Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 11/07/20 in all areas

  1. 5 points
    Cannarado a été nommé parmi les meilleurs sélectionneurs de semences dans le numéro de mars 2019 de High Times, page 72!Cannarado Genetics a commencé son voyage avec une idée simple:Montrez au monde ce que le Colorado a à offrir sous forme de semences.Être un local du Colorado a offert à Cannarado Genetics de nombreuses opportunités sur le marché naissant du cannabis médical et récréatif. Cannarado a vu beaucoup de choses dans la plante et cela les a orientés dans différentes directions. Ils ont fait leur première cross en 1998 quand un de leurs amis a ramené des graines d’Amsterdam. pot of gold x Shiva Shanti était la première cross estampillé Cannarado .Depuis, il y a eu une évolution constante des idées et de la création. Des décennies d’expérience ont conduit Cannarado a présenter les variétés les plus uniques au monde. En utilisant des variétés de cannabis élite du Colorado et en ne clonant que des élites du monde entier comme base, puis en construisant à partir de cela, ils espèrent apporter certaines des meilleures graines que le monde du cannabis a à offrir à la communauté. Les 2 dernières décennies de sélection ont été une passion pour eux tout autant que de partager leurs créations. Cannarado Genetics espère que les gens pourront trouver quelque chose qu’ils chérissent vraiment dans leur travail. Que ce soit à des fins de guérison ou simplement l'amour de cultiver cette plante merveilleuse.
  2. 5 points
  3. 4 points
    Hey Grrrrr ..... Pfff mauvais manip j'ai perdu tout mon post donc je recommence (galère j'avais fini) .... Je sors du questionnement initial suite à la remarque de Le Sultan sur Bedrocan et le cannabis thérapeutique produit par l'entreprise Hollandaise .... Bedrocan doit répondre à des normes GMP (bonnes pratiques de fabrication BPF, en anglais Good Manufacturing Practices ou GMP) ses produits doivent donc être irradiés avec des rayons gamma pour éviter toutes contaminations (donc rincer n'est pas vraiment d'une grande utilité .....) https://bedrocan.com/irradiation-does-not-affect-medicinal-cannabis/ ----- (("Le détenteur d'une autorisation de fabrication doit fabriquer un produit adapté à l'usage, conforme à ses spécifications définies dans l'autorisation de mise sur le marché et ne devant pas exposer un patient à un risque remettant en cause la sécurité, la qualité ou l'efficacité du produit. Dans cet esprit, les BPF s'attachent à limiter 2 catégories de risques : les risques de contamination croisée des produits (par un autre produit, ou un contaminant interne et externe) ; les risques de confusion notamment au niveau des étiquetages et de l'identification des composants. Elles insistent sur les pratiques d'hygiène et d'organisation qui doivent être mises en place à tous les niveaux.")) ----- Pour ce qui est du sujet le rinçage ou non, j'ai regardé l'étude et vu que tout a été dit ou presque, je m'en tiendrais à mon expérience personnelle qui, effectivement, n'est sans doute pas comparable à une étude scientifique (même si cette étude est quelque peu orientée (comme celles que peuvent produire l'industrie pharmaceutique et on connait le résultat, les procès sont en cours .... et les scandales ont déjà éclaté sur différentes spécialités pharmaceutiques dont les études présentées ne correspondaient pas aux effets délétères produits par ses traitements .... Bref)). Je cultive depuis très longtemps, à l’époque (il y a 40 ans) pas de grow shop, pas d'engrais spécifiques pas de banques de graines pas de forum Cannaweed (sinon dans les rêves les plus fou d'usagers en train de fantasmer un autre monde ....) .... c'était principalement de la guérilla avec les graines récupérées dans la weed achetée au black market donc la question du rinçage, on n'y pensait pas vraiment et pour être parfaitement clair, pas du tout (pas d'engrais spécifiques pas d'info ou de recherches sur ce sujet) ..... Le résultat, ce qu'on appelait alors "de la française", était bien loin de ce que nous connaissons aujourd'hui avec l'évolution des moyens et de la diffusion de l'information ..... Depuis que je me suis mis à cultiver Indoor (20 piges quand même) je crois avoir une petite expérience (même si elle ne peut évidement pas être considérée comme étant au niveau d'une étude scientifique) .... De mon point de vu le rinçage est nécessaire pour ce qui est du gout et de l'irritation ou non des voies respiratoires, je doute que le rinçage permette de "nettoyer la plante" de tout engrais assimilés pendant la période de culture, 10 jours (ou 20 minimum dans mon cas) comparé à 8 ou 9 semaines d'engraissage plus ou moins intensif ça serait miraculeux si ça suffisait ..... Je pense quand même qu'une seule étude ne peu suffire à se faire un avis "scientifique" sur un sujet comme celui la et qu'il en faudrait d'autres, peut etre pas demandées par des producteurs d'engrais sur un nombre aussi limité de plantes et de variétés .... mais ça peut aussi donner des indications intéressantes et peut être aussi entre autres l'idée de développer ce type de démarche qui nous intéresses tous .... @+
  4. 3 points
    Re, Déjà je prends un peu plus de temps qu'hier pour te remercier sur ce partage intéressant sur bien des points (mais à MON avis peu intéressant sur le rinçage car les seules conclusions avérées sont celles déjà trouvées lors de précédentes recherches + expériences). Ensuite, ayant pris le temps de parcourir assez profondément l'étude, je corriges mes propos précédents: L'étude porte en réalité sur le stress et notamment le stress d'irrigation. (juste pour précision). Concernant le résultat de la conclusion dont je parlais, c'était par rapport à ceci: Et pour ajouter mes impressions maintenant: Tout d'abord les éléments que je trouve négatif pour la validité de cette étude (en tout cas sur le rinçage) -Je n'ai toujours pas vu dans cette étude de plan de nutrition ou autre? -Les plans d'irrigations ne sont à mon avis pas cohérent avec cette culture.... Par exemple quand on voit ça et qu'on considère qu'ils sont dans des pots de 12.4l Je ne comprends pas le principe d'arroser les plantes tous les 2 jours en fin de floraison, que ce soit avec 2l ou encore moins avec 3l par arrosage (sans parler de celles qui ont vu 10l passer 2j avant). On est clairement sur du surarrosage (amha) avec résultat de flinguer les racines (je les vois passer en diag) : par extension on est en droit de penser que ça lisse les résultats entre celles qui ont subi le flush et les autres. (je comprendrai que tout le monde ne soit pas d'accord avec ce postulat, mais je n'en démordrai pas vu ce que je vois en diag et mes expériences perso). -Concernant les quantités de nutriments (ou l'argument de l'absence de gout métallique/chimique), personnellement je trouve que c'est HS parce que: J'ai toujours pensé que les nutriments ne disparaissent pas de la plante (Magic!!) mais éventuellement qu'ils se déplacent pour ceux qui sont mobiles, mais je n'ai pas les tenants et aboutissants à ce sujet. Je réitère, personne de ma connaissance ne parle de gout métallique/chimique mais bien de fumée/vapeur plus aggressive, grattage de gorges etc... Très souvent associé non pas directement à l'azote, mais bien à la chlorophylle qui est souvent plus présente dans les plantes surengraissées même après séchage correct (serait-elle fixée par une plus grandes concentration d'azote?) -Enfin, j'étais tombé sur une "headline" similaire il y a quelques mois et c'est dans ma liste de lecture à faire "à l'occasion" , qui titrait sur une étude remettant en cause l'utilité de rincer en organique pur, et indiquant comme argument principal l'impossibilité de surengraisser en organique. D'où ma réflexion sur la validité des résultats de ce genre d'études si le plan nutritif est resté "doux" (ou à contrarion est trop fort et bloque la plante). P.S: pour l'anecdote perso, je me souviens d'Expogrow 2019 ou lors de la dégustation par le groupe d'une weed cultivée par un des membres , un autre membre à su définir quel Booster de floraison (spécifique) avait été utilisé rien qu'à "l'arrière-gout inimitable que ça laisse aux plantes" . ça m'a fait réfléchir sur le principe de précaution, et c'est pourquoi je rince 3 semaines en moyenne, boosters inclus. A part ça, pour l'étude grecque, j'en conclues qu'il faut suivre un schéma I2F1/2, cad de l'eau mais juste ce qu'il faut et de la nutrition mais juste ce qu'il faut Voila, sorry pour le pavé ++
  5. 3 points
    Règlement concours de JDC Cannaweed 2020 / 2021 Conditions générales : La participation au concours implique l'acceptation par le candidat de toutes les règles énoncées ci-dessous. En cas de litige, ou de difficultés dans l'interprétation de ce règlement, l'équipe de modération sera seule apte à juger et trancher. L'équipe de modération se réserve le droit d'écourter, de modifier ou d'annuler le concours si elle estime que des circonstances exceptionnelles l'exigent. Il en est de même en cas de problèmes techniques avant et pendant la durée du concours. Nous rappelons que la possession, la consommation et la culture de cannabis sont réglementés dans de nombreux pays. Ainsi, avant de vous inscrire renseignez-vous auprès des autorités légales pour vous assurer que vous respectez les lois en vigueur, nous ne souhaitons pas inciter des personnes qui seraient alors en délit et déclinons toute responsabilité. Calendrier : Ouverture du concours 1er Octobre 2020. Fin du concours le 31 Mars 2021. Aucunes restrictions quant à vos choix concernant les périodes de croissance et le passage en floraison. Le Jdc doit commencer avec la germination/prise de bouture et comprendre toutes les infos d'usages (présentation du matériel, etc) Les JDC ne répondant pas à ces critères seront disqualifiés. Conditions d'inscriptions : Les participants doivent obligatoirement avoir un compte sur CannaWeed, sans restriction d'ancienneté. Les JDC démarrant après le 1er Janvier seront disqualifiés. Fonctionnement du concours : Il vous sera demandé d'ouvrir 1 sujet en section JDC concours Nous demandons une MAJ par semaine en ce qui concerne le JDC en lui même. Le non respect de cette règle ne sera pas éliminatoire, mais les jurés en tiendrons grandement compte lors de leurs notations. Vous pouvez évidemment en faire plus, sans pour autant en abuser. Afin de se prémunir de toute abus ou tentative de triche durant le concours, nous avons décidé de mettre en place un système de "code", afin d'authentifier ce qui est le plus facile à falsifier, les photographies. Nous vous demanderons donc la chose suivante : Sur une photo très " identifiable " (plan large des plantes), c'est à dire sur laquelle on a une vue correcte des plantes présentes, il vous faudra placer une feuille de papier A4 dans un coin, avec les inscriptions suivantes : Pseudo du concurrent Date de la photographie Un code que nous vous donnerons à une périodicité aléatoire, et qui sera sous forme d'une p'tite phrase, d'un clin d’œil ou autre. Ce code sera mis à jour sur le sujet vers lequel mène ce lien. Vote final : Il débutera dés la fin du concours, le 1er Avril 2021 et les jurés feront leur maximum pour être le plus rapide possible. Le Jury se composera de membres du forum CannaWeed, ( tous ne sont pas encore définis à ce jour ) réparties à parts égales entre CannaWeedeurs, CannaWeedeurs confirmés et membres de la team. Leurs identités seront gardées secrètes le temps du concours afin de garantir leur impartialité. Naturellement, aucuns des membres du jury ne participe au concours. Histoire de motiver tout le monde (et parce-que je viens enfin d'avoir la liste complète des lots..) Roulement de tambour Nos amis de LedFury et Barbary Lion unissent leurs expertises pour vous offrir une tente 100x100 et un éclairage Led adapté (Radeau 280W Chilled* ) Sensi Seeds nous couvrira de graines avec quelques petites surprises Bio Technology viendra fournir quelques gammes histoires de nourrir ce petit monde Il y aura aussi un vaporisateur de chez Davinci.. Quelques flacons de Pss40 (Perfect Seeds Solutions) Mars Hydro vous proposes un ensemble tente 80x80 + éclairage * Advanced Nutrients nous régalera avec certains de leurs nouveaux compléments de culture Et pour finir, Gen notre savant fou locale nous propose un de ces derniers modèles assemblés, la Red Board! Si avec tout ça vous n'êtes pas motivés, je sais pas quoi faire de plus !! *Le matériel type Led pourra être adapté selon les évolutions technologiques du moment
  6. 3 points
    Bonjour , Salut , Plop ... Je me lève ce matin et j'apprend que la terre est plate, que l'homme n'a jamais marché sur la lune, et que la weed n'a pas besoin de rinçage. Devant tant mais tant de conneries, je retourne me coucher. A+ les débiles sous électrolytes #CESTLAFINDESMANCHOTSENANTARTIC
  7. 2 points
  8. 2 points

    From the album: Fin 2020 : Keeper X Hunter

    On arrive au bout! Dernière semaine avant le cut
  9. 2 points
    Plop! Les meilleurs prix que j'ai trouvé sont là : https://biosolutions.bio/deidealestart/ ++ Abelz
  10. 2 points
    Yop Nouveau son d'hugo, et nouvel album soon: edit: rajout de swift/melan/néfaste ++
  11. 2 points
    yop @Mamatculteur ça me fait pensé a -> [Recettes] Sérum de Lactobacilles et ta le wiki : https://wiki.cannaweed.com/index.php/Culture_de_Trichoderma_Harzanium en no-till aucun doute de l'utilité qu'en est t-il en pot ( geotextile ? ) je testerai bien au prix ou c'est vendu bb
  12. 2 points
    Yop ! Je suis d'accord dans le fond mais suivant le "type de culture" ça peut ne pas être vrai . Pour en avoir fais et pour en avoir vu aussi en orga commercial et en no till ... cela peu être utile , encore une fois , suivant le "type de culture" . Il y a quand même pas mal de façon de faire en orga . Je pense tout simplement qu'il n'y a pas besoin de rinçage quand la plante à eu ce qu'il faut ou moins qu'il n'en faut ..quand c'est bien géré.... mais c'est pas si évident et par principe de précaution ( car comment réellement savoir qu'il n'y a pas d'excès de quoi que ce soit ....réellement ?? ) on rince . Pour contre argumenter face à des expériences liés à un principe de précaution basique il faudrait une voir plusieurs études plus poussées , plus objectives et indépendantes . Maintenant pour 2 cultures comparées dans une étude , si les 2 ont reçus "jusque ce qu'il faut" alors comparer avec ou sans c'est absurde puisque le rinçage est là pour virer les excès . Le mieux c'est de consommer moins , de chercher la qualité , et donc de donner juste ce qu'il faut . Maintenant quand on cherche la production on a forte tendance à aller dans l'excès .... le rinçage est impératif à défaut de changer de manière de faire / consommer . Après on peut très bien avoir les deux mais perso je trouve pas ça si évident . @+! bon grow !
  13. 2 points
    yo camarguais, alors? tu galères tellement avec la manucure que tu n'as pas le temps de faire une MAJ? j'espère que c'est ça... ash
  14. 1 point
    yow Jolie jolie sinon , ca me donne envie de sabrer le pack de gelatti biscotti
  15. 1 point
    Bonjour, j’ai un problème dont je ne connais pas la solution. J’ai un pied de fruit spirit en féminisée qui a 20 jours après rempotage. c’est la d’ailleurs la plus grosse de ma box et j’ai remarqué que les petites feuilles vers le bas ainsi que vers le haut celles qui sont sur les tiges secondaire ont une forme particulière et cela m’inquiète. Qu’est ce que sa peut être a votre avis ???
  16. 1 point
    Yop Yop Glass-blower! C'est vrai que si l'on gave la plante ca peut etre un probleme sans rincage. Sur la fin de flo je laisse toujours les plantes puiser dans leurs reserves sans faire de rincage avec tres peu ou pas d'apport (Eau claire). Jeff lowenfels, expert en microbiologie dit souvent que le rincage ne sert a rien en BIO. Mais comme tu dis, il existe de nombreuses facons de faire en BIO. Bonne soirette, Al
  17. 1 point
    Cannarado ? J'ai une birthday funk en cro la c'est vigoureux..
  18. 1 point
    Merci poto @O0face Yes c'est bien Cannarado.. Première fois que je test ce breeder, ça a l'air très sérieux Cool ta Birthday Funk Je te souhaite une bonne chasse au keeper (tu nous diras ce que ça donne) Ça mériterais l'ajout du breeder dans les topic unique pour partager nos retours @BraGueTTe
  19. 1 point
  20. 1 point
  21. 1 point
  22. 1 point
    Re, Oui du coup jvais voir pour rempoter demain. Merci pour vos conseil. A++
  23. 1 point
    plop, tu sais que tu fumes trop quand après avoir arrosé, fais la maj, et fait un peu de manuc, tu quittes ta grow room en oublié de remettre l'extra du propagator.... ça va c'est monté qu'a 34°, ouf! ++
  24. 1 point
    Re, Moi je prend comme astuces je pousse mon index dans le terreau jusqu’à l’articulation et si c’est sec j’arrose sinon je laisse encore sécher un jour Salut Dark, Si je peux me permettre le petit surnom bien sûr Oui peut être bien aussi, je n’ai même pas penser à la taille du pot Mais c’est vrai que après environ 3semaine chez moi quand je vois que ça ralenti je rempote.. Bon grow à toute et tous. A++
  25. 1 point
    Bonjour, Merci encore @darkvador indoor pour ton aide, Je n'ai pas d'autres retours pour confirmer le sur engraissage, du coup j'ai un peu rincer hier: 7L( Mont Roucous) aulieu de 3.5L habituel avec 7G d'Elycitor (1g/L) : avec un EC 0.13 , et un PH 5.8 pour la fille en question . Voila quelques photos juste apres l'arrosage, on verra dans quelques jours comme elle répond
  26. 1 point
    Salut! Faut les rempoté et ca va pété! A+
  27. 1 point
    Salut Nono, Attend ne vas pas trop vite .. Sur tes photos tes pot on l’air déjà bien fort humide non ? Tu laisse bien sécher ta terre avant d’arroser à nouveau ? Ça me fais vraiment penser à un sûr-arrosage si quelqu’un d’autre pouvais passer pour donner son avis aussi Bon grow à tous. A+
  28. 1 point
    Slt C'est pas comme si ça faisait 10ans qu'on le répète au moins 3x par semaine.. Le scrog, c'est avec des photopériodiques, pas des autos.. Des graines, ça se conserve^^ Et sinon le matos il est ou, lampe, extra/fac toussa? ++
  29. 1 point
    J'ai fais pousser une seul fois 2 auto flo dans un espace croissance, il y a plusieurs années, j'ai compris qu'en indoor c'était de la carotte ( de mémoire 14g par plante sous 400w... ) du coup je suis pas expert mais perso je laisserais sécher la terre complètement pendant 1 semaine/10jours et je repartirai sur du 25cl/50cl d'arrosage au début (a voir selon l'évolution de tes plantes) Peace
  30. 1 point
    Hola todos! Je viens refaire un petit retour sur le vrac oaseeds que j ai eu l occasion de tester depuis quelques temps avec grandes satisfaction J ai eu pas mal de soucis d environnement, et je sors enfin la tête de l eau, je peux enfin être totalement objectif ! J ai tester une dixaine de variété du vrac, avec peu de mauvaises surprises (1 blue dream avec une durée de flo trooooop longue) Je n ai pas énormément d autres comparaisons avec d autres seedeurs/breeders, si ce n est un peu de sensi et de dinafem ! Sur cette photo, début de croissance, une petite vingtaine de jours pour la plupart ! Taille d apex en vue de ml pour les départs de graines, et quelques boutures de ma session en flo. Ça germe et pousse bien ! Il y a :sugar rose, sensei star, great withe shark, cheese, Gelato mango en graine du vrac. En bouture, black domina issu du vrac, Jack de chez sensi, et industrial plant de dinafem. Aucune différence dans la croissance ! (enfin rien de notable, chacune s exprime en fonction de son geno/phéno). Quelques soucis avec la cheese, les graines ont la coque dure, j ai malheureusement décapité l une d elle, et l autre à perdu ses cotyledon en partie, elle galère un peu à partir ! Bonnnnn.... C est de la cro, je le concède, pas très intéressant Alors voilà la flo, sur la gauche, 2 boutures de Black domina du vrac, tout simplement délicieuse !! Elle sent le jus de fruit d après ma copine non fumeuse, pour ma part, ananas mangue. Elles ne sont pas très en forme (reste de mon souci, sous engraissage, et cramage led/ventilo pour le premier à gauche) Les autres plantes sont les parents des boutures nommées plus haut ! Pour parler de l experience du service client, j ai déjà raconter ma bonne mésaventure quelques pages auparavant sur ce forum, je ne vais pas répéter mais très satisfait pour le prix et la qualité ! Pour la question de disponibilité chez les autres breeders, je n en ai pas souffert (bigbud XXL commandé en dehors du vrac, reçu sans souvis) D ailleurs mon optique avec des graines oaseeds est de tester différentes var sans me ruiner, et de ce côté là je suis servi ! Pour le reste j irai peut être voir ailleurs... Et encore ils sont plutôt sympa en plus ! Cet avis est à prendre à la mesure de mon expérience avec des breedeurs, mais de la à dire de les fuir, je me devais de les défendre un peu ++
  31. 1 point
    plop! dans tout les cas, ton premier facteur limitant c'est ton espace ... 4 plantes dans 11L, et ta box est pleine comme un œuf, tu n'a même pas le loisir de les laisser monté .... (tu ne peux même pas "scrogué" tu vas tricoté ou ?) que dire avec 5 ... c'est le volume dispos qui détermine ce que tu peux ou pas faire dans ta box ... c'est sur la cro que les leds représente le plus gros potentiel d'économies, sur la flo c'est moins sexy de ce coté déjà ... en cro les besoins lumineux des plantes sont modérer, un principe peu puissant et peu couteux pourra assurer parfaitement ce job. (a propos les trucs "fait pour" ça n'existe pas ...la question est plutôt "pour faire quoi ?") ce que veulent dire les potos plus haut, c'est qu'un système led performant sur ta Flo assurera une cro les doigts dans le nez ... @+
  32. 1 point
    Re, Je ne m'attarderai pas sur les autos en intérieur parce qu'il n'y a pas grand intérêt effectivement. Si tu souhaites travailler les plants pour occuper tout l'espace de culture, il vaut mieux oublier les autos qui n'en font qu'à leur tête . Dans ton espace tu peux très bien choisir le mode de culture qui te convient le mieux : SOG, SCROG, One Bud j'en passe et des meilleurs mais il faut essayer de raisonner en "LEDs" si tu veux les adopter pour la floraison. Faire la croissance en MH pour finir avec des LEDs demande à réfléchir et surtout à décider dès le départ de ce que tu veux faire au final. Les LEDs sont moins passe partout que les MH, HPS ou CMH mais ont d'autres avantages. Autrement dit : si tu veux du One Bud, les spots du type COB ou LEDs très denses seront plus à l'aise pour travailler en hauteur ou profondeur Si tu es prêt à travailler les plans en mode SOG ou SCROG, les LEDs plus diffuses seront alors plus à l'aise pour travailler sur une surface plane et donc moins profonde. Je n'ai par contre pas d'expérience ou d'exemple de croissance en MH et de floraison en LEDs mais 250 W de MH dans du 60*60 me semblent un peu trop élevé et 120 W d'une QB un peu justes pour une floraison idéale. Il vaudrait peut être mieux te diriger vers une QB de LM301H pour exploiter au mieux les 60*60 de ta surface mais en 160 de haut, j'éviterai le One Bud . Une fois que les LEDs sont "maitrisées" je ne vois raisonnablement plus d'intérêt à mixer les technos et oui le 3500 K en LEDs reste un compromis mais très facilement gérable. Quel pied de ne plus avoir à démonter presque toute la tente pour passer de croissance en floraison ! Il suffit juste de passer le "timer" d'éclairage de 18 à 12h par jour et c'est parti . Un long discours mais au final qui peut simplement se résumer par le fait qu'il faut changer d'approche lorsque l'on change de techno et non pas essayer de faire rentrer les anciens réflexes dans les nouvelles technos. @+
  33. 1 point
    https://www.newsweed.fr/dominique-depenalise-cannabis/ Un autre article en anglais : http://www.jamaicaobserver.com/latestnews/Dominica_parliament_amends_marijuana_legislation
  34. 1 point
    Yo, Oui clairement, il me semble que le propos premier de cette étude canadienne c'est de montrer qu'on peut profiler les besoins réels d'une plante en confrontant les analyses des deux solutions (solution nutritives vs drain) au cours d'un cycle complet. En parallèle, ils testent le flush ou non flush. Je t'avoue que c'est un peu compliqué et que j'ai pas tout saisi mais ça a l'air plutôt intéressant. Il me semble aussi que certaines techniques d'hydroponie, réutilisent ce drain pour les irrigations suivantes afin de minimiser l'apport en eau. ++
  35. 1 point
    Bonjour bonjour, J'étais à la recherche d'informations sur la culture de trichoderma sur le forum... et j'ai pas trouvé grand chose à par ce sujet d'il y a 6 ans Bref, je me permet de le déterrer, car j'ai trouvé sur youtube une vidéo (datée d'il y a un an) expliquant comment les cultiver "facilement". https://www.youtube.com/watch?v=rTgta4DD6Ic&ab_channel=Magna La video est en espagnol, mais le sous-titrage automatique anglais de youtube fait plutôt bien le taffe. matériel nécessaire : -riz -sachets ziplocs -eau distillée -petite quantité de trichoderma achetée dans le commerce Pour expliquer brièvement le procédé : -cuire du riz dans de l'eau bouillante pendant 5 minutes -l'égoutter et le laisser refroidir à température ambiante -Placer une petite quantité de trichoderma (1 cuillère à café ?) dans un bécher -Ajouter 50ml d'eau distillée dans le bécher -placer une petite quantité de riz (entre 100 et 200g) dans le fond de chaque ziplock -Ajouter le mélange trichoderma + eau distillée dans chaque ziplock en veillant à ce que le mélange soit ni trop sec ni trop humide -Ajouter une demi-cuillère à café de trichoderma dans chaque ziplock -Conserver dans le noir à température ambiante. Attention : les manip sont a réaliser dans un environnement le plus stérile possible Si quelqu'un se sent l'envie d'essayer... dans un but d'autonomie en substrat/amendement et vu le prix des trichodermas, je pense que ça peut être tout bénef quand maîtrisé. En espérant que ce déterrage puisse aider quelqu'un cordialement, Mamatculteur
  36. 1 point
    Slt Regarde par la, bon, vu le temps, pas sur qu'il reste beaucoup de photo (ou de jdc accessible): https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&ei=lXalX4K1MPmGjLsPgfKvuAY&q=chaudron+site%3Acannaweed.com&oq=chaudron+site%3Acannaweed.com&gs_lcp=CgZwc3ktYWIQAzoJCAAQQxBGEPkBOgQIABBDOggIABCxAxCDAToFCAAQsQM6AggAOgcIABCxAxBDOgQILhBDOgUILhCxAzoHCC4QsQMQQzoICC4QsQMQgwE6BQguEJMCOgIILjoECAAQCjoGCAAQFhAeOggIABAWEAoQHkoFCAgSATFKBQgJEgEyUNCSBFiqswRgzLMEaAJwAHgAgAGZAYgB5ReSAQUxMC4xOJgBAKABAaoBB2d3cy13aXrAAQE&sclient=psy-ab&ved=0ahUKEwjC09ylqO7sAhV5A2MBHQH5C2cQ4dUDCAw&uact=5 https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=pi+rack+site:cannaweed.com&spell=1&sa=X&ved=2ahUKEwjakraKqO7sAhWC2-AKHV1-DrQQBSgAegQIARAu&biw=1760&bih=821&dpr=1.09 https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&biw=1760&bih=821&ei=XnalX6zHJ4uIjLsPnoSMqAs&q=culture+vertical+site%3Acannaweed.com&oq=culture+vertical+site%3Acannaweed.com&gs_lcp=CgZwc3ktYWIQA0oFCAgSATFKBQgJEgEzUNLsDlj5gQ9gjYMPaANwAHgAgAGbAYgB8g-SAQUxMC4xMJgBAKABAaoBB2d3cy13aXrAAQE&sclient=psy-ab&ved=0ahUKEwis7raLqO7sAhULBGMBHR4CA7UQ4dUDCAw&uact=5 ++
  37. 1 point
    Hello.... Je viens de survoler ton JDC... Pour les "auto" la base s'est un bon substrat...Et pareil niveau engrais il y à des engrais spécifiques...Je sait pas si ça vaut vraiment le coup d'en commander à présent et d'utiliser ceux que tu as sur une prochaine session de "fém"...Mais s'est vraiment la base en principe...Il y à beaucoup de "grower" qui font leurs substrat "auto" et ensuite qui "balances" uniquement de la flotte...(vidéos sur you tube ... ) ... Tiens petite photo de "BIG BUD AUTO" avec juste 4-5h de soleil/jour et le reste avec une ampoule à 6 euros sur alie et terreau "de merde à 2.5 euros !!.....(Et la 5 éme BIG BUD , qui elle était dans la nature était 2x plus petite , mais 2x plus forte...La cause plus de soleil mais beaucoup moins d'arrosage avec engrais (1.5 euros à ACTION !) dût au confinement...) Mais bon tu voit on peut faire un petit truc sympa avec peu de moyens au départ !! Et tiens une petite capture vite fait : Mais bon il y en à partout , partout, partout de la doc sur les auto !! lol !!! Aller bon confinement et bon grow avec tes chéries !!!
  38. 1 point
    Salut Munin et salut a tous, Je n'ais pas de preuves scientifiques mais de part mon experience personelle, le rincage ne sert strictement a rien en culture BIO (Organique). En Bio les nutriments ne sont pas directement assimilées par la plante. Les enzimes et la vie microbienne du sol transforment les amendements Bio afin que les plantes aient ce dont elles ont besoin. En chimique/hydro cependant, c'est probablement bien different Bon Weekend! Al
  39. 1 point
  40. 1 point
    plop! heu... pas pour ma part, très clairement .(je ne pense pas être seul dans ce cas ...) je ne sais pas, mais des analyses qui montre la présence "d'Ion potassium" en quantité importantes dans les fleurs sur-engraissé, on en trouvent par contre... ceci (Ion potassium) est toxique a l’inhalation, et classé "cancérigène" également ... pour moi la question du rinçage est directement lier a la question de l'engraissage, tu peux le retourné dans tout les sens ... ensuite, faut encore s'entendre sur ce qu'on appelle "rinçage" également, a l'évidence tout le monde ne parle pas de la même chose ... on ne parle pas nécessairement du lessivage a grande eau, qui ne provoque pas la senescence, mais la nécrose par fuite d'ions ... si tu n'a pas engraisser comme un goret, la senescence (phénomène naturel) arrive normalement sans souci aucun ... de mon point de vus le "rincage" si tu a bien mener ta culture n'a pas lieux d'être ... (encore que, cela doit également dépendre du mode de culture ...) perso je ne rince "pas", faut dire aussi que j'ai la regrettable tendance a cultivé les carences ... @+
  41. 1 point
    Bonjour Tu sais que tu fumes trop quand chaque matin tu refais les 5 etages (sans ascenseur) pck tu a oublié ce fuckin masque la bonne journée
  42. 1 point
  43. 1 point
  44. 1 point
    Yop la commu, salut Al. Merci pour tes encouragements. Avant un petit report final, je viens faire un petit teaser. Déjà, c'est la merde ! Al m'avait prévenu, les graines germent sur plants si HR trop élevée, ben c'est vrai Les graines manquent encore de maturité, donc les plants toujours en grow. Les graines les plus matures s'ouvrent sur pied ! En plus elles se sont prises une belle rincée en début de semaine, ca craint Même celles ramassées et mises à sécher avant frigo se sont ouvertes, genre 50% Donc je pense que je les mettrai direct au frigo dans un récipient ouvert maintenant. Ca va être galère pour la récolte, mais pas le choix. Comme elles sont très petites c'est galère de les ramasser petit à petit... J'aurais vraiment dû écarter les mâles et les introduire ensuite, elles auraient été mures en même temps... Bref, c'est pas pro du tout ça ! Pas une bonne idée la plantation tardive pour les seeds ! Bon sinon en terme d'odeurs, c'est léger, ça sent la saponine, le savon de Marseille. C'est pas pejoratif, j'avais cette odeur gout sur de la mexican sativa. J'avais beaucoup aimé le smoke. Donc pas hash floral miel pour moi, mais plantation tardive + graines. On verra en sinse. Aucune pourriture, juste une des girls a un début d oidium, pas courant à cette période ! En attendant la suite, voici une photo de ma championne. Le plant parfait en out, des têtes allongées et compactes, bien séparées donc bien ventilées. Un très bon ratio fleurs feuilles dans les têtes. La plus odorante aussi. Pour une landrace sativa et grainée en tout cas ! Au point que je me tâte à lancer une lignée juste à partir d'elle A plus pour la suite
  45. 1 point
  46. 1 point
  47. 1 point
    WORK IN PROGRESS Histoire et généralité de l'ice o lator alias Nederhash. Présentation des sacs Full mesh, avantages inconvénient Normal, avantages inconvénient Méthode de brassage Manuel Mécanique Machine à laver Temps de brassage Extraction Nombre de passe Matière première Récolte Séchage Curring Pressage ou non Consommation 1. Histoire et généralité de l'ice o lator alias Nederhash. Apparu dans les années 90 en hollande, le Neder hash (Ice o lator étant un nom commercial) a pour but d'isoler les trichomes sécréteurs de résine présents sur les buds et les feuilles environnantes de la matière végétale à l'aide de l'eau et du froid. Les trichomes sont détachés par barattage dans de l'eau froide et de la glace, avant d'être récupérés à l'aide de sacs tamis. Le trichome se compose d'un ''pied'' ainsi qu'une ''boule'' a son extrémité, c'est dans cette boule que se retrouve tout les cannabinoides. L'iceolator est en faite un aglutinement de toute ces petite boules. (Crédit Xtremeride) Les cultivateurs utilisent principalement les "restes" issus de la phase de manucure pour la confection de leur bubblehasch, réduisant ainsi les pertes totales après récolte. D'autres totalement séduits par les différentes qualités du bubble y consacrent toute une récolte, "sacrifiant" la saveur des fleurs mûres à celle du bubblehasch fraichement pressé. Dans tous les cas, afin de vous assurer d'une qualité optimale, prenez soin de ne sélectionner que les parties végétales où la résine est présente, c'est à dire principalement les fleurs et les petites feuilles qui les entourent. Parfois quelques plus grandes feuilles qui ont profité de chutes de résine durant la culture peuvent être utilisées mais les autres feuilles sont à mettre à l'écart de celles que vous comptez employer. Plus vous serez méticuleux sur la sélection de la matière végétale, plus votre produit fini sera isolé des impuretés et chargé en cannabinoïdes. Cela varie suivant la méthode choisie, et suivant la qualité des plantes mais en se basant sur l'utilisation de restes de récolte (feuilles et petites buds), on estime pouvoir obtenir 10% en bubblehasch de la quantité de matière végétale utilisée. Lors de l'utilisation de buds avec des restes de manucure, l'estimation va jusqu'à plus de 30%, bien qu'il n'y ait pas de chiffres plus détaillés. Il va sans dire que les plantes dont on compte extraire la résine jouent un rôle majeur. Certaines variétés de cannabis sont connues pour leur grande production de trichomes et leur forte teneur en cannabinoïdes, ainsi que leurs arômes particuliers, qui font d'elles de très bonnes candidates à la confection de bubblehasch. Parmi elles, les variétés dites "blue" sont connues pour leur production de résine, leurs arômes spécifiques et la qualité du bubblehasch qui en est extrait. De nombreuses indicas, du fait de leur intense production de trichomes sont aussi de bonnes candidates pour faire du bubble, mais il n'y a pas de règle, une sativa peut très bien donner un bubble délicieux. Certains ont une préférence pour le bubble fait à partir de plantes cultivées OUTDOOR, il en va plus des goûts personnels de chacun, il ne tient donc qu'à vous de vous faire votre idée en essayant différents types de plantes. 2. Présentation des sacs La méthode la plus répandue pour la confection du bubblehasch est sans aucun doute celle des sacs tamis. Il s'agit de sacs en toile, dont le fond est composé d'un tamis de différents maillages que l'on dispose les uns au dessus des autres dans un seau rempli d'eau et de glace. On trouve différents kits dans le commerce allant de 2 sacs (1 nettoyeur / 1 récupérateur), à 6 ou 8 sacs, permettant la récupération et l'isolement des trichomes de différentes tailles, ainsi que le contrôle de la qualité. Le maillage des sacs est généralement le suivant : 220mc = "sac de travail" ou "sac nettoyeur" 190mc 160mc 120mc 73mc 45mc 38mc 25mc On trouve bien évidemment les sacs intermédiaires à l'unité afin de pouvoir choisir ces différentes qualité de bubble, ou de confectionner son kit idéal. 2.1. Full mesh, avantages inconvénient Les sacs Full mesh sont des sacs entièrement constitués de toile filtrante. Ils facilitent l’écoulement mais demande un peu plus d'entretien 2.2. Sacs Normaux, avantages inconvénient Les sacs normaux eux, ont un corps en toile imperméable et le fond en toile filtrante, l’écoulement est plus long mais l'entretien est facilité du fait que seule le fond est à entretenir. 3. Méthode de brassage Pour que la séparation s’opère, il faut que le mélange matière+eau+glace soit brassé, mélangé afin que l'eau entraine les trichomes dans le tamis des sacs. 3.1. Manuel Un brassage lent, léger avec un outil à main (spatule, cuillère en bois etc) 3.2. Mécanique Mélangeur à peinture, batteur électrique etc 3.3. Machine à laver Il s'agit simplement de mini-machines à laver de camping de la taille d'une grosse friteuse, destinées à recevoir un sac nettoyeur rempli de matière végétale afin de la laver de ces trichomes. On y ajoute eau et glaçons et la machine se charge des phases de barattage, parfois contraignantes. On dispose ensuite d'une vidange par laquelle on laisse s'écouler l'eau contenant les trichomes dans un seau préparé à l'avance et contenant les sacs tamis. Il ne nous reste plus ensuite qu'à relever les sacs tamis comme précédemment expliqué et à récupérer la résine au fond de chacun d'eux. Déclinés dans toutes les tailles, on trouve même des sacs nettoyeurs (ou sac de travail) prévus pour une machine à laver classique avec un tambour de 3/4kg, dans l'éventualité d'une grande quantité de matière végétale à laver... L'attrait principal étant que la machine se charge du barattage, nous n'avons plus qu'à récupérer la résine dans les tamis. 3.4. Temps de brassage Le temps de brassage en manuel ( spatule ou fouet) , en y allant doucement, des passes de 5 min sont suffisant, laisser un temps de repos, puis récolter. ( à répéter autant de fois que possible jusqu'a l'apparition de contaminants/matière végétal) Le temps de brassage au batteur électrique ou autre outil de ce genre devrais être plus court comme c'est un brassage un peu plus violent, suivie d'un temps de repos avec la récolte ( à répéter autant de fois que possible jusqu'a l'apparition de contaminant/matières végétal) Le temps de brassage en machine peu commencer à 15s et augmenter progressivement jusqu'a l'apparition de contaminant/matières végétales. Toujours aussi observer un temps de repos avant la récolte. 4. Extraction 4.1. Nombre de passe Le nombre de passe influe énormément sur la qualité du produit fini, comme le temps de brassage. Augmenter le nombre de passe revient indirectement a augmenter le temps de brassage et donc a augmenter les polluants (morceaux de feuilles, tiges de trichomes etc) 4.2. Matière première La matière première est très importante pour avoir une bonne qualité, on peu partir de matières sèche ( manucure, petite bud, ou plante complète), conservé dans le congélateur afin de figer les terpènes et d'aider a décrocher les trichomes, ou alors on peu partir de matière fraiche congelé ( plante coupé et mise directement dans le congélateur sans passé par la case séchage), le résultat sera extraordinaire pour autant que la plante sois de qualité, cependant le rendement sera moindre qu'avec de la matière sèche, c'est à prendre en considération. 5. Récolte Vous devez relever votre premier sac tamis, doucement afin de laisser s'écouler l'eau dans le contenant qui se trouve en dessous. Une fois presque vide, saisissez la partie tamis du sac à l'aide de plusieurs carrés d’essuie-tout empilés afin d'en retirer l’excès d'eau restant. 220u 120u 70u 25u Faites attention durant cette phase, ne pressez pas trop la résine dans le tamis, serrez fermement sans écraser. Le but étant simplement de rassembler les cristaux pour faciliter leur extraction du tamis. A ce moment, vous pouvez tendre le tamis avec vos doigts ou tendre le tamis sur un bol pour pouvoir racler la résine plus facilement. Placez ensuite le contenu sur le carton ou sur le support qui lui est destiné. Dans le cas d'un kit multi-bags, vous n'avez plus qu'à renouveler les étapes de relevé de sac, d'égouttage, assemblage et récolte des cristaux. Photo macro x2 x10 6. Séchage Vous devez égoutter la boulette qui s'est formée de façon à faciliter le séchage et à éviter la moisissure, qui se répand très vite avec la résine. Une carte d'identité ou autre font très bien l'affaire, presser la boulette au travers d'une passoire métallique peut bien fonctionner aussi. Il s'agit ici de l’étaler le plus possible afin qu'elle sèche rapidement et uniformément. 7. Curring La question de la maturation du bubble est souvent posée. On connait son pouvoir sur le goût et les effets de la résine extraite à sec à l'aide de tamis ou avec un pollinator. Il semblerait que le bubble s'améliore lui aussi gustativement et psycho-activement après une phase de curing, qu'il soit conservé sous forme pressée ou non. Le bubblehasch étant consommable dès qu'il est sec, cela ne tient qu'à vous de le laisser mûrir... Ce que je conseille vivement pour les appréciateurs de hasch goûteux. 7.1. Pressage ou non Que vous employiez des kits de sacs simples, ou des "wash machine", vous vous retrouverez avec de la résine en "poudre", ou en grosses miettes après la phase de séchage. A ce moment, deux choix s'ouvrent à vous, presser ou non votre bubblehasch ? A l'état non pressé, votre bubblehasch se consumera en une effusion de bulles, c'est à l'état pressé que se révèlent pleinement les arômes et effets qu'il contient. Le presser et le chauffer légèrement, comme cela se fait parfaitement entres ces mains ou à l'aide d'une presse et d'une source de chaleur ( bouteille en verre avec eau chaude) permet d'activer des cannabinoïdes non actif à l'état brut. Votre bubblehash prendra à ce moment une teinte plus sombre, du fait des huiles et cannabinoïdes qui sont libérés et qui se mélangent durant le pressage. Chacun au gré des expériences trouvera la méthode la plus apte à produire un bubblehash convenant à ses préférences. Exemple de pressage de 70U Exemple de pressage de 25u 8. Consommation Si vous vous êtes bien débrouillés, vous devriez vous retrouvez avec un produit final de grande qualité, lavé de toutes impuretés, et ne contenant pour grande part que des cannabinoïdes prêts à se consumer pour votre plus grand plaisir. Les taux de THC que contient le bubblehash sont très élevés, ils avoisinent généralement les 30/40%, et peuvent atteindre 50/75% dans des conditions optimales. Autant dire que les effets sont intenses, tout autant que les arômes qui se dégagent du bubble se consumant sur la grille d'une pipe, dans une douille, ou dans un joint. On dit qu'on retrouve souvent certains arômes de la plante dont il est extrait dans le bubble frais, et que ces arômes s'estompent avec le temps pour laisser place à des effluves plus proches du hasch, tout en gardant le caractère spécial du bubble. Le choix d'un curring peut donc se révéler intéressant. Il ne vous reste plus qu'à apprécier les différentes qualités de votre produit fini, que vous avez obtenu, comme toute bonne chose, par mérite. Ce mérite correspond au temps de culture des plantes, et à la patience d'accumuler assez de trims pour faire un run digne de ce nom Exemple de live bubble hash Bubble Hash chauffé au briquet
  48. 1 point
    re, je note ça merci ha oui j'ai déjà posé un truc comme ça, c'est plus une résine mais oui je vois très bien, j'en ai à la maison, du "primersob" (sur une recherche google tu trouveras c'est le "EPVI" si tu veux des infos dessus ) C'est pas faut, bon là il me reste plus beaucoup de temps pour fignoler mon installation, mes pm sont pas encore sorti de terre, et le temps que je puisse couper mes 8 bouts dessus (12 au cas où...), mais c'est ma time line, et là je dois attendre la fin du mois pour acheter les dernier trucs qu'il me faut (engrais flo + additif, combo testeur ph/ec, chauffage ambiant et chauffage soupe...) oui je ferais mon JDC test Justement, fin du mois, je vais chercher le combo hana ph/ec, je vais m'occupe du cresyl sur mur et sol, je verrais pour une petite surface si le primersob me revient pas trop cher, comme ça ce week end je pourrais mon gros coup d'aspiro, faire tout le nettoyage et suivant le temps de séchage du primer poser la bâche sur le sol ++
  49. 1 point
    Bonjour à tous Comme évoqué dans mon premier JDC, je me suis enfin sortit les doigts et décidé de rédiger ce tutoriel présentant mon modeste placard connecté. Ce post est l’objet d’un guide simple mais complet de l’achat à la réalisation d’un projet en passant par l’assemblage et le développement embarqué Arduino. I - Présentation du projet II - A LIRE Avant de vous lancer III - Achat du matériel IV - Assemblage V - Création du channel ThingSpeak VI - Développement de l'embarqué VII - [BONUS] - Mise en place d'alerte VIII - [BONUS] - Ajout d'un capteur de Co2 Voilà c’est à vous de jouer maintenant ! N’hésitez pas à déposer vos remarques ou questions, je reste dans le coin. Je ferais une update dans la semaine pour rajouter la mise en place d’alerte avec Telegram et pourquoi pas le capteur de Co2 si j’ai le temps. Ciao les weedeurs
  50. 0 points
    Salut a tous. Alors voila, horreur ce matin, les taches jaunes deviennent marron sur les premières feuilles... Pour te repondre @mickse jarrose tout les 3 4 jours et jai engraissé une seule fois a 2ml de tnt complexe. Je vais donc mettre 125ml comme tu mas dis. J'espère que ca sarrangera... A++