @toto35 Sinon,Je viens faire un petit report concernant cette fameuse orange candy que j'ai eu en cadeau a l'époque,elle a été en terre full orga sous led vero29 gen6. J'avait eu 2graines puis finalement décider de garder la plus belle pour mon cross avec un mâle Ouzbékistan de usc (d'ailleurs il fauderai que je test le résultat breff) Donc quand elle est fraiche elle correspond bien a la description, elle sent réellement l'oasis tropical,le goût tire sur l'orange bien sucrée puis laisse apparaître un fond d'agrumes acides qui ressemble fortement au pamplemousse. Puis après presque 2mois de curring le goût a changé, il est plus complexe on est toujours sur une odeur(bocal) type oasis tropical mais au smoke on est toujours sur l'orange bien mûre/sucré puis apparaît un bon goût de mangue toujours sucré un vrai bonheur. Du coup le côté acide/pamplemousse a complètement disparu. Par contre ce merveilleux parfum fruité est très délicat (au smoke) ,le goût de la combustion arrive vite a prendre le dessus arrivé a la moitier du spliff si ont tire dessus comme un sauvage. Niveau effets j'ai pus comparer un peu 2 stade de maturité. Pour les quelques buds couper 15j avant la récolte : Ont était plus sur une weed de journée qui te fou le smiley jusqu'au oreilles pour finir sur un très léger stone donc ça se fume tout seul. Puis le reste qui a traîné 15j voir plus pour être cut a (env 40%ambré). Le goût est plus épais, profond. Ce coup ci elle commence par un gros high qui commence déjà a être assez costaud si on charge trop puis au file que le temps passe on arrive sur un bon coup de stone qui tape bien comme il faut. Je me méfie avec elle car on a vite tendance a la fumer par gourmandise grâce a se bon goût de bonbon mais au bout d'un petit moment on se prend la gifle qu'on aura pas vu arriver En tout cas pas déçu elle a beaucoup de qualités que je cherchait : excellent goût qui s'estompe pas contrairement a beaucoups de souches malheureusement,bonne odeurs, buds bien bien compactes,une bonne prod de trichomes,une très bonne prod puis aussi très bonne résistance aux moisissures. Un souche de + chez philo que je recommande a 200%, restera a tester mon cross quand j'en aurai l'occasion car pour le coup je pense que je vais obtenir quelques chose de bien original. Voilà les amigo, A+